Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
henriette
Médiateur

Rythmes scolaires : l'Etat engage la confrontation avec Levallois

par henriette le Ven 30 Mai 2014 - 20:06
Rythmes scolaires : l'Etat engage la confrontation avec Levallois
Le Monde a écrit:« Une excellente nouvelle ! » C'est en ces termes qu'Isabelle Balkany, premier adjoint délégué à la vie scolaire, à la jeunesse et à la communication du maire de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine), réagit au dépôt d'un référé contre sa ville par le préfet devant le tribunal administratif.

Cette décision de l'Etat trouve ses racines dans un vote du conseil municipal du 10 février 2014. Ce soir-là, l'adjointe du maire Patrick Balkany présente une délibération fixant les horaires de la prochaine rentrée 2014 sans évoquer de cours le mercredi matin, aménagement pourtant obligatoire avec l'entrée en vigueur de la semaine de quatre jours et demi en 2014.

La saga, qui avait commencé en 2013 avec la signature d'une pétition par quelque 4 500 habitants de la ville qui ne voulaient pas d'école le mercredi matin, prend un tour nouveau à ce moment-là. « Après près de deux mois de réflexion, le préfet nous a demandé de retirer notre délibération. Nous lui avons répondu que nous souhaitions entrer dans le cadre expérimental dont parlait le nouveau ministre de l'éducation, Benoît Hamon, juste arrivé», rappelle la militante UMP, en repos à la campagne après sa sortie de garde à vue pour blanchiment de fraude fiscale, le 22 mai. « Ensuite, le directeur départemental de l'éducation nationale nous a proposé des horaires de classe sur cinq jours, absolument incompatibles avec la population de la ville, et demandé de consulter tous les conseils d'écoles avant le 6 juin. »

« POURQUOI NOUS OBLIGER ? »

Isabelle Balkany a donc commencé son tour des 19 écoles de sa ville. « J'ai dû en voir une dizaine déjà, les ai consultées sur l'organisation de la semaine qu'elles souhaitaient pour la rentrée. Elle sont à 98,5 % favorables aux quatre jours de classe que nous avons mis en place en 1991. J'ai eu trois bulletins favorables à l'organisation proposée par l'éducation nationale... Alors pourquoi nous obliger à casser une organisation qui marche bien et dont les parents sont contents ? », s'agace -t-elle.

La suite : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum