La nouvelle "Revue de l'éducation" commence fort, avec Philippe Meirieu en une du site.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La nouvelle "Revue de l'éducation" commence fort, avec Philippe Meirieu en une du site.

Message par John le Dim 1 Juin 2014 - 22:31

Jean-Philippe Elie lance la nouvelle "Revue de l'éducation" (21€ pour six mois en format numérique).
http://www.revue-education.fr/

Cette nouvelle publication commence sur des chapeaux de roues, puiqu'on trouve en tête de son site actuellement, pour la diffusion du numéro 1 : un entretien avec Philippe Meirieu.
http://www.revue-education.fr/index.php/component/k2/item/110-interview-philippe-meirieu

Le changement, c'est maintenant.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)
avatar
John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: La nouvelle "Revue de l'éducation" commence fort, avec Philippe Meirieu en une du site.

Message par User5899 le Dim 1 Juin 2014 - 22:33

On peut faire des paris en ligne pour la personnalité du n°2 ?


bounce bounce bounce bounce bounce 

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: La nouvelle "Revue de l'éducation" commence fort, avec Philippe Meirieu en une du site.

Message par philann le Lun 2 Juin 2014 - 12:10

PM : C’est un comportement largement partagé… Et fortement encouragé par le système de notation comme par nos méthodes de sélection. Certains enseignants l’alimentent, d’ailleurs, à leur insu. Quand ils agissent comme si la bonne note ou la punition étaient les seuls moyens de mobiliser l’attention et l’effort des élèves. Ou bien encore quand ils leur laissent penser que seule l’utilisation immédiate en dehors de l’école des savoirs scolaires légitime leur enseignement. Ainsi, explique-t-on à un élève d’école primaire que l’apprentissage de la soustraction est nécessaire pour bien vérifier sa monnaie quand il fait ses courses… C’est vrai, mais cela ne peut pas être le seul moyen de le mobiliser sur les mathématiques, car cela abolit finalement la question fondamentale du plaisir d’apprendre et de comprendre… cela rabat la connaissance sur la seule utilisation matérielle à court terme ! C’est pourquoi faut absolument « réinternaliser » la question du plaisir d’apprendre, la mettre au cœur des pratiques pédagogiques.

Une fois n'est pas coutume...je suis assez d'accord avec ça et c'est pour ça que je déteste l'idée de tâche finale en LV.
LE pire est lorsque l'on nous dit, que ces les élèves qui sont comme ça, qu'ils ne peuvent plus apprendre "gratuitement". Il faut apprendre tel point en allemand, pour pouvoir accomplir telle ou telle tâche...
Bah NON!
Il faut apprendre pour apprendre, pour se cultiver, par humanisme...

Comment avons-nous pu renoncer à ce point au fondement même de notre métier.

_________________
2014-2015: poste fixe dans les Hauts de Seine Very Happy Very Happy Very Happy
2013-2014: certifiée stagiaire dans les Hauts de Seine cheers 
2011-2013: prof. contractuelle dans l'Essonne
avatar
philann
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: La nouvelle "Revue de l'éducation" commence fort, avec Philippe Meirieu en une du site.

Message par Paratge le Lun 2 Juin 2014 - 12:19

Meirieu qui parle de "désinstitutionalisation" de l'École !
Il a passé sa vie à en faire  une "communauté éducative" !
Il se fout de nous ou bien il ne sait pas la différence entre institution et communauté ?

Et l’anthropologie, son nouveau dada !
Du point de vue anthropologique justement que peut dire cette discipline d'une société où à l'École on dit à l'enfant de travailler et de bien se comporter s'il veut s'intégrer, etc.  et où tout lui démontre le contraire ? Ex. le passage dans la classe supérieure sans savoir lire et écrire correctement.
avatar
Paratge
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: La nouvelle "Revue de l'éducation" commence fort, avec Philippe Meirieu en une du site.

Message par Nom d'utilisateur le Lun 2 Juin 2014 - 13:03

@philann a écrit:
LE pire est lorsque l'on nous dit, que ces les élèves qui sont comme ça, qu'ils ne peuvent plus apprendre "gratuitement". Il faut apprendre tel point en allemand, pour pouvoir accomplir telle ou telle tâche...
Bah NON!
Il faut apprendre pour apprendre, pour se cultiver, par humanisme...

Autre façon de dire quasiment la même chose : les raisons de parler sont nombreuses, nullement réduites au saynètes improvisées chez le commerçant du coin (lesquelles peuvent fort bien s'interpréter comme le font les enfants dans le livre de Judith Kerr, en ligne ICI [extrait de "When Hitler Stole Pink Rabbit"]).
Je ne suis pas cette littérature de très près, peut-être Ph. Meirieu a-t-il déjà entamé une critique du "Cadre européen commun de référence pour les langues" ? Il est grand temps de le faire. Le passage par l'anthropologie l'exige.
avatar
Nom d'utilisateur
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: La nouvelle "Revue de l'éducation" commence fort, avec Philippe Meirieu en une du site.

Message par Lombalgia le Lun 2 Juin 2014 - 13:28

Meirieu au milieu des années 80 blâmait l'étude de la langue à partir de textes littéraires. Il prônait à la place l'étude de... modes d'emploi d'objets divers intéressant les élèves car au moins c'était des textes motivants qui "faisaient sens" pour eux.

Ce mec serait pathétique s'il n'était aussi une sorte de criminel.

Lombalgia
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: La nouvelle "Revue de l'éducation" commence fort, avec Philippe Meirieu en une du site.

Message par Nom d'utilisateur le Lun 2 Juin 2014 - 13:40

@Lombalgia a écrit:Meirieu au milieu des années 80 blâmait l'étude de la langue à partir de textes littéraires. Il prônait à la place l'étude de... modes d'emploi car au moins c'était des textes motivants qui "faisaient sens" pour les élèves.

C'était une bêtise, il le reconnaît, à présent.
À sa décharge, pour les langues et sociétés étrangères : le mérite d'avoir cherché ce qui pourrait avoir du sens pour les élèves à une époque où leur enseignement en France rappelait la préparation aux concours des mandarins de l'Empire du Milieu.
... De là à encourager la rédaction de manuels saturés d'encadrés et de marginalia, avec 20 polices de caractères multicolores dans 10 corps différents sur chaque page, le tout subordonné audit "Cadre" et en annexe une vague énumération de règles de grammaire im.bitables...
Ne boudons pas notre plaisir : si l'on revient un peu sur tout ça, ce sera tout bénéfice.
avatar
Nom d'utilisateur
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: La nouvelle "Revue de l'éducation" commence fort, avec Philippe Meirieu en une du site.

Message par Lombalgia le Lun 2 Juin 2014 - 13:50

C'était une bêtise, il le reconnaît, à présent.

Il passe sa vie à dire des âneries.

Qu'il fasse un mea culpa public, qu'il prenne sa retraite très loin et se fasse oublier. Si son métier, les élèves et la transmission des savoirs "font sens" pour lui.

Lombalgia
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: La nouvelle "Revue de l'éducation" commence fort, avec Philippe Meirieu en une du site.

Message par retraitée le Lun 2 Juin 2014 - 14:07

Il passe sa vie à dire des âneries, puis à dire qu'il a dit des âneries. Une bonne raison pour ne plus écouter ses vaticinations.
avatar
retraitée
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: La nouvelle "Revue de l'éducation" commence fort, avec Philippe Meirieu en une du site.

Message par atrium le Lun 2 Juin 2014 - 18:19

@Lombalgia a écrit:Meirieu au milieu des années 80 blâmait l'étude de la langue à partir de textes littéraires. Il prônait à la place l'étude de... modes d'emploi d'objets divers intéressant les élèves car au moins c'était des textes motivants qui "faisaient sens" pour eux.

Ce mec serait pathétique s'il n'était aussi une sorte de criminel.

Et ces disciples toulousains en avaient même fait une méthode hors de prix pour les écoles primaires que certains niais collègues peu avertis avaient achetée. Le nom de la chose m'échappe...
avatar
atrium
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum