Vos expériences des îlots bonifiés en maths

Page 5 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Vos expériences des îlots bonifiés en maths

Message par pailleauquebec le Sam 7 Mai 2016 - 11:55

@celitian a écrit:
@pailleauquebec a écrit:Un peu de bruit ne me dérange pas, selon les moments du cours.

Mais est-il possible dans cette organisation d'avoir un 1/4h de recherche dans le silence complet ?

1/4h sur combien de temps de cours ? Pour moi, à part au début où ils commencent tous l'exercice en même temps, après c'est plus difficile car ils avancent à leur rythme donc certains échangent alors que d'autres découvrent l'exercice.

Pour moi il y a une contradiction entre "ilots" et "chercher".
Si vous vous mettez en ilots pour faire davantage d'activités de recherche, cela m'interroge.

J'essaie de former mes élèves à prendre l'habitude de chercher.
Dans la recherche il y a nécessairement une part du processus qui est solitaire.
C'est aussi un apprentissage de s'entraîner à se mettre dans sa bulle, avoir une attention exclusive prolongée (capacité peu travaillée dans notre monde de zapping des écrans).

Cela passe par se confronter à la solitude, au vide, à ses propres limites,...
C'est sûr que c'est difficile, mais on ne peut pas toujours se reposer sur le groupe.

Chercher en groupe, c'est souvent le meilleur qui cherche, beaucoup de dispersion, de la paresse sociale,...
C'est aussi de l'excitation, de l'attention partagée, la spécialisation des rôles.
Pour faire un poster, il y a celui qui fait le contenu et celui qui colorie.

En gros j'essaie d'avoir 1/4h par cours en silence, et cela aide les élèves les plus faibles (ceux qui ont du mal à se concentrer).
Je passe pour débloquer ponctuellement les plus fragiles (même si j'essaie de les laisser se confronter au vide).

Je crois qu'il est important de rechercher un équilibre.
J'ai peur quand j'entends des positions radicales (du genre en dehors du travail de groupe point de salut).

Je trouve aussi le terme "configuration autobus" péjoratif.
Il est quand même logique que l'on soit tourné vers le tableau si le maître a un savoir à transmettre.
Quand ils sont en ilots, cela ne facilite pas la prise de notes.

pailleauquebec
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos expériences des îlots bonifiés en maths

Message par celitian le Sam 7 Mai 2016 - 12:01

@pailleauquebec a écrit:
@celitian a écrit:
@pailleauquebec a écrit:Un peu de bruit ne me dérange pas, selon les moments du cours.

Mais est-il possible dans cette organisation d'avoir un 1/4h de recherche dans le silence complet ?

1/4h sur combien de temps de cours ? Pour moi, à part au début où ils commencent tous l'exercice en même temps, après c'est plus difficile car ils avancent à leur rythme donc certains échangent alors que d'autres découvrent l'exercice.

Pour moi il y a une contradiction entre "ilots" et "chercher".
Si vous vous mettez en ilots pour faire davantage d'activités de recherche, cela m'interroge.

J'essaie de former mes élèves à prendre l'habitude de chercher.
Dans la recherche il y a nécessairement une part du processus qui est solitaire.
C'est aussi un apprentissage de s'entraîner à se mettre dans sa bulle, avoir une attention exclusive prolongée (capacité peu travaillée dans notre monde de zapping des écrans).

Cela passe par se confronter à la solitude, au vide, à ses propres limites,...
C'est sûr que c'est difficile, mais on ne peut pas toujours se reposer sur le groupe.

Chercher en groupe, c'est souvent le meilleur qui cherche, beaucoup de dispersion, de la paresse sociale,...
C'est aussi de l'excitation, de l'attention partagée, la spécialisation des rôles.
Pour faire un poster, il y a celui qui fait le contenu et celui qui colorie.

En gros j'essaie d'avoir 1/4h par cours en silence, et cela aide les élèves les plus faibles (ceux qui ont du mal à se concentrer).
Je passe pour débloquer ponctuellement les plus fragiles (même si j'essaie de les laisser se confronter au vide).

Je crois qu'il est important de rechercher un équilibre.
J'ai peur quand j'entends des positions radicales (du genre en dehors du travail de groupe point de salut).

Je trouve aussi le terme "configuration autobus" péjoratif.
Il est quand même logique que l'on soit tourné vers le tableau si le maître a un savoir à transmettre.
Quand ils sont en ilots, cela ne facilite pas la prise de notes.

Je me suis mal expliquée, il y a toujours un temps où les élèves réfléchissent individuellement mais ce temps n'intervient pas au même moment pour chaque groupe.
Ils le font naturellement mais je suis en lycée donc ils sont plus matures.

Effectivement mais avec cette classe, le cours est réalisé autrement et à un autre moment dans la semaine, donc nous travaillions ainsi que pour faire des exercices.

Edit : par contre, ce qui est certain c'est qu'il faut être convaincu avant de travailler ainsi, je travaille en parallèle avec une collègue qui a plus de mal car elle n’adhère pas totalement à cette pratique.


Dernière édition par celitian le Sam 7 Mai 2016 - 12:03, édité 1 fois

celitian
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos expériences des îlots bonifiés en maths

Message par pailleauquebec le Sam 7 Mai 2016 - 12:02

@kioupsPBT a écrit:Je ne sais pas.
Les élèves des autres classes veulent la même chose.
Ils adorent !

Il faut prendre le temps d'analyser, si les élèves adorent, cela peut-être aussi mauvais signe.

Par exemple mes élèves adorent quand je fais des blagues et qu'on perd 1/4h.

L'école ne doit pas nécessairement aller toujours au plaisir immédiat (ni à la souffrance).
Elle doit aller vers la formation d'esprits libres.
Il me semble que ce type d'organisation met en place une forme d'addiction à la rétroaction positive immédiate.
Or ce qui se joue dans l'apprentissage c'est aussi d'accepter de persévérer, qu'on apprend de ses échecs, qu'on doit passer par une forme de difficulté avant d'éprouver de la satisfaction.

_________________
La réforme du collège en clair :
www.reformeducollege.fr

La Réforme du Collège en Clair a aussi sa page Facebook !

Labor omnia vincit improbus.

pailleauquebec
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos expériences des îlots bonifiés en maths

Message par celitian le Sam 7 Mai 2016 - 12:08

@pailleauquebec a écrit:

Il faut prendre le temps d'analyser, si les élèves adorent, cela peut-être aussi mauvais signe.

Par exemple mes élèves adorent quand je fais des blagues et qu'on perd 1/4h.

L'école ne doit pas nécessairement aller toujours au plaisir immédiat (ni à la souffrance).
Elle doit aller vers la formation d'esprits libres.
Il me semble que ce type d'organisation met en place une forme d'addiction à la rétroaction positive immédiate.
Or ce qui se joue dans l'apprentissage c'est aussi d'accepter de persévérer, qu'on apprend de ses échecs, qu'on doit passer par une forme de difficulté avant d'éprouver de la satisfaction.

Je suis d'accord mais le but est de les faire travailler sans qu'ils ne s'en rendent compte, et qu'ils ne soient plus dégoutés par la matière sans occulter que cette matière est exigeante.
Sur les 2 ans, je trouve que j'arrive à réconcilier quelques élèves avec ma matière, après il y a toujours des irréductibles mais ceux là dans n'importe quelle situation, ils n'auraient pas travaillé.

celitian
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos expériences des îlots bonifiés en maths

Message par kioupsPBT le Sam 7 Mai 2016 - 12:13

@pailleauquebec a écrit:
@kioupsPBT a écrit:Je ne sais pas.
Les élèves des autres classes veulent la même chose.
Ils adorent !

Il faut prendre le temps d'analyser, si les élèves adorent, cela peut-être aussi mauvais signe.

Par exemple mes élèves adorent quand je fais des blagues et qu'on perd 1/4h.

L'école ne doit pas nécessairement aller toujours au plaisir immédiat (ni à la souffrance).

Cela prend du temps sur le cours (il faut faire tourner la roue du destin en début d'heure...) mais pas plus que ça. Au contraire, cela prend du temps au temps libre des élèves.

Et non, on ne peut pas parler de plaisir immédiat car les récompenses mettent du temps à arriver (je crois qu'ils ont changé de niveau en février-mars ce qui leur permettait d'avoir des accessoires pour leur personnage).

kioupsPBT
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos expériences des îlots bonifiés en maths

Message par cube le Sam 7 Mai 2016 - 16:34

@celitian a écrit:
@pailleauquebec a écrit:

Il faut prendre le temps d'analyser, si les élèves adorent, cela peut-être aussi mauvais signe.

Par exemple mes élèves adorent quand je fais des blagues et qu'on perd 1/4h.

L'école ne doit pas nécessairement aller toujours au plaisir immédiat (ni à la souffrance).
Elle doit aller vers la formation d'esprits libres.
Il me semble que ce type d'organisation met en place une forme d'addiction à la rétroaction positive immédiate.
Or ce qui se joue dans l'apprentissage c'est aussi d'accepter de persévérer, qu'on apprend de ses échecs, qu'on doit passer par une forme de difficulté avant d'éprouver de la satisfaction.

Je suis d'accord mais le but est de les faire travailler sans qu'ils ne s'en rendent compte, et qu'ils ne soient plus dégoutés par la matière sans occulter que cette matière est exigeante.
Sur les 2 ans, je trouve que j'arrive à réconcilier quelques élèves avec ma matière, après il y a toujours des irréductibles mais ceux là dans n'importe quelle situation, ils n'auraient pas travaillé.

Je suis d'accord aussi, dans l'idéal, j'aimerais tellement que mes élèves travaillent par curiosité, par goût d'apprendre, et qu'ils ne baissent pas les bras à la moindre difficulté. Mais ce n'est pas le cas, pas dans mon collège. Ou alors c'est moi qui n'arrive pas à les motiver. Crying or Very sad Du coup, je me dis que ce genre de bonification peut, peut-être (je ne suis sûre de rien ...) raccrocher certains élèves "gentils", qui ont des difficultés et qui, du coup, n'ont jamais de vraies bonnes notes mais qui seraient contents d'avoir des "avantages en nature" pour récompenser leurs efforts (avantages à définir soigneusement, je vous l'accorde, et qui ne doivent ni être trop faciles à atteindre, ni inaccessibles). Qu'en dosant entre "bonifications individuelles" et "bonifications collectives", on peut avoir une certaine entraide entre les élèves d'un même groupe sans trop pénaliser ceux qui ont un gros boulet dans leur équipe. C'est plus une optique "Tout travail mérite salaire" que "Donne la patte et t'aura un susucre", si vous voyez ce que je veux dire.

cube
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos expériences des îlots bonifiés en maths

Message par kumran le Sam 7 Mai 2016 - 17:30

@celitian a écrit:
@pailleauquebec a écrit:

Il faut prendre le temps d'analyser, si les élèves adorent, cela peut-être aussi mauvais signe.

Par exemple mes élèves adorent quand je fais des blagues et qu'on perd 1/4h.

L'école ne doit pas nécessairement aller toujours au plaisir immédiat (ni à la souffrance).
Elle doit aller vers la formation d'esprits libres.
Il me semble que ce type d'organisation met en place une forme d'addiction à la rétroaction positive immédiate.
Or ce qui se joue dans l'apprentissage c'est aussi d'accepter de persévérer, qu'on apprend de ses échecs, qu'on doit passer par une forme de difficulté avant d'éprouver de la satisfaction.

Je suis d'accord mais le but est de les faire travailler sans qu'ils ne s'en rendent compte, et qu'ils ne soient plus dégoutés par la matière sans occulter que cette matière est exigeante.
Sur les 2 ans, je trouve que j'arrive à réconcilier quelques élèves avec ma matière, après il y a toujours des irréductibles mais ceux là dans n'importe quelle situation, ils n'auraient pas travaillé.

Cette phrase sous entend que le travail et les efforts sont négatifs, qu'il faut les occultés pour ne pas être "dégouté". C'est conforter les élèves dans l'idée que faire des efforts et travailler est à éviter, puisque personne ne leur exige. Mais dans leur vie, et pas seulement professionnel, des efforts et du travail ils devront probablement en fournir. Et pas toujours de gaieté de cœur. Il faut donc leur apprendre à en fournir, petit à petit. Tout faire pour leur éviter n'est pas leur rendre service, au contraire. Car ce n'est pas à vingt-cinq ans qu'ils apprendront à fournir un effort ou à se forcer à travailler.

_________________
- “Soit A un succès dans la vie. Alors A = x + y + z, où x = travailler, y = s'amuser, z = se taire.” Albert E.

- « Vouloir corriger ses erreurs est le début du pardon. Vouloir obtenir le pardon est le début de l’erreur ! »

kumran
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos expériences des îlots bonifiés en maths

Message par celitian le Sam 7 Mai 2016 - 18:04

@kumran a écrit:
Cette phrase sous entend que le travail et les efforts sont négatifs, qu'il faut les occultés pour ne pas être "dégouté". C'est conforter les élèves dans l'idée que faire des efforts et travailler est à éviter, puisque personne ne leur exige. Mais dans leur vie, et pas seulement professionnel, des efforts et du travail ils devront probablement en fournir. Et pas toujours de gaieté de cœur. Il faut donc leur apprendre à en fournir, petit à petit. Tout faire pour leur éviter n'est pas leur rendre service, au contraire. Car ce n'est pas à vingt-cinq ans qu'ils apprendront à fournir un effort ou à se forcer à travailler.
Malheureusement cette remarque ne s'applique absolument pas à mes élèves qui sont habitués à fournir beaucoup d'efforts dans les matières pratiques et surtout en stage
Spoiler:
je suis en lycée hôtelier
mais dans les matières théoriques, cela ne fonctionne absolument pas.

De plus, j'arrive en fin de cursus, lycéen ou étudiant, donc ce n'est pas moi toute seule qui peut les faire changer.
Il faut bien trouver des "trucs" pour les faire travailler.

celitian
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos expériences des îlots bonifiés en maths

Message par francois75 le Sam 7 Mai 2016 - 19:13

J'ai essayé le travail en groupe, mais pas en "îlot bonifiés".

Pour lancer le travail de groupe, je donne un exercice "ouvert" comme on dit dans le langage pédagogiste excessif.

J'applique le protocole suivant : lecture énoncé individuelle, collective, question sur l'énoncé, réflexion seul, éventuellement question si il y a un gros problème, travail par groupe de 3 ou 4.
Je ne vais pas les voir avant 10 minutes, j'écoute et je regarde.
Puis je passe dans les groupes, répond parfois évasivement pour ne pas influencer la réponse.
Pour conclure, je projette le travail d'un groupe éventuellement deux ou alors je corrige l'exercice moi-même avec la participapousse de la classe.

Les pro de la pédagogogie me diront si je m'y prends bien ou pas.

Je constate les dérives suivantes :

** moins de temps pour faire plusieurs exercices ;
** moins de travail personnel car chaque élève ne peut pas aller au bout de son idée, de son travail ;
** davantage de difficulté (de mon côté) pour savoir qui travaille réellement ;
** moins de temps consacré à la rédaction et à la rigueur et certains élèves n'écrivent pas grand chose de propre pendant la recherche (se basant sur le travail de celui qui mène le groupe) ;
** les élèves ne progressent pas davantage, au contraire les plus faibles sont toujours à la traîne ; les plus forts perdent leur temps.

Ce que je pense : cette méthode ne me convient pas ; il faut faire travailler individuellement les élèves.
Ainsi, lorsque je passe dans les rangs, je peux annoter les cahiers rapidement et voir ce qu'ils sont réellement capable de faire.
D'autre part, je n'ai jamais vu cette façon de faire lorsque j'étais élève, ni au collège, ni au lycée et encore moins en classe prépa.
J'ai plus l'impression que la classe ressemble a un centre aéré (je n'appelle pas ça du travail, chaque élève n'ayant pas pu explorer réellement l'exercice à fond, sauf dans le rêve des pédagogistes excessifs) avec le travail de groupe. Je n'ai pas le BAFA et je ne souhaite pas être animateur de mathématiques.

Je suis à l'écoute des critiques. Wink


Dernière édition par henriette le Dim 30 Oct 2016 - 17:56, édité 2 fois (Raison : rétablissement d'un message après blanchiment massif)

francois75
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos expériences des îlots bonifiés en maths

Message par celitian le Sam 7 Mai 2016 - 19:35

@francois75 a écrit:J'ai essayé le travail en groupe, mais pas en "îlot bonifiés".

Pour lancer le travail de groupe, je donne un exercice "ouvert" comme on dit dans le langage pédagogiste excessif.

J'applique le protocole suivant : lecture énoncé individuelle, collective, question sur l'énoncé, réflexion seul, éventuellement question si il y a un gros problème, travail par groupe de 3 ou 4.
Je ne vais pas les voir avant 10 minutes, j'écoute et je regarde.
Puis je passe dans les groupes, répond parfois évasivement pour ne pas influencer la réponse.
Pour conclure, je projette le travail d'un groupe éventuellement deux ou alors je corrige l'exercice moi-même avec la participapousse de la classe.

Les pro de la pédagogogie me diront si je m'y prends bien ou pas.

Je constate les dérives suivantes :

** moins de temps pour faire plusieurs exercices ;
** moins de travail personnel car chaque élève ne peut pas aller au bout de son idée, de son travail ;
** davantage de difficulté (de mon côté) pour savoir qui travaille réellement ;
** moins de temps consacré à la rédaction et à la rigueur et certains élèves n'écrivent pas grand chose de propre pendant la recherche (se basant sur le travail de celui qui mène le groupe) ;
** les élèves ne progressent pas davantage, au contraire les plus faibles sont toujours à la traîne ; les plus forts perdent leur temps.

Ce que je pense : cette méthode ne me convient pas ; il faut faire travailler individuellement les élèves.
Ainsi, lorsque je passe dans les rangs, je peux annoter les cahiers rapidement et voir ce qu'ils sont réellement capable de faire.
D'autre part, je n'ai jamais vu cette façon de faire lorsque j'étais élève, ni au collège, ni au lycée et encore moins en classe prépa.
J'ai plus l'impression que la classe ressemble a un centre aéré (je n'appelle pas ça du travail, chaque élève n'ayant pas pu explorer réellement l'exercice à fond, sauf dans le rêve des pédagogistes excessifs) avec le travail de groupe. Je n'ai pas le BAFA et je ne souhaite pas être animateur de mathématiques.

Je suis à l'écoute des critiques. Wink

Je ne connais pas l'enseignant en collège mais je ne fais pas de lecture d'énoncé, cela prend trop de temps.

Pour le problème des plus faibles et plus forts, je suis d'accord et c'est un problème même en mixant les groupes, c'est pour cela que, depuis cette année, je "retire" les plus faibles des groupes et travaille avec eux. Mais cette année, j'ai une classe plutôt homogène, avec très peu de très forts (2 seulement) et environ une 10ne de faibles.

C'est marrant car, au contraire, je trouve que c'est beaucoup plus facile d'identifier ceux qui travaillent, et dans les 2 classes, les élèves me disent plus travailler car il y a le groupe qui pousse.

Pour la rigueur, je ne vois pas de différence mais peut-être que vos exigences sont plus élevées dans votre matière.

De toute façon, ce n'est absolument pas une méthode miracle, et je trouve que vous avez raison d'arrêter si cela ne vous convient pas. Personnellement je ne fais que les applications ainsi et jamais le cours et l'exercice "exemple".

celitian
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos expériences des îlots bonifiés en maths

Message par celitian le Dim 8 Mai 2016 - 8:14

@francois75 a écrit:J'ai essayé le travail en groupe, mais pas en "îlot bonifiés".

Pour lancer le travail de groupe, je donne un exercice "ouvert" comme on dit dans le langage pédagogiste excessif.

J'applique le protocole suivant : lecture énoncé individuelle, collective, question sur l'énoncé, réflexion seul, éventuellement question si il y a un gros problème, travail par groupe de 3 ou 4.
Je ne vais pas les voir avant 10 minutes, j'écoute et je regarde.
Puis je passe dans les groupes, répond parfois évasivement pour ne pas influencer la réponse.
Pour conclure, je projette le travail d'un groupe éventuellement deux ou alors je corrige l'exercice moi-même avec la participation de la classe.

Les pro de la pédagogogie me diront si je m'y prends bien ou pas.

Je constate les dérives suivantes :

** moins de temps pour faire plusieurs exercices ;
** moins de travail personnel car chaque élève ne peut pas aller au bout de son idée, de son travail ;
** davantage de difficulté (de mon côté) pour savoir qui travaille réellement ;
** moins de temps consacré à la rédaction et à la rigueur et certains élèves n'écrivent pas grand chose de propre pendant la recherche (se basant sur le travail de celui qui mène le groupe) ;
** les élèves ne progressent pas davantage, au contraire les plus faibles sont toujours à la traîne ; les plus forts perdent leur temps.

Ce que je pense : cette méthode ne me convient pas ; il faut faire travailler individuellement les élèves.
Ainsi, lorsque je passe dans les rangs, je peux annoter les cahiers rapidement et voir ce qu'ils sont réellement capable de faire.
D'autre part, je n'ai jamais vu cette façon de faire lorsque j'étais élève, ni au collège, ni au lycée et encore moins en classe prépa.
J'ai plus l'impression que la classe ressemble a un centre aéré (je n'appelle pas ça du travail, chaque élève n'ayant pas pu explorer réellement l'exercice à fond, sauf dans le rêve des pédagogistes excessifs) avec le travail de groupe. Je n'ai pas le BAFA et je ne souhaite pas être animateur de mathématiques. Enfin, je trouve que l'on travaille mieux dans une classe silencieuse.

Je suis à l'écoute des critiques. Wink
Après réflexion, je suis arrivée à la conclusion que je suis d'accord avec vos propos pour les collégiens. Ils doivent acquérir les bases, et cela ne peut effectivement se faire qu'en travaillant individuellement. J'ai suivi un Mooc où des vidéos d'exemples de pédagogie activé étaient présentées, et je m'étais déjà dit que c'était impossible d'acquérir des bases solides ainsi.

Bon après avec des terminales/étudiants en technologie je trouve toujours que c'est adapté.

celitian
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos expériences des îlots bonifiés en maths

Message par CAR044 le Mar 30 Aoû 2016 - 8:16

Bonjour,
je compte appliquer la methode des îlots bonifiés, même si la note pour mes classe ne rentrera pas dans la moyenne puisque nous notons par compétences...
J'ai lu attentivement l'experience de Marie91270... qui m'a donné envie de tenter...
bonne rentree à tous

CAR044
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos expériences des îlots bonifiés en maths

Message par pailleauquebec le Mar 30 Aoû 2016 - 10:59

@CAR044 a écrit:Bonjour,
je compte appliquer la methode des îlots bonifiés, même si la note pour mes classe ne rentrera pas dans la moyenne puisque nous notons par compétences...
J'ai lu attentivement l'experience de Marie91270... qui m'a donné envie de tenter...
bonne rentree à tous

Tu fais toutes tes classes d'un coup ou tu testes sur la moitié des classes (ce qui te permettrait de comparer) ?

_________________
La réforme du collège en clair :
www.reformeducollege.fr

La Réforme du Collège en Clair a aussi sa page Facebook !

Labor omnia vincit improbus.

pailleauquebec
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos expériences des îlots bonifiés en maths

Message par CAR044 le Mar 30 Aoû 2016 - 13:40

Je vais le faire pour toutes mes classes (des sixièmes)
je me vois mal changer les tables à chaque fois

Normalement je reste dans la meme salle (ouf, pourvu que ca ne change pas... car chez nous notre EDT est provisoire pour 2 semaines)
ce matin, j'ai mis mes 7 ilots + 2 places... ben c'est vraiment pas évident.

CAR044
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos expériences des îlots bonifiés en maths

Message par Emma™ le Mar 30 Aoû 2016 - 14:30

Bonjour à tous,

Je viens aussi par ici puisque ça parle de trois choses que je vais mettre en place l'année prochaine :

  • les îlots bonifiés : pour quatre (peut-être cinq) classes sur mes six (j'ai deux classes à profil particulier, qui ont leur salle dédiée, donc j'attends la rentrée pour savoir s'il ne resterait pas une petite salle dispo pour moi sur les créneaux que j'ai avec eux Very Happy ) ;
  • l'évaluation par compétences : mais ça, c'est encore à l'étude car nous ne serions (a priori) que deux à le faire ; donc seulement en Mathématiques sur toutes les classes de 5e et 4e.
  • ClassCraft : déjà utilisé l'année dernière (d'abord sur la classe dont j'étais PP, puis pour mes quatre classes) ; du coup si j'évalue sans note, je pourrai exploiter le système ClassCraft pour mes bonus et malus...

Caro, je me colle dès demain au plan de classe et j'appréhende un peu. J'étais passée au collège pour négocier d'avoir ma salle, mais ça nous a pris beaucoup de temps d'y arriver (le logiciel d'emploi du temps ne gère pas les salles ; il y avait donc du boulot ! ) et je n'ai pas eu le courage de m'y coller en fin de journée... Je croise les doigts pour ne pas trop galérer Very Happy
Pour l'évaluation par compétences, c'est tout ton établissement qui fonctionne ainsi ? Vous utilisez quel logiciel ?

Emma™
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos expériences des îlots bonifiés en maths

Message par CAR044 le Mar 30 Aoû 2016 - 14:35

en fait les 6e et 5e c'est sans note avec sacoche
et les 4e et 3e il y a encore des notes pronote

je ne connais pas du tout classcraft c'est quoi?

moi je suis à mi temps et j'aurais deux classes de 6e et je suis en maths

CAR044
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos expériences des îlots bonifiés en maths

Message par kioupsPBT le Mar 30 Aoû 2016 - 15:13

Classcraft, on en parle un peu haut dans le topic. Ma femme doit le refaire cette année. J'ai beau le tourner dans tous les sens, je ne me vois vraiment pas faire ça.

Pour faire court, c'est un jeu de rôle sur Internet. Chaque séance débute par une roue du destin qui donne un événement aléatoire. Les élèves sont par équipes. Ils peuvent créer des personnages qui évoluent en fonction de leur puissance (et donc du travail de l'élève).

kioupsPBT
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos expériences des îlots bonifiés en maths

Message par CAR044 le Mar 30 Aoû 2016 - 15:25

j'ai cherché, pas mon truc pour l'instant, je vais restee classique...

CAR044
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos expériences des îlots bonifiés en maths

Message par Dr Raynal le Mar 30 Aoû 2016 - 15:54

Ce fil est des plus intéressant.
Je ne pense pas que ce genre de pédagogie (îlots, gamification) soit généralement efficace, mais tout a fait favorable à ce que de (courageux) collègues puissent les tester pour voir si cela fonctionne dans leur classe, à leur façon, et avec leurs élèves.

J'avais moi même testé, par exemple, la classe inversée.

Il faut pouvoir explorer de nouvelles voies, mais surtout ne pas affirmer qu'elles sont l'unique façon d'enseigner et qu'elles doivent être imposées à tous, comme essaye de la faire le ministère....

J'ai hâte de voir else résultats de ces essais... Avez vous pensé conserver une classe "témoin", classique, pour faire des comparaisons ?

Dr Raynal
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos expériences des îlots bonifiés en maths

Message par Emma™ le Mar 30 Aoû 2016 - 16:41

Pour la classe témoin, je m'étais posé la question (en fait, je me demandais si je n'allais pas le faire que sur une classe par niveau, pour commencer).
Mais ça ne m'aurait pas vraiment permis de faire de comparaison, puisque de toutes façons les classes auront des profils différents.
Ça aurait été plutôt dans l'esprit "je teste juste pour voir".

Par contre, j'avais trouvé intéressante la démarche de ce collège qui avait évalué la même classe à la fois par compétences et en la notant.
Sauf que je ne me sens pas de faire la même chose...  scratch Soit je me lance, soit je ne me lance pas ; mais je ne me vois pas me condamner à double travail alors que j'ai déjà du mal à suivre la cadence des évaluations. lecteur

Emma™
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos expériences des îlots bonifiés en maths

Message par Emma™ le Mar 30 Aoû 2016 - 16:44

@CAR044 a écrit:en fait les 6e et 5e c'est sans note avec sacoche
et les 4e et 3e il y a encore des notes pronote
OK merci. J'ai ciblé SACoche également.
On hésite encore avec ma collègue (bah quoi, on a encore le temps : la pré-rentrée n'est que demain Laughing ) mais si elle se lance, ce sera en 4e (et moi 4e et 5e).

Emma™
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos expériences des îlots bonifiés en maths

Message par pailleauquebec le Mar 30 Aoû 2016 - 22:03

@Emma™ a écrit:Pour la classe témoin, je m'étais posé la question (en fait, je me demandais si je n'allais pas le faire que sur une classe par niveau, pour commencer).
Mais ça ne m'aurait pas vraiment permis de faire de comparaison, puisque de toutes façons les classes auront des profils différents.
Ça aurait été plutôt dans l'esprit "je teste juste pour voir".

Par contre, j'avais trouvé intéressante la démarche de ce collège qui avait évalué la même classe à la fois par compétences et en la notant.
Sauf que je ne me sens pas de faire la même chose...  scratch Soit je me lance, soit je ne me lance pas ; mais je ne me vois pas me condamner à double travail alors que j'ai déjà du mal à suivre la cadence des évaluations. lecteur

Je pense que pour commencer à comparer il faudrait organiser par moitié d'année :
Première moitié d'année :
Classes 1, 2 et 3 en ilots 4, 5 et 6 en classique
Seconde moitié d'année :
Classes 1, 2 et 3 en classique 4, 5 et 6 en ilots

Là vous pourriez commencer à pouvoir comparer (sachant que cette comparaison n'aurait du sens que dans votre contexte).
Sinon il est extrêmement délicat de conclure (les classes changent, notre état de forme aussi,...)

Je suis toujours étonné par les collègues qui testent en grand des solutions somme toute assez radicalement novatrices sur leurs élèves.
Il me semble qu'un principe de précaution devrait s'imposer (80% de méthodes éprouvées et 20% d'innovation).

J'ai eu par exemple un collègue de maths qui une année a testé de ne plus faire de cahier de cours (tout passait par les exercices), il est revenu en arrière quelques années plus tard, mais que de classes pénalisées entre temps.

_________________
La réforme du collège en clair :
www.reformeducollege.fr

La Réforme du Collège en Clair a aussi sa page Facebook !

Labor omnia vincit improbus.

pailleauquebec
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Expérimentation en 3ème

Message par classco le Mer 28 Sep 2016 - 19:06

Bonjour tout le monde,

C'est très intéressant de lire tous ces retours d'expérience, et très enrichissant!!
Après avoir lu le livre de Marie Rivoire, et lu les expériences de chacun, j'ai décidé de plonger dans le bain à mon tour pour cette rentrée, avec une classe de 3ème! (pour mes classes de 4ème, je teste un autre dispositif)

La première semaine s'est bien déroulée.
Les groupes ont apprécié obtenir leurs premiers points bonus, et étaient dans une dynamique de travail beaucoup plus important qu'auparavant!

Cette année, pour mieux "différencier", on a décidé de travailler en classe inversée (quitte à changer de pédagogie, autant tester aussi!)
Les élèves copient la leçon à la maison, et font des exercices en classe.
Chronologiquement, je définis ma routine de la façon suivante :
A la maison : copie d'une leçon
En classe :
1) Exercice du jour : exercice ou un petit problème projetté au tableau portant sur une des notions abordées dans le passé
==> 3 à 5mn de réflexion individuelle
==> Une équipe est tirée au sort, et elle restitue sa réponse à l'exercice (à l'oral ou au tableau, selon le besoin)
2) Explication de la leçon copiée pour la séance du jour + participation individuelle (questions-réponses)
3) Résolution de problème(s) : selon les séances
    - Fiches d'exercices de difficulté croissante (de l'exercice d'application directe à l'exercice nécessitant des prises d'initiative)
    - Activité d'introduction d'une séquence
    - Problème ouvert ou tâche complexe ( plusieurs niveaux de difficulté proposés, selon l'aisance du groupe )
Pour le problème ouvert, je préfère être honnête : j'ai voulu respecter le planning, mais évidemment ça a du déborder sur la séance suivante! (ils n'ont pas eu le temps de rédiger)

Les élèves font du bruit et bavardent, mais discutent (la grande majorité du temps) de maths pendant une séance complète!
En revanche, ils ont ralenti leur rythme de travail, et j'avoue être un peu déstabilisé par la façon dont ils ont décidé de prendre le système...
Comme vous le savez (surtout pour les 3ème de cette année) il faut leur faire ingurgiter toutes les nouvelles notions du cycle 4 (en plus du programme "classique" de 3ème) donc il faudrait malgré tout que je puisse avancer à un certain rythme.
La semaine dernière, par exemple, ils ont mis plus de 30mn à faire un seul exercice d'application directe du théorème de Thalès!
Je leur ai rappelé qu'à chaque exercice accompli, ils pouvaient marquer un ou plusieurs points bonus, et donc que, plus ils fournissent de travail, plus ils obtiennent de points bonus sur une séance!
A cela, ils m'ont répondu qu'eux, ça ne leur posait pas de problème de ne pas trop marquer de points bonus (quelques élèves très influents semblent avoir intimidé ceux qui voulaient avancer plus vite!) voire de ne pas en marquer du tout de toute la séance!!
Je trouve ça dommage de ne plus vouloir travailler dans la bonne dynamique (active et efficace) de la première semaine! Mais je ne sais pas comment faire pour les remotiver à obtenir des points bonus (car je ne vais pas non plus leur distribuer s'il n'y a pas de travail fourni!)

Pour ceux qui ont expérimenté le dispositif sur la longue durée, est-ce que ça vous est arrivé? Comment avez-vous géré la situation?

Merci pour vos retours!! Smile

classco
Je viens de m'inscrire !


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos expériences des îlots bonifiés en maths

Message par pailleauquebec le Ven 30 Sep 2016 - 10:33

@classco a écrit:Les élèves font du bruit et bavardent, mais discutent (la grande majorité du temps) de maths pendant une séance complète!
En revanche, ils ont ralenti leur rythme de travail, et j'avoue être un peu déstabilisé par la façon dont ils ont décidé de prendre le système...
Comme vous le savez (surtout pour les 3ème de cette année) il faut leur faire ingurgiter toutes les nouvelles notions du cycle 4 (en plus du programme "classique" de 3ème) donc il faudrait malgré tout que je puisse avancer à un certain rythme.
La semaine dernière, par exemple, ils ont mis plus de 30mn à faire un seul exercice d'application directe du théorème de Thalès!
Je leur ai rappelé qu'à chaque exercice accompli, ils pouvaient marquer un ou plusieurs points bonus, et donc que, plus ils fournissent de travail, plus ils obtiennent de points bonus sur une séance!
A cela, ils m'ont répondu qu'eux, ça ne leur posait pas de problème de ne pas trop marquer de points bonus (quelques élèves très influents semblent avoir intimidé ceux qui voulaient avancer plus vite!) voire de ne pas en marquer du tout de toute la séance!!
Je trouve ça dommage de ne plus vouloir travailler dans la bonne dynamique (active et efficace) de la première semaine! Mais je ne sais pas comment faire pour les remotiver à obtenir des points bonus (car je ne vais pas non plus leur distribuer s'il n'y a pas de travail fourni!)

Pour ceux qui ont expérimenté le dispositif sur la longue durée, est-ce que ça vous est arrivé? Comment avez-vous géré la situation?

Merci pour vos retours!! Smile

C'est quand même inquiétant.
Parce que avoir une bonne ambiance c'est bien, mais si c'est au détriment de l'efficacité,... surtout si la motivation du bonus fait un feu de paille.

C'est vraiment dommage que tu n'aies pas conservé la moitié des classes en pédagogie "classique" pour pouvoir comparer.

Je n'aime pas trop l'idée de tester "en grand" des idées, somme toute assez novatrices et peu éprouvées : il y va quand même de la formation de jeunes qui n'ont pas à subir nos tâtonnements à grande échelle.

Pourquoi ne pas faire un chapitre en pédagogie "classique" ensuite pour comparer ?

_________________
La réforme du collège en clair :
www.reformeducollege.fr

La Réforme du Collège en Clair a aussi sa page Facebook !

Labor omnia vincit improbus.

pailleauquebec
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos expériences des îlots bonifiés en maths

Message par classco le Ven 30 Sep 2016 - 10:54

La comparaison peut être faite par rapport aux années précédentes, vu que jusqu'à maintenant je faisais de la pédagogie classique.
Je n'ai qu'une seule classe de 3ème (petit établissement de 300 élèves)
Pour ce qui est de faire "moitié moitié" je ne vois pas trop comment tu pourrais faire... Il me paraît compliqué de devoir alterner une disposition de tables TGV / îlots tout au long de la journée, en fonction de la classe qui arrive dans la salle...
Je cherche plutôt une solution pour remotiver les troupes à gagner des points bonus, car j'imagine que, parmi ceux qui ont mis en place ce dispositif, il a du y avoir des périodes similaires.
Après, je ne suis pas fou. Si je vois qu'ils continuent à faire les "mauvais joueurs" (même si ce n'est pas un jeu), qu'ils n'avancent plus, et qu'on continue de prendre du retard, je reviendrai à un système classique, faute d'engagement et d’engouement de leur part (mais je trouve ça tellement dommage qu'ils n'aient pas saisi l'occasion de vivre une vie de classe nouvelle et valorisante pour eux...)
J'essaie aussi de comprendre ce qui fait qu'ils n'ont pas de motivation à obtenir des points bonus, car j'applique la méthodologie avec ses règles. L'erreur vient peut-être de ce fonctionnement par fiches d'exercices, je ne sais pas...

classco
Je viens de m'inscrire !


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos expériences des îlots bonifiés en maths

Message par tangente le Ven 30 Sep 2016 - 15:53

Je n'ai pas lu le livre de Marie Rivoire mais moi le principe de points bonus me gêne profondément. En fait je crains que motiver des élèves par la carotte (ou le bâton) ne dure qu'un temps et ce temps peut être plus ou moins court. Par exemple avec mon fils, ça n'a jamais marché : il se fiche complètement des bons points ou des images. Il est content d'en avoir bien sur mais s'il n'est pas décidé, c'est pas la possibilité de recevoir une image qui va le mettre au travail.

J'aime plutôt bien la configuration en îlots que je pratique depuis l'année passée. J'aimerais que ça suscite plus de collaboration entre eux mais bon ça va venir je ne désespère pas ! Tout ça pour dire que l'on peut travailler en îlot, en groupe mais sans les points bonus. Donc tu n'es peut-être pas obligé de revenir à du "classique".

tangente
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum