Que faites-vous avec une classe de niveau (très faible)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Que faites-vous avec une classe de niveau (très faible)

Message par Kate le Dim 1 Juin 2014 - 19:58

Bonsoir,

avez-vous des classes de niveau dans votre établissement?
On me propose de prendre en charge une classe d'élèves très faibles l'année prochaine en 5ème. Cela me fait peur! Pour la majorité, ils ne savent pas bien lire et le passage à l'écrit est quasi impossible!

Comment adapter le programme à ces élèves? Comment les faire progresser? Il est évident que mes cours "classiques" doivent être revus à la baisse mais aussi du point de vue pédagogique.

Avez-vous des conseils sur la manière dont il faut s'y prendre, avec ces élèves, pour les faire progresser!!!!

Kate
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faites-vous avec une classe de niveau (très faible)

Message par allan le Dim 1 Juin 2014 - 21:40

Dans mon collège , nous avons mis en place des classes de niveau et j'ai une classe de 6eme français renforcé. Les élèves ont des bases très fragiles et des acquis linguistiques du niveau CE2/CM1.
Je m'occupe de cette classe depuis plusieurs années et je peux te donner quelques pistes mais pas de solutions magiques.
1 Établir avec eux une relation de confiance.
2 "désacraliser" le passage à l'écrit: c'est à dire , éviter la dictée ou la rédaction couperets. Proposer des activités d'écriture courtes afin de les motiver.
3 Pour les textes, distribuer des écrits avec des mises en page adaptées ( grossir les caractères, définir les mots difficiles). Ne pas chercher l'interprétation littéraire, répondre à des questions de lecture simples = que nous dit le texte? de quoi ça parle? mais éviter le "comment c'est dit?". Il faut faire le deuil de l'interprétation , c'est inaccessible à ce profil de classe.
4 Privilégier les lectures suivies.
5 En grammaire, choisir des points de langue incontournables ( repérage des sujets, des verbes conjugués, des compléments circonstanciels, fonction des adverbes, enrichissement de la phrase = expansion du nom, le rôle de la ponctuation, les types de phrases)
Leur donner des mots dans le désordre afin de reconstituer des phrases grammaticalement correctes.
6 Entrer dans les activités d'orthographe sous forme de jeux ou de défis, c'est plus motivant.
7 Leur faire acheter un petit cahier d'écriture que tu peux appeler "journal de bord...". Ca permet de consigner tout ce que tu leur demanderas de produire , et sous une forme moins scolaire que la rédaction. Tu peux les ramasser régulièrement et les noter.
8 Créer des activités lexicales ( dérivation/suffixation.....)faire employer les mots découverts dans des phrases que les élèves doivent imaginer.
De toutes les façons, quelles que soient les méthodes que tu emploieras, il faudra faire le deuil de nombreuses choses, et notamment de la densité des programmes , qui ne correspondent pas aux profils de ces élèves.

allan
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faites-vous avec une classe de niveau (très faible)

Message par Kate le Dim 1 Juin 2014 - 21:46

Merci Allan, pour tes pistes.

Qu'entends-tu par "lectures suivies"? La lecture d'une œuvre complète en classe? Y consacres-tu une heure par personne?

Kate
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faites-vous avec une classe de niveau (très faible)

Message par allan le Dim 1 Juin 2014 - 21:57

oupss , je corrige une coquille " la densité des programmes qui ne correspond pas.." on n accorde pas avec le CDN...je rentre d'un long week end  lol! 

En lectures suivies, je choisis des œuvres de littérature jeunesse ( la vengeance de la momie..) dans lesquelles le vocabulaire n'est pas un obstacle. J'aime bien travailler sur les contes du chat perché.
J'y consacre une heure par semaine à heure fixe, et on lit , on lit encore...pour améliorer leur vitesse de lecture. Après je pose quelques questions de compréhension et ça suffit.
Je leur demande d'apprendre le vocabulaire nouveau.
Tu peux imaginer des exposés à partir de leurs lectures, ça les motive pas mal.

allan
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faites-vous avec une classe de niveau (très faible)

Message par Derborence le Dim 1 Juin 2014 - 21:59

Je croyais que les classes de niveau étaient interdites.

_________________
"La volonté permet de grimper sur les cimes ; sans volonté on reste au pied de la montagne."
Proverbe chinois

"Derborence, le mot chante triste et doux dans la tête pendant qu’on se penche sur le vide, où il n’y a plus rien, et on voit qu’il n’y a plus rien."
Charles-Ferdinand Ramuz, Derborence

Derborence
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faites-vous avec une classe de niveau (très faible)

Message par allan le Dim 1 Juin 2014 - 22:04

Chez nous, ca tourne à plein régime!!! une classe bilangue, une classe latiniste par niveau et après les autres....je vous laisse imaginer ce que cela signifie en collège ECLAIR.. titanic 

allan
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faites-vous avec une classe de niveau (très faible)

Message par Kate le Dim 1 Juin 2014 - 22:09

Chez nous, il n'y a qu'une classe (par niveau) qui regroupent les élèves les plus faibles... ceux qui ne peuvent pas suivre un cours normal. Les autres classes accueillent des élèves dont le niveau est hétérogène.

Kate
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faites-vous avec une classe de niveau (très faible)

Message par MarieL le Lun 2 Juin 2014 - 15:23

@allan a écrit:Chez nous, ca tourne à plein régime!!! une classe bilangue, une classe latiniste par niveau et après les autres....je vous laisse imaginer ce que cela signifie en collège ECLAIR.. titanic 

D'un autre côté, sans classe bilangue ou "latiniste", les parents des élèves un peu plus favorisés inscrivent leurs enfants ailleurs. La classe allégée pour les élèves en difficulté est censée rétablir l'équilibre.

_________________
Je suis ce que je suis et je suis l'être même, je suis ma volonté en moi-même exaucée - A. Kalda

MarieL
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faites-vous avec une classe de niveau (très faible)

Message par Lefteris le Lun 2 Juin 2014 - 15:41

Axel a écrit:
@allan a écrit:Chez nous, ca tourne à plein régime!!! une classe bilangue, une classe latiniste par niveau et après les autres....je vous laisse imaginer ce que cela signifie en collège ECLAIR.. titanic 

D'un autre côté, sans classe bilangue ou "latiniste", les parents des élèves un peu plus favorisés inscrivent leurs enfants ailleurs. La classe allégée pour les élèves en difficulté est censée rétablir l'équilibre.
Exact , les derniers qui inscrivent leurs enfants dans les collèges publics des zones "difficiles", comme on dit pudiquement, veulent un minimum de garanties. Ceci dit, elles ne sont pas absolues , les élèves latinistes étant parfois soigneusement répartis dans des classes invivables .Qui plus est, contrairement à une légende urbaine, on ne trouve pas que les meilleurs en latin. Certains parents y inscrivent leur insupportable petite merveille pour éviter d'autres insupportables. Et les insupportables en latin refusent très vite de bosser et font rapidement de l'"option" un enfer.

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faites-vous avec une classe de niveau (très faible)

Message par Amaliah le Lun 2 Juin 2014 - 16:35

Chez nous aussi, classes de niveau en ZEP. J'ai longtemps eu la 4e la plus faible du collège (en général 15 élèves). J'adapte mais ne renonce pas à faire lire les textes au programme : L'Avare, Mme de Sévigné etc.

Amaliah
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faites-vous avec une classe de niveau (très faible)

Message par Kate le Lun 2 Juin 2014 - 18:40

@Amaliah a écrit:Chez nous aussi, classes de niveau en ZEP. J'ai longtemps eu la 4e la plus faible du collège (en général 15 élèves). J'adapte mais ne renonce pas à faire lire les textes au programme : L'Avare, Mme de Sévigné etc.

Qu'est-ce que tu entends par "adapter"? Tu te contentes de les faire lire et comprendre les œuvres, sans les analyser?

Kate
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faites-vous avec une classe de niveau (très faible)

Message par Amaliah le Lun 2 Juin 2014 - 20:11

Beaucoup de compréhension littérale et peu d'analyse poussée. Je "traduis" parfois certains textes...  Rolling Eyes

Amaliah
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faites-vous avec une classe de niveau (très faible)

Message par Cowabunga le Lun 2 Juin 2014 - 21:37

@Kate a écrit: Il est évident que mes cours "classiques" doivent être revus à la baisse mais aussi du point de vue pédagogique.

Kate, cette phrase-là me choque profondément. Tu ne dois surtout pas revoir tes cours à la baisse, mais aborder les mêmes connaissances sous un autre angle.
Je plussoie toutes les pistes données par allan.
J'ajouterai que, par tous les moyens, tu dois favoriser la création : du vocabulaire et de la culture pour avoir de l'imagination, des exercices d'écritures assez libres, et qui donnent lieu à des lectures à haute voix pour la valorisation et l'émulation, même des travaux d'illustration, bref, contrer ce qui est douloureux par le plaisir du partage.
Pour l'orthographe, je fais des dictées flash, ça permet de bons progrès sans crispation.
Pour la grammaire, je ne connais rien de mieux que l'analyse grammaticale quotidienne : elle permet de partir de rien et d'aller très loin.
Les lectures suivies sont un excellent moyen de rassurer les faibles lecteurs : j'utilise Devenir lecteur (manuel pour le ROLL), parce qu'on alterne textes à lire et textes à écouter (des pistes audio sont disponibles sur le site) ; les questions permettent de travailler la langue une fois le texte compris.

Tu n'as pas besoin de revoir tes cours à la baisse : tu as besoin de te fabriquer des outils qui leur permettront d'y accéder.


Dernière édition par Cowabunga le Mar 3 Juin 2014 - 19:46, édité 1 fois

_________________
"La parole est mon domaine, la parole est mon royaume" Paul Ricoeur

Cowabunga
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faites-vous avec une classe de niveau (très faible)

Message par allan le Lun 2 Juin 2014 - 22:08

Tout à fait d'accord avec ce qui vient d'être évoqué par Cowabunga.
Les lectures suivies sont des activités souvent appréciées par tous les élèves et particulièrement avec les faibles lecteurs. topela 
Il faut adapter mais ne pas baisser le niveau, c'est exact. Travailler autrement me semble la bonne formule.

allan
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faites-vous avec une classe de niveau (très faible)

Message par totoro le Lun 2 Juin 2014 - 23:22

J'ai une classe de 5e faible. Je fais la même chose qu'avec mon autre classe car j'ai la chance d'avoir 1 heure et demie de plus (1h + la 1/2 heure d'AP), je fais les choses plus lentement, de façon plus progressive. Et ils sont seulement 20...

Je ne fais pas de dictée notée (inutile), mais je dicte régulièrement une ou deux phrases qu'un élève écrit au tableau et que l'on corrige ensuite.

On fait beaucoup de compréhension littérale, on digresse beaucoup parce qu'il faut apporter des infos supplémentaires. Ces deux dernières années, cela s'est bien passé, c'étaient des classes sympas (la "sélection" est faite en fonction du niveau des élèves, mais aussi de leur bon comportement).

_________________

La réforme du collège en clair :
http://www.reformeducollege.fr/

totoro
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faites-vous avec une classe de niveau (très faible)

Message par F.Lemoine le Mar 10 Juin 2014 - 22:57

Mais depuis 1976, les classes " de niveau" sont absolument illégales !  Shocked
Et en plus terribles pour les faibles mais travailleurs.
 Je suis scié par ce que vous racontez.


Dernière édition par F.Lemoine le Mar 10 Juin 2014 - 23:17, édité 1 fois

F.Lemoine
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faites-vous avec une classe de niveau (très faible)

Message par Lilypims le Mar 10 Juin 2014 - 23:02

@F.Lemoine a écrit:Mais depuis 1976, les classe " de niveau" sont absolument illégales !  Shocked
Et en plus terribles pour les faibles mais travailleurs.
 Je suis scié par ce que vous racontez.

Pourquoi donc ?

_________________
...il faut continuer, je ne peux pas continuer, il faut continuer, je vais donc continuer...

Lilypims
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faites-vous avec une classe de niveau (très faible)

Message par F.Lemoine le Mar 10 Juin 2014 - 23:28

Avez-vous eu des classes dans lesquelles on a regoupé des élèves très faibles, prétendument pour faire une pédagogie adaptée (en fait pour regrouper les meilleurs élèves dans les autres classes et creuser l'écart) ? J'ai fait cette expérience désastreuse il y a fort longtemps.
Depuis plusieurs années, je le constate encore (mais c'est plus tordu : on nous explique que sur 4 classes de 5e, on est "obligé" (pourquoi donc ?) de regrouper les latinistes dans deux classes (et encore, il a fallu lutter, il y eut une époque, c'était une classe).
Eh bien, des élèves de même (faible) niveau, mais volontaires, sont inexorablement tirés vers le bas dans la classe où il n'y a pas de latinistes, et progressent dans celle où il y a dix latinistes... Hasard ?

F.Lemoine
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faites-vous avec une classe de niveau (très faible)

Message par Lilypims le Mar 10 Juin 2014 - 23:30

@F.Lemoine a écrit:Avez-vous eu des classes dans lesquelles on a regoupé des élèves très faibles, prétendument pour faire une pédagogie adaptée (en fait pour regrouper les meilleurs élèves dans les autres classes et creuser l'écart) ? J'ai fait cette expérience désastreuse il y a fort longtemps.
Depuis plusieurs années, je le constate encore (mais c'est plus tordu : on nous explique que sur 4 classes de 5e, on est "obligé" (pourquoi donc ?) de regrouper les latinistes dans deux classes (et encore, il a fallu lutter, il y eut une époque, c'était une classe).
Eh bien, des élèves de même (faible) niveau, mais volontaires, sont inexorablement tirés vers le bas dans la classe où il n'y a pas de latinistes, et progressent dans celle où il y a dix latinistes... Hasard ?

J'ai connu les classes de niveau (en français, maths et anglais) quand j'étais élève en collège et ça fonctionnait très bien. Mais l'effectif de la classe la plus faible était moindre que celui des deux autres.

J'édite pour ajouter qu'une de mes collègues s'est occupée pendant des années d'une classe de niveau en lycée et que ça marchait bien.


Dernière édition par Lilypims le Mar 10 Juin 2014 - 23:32, édité 1 fois

_________________
...il faut continuer, je ne peux pas continuer, il faut continuer, je vais donc continuer...

Lilypims
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faites-vous avec une classe de niveau (très faible)

Message par Celeborn le Mar 10 Juin 2014 - 23:31

@F.Lemoine a écrit:Avez-vous eu des classes dans lesquelles on a regoupé des élèves très faibles, prétendument pour faire une pédagogie adaptée

Oui, une année, en troisième. L'un de mes meilleurs souvenirs d'enseignant, même si ce n'était pas tous les jours facile.
Et ce n'était pas "prétendument".

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faites-vous avec une classe de niveau (très faible)

Message par F.Lemoine le Mar 10 Juin 2014 - 23:53

[


Dernière édition par F.Lemoine le Mer 11 Juin 2014 - 12:31, édité 1 fois

F.Lemoine
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faites-vous avec une classe de niveau (très faible)

Message par F.Lemoine le Mer 11 Juin 2014 - 0:07

Alors il faut un "projet" spécifique : des élèves bien choisis, une équipe solide , volontaire, et qui communique souvent. Si vous avez obtenu ce confort, tant mieux. Mais je crains qu'on n'en soit plus là. Moi aussi j'ai eu et j'ai encore des classes faibles et que j'apprécie beaucoup (je suis en "éducation prioritaire").
Une année, une mienne collègue et amie a proposé une structure spéciale : une classe de 5e en deux ans (avec redoublement obligatoire, donc, mais pas pour refaire la même chose : pour donner à ces enfants faibles, lents mais travailleurs, le temps qu'il leur fallait). Evidemment, lever de bouclier (et les sous, vous y pensez ?)
Si  vous avez obtenu en un an le niveau que vous souhaitiez avec vos 3e, je vous tire mon chapeau. Et c'est sincère.
Cordialement.

_________________
"La vie est mêlée de traverses. Il est bon de s'y tenir sans cesse préparé." (Molière, Les Fourberies de Scapin).

F.Lemoine
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faites-vous avec une classe de niveau (très faible)

Message par totoro le Mer 11 Juin 2014 - 7:23

La mienne fonctionne plutôt bien je trouve. Ils progressent autant que certains de ma classe "normale", n'ont pas peur de participer en classe puisque personne ne se moquera d'eux. Comme j'ai plus de temps, je me permets de digresser sur des points de culture générale (parfois futiles...), sur des points d'orthographe qui devraient être acquis depuis le primaire, je décompose à l'extrême les notions de grammaire, je passe plus de temps sur le sens littéral des textes...
Je fais les mêmes devoirs, ils peuvent donc comparer avec mon autre classe et voir que je ne les prends pas pour plus nuls qu'ils ne sont. J'adapte (légèrement) mes attentes. Les contrôles de compréhension sont souvent très mauvais, mais ils réussissent plutôt bien les devoirs qui reposent qui repose sur l'application systématique d'une notion.

Mais c'est vrai que ce sont des élèves sélectionnés pour leur bon esprit...

_________________

La réforme du collège en clair :
http://www.reformeducollege.fr/

totoro
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faites-vous avec une classe de niveau (très faible)

Message par Dhaiphi le Mer 11 Juin 2014 - 8:31

@totoro a écrit:Mais c'est vrai que ce sont des élèves sélectionnés pour leur bon esprit...
Et ceux qui ont un "mauvais" esprit ? Il continuent à pourrir les classes de bon niveau ?  scratch 

_________________
De toutes les écoles que j’ai fréquentées, c’est l’école buissonnière qui m’a paru la meilleure.  
[Anatole France]
J'aime les regretteurs d'hier qui voudraient changer le sens des rivières et retrouver dans la lumière la beauté d'Ava Gardner.
[Alain Souchon]

Dhaiphi
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faites-vous avec une classe de niveau (très faible)

Message par Amaliah le Mer 11 Juin 2014 - 8:59

Dans ma 4e très faible, je ne fais pas la même chose que dans la meilleure 4e du collège, soyons clairs.

Cette année, j'avais 15 élèves, trois FLE qui n'écrivent pas, trois élèves qui relèvent d'une SEGPA et tous les autres qui n'ont aucune base : seuls deux ou trois élèves savent lire un texte à haute voix sans écorcher les mots, seuls deux élèves comprennent vraiment un texte à condition que je leur lise à haute voix, aucun n'est capable d'orthographier correctement une phrase plutôt simple...

Alors oui, je préfère les avoir ensemble dans une classe à 15 que perdus dans une classe hétérogène à 28. C'est peut-être particulier en ZEP mais on a de tels écarts entre des élèves excellents, parfois brillants et d'autres qui ne maîtrisent rien...

Je ne peux leur faire atteindre le niveau attendu en fin de 4e, cela leur est impossible. Ils ont au mieux un niveau de CE2. C'est dramatique mais même en adaptant, je ne peux faire mieux. Alors j'essaie de ne pas les leurrer sur leur niveau (cette année, tous sauf une ont choisi d'aller en Prépa pro) tout en les encourageant et en essayant de les faire avancer - équilibre parfois périlleux.

Dans ma 4e très faible, les élèves partent en stage trois fois dans l'année (deux fois une semaine puis quinze jours en juin).

C'est grâce à ces classes de niveau que mon collège ZEP continue à tourner quasiment sans dérogation. Et les deux meilleures moyennes au bac S du lycée voisin sont d'anciens élèves de mon collège.

Je ne comprends pas comment on peut souhaiter avoir des classes hétérogènes... Entendons-nous bien sur le sens du mot "hétérogène" : dans un collège ZEP avec des écarts énormes, des élèves qui n'ont absolument aucune base et de réelles difficultés de vocabulaire, de compréhension et d'expression, pas dans un bon collège où l'on peut mettre quelques élèves faibles au sein d'une bonne classe.

Amaliah
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum