Collège : comment éviter le "frontal" dans l'étude d'un document iconographique ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Collège : comment éviter le "frontal" dans l'étude d'un document iconographique ?

Message par Bouh17 le Jeu 29 Mai 2014 - 13:16

Je me pose une question pour éviter les activités "frontales" qui souvent me font perdre l'attention d'une partie de la classe et ne fait travailler qu'une petite partie de la classe.
Lorsque vous faites étudier / décrire un document iconographique à vos élèves de collège et que vous souhaitez le faire à l'oral, avez-vous des astuces pour garder l'attention de l'ensemble de la classe et pour faire participer / travailler un maximum d'élèves ? J'avais pensé les mettre en groupe mais après aucune idée de ce que je pourrais leur demander de faire. So I need you help !

PS : cette question se pose pour moi pour mes classes de 4è.

Bouh17
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collège : comment éviter le "frontal" dans l'étude d'un document iconographique ?

Message par CotPouletCot le Jeu 29 Mai 2014 - 13:35

Je ne dis pas que c'est la bonne méthode mais…
Moi, je projette l'image sur le tableau blanc, et quand un élève fait une bonne remarque ou donne une bonne réponse, il vient au tableau écrire cette remarque et si besoin entourer l'élément, le flécher, etc. Ca les mobilise assez, étant donné qu'ils rêvent tous de passer l'heure de cours à écrire au tableau (mais ce sont des 6e…).

Vala, c'est une question que je me pose souvent aussi.

(en plus, ça m'évite d'avoir à écrire au tableau, alors je suis content, étant donné le mal que j'ai à avoir une écriture lisible)

CotPouletCot
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collège : comment éviter le "frontal" dans l'étude d'un document iconographique ?

Message par Ergo le Jeu 29 Mai 2014 - 13:48

Je ne trouve pas ça forcément satisfaisant mais en groupes, sur un thème donné, une image différente par groupe et ce tableau (ou équivalent) à compléter par la discussion. Ensuite mise en commun (un "rapporteur" par groupe qui explique ce que son groupe avait, c'est le moment où je projette l'image), puis on voit les points communs / différences entre les images.

(Mais bon, j'ai des élèves qui permettent qu'on passe 1h sur une image parce qu'ils ne sont pas très très rapides. Pour les meilleurs, je donne deux images et ils doivent les comparer et passer ensuite à l'écrit s'ils ont fini l'oral.)

_________________
After all we've been through---it can't be for nothing. ---Ellie

No matter. Try again. Fail again. Fail better.---Beckett
Les stulos-plyme des neos. Illustration de la devise de Ronin: "Cède, cède, cède, je le veux !"

Ergo
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collège : comment éviter le "frontal" dans l'étude d'un document iconographique ?

Message par Bouh17 le Jeu 29 Mai 2014 - 15:42

J'aime bien ton idée Ergo. Je n'y avais pas pensé du tout. Je pense que je vais faire ça !! Merci !
Ceci dit, je suis preneuse d'autres idées !

CotPouleCot, ce n'est pas un chronophrage comme fonctionnement d'envoyer les élèves au tableau écrire leur phrase ?

Bouh17
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collège : comment éviter le "frontal" dans l'étude d'un document iconographique ?

Message par ycombe le Jeu 29 Mai 2014 - 16:04

@Bouh17 a écrit:Je me pose une question pour éviter les activités "frontales" qui souvent me font perdre l'attention d'une partie de la classe et ne fait travailler qu'une petite partie de la classe.
Lorsque vous faites étudier / décrire un document iconographique à vos élèves de collège et que vous souhaitez le faire à l'oral, avez-vous des astuces pour garder l'attention de l'ensemble de la classe et pour faire participer / travailler un maximum d'élèves ? J'avais pensé les mettre en groupe mais après aucune idée de ce que je pourrais leur demander de faire. So I need you help !

PS : cette question se pose pour moi pour mes classes de 4è.
Je ne suis pas sûr que tu te poses la bonne question: tu as l'air de croire qu'automatiquement, dès lors que tu fais un travail de groupe, tu obtiens l'attention de toute la classe. Mais non, en travail de groupe ce sont les même qui travaillent, et un phénomène assez peu connu dans le milieu éducatif fait même que le nombre total d'idées que tu obtiens en faisant travailler en groupe est inférieur à ce que tu obtiens en travail individuel: c'est la paresse sociale. C'est sûr que les hérauts des classes coopératives et du travail de groupe ne vont pas s'étendre dessus.

Pour maintenir l'attention de la classe, tu peux essayer une stratégie plus simple à mettre en œuvre et très efficace: le ticket de sortie. C'est une courte interro (5min en fin d'heure) sur le sujet qui vient d'être étudié.Tu peux l’annoncer à l'avance ou pas (mais il faut que les élèves s'y attendent, il faut donc en faire régulièrement). C'est efficace à plusieurs niveau: l'attention (on sait qu'il faut comprendre l'essentiel tout de suite) et la mémorisation (ça remonte tout de suite en mémoire ce qu'il y a à retenir, ce qui est très favorable (retrieval effect).


Dernière édition par ycombe le Jeu 29 Mai 2014 - 17:23, édité 1 fois

ycombe
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collège : comment éviter le "frontal" dans l'étude d'un document iconographique ?

Message par doubledecker le Jeu 29 Mai 2014 - 16:22

au contraire, je pense que la question de Bouh17 est assez légitime. Alors je suis peut être un des ces hérauts du travail coopératif mais je souhaitais seulement attiter l'attention sur le fait qu'on peut contrer les effets pervers du social loafing en réfléchissant un minimum en amont. Il existe en effet un grand nombre de stratégies à mettre en place comme par exemple faire des groupes dont la taille soit adaptée au travail à produire (un groupe de 5 sur un boulot qui peut être fait par 1 personne est assez contre productif, forcément). Dans le cas du doc iconographique, on peut avoir des tâches différenciée à l'intérieur du groupe.

_________________
If you're not failing every now and again it's a sign you're not doing anything very innovative (Woody Allen)

Le blog pour découvrir les nouvelles petites bricoles :
Loladragibus


La boutique de LolaDragibus : des petites choses futiles et inutiles pour embellir la vie (p'tites bricoles en tissu, papier, crochet....) : venez y jeter un oeil 😊

doubledecker
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collège : comment éviter le "frontal" dans l'étude d'un document iconographique ?

Message par CotPouletCot le Jeu 29 Mai 2014 - 16:34

Bouh17 : Oui, on met plus de temps que s'il y avait juste un "débat" ou que si j'étais seul à noter les bonnes idées au tableau, mais ça les fait réfléchir. Donc oui, c'est chronophage.

J'aime bien l'idée d'Ycombe : je mettrai sans doute ça en place l'année prochaine, le ticket de sortie Very Happy

_________________
"Il était persuadé que s'il se risquait hà dormir la nuit, il se transformerait en poulet. Il se laissait de petites notes hà sa propre hintention qui lui répétaient : "Tu n'es pas un poulet", mais il se disait parfois qu'il mentait." Terry Pratchett, Jeu de nains

CotPouletCot
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collège : comment éviter le "frontal" dans l'étude d'un document iconographique ?

Message par Ergo le Jeu 29 Mai 2014 - 16:41

Il me semble que, comme le dit doubledecker, en attribuant un rôle bien précis à chaque élève, on peut justement éviter la dispersion. Par ex, dans mes groupes, j'ai toujours un "responsable" du bruit. C'est lui qui doit rappeler aux autres de chuchoter (il doit donc à la fois répondre aux consignes et surveiller le bruit du groupe); il y a aussi souvent un "secrétaire / rapporteur". Ensuite, j'imagine que sur un doc iconographique, on peut diviser le travail: celui qui va devoir compléter une grille / faire les questions de repérage/présentation du document, un qui décrit, un qui devrait voir le lien avec ce qui a été fait en cours ?

Il y a le travail puzzle aussi, sinon: les élèves sont en groupes mais chaque élève a un doc différent et il faut avoir analysé les 3 ou 4 documents pour avoir une vision "d'ensemble". Ca permet d'éviter que ce soit toujours les mêmes qui travaillent puisque le rendu final n'est possible que si chacun a travaillé. Ou alors 4 visions différentes d'un même fait (mais là, on quitte le doc iconographique et ça implique un certain niveau des élèves ou une grande didactisation): image, caricature, texte documentaire, texte de fiction par ex.

_________________
After all we've been through---it can't be for nothing. ---Ellie

No matter. Try again. Fail again. Fail better.---Beckett
Les stulos-plyme des neos. Illustration de la devise de Ronin: "Cède, cède, cède, je le veux !"

Ergo
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collège : comment éviter le "frontal" dans l'étude d'un document iconographique ?

Message par ycombe le Jeu 29 Mai 2014 - 17:22

@CotPouletCot a écrit:Bouh17 : Oui, on met plus de temps que s'il y avait juste un "débat" ou que si j'étais seul à noter les bonnes idées au tableau, mais ça les fait réfléchir. Donc oui, c'est chronophage.

J'aime bien l'idée d'Ycombe : je mettrai sans doute ça en place l'année prochaine, le ticket de sortie Very Happy

Je précise que ce n'est pas mon idée, c'est une idée que j'ai trouvé dans Teach like a champion. Joe Kirby en a aussi parlé, et elle est mentionnée dans Make it stick également. Kris Boulton explique comment ça marche en pratique.

Remarque en passant: ce que j'apprécie de pouvoir commander facilement des livres étrangers! Quand j'ai commencé à enseigner, j'avais beaucoup plus de mal à trouver des sources de documentation intéressantes. Ma femme me reproche d'acheter trop de livres, alors j'essaie de me calmer, mais c'est pas facile.

ycombe
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collège : comment éviter le "frontal" dans l'étude d'un document iconographique ?

Message par Elyas le Jeu 29 Mai 2014 - 17:29

Un moyen simple pour éviter la "paresse sociale", c'est de donner au groupe un travail impossible à finir seul dans le délai fourni par le professeur. Les élèves sont obligés de déléguer les étapes entre eux avec une sorte de rédacteur en chef qui coordonne le travail global. Là, tout le monde bosse.

Elyas
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collège : comment éviter le "frontal" dans l'étude d'un document iconographique ?

Message par Bouh17 le Jeu 29 Mai 2014 - 20:38

@ycombe a écrit:
@Bouh17 a écrit:Je me pose une question pour éviter les activités "frontales" qui souvent me font perdre l'attention d'une partie de la classe et ne fait travailler qu'une petite partie de la classe.
Lorsque vous faites étudier / décrire un document iconographique à vos élèves de collège et que vous souhaitez le faire à l'oral, avez-vous des astuces pour garder l'attention de l'ensemble de la classe et pour faire participer / travailler un maximum d'élèves ? J'avais pensé les mettre en groupe mais après aucune idée de ce que je pourrais leur demander de faire. So I need you help !

PS : cette question se pose pour moi pour mes classes de 4è.
Je ne suis pas sûr que tu te poses la bonne question: tu as l'air de croire qu'automatiquement, dès lors que tu fais un travail de groupe, tu obtiens l'attention de toute la classe. Mais non, en travail de groupe ce sont les même qui travaillent, et un phénomène assez peu connu dans le milieu éducatif fait même que le nombre total d'idées que tu obtiens en faisant travailler en groupe est inférieur à ce que tu obtiens en travail individuel: c'est la paresse sociale. C'est sûr que les hérauts des classes coopératives et du travail de groupe ne vont pas s'étendre dessus.

Pour maintenir l'attention de la classe, tu peux essayer une stratégie plus simple à mettre en œuvre et très efficace: le ticket de sortie. C'est une courte interro (5min en fin d'heure) sur le sujet qui vient d'être étudié.Tu peux l’annoncer à l'avance ou pas (mais il faut que les élèves s'y attendent, il faut donc en faire régulièrement). C'est efficace à plusieurs niveau: l'attention (on sait qu'il faut comprendre l'essentiel tout de suite) et la mémorisation (ça remonte tout de suite en mémoire ce qu'il y a à retenir, ce qui est très favorable (retrieval effect).

Je ne vois pas très bien comment mettre en place ce genre de chose en LV. Interroger sur le vocabulaire vu en classe ne me parait pas très productif car d'une part ce serait clairement avantager les élèves qui ont une bonne mémoire et d'autre part, je ne suis pas sûre que cela fixe le vocabulaire à long terme. De fait, j'aurais peur que ce soit décourageant pour les élèves car les mots sus pour l'interro de fin de cours ne le seraient plus forcément deux semaines plus tard. En axant l'interro sur l'expression écrite, un élève n'ayant pas nécessairement bien écouté mais qui se débrouille bien en anglais pourrait je pense réussir à s'en sortir sur de la description.
Le problème qui se pose lorsque je fais une étude de doc iconographique en classe entière et donc de manière assez frontale, c'est que les élèves qui ne sont pas concentrés sont du coup, bavards et perturbent donc le cours. Je cherche donc à régler un problème de gestion de classe en modifiant mes cours sur le plan didactique.

Bouh17
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collège : comment éviter le "frontal" dans l'étude d'un document iconographique ?

Message par Anaxagore le Jeu 29 Mai 2014 - 20:39

Il y a le mural, éventuellement.

_________________
"De même que notre esprit devient plus fort grâce à la communication avec les esprits vigoureux et raisonnables, de même on ne peut pas dire combien il s'abâtardit par le commerce continuel et la fréquentation que nous avons des esprits bas et maladifs." Montaigne

Anaxagore
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collège : comment éviter le "frontal" dans l'étude d'un document iconographique ?

Message par Lilypims le Jeu 29 Mai 2014 - 20:40

@Bouh17 a écrit:
@ycombe a écrit:
@Bouh17 a écrit:Je me pose une question pour éviter les activités "frontales" qui souvent me font perdre l'attention d'une partie de la classe et ne fait travailler qu'une petite partie de la classe.
Lorsque vous faites étudier / décrire un document iconographique à vos élèves de collège et que vous souhaitez le faire à l'oral, avez-vous des astuces pour garder l'attention de l'ensemble de la classe et pour faire participer / travailler un maximum d'élèves ? J'avais pensé les mettre en groupe mais après aucune idée de ce que je pourrais leur demander de faire. So I need you help !

PS : cette question se pose pour moi pour mes classes de 4è.
Je ne suis pas sûr que tu te poses la bonne question: tu as l'air de croire qu'automatiquement, dès lors que tu fais un travail de groupe, tu obtiens l'attention de toute la classe. Mais non, en travail de groupe ce sont les même qui travaillent, et un phénomène assez peu connu dans le milieu éducatif fait même que le nombre total d'idées que tu obtiens en faisant travailler en groupe est inférieur à ce que tu obtiens en travail individuel: c'est la paresse sociale. C'est sûr que les hérauts des classes coopératives et du travail de groupe ne vont pas s'étendre dessus.

Pour maintenir l'attention de la classe, tu peux essayer une stratégie plus simple à mettre en œuvre et très efficace: le ticket de sortie. C'est une courte interro (5min en fin d'heure) sur le sujet qui vient d'être étudié.Tu peux l’annoncer à l'avance ou pas (mais il faut que les élèves s'y attendent, il faut donc en faire régulièrement). C'est efficace à plusieurs niveau: l'attention (on sait qu'il faut comprendre l'essentiel tout de suite) et la mémorisation (ça remonte tout de suite en mémoire ce qu'il y a à retenir, ce qui est très favorable (retrieval effect).

Je ne vois pas très bien comment mettre en place ce genre de chose en LV. Interroger sur le vocabulaire vu en classe ne me parait pas très productif car d'une part ce serait clairement avantager les élèves qui ont une bonne mémoire et d'autre part, je ne suis pas sûre que cela fixe le vocabulaire à long terme. De fait, j'aurais peur que ce soit décourageant pour les élèves car les mots sus pour l'interro de fin de cours ne le seraient plus forcément deux semaines plus tard. En axant l'interro sur l'expression écrite, un élève n'ayant pas nécessairement bien écouté mais qui se débrouille bien en anglais pourrait je pense réussir à s'en sortir sur de la description.
Le problème qui se pose lorsque je fais une étude de doc iconographique en classe entière et donc de manière assez frontale, c'est que les élèves qui ne sont pas concentrés sont du coup, bavards et perturbent donc le cours. Je cherche donc à régler un problème de gestion de classe en modifiant mes cours sur le plan didactique.

Si tu leur demandes une synthèse de ton analyse en fin de cours, ils seront bien obligés de t'écouter.

_________________
...il faut continuer, je ne peux pas continuer, il faut continuer, je vais donc continuer...

Lilypims
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collège : comment éviter le "frontal" dans l'étude d'un document iconographique ?

Message par ycombe le Jeu 29 Mai 2014 - 21:01

@Bouh17 a écrit:
@ycombe a écrit:
Pour maintenir l'attention de la classe, tu peux essayer une stratégie plus simple à mettre en œuvre et très efficace: le ticket de sortie. C'est une courte interro (5min en fin d'heure) sur le sujet qui vient d'être étudié.Tu peux l’annoncer à l'avance ou pas (mais il faut que les élèves s'y attendent, il faut donc en faire régulièrement). C'est efficace à plusieurs niveau: l'attention (on sait qu'il faut comprendre l'essentiel tout de suite) et la mémorisation (ça remonte tout de suite en mémoire ce qu'il y a à retenir, ce qui est très favorable (retrieval effect).

Je ne vois pas très bien comment mettre en place ce genre de chose en LV. Interroger sur le vocabulaire vu en classe ne me parait pas très productif car d'une part ce serait clairement avantager les élèves qui ont une bonne mémoire et d'autre part, je ne suis pas sûre que cela fixe le vocabulaire à long terme. De fait, j'aurais peur que ce soit décourageant pour les élèves car les mots sus pour l'interro de fin de cours ne le seraient plus forcément deux semaines plus tard. En axant l'interro sur l'expression écrite, un élève n'ayant pas nécessairement bien écouté mais qui se débrouille bien en anglais pourrait je pense réussir à s'en sortir sur de la description.
Le problème qui se pose lorsque je fais une étude de doc iconographique en classe entière et donc de manière assez frontale, c'est que les élèves qui ne sont pas concentrés sont du coup, bavards et perturbent donc le cours. Je cherche donc à régler un problème de gestion de classe en modifiant mes cours sur le plan didactique.

Cela aide à fixer la mémoire à long terme, si. C'est même la bonne façon de travailler y compris chez soi: essayer de (se forcer même à) se rappeler plutôt que relire. Et plus l'effort est important, plus la mémorisation sera efficace. C'est le premier thème  de Make it stick. Si du vocabulaire a été manipulé particulièrement pendant une séance, le demander en ticket de sortie me semble une bonne idée. En choisissant un ou deux mots, ou une expression, importants. Si les élèves sont habitués ils seront d'autant plus attentifs. Après il ne faut pas en faire quelque chose de pénalisant: le message est que si ce n'est pas su il faut le réapprendre spécifiquement, un coefficient faible suffit à ce genre de travail. Si j'ai bien compris l'important c'est de passer le test (en voulant le réussir), la réussite elle-même est accessoire. Le test est un moyen d'apprendre plus que d'évaluation dans cette optique.

ycombe
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collège : comment éviter le "frontal" dans l'étude d'un document iconographique ?

Message par Chaussette le Mar 10 Juin 2014 - 11:02

En groupe : chaque groupe traite un aspect du doc.
Un "reférent" dans chaque groupe a une feuille avec du lexique,
les autres lui demandent en anglais si les mots dont ils ont besoin figurent...
Il peut aussi suggérer d'utiliser des mots. Ce peut être un élève + faible que cela peut valoriser?

Chaussette
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collège : comment éviter le "frontal" dans l'étude d'un document iconographique ?

Message par isabe le Mar 10 Juin 2014 - 20:30

Ne pas faire de document iconographique   topela 

isabe
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum