Formuler une problématique de parcours littéraire...(niveau collège)

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Formuler une problématique de parcours littéraire...(niveau collège)

Message par Audrey le Ven 6 Juin 2014 - 20:49

Pas de quoi, Sei.....
Je n'ai jamais vraiment pensé que ça pourrait intéresser des collègues, en fait...

Audrey
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Formuler une problématique de parcours littéraire...(niveau collège)

Message par gream le Sam 7 Juin 2014 - 11:15

Chapeau Audrey !  veneration

gream
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Formuler une problématique de parcours littéraire...(niveau collège)

Message par Sylvain de Saint-Sylvain le Sam 7 Juin 2014 - 13:49

Audrey, ce que tu décris m'intéresse beaucoup, car depuis mes tous premiers jours d'enseignement le cours basé sur une liste de questions m'assomme. J'en ai compris la nécessité, mais je crains toujours de dégoûter les élèves en faisant de chaque texte un synonyme de liste d'injonctions : relève ceci, cela, dis-moi où et quand, dis-moi pourquoi le personnage dit ceci, pourquoi il fait cela... De plus, je me demande si elles ne font pas perdre de vue l'ensemble du texte et si, tout en voulant la travailler, elles n'émoussent pas la sensibilité, en étranglant le rapport personnel et affectif au texte.

Je crois avoir amélioré les choses en remplaçant le travail individuel, sur table, par un travail oral : après un premier temps de commentaires libres et de vocabulaire, on regarde les questions ensemble et on y répond ensemble - avant, je laissais cinq minutes aux élève pour y répondre individuellement, à l'écrit, avant de faire la "correction". Mais le pont reste parfois difficile à monter (mais pas toujours, à ma grande surprise) entre les commentaires et questions libres, et l'immuable liste imprimée. Et certains élèves ne profitent pour ne rien faire.

Alors, ne plus concocter les questions au préalable, évoluer sans filet, comme tu dis, ce pourrait être pour moi une prochaine étape. Reste le problème des élèves paresseux : comment fais-tu pour les faire participer ? J'aime bien aussi la distinction claire de V. Marchais entre questions de compréhension, d'analyse et d'interprétation, et mes élèves s'y sont très vite faits et semblent apprécier aussi : ils comprennent mieux les capacités que je leur demande de développer, il voient ce qu'on travaille en français. J'imagine qu'en cas de cours sans filet, tout se mélange, n'est-ce pas ?

Autre frein : je ne me reconnais malheureusement pas dans le profil du professeur baroque dans l'expression de ses affects, je suis au contraire d'une pudeur extrême à ce niveau. Pourtant, cela semble très important chez toi pour attiser la curiosité des élèves, et faire en sorte qu'ils lisent l'oeuvre autrement que sous la contrainte, et qu'ils aient envie de s'interroger en la lisant.

Dernière question : si cela dépend des classes, comment fait-on en début d'année ? On essaie puis on y renonce si ce n'est pas possible, ou, au contraire, on commence comme ça, et on fait autrement si ça ne fonctionne pas ?

Sylvain de Saint-Sylvain
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Formuler une problématique de parcours littéraire...(niveau collège)

Message par Audrey le Sam 7 Juin 2014 - 23:04

Pour les élèves paresseux, pas de solution miracle! Mais quel que soit le contexte, je vais toujours à la pêche, interroge des élèves qui ne lèvent pas la main, qui parlent avec leur voisin...
Pour les "capacités" qui se mélangent, il ne me semble pas que cela soit un problème... je demande toujours aux élèves à un moment ou un autre de résumer le sens du texte, de relever des expressions, procédés, d'expliquer l'effet produit... je ne suis pas certaine que mettre l'étiquette "compréhension/analyse/commentaire" sur chaque activité face à un texte soit forcément nécessaire pour comprendre le travail mené et progresser... ce qui compte c'est la façon dont cela s'enchaîne régulièrement dans l'échange pédagogique.
Pour ce qui est du "professeur baroque", euh.... comment dire? Je suis pudique moi aussi, très pudique même, je n'étale pas ma vie pour attirer le chaland. Je fais part de quelques expériences personnelles parfois, mais sinon, je ne dis rien de moi qui soit impudique. Je ne pense pas que dire que l'on a été touchée par un texte, ou révoltée, ou amusée, soit impudique en tout cas...l'anecdote sur le jour où j'ai pris mon balluchon et fait comme Tom Sawyer est une histoire d'enfance qui ne révèle rien d'impudique, je pense.
Mais oui, exprimer son propre plaisir de lecteur est à mon sens un des outils les plus efficaces pour amener les autres à lire. Combien d'élèves ont dans leur entourage des gens qui connaissent la littérature, savent en parler de façon vivante? Comment des élèves qui n'ont jamais entendu quiconque parler de l'impact d'un texte sur lui, qu'il soit culturel et émotionnel, pourraient avoir envie de se plonger dans la lecture?

Pour ta dernière question, j'avoue que je n'y ai jamais renoncé... quand j'étudie un texte en LA, je ne passe jamais par les questionnaires figés et procède toujours en quasi "sans filet". Je sais quels aspects je dois faire étudier aux élèves, quelles notions je veux leur faire acquérir, mais l'échange analytique n'est absolument pas guindé. Je me contente de recadrer quand on s'égare, qu'un point important n'a pas été abordé ou que le temps file.
La seule chose qui est écrite et immuable, c'est mon bilan de séance, la fameuse trace écrite. Elle est rédigé au préalable sur ma fiche de cours.
De plus, je fais toujours rédiger au moins une "recherche" par texte, du genre "relève tous les éléments qui donnent à cette bataille un aspect épique", une fois qu'un élève a pointé cet aspect du texte. Ensuite on identifie les procédés, analyse leurs effets...C'est essentiel de leur faire écrire concrètement une démarche analytique, ne serait-ce que pour les préparer aux évaluations écrites et faire bosser tout le monde...
Je ne fonde donc pas tout mon cours sur l'oral, même si cela représente la plus grande partie de mon travail sur les textes.

C'est difficile en tout cas d'expliquer, il faudrait plutôt une vidéo pour comprendre... ;-)

Ce que je sais, c'est que quelques collègues, de français et d'autres matières, m'ont vue faire et ont trouvé que mes élèves étaient très actifs, intéressés, et qu'ils se montraient souvent très pertinents même s'ils n'avaient pas tous les outils pour s'exprimer clairement pour les plus faibles d'entre eux. Ils ont souvent remarqué que les élèves osaient prendre la parole même s'ils se trompaient.
Et je précise que ce n'étaient pas avec de "bonnes" classes qu'ils m'ont vue...

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!

Audrey
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Formuler une problématique de parcours littéraire...(niveau collège)

Message par Cowabunga le Dim 16 Nov 2014 - 0:43

Je fais remonter (de loin) ce fil, mais j'avoue que j'ai hésité à poster dans "J'hallucine".

Comme plusieurs, je crois, j'ai lu avec beaucoup d'intérêt le récit d'Audrey et les documents qu'elle a eu la gentillesse de partager. Ca m'a tentée. Je me suis lancée.
J'ai décidé de faire une oeuvre intégrale par période, avec 4-5 séances de "lecture guidée" ; pour ces fameuses séances, j'avais envie que les élèves soient totalement impliqués : je laisse donc ma place à un élève qui anime le débat ; 3 élèves sont chargés de prendre des notes (ce sont des 3e).

Classe 1, première oeuvre : un corpus de Michaux. Malgré la difficulté, les élèves s'accrochent et me sortent des réflexions vraiment intéressantes.

Classe 2, première oeuvre : Vercors, Le Silence de la mer. Rien. Ils ne comprennent rien. Ils n'arrivent même pas à identifier les personnages. Une seule élève a lu le texte en entier. Deux sont allés au bout de la troisième page. Les vingt autres n'ont pas jeté les yeux sur le texte.
Je m'interroge... pourquoi Michaux, obscur s'il en est, passe, et pas Vercors ? Il est vrai que j'ai fait un effort pour présenter le corpus, mais aucun pour présenter la nouvelle. Soit.

Deuxième oeuvre, commune aux deux classes : Cocteau, La Machine Infernale. Cette fois-ci, je soigne la présentation, d'autant plus qu'ils doivent acheter l'oeuvre. On commence, en parallèle, le groupement de textes : la classe 2 refuse toujours de lire.
Et leur première séance de lecture guidée tombe... un vendredi, de 16h à 17h pale

Que croyez-vous qu'il arriva ?
Sous mes yeux hallucinés, j'ai vu 20 gamins se résumer l'acte I, faire spontanément au tableau la liste des personnages et un schéma pour visualiser leurs relations, discuter des répliques qui leur semblaient les plus importantes, affirmer haut et fort qu'il s'agissait d'une tragédie, et aller relever dans le texte toutes les preuves. Shocked
15 avaient lu l'acte I, certains en prenant des notes. Shocked
Ils avaient tous le livre à la main, ouvert. Et ils se le montraient.
J'ai vu des élèves habituellement silencieux et planqués débattre âprement, se lever pour s'installer à une table libre plus près du tableau pour faire valoir leur avis. Shocked

Je n'en suis toujours pas revenue.
Merci Audrey.


Dernière édition par Cowabunga le Dim 16 Nov 2014 - 15:52, édité 1 fois

_________________
"La parole est mon domaine, la parole est mon royaume" Paul Ricoeur

Cowabunga
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Formuler une problématique de parcours littéraire...(niveau collège)

Message par doctor who le Dim 16 Nov 2014 - 10:19

Bon, eh bien, on est obligé d'essayer, là...

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com

doctor who
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum