Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Lilypims
Grand sage

Re: Surveillance du brevet : nombre d'heures légalement imposable

par Lilypims le Dim 8 Juin 2014 - 20:56
@Marc Smith a écrit:
@Bouboule a écrit:
@Marc Smith a écrit:ma source est un ami inspecteur donc pas de texte mais je lui poserai la question pour te répondre

Allez-y, on va rigoler ;-)

Personnellement, la dernière fois que je suis intervenu pour une collègue à qui on collait trop de surveillances à mon goût, la provi-adjoint (pas la mienne) m'a demandé si je la traitais de menteuse, je lui ai dit "non, mais je veux un texte". Elle m'a raccroché au nez en disant qu'elle n'avait pas de temps à perdre avec moi. Il paraît qu'elle a fait une petite crise dans son bahut mais les heures ont été enlevées.

Je ne connais qu'un texte qui s'adresse à des personnels non enseignants.

Comme disent les syndicats : "il faut gérer ça en bonne intelligence". En attendant, les personnels fragiles prennent toute la bonne intelligence des chefs d'établissement dans la figure pendant que leurs collègues ne sont pas toujours très solidaires.




genre c'est une torture de s'asseoir sur une chaise pendant 2, 3 voire (attention appelez la ligue des droits de l'homme) 4 heures ? Qu'il y ait des situations ou des cas critiquables et peut être des abus, je suis d'accord et il faut - au cas par cas- ne pas se laisser faire, mais sur le principe, ben oui surveiller des élèves qui passent un examen ça fait partie de notre métier, pas besoin de sortir l'article L300 machin du code pénal du parfait prof qui ne sait même plus pourquoi il gueule...

A force c'est lourd parce que ça donne raison à ceux qui nous traitent de fainéants...

La question n'est pas là.
Inutile de caricaturer parce que tu ne sais rien répondre d'autre que "quelqu'un m'a dit".
Bouboule
Esprit éclairé

Re: Surveillance du brevet : nombre d'heures légalement imposable

par Bouboule le Dim 8 Juin 2014 - 21:08
@Marc Smith a écrit:
@Bouboule a écrit:
@Marc Smith a écrit:ma source est un ami inspecteur donc pas de texte mais je lui poserai la question pour te répondre

Allez-y, on va rigoler ;-)

Personnellement, la dernière fois que je suis intervenu pour une collègue à qui on collait trop de surveillances à mon goût, la provi-adjoint (pas la mienne) m'a demandé si je la traitais de menteuse, je lui ai dit "non, mais je veux un texte". Elle m'a raccroché au nez en disant qu'elle n'avait pas de temps à perdre avec moi. Il paraît qu'elle a fait une petite crise dans son bahut mais les heures ont été enlevées.

Je ne connais qu'un texte qui s'adresse à des personnels non enseignants.

Comme disent les syndicats : "il faut gérer ça en bonne intelligence". En attendant, les personnels fragiles prennent toute la bonne intelligence des chefs d'établissement dans la figure pendant que leurs collègues ne sont pas toujours très solidaires.




genre c'est une torture de s'asseoir sur une chaise pendant 2, 3 voir (attention appelez la ligue des droits de l'homme) 4 heures ? Qu'il y ait des situations ou des cas critiquables et peut être des abus, je suis d'accord et il faut - au cas par cas- ne pas se laisser faire, mais sur le principe, ben oui surveiller des élèves qui passent un examen ça fait partie de notre métier, pas besoin de sortir l'article L300 machin du code pénal du parfait prof qui ne sait même plus pourquoi il gueule...

A force c'est lourd parce que ça donne raison à ceux qui nous traitent de fainéants...


Je suppose que vous êtes conscients que je répondais à votre affirmation qu'il existait un texte. Et que je vous donnais un exemple d'abus manifeste justement, abus appuyé sur la légende urbaine que vous contribuez à propager.

Pour le reste, c'est presque ce que je pensais en début de carrière.
Mais je ne trouve pas normal qu'une collègue qui a pris un mi-temps de droit se retrouve à travailler 1h chaque demie-journée de la semaine toute l'année, que la même collègue se retrouve avec plus d'heures de surveillance que des collègues à temps plein sans compter d'autres demandes en cours d'année comme la préparation des ECE ou autres... J'appelle ça du harcèlement.
Ou qu'une autre collègue à cheval sur deux lycées se retrouvent avec 2 fois 15h de surveillance dans la semaine alors qu'elle a encore des cours dans des classes sans examen. "On ne vous en a pas mis 18 parce qu'on sait que vous êtes à cheval, hein, on est gentil."

Des exemples comme ça, j'en ai un paquet et dans d'autres domaines.

Ce qui est lourd, c'est de voir combien la gestion des personnels s'est dégradée depuis le passage d'Allègre, et qu'il y ait encore tant de collègues qui en reste au cas par cas et à la bonne intelligence. Ce n'est juste plus possible de fonctionner comme cela, ça ne doit pas être toujours dans le même sens.

(Cette semaine, je serai au lycée tous les jours de 8h à 19h (je prends une ou deux heures pour aller manger quand même), nul doute que vous en faites de même alors laissons les droits de l'homme et les fainéants de côté, les inspecteurs s'en occupent.)

Bouboule
Esprit éclairé

Re: Surveillance du brevet : nombre d'heures légalement imposable

par Bouboule le Dim 8 Juin 2014 - 21:09
@Lilypims a écrit:
La question n'est pas là.
Inutile de caricaturer parce que tu ne sais rien répondre d'autre que "quelqu'un m'a dit".

Merci, j'ai répondu un poil trop tard.
avatar
Bouh17
Niveau 7

Re: Surveillance du brevet : nombre d'heures légalement imposable

par Bouh17 le Dim 8 Juin 2014 - 22:38
@Marc Smith a écrit:
@Bouh17 a écrit:Bonjour,

je suis stagiaire en collège cette année et je me pose une question concernant la surveillance du brevet. On m'a dit que tous les profs sauf ceux qui seront de correction peuvent être sollicités pour assurer la surveillance des épreuves. J'ai 3 heures de cours le jeudi et mon vendredi est libéré pour les formations (enfin même si à cette époque de l'année, nous n'en avons plus.) Je me demandais donc combien d'heures de surveillance on peut légalement m'imposer. Ca ne me gêne pas de faire des heures de surveillance, ce qui me parait normal puisque nous sommes déchargés de cours pour ces deux jours mais je n'aimerais pas être convoquée pour la surveillances des 3 épreuves .... ! Du coup, j'aimerais bien avoir la référence des textes qui régissent tout ça, histoire d'être préparée en cas d'abus !

En théorie on peut te demander ton nombre d'heures de service X2 (donc pour 3h on peut te demander 6h de surveillance). Dans la mesure où on compte 1heure de prépa pour 1h de cours, et qu'il n'y a pas de prépa pour surveiller.

Dans la pratique si le bahut est centre d'examen, il faut s'organiser pour que des profs surveillent donc c'est fonction du personnel dispo, de ceux qui sont mobilisés pour corriger,etc. Et si tu refuses parce que tu trouves ça abuser qu'on te demande de surveiller 3 épreuves, c'est un collègue qui sera sollicité quoi qu'il arrive  Rolling Eyes  Pardonne moi mais je trouve ça un peu mauvais esprit de vouloir déjà commencer à contester la surveillance du brevet dès ton année de stage, ça fait juste partie du métier...

Je ne voulais pas paraître fainéante ou tire-au-flan. Ce n'était pas mon intention du tout et ça n'a pas été mon attitude du tout durant cette année. Pour resituer les choses, notre CDE nous a imposé des remplacements de collègues à chaque sortie scolaire jusqu'au mois d'avril, parfois en nous prévenant la veille pour le lendemain et en nous soutenant que c'était tout à fait légal et que les textes l'y autorisaient. Finalement après une réunion syndicale, une collègue est allée présenter le texte qui prouvait que non ce n'était pas légal. Au final, la CDE a reconnu ses torts et les a tout à fait assumer (là-dessus, chapeau pour elle) et a annoncé que mes collègues seraient payé en HSE pour ces heures. Sauf que étant stagiaire, je n'ai pas droit aux HSE. Donc je serais déchargée de quelques heures. Bref, tout ça pour dire que je préfère me mettre au courant des choses en amont car une fois que les choses sont faites, c'est parfois compliqué à gérer.
Durant l'année, j'ai participé à toutes les réunions (même celles qui au final ne me concernaient pas vraiment) même celles pour le projet d'établissement alors que beaucoup de collègues qui ne seront pas là l'an prochain (comme moi) ne se sont pas privés pour se dispenser de ces réunions. Je pense donc avoir fait mon travail consciencieusement. Mon intention était simplement de mettre au courant des choses car pour l'instant, tout ça est très flou pour moi et comme nous aurons le planning des surveillances à la dernière minute, je préfère savoir à quoi m'en tenir pour m'organiser en conséquences.
avatar
Presse-purée
Grand sage

Re: Surveillance du brevet : nombre d'heures légalement imposable

par Presse-purée le Dim 8 Juin 2014 - 22:39
@Marc Smith a écrit:

genre c'est une torture de s'asseoir sur une chaise pendant 2, 3 voir (attention appelez la ligue des droits de l'homme) 4 heures ? Qu'il y ait des situations ou des cas critiquables et peut être des abus, je suis d'accord et il faut - au cas par cas- ne pas se laisser faire, mais sur le principe, ben oui surveiller des élèves qui passent un examen ça fait partie de notre métier, pas besoin de sortir l'article L300 machin du code pénal du parfait prof qui ne sait même plus pourquoi il gueule...

A force c'est lourd parce que ça donne raison à ceux qui nous traitent de fainéants...

Vos propos donnent surtout raison à ceux qui considèrent que le droit du travail est un machin obsolète et incapacitant...

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR
avatar
oxa
Niveau 9

Re: Surveillance du brevet : nombre d'heures légalement imposable

par oxa le Dim 8 Juin 2014 - 22:54
@Marc Smith a écrit:
En théorie on peut te demander ton nombre d'heures de service X2 (donc pour 3h on peut te demander 6h de surveillance). Dans la mesure où on compte 1heure de prépa pour 1h de cours, et qu'il n'y a pas de prépa pour surveiller.

C'est ce qui se pratique dans mon établissement.

La semaine du brevet, on se rend disponible "en dehors de ses heures de cours". Je trouve cela normal.
Comme je trouve normal d'en faire plus si on n'est pas de correction pour soulager les collègues.
avatar
Thalia de G
Médiateur

Re: Surveillance du brevet : nombre d'heures légalement imposable

par Thalia de G le Dim 8 Juin 2014 - 22:58
@oxa a écrit:
@Marc Smith a écrit:
En théorie on peut te demander ton nombre d'heures de service X2 (donc pour 3h on peut te demander 6h de surveillance). Dans la mesure où on compte 1heure de prépa pour 1h de cours, et qu'il n'y a pas de prépa pour surveiller.

C'est ce qui se pratique dans mon établissement.

La semaine du brevet, on se rend disponible "en dehors de ses heures de cours". Je trouve cela normal.
Comme je trouve normal d'en faire plus si on n'est pas de correction pour soulager les collègues.
Heureusement dans les collèges qui fonctionnent normalement, ceux qui sont de correction surveillent, mais un minimum. Et il me semble que pour les autres disciplines les surveillances sont réparties équitablement, je n'entends pas de récriminations.

_________________
Le printemps a le parfum poignant de la nostalgie, et l'été un goût de cendres.
Soleil noir de mes mélancolies.
avatar
Marc Smith
Niveau 5

Re: Surveillance du brevet : nombre d'heures légalement imposable

par Marc Smith le Dim 8 Juin 2014 - 23:39
@Lilypims a écrit:

La question n'est pas là.
Inutile de caricaturer parce que tu ne sais rien répondre d'autre que "quelqu'un m'a dit".

Ce n'est pas "quelqu'un m'a dit" mais un IEN, et mon point de vue je l'ai clairement exprimé, j'ai su répondre. Tu n'es pas d'accord avec moi, pas de souci. Au pire c'est un détail parce que faire des surveillances, même si ce n'est pas épanouissant, fait partie du job, basta.


@Bouh17 a écrit:

Je ne voulais pas paraître fainéante ou tire-au-flan. Ce n'était pas mon intention du tout et ça n'a pas été mon attitude du tout durant cette année. Pour resituer les choses, notre CDE nous a imposé des remplacements de collègues à chaque sortie scolaire jusqu'au mois d'avril, parfois en nous prévenant la veille pour le lendemain et en nous soutenant que c'était tout à fait légal et que les textes l'y autorisaient. Finalement après une réunion syndicale, une collègue est allée présenter le texte qui prouvait que non ce n'était pas légal. Au final, la CDE a reconnu ses torts et les a tout à fait assumer (là-dessus, chapeau pour elle) et a annoncé que mes collègues seraient payé en HSE pour ces heures. Sauf que étant stagiaire, je n'ai pas droit aux HSE. Donc je serais déchargée de quelques heures. Bref, tout ça pour dire que je préfère me mettre au courant des choses en amont car une fois que les choses sont faites, c'est parfois compliqué à gérer.
Durant l'année, j'ai participé à toutes les réunions (même celles qui au final ne me concernaient pas vraiment) même celles pour le projet d'établissement alors que beaucoup de collègues qui ne seront pas là l'an prochain (comme moi) ne se sont pas privés pour se dispenser de ces réunions. Je pense donc avoir fait mon travail consciencieusement. Mon intention était simplement de mettre au courant des choses car pour l'instant, tout ça est très flou pour moi et comme nous aurons le planning des surveillances à la dernière minute, je préfère savoir à quoi m'en tenir pour m'organiser en conséquences..

Je ne remet pas en cause ton investissement, désolé si ma réponse était un peu sèche, c'est le problème avec Internet.

@Presse-purée a écrit:

Vos propos donnent surtout raison à ceux qui considèrent que le droit du travail est un machin obsolète et incapacitant...

Sortir le droit du travail pour ce genre de problématique, une fois par an au moment du brevet ou du bac, est juste indécent (et pourtant je ne suis pas le dernier pour militer).Franchement la semaine où tu n'as pas de cours à dispenser on te demande de venir faire de la surveillance, c'est quoi le problème ? Ou sinon on applique bêtement le "droit du travail" : on fait 35 heures de présence au bahut (et pas plus), on a 5 semaines de congés payés...

_________________
"Ce n'est pas de la bienveillance du boucher, du marchand de bière ou du boulanger que nous attendons notre dîner, mais bien du soin qu'ils apportent à leurs intérêts. Nous ne nous adressons pas à leur humanité, mais à leur égoïsme."
A. Smith (1776)

"Moins tu manges, tu bois, tu achètes des livres, moins tu vas au théâtre, au bal, au cabaret, moins tu penses, tu aimes, tu fais de la théorie, moins tu chantes, tu parles, tu fais de l'escrime, etc., et plus tu épargnes, plus tu augmentes ton trésor que ne mangeront ni les mites ni la poussière, ton capital."
K. Marx (1844)
avatar
Lilypims
Grand sage

Re: Surveillance du brevet : nombre d'heures légalement imposable

par Lilypims le Lun 9 Juin 2014 - 0:02
@Marc Smith a écrit:
@Lilypims a écrit:

La question n'est pas là.
Inutile de caricaturer parce que tu ne sais rien répondre d'autre que "quelqu'un m'a dit".

Ce n'est pas "quelqu'un m'a dit" mais un IEN, et mon point de vue je l'ai clairement exprimé, j'ai su répondre. Tu n'es pas d'accord avec moi, pas de souci. Au pire c'est un détail parce que faire des surveillances, même si ce n'est pas épanouissant, fait partie du job, basta.



Mais je ne te demande pas ton point de vue ; je m'en contrefiche. Et d'ailleurs, je ne te donne pas non plus le mien. Je te demande de justifier ce que tu présentes comme une loi (faire deux fois plus d'heures de surveillance que de cours).

_________________
...il faut continuer, je ne peux pas continuer, il faut continuer, je vais donc continuer...
avatar
Lilypims
Grand sage

Re: Surveillance du brevet : nombre d'heures légalement imposable

par Lilypims le Lun 9 Juin 2014 - 0:08
@Marc Smith a écrit:
@Presse-purée a écrit:

Vos propos donnent surtout raison à ceux qui considèrent que le droit du travail est un machin obsolète et incapacitant...

Sortir le droit du travail pour ce genre de problématique, une fois par an au moment du brevet ou du bac, est juste indécent (et pourtant je ne suis pas le dernier pour militer).Franchement la semaine où tu n'as pas de cours à dispenser on te demande de venir faire de la surveillance, c'est quoi le problème ? Ou sinon on applique bêtement le "droit du travail" : on fait 35 heures de présence au bahut (et pas plus), on a 5 semaines de congés payés...

Je suis sur deux établissements donc, au moment des surveillances de bac, j'ai encore des cours à dispenser en collège et, en plus, j'ai des oraux à préparer. Donc, non, je n'ai pas de temps à perdre. Faire 9h de surveillance, oui ; 18h + 9h de cours, non.


Et, encore une fois, tu caricatures. Le problème n'est pas là :
@Marc Smith a écrit:
Franchement la semaine où tu n'as pas de cours à dispenser on te demande de venir faire de la surveillance, c'est quoi le problème ?
mais là : on te demande de venir faire deux fois ton temps de cours en surveillance.

_________________
...il faut continuer, je ne peux pas continuer, il faut continuer, je vais donc continuer...
avatar
henriette
Médiateur

Re: Surveillance du brevet : nombre d'heures légalement imposable

par henriette le Lun 9 Juin 2014 - 0:48
Merci de rester courtois dans les échanges.
benjy_star
Fidèle du forum

Re: Surveillance du brevet : nombre d'heures légalement imposable

par benjy_star le Lun 9 Juin 2014 - 9:52
Je comprends pas pourquoi vous vous prenez la tête. Le brevet est un examen officiel, donc on DOIT le surveiller, et venir même si c'était un jour ou une demi journée où l'on ne travaillait pas.

C'est dans les texte, y a pas à débattre, je me trompe ?
Cath
Bon génie

Re: Surveillance du brevet : nombre d'heures légalement imposable

par Cath le Lun 9 Juin 2014 - 9:55
Jamais vu/entendu parler d'un truc pareil, en 22 ans de maison.
Tu ne dois pas plus d'heures au motif que ce serait de la surveillance donc moins fatigant (sinon pourquoi pas 50h dans la semaine ?).
Les cde courtois s’arrangent même, quand c'est possible, pour faire grosso modo coïncider tes heures de surveillance avec tes heures de cours, au cas où tu aurais une activité récurrente programmée sur ton temps libre.

J'édite pour Benji qui a répondu entre deux : je dis bien "quand c'est possible", et il y a au lycée assez d’épreuves pour que ça le soit souvent. Pas au collège bien sûr.
avatar
henriette
Médiateur

Re: Surveillance du brevet : nombre d'heures légalement imposable

par henriette le Lun 9 Juin 2014 - 10:33
Cath
Bon génie

Re: Surveillance du brevet : nombre d'heures légalement imposable

par Cath le Lun 9 Juin 2014 - 10:47
La réponse de Karine B., pour ceux qui ont la flemme de lire :


Re: 2h de surveillance = 1h de cours ?

Message par Karine B. le Ven 26 Oct 2012 - 22:51
la distinction faite entre les heures d'enseignement et les heures de surveillance de DS n'existe pas pour les certifiés et agrégés, mais uniquement pour les AE, cf article 11 du décret 50-581 (et il y est dit qu'1 h de cours = 2 h de surveillance)


Donc c'est confirmé !
avatar
Gryphe
Médiateur

Re: Surveillance du brevet : nombre d'heures légalement imposable

par Gryphe le Lun 9 Juin 2014 - 10:58
Mais si je comprends bien ce texte sur les MI-SE, cela veut dire que 1h de cours pour un surveillant = 2h de son temps de service normal de surveillance, mais ça ne dit rien du statut des profs.
Hors commutativité de l'égalité, ça dit que 1h de cours = 2h de surveillance (pour un surveillant), mais pas que 2h de surveillance = 1h de cours (pour un prof).
avatar
Thalia de G
Médiateur

Re: Surveillance du brevet : nombre d'heures légalement imposable

par Thalia de G le Lun 9 Juin 2014 - 11:00
Cath, peux-tu rajouter le lien ?
Un détail m'intrigue : les AE (Adjoints d'Enseignement) ça existe encore ?

_________________
Le printemps a le parfum poignant de la nostalgie, et l'été un goût de cendres.
Soleil noir de mes mélancolies.
Cath
Bon génie

Re: Surveillance du brevet : nombre d'heures légalement imposable

par Cath le Lun 9 Juin 2014 - 11:17
Thalia, c'est l"avant-dernier message du lien post par Henriette.

Gryphe, ça ne dit rien pour les profs parce qu'il n'y a rien à en dire...On précise seulement ceux pour qui 1h cours = 2 heures de surveillance.
avatar
Gryphe
Médiateur

Re: Surveillance du brevet : nombre d'heures légalement imposable

par Gryphe le Lun 9 Juin 2014 - 11:24
@Cath a écrit:Gryphe, ça ne dit rien pour les profs parce qu'il n'y a rien à en dire...On précise seulement ceux pour qui 1h cours = 2 heures de surveillance.
C'est bien ce qu'il me semble.

Pour les Brevets blancs, j'applique 1h = 1h et rémunère en HSE au-delà.
Pour le vrai Brevet, dans l'ensemble ça se compense entre les cours supprimés et les surveillances à assurer.
Pour les oraux d'HDA, je rémunère en HSE ce qui déborde du service (et ça déborde, pour la raison bien simple qu'un jury de deux personnes, ça veut dire un taux d'encadrement énorme par rapport aux cours classiques).
Après, ce sont des choix... les HSE que j'utilise pour ça, je ne peux pas les mettre pour autre chose, rien n'est parfait.  humhum
Cath
Bon génie

Re: Surveillance du brevet : nombre d'heures légalement imposable

par Cath le Lun 9 Juin 2014 - 11:36
Gryphe, tu fais bien !  
avatar
Dinaaa
Esprit éclairé

Re: Surveillance du brevet : nombre d'heures légalement imposable

par Dinaaa le Lun 9 Juin 2014 - 11:42
@Thalia de G a écrit:Cath, peux-tu rajouter le lien ?
Un détail m'intrigue : les AE (Adjoints d'Enseignement) ça existe encore ?

AE = Assistants d'Education, non ?

J'ai toujours refusé le principe 2h de surveillance payées 1h, et mon chef ne me l'a jamais imposé : c'est donc que je dois être dans mon droit, sinon il ne se serait pas gêné. Il faut refuser en cours d'année, quand ça s'ajoute aux heures notées au VS, aucun doute là-dessus.

Pour la surveillance du Brevet, de toute façon il y a au maximum 3h (Français) + 2h (Math) + 2h (HG) de surveillance : 7h à assurer, réparties sur 2 jours. Je ne pense pas que ça mette quiconque en sur-service, SI on est déchargé de ses cours et SI on ne se tape pas le secrétariat de l'épreuve en plus. Bien sûr pour les autres examens, ça peut être beaucoup plus lourd.

Personnellement j'aime bien surveiller le Français : ça me permet de bien prendre connaissance du sujet, d'en repérer les failles et donc de corriger plus vite le lendemain. Mais je comprends que ça agace certains collègues de faire surveillance + corrections alors que d'autres se tournent les pouces.
avatar
Gryphe
Médiateur

Re: Surveillance du brevet : nombre d'heures légalement imposable

par Gryphe le Lun 9 Juin 2014 - 11:51
@Dinaaa a écrit:Mais je comprends que ça agace certains collègues de faire surveillance + corrections alors que d'autres se tournent les pouces.
Ceci dit parfois, ils ne se tournent pas les pouces. L'an dernier, on m'a dit : "Oui, pourquoi il y a plein de personnes que vous ne convoquez pas ? Ça tombe encore sur les mêmes !".
Réponse : "Tous les autres sont de secrétariat de correction... aux mêmes horaires ou quasi. Ils n'ont pas le don d'ubiquité...".  bounce 

 Very Happy
avatar
Lilypims
Grand sage

Re: Surveillance du brevet : nombre d'heures légalement imposable

par Lilypims le Lun 9 Juin 2014 - 12:16
@benjy_star a écrit:Je comprends pas pourquoi vous vous prenez la tête. Le brevet est un examen officiel, donc on DOIT le surveiller, et venir même si c'était un jour ou une demi journée où l'on ne travaillait pas.

C'est dans les texte, y a pas à débattre, je me trompe ?

Mais on NE DOIT PAS deux heures de surveillance pour une heure de cours, contrairement à ce que d'aucuns prétendent en écrasant leurs contradicteurs de leur mépris.

_________________
...il faut continuer, je ne peux pas continuer, il faut continuer, je vais donc continuer...
benjy_star
Fidèle du forum

Re: Surveillance du brevet : nombre d'heures légalement imposable

par benjy_star le Lun 9 Juin 2014 - 12:40
@Lilypims a écrit:
@benjy_star a écrit:Je comprends pas pourquoi vous vous prenez la tête. Le brevet est un examen officiel, donc on DOIT le surveiller, et venir même si c'était un jour ou une demi journée où l'on ne travaillait pas.

C'est dans les texte, y a pas à débattre, je me trompe ?

Mais on NE DOIT PAS deux heures de surveillance pour une heure de cours, contrairement à ce que d'aucuns prétendent en écrasant leurs contradicteurs de leur mépris.
Tu réalises qu'il n'y a aucun rapport entre ma citation et ta réponse à ma citation ?
avatar
Lilypims
Grand sage

Re: Surveillance du brevet : nombre d'heures légalement imposable

par Lilypims le Lun 9 Juin 2014 - 13:02
@benjy_star a écrit:
@Lilypims a écrit:
@benjy_star a écrit:Je comprends pas pourquoi vous vous prenez la tête. Le brevet est un examen officiel, donc on DOIT le surveiller, et venir même si c'était un jour ou une demi journée où l'on ne travaillait pas.

C'est dans les texte, y a pas à débattre, je me trompe ?

Mais on NE DOIT PAS deux heures de surveillance pour une heure de cours, contrairement à ce que d'aucuns prétendent en écrasant leurs contradicteurs de leur mépris.
Tu réalises qu'il n'y a aucun rapport entre ma citation et ta réponse à ma citation ?

La discussion "prise de tête", comme tu dis, porte sur cette histoire de deux heures pour une depuis plusieurs pages.

_________________
...il faut continuer, je ne peux pas continuer, il faut continuer, je vais donc continuer...
benjy_star
Fidèle du forum

Re: Surveillance du brevet : nombre d'heures légalement imposable

par benjy_star le Lun 9 Juin 2014 - 14:11
Justement, pour moi, il n'y a aucun tarif ! Si c'est un examen officiel, tu travailles, et on te paye pas point.

Si c'est un examen blanc, là, peut-être que ça se "négocie", mais quand c'est un examen officiel, que tu fasses des heures en plus ou pas par rapport à d'habitude, on ne de doit rien. C'est ce que j'avais cru comprendre.

J'espère être plus clair maintenant.
Contenu sponsorisé

Re: Surveillance du brevet : nombre d'heures légalement imposable

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum