Le vote FN des jeunes : la faute des profs d'histoire. Rue 89

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Le vote FN des jeunes : la faute des profs d'histoire. Rue 89

Message par Isis39 le Sam 31 Mai 2014 - 19:38

@Jacq a écrit:
@Cath a écrit:Je suis très étonnée, j'étais persuadée que c'était la faute des profs d'EPS.

 pingouin 

Non, mais si le FN arrive à rééduquer un peu les prof d'EPS, nous pourrons bientôt remettre  un peu de discipline, avec quelques camps où les jeunes pourront apprendre les vraies valeurs de la France.

Ils pourraient renouer avec Vichy et les chantiers de jeunesse....

Isis39
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le vote FN des jeunes : la faute des profs d'histoire. Rue 89

Message par Mestelle51 le Sam 31 Mai 2014 - 19:58

C'est de notre faute bien évidemment.

C'est pour cela qu'il faut continuer à gommer l'Histoire de France des programmes du collège, pour enseigner au plus vite le monde multiculturel sans frontières. Rolling Eyes

Le vote FN, c'est aussi un rejet clair de toute cette propagande bien pensante venant du PS et des associations affiliées de pédagogues stériles.

Mestelle51
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le vote FN des jeunes : la faute des profs d'histoire. Rue 89

Message par Isis39 le Sam 31 Mai 2014 - 20:39

@Mestelle51 a écrit:C'est de notre faute bien évidemment.

C'est pour cela qu'il faut continuer à gommer l'Histoire de France des programmes du collège, pour enseigner au plus vite le monde multiculturel sans frontières. Rolling Eyes

L'auteur de l'article dit l'inverse.

Isis39
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le vote FN des jeunes : la faute des profs d'histoire. Rue 89

Message par Invité le Sam 31 Mai 2014 - 20:40

Oui mais là tu as l'opinion de mestelle...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le vote FN des jeunes : la faute des profs d'histoire. Rue 89

Message par Isis39 le Sam 31 Mai 2014 - 20:43

Il faudra alors que mestelle m'explique où est dans les programmes l'enseignement de se monde multiculturel dont elle parle.

Isis39
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le vote FN des jeunes : la faute des profs d'histoire. Rue 89

Message par Paddy le Sam 31 Mai 2014 - 20:44

@Ingeborg B. a écrit:
@Presse-purée a écrit:
@Isis39 a écrit:

Soulé et Tournier, je ne sais pas.
Par contre il me semble que les profs d'histoire géo font leur boulot en la matière.
L'auteur du blog ment sur les programmes. S'ils étaient comme il les décrit, pourquoi Casali et les autres les critiqueraient-ils autant ?

Bien d'accord avec toi. Taper sur les profs permet de dédouaner le politique de ses responsabilités et de ses choix en matière économique.
On peut aussi se demander si l'évacuation de la dimension culturelle et conceptuelle de l'enseignement au profit d'une dimension uniquement opérationnelle et utlitariste (via les compétences) pourrait jouer ou non, à terme, un rôle. Au jour d'aujourd'hui, il n'y a pqs concordance chronologique entre l'imposition des compétences, qui est récente, par rapport au vote FN des jeunes qui, s'il se développe, est plus ancien. Atrendons de voir.
Surtout, que visiblement, il ne connaît pas les programmes  Rolling Eyes  Alors, faudrait savoir, d'un côté on nous accuse de faire détester la France en ne glorifiant pas la grandiose œuvre de Napoléon et de l'autre de n'enseigner aux élèves que l'amour de la patrie sans leur inculquer une once de jugement critique
Après, oui j'avoue, je n'arrive pas à apprendre à mes premières L le jugement critique mais déjà, s'ils savaient correctement lire. Parce que, quand, au bout de deux heures de cours sur la France pendant la Seconde Guerre mondiale, une élève (qui a pourtant d'excellentes notes en langues et en Lettres  scratch ) me demandent "c'est qui Vichy ?", la mission est impossible.

Pfff... Vichy, c'est une pastille (lui rétorqua sa voisine en remettant sa mèche).  pingouin 

Paddy
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le vote FN des jeunes : la faute des profs d'histoire. Rue 89

Message par Collier de Barbe le Sam 31 Mai 2014 - 22:21

"Le monde multiculturel" et vous dites cela a vos élèves ?
Expliquez nous en quoi les programmes en feraient la promotion?
Serait ce par ce qu'on a reçu l'autorisation (limitée) de montrer aux élèves que la France n'était pas le centre du monde ?

_________________
CdB
@AbbeCordillere

Collier de Barbe
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le vote FN des jeunes : la faute des profs d'histoire. Rue 89

Message par User5899 le Sam 31 Mai 2014 - 22:39

@Ingeborg B. a écrit:quand, au bout de deux heures de cours sur la France pendant la Seconde Guerre mondiale, une élève (qui a pourtant d'excellentes notes en langues et en Lettres  scratch ) me demandent "c'est qui Vichy ?", la mission est impossible.
Oh ça, ça peut s'arranger

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le vote FN des jeunes : la faute des profs d'histoire. Rue 89

Message par Jacq le Dim 1 Juin 2014 - 9:56

@Isis39 a écrit:Il faudra alors que mestelle m'explique où est dans les programmes l'enseignement de se monde multiculturel dont elle parle.

Le fait est que notre enseignement se trouve justement au milieu de ces polémiques (excentrer de l'Europe, de la France ou non).
Par contre si je prends les nouveaux programmes de bac pro nous voyons quand même des évolutions.

"Renaissance et humanisme" (seconde bac pro) nous présente une version bisounours de l'histoire qui se résume à :
- il y a un renouveau intellectuel européen basé sur la redécouverte de l'antiquité romaine et grecque, oubliant l'apport arabo-musulman et son rôle dans la transmission des savoirs plus orientaux,
- on apprend la chirgurie, la tolérance, Erasme est l'ancêtre de nos élèves européens et d'Eramus et préfigure presque notre Union européenne.
Où sont les guerres européennes ? Ah ben non, il n'y a en a pas dans les programmes. Pour l'élève, c'est la paix partout ! Tout le monde (européen) il est humaniste, tout le monde (européen) il est beau. François 1er (sans doute un grand européen lui aussi) invite "cordialement" Léonard de Vinci dans une France qui s'inspire "pacifiquement" de l'Italie. Ce n'est pas ce qui est dans le programme, mais avec la segmentation de l'histoire c'est que vont retenir nos petits élèves.
Un petit peu d'ouverture au monde, les Européens vont découvrir le monde, c'est super, mais parfois ils sont un peu méchants tout de même.
Et puis il y a la philosophie, les Lumières, dans toute l'Europe. C'est beau, et cela débouche sur les Droits de l'Homme.
Je passe sur Diderot, ce grand philosophe qui fait aussi des voyages ERASMUS (dernier sujet d'étude en histoire) et préfigure notre Europe actuelle.
Tout est aussi segmenté et "positivé" dans le dernier objet d'étude (Les Lumières, la Révolution française et l’Europe : les droits de l’Homme).

Même si le programme de bac pro est largement axé sur la France (tout le programme de première et une bonne partie du programme de terminale) tout ce qui est lié à la nation est gommé au profit de l'Europe, entre autre, et très orienté idéologiquement. L'Etat nation qui se constitue depuis des siècles n'est présenté que sous ses aspects négatifs (les conflits européens fin XIXe - XXe siècle) avec l'Europe présentée comme la solution depuis la fin du XIXe jusqu'à son aboutissement actuel. Relever les dérives nationalistes, ok, gommer tout l'apport de l'Etat nation c'est autre chose.

Je ne consteste pas les programmes, les "sujets d'étude" sont intéressants. Problématisés ils pourraient apporter une bonne réflexion sur l'histoire pour des élèves connaissant l'histoire... or le plus souvent nos élèves ne connaissent rien, confondent tout, et nous arrivons à un fatras qui conduit l'élève à parfois comprendre l'inverse de l'histoire "réelle" (s'il y a une histoire réelle).

Nous arrivons à un vaste foutoir dans l'esprit des gamins, à une histoire tellement segmentée qu'elle finit par être tronquée dans l'esprit de nos élèves, et une histoire qui ne satisfait finalement personne et nous expose à toutes les critiques.

Encore un exemple. Dans les anciens programme nous avions l'évolution du monde du travail et des révolutions technologiques successives. Remplacé dans les nouveaux programmes très éloquents :

"Etre ouvrier de 1830 à 1975" avec comme "situations" :
-- 1892, la grève de Carmaux et Jean Jaurès
--1936 : les occupations d’usine (supprimé dernièrement)
-- Être ouvrier à … (exemple dans une ville industrielle).
Ceci pouvant se résumer dans la tête des élèves à : les patrons sont très méchants, les ouvriers se battent, font la grève, occupent des usines, protestent contre les OST, et obtiennent des droits qu'ils arrachent aux patrons.
Ce que nous étudions n'est pas faux, c'est intéressant, mais c'est tellement segmenté que cela devient totalement caricatural et restreint dans la tête d'élèves qui ne peuvent (contrairement à ce que pensent ou font sembler de penser nos inspecteurs) pas replacer cela dans un contexte historique global, plus complet.

Jacq
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le vote FN des jeunes : la faute des profs d'histoire. Rue 89

Message par Cath le Dim 1 Juin 2014 - 10:07

Entièrement d'accord avec Jacq.

Et j'ajouterai l'objet d'étude "identité et diversité" que je trouve assez orienté, mais de façon inverse.

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le vote FN des jeunes : la faute des profs d'histoire. Rue 89

Message par Isis39 le Dim 1 Juin 2014 - 10:09

Les programmes sont bien trop chargés ce qui nous empêche effectivement de bien replacer les choses dans un contexte historique plus global.
Cependant mestelle parlait d'un programme d'histoire multiculturel. Or le programme du collège reste essentiellement centré sur la France. On est très loin de "gommer l'histoire de France" des programmes. Il suffit de les lire pour s'en rendre compte.

Isis39
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le vote FN des jeunes : la faute des profs d'histoire. Rue 89

Message par Elyas le Dim 1 Juin 2014 - 10:17

@Isis39 a écrit:Les programmes sont bien trop chargés ce qui nous empêche effectivement de bien replacer les choses dans un contexte historique plus global.
Cependant mestelle parlait d'un programme d'histoire multiculturel. Or le programme du collège reste essentiellement centré sur la France. On est très loin de "gommer l'histoire de France" des programmes. Il suffit de les lire pour s'en rendre compte.

Et si les programmes osent être plus réalistes avec moins de thèmes abordés, tu vas avoir les médias, les lobbies et les polémistes actuels qui vont hurler au scandale ! On n'enseigne plus "Thème au choix" au collège, quelle honte !

Elyas
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le vote FN des jeunes : la faute des profs d'histoire. Rue 89

Message par Isis39 le Dim 1 Juin 2014 - 10:46

@Elyas a écrit:
@Isis39 a écrit:Les programmes sont bien trop chargés ce qui nous empêche effectivement de bien replacer les choses dans un contexte historique plus global.
Cependant mestelle parlait d'un programme d'histoire multiculturel. Or le programme du collège reste essentiellement centré sur la France. On est très loin de "gommer l'histoire de France" des programmes. Il suffit de les lire pour s'en rendre compte.

Et si les programmes osent être plus réalistes avec moins de thèmes abordés, tu vas avoir les médias, les lobbies et les polémistes actuels qui vont hurler au scandale ! On n'enseigne plus "Thème au choix" au collège, quelle honte !

C'est bien le problème qui fait qu'on a chargé la mule ces dernières années. Toujours plus à enseigner mais quasiment jamais moins, tout ça grâce aux divers lobbies...

Isis39
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le vote FN des jeunes : la faute des profs d'histoire. Rue 89

Message par Ragnetrude le Dim 1 Juin 2014 - 11:36

Ce collègue est d'une grande mauvaise foi... Je n'ai absolument pas le sentiment de distiller dans les cerveaux de mes élèves des idées nationalistes.

Le principal problème selon moi est que nous avons affaire à des élèves qui dans leur grande majorité ne s'intéressent absolument pas à l'actualité et encore moins à la politique. Ils n'ont aucune base sur le fonctionnement de la République, les différences entre la gauche et le droite (sur ce sujet il faut avouer que la majorité actuelle ne nous aide pas), les débats qui ont agité la société, les idéologies... bref ils sont donc souvent incapables de voir ce qui dans le passé explique le présent : car ils ne connaissent pas le présent.

Je pense qu'il faut davantage blâmer l'absence d'éducation politique ou même culturelle dans de nombreuses familles, et le rôle de la télé qui abêtit tout et ridiculise le débat politique.

Ragnetrude
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le vote FN des jeunes : la faute des profs d'histoire. Rue 89

Message par InvitéMA le Dim 1 Juin 2014 - 12:03

Je crois que quel que soit le parti choisi, les gens votent en fonction d'idées qui sont le plus souvent celles de "la tradition familiale" ou qui sont celles d'un cercle amical ou professionnel donné, et que c'est rarement (j'ai dit rarement, pas jamais) le fruit d'un réel cheminement personnel réfléchi, a fortiori quand on est très jeune.


InvitéMA
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le vote FN des jeunes : la faute des profs d'histoire. Rue 89

Message par Jacq le Dim 1 Juin 2014 - 12:17

@Cath a écrit:Entièrement d'accord avec Jacq.

Et j'ajouterai l'objet d'étude "identité et diversité" que je trouve assez orienté, mais de façon inverse.

Selon la façon de l'aborder cela change. Je pense qu'il vise plus à faire réfléchir l'élève sur ce qui constitue son identité, héritée ou non.
Pour les collègues certifié HG, nous parlons ici d'un thème de français de term bac pro.

Jacq
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le vote FN des jeunes : la faute des profs d'histoire. Rue 89

Message par Cath le Dim 1 Juin 2014 - 12:19

Oui, c'est pour cela que j'ai choisi l'aspect "récit de filiation".

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le vote FN des jeunes : la faute des profs d'histoire. Rue 89

Message par John le Dim 1 Juin 2014 - 12:32

Qu’apprend-on à l’école primaire ? Les guerres, dans lesquelles la France est l’éternelle agressée mais jamais l’agresseur, la construction d’un Etat national – toujours légitime, même à travers ses épisodes les plus criminels – matérialisé par des frontières éternellement menacées par l’ennemi, mais encore les héros, reconnus comme seuls acteurs de l’Histoire.
N'enseignons plus les guerres, et il n'y en aura plus.
D'ailleurs, il est bien connu que tous les profs d'histoire, quand ils enseignent les guerres napoléoniennes, rappellent que la France a été attaquée par ces maudits Anglais, que les Croisades sont des guerres justes pour la défense de Dieu, et que la guerre de cent Ans n'est qu'une réponse de la France courageuse envers les traîtrises de la perfide Albion.
Non mais je pense qu'il y en a qui feraient n'importe quoi pour taper sur leurs collègues et passer sur Rue89  elephantrose 

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le vote FN des jeunes : la faute des profs d'histoire. Rue 89

Message par Invité le Dim 1 Juin 2014 - 12:34

Je vais me répéter, mais je trouve que Rue89 devient de plus en plus mauvais à publier n'importe quel témoignage, et spécialement dans le domaine de l'éducation.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le vote FN des jeunes : la faute des profs d'histoire. Rue 89

Message par John le Dim 1 Juin 2014 - 12:39

En tout cas, avec des textes et des opinions comme celles-là, Marine Le Pen peut encore progresser de quinze points...

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le vote FN des jeunes : la faute des profs d'histoire. Rue 89

Message par Balthamos le Dim 1 Juin 2014 - 13:02

Comme un professeur d'histoire voulant promouvoir l'esprit critique dans le jugement peut écrire cela?
Enseigne t il encore?
Je ne connais pas les programmes d'histoire géo en primaire, mais s'imaginer que le collège- lycée n'apprennent pas l'esprit critique et l'analyse me paraît aberrant.
Quand aux programmes du secondaire, critiquables et critiqués, mais avec une ouverture aux autres (les mondes lointains en 6e- tiens, il n'y a pas que les romains et l'antiquité dans le monde; l'afrique subsaharienne, tiens il n'y a pas que l'occident médiéval dans le monde à cette époque...; ok pour le programme de 3ème, on arrête la plaisanterie et on revient en France/ Europe, les choses sérieuses quoi).

Balthamos
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le vote FN des jeunes : la faute des profs d'histoire. Rue 89

Message par Jacq le Dim 1 Juin 2014 - 13:11

@balthamos a écrit:Comme un professeur d'histoire voulant promouvoir l'esprit critique dans le jugement peut écrire cela?

Je crois que Holderfar a livré une partie de la réponse.

Jacq
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le vote FN des jeunes : la faute des profs d'histoire. Rue 89

Message par Olympias le Dim 1 Juin 2014 - 17:26

holderfar a écrit:Je vais me répéter, mais je trouve que Rue89 devient de plus en plus mauvais à publier n'importe quel témoignage, et spécialement dans le domaine de l'éducation.
 topela En plus il écrit n'importe quoi

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le vote FN des jeunes : la faute des profs d'histoire. Rue 89

Message par cliohist le Lun 2 Juin 2014 - 11:59

je pense qu'il y en a qui feraient n'importe quoi pour taper sur leurs collègues et passer sur Rue89
Le titre provocateur (choisi par un des titreurs de Rue 89) a fait réagir :
pour ce blog, Rue 89 compte ce matin 29698 visites et 602 réactions.

La pluralité des opinions semble froisser.
Pour ceux qui ne se limitent pas au titre et au mépris du voisin, l'auteur n'aborde pas seulement le roman national. Il traite aussi de démocratisation scolaire en panne et de programme du FN pour l'école...

Il écrit régulièrement sur ce blog de Rue 89 :
Dieudonné, la faute à l’école ? Bruno Le Maire, sortez vos preuves
On n’apprend plus l’histoire de France à vos enfants ? Si seulement
http://blogs.rue89.nouvelobs.com/journal.histoire
http://journaldecole.canalblog.com/

La question centrale, ne serait-ce pas « la présence obsédante de l’extrême droite » (en France et ailleurs en Europe, 69 ans après la capitulation nazie), la multiplicité des facteurs qui l'expliquent et l'inefficacité des réponses politiques ?

3 éléments que les médias n'ont pas trop exploités :

- Aux dernières européennes, 4 712 461 électeurs ont voté FN.
C'est beaucoup trop, mais c'est beaucoup moins qu'au premier tour de la présidentielle 2012 (6 421 426).

- Un détail :
" Les 18-24 ans ne sont que 10 % a avoir voté FN, écrit L'Express citant une étude CSA.
Les 50 à 64 ans ont voté à 35% pour le FN, mais seulement 14 % pour les plus de 65 ans".
http://www.lexpress.fr/actualite/politique/elections/europeennes-les-forces-et-les-faiblesses-du-vote-fn_1546365.html

- L'abstention a touché toute l'Europe (80 % en République tchèque, plus de 50 % dans 20 pays sur 28).
La politique menée par les dirigeants européens n'y serait-elle pas pour quelque chose ?
http://www.courrierinternational.com/article/2014/05/26/la-grande-victoire-de-l-abstention


.

cliohist
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum