Gros-Morne (Martinique) : un enfant de 7 ans amène un couteau pour frapper son enseignante.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Gros-Morne (Martinique) : un enfant de 7 ans amène un couteau pour frapper son enseignante.

Message par John le Sam 7 Juin 2014 - 20:54

Gros-Morne (Martinique): Un enfant de 7 ans avait-il un couteau dans son sac pour agresser sa maîtresse ?

Un couteau a été retrouvé dans le sac d'un élève cours préparatoire, il a indiqué vouloir l'utiliser contre son enseignante. Les faits se déroulent dans une classe de cours préparatoire du Gros-Morne.

Cette semaine, l'une des surveillantes apprend par des élèves que l'un de leurs camarades détient un couteau dans son sac à dos. En fouillant le sac de l'enfant, elle découvre l'arme qui devait servir contre son enseignante affirme le jeune élève.

Interrogé par l'équipe enseignante, l'enfant s'est expliqué aux gendarmes de même que ses parents. Pour l'heure, aucune suite judiciaire n'était donnée à cette affaire.

Par Philippe Daniel
http://www.domactu.com/actualite/146621362098244/martinique-7-ans-un-couteau-dans-son-sac-pour-agresser-la-maitresse/

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gros-Morne (Martinique) : un enfant de 7 ans amène un couteau pour frapper son enseignante.

Message par Thalia de G le Sam 7 Juin 2014 - 21:23

7 ans. De dieu !
Question non polémique : j'ai l'impression, d'après les titres que tu postes, qu'il y a plus d'incidents, incivilités en Martinique et en Guadeloupe qu'en métropole.

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gros-Morne (Martinique) : un enfant de 7 ans amène un couteau pour frapper son enseignante.

Message par Frisouille le Dim 8 Juin 2014 - 1:07

Mais non mais ce n'est rien, un couteau, une machette, ici c'est comme un bout de bois... Faut pas y voir du mal... On est en pleine campagne là, -Gros-Morne c'est vraiment la pleine campagne- un couteau n'est pas perçu comme une arme mais comme un outil.
En outre je pense que cela arrive très régulièrement, justement parce que les objets tranchants trainent. Évidemment les adultes doivent être vigilants, mais ce ne sera certainement pas le dernier gamin à ramener un tel objet à l'école.

Sinon Thalia, la société en métropole me parait hautement violente... Question de perception et d'image véhiculée à travers le prisme de petits incidents. Wink

Frisouille
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gros-Morne (Martinique) : un enfant de 7 ans amène un couteau pour frapper son enseignante.

Message par Nannnie le Lun 9 Juin 2014 - 11:30

J'attends le moment où on va condamner la surveillante car elle a fouillé dans le sac de l'élève ... No  Rolling Eyes

Nannnie
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gros-Morne (Martinique) : un enfant de 7 ans amène un couteau pour frapper son enseignante.

Message par Leclochard le Sam 14 Juin 2014 - 8:19

@Thalia de G a écrit:7 ans. De dieu !
Question non polémique : j'ai l'impression, d'après les titres que tu postes, qu'il y a plus d'incidents, incivilités en Martinique et en Guadeloupe qu'en métropole.

La criminalité est supérieure dans ces îles à la moyenne nationale (le double en gros). Marseille ou la Corse sont relativement sûres par comparaison. On entend peu parler de cela en France métropolitaine.
http://www.lexpress.fr/actualites/1/societe/la-martinique-face-au-fleau-de-la-banalisation-des-armes-a-feu_1288390.html


_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gros-Morne (Martinique) : un enfant de 7 ans amène un couteau pour frapper son enseignante.

Message par Leclochard le Sam 14 Juin 2014 - 8:40

@Frisouille a écrit:Mais non mais ce n'est rien, un couteau, une machette, ici c'est comme un bout de bois... Faut pas y voir du mal... On est en pleine campagne là, -Gros-Morne c'est vraiment la pleine campagne- un couteau n'est pas perçu comme une arme mais comme un outil.
En outre je pense que cela arrive très régulièrement, justement parce que les objets tranchants trainent. Évidemment les adultes doivent être vigilants, mais ce ne sera certainement pas le dernier gamin à ramener un tel objet à l'école.

Sinon Thalia, la société en métropole me parait hautement violente... Question de perception et d'image véhiculée à travers le prisme de petits incidents. Wink

Il y a la perception et les chiffres. Deux fois plus d'homicides en Guadeloupe qu'en Corse en 2013. Et puis, il ne s'agit pas forcément du même type de morts: si on n'est pas mafieux, on a peu de chance d'être assassiné en Corse. En Guadeloupe, les motifs sont plus ordinaires (drogue, bagarre qui finit mal..). Je trouve ça plus inquiétant.
Honnêtement, je comprends qu'on n'en parle pas plus. Cela ne correspond pas à l'image idéale qui attire le touriste.
http://www.rtl.fr/actualites/info/article/criminalite-en-guadeloupe-on-est-loin-de-la-carte-postale-explique-le-colonel-jasmin-7765702533
http://www.rtl.fr/actualites/info/article/guadeloupe-les-habitants-invites-a-rendre-leurs-armes-7764537485

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gros-Morne (Martinique) : un enfant de 7 ans amène un couteau pour frapper son enseignante.

Message par Hope le Sam 14 Juin 2014 - 9:30

Des chiffres très inquiétants en effet, et pas du tout relayés par les média nationaux... (comme d'habitude dès qu'on parle d'outremer)

Ma dernière année en Guadeloupe (ça fait dix mois que je suis partie), ça n'arrêtait pas. Essentiellement des règlements de compte entre jeunes désœuvrés, la nuit au sortir des discothèques, avec influence d'alcool et parfois de drogue. Des histoires de famille aussi (maris jaloux qui descendent toute à famille, femme, enfants, oncles...), des coups de sang d'alcoolos (un joueur de dominos qui avait versé de l'essence sur son adversaire et a jeté une allumette)... Le nombre d'homicides était effarant.

À côté de ça, je comprends tout à fait ce que dit Frisouille (hello Frisouille, d'ailleurs, si tu passes par là ! Félicitations ! J'apprends tout juste...) : moi aussi la société en métropole me semble hyper-violente, et à chaque retour, j'ai été surprise de l'impression d'insécurité que je ressentais dans les rues de Lille. Je n'ai jamais cette sensation en Guadeloupe, où la violence est cantonnée à des lieux et circonstances (des personnes, aussi) bien déterminés.

Loin de moi l'idée de dire que les îles ne sont pas violentes, loin de là, mais c'est un phénomène très différent de la violence urbaine des grandes villes de France, et je ne pense pas que le touriste lambda puisse se rendre compte, puisque ça n'affecte pas les "zones" qu'il va fréquenter.

_________________
Omnia mutantur nihil interit (Ovide)

Hope
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gros-Morne (Martinique) : un enfant de 7 ans amène un couteau pour frapper son enseignante.

Message par Paratge le Sam 14 Juin 2014 - 9:38

C'est fou !
Ces gens qui volent les couteaux des élèves !

Paratge
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gros-Morne (Martinique) : un enfant de 7 ans amène un couteau pour frapper son enseignante.

Message par Maria Téguy le Sam 14 Juin 2014 - 15:07

J'imagine que la surveillante a été rapidement suspendue pour avoir porté atteinte à l'intimité de l'élève.

_________________
Il est nuisible au développement de l'art et de la science d'imposer par des mesures administratives un style particulier d'art ou une école de pensée à l'exclusion d'une autre.

Maria Téguy
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gros-Morne (Martinique) : un enfant de 7 ans amène un couteau pour frapper son enseignante.

Message par malouma le Sam 14 Juin 2014 - 18:06

@Hope a écrit:Des chiffres très inquiétants en effet, et pas du tout relayés par les média nationaux... (comme d'habitude dès qu'on parle d'outremer)

Ma dernière année en Guadeloupe (ça fait dix mois que je suis partie), ça n'arrêtait pas. Essentiellement des règlements de compte entre jeunes désœuvrés, la nuit au sortir des discothèques, avec influence d'alcool et parfois de drogue. Des histoires de famille aussi (maris jaloux qui descendent toute à famille, femme, enfants, oncles...), des coups de sang d'alcoolos (un joueur de dominos qui avait versé de l'essence sur son adversaire et a jeté une allumette)... Le nombre d'homicides était effarant.

À côté de ça, je comprends tout à fait ce que dit Frisouille (hello Frisouille, d'ailleurs, si tu passes par là ! Félicitations ! J'apprends tout juste...) : moi aussi la société en métropole me semble hyper-violente, et à chaque retour, j'ai été surprise de l'impression d'insécurité que je ressentais dans les rues de Lille. Je n'ai jamais cette sensation en Guadeloupe, où la violence est cantonnée à des lieux et circonstances (des personnes, aussi) bien déterminés.

Loin de moi l'idée de dire que les îles ne sont pas violentes, loin de là, mais c'est un phénomène très différent de la violence urbaine des grandes villes de France, et je ne pense pas que le touriste lambda puisse se rendre compte, puisque ça n'affecte pas les "zones" qu'il va fréquenter.

Je confirme tes propos. Je suis arrivée en septembre dernier et il y a régulièrement un fait divers de ce type. Heureusement, la criminalité est limitée à un cercle, amis, famille (le problème de l'alcool, notamment chez les jeunes, est pris très au sérieux), il n'y a pas de véritable mafia et quand on circule à Pointe-à-Pitre, on peut croiser des barrages de flics (rare mais ça arrive), notamment pour le trafic de drogue. L'avantage de l'insularité est que les criminels sont rapidement retrouvés la plupart du temps.
Et comme dit Hope, en Guadeloupe, on ne ressent pas du tout cette violence. Je vis à la campagne, des hommes coutelas à la main, on en croise souvent, ils vont couper la canne ou autre. J'enseigne dans un collège de 400 élèves, ici c'est le rêve car nombreux sont les bahuts qui accueillent 1000 élèves (en collège oui!!). Dans mon petit collège, je me sens beaucoup mieux qu'en région parisienne où les incivilités envers les profs sont plus fréquentes. Ici l'école a encore du sens et les enseignants sont extrêmement exigeants, ce qui expliquerait des résultats très bas aux examens nationaux (selon une collègue qui a vécu en métropole et mon ipr qui est originaire de métropole).
Quant à la situation des DOM, ce serait bien que nos médias en parlent. Nos établissements sont dans un état déplorable, le CHU de Pointe-à-Pitre s'effondrera au prochain tremblement de terre. Mais la Guadeloupe, ce n'est pas que crime et misère , c'est aussi une culture très riche, variée (Indiens, Syriens, Africains...) et complexe qui mériterait d'être connue de tous nos compatriotes. Il y a bien plus que des cocotiers et du sable fin ici.

malouma
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum