Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
John
Médiateur

CIEP : Etude comparée du financement de l'éducation dans 9 pays du monde

par John le Ven 30 Mai 2014 - 18:59
La seconde moitié du vingtième siècle a été marquée, partout dans le monde, par un développement considérable du secteur éducatif. Cette évolution concerne tous les niveaux d’enseignement, du primaire au supérieur, et fait peser une lourde charge sur les budgets nationaux. Tous les pays mettent aujourd’hui en œuvre des réformes spécifiques du financement de l’éducation, afin d’accompagner la croissance des effectifs, d’améliorer les résultats et de s’adapter aux nouvelles exigences de la société

Ce numéro 65 de la Revue internationale d’éducation de Sèvres propose un éclairage sur les politiques menées, durant les dernières décennies, pour maintenir ou accroître les ressources consacrées à l'éducation, à travers neuf études de cas portant sur l’Angleterre, l’Argentine, le Burkina Faso, la France, la Norvège, le Pakistan, la Russie, la Thaïlande et le Vietnam, complétées d’une étude comparative et d’une bibliographie.

Malgré la grande diversité des contextes et des contraintes pesant sur les systèmes éducatifs étudiés, des tendances communes sont observables. Les modes de financement tendent à se différencier en fonction des niveaux d’éducation concernés, le financement privé représente une part croissante des ressources de l’enseignement supérieur et la séparation entre secteur public et secteur privé s’estompe, au profit de modes de financement et de gestion mixtes. Partout, l’organisation même des systèmes éducatifs évolue, sous l’effet d’une concurrence accrue et de l’introduction de nouvelles logiques inspirées des mécanismes du marché.

Ces innovations entraînent une redéfinition du rôle et des moyens d’action de l’État. A la fois pilote, arbitre et garant de l’équité, il redéfinit en conséquence son organisation, ses interventions financières et sa production de réglementation.

Un numéro coordonné par Thierry Chevaillier, professeur émérite, université de Bourgogne.
http://www.ciep.fr/revue-internationale-deducation-sevres/financement-de-leducation


Sommaire du numéro
Actualité internationale

Actualité documentaire
Bernadette Plumelle

Ressources en ligne
Federica Minichiello
La transition de l’éducation à l’emploi

Le point sur l’actualité internationale en éducation
Anne-Marie Bardi
L’OCDE évalue les compétences des adultes

Paolo Ferratini
La réforme des lycées en Italie

Repères sur les systèmes éducatifs étrangers
Jean-Marie De Ketele
Régulation étatique, qualité et équité en éducation : une approche originale de six pays francophones

Daniyor Rozmetov, Lisa Bydanova
Évolutions récentes du système éducatif de l’Ouzbékistan

Notes de lecture
Jean-Pierre Véran
Eirick Prairat, La morale du professeur, PUF, 2013

Dossier
Le financement de l’éducation
Coordination : Pr. Thierry Chevaillier (H), Université de Bourgogne

Introduction [pdf - 107 Ko]
Financement et régulation des systèmes éducatifs : innovations et évolution du rôle de l’État
Thierry Chevaillier

Enjeux présents et futurs du financement de l'enseignement supérieur
Un aperçu des tendances mondiales
Maria Luisa Machado Cerdeira
Cet article présente les fondements théoriques de la théorie du capital humain, qui fait de l’éducation un investissement productif au service du développement économique des pays. La mondialisation exacerbe cette pression sur les systèmes éducatifs. L’auteure expose les raisons qui ont poussé les États à encourager le partage du financement de l’éducation avec le secteur privé. En s’appuyant sur l’exemple du Portugal, elle montre que ce partage, qui s’appuie à la fois sur le développement d’un enseignement privé et sur le recours aux contributions des familles dans l’enseignement public, en particulier dans l’enseignement supérieur, est susceptible d’accentuer les inégalités sociales.

Marchés et quasi-marchés dans le financement de l’éducation
Le cas de l’Angleterre
Anne West
Cet article s’intéresse aux sources de financement et aux mécanismes utilisés pour financer l’éducation en Angleterre. À tous les niveaux du système éducatif, de nouveaux mécanismes de financement ont été mis en place au cours des dernières décennies. Ces mécanismes varient, mais en règle générale, on applique des formules pour répartir l’argent public à tous les niveaux, que ce soit dans l’enseignement préscolaire, primaire, secondaire ou supérieur. Les changements de politique ont eu pour conséquence une hausse de la dépense publique pour l’enseignement préscolaire. En revanche, les familles contribuent aujourd’hui pour une plus grande part à l’enseignement supérieur, dans la mesure où les emprunts contractés par les étudiants pour payer les frais de scolarité remplacent désormais les subventions publiques accordées aux universités.

Entre contrôle étatique et développement d’un marché
Le financement de l’enseignement supérieur en Russie
Tatiana Kastouéva-Jean
Depuis la chute de l’Union soviétique, une triple évolution a caractérisé le secteur de l’enseignement supérieur russe : la chute des financements publics, la multiplication de cursus payants et la massification. Après avoir assisté pendant plus d’une décennie à la dégradation des conditions dans différents secteurs, l’État russe a commencé à reprendre progressivement la main dès le milieu des années 2000. Dans le cadre du « nouveau management public », il explore de nouveaux modes de répartition des financements, qui mettent les établissements en compétition. Cette politique amène à une différenciation croissante entre les universités et creuse les inégalités sociales.

Financement de l’éducation au Viêt Nam : l’envers du décor
Nolwen Henaff
Le Viet Nam est souvent présenté comme un exemple de système éducatif conciliant qualité et faible coût. Alors que les résultats du pays à l’enquête PISA semblent attester de la qualité, la question du coût fait débat. L’État est souvent accusé de reporter la dépense éducative sur les parents, dont la participation aux dépenses éducatives ne cesse de s’accroître. Force de la demande d’éducation, faiblesse des salaires des personnels éducatifs et des dotations des écoles se conjuguent, entraînant le pays dans la spirale de la « maladie de la performance » et déjouant toutes ses tentatives pour s’en extraire. Dans ce contexte, c’est principalement à son extraordinaire capacité de mobilisation, dont la politique de « socialisation » de l’éducation est un puissant moteur, que le Viet Nam doit ses succès sur le plan éducatif.

Éducation en Thaïlande : la croissance économique ne suffit plus
Sandrine Michel
Dès son démarrage, au cours des années 1960, la croissance des pays asiatiques s’est appuyée sur l’éducation. Sur la base de résultats indéniables, les modalités de son expansion ont contribué à forger l’idée de la performance scolaire de ces pays. Toutefois, ce développement éducatif présente des limites, liées à leurs spécialisations internationales et à l’insertion de l’éducation, désormais généralisée, dans les structures sociales. À partir du cas de la Thaïlande, cet article s’interroge sur le caractère soutenable de ce modèle de développement de l’éducation à long terme.

Les enjeux de la décentralisation
Le financement de l'éducation au Pakistan
Nadeem Kayani
Le Pakistan est confronté au défi d'assurer l'éducation de sa population. Ce défi est devenu urgent, avec l'introduction de changements constitutionnels prévoyant un enseignement obligatoire pour tous, de 5 à 16 ans. La génération de ressources, les transferts financiers, les enveloppes budgétaires et les dépenses publiques du secteur de l'éducation sont les différentes pierres d'achoppement qui empêchent de disposer d'une meilleure offre éducative dans le secteur public. Alors que se met en place une tendance à la gouvernance et à la gestion financière tout à la fois décentralisées et déléguées, les provinces sont incitées à financer cet effort et à dépenser davantage pour offrir un meilleur service éducatif au niveau local. Augmenter le rôle du secteur privé et la prise de décision par les parties prenantes pourra contribuer à résoudre les problèmes auxquels le secteur éducatif est confronté.

Le financement de l’éducation au Burkina Faso
Le défi de la scolarisation primaire universelle
Yombo Paul Diabouga, Bagnikoe David Bazongo
Le Burkina Faso est un des pays les plus pauvres du monde. Il consacre une part très importante de ses ressources à l’éducation pour laquelle il reçoit une aide extérieure substantielle. Cette aide est, pour la plus grande partie, maîtrisée par les pouvoirs publics et canalisée vers les priorités nationales. L’objectif fixé dans le cadre du projet mondial « éducation pour tous », de scolarisation universelle au niveau du cycle primaire ne sera pas atteint pour l’échéance de 2015, mais la scolarisation des filles a fortement progressé. Le pays, bien qu’il donne la priorité à l’enseignement de base, s’efforce de développer l’enseignement secondaire et, dans une moindre mesure, l’enseignement supérieur, qui conditionne la dualité de l’enseignement de base.

Le financement du système éducatif français et l’enjeu de la performance
Jean-Richard Cyterman
La part des ressources nationales consacrées à l’éducation en France est relativement stable depuis le début des années 2000. On n’observe pas de désengagement financier de la puissance publique, les collectivités territoriales prenant une part croissante en raison d'une décentralisation croissante. Comparée aux pays développés de l’OCDE, la France dépense beaucoup moins par élève du primaire, beaucoup plus dans le secondaire, et en particulier dans les lycées, et un peu moins dans l’enseignement supérieur. Le coût relativement élevé de l’éducation ne se reflète pas dans les performances du système mesurées par les comparaisons internationales. Les inégalités de traitement entre les niveaux d’éducation et entre les régions subsistent et la politique d‘éducation prioritaire est peu efficace. Le rééquilibrage des financements qui s’impose est difficile à mettre en œuvre dans une période de forte contrainte sur les dépenses publiques.

Le financement de l’éducation dans un pays fédéral
Le cas de l’Argentine
Alejandro Morduchowicz
Le système éducatif argentin est organisé de manière fédérale. Le financement de l’éducation n’est donc pas centralisé et les ressources du secteur résultent de différentes normes et règles du jeu à chaque niveau de gouvernement. L’article décrit la manière dont ce système fonctionne : l’origine des ressources, leur distribution, la manière dont elles s’intègrent au budget, les changements qui ont eu lieu et les problèmes et défis qui existent actuellement pour faire en sorte que l’augmentation des ressources financières se traduise bien par des résultats meilleurs et plus équitables.

Pragmatisme et efficacité
Le financement du système éducatif norvégien
Bjørn Stensaker
Bien que le système éducatif norvégien relève principalement du service public, l’enseignement privé existe à tous les niveaux, depuis le primaire jusqu’à l’enseignement supérieur. Le financement des secteurs public et privé de l’enseignement s’est relativement stabilisé au fil des années, même si l’enseignement privé à l’école primaire demeure un sujet hautement controversé sur le plan politique. Dans l’enseignement supérieur, l’accréditation des établissements publics et privés repose sur les mêmes modalités, et l’enseignement supérieur privé ne semble pas poser de problème politique. De manière générale, le financement est lié à des objectifs d’efficacité pour ce qui est de l’enseignement primaire et, de plus en plus, à des objectifs d’efficience en ce qui concerne l’enseignement supérieur, la question de la qualité jouant, elle, un rôle mineur dans le système global de financement.

Les auteurs

Références bibliographiques
Bernadette Plumelle

Abstracts

Resúmenes

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum