Sens de l'épreuve d'histoire-géo au bac 2014 ?

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Sens de l'épreuve d'histoire-géo au bac 2014 ?

Message par Ruthven le Mar 17 Juin 2014 - 15:53

Je ne vais pas ouvrir un nième fil polémique, mais je voudrais comprendre la logique des épreuves du bac en HG.

Si j'ai bien compris, les sujets de composition sont des têtes de chapitre. Cela signifie-t-il qu'il suffit aux élèves d'apprendre le cours et de le restituer ? Quelle place donnez-vous à la problématisation ? Est-ce que tous les sujets sont traités en cours ?

Je me pose la question car j'ai vu un énorme décrochage entre ma notation en philo. et celle de ma collègue en HG en TL.

Ruthven
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sens de l'épreuve d'histoire-géo au bac 2014 ?

Message par Bélinac le Mar 17 Juin 2014 - 16:15

On a en effet cet année au choix 2 questions de cours (en l'espèce on ne peut plus attendues), avec cerise sur le gâteau un croquis géographique (particulièrement facile) appris par coeur avec sa légende.... Il y a un océan entre l'ambition affichée des programmes et l'exercice de pure mémorisation proposé à l'épreuve !

Bélinac
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sens de l'épreuve d'histoire-géo au bac 2014 ?

Message par boris vassiliev le Mar 17 Juin 2014 - 16:16

@Ruthven a écrit:Je ne vais pas ouvrir un nième fil polémique, mais je voudrais comprendre la logique des épreuves du bac en HG.

Si j'ai bien compris, les sujets de composition sont des têtes de chapitre. Cela signifie-t-il qu'il suffit aux élèves d'apprendre le cours et de le restituer ? Quelle place donnez-vous à la problématisation ? Est-ce que tous les sujets sont traités en cours ?

Je me pose la question car j'ai vu un énorme décrochage entre ma notation en philo. et celle de ma collègue en HG en TL.

Tout à fait, les élèves doivent réciter leur cours dans les compositions. Tout au plus faut-il adapter un peu le plan lorsque le sujet porte sur une période plus restreinte que le chapitre (enlever la 1ère ou la 3e partie, adapter l'introduction). Aujourd'hui c'étaient deux chapitres entiers. Le plus efficace pour eux, c'est d'avoir des cours les plus magistraux possibles (du moins une correction magistrale s'ils ont travaillé sur des docs dans une partie du cours) et construits sous forme de composition, de l'intro à la conclu et suivant la problématique indiquée par la fiche Eduscol.
Pour les croquis, c'est pareil, ils apprennent les 7 du programme (15 l'année dernière) par coeur et reproduisent celui qu'on leur demande. Il y a plus de réflexion dans le cas d'une étude critique de document(s) en 2e partie (apporter des connaissances pour expliquer un document).
Mais la récitation de cours est déjà largement assez discriminante vu le volume et le nombre des chapitres. La problématisation par les élèves en histoire, c'est carnaval car ils n'ont pas les connaissances requises, donc on est à peu près sorti de cette mode aujourd'hui.

_________________
La politique, c'est du show business ! Du show business !!

boris vassiliev
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sens de l'épreuve d'histoire-géo au bac 2014 ?

Message par Bélinac le Mar 17 Juin 2014 - 16:22

Il faut s'attendre à des moyennes élevées, non ?
A moins que l'on chipote sur l'absence du terme "organisation" pour le croquis du Brésil....

Bélinac
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sens de l'épreuve d'histoire-géo au bac 2014 ?

Message par Bélinac le Mar 17 Juin 2014 - 16:29

Proposition de correction pour les dynamiques territoriales du Brésil :

Bélinac
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sens de l'épreuve d'histoire-géo au bac 2014 ?

Message par boris vassiliev le Mar 17 Juin 2014 - 16:34

 Laughing 
Bah, c'est le titre du croquis dans le programme, ça ne devrait pas poser de problème...
On sent que le sujet de 1S de l'an passé a laissé des traces : pas le moindre risque cette année !
En classant et massicotant les copies, j'ai pu jeter un oeil à une partie des copies de mes TES. Les compos sont bien sûr de taille très inégale (même sur la Chine depuis 1949, certains ont trouvé moyen de ne pas savoir grand chose !) mais les croquis devraient limiter les dégâts.
Deux élèves m'ont envoyé un mail pour me dire que ça leur avait redonné le moral pour la suite...

_________________
La politique, c'est du show business ! Du show business !!

boris vassiliev
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sens de l'épreuve d'histoire-géo au bac 2014 ?

Message par Rapunzel le Mar 17 Juin 2014 - 16:44

Il serait intéressant d'avoir les consignes de correction. Valorisera-t-on les intro problématisées ? Quel barême pour un cours "recraché" sans réflexion ?
J'espère que mes élèves sont contents, personnellement je me sens un peu frustrée  Neutral 

Rapunzel
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sens de l'épreuve d'histoire-géo au bac 2014 ?

Message par Ingeborg B. le Mar 17 Juin 2014 - 16:55

@boris vassiliev a écrit:
@Ruthven a écrit:Je ne vais pas ouvrir un nième fil polémique, mais je voudrais comprendre la logique des épreuves du bac en HG.

Si j'ai bien compris, les sujets de composition sont des têtes de chapitre. Cela signifie-t-il qu'il suffit aux élèves d'apprendre le cours et de le restituer ? Quelle place donnez-vous à la problématisation ? Est-ce que tous les sujets sont traités en cours ?

Je me pose la question car j'ai vu un énorme décrochage entre ma notation en philo. et celle de ma collègue en HG en TL.

Tout à fait, les élèves doivent réciter leur cours dans les compositions. Tout au plus faut-il adapter un peu le plan lorsque le sujet porte sur une période plus restreinte que le chapitre (enlever la 1ère ou la 3e partie, adapter l'introduction). Aujourd'hui c'étaient deux chapitres entiers. Le plus efficace pour eux, c'est d'avoir des cours les plus magistraux possibles (du moins une correction magistrale s'ils ont travaillé sur des docs dans une partie du cours) et construits sous forme de composition, de l'intro à la conclu et suivant la problématique indiquée par la fiche Eduscol.
Pour les croquis, c'est pareil, ils apprennent les 7 du programme (15 l'année dernière) par coeur et reproduisent celui qu'on leur demande. Il y a plus de réflexion dans le cas d'une étude critique de document(s) en 2e partie (apporter des connaissances pour expliquer un document).
Mais la récitation de cours est déjà largement assez discriminante vu le volume et le nombre des chapitres. La problématisation par les élèves en histoire, c'est carnaval car ils n'ont pas les connaissances requises, donc on est à peu près sorti de cette mode aujourd'hui.
Je ne suis pas d'accord avec toi. Les épreuves de l'ancien bac étaient un peu mieux calibrées (je passe sur l'étude de docs) avec parmi les trois sujets un sujet qui permettait aux élèves qui avaient un minimum de sens de l'analyse de se distinguer. Là, c'est du n'importe quoi. De toute façon, le bac ne sert plus à rien puisque les élèves sont déjà sélectionnés via APB. Dans mon lycée de centre-ville, c'est une formalité pour eux. J'ai l'impression, mais je me trompe peut-être, que cela creuse encore un peu plus les inégalités. D'un côté, les lycées bien réputés où le prof fait un cours fouillé et va plus loin que les exigences du bac et de l'autre, les élèves de base qui seront uniquement préparés à ce bachotage sans intérêt. Cela me désole un peu. D'ailleurs, lors d'un réunion sur les nouveaux programmes de TS, l'IPR nous a clairement dit, que dans nos lycées, nous pouvions bien sûr envisager nos cours selon des exigences bien plus grandes que celles du bac.
Je crains le pire pour les épreuves de TS l'an prochain qui seront encore moins exigeantes.

Ingeborg B.
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sens de l'épreuve d'histoire-géo au bac 2014 ?

Message par Olympias le Mar 17 Juin 2014 - 16:56

Les sujets des compos (on ne dit plus dissert, trop dur...quand je pense qu'on devait savoir la faire à la fin de la seconde.... Laughing ) sont effectivement très "travaillés" !! Des têtes de chapitre pour ratisser bien large et noter avec toute l'indulgence requise...
Le croquis sur le Brésil est à mon sens le plus facile de tous
Réunion de barème à la fin de la semaine, j'ai intérêt à rester zen...Normalement mes élèves ont dû s'en sortir, j'avais traité les deux thèmes de façon très précise et selon un plan qu'ils pouvaient aisément réutiliser.

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sens de l'épreuve d'histoire-géo au bac 2014 ?

Message par Olympias le Mar 17 Juin 2014 - 16:59

Ingeborg, tu sais bien que nous allons vers toujours moins d'exigences, bien qu'en réunion , de beaux et fins (?) esprits nous assurent du contraire... J'ai eu une discussion assez houleuse avec un collègue qui ne comprenait pas que je puisse être déroutée de la facilité des épreuves écrites en STMG : c'est plus facile que le DNB

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sens de l'épreuve d'histoire-géo au bac 2014 ?

Message par Collier de Barbe le Mar 17 Juin 2014 - 17:29

Les sujets de compo correspondent aux intitulés des chapitres ce qui est décevant mais c'est la pratique depuis plusieurs années. Après en soi, ils peuvent donner lieu à des devoirs bien fichus... Mais de fait, on évaluera plutôt le cours des collègues et le bachotage des élèves que leur réflexion personnelle.
Sur le croquis, ça reste du très classique même si désormais il y en a encore moins à connaître (7?).
Le point clé évidemment ce sont les consignes d'évaluations. Et aussi la façon dont on les applique. A titre personnel je refuse de me fixer à l'avance l'objectif d'un paquet à 10 de moyenne même si je regarde au fur et à mesure la répartition des notes.
Voyons ce que diront les fameuses feuilles roses de consignes...

_________________
CdB
@AbbeCordillere

Collier de Barbe
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sens de l'épreuve d'histoire-géo au bac 2014 ?

Message par Ingeborg B. le Mar 17 Juin 2014 - 17:33

@Olympias a écrit:Ingeborg, tu sais bien que nous allons vers toujours moins d'exigences, bien qu'en réunion , de beaux et fins (?) esprits nous assurent du contraire... J'ai eu une discussion assez houleuse avec un collègue qui ne comprenait pas que je puisse être déroutée de la facilité des épreuves écrites en STMG : c'est plus facile que le DNB
Ben oui, pour moi, ces sujets sont aussi une insulte et un total manque de respect envers l'intelligence des élèves. Pour les miens, ce n'est pas très grave, ils ont le privilège d'être bien nés, mais pour les autres ?

Ingeborg B.
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sens de l'épreuve d'histoire-géo au bac 2014 ?

Message par boris vassiliev le Mar 17 Juin 2014 - 17:35

@Ingeborg B. a écrit:
@boris vassiliev a écrit:
@Ruthven a écrit:Je ne vais pas ouvrir un nième fil polémique, mais je voudrais comprendre la logique des épreuves du bac en HG.

Si j'ai bien compris, les sujets de composition sont des têtes de chapitre. Cela signifie-t-il qu'il suffit aux élèves d'apprendre le cours et de le restituer ? Quelle place donnez-vous à la problématisation ? Est-ce que tous les sujets sont traités en cours ?

Je me pose la question car j'ai vu un énorme décrochage entre ma notation en philo. et celle de ma collègue en HG en TL.

Tout à fait, les élèves doivent réciter leur cours dans les compositions. Tout au plus faut-il adapter un peu le plan lorsque le sujet porte sur une période plus restreinte que le chapitre (enlever la 1ère ou la 3e partie, adapter l'introduction). Aujourd'hui c'étaient deux chapitres entiers. Le plus efficace pour eux, c'est d'avoir des cours les plus magistraux possibles (du moins une correction magistrale s'ils ont travaillé sur des docs dans une partie du cours) et construits sous forme de composition, de l'intro à la conclu et suivant la problématique indiquée par la fiche Eduscol.
Pour les croquis, c'est pareil, ils apprennent les 7 du programme (15 l'année dernière) par coeur et reproduisent celui qu'on leur demande. Il y a plus de réflexion dans le cas d'une étude critique de document(s) en 2e partie (apporter des connaissances pour expliquer un document).
Mais la récitation de cours est déjà largement assez discriminante vu le volume et le nombre des chapitres. La problématisation par les élèves en histoire, c'est carnaval car ils n'ont pas les connaissances requises, donc on est à peu près sorti de cette mode aujourd'hui.
Je ne suis pas d'accord avec toi. Les épreuves de l'ancien bac étaient un peu mieux calibrées (je passe sur l'étude de docs) avec parmi les trois sujets un sujet qui permettait aux élèves qui avaient un minimum de sens de l'analyse de se distinguer. Là, c'est du n'importe quoi. De toute façon, le bac ne sert plus à rien puisque les élèves sont déjà sélectionnés via APB. Dans mon lycée de centre-ville, c'est une formalité pour eux. J'ai l'impression, mais je me trompe peut-être, que cela creuse encore un peu plus les inégalités. D'un côté, les lycées bien réputés où le prof fait un cours fouillé et va plus loin que les exigences du bac et de l'autre, les élèves de base qui seront uniquement préparés à ce bachotage sans intérêt. Cela me désole un peu. D'ailleurs, lors d'un réunion sur les nouveaux programmes de TS, l'IPR nous a clairement dit, que dans nos lycées, nous pouvions bien sûr envisager nos cours selon des exigences bien plus grandes que celles du bac.
Je crains le pire pour les épreuves de TS l'an prochain qui seront encore moins exigeantes.

Franchement, en dehors (et encore, de certaines classes) de lycées de "centre-ville", c'est loin d'être "n'importe quoi" que de devoir réciter son cours ! Retenir correctement un cours (je veux dire autrement que des bribes apprises par coeur et récitées de façon plus ou moins aléatoire), avec sa problématique, son plan, ses notions, n'est déjà à la portée que d'une minorité d'élèves. Alors tout un programme, même allégé...

_________________
La politique, c'est du show business ! Du show business !!

boris vassiliev
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sens de l'épreuve d'histoire-géo au bac 2014 ?

Message par Collier de Barbe le Mar 17 Juin 2014 - 17:55

Je suis assez d'accord avec Boris.
En plus les 2 sujets ne concernent pas des choses évidentes pour les élèves. S'ils ont retenu un propos bien construit sur la Chine et le monde depuis 1949 ou le projet politique européen depuis 1948, c'est déjà pas mal du tout.
Encore une fois tout dépend des consignes de correction et de leur application.

_________________
CdB
@AbbeCordillere

Collier de Barbe
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sens de l'épreuve d'histoire-géo au bac 2014 ?

Message par Olympias le Mar 17 Juin 2014 - 17:58

@Collier de Barbe a écrit:Je suis assez d'accord avec Boris.
En plus les 2 sujets ne concernent pas des choses évidentes pour les élèves. S'ils ont retenu un propos bien construit sur la Chine et le monde depuis 1949 ou le projet politique européen depuis 1948, c'est déjà pas mal du tout.
Encore une fois tout dépend des consignes de correction et de leur application.

C'est certain...

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sens de l'épreuve d'histoire-géo au bac 2014 ?

Message par Zakalwe le Mar 17 Juin 2014 - 18:00

@Collier de Barbe a écrit:
Le point clé évidemment ce sont les consignes d'évaluations. Et aussi la façon dont on les applique. A titre personnel je refuse de me fixer à l'avance l'objectif d'un paquet à 10 de moyenne même si je regarde au fur et à mesure la répartition des notes.
Voyons ce que diront les fameuses feuilles roses de consignes...

Ah, c'est 10 chez vous la moyenne fixée ? Nous c'était plutôt 12 en première S... (à l'arrivée, moyennant un recalibrage forcé en "harmonisation"["tous ceux en dessous de la moyenne aca, vous reprenez vos copies et passez au-dessus, les autres vous pouvez partir"...], ce fut plutôt 11 d'ailleurs...).

_________________
INJUSTE Terme utilisé pour désigner les avantages dont on a essayé de spolier d'autres gens, mais sans y arriver. Voir aussi MALHONNETETE, DISSIMULATION, et TIENS J'AI DU POT

Blog de l'association La Cave à Jeux : http://lacaveajeux.fr/

Zakalwe
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sens de l'épreuve d'histoire-géo au bac 2014 ?

Message par Ingeborg B. le Mar 17 Juin 2014 - 18:05

@boris vassiliev a écrit:
@Ingeborg B. a écrit:
@boris vassiliev a écrit:

Tout à fait, les élèves doivent réciter leur cours dans les compositions. Tout au plus faut-il adapter un peu le plan lorsque le sujet porte sur une période plus restreinte que le chapitre (enlever la 1ère ou la 3e partie, adapter l'introduction). Aujourd'hui c'étaient deux chapitres entiers. Le plus efficace pour eux, c'est d'avoir des cours les plus magistraux possibles (du moins une correction magistrale s'ils ont travaillé sur des docs dans une partie du cours) et construits sous forme de composition, de l'intro à la conclu et suivant la problématique indiquée par la fiche Eduscol.
Pour les croquis, c'est pareil, ils apprennent les 7 du programme (15 l'année dernière) par coeur et reproduisent celui qu'on leur demande. Il y a plus de réflexion dans le cas d'une étude critique de document(s) en 2e partie (apporter des connaissances pour expliquer un document).
Mais la récitation de cours est déjà largement assez discriminante vu le volume et le nombre des chapitres. La problématisation par les élèves en histoire, c'est carnaval car ils n'ont pas les connaissances requises, donc on est à peu près sorti de cette mode aujourd'hui.
Je ne suis pas d'accord avec toi. Les épreuves de l'ancien bac étaient un peu mieux calibrées (je passe sur l'étude de docs) avec parmi les trois sujets un sujet qui permettait aux élèves qui avaient un minimum de sens de l'analyse de se distinguer. Là, c'est du n'importe quoi. De toute façon, le bac ne sert plus à rien puisque les élèves sont déjà sélectionnés via APB. Dans mon lycée de centre-ville, c'est une formalité pour eux. J'ai l'impression, mais je me trompe peut-être, que cela creuse encore un peu plus les inégalités. D'un côté, les lycées bien réputés où le prof fait un cours fouillé et va plus loin que les exigences du bac et de l'autre, les élèves de base qui seront uniquement préparés à ce bachotage sans intérêt. Cela me désole un peu. D'ailleurs, lors d'un réunion sur les nouveaux programmes de TS, l'IPR nous a clairement dit, que dans nos lycées, nous pouvions bien sûr envisager nos cours selon des exigences bien plus grandes que celles du bac.
Je crains le pire pour les épreuves de TS l'an prochain qui seront encore moins exigeantes.

Franchement, en dehors (et encore, de certaines classes) de lycées de "centre-ville", c'est loin d'être "n'importe quoi" que de devoir réciter son cours ! Retenir correctement un cours (je veux dire autrement que des bribes apprises par coeur et récitées de façon plus ou moins aléatoire), avec sa problématique, son plan, ses notions, n'est déjà à la portée que d'une minorité d'élèves. Alors tout un programme, même allégé...
Ah mais, je suis d'accord avec toi  Wink Avec l'épreuve, je jetterais bien les programmes aussi !

Ingeborg B.
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sens de l'épreuve d'histoire-géo au bac 2014 ?

Message par Écusette de Noireuil le Mar 17 Juin 2014 - 18:22

Bien qu'enseignant en lettres je viens mettre mon grain de sel et donner un point de vue (un peu) extérieur: je trouve que mémoriser une telle quantité de plans, faits et dates n'est pas à la portée de tous et que ce n'est pas si simple, manifestement les élèves ont du mal et y passent soit beaucoup de temps (pour les serieux) soit jettent l'éponge en se disant que ce n'est pas faisable...
C'est en tout cas ce qui ressort de mes conversations avec les élèves (et aussi d'ailleurs avec certains collègues d' HG chez nous)  Le tout sans que les correcteurs puissent évaluer les capacités de réflexion... ça ne paraît en effet pas très adapté!

_________________
" Les mots servent à libérer une matière silencieuse qui est bien plus vaste que les mots" (Sarraute)

Écusette de Noireuil
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sens de l'épreuve d'histoire-géo au bac 2014 ?

Message par regis74 le Mar 17 Juin 2014 - 19:00

D'accord avec Boris, c'est difficile, mais ça n'a pas de sens.
L'un des rares chapitres permettant des sujets de réflection reste proche et moyen orient, mais du coup, quand j'ai testé un sujet uniquement centré sur un thème transversal au chapitre, les élèves étaient encore plus déroutés : ils n'ont plus l'habitude qu'on pouvait leur inculquer avant.

Bon, j'ai traité l'europe en sujet blanc il y a dix jours. Je pleure encore plus du fait qu'il n'y avait que 5 élèves présents  titanic Les 5 ont réussi l'épreuve.

regis74
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sens de l'épreuve d'histoire-géo au bac 2014 ?

Message par Ruthven le Mar 17 Juin 2014 - 19:27

@Ingeborg B. a écrit: J'ai l'impression, mais je me trompe peut-être, que cela creuse encore un peu plus les inégalités. D'un côté, les lycées bien réputés où le prof fait un cours fouillé et va plus loin que les exigences du bac et de l'autre, les élèves de base qui seront uniquement préparés à ce bachotage sans intérêt. Cela me désole un peu.

C'était exactement l'objet de ma discussion avec ma collègue (je précise que je m'entends très bien avec elle) : elle a pour objectif premier de les préparer au baccalauréat, j'ai pour objectif premier de les préparer au supérieur, du coup l'an prochain, on va peut-être faire une double notation (en vue du bac/en vue de la fac).

Ruthven
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sens de l'épreuve d'histoire-géo au bac 2014 ?

Message par ysabel le Mar 17 Juin 2014 - 19:39

@Olympias a écrit:Ingeborg, tu sais bien que nous allons vers toujours moins d'exigences, bien qu'en réunion , de beaux et fins (?) esprits nous assurent du contraire... J'ai eu une discussion assez houleuse avec un collègue qui ne comprenait pas que je puisse être déroutée de la facilité des épreuves écrites en STMG : c'est plus facile que le DNB

en maths aussi...

les collègues m'ont dit qu'ils n'oseraient pas montrer les sujets en début de terminale car alors les élèves, c'est certain, ne feraient plus rien du tout...

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)

ysabel
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sens de l'épreuve d'histoire-géo au bac 2014 ?

Message par Sohene le Mar 17 Juin 2014 - 19:47

C'est pareil pour les ST2S... quoique mes élèves ont réussi à se planter quand même: "madame, j'ai rien compris à la question 2" ("citez deux types de défis auxquels sont confrontés les pays d'Afrique subsaharienne après leur décolonisation")... Mon cours était organisé en:
1/ un contexte propice à la décolonisation
2/ des défis politiques
3/ des défis économiques et sociaux
...  cafe 

Sohene
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sens de l'épreuve d'histoire-géo au bac 2014 ?

Message par ysabel le Mar 17 Juin 2014 - 20:15

ce matin des élèves que je surveillais ont confondu le rôle des firmes transnationales et des ONG  Twisted Evil 
et bcp d'autres choses encore : j'ai mis dans les perles.

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)

ysabel
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sens de l'épreuve d'histoire-géo au bac 2014 ?

Message par Olympias le Mar 17 Juin 2014 - 20:24

@ysabel a écrit:
@Olympias a écrit:Ingeborg, tu sais bien que nous allons vers toujours moins d'exigences, bien qu'en réunion , de beaux et fins (?) esprits nous assurent du contraire... J'ai eu une discussion assez houleuse avec un collègue qui ne comprenait pas que je puisse être déroutée de la facilité des épreuves écrites en STMG : c'est plus facile que le DNB

en maths aussi...

les collègues m'ont dit qu'ils n'oseraient pas montrer les sujets en début de terminale car alors les élèves, c'est certain, ne feraient plus rien du tout...
L'an dernier, j'avais utilisé les sujets des années précédentes pour les faire réviser. Là c'était très utile. Par contre, je leur avais fait un cours très précis.

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sens de l'épreuve d'histoire-géo au bac 2014 ?

Message par boris vassiliev le Mar 17 Juin 2014 - 21:13

Concentré sur les TES, j'en avais oublié "l'épreuve" des TSTMG...  Embarassed 
Comme d'habitude, quoi, si ce n'est "l'originalité" des localisations sur le fond de carte (j'ai fait ce chapitre sur la France dans le monde tout à la fin et en vitesse, beaucoup auront mis n'importe quoi mais c'est sur 2 points...)
Pour le sujet d'étude, c'est également très axé sur les derniers chapitres : pour les miens c'est le sujet sur les femmes qui s'imposait car je n'ai pas eu le temps de faire les engagements humanitaires, mais ils avaient également de quoi faire les élections présidentielles.

_________________
La politique, c'est du show business ! Du show business !!

boris vassiliev
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum