Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
coindeparadis
Guide spirituel

La fin du LPC et du brevet ?

par coindeparadis le Ven 6 Juin - 11:54
Benoît Hamon supprimera-t-il le brevet des collèges ? La balle est dans son camp, mais s'il suit les préconisations du Conseil supérieur des programmes (CSP), le brevet tel qu'il est aujourd'hui va disparaître.

Alors que les 800 000 élèves de 3e se préparent à passer les trois écrits de leur diplôme national du brevet (DNB) les 26 et 27 juin, un membre du CSP, Denis Paget, a déclaré, vendredi 6 juin lors d'une réunion organisée par un syndicat, que « nous n'allons pas maintenir le brevet (...). Il n'y aura que la validation du socle en fin de 3e ». La nouvelle a fait l'effet d'une bombe, d'autant que le CSP ne devait communiquer sur ce sujet que le 11 juin.
http://campus.lemonde.fr/campus/article/2014/06/06/vers-la-fin-du-brevet-des-colleges_4433985_4401467.html

Vers la fin du brevet des collèges ?

C'est ce vers quoi s'oriente le Conseil supérieur des programmes (CSP), cette instance mise en place en octobre par le ministre de l'Éducation nationale, pour revoir les contenus des enseignements, ainsi que le système d'évaluation. La «fuite» - fortuite? - est venue de Denis Paget, membre du CSP et ancien secrétaire national du Snes [...]

Une information qui tombe quelques jours avant la publication des préconisations du CSP, le 10 juin, et à une quinzaine de jours des épreuves du brevet des collèges. Loin d'être le baccalauréat, le brevet reste malgré tout un symbole. Depuis bien longtemps pourtant, «il n'est nullement une condition pour passer en seconde», précise l'historien de l'éducation Claude Lelièvre.[...]

En 2005, la loi Fillon sur l'école met en place le «socle commun» de compétences, de connaissances et de culture, que tout élève se doit de maîtriser à l'issue de la scolarité obligatoire, accompagné de son outil d'évaluation des élèves, «le livret personnel de compétences». Usine à gaz, le livret, censé se substituer à la notation chiffrée, s'est finalement superposé au système classique, dont le brevet est une pièce.

Car le «socle» n'a pas convaincu. Et dans la redéfinition des programmes, deux visions s'affrontent. D'un côté les partisans de l'approche par compétences et d'un ensemble école-collège, de l'autre les tenants d'un enseignement secondaire qui reste structuré par les disciplines, parmi lesquels le Snes, syndicat majoritaire et le Snalc.

L'heure serait désormais aux choix. Comme l'affirme Alain Boissinot, président du Conseil supérieur des programmes. «Une réforme profonde s'impose. Nous avons essayé de trouver une position raisonnable, au-delà des logiques manichéennes», explique-t-il, avant de revenir sur le brevet. «Pas question de le supprimer, avance-t-il. Mais il faut mettre en place une procédure unique qui valide à la fois le brevet et le socle.»

Étape nécessaire du cycle secondaire pour les uns, «répétition générale» pour les autres, personne, au fond, ne remet véritablement en question le brevet. «Il reste une étape marquante dans la vie des élèves et des familles, constate Christian Chevalier à l'Unsa. Il faut un “brevet du socle” qui évalue les compétences», poursuit-il. «Nous sommes pour le maintien de cet examen terminal, national et anonyme. Mais la logique de compétences ne va-t-elle pas de pair avec la suppression des notes?», s'inquiète Jean-Rémi Girard, secrétaire national à la pédagogie du Snalc.

Contrôle continu? Examen terminal? Notes ou «validation des compétences»? Quelle sera la forme du brevet rénové? Arrivé fin mars au ministère de l'Éducation nationale, Benoît Hamon a d'ores et déjà fait de l'«évaluation positive» un de ses sujets de prédilection. «Il s'agit d'éviter que l'évaluation ne soit vécue par l'élève et sa famille comme un moyen de classement, de sanction, ou bien réduite à la seule notation», est-il ainsi expliqué dans la circulaire de rentrée 2014.
http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2014/06/06/01016-20140606ARTFIG00370-le-brevet-des-colleges-pourrait-disparaitre.php

Le CSP veut enterrer et le brevet et le LPC

Selon Denis Paget, membre du Conseil supérieur des programmes, le CSP s'apprêterait à en finir avec le brevet et le livret personnel de compétences (LPC). Un autre système d'évaluation, par compétences, replacerait ce couple qui clôt les années collège.

S'exprimant le 6 juin dans le cadre de l'Université de printemps du Snuipp 75, Denis Paget, enseignant chargé de recherche à l'institut de recherche de la FSU et membre du CSP, a présenté les idées du conseil sur l'évaluation des élèves. "On va en finir avec le Livret Personnel de Compétences", a-t-il annoncé, "pour faire une évaluation unique". Actuellement, les élèves doivent en fin de troisième valider le socle et passer le brevet. La validation du socle est effectuée par un document administratif , le LPC, attestant l'acquisition de dizaines de compétences.

"On évaluera les compétences domaine par domaine", a-t-il ajouté, précisant qu'il n'y aurait que "4 compétences par domaine", soit une vingtaine de compétences au total, 4 fois moins qu'aujourd'hui dans le LPC "allégé". Selon D Paget, la validation sera collégiale. Si l'élève n'a pas validé le socle en 3ème , il pourra , le valider au lycée, ce qui risque d'être une véritable nouveauté.

"Nous n'allons pas maintenir le brevet", a dit Denis Paget. "Il n'y aura que la validation du socle en fin de troisième". Selon lui, le CSP réfléchissait à la portée de la validation du socle. Le valider ouvrira-t-il la porte de toutes les classes de seconde ? Aujourd'hui l'orientation en fin de troisième se fait indépendamment du socle et du brevet. Elle pourrait se faire en fonction du socle. Mais sur ce point, a ajouté D Paget, le CSP réfléchit encore.

Reste à mettre en oeuvre cette révolution de l'évaluation. On sait que, selon la Dgesco, le ministre veut faire de l'évaluation un sujet qui marque son passage rue de Grenelle. Entre le CSP et le ministre, qui tiendra le discours de l'institution sur l'évaluation? Ce discours sera-t-il le même ?

Pauvre, pauvre EN !  Sad


Dernière édition par John le Sam 7 Juin - 14:51, édité 2 fois (Raison : Ajout de l'article du Figaro.)
barèges
Neoprof expérimenté

Re: La fin du LPC et du brevet ?

par barèges le Ven 6 Juin - 12:13
Bon, si ça se confirme, le bac deviendra la première occasion pour les élèves de composer dans un examen. Vu que ce sera traumatisant, allez hop, compétences aussi pour le remplacer. Et on va jusqu'où comme ça ?

Selon lui, le CSP réfléchissait à la portée de la validation du socle. Le valider ouvrira-t-il la porte de toutes les classes de seconde ?

En tout cas, il dit plus haut que ne pas le valider ne les ferme pas, ces portes, puisque l'élève pourra finir le processus en lycée. Valider n'ouvrirait pas tout, mais ne pas valider ne fermerait rien. Voilà une pensée limpide, une perspective claire pour les élèves, etc, etc.

Bon, fluctuat et mergitur comme il faut, là.

Aurais-tu la source de l'article ?
avatar
Gryphe
Médiateur

Re: La fin du LPC et du brevet ?

par Gryphe le Ven 6 Juin - 12:45
L'élève ne peut pas ne pas valider le socle en fin de troisième : on est obligé de cocher les cases...  Rolling Eyes
avatar
Roumégueur Ier
Érudit

Re: La fin du LPC et du brevet ?

par Roumégueur Ier le Ven 6 Juin - 15:19
Si je résume : bye bye LPC, au revoir le brevet, fin de la notation à venir par le biais des compétences à 'valider', la seconde nouveau palier de validation (et donc d'orientation) créant de fait un cycle 4°-3°-2de.
Bon, on y est là, jusqu'au cou et pour des décennies, déjà que...
(Vous croyez qu'on peut anticiper et ne pas se rendre aux corrections de copies de brevet gratuites dès cette année?)
avatar
Celeborn
Esprit sacré

Re: La fin du LPC et du brevet ?

par Celeborn le Ven 6 Juin - 15:24
L'idée est donc de supprimer le LPC pour le remplacer par un LPC. Brillant ! Il fallait y penser…

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog
avatar
retraitée
Vénérable

Re: La fin du LPC et du brevet ?

par retraitée le Ven 6 Juin - 15:25
Décrétons simplement la fin des haricots !
avatar
Thalia de G
Médiateur

Re: La fin du LPC et du brevet ?

par Thalia de G le Ven 6 Juin - 16:33
@Roumégueur Ier a écrit:Si je résume : bye bye LPC, au revoir le brevet, fin de la notation à venir par le biais des compétences à 'valider', la seconde nouveau palier de validation (et donc d'orientation) créant de fait un cycle 4°-3°-2de.
Bon, on y est là, jusqu'au cou et pour des décennies, déjà que...
(Vous croyez qu'on peut anticiper et ne pas se rendre aux corrections de copies de brevet gratuites dès cette année?)
Tout à fait cohérent avec " l'orientation choisie".

_________________
Le printemps a le parfum poignant de la nostalgie, et l'été un goût de cendres.
Soleil noir de mes mélancolies.
avatar
Dr Raynal
Habitué du forum

Re: La fin du LPC et du brevet ?

par Dr Raynal le Ven 6 Juin - 17:35
@Celeborn a écrit:L'idée est donc de supprimer le LPC pour le remplacer par un LPC.

Pas tout à fait.
L'idée est le remplacer (LPC + brevet) par le LPC nouveau. Et donc de "supprimer" les notes à ce niveau.

Le palier suivant sera de s'appuyer sur cette légitimation des compétences via le LPC nouveau pour en finir tout simplement avec l'évaluation classique et ses notes "discriminantes et socialement reproductrices".

Puis l'étape suivante sera, puisque les compétences régneront, de s'appuyer sur icelles pour réclamer le remplacement des disciplines obsolètes par des "activités curriculaires"...

Le vent se lève...
avatar
coindeparadis
Guide spirituel

Re: La fin du LPC et du brevet ?

par coindeparadis le Ven 6 Juin - 17:38
titanic 

_________________
Ne t'excuse jamais d'être ce que tu es. Gandhi
Cath
Bon génie

Re: La fin du LPC et du brevet ?

par Cath le Ven 6 Juin - 17:41

Selon lui, le CSP réfléchissait à la portée de la validation du socle. Le valider ouvrira-t-il la porte de toutes les classes de seconde ?

Ben c'est vous qui décidez, ne faites pas semblant de réfléchir...
Si vous décidez que ça ouvre les portes de la 1ère année de médecine, ça le fera.

Quelle hypocrisie.
avatar
Luigi_B
Grand Maître

Re: La fin du LPC et du brevet ?

par Luigi_B le Ven 6 Juin - 18:25
@barèges a écrit:Bon, si ça se confirme, le bac deviendra la première occasion pour les élèves de composer dans un examen.
Non non, le président du CSP a déjà trouvé la solution à ce "problème" :

Alain Boissinot a écrit:Dans sa logique et dans sa définition, le baccalauréat a partie liée avec l’ancienne représentation. De ce point de vue, il est obsolète et même contreproductif. Et en même temps, on voit bien qu’il continue à être un symbole dans l’imaginaire collectif, qu’on ne peut pas remplacer du jour au lendemain, ni même faire évoluer trop radicalement. La dernière fois qu’un ministre de l’Éducation nationale a essayé de réformer les lycées en partant du bac, c’était François Fillon ; on sait ce qu’il en est advenu. Depuis, les ministres ont la prudence d’aborder la réforme des lycées en oubliant un peu le bac et en prenant le problème dans l’autre sens. En se disant qu’on va commencer à faire évoluer les lycées et que le problème du bac viendra se résoudre ensuite. Le problème tombera de lui-même comme l’examen d’entrée en 6e est tombé à une certaine époque : peut-être le jour où l’idée du continuum de bac -3 à bac +3 sera suffisamment installée dans les esprits pour que ce ne soit plus un problème.
avatar
Luigi_B
Grand Maître

Re: La fin du LPC et du brevet ?

par Luigi_B le Ven 6 Juin - 18:29
Le CSP veut enterrer et le brevet et le LPC

Selon Denis Paget, membre du Conseil supérieur des programmes, le CSP s'apprêterait à en finir avec le brevet et le livret personnel de compétences (LPC). Un autre système d'évaluation, par compétences, replacerait ce couple qui clôt les années collège.

S'exprimant le 6 juin dans le cadre de l'Université de printemps du Snuipp 75, Denis Paget, enseignant chargé de recherche à l'institut de recherche de la FSU et membre du CSP, a présenté les idées du conseil sur l'évaluation des élèves. "On va en finir avec le Livret Personnel de Compétences", a-t-il annoncé, "pour faire une évaluation unique". Actuellement, les élèves doivent en fin de troisième valider le socle et passer le brevet. La validation du socle est effectuée par un document administratif , le LPC, attestant l'acquisition de dizaines de compétences.

"On évaluera les compétences domaine par domaine", a-t-il ajouté, précisant qu'il n'y aurait que "4 compétences par domaine", soit une vingtaine de compétences au total, 4 fois moins qu'aujourd'hui dans le LPC "allégé". Selon D Paget, la validation sera collégiale. Si l'élève n'a pas validé le socle en 3ème , il pourra , le valider au lycée, ce qui risque d'être une véritable nouveauté.

"Nous n'allons pas maintenir le brevet", a dit Denis Paget. "Il n'y aura que la validation du socle en fin de troisième". Selon lui, le CSP réfléchissait à la portée de la validation du socle. Le valider ouvrira-t-il la porte de toutes les classes de seconde ? Aujourd'hui l'orientation en fin de troisième se fait indépendamment du socle et du brevet. Elle pourrait se faire en fonction du socle. Mais sur ce point, a ajouté D Paget, le CSP réfléchit encore.

Tiens, tiens : quels syndicats ont publié le communiqué suivant le 13/10/2013 ?

Le Diplôme National du Brevet et le Certificat de Formation Générale doivent être supprimés sous leur forme actuelle. Il ne peut pas y avoir discordance entre validation du socle et examens terminaux. Nous proposons que ces deux diplômes soient remplacés par un Brevet du socle commun qui atteste des niveaux atteints dans les différentes compétences du socle. Ces niveaux pourront être évalués dans des travaux divers : travaux individuels et collectifs, travaux disciplinaires et interdisciplinaires, projets collaboratifs, portefeuille de réussites…

Le Conseil Supérieur des Programmes peut compter sur nous pour avancer des propositions constructives, à la hauteur du projet ambitieux et nécessaire de refondation de l’Ecole de la République.
avatar
Balthamos
Grand sage

Re: La fin du LPC et du brevet ?

par Balthamos le Ven 6 Juin - 18:37
Merci pour cette piqûre de rappel Luigi !
avatar
Celeborn
Esprit sacré

Re: La fin du LPC et du brevet ?

par Celeborn le Ven 6 Juin - 19:45
@Luigi_B a écrit:
Tiens, tiens : quels syndicats ont publié le communiqué suivant le 13/10/2013 ?

C'est pas nous, m'sieur ! Very Happy

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog
avatar
*Evinrude*
Niveau 4

Re: La fin du LPC et du brevet ?

par *Evinrude* le Ven 6 Juin - 20:04
La FCPE a encore frappé!  affraid 
avatar
Luigi_B
Grand Maître

Re: La fin du LPC et du brevet ?

par Luigi_B le Ven 6 Juin - 21:10
@Celeborn a écrit:L'idée est donc de supprimer le LPC pour le remplacer par un LPC. Brillant ! Il fallait y penser…

Dans "Le Monde" les choses deviennent encore plus claires :

Pour Alain Boissinot, président du CSP, cité par Le Figaro :

« Pas question de supprimer [le brevet]. Mais il faut mettre en place une procédure unique qui valide à la fois le brevet et le socle. »

Le CSP voudrait ainsi instaurer une validation collégiale, avec la possiblité pour un élève n'ayant pas validé son socle de connaissances en troisième de la valider une fois arrivé au lycée.

Comme le note Le Figaro, ces révélations arrivent opportunément, quelques jours avant la publication des préconisations du CSP, le 10 juin, soit quinze jours avant les épreuves du brevet des collèges, les 26 et 27 juin.
avatar
Gryphe
Médiateur

Re: La fin du LPC et du brevet ?

par Gryphe le Ven 6 Juin - 21:23
Pour Alain Boissinot, président du CSP, cité par Le Figaro :
   « Pas question de supprimer [le brevet]. Mais il faut mettre en place une procédure unique qui valide à la fois le brevet et le socle. »
J'ai la solution, il suffit de supprimer le LPC et hop ! Le tour est joué, comme ça il ne reste que le DNB.  idee 
De toute manière, il est déjà obligatoire de valider les élèves pour le Socle alors...  Rolling Eyes
(Ça serait bien d'ailleurs qu'on dissocie évaluation en cours de formation - où l'approche par compétences peut avoir une utilité - et certification en fin d'année - où le LPC est tout sauf significatif -, on y verrait déjà plus clair.)
avatar
Roumégueur Ier
Érudit

Re: La fin du LPC et du brevet ?

par Roumégueur Ier le Sam 7 Juin - 6:20
La suppression du brevet dans sa forme actuelle offre une opportunité incroyable : fini les statistiques foireuses. Puisque c'est encore un des seuls moments où les élèves composent de manière anonyme, mais surtout sont évalués par des correcteurs anonymes, cela ferait enfin sauter ce verrou.
Comme lors de la validation des socles actuellement, il sera très commode aux CDE de convoquer l'enseignement qui ose ne pas valider le brevocle (ce nouvel hybride brevet-socle). Ainsi, fini les ennuis pour eux (bon, les nôtres continuent) et du coup, on ne stigmatise pas non plus les établissements où le taux de réussite avoisine les 40-50% actuellement (disons qu'on n'aura plus à les aider, comme par magie). Tout ira pour le mieux dans le meilleur des mondes, la stratégie n'est finalement pas si éloignée que celle des CCf.
Mais ce sera encore plus pernicieux car, d'après ce que l'on comprend, il n'y aura plus que de très grands domaines avec très peu d'items, tous transversaux : pour décider de valider une ligne, 3 à 4 enseignants devront donc décider. De bons moments en perspective, et en cas d'égalité, on jouera à pile ou face.
On peut évidemment y voir la fin naturelle de l'organisation en matières et disciplines, puisque le 'nouveau livret qui ne dit pas son nom' deviendra à n'en point douter le modèle des bulletins trimestriels.
Finalement, ceux que je plains le plus, ce sont les élèves et les parents, qui ne verront rien venir de ce dernier effondrement du mammouth. Nous, on sait pertinemment où on va.
avatar
Celeborn
Esprit sacré

Re: La fin du LPC et du brevet ?

par Celeborn le Sam 7 Juin - 6:50
@Gryphe a écrit:
J'ai la solution, il suffit de supprimer le LPC et hop ! Le tour est joué, comme ça il ne reste que le DNB.  idee 

C'est amusant : c'est exactement ce qu'on a proposé au conseil supérieur des programmes  .

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog
avatar
Presse-purée
Grand sage

Re: La fin du LPC et du brevet ?

par Presse-purée le Sam 7 Juin - 7:56
Avec les nouveaux statuts, on va passer notre temps en réunions pour valider. ça va être sympa.

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR
avatar
Celeborn
Esprit sacré

Re: La fin du LPC et du brevet ?

par Celeborn le Sam 7 Juin - 8:15
@Presse-purée a écrit:Avec les nouveaux statuts, on va passer notre temps en réunions pour valider.

Qu'est-ce que "les nouveaux statuts" viennent encore faire là-dedans ?

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: La fin du LPC et du brevet ?

par User5899 le Sam 7 Juin - 8:18
Ce qui est effrayant, dans l'EN, c'est la place que peut occuper le vide.
avatar
Gryphe
Médiateur

Re: La fin du LPC et du brevet ?

par Gryphe le Sam 7 Juin - 9:50
Cripure a écrit:Ce qui est effrayant, dans l'EN, c'est la place que peut occuper le vide.
En attendant ça m'a pris du temps pour rien cette semaine, cette histoire de LPC. Je ne comprends pas que les CDE soient pour ces trucs. Ou bien alors ils votent pour des gens dont ils ne savent pas ce qu'ils défendent comme propositions.  humhum

Spoiler:
Je ne parle pas des très nombreuses heures passées pour les élèves qui changent d'académie. Procédure alourdie. Dates différentes suivant les académies. Académies ne respectant pas le timing national. Des heures et des heures de boulot alors que ça pourrait être si simple. Et ce n'est pas fini. Et pendant ce temps, je ne fais pas bosser les élèves.
Spoiler:
Mais je vois quand même à toutes les récrés ceux qui sont un peu à la traîne pour le DNB histoire de les booster un peu...

 malmaisbien 
avatar
Gryphe
Médiateur

Re: La fin du LPC et du brevet ?

par Gryphe le Sam 7 Juin - 18:21
J'ai dû mal comprendre, c’est pas possible autrement...  Razz 
Reportage à l'instant sur l'éventuelle suppression du DNB sur TF1 : "Le Brevet actuel est trop complexe, notamment en raison du Livret de Compétences, il faut donc supprimer le Brevet."
J'ai probablement eu une hallucination acoustique.  Laughing
avatar
coindeparadis
Guide spirituel

Re: La fin du LPC et du brevet ?

par coindeparadis le Sam 7 Juin - 18:39
Le moustique est à l'origine de la transmission de la Malaria à l'Homme. Il faut supprimer l'Homme.


Dernière édition par coindeparadis le Sam 7 Juin - 19:36, édité 1 fois
Contenu sponsorisé

Re: La fin du LPC et du brevet ?

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum