Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Luigi_B
Grand Maître

Etude académique : la baisse du travail à la maison dans le secondaire

par Luigi_B le Sam 31 Mai 2014 - 18:11
Une étude vient d'être menée, à partir d'un échantillon d'un millier d'élèves de l'académie d'Aix-Marseille, sur le travail à la maison dans le secondaire : http://www.ac-aix-marseille.fr/pedagogie/upload/docs/application/pdf/2014-05/dalet_devoirs_02_2014-05-27_10-04-28_291.pdf

Il en ressort qu'en vingt ans (1993-2013) les élèves travaillent en moyenne deux fois moins à la maison :

6e-5e : de 6-8h en 1993 à 3-5h aujourd'hui
5e-4e : de 8-10h en 1993 à 4-6h aujourd'hui
lycée : de 10-15h en 1993 à 6-8h aujourd'hui

L'étude établit une corrélation avec la baisse du contrôle parental, au moins au collège. Les élèves sont également moins sérieux : "en 1993, 87 % des élèves déclarent « chercher à s’avancer » dans leur travail scolaire. En 2013, ils ne sont plus que 51 % des lycéens à ne pas faire leurs devoirs au dernier moment."

Mais je retiens surtout cette partie de la conclusion des auteurs de l'étude :

L’élève 2013 est plutôt bien installé pour faire ses devoirs. Il dispose d’une chambre individuelle et d’un bureau, d’un accès à Internet et peut profiter d’une aide familiale pour son travail. Ce confort environnemental ne l’incite pas pour autant à y consacrer davantage de temps, bien au contraire. Le contrôle parental allant en diminuant, l’élève en profite pour faire juste le nécessaire (exercices demandés, leçons) et pour réaliser le tout au dernier moment.
Au-delà des comportements individuels de nos élèves, l’ampleur de la baisse du temps que ces derniers consacrent à leur travail scolaire interroge notre système éducatif. Le discours récurrent sur l’école qui ne joue plus son rôle d’ascenseur social mais, au contraire, renforce les situations inégalitaires peut conduire bon nombre d’enseignants à limiter le travail de leurs élèves hors temps de cours.

La culpabilisation des enseignants sur le thème de l'école inégalitaire ne fait donc qu'accroître les inégalités. On s'en doutait un peu.

_________________
Avenir latin grec - La Vie moderne : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

"Les nouvelles technologies en guerre contre nos enfants"
avatar
Luigi_B
Grand Maître

Re: Etude académique : la baisse du travail à la maison dans le secondaire

par Luigi_B le Sam 31 Mai 2014 - 18:17
Evidemment le "Café pédagogique" relativise : "Moins de devoirs c'est grave ? ".

François Jarraud a écrit:Les points faibles de l'étude de La Durance sont sans doute de généraliser l'évaluation scolaire en raisonnement moral et d'y associer tous les niveaux. Si le travail à la maison est efficace en lycée, pour autant l'est-il au collège ? L'est-il à l'école ? Quelle est son utilité alors qu'Internet permet en effet de réduire fortement le temps de sa réalisation, pour peu que l'enseignant n'ait pas saisi cette réalité... ? Une autre dimension avait été mise en avant par D  Glasman et est malheureusement oubliée dans cette étude. C'est l'efficacité sociale du travail à la maison. On sait qu'il profite essentiellement aux enfants des familles favorisées.
L'Ecole ne peut s'abstraire de ces considérations. Le travail à la maison est aussi une pratique sociale , souvent mécanique, dégagée d'objectifs de réussite scolaire. L'étude d eLa Durance ne met pas fin à la réflexion sur ce sujet.

 :shock: 

_________________
Avenir latin grec - La Vie moderne : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

"Les nouvelles technologies en guerre contre nos enfants"
avatar
zeprof
Vénérable

Re: Etude académique : la baisse du travail à la maison dans le secondaire

par zeprof le Sam 31 Mai 2014 - 18:20
oui et c'est très compliqué à gérer au quotidien...

je suis en LP donc le public est peut être d'autant moins enclin à travailler mais je constate un vrai manque de travail personnel de la part des élèves : je donne pour ma part assez peu de travail à la maison, c'est vrai, car j'ai des primo-arrivants, des élèves dont les parents ne lisent pas le français et le parlent mal, mais tous savent qu'ils doivent apprendre leurs leçons (interro rapide à la clé en début d'heure) et à l'occasion faire l'exercice demandé (que je ramasse systématiquement pour les inciter à bosser) mais j'ai clairement constaté une baisse du travail perso... même le fait de se planter à l'interro ou de prendre 0 pour devoir non rendu les laissent froids.
ça fait 12 ans que je suis dans le même bahut et je le constate d'année en année...
même les bons élèves fournissent très peu de travail à la maison et quand je parle fiches, révisions... quasiment tous me regardent comme si je tombais de Mars.

_________________
"La peur est le chemin vers le côté obscur: la peur mène à la colère, la colère mène à la haine, la haine… mène à la souffrance."
avatar
zeprof
Vénérable

Re: Etude académique : la baisse du travail à la maison dans le secondaire

par zeprof le Sam 31 Mai 2014 - 18:21
@Luigi_B a écrit:Evidemment le "Café pédagogique" relativise : "Moins de devoirs c'est grave ? ".

François Jarraud a écrit:Les points faibles de l'étude de La Durance sont sans doute de généraliser l'évaluation scolaire en raisonnement moral et d'y associer tous les niveaux. Si le travail à la maison est efficace en lycée, pour autant l'est-il au collège ? L'est-il à l'école ? Quelle est son utilité alors qu'Internet permet en effet de réduire fortement le temps de sa réalisation, pour peu que l'enseignant n'ait pas saisi cette réalité... ? Une autre dimension avait été mise en avant par D  Glasman et est malheureusement oubliée dans cette étude. C'est l'efficacité sociale du travail à la maison. On sait qu'il profite essentiellement aux enfants des familles favorisées.
L'Ecole ne peut s'abstraire de ces considérations. Le travail à la maison est aussi une pratique sociale , souvent mécanique, dégagée d'objectifs de réussite scolaire. L'étude d eLa Durance ne met pas fin à la réflexion sur ce sujet.

 :shock: 

je ne comprends pas le sens de cette phrase   boulet titanic 

_________________
"La peur est le chemin vers le côté obscur: la peur mène à la colère, la colère mène à la haine, la haine… mène à la souffrance."
User17706
Enchanteur

Re: Etude académique : la baisse du travail à la maison dans le secondaire

par User17706 le Sam 31 Mai 2014 - 18:23
Il est possible qu'elle n'en ait pas vraiment.

_________________
'Tis a blushing, shamefaced spirit that mutinies in a man’s bosom. It fills a man full of obstacles. It made me once restore a purse of gold that by chance I found. It beggars any man that keeps it. It is turned out of towns and cities for a dangerous thing, and every man that means to live well endeavors to trust to himself and live without it.
____________

When everybody is swept away unthinkingly by what everybody else does and believes in, those who think are drawn out of hiding because their refusal to join is conspicuous and thereby becomes a kind of action.
avatar
zeprof
Vénérable

Re: Etude académique : la baisse du travail à la maison dans le secondaire

par zeprof le Sam 31 Mai 2014 - 18:27
c'est une possibilité effectivement  Laughing qui me rassure sur l'état de mon cerveau Laughing   

_________________
"La peur est le chemin vers le côté obscur: la peur mène à la colère, la colère mène à la haine, la haine… mène à la souffrance."
avatar
Elyas
Guide spirituel

Re: Etude académique : la baisse du travail à la maison dans le secondaire

par Elyas le Sam 31 Mai 2014 - 18:30
Je comprends cette phrase ainsi : faire le travail à la maison est une habitude que la famille met en place dans son organisation de la journée, et que souvent, elle n'est pas liée à l'objectif de réussite de l'enfant mais parce que c'est une norme, une habitude, une de ces choses qui se fait épicétout !
User17706
Enchanteur

Re: Etude académique : la baisse du travail à la maison dans le secondaire

par User17706 le Sam 31 Mai 2014 - 18:31
C'est «sociale» qui me gêne. C'est vraiment écrit dans une langue étrangère, mais bon, on peut supputer que l'auteur a voulu dire que chez certains élèves, l'attention au contenu du travail disparaît, de sorte que les devoirs se transforment en un rituel mécaniquement exécuté. Ce qui factuellement se tient, bien sûr, mais c'est alors la place de la remarque dans tout le paragraphe qui devient assez mystérieuse. Bref.

_________________
'Tis a blushing, shamefaced spirit that mutinies in a man’s bosom. It fills a man full of obstacles. It made me once restore a purse of gold that by chance I found. It beggars any man that keeps it. It is turned out of towns and cities for a dangerous thing, and every man that means to live well endeavors to trust to himself and live without it.
____________

When everybody is swept away unthinkingly by what everybody else does and believes in, those who think are drawn out of hiding because their refusal to join is conspicuous and thereby becomes a kind of action.
avatar
Paratge
Érudit

Re: Etude académique : la baisse du travail à la maison dans le secondaire

par Paratge le Sam 31 Mai 2014 - 19:53
La FCPE doit être ravie, elle qui ne veut pas de travail à la maison ! Very Happy 

Ne pas enseigner, ne pas donner de devoirs pour « ne pas créer de différences entre les jeunes », un vrai socle d'inconnaissance ! Aveuglement ou cynisme pour garder ses privilèges ?
La messe est dite !
Cath
Esprit sacré

Re: Etude académique : la baisse du travail à la maison dans le secondaire

par Cath le Dim 1 Juin 2014 - 10:22
[quote="zeprof"]
@Luigi_B a écrit:Evidemment le "Café pédagogique" relativise : "Moins de devoirs c'est grave ? ".

François Jarraud a écrit:Les points faibles de l'étude de La Durance sont sans doute de généraliser l'évaluation scolaire en raisonnement moral et d'y associer tous les niveaux. Si le travail à la maison est efficace en lycée, pour autant l'est-il au collège ? L'est-il à l'école ? Quelle est son utilité alors qu'Internet permet en effet de réduire fortement le temps de sa réalisation, pour peu que l'enseignant n'ait pas saisi cette réalité... ? Une autre dimension avait été mise en avant par D  Glasman et est malheureusement oubliée dans cette étude. C'est l'efficacité sociale du travail à la maison. On sait qu'il profite essentiellement aux enfants des familles favorisées.
L'Ecole ne peut s'abstraire de ces considérations. Le travail à la maison est aussi une pratique sociale , souvent mécanique, dégagée d'objectifs de réussite scolaire. L'étude d eLa Durance ne met pas fin à la réflexion sur ce sujet.

  

Bon allez, je balance: en vrai, le but, c'est juste d'embêter les parents.
avatar
dandelion
Grand sage

Re: Etude académique : la baisse du travail à la maison dans le secondaire

par dandelion le Dim 1 Juin 2014 - 10:58
@zeprof a écrit:
@Luigi_B a écrit:Evidemment le "Café pédagogique" relativise : "Moins de devoirs c'est grave ? ".

François Jarraud a écrit:Les points faibles de l'étude de La Durance sont sans doute de généraliser l'évaluation scolaire en raisonnement moral et d'y associer tous les niveaux. Si le travail à la maison est efficace en lycée, pour autant l'est-il au collège ? L'est-il à l'école ? Quelle est son utilité alors qu'Internet permet en effet de réduire fortement le temps de sa réalisation, pour peu que l'enseignant n'ait pas saisi cette réalité... ? Une autre dimension avait été mise en avant par D  Glasman et est malheureusement oubliée dans cette étude. C'est l'efficacité sociale du travail à la maison. On sait qu'il profite essentiellement aux enfants des familles favorisées.
L'Ecole ne peut s'abstraire de ces considérations. Le travail à la maison est aussi une pratique sociale , souvent mécanique, dégagée d'objectifs de réussite scolaire. L'étude d eLa Durance ne met pas fin à la réflexion sur ce sujet.

 :shock: 

je ne comprends pas le sens de cette phrase   boulet titanic 
J'ai immédiatement compris cette phrase ainsi: les enseignants donnent des devoirs, non pour faire progresser leurs élèves, mais bien parce que 'ça se fait'.
Il y a quand même un truc que je trouve dingue: tous les dimanches, nous faisons les devoirs pour la semaine (ou presque) car ici ils sont donnés à l'avance. Tous les jours, mes enfants lisent, écrivent, pratiquent leur instrument de musique (pas toujours dans la joie et la bonne humeur), et l'explication derrière tout ça c'est que nous sommes une famille favorisée? Mais mes parents et les parents de mon mari ne l'étaient pas, et c'est bien parce qu'ils nous faisaient faire nos devoirs quand on était enfants que nous avons pu changer de classe sociale  heu 
A l'exception des immigrés récents, tout le monde sait bien qu'il faut faire les devoirs, non? On choisit quand même d'aller à la bibliothèque (gratuite la plupart du temps pour les enfants) ou de regarder la télé? Je note que le Café Pédagogique semble pratiquer la seule religion qui dénie à l'être humain son libre-arbitre.
avatar
atrium
Neoprof expérimenté

Re: Etude académique : la baisse du travail à la maison dans le secondaire

par atrium le Dim 1 Juin 2014 - 11:32
@dandelion a écrit:
A l'exception des immigrés récents, tout le monde sait bien qu'il faut faire les devoirs, non?

Même ça, c'est très loin d'être toujours vrai: ça dépend des familles et des pays d'origine.
avatar
InvitéF
Niveau 4

Re: Etude académique : la baisse du travail à la maison dans le secondaire

par InvitéF le Dim 1 Juin 2014 - 11:50
@dandelion a écrit:On choisit quand même d'aller à la bibliothèque (...) ou de regarder la télé? Je note que le Café Pédagogique semble pratiquer la seule religion qui dénie à l'être humain son libre-arbitre.

C'est la secte de Saint Bourdieu, une bande d'illuminés qui prient devant les photocopieurs.

_________________
"Lorsque la confection des lois, les travaux d’administration, la fonction de juger, deviennent des professions particulières réservées à ceux qui s’y sont préparés par des études propres à chacune, alors on ne peut plus dire qu’il règne une véritable liberté."
Condorcet, Premier Mémoire sur l'instruction publique (1791)
Contenu sponsorisé

Re: Etude académique : la baisse du travail à la maison dans le secondaire

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum