Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Bouh17
Niveau 7

Surveillance du brevet : nombre d'heures légalement imposable

par Bouh17 le Dim 08 Juin 2014, 15:20
Bonjour,

je suis stagiaire en collège cette année et je me pose une question concernant la surveillance du brevet. On m'a dit que tous les profs sauf ceux qui seront de correction peuvent être sollicités pour assurer la surveillance des épreuves. J'ai 3 heures de cours le jeudi et mon vendredi est libéré pour les formations (enfin même si à cette époque de l'année, nous n'en avons plus.) Je me demandais donc combien d'heures de surveillance on peut légalement m'imposer. Ca ne me gêne pas de faire des heures de surveillance, ce qui me parait normal puisque nous sommes déchargés de cours pour ces deux jours mais je n'aimerais pas être convoquée pour la surveillances des 3 épreuves .... ! Du coup, j'aimerais bien avoir la référence des textes qui régissent tout ça, histoire d'être préparée en cas d'abus !
avatar
Méréthide
Habitué du forum

Re: Surveillance du brevet : nombre d'heures légalement imposable

par Méréthide le Dim 08 Juin 2014, 15:21
Ayant été de surveillance (sur les 3 épreuves) ET de correction pour la même session je suis surprise par ta seconde phrase.
Après, je me suis peut être fait flouée ^^
avatar
Simone Boué
Niveau 10

Re: Surveillance du brevet : nombre d'heures légalement imposable

par Simone Boué le Dim 08 Juin 2014, 15:28
Tu dois le nombre d'heures de ta VS, c'est tout.
avatar
Presse-purée
Grand sage

Re: Surveillance du brevet : nombre d'heures légalement imposable

par Presse-purée le Dim 08 Juin 2014, 15:37
Oui jusqu'en 2015.

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR
avatar
Celeborn
Esprit sacré

Re: Surveillance du brevet : nombre d'heures légalement imposable

par Celeborn le Dim 08 Juin 2014, 15:40
@Presse-purée a écrit:Oui jusqu'en 2015.

Et après 2015 aussi. Faut vraiment le lire, le nouveau décret, hein.

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog
avatar
V.Marchais
Bon génie

Re: Surveillance du brevet : nombre d'heures légalement imposable

par V.Marchais le Dim 08 Juin 2014, 15:40
C'est un peu court, comme réponse. C'est surtout inexact dans la mesure où la participation aux examens relève de nos obligations de service complémentaires avec les cours.
Et puis surveillance et correction n'ont pas lieu la même semaine, alors comment compter ?

Je pense qu'il faut être de bonne volonté tout en sachant poser les limites.
Le DNB, c'est jeudi et vendredi. Du lundi au mercredi, sauf aménagement des EDT prévu par l'établissement, on assure ses cours selon son VS. Le jeudi et le vendredi, on peut être appelé à surveiller le brevet. Un CDE réglo va essayer de répartir ces heures intelligemment, en mettant les profs de surveillance soit sur les heures où ils ont cours habituellement, soit pendant l'épreuve dans leur discipline (pratique pour vérifier les sujets, signaler un problème...). Si vraiment il y a abus, genre tu te colles toutes les surveillances + 15 h de cours entre lundi et mercredi + correction du DNB, tu peux aller discuter. Mais je ne suis pas sûre que poser le problème en termes de droit soit le meilleur moyen de s'en sortir.

Pour la semaine suivante, même chose : ouverture, bonne volonté, mais pas poiritude.
C'est ce que je vais devoir expliquer à ma CDE qui a fait circuler un EDT pour la dernière semaine, qui a prévu des demi-journées banalisées le lundi et le vendredi, pour préparer la rentrée (soit 12 heures de réunions) et qui attend que nous fassions des propositions pour prendre en charge les élèves les demi-journées qui restent, toutes les demi-journées, alors que je suis en outre de correction au moins le mardi, voire le mercredi.
Sachant que je suis à temps partiel, quand je me serai tapé les 12 heures de réunion (faut bien préparer la rentrée, je ne vois pas bien comment m'en dispenser) + un jour ou deux de correction, j'aurai déjà fait mon temps partiel (et je ne compte pas la correction dedans, étant donné que la correction des copies vient toujours en sus de nos cours). Alors encore une fois, période exceptionnelle, je veux bien faire des efforts et prendre des élèves une demi-journée en plus. Mais pas trois. Effort, ouverture et intelligence des deux côtés. Ça devrait être possible, non ?
avatar
Presse-purée
Grand sage

Re: Surveillance du brevet : nombre d'heures légalement imposable

par Presse-purée le Dim 08 Juin 2014, 15:42
@Celeborn a écrit:
@Presse-purée a écrit:Oui jusqu'en 2015.

Et après 2015 aussi. Faut vraiment le lire, le nouveau décret, hein.

Je te retourne le compliment.

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR
avatar
linkus
Expert

Re: Surveillance du brevet : nombre d'heures légalement imposable

par linkus le Dim 08 Juin 2014, 15:46
Je fais confiance à Celeborn. Je pense pas que ça change après 2015 sauf peut-être si le brevet est supprimé.

_________________
J'entends souvent dire qu'avec l'agrégation, c'est travailler moins pour gagner plus. En réalité, avec le CAPES c'est travailler plus pour gagner moins. professeur

Avec un travail acharné, même un raté peut battre un génie. Rock Lee
Je ne suis pas gros, j'ai une ossature lourde!
Vous aimez Bomberman? Venez jouer à Bombermine. Very Happy
avatar
V.Marchais
Bon génie

Re: Surveillance du brevet : nombre d'heures légalement imposable

par V.Marchais le Dim 08 Juin 2014, 15:47
Là, pour le coup, c'est quand même pas la peine de s'écharper, parce que de toute façon, mon VS, point barre, je ne pense pas que ce soit la bonne réponse.
Il y a quelques années, j'ai été convoquée pour faire partie du jury du bac, à une période où je n'ai plus guère d'élèves, et vous croyez qu'au bout de 12 heures, j'ai dit : Ciao, les gars, j'ai fait les heures sur mon VS ?
Pour les examens, nous recevons une convocation particulière, et parfaitement conforme à notre mission.
avatar
Celeborn
Esprit sacré

Re: Surveillance du brevet : nombre d'heures légalement imposable

par Celeborn le Dim 08 Juin 2014, 15:47
@Presse-purée a écrit:
@Celeborn a écrit:
@Presse-purée a écrit:Oui jusqu'en 2015.

Et après 2015 aussi. Faut vraiment le lire, le nouveau décret, hein.

Je te retourne le compliment.

Pour être plus complet (car en réalité c'est Véronique qui a raison : on est en train de parler d'examens nationaux, et donc de toute façon d'obligations de service), l'idée était de dire que le nouveau texte (puisque tu tiens absolument à en parler dans tous les sujets) ne changeait rien de ce point de vue par rapport aux décrets de 50.

Bref, comme le dit Véronique, ça se négocie et ça se discute. Désolé de ne pas avoir été clair, mais j'avoue que ça me fatigue de voir la propagande décrets de 50 sur tous les sujets. SI on veut continuer à en parler, il y a un fil de discussion dédié qui doit pouvoir assez facilement se retrouver.

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog
avatar
Presse-purée
Grand sage

Re: Surveillance du brevet : nombre d'heures légalement imposable

par Presse-purée le Dim 08 Juin 2014, 15:51
Je me tamponne le coquillard des décrets de 50, que ce soit dit.
Moi, je regarde le nouveau texte et uniquement celui-ci, qui, sauf miracle, sera promulgué.
Et donc, nous verrons en 2015, et il faudra avoir de la mémoire.

(Au passage, ta lecture de la pondération REP +, dont tu as fait la publicité il y a quelques temps, est mise à bas par la note de service publiée par John cet après-midi.)

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR
avatar
Presse-purée
Grand sage

Re: Surveillance du brevet : nombre d'heures légalement imposable

par Presse-purée le Dim 08 Juin 2014, 16:00
Si tu préfères, changer un mauvais texte par un très mauvais texte, bien plus ambigu que la lecture excessivement positive que tu en fais, lecture qui, en tout cas, dans mon académie, ne transparaît pas franchement des réunions préparatoires de la rentrée, ou encore de ce qui se passe en REP +, cela ne me semble pas devoir être mis en avant constamment.
Après, chacun défend sa popote syndicale en cette veille d'elections pros, c'est tout à fait normal.
Donc, j'en reviens à ce que je disais: nous verrons en 2015 (pratique, d'ailleurs, les élections pros seront loin et certains, qui pratiquent l'abstention offensive par ex, pourront se refaire une virginité...).

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR
avatar
Marc Smith
Niveau 5

Re: Surveillance du brevet : nombre d'heures légalement imposable

par Marc Smith le Dim 08 Juin 2014, 16:11
@Bouh17 a écrit:Bonjour,

je suis stagiaire en collège cette année et je me pose une question concernant la surveillance du brevet. On m'a dit que tous les profs sauf ceux qui seront de correction peuvent être sollicités pour assurer la surveillance des épreuves. J'ai 3 heures de cours le jeudi et mon vendredi est libéré pour les formations (enfin même si à cette époque de l'année, nous n'en avons plus.) Je me demandais donc combien d'heures de surveillance on peut légalement m'imposer. Ca ne me gêne pas de faire des heures de surveillance, ce qui me parait normal puisque nous sommes déchargés de cours pour ces deux jours mais je n'aimerais pas être convoquée pour la surveillances des 3 épreuves .... ! Du coup, j'aimerais bien avoir la référence des textes qui régissent tout ça, histoire d'être préparée en cas d'abus !

En théorie on peut te demander ton nombre d'heures de service X2 (donc pour 3h on peut te demander 6h de surveillance). Dans la mesure où on compte 1heure de prépa pour 1h de cours, et qu'il n'y a pas de prépa pour surveiller.

Dans la pratique si le bahut est centre d'examen, il faut s'organiser pour que des profs surveillent donc c'est fonction du personnel dispo, de ceux qui sont mobilisés pour corriger,etc. Et si tu refuses parce que tu trouves ça abuser qu'on te demande de surveiller 3 épreuves, c'est un collègue qui sera sollicité quoi qu'il arrive  Rolling Eyes  Pardonne moi mais je trouve ça un peu mauvais esprit de vouloir déjà commencer à contester la surveillance du brevet dès ton année de stage, ça fait juste partie du métier...

_________________
"Ce n'est pas de la bienveillance du boucher, du marchand de bière ou du boulanger que nous attendons notre dîner, mais bien du soin qu'ils apportent à leurs intérêts. Nous ne nous adressons pas à leur humanité, mais à leur égoïsme."
A. Smith (1776)

"Moins tu manges, tu bois, tu achètes des livres, moins tu vas au théâtre, au bal, au cabaret, moins tu penses, tu aimes, tu fais de la théorie, moins tu chantes, tu parles, tu fais de l'escrime, etc., et plus tu épargnes, plus tu augmentes ton trésor que ne mangeront ni les mites ni la poussière, ton capital."
K. Marx (1844)
avatar
Celeborn
Esprit sacré

Re: Surveillance du brevet : nombre d'heures légalement imposable

par Celeborn le Dim 08 Juin 2014, 16:13
@Presse-purée a écrit:
(Au passage, ta lecture de la pondération REP +, dont tu as fait la publicité il y a quelques temps, est mise à bas par la note de service publiée par John cet après-midi.)

Ce n'est pas MA lecture, c'est la loi. Une note de service n'a pas de valeur légale par rapport à un décret. La note de service en question le sait d'ailleurs elle-même très bien, puisqu'il y est précisé qu'il n'y a pas vocation à comptabiliser les heures. La pondération, c'est juste un principe mathématique dans le calcul du service, et ça ne va pas plus loin, et ça ne dit pas autre chose. Qu'ensuite un chef d'établissement ou un recteur essaye de mettre en place des réunions joyeuses qui ne sont pas écrites, c'est leur droit, et c'est notre devoir de nous y opposer, justement en nous appuyant sur le texte.

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog
avatar
Presse-purée
Grand sage

Re: Surveillance du brevet : nombre d'heures légalement imposable

par Presse-purée le Dim 08 Juin 2014, 16:17
@Celeborn a écrit:Qu'ensuite un chef d'établissement ou un recteur essaye de mettre en place des réunions joyeuses qui ne sont pas écrites, c'est leur droit, et c'est notre devoir de nous y opposer, justement en nous appuyant sur le texte.

Dans mes bras!  cheers cheers cheers

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR
avatar
Gryphe
Médiateur

Re: Surveillance du brevet : nombre d'heures légalement imposable

par Gryphe le Dim 08 Juin 2014, 16:20
@Presse-purée a écrit:Dans mes bras!  cheers cheers cheers
Ben vous voyez que vous êtes d'accord des fois.  Laughing

Spoiler:
(Tant que les gens viennent à mes réunions, moi ça me va.  Razz )
avatar
Presse-purée
Grand sage

Re: Surveillance du brevet : nombre d'heures légalement imposable

par Presse-purée le Dim 08 Juin 2014, 16:24
Prise en flag' de réunionite! 'Tention, pour certains, c'est une drogue dure.

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR
avatar
Gryphe
Médiateur

Re: Surveillance du brevet : nombre d'heures légalement imposable

par Gryphe le Dim 08 Juin 2014, 16:29
@Presse-purée a écrit:'Tention, pour certains, c'est une drogue dure.
Avec les conseils de classe de la semaine prochaine, ça devrait aller, je devrais avoir ma dose.  sorciere2
avatar
Lilypims
Grand sage

Re: Surveillance du brevet : nombre d'heures légalement imposable

par Lilypims le Dim 08 Juin 2014, 18:21
@Marc Smith a écrit:
@Bouh17 a écrit:Bonjour,

je suis stagiaire en collège cette année et je me pose une question concernant la surveillance du brevet. On m'a dit que tous les profs sauf ceux qui seront de correction peuvent être sollicités pour assurer la surveillance des épreuves. J'ai 3 heures de cours le jeudi et mon vendredi est libéré pour les formations (enfin même si à cette époque de l'année, nous n'en avons plus.) Je me demandais donc combien d'heures de surveillance on peut légalement m'imposer. Ca ne me gêne pas de faire des heures de surveillance, ce qui me parait normal puisque nous sommes déchargés de cours pour ces deux jours mais je n'aimerais pas être convoquée pour la surveillances des 3 épreuves .... ! Du coup, j'aimerais bien avoir la référence des textes qui régissent tout ça, histoire d'être préparée en cas d'abus !

En théorie on peut te demander ton nombre d'heures de service X2 (donc pour 3h on peut te demander 6h de surveillance). Dans la mesure où on compte 1heure de prépa pour 1h de cours, et qu'il n'y a pas de prépa pour surveiller.

Dans la pratique si le bahut est centre d'examen, il faut s'organiser pour que des profs surveillent donc c'est fonction du personnel dispo, de ceux qui sont mobilisés pour corriger,etc. Et si tu refuses parce que tu trouves ça abuser qu'on te demande de surveiller 3 épreuves, c'est un collègue qui sera sollicité quoi qu'il arrive  Rolling Eyes  Pardonne moi mais je trouve ça un peu mauvais esprit de vouloir déjà commencer à contester la surveillance du brevet dès ton année de stage, ça fait juste partie du métier...

Y a-t-il un texte qui l'écrive ainsi ?

_________________
...il faut continuer, je ne peux pas continuer, il faut continuer, je vais donc continuer...
avatar
Marc Smith
Niveau 5

Re: Surveillance du brevet : nombre d'heures légalement imposable

par Marc Smith le Dim 08 Juin 2014, 19:16
ma source est un ami inspecteur donc pas de texte mais je lui poserai la question pour te répondre

_________________
"Ce n'est pas de la bienveillance du boucher, du marchand de bière ou du boulanger que nous attendons notre dîner, mais bien du soin qu'ils apportent à leurs intérêts. Nous ne nous adressons pas à leur humanité, mais à leur égoïsme."
A. Smith (1776)

"Moins tu manges, tu bois, tu achètes des livres, moins tu vas au théâtre, au bal, au cabaret, moins tu penses, tu aimes, tu fais de la théorie, moins tu chantes, tu parles, tu fais de l'escrime, etc., et plus tu épargnes, plus tu augmentes ton trésor que ne mangeront ni les mites ni la poussière, ton capital."
K. Marx (1844)
avatar
Thalia de G
Médiateur

Re: Surveillance du brevet : nombre d'heures légalement imposable

par Thalia de G le Dim 08 Juin 2014, 19:40
Quand je fais des surveillances de brevet blanc, je suis payée en HSE une demi-heure pour une heure.
Ce qui confirme ce qu'écrit Marc Smith.

_________________
Le printemps a le parfum poignant de la nostalgie, et l'été un goût de cendres.
Soleil noir de mes mélancolies.
Bouboule
Esprit éclairé

Re: Surveillance du brevet : nombre d'heures légalement imposable

par Bouboule le Dim 08 Juin 2014, 19:47
@Marc Smith a écrit:ma source est un ami inspecteur donc pas de texte mais je lui poserai la question pour te répondre

Allez-y, on va rigoler ;-)

Personnellement, la dernière fois que je suis intervenu pour une collègue à qui on collait trop de surveillances à mon goût, la provi-adjoint (pas la mienne) m'a demandé si je la traitais de menteuse, je lui ai dit "non, mais je veux un texte". Elle m'a raccroché au nez en disant qu'elle n'avait pas de temps à perdre avec moi. Il paraît qu'elle a fait une petite crise dans son bahut mais les heures ont été enlevées.

Je ne connais qu'un texte qui s'adresse à des personnels non enseignants.

Comme disent les syndicats : "il faut gérer ça en bonne intelligence". En attendant, les personnels fragiles prennent toute la bonne intelligence des chefs d'établissement dans la figure pendant que leurs collègues ne sont pas toujours très solidaires.



avatar
V.Marchais
Bon génie

Re: Surveillance du brevet : nombre d'heures légalement imposable

par V.Marchais le Dim 08 Juin 2014, 20:01
Marc Smith, ce que ton CDE applique, c'est la règle 1h de cours = 3h de travail (en gros, le cours lui-même + 1 h dde prep + 1 h de correction), règle qui a prévalu à l'établissement des services (18h pour un certifié). Cela peut servir de base pour des surveillances de brevet blanc, par exemple, demandées hors du temps de service de l'enseignant. Mais cela ne s'applique pas aux examens nationaux qui relèvent de nos services en dehors de nos cours - ce qui est tout de même normal.
avatar
Marc Smith
Niveau 5

Re: Surveillance du brevet : nombre d'heures légalement imposable

par Marc Smith le Dim 08 Juin 2014, 20:07
@Bouboule a écrit:
@Marc Smith a écrit:ma source est un ami inspecteur donc pas de texte mais je lui poserai la question pour te répondre

Allez-y, on va rigoler ;-)

Personnellement, la dernière fois que je suis intervenu pour une collègue à qui on collait trop de surveillances à mon goût, la provi-adjoint (pas la mienne) m'a demandé si je la traitais de menteuse, je lui ai dit "non, mais je veux un texte". Elle m'a raccroché au nez en disant qu'elle n'avait pas de temps à perdre avec moi. Il paraît qu'elle a fait une petite crise dans son bahut mais les heures ont été enlevées.

Je ne connais qu'un texte qui s'adresse à des personnels non enseignants.

Comme disent les syndicats : "il faut gérer ça en bonne intelligence". En attendant, les personnels fragiles prennent toute la bonne intelligence des chefs d'établissement dans la figure pendant que leurs collègues ne sont pas toujours très solidaires.




genre c'est une torture de s'asseoir sur une chaise pendant 2, 3 voir (attention appelez la ligue des droits de l'homme) 4 heures ? Qu'il y ait des situations ou des cas critiquables et peut être des abus, je suis d'accord et il faut - au cas par cas- ne pas se laisser faire, mais sur le principe, ben oui surveiller des élèves qui passent un examen ça fait partie de notre métier, pas besoin de sortir l'article L300 machin du code pénal du parfait prof qui ne sait même plus pourquoi il gueule...

A force c'est lourd parce que ça donne raison à ceux qui nous traitent de fainéants...

_________________
"Ce n'est pas de la bienveillance du boucher, du marchand de bière ou du boulanger que nous attendons notre dîner, mais bien du soin qu'ils apportent à leurs intérêts. Nous ne nous adressons pas à leur humanité, mais à leur égoïsme."
A. Smith (1776)

"Moins tu manges, tu bois, tu achètes des livres, moins tu vas au théâtre, au bal, au cabaret, moins tu penses, tu aimes, tu fais de la théorie, moins tu chantes, tu parles, tu fais de l'escrime, etc., et plus tu épargnes, plus tu augmentes ton trésor que ne mangeront ni les mites ni la poussière, ton capital."
K. Marx (1844)
avatar
Lilypims
Grand sage

Re: Surveillance du brevet : nombre d'heures légalement imposable

par Lilypims le Dim 08 Juin 2014, 20:56
@Marc Smith a écrit:
@Bouboule a écrit:
@Marc Smith a écrit:ma source est un ami inspecteur donc pas de texte mais je lui poserai la question pour te répondre

Allez-y, on va rigoler ;-)

Personnellement, la dernière fois que je suis intervenu pour une collègue à qui on collait trop de surveillances à mon goût, la provi-adjoint (pas la mienne) m'a demandé si je la traitais de menteuse, je lui ai dit "non, mais je veux un texte". Elle m'a raccroché au nez en disant qu'elle n'avait pas de temps à perdre avec moi. Il paraît qu'elle a fait une petite crise dans son bahut mais les heures ont été enlevées.

Je ne connais qu'un texte qui s'adresse à des personnels non enseignants.

Comme disent les syndicats : "il faut gérer ça en bonne intelligence". En attendant, les personnels fragiles prennent toute la bonne intelligence des chefs d'établissement dans la figure pendant que leurs collègues ne sont pas toujours très solidaires.




genre c'est une torture de s'asseoir sur une chaise pendant 2, 3 voire (attention appelez la ligue des droits de l'homme) 4 heures ? Qu'il y ait des situations ou des cas critiquables et peut être des abus, je suis d'accord et il faut - au cas par cas- ne pas se laisser faire, mais sur le principe, ben oui surveiller des élèves qui passent un examen ça fait partie de notre métier, pas besoin de sortir l'article L300 machin du code pénal du parfait prof qui ne sait même plus pourquoi il gueule...

A force c'est lourd parce que ça donne raison à ceux qui nous traitent de fainéants...

La question n'est pas là.
Inutile de caricaturer parce que tu ne sais rien répondre d'autre que "quelqu'un m'a dit".

_________________
...il faut continuer, je ne peux pas continuer, il faut continuer, je vais donc continuer...
Contenu sponsorisé

Re: Surveillance du brevet : nombre d'heures légalement imposable

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum