Alan Bradley, Les étranges talents de Flavia de Luce (The Sweetness at the Bottom of the Pie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Alan Bradley, Les étranges talents de Flavia de Luce (The Sweetness at the Bottom of the Pie)

Message par Robin le Mer 18 Juin 2014 - 20:03

Alan Bradley, Les étranges talents de Flavia de Luce (The Sweetness at the Bottom of the Pie), traduit de l'anglais (Canada) par Hélène Hiessler, aux éditions Jean-Claude Lattès, 10/18, Grands Détectives, 2010 pour la traduction française.


"Pour Flavia de Luce, la découverte d'un oiseau mort sur le seuil du manoir familial constitue un mystère passionnant - d'autant plus qu'un timbre rare est fiché dans son bec. Mais rapidement, un cadavre fait son apparition au milieu d'un plant de concombres et le colonel de Luce n'est plus le même...

Avec un esprit scientifique hors du commun et toute l'insolence de son jeune âge, Flavia décise de mener son enquête sur le passé tourmenté de son père."

"Premier opus d'une série récompensée entre autres par le Début Dagger Award et traduite dans plus de trente pays, ce roman aux accents d'Agatha Christie et de Lewis Carroll marque la naissance d'une "des plus remarquables créations littéraires de ces dernières années", selon USA Today."

"Alan Bradley, né à Toronto en 1938, a fait une entrée très remarquée en littérature en publiant à l'âge de soixante-dix ans son premier roman, Les Etranges talents de Flavia de Luce, pour lequel il a reçu une avalanche de prix littéraires, dont le prestigieux Debut Dagger Award, le Prix Agatha et le Prix Arthur Ellis.

La série mettant en scène Flavia de Luce (cinq épisodes), est publiée dans plus de trente pays et fera l'objet d'une adaptation télévisée signée Sam Mendes. Alan Bradley est l'auteur de nouvelles et contes pour enfants, d'un livre de Mémoires intitulé The Shoebox Bible et a également co-écrit un Essai, Ms Holmes of Baker Street : the Truth about Sherlock.

Il vit à Malte, avec sa femme et ses deux chats savants."

Mon avis :

L'héroïne de cette série jubilatoire est une petite fille de 11 ans prénommée Flavia, mélange d'Irène Joliot-Curie, d'Alice au Pays des Merveilles et de Miss Marple.

Avec trois longueurs d'avance sur la police officielle, elle résout les énigmes les plus tordues, avec pour seules ressources sa bicyclette, ses petites jambes et ses petites cellules grises.

Dans le premier roman de la série, Flavia blanchit son père d'une accusation de meurtre, fait arrêter le vrai coupable et restitue à sa majesté le roi Georges VI (le "roi malgré lui") un timbre-poste d'une valeur inestimable.




Robin
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum