Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
brin d'acier
Niveau 7

Re: Mutation en lycée

par brin d'acier le Dim 22 Juin 2014 - 18:46
Et quand on commence en lycée, avoir un bon manuel est capital : le Magnard a été ma bouée de sauvetage ! Je le recommande.
avatar
NLM76
Esprit éclairé

Re: Mutation en lycée

par NLM76 le Dim 22 Juin 2014 - 18:55
Calliope a écrit:
- sont-ce toujours les élèves qui construisent le sens et l'explication ?
A écouter certaines explics le jour du bac, j'en arrive à croire que certains pratiquent cette plaisanterie. L'explication, par définition, c'est le boulot du professeur. Et en plus il doit s'efforcer d'être magistral. Ce qu'on ne réussit pas à chaque fois.

_________________
Sites du grip et des gripiens :
http://instruire.fr
http://slecc.fr/GRIP.htm
http://doublecasquette3.eklablog.com/
http://pedagoj.eklablog.com/
www.lettresclassiques.fr
avatar
Catalunya
Expert

Re: Mutation en lycée

par Catalunya le Dim 22 Juin 2014 - 18:59
@ysabel a écrit:
@Toscana a écrit:Merci pour vos conseils respectifs. En fait j'avais demandé pour ma mutation collège ( voeu établissement) en voeu 2 département. C'est ce que j'ai eu.  Je n'ai jamais travaillé en lycée enseignement général.  Le tri n'étant pas bien fait, il semble qu'on hérite en seconde de quelques mauvais éléments de 3ème. Pour les séquences, je pense que je pourrais trouver de l'aide ici.
En revanche, on se demande toujours si on va faire l'affaire, quels niveaux me seront attribués ?  j'ai l'habitude de travailler jusqu'à minuit mais actuellement, je suis à 20 km de mon domicile.
Avec une distance de 70 km, il me faudra trouver une chambre.

"Quelques", ce serait le bonheur...  Rolling Eyes Le lycée général, c'est là où vont les élèves refusés partout.
ce n'est pas en seconde générale que j'ai eu mes moins bons élèves mais en seconde GA.
avatar
Une passante
Érudit

Re: Mutation en lycée

par Une passante le Dim 22 Juin 2014 - 19:08
Cripure a écrit:
@Une passante a écrit:Cripure, je salue l'excellence de votre formation universitaire qui vous a permis de maîtriser à tel point la littérature, et je ne peux que déplorer l'insuffisance de la mienne qui me force à devoir étudier encore et toujours afin de savoir de quoi je parle devant les élèves.
On peut cependant estimer que la majorité des jeunes enseignants seront plus proches de mes insuffisances disciplinaires que de la complétude de votre savoir, aussi, ne semblez-vous guère être un exemple que l'on peut suivre avec facilité...
Mais arrêtez de vous enduire dans le complexe d'infériorité Razz
J'ai une formation de prof de lettres, c'est tout. Et ce n'est pas en rédigeant ses cours qu'on se rend capable de dominer son sujet.
Et puis si ma réponse ne vous convient pas, sachez que j'en suis fort marri Sad Sad

Nul complexe d'infériorité, juste la conscience que, n'ayant, par exemple, jamais étudié, Andromaque dans mon cursus, il ne m'est guère possible de le faire travailler aux élèves sans préparation préalable des cours...
A moins de ne faire tout au long de ma carrière que les œuvres que je connais, et encore, même si je connais une œuvre, cela ne me dispense pas de réfléchir au "dispositif pédagogique" que je vais mettre en place. Bref, j'avoue ne pas voir comment il est possible de ne jamais préparer ses cours... mais je suis curieuse d'apprendre !  Smile 
avatar
trompettemarine
Grand sage

Re: Mutation en lycée

par trompettemarine le Dim 22 Juin 2014 - 19:39
Moi je pense que Cripure est en fait un petit diseux mais un grand faiseux !
Et je soupçonne de loin un sourire voltairien de sa part.... Smile 
avatar
NLM76
Esprit éclairé

Re: Mutation en lycée

par NLM76 le Dim 22 Juin 2014 - 20:40
@Une passante a écrit:
Nul complexe d'infériorité, juste la conscience que, n'ayant, par exemple, jamais étudié, Andromaque dans mon cursus, il ne m'est guère possible de le faire travailler aux élèves sans préparation préalable des cours...
A moins de ne faire tout au long de ma carrière que les œuvres que je connais, et encore, même si je connais une œuvre, cela ne me dispense pas de réfléchir au "dispositif pédagogique" que je vais mettre en place. Bref, j'avoue ne pas voir comment il est possible de ne jamais préparer ses cours... mais je suis curieuse d'apprendre !  Smile 
Une chose est de relire Andromaque, d'en choisir des extraits, de réfléchir à ce qu'on en dirait, d'en apprendre des passages; en somme d'étudier Andromaque, ce qui n'est pas du travail mais de l'otium, une autre est de réfléchir à un "dispositif pédagogique".
Plus on passe de temps au "dispositif pédagogique", moins on a d'otium, et plus notre cours est mauvais.
Pour ma part, le dispositif pédagogique, c'est "j'explique" et "vous écoutez".
Bon, allez, d'accord, j'exagère : c'est un peu plus compliqué que ça; mais le moins compliqué possible.

_________________
Sites du grip et des gripiens :
http://instruire.fr
http://slecc.fr/GRIP.htm
http://doublecasquette3.eklablog.com/
http://pedagoj.eklablog.com/
www.lettresclassiques.fr
avatar
Al
Expert spécialisé

Re: Mutation en lycée

par Al le Dim 22 Juin 2014 - 21:23
J'ai très peu d'expérience dans le métier mais je n'ai jamais travaillé avec un manuel pour l'instant, je n'y arrive pas : les textes, quand ce sont ceux que je voulais étudier (très rare que cela arrive) ne sont pas découpés comme je l'aimerais (souvent ils sont "coupés" à la tronçonneuse, 10 lignes pour un extrait de roman, sans commentaire).  😢 Je conçois tous mes cours moi-même avec grand plaisir (ça inclut parfois la découverte de l'oeuvre) ; parfois je fais l'effort pédagogique, parfois non, mais n'inspirant pas physiquement le respect (euphémisme), j'ai souvent remarqué que sans cours méga dirigiste et cadré  professeur  je me faisais déborder. Donc pour moi la préparation pédagogique importe (cela dépend ensuite du public, lorsque je peux je laisse parler ma passion, je parle, les élèves écoutent, notent les éléments importants = le rêve).

Pourtant, en faisant comme cela, je travaille la journée (copies) mais jamais (ou presque) le soir, et mes week end sont dévolus au plaisir (lectures, conception de cours qui me plaisent) et en plus je "sauve" toujours un jour sur deux dans le we (souvent le samedi, j'aime bien travailler au calme le dimanche). Je suis à 15h mais pour l'instant je dois créer chaque cours car je n'ai pas pu réutiliser ceux de l'an dernier (même "niveau" mais profil d'élèves trop différent = quasiment tout refaire...).

Bref une expérience à l'opposé de celle de Trompettemarine, qui me peine sincèrement,  fleurs2  je ne tiendrai pas longtemps à un tel rythme!  :shock: et j'ai aussi la "faculté" de me désintéresser de mes élèves s'ils plantent trop souvent un coup de canif dans le contrat  Twisted Evil  : si élèves infects, préparation de cours réduite au minimum, investissement général réduit au minimum. C'est dur sur le moment (les 55 mins de cours) mais au moins ils ne me "volent" pas mon temps hors cours. C'est une force et une faiblesse de procéder ainsi car en m'investissant à fond j'aurais peut-être pu "redresser" plus vite certaines classes difficiles. Mais franchement je n'ai pas de regrets.

Lire les programme, le BO, c'est bien, travailler avec des gens "qui ont du métier" pour fabriquer ses séquences, en incluant son propre plaisir, je pense que c'est mieux. On n'a pas non plus à "tout" suivre/faire (utopiste de toute façon). Je pense que les programmes donnent le ton, "l'esprit", mais qu'après c'est notre créativité et notre vision littéraire qui donnent forme aux cours en question. Traduction : ne pas trop se prendre la tête là dessus, ne pas se mettre la pression, leur niveau reste nul et quelques cours de grammaire façon "collège conservateur" ne nuiraient certainement pas!  Wink 

Ce que je pratique : séquences = pas moins d'un mois, pas plus de deux, 2 séqu par objet d'étude (mais j'aime croiser), note de participation, notes d'oral (textes littéraires à apprendre par coeur et à réciter, j'y tiens beaucoup), petits contrôles vite corrigés (lectures, points de langue) et 1 ou 2 grands devoirs (commentaires, dissertes, je prépare peu à l'invention, en fait mes inventions sont des dissertations "déformées"): finalement pas trop de corrections longues (disons 2 par classe par trimestre) et pas mal de notes. Ah oui et des DM. J'avoue corriger vite, il m'arrive de mettre le chrono et m'imposer un maximum par copie (10 mins). Les copies les plus longues à corriger le sont par manque de respect de l'élève à son professeur : car criblées de fautes. Je pense qu'on devrait plus souvent refuser de corriger ou mettre 0 si copie trop fautive (dans un monde parfait^^), on a à corriger un travail qui a été fait, alors que souvent c'est de la régurgitation (pour ne pas dire autre chose), du premier jet de quasi analphabètes ; la plupart des élèves, même sous la torture, refusant de se relire. Je crois que l'an prochain, celui qui refuse de se relire aura droit à "ok, ben moi je refuse de corriger".

En résumé, il faut y aller avec exigence et passion, à mon sens. Mais surtout exigence  Very Happy 

Pour l'instant la seule chose qui me pose problème c'est la discipline dans les classes à 35 parquées dans des locaux qui peuvent en contenir 30, dont 25 n'ont rien à faire en lycée  Smile soit ils cherchent à mettre la misère au prof, soit ils "régressent" en mode maternelle immonde...je ne sais pas ce que je préfère.  No nouvelle année, nouvelles classes !  yesyes (l'espoir des débutants).

_________________
"C’est le grand nuage des ambitions moroses qui étouffe la voix d’Éros."
avatar
Al
Expert spécialisé

Re: Mutation en lycée

par Al le Dim 22 Juin 2014 - 21:28
Cripure a écrit:Bon, ben, euh.......
J'ai préparé trois cours dans ma vie, en septembre 1990, et j'ai compris qu'il me faudrait trois ans pour les dispenser

J'adore!!  Razz Razz Razz

_________________
"C’est le grand nuage des ambitions moroses qui étouffe la voix d’Éros."
avatar
Aelia
Niveau 8

Re: Mutation en lycée

par Aelia le Dim 22 Juin 2014 - 21:35
Merci pour vos réponses. Al, ton point de vue est intéressant. On a maintenant peur d'être exigeant, pas seulement dans l'Education Nationale où l'on nivelle par le bas au détriment d'élèves désireux d'apprendre (si si il en reste, mais beaucoup se sont perdus dans l'école unique), mais partout.

Autre question : est-ce qu'un prof de 2de a obligatoirement en charge l'enseignement d'exploration "Littérature et société"?
avatar
Lilypims
Grand sage

Re: Mutation en lycée

par Lilypims le Dim 22 Juin 2014 - 21:36
Non. Jamais fait.

_________________
...il faut continuer, je ne peux pas continuer, il faut continuer, je vais donc continuer...
avatar
Al
Expert spécialisé

Re: Mutation en lycée

par Al le Dim 22 Juin 2014 - 21:44
Jamais fait non plus.

Ce qui me frappe, c'est les craintes et l'envie de faire "parfaitement", avec un souci constant de l'élève... chez les professeurs. Alors que ce devrait être l'inverse (le prof dispense son savoir et l'élève s'efforce de comprendre, travaille pour "arriver" à quelque chose). "Peur de pas être assez bon", ou de devoir travailler énormément, pour le lycée, ça devrait être chez les élèves et pas chez nous !!!  affraid  Rolling Eyes  Razz 


_________________
"C’est le grand nuage des ambitions moroses qui étouffe la voix d’Éros."
avatar
Lilypims
Grand sage

Re: Mutation en lycée

par Lilypims le Dim 22 Juin 2014 - 21:46
Je voudrais quand même signaler qu'on n'a pas la même perception du travail en lycée quand on a un service d'agrégé ou de certifié. 3 heures, ce n'est pas rien.

_________________
...il faut continuer, je ne peux pas continuer, il faut continuer, je vais donc continuer...
InviteeF
Grand Maître

Re: Mutation en lycée

par InviteeF le Dim 22 Juin 2014 - 21:48
Merci pour ce fil intéressant !
J'espère que des collègues d'autres disciplines vont réagir également, je suis très attentivement ! Smile

_________________
I'm never going back.
The past is in the paaaaast...
avatar
NLM76
Esprit éclairé

Re: Mutation en lycée

par NLM76 le Dim 22 Juin 2014 - 22:19
Assez d'accord avec tout ce que dit Al.

_________________
Sites du grip et des gripiens :
http://instruire.fr
http://slecc.fr/GRIP.htm
http://doublecasquette3.eklablog.com/
http://pedagoj.eklablog.com/
www.lettresclassiques.fr
avatar
Al
Expert spécialisé

Re: Mutation en lycée

par Al le Dim 22 Juin 2014 - 22:41
@Lilypims a écrit:Je voudrais quand même signaler qu'on n'a pas la même perception du travail en lycée quand on a un service d'agrégé ou de certifié. 3 heures, ce n'est pas rien.

C'est évident. Mais c'est valable partout (collège aussi), c'est objectif, c'est 3h de plus à assurer.

_________________
"C’est le grand nuage des ambitions moroses qui étouffe la voix d’Éros."
avatar
Lilypims
Grand sage

Re: Mutation en lycée

par Lilypims le Dim 22 Juin 2014 - 23:01
@Al a écrit:
@Lilypims a écrit:Je voudrais quand même signaler qu'on n'a pas la même perception du travail en lycée quand on a un service d'agrégé ou de certifié. 3 heures, ce n'est pas rien.

C'est évident. Mais c'est valable partout (collège aussi), c'est objectif, c'est 3h de plus à assurer.

Bien sûr que c'est évident.  Laughing Mais, comme personne ne le dit, je l'affirme. Ça peut expliquer ce genre d'échanges : "Je travaille tout le temps" "Ah bon ? moi, je me garde tous les week-end."

_________________
...il faut continuer, je ne peux pas continuer, il faut continuer, je vais donc continuer...
avatar
trompettemarine
Grand sage

Re: Mutation en lycée

par trompettemarine le Dim 22 Juin 2014 - 23:09
Je fais 15 heures en lycée.
Je ne tiendrais pas s'il fallait en faire 18 h.
Je ne sais comment différencier de nos jours les collègues des deux concours, mais en tout cas (pour la matière que je connais) aucun collègue ne devrait à avoir effectuer plus de 15 heures en lycée.
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Mutation en lycée

par User5899 le Lun 23 Juin 2014 - 0:51
@trompettemarine a écrit:dans les nouveaux programmes, le nombre de devoirs minimum... est inscrit. (et est infaisable)
Je vous accorde ma propension à la servitude volontaire.

Voici le Bo pour les secondes :
proposer régulièrement des évaluations sommatives, au minimum deux chaque trimestre.
Ca fait 6 par an, or j'en fais 8...

@trompettemarine a écrit:et eduscol pour les premières

des exercices plus codifiés, auxquels on a soin d'entraîner les élèves, permettent de vérifier la construction effective des apprentissages mais aussi de les préparer aux épreuves du baccalauréat. Au minimum, trois évaluations par trimestre, portant sur les différents exercices de l'EAF et constituant des travaux aboutis, doivent être proposées dans les classes.
Ils ne disent pas "trois bacs blancs", mais 9 devoirs portant sur les exercices de l'EAF. De plus, pourquoi bosser à ce point l'écrit, qui a même coefficient que l'oral ?
En outre, s'ils veulent que je bosse plus, ils me paieront plus. Pour l'instant, c'est 4 devoirs en T L, 6 en STMG, 8 en S, ES et seconde, 12 en L. Et pas un de plus. D'ailleurs, l'IPR n'a rien dit l'an dernier.
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Mutation en lycée

par User5899 le Lun 23 Juin 2014 - 0:53
@brin d'acier a écrit:Pour ma part, je préfère que mon cours ne soit pas prêt au poil et me reposer pour être en forme au moment du boulot, plutôt que de passer des heures et des heures sur un texte, et ne pas restituer tout ce que j'ai prévu.

D'ailleurs, j'ai constaté qu'en début d'année que quand je voulais absolument tout noter, tout bien préparer, j'étais stressée en cours à l'idée de ne pas pouvoir tout placer et résultat :  certaines de mes séances ont complètement foiré parce pas je ne laissais pas suffisamment de place à la spontanéité de mes élèves. Après, j'ai décidé d'être moins "pointilliste" pour me laisser aussi à moi-même une marge de liberté, tout en préparant bien sûr des suggestions de problématiques pour les LA… et là, mes cours ont pris une tournure toute différente dans laquelle je me suis sentie beaucoup plus à l'aise.
Voilà.
Il est free, il a tout compris professeur
avatar
trompettemarine
Grand sage

Re: Mutation en lycée

par trompettemarine le Lun 23 Juin 2014 - 1:50
bouh....
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Mutation en lycée

par User5899 le Lun 23 Juin 2014 - 2:02
@trompettemarine a écrit:Moi je pense que Cripure est en fait un petit diseux mais un grand faiseux !
Et je soupçonne de loin un sourire voltairien de sa part.... Smile 
Pas du tout. J'interviens souvent sur ces questions pour instiller le plus souvent possible qu'on peut enseigner sans se mettre forcément martel en tête.
Il faut lire et relire l'oeuvre qu'on va expliquer. J'en apprends des passages entiers par coeur encore aujourd'hui, je me les redis en voiture, en promenade.
Après, j'ai un dispositif pédagogique très simple : je lis des textes et je les explique, en faisant semblant de poser des questions (ou plutôt, en faisant semblant de donner l'impression que les borborygmes qui vont arriver seraient susceptibles de m'intéresser). C'est facile d'expliquer des textes : il suffit de se dire qu'un texte s'explique par lui-même, que les mots se répondent, que les idées s'enchaînent, même que les images poétiques se suivent (e si ce n'est pas le cas, ça s'explique aussi).
Bref, je bosse. En classe. En les faisant bosser. C'est-à-dire réfléchir sur le texte, prendre des notes, reréfléhcir et reprendre des notes. Ils feront des zactivités ailleurs.
avatar
trompettemarine
Grand sage

Re: Mutation en lycée

par trompettemarine le Lun 23 Juin 2014 - 7:04
Sauf que tout cela, j'avoue que j'ai besoin de le préparer : j'achète critiques etc. C'est la partie la plus agréable du travail pour moi.
Bon là, je pars aux oraux parler de la modernité picturale en 1913. Souhaitez-moi bonne chance !
avatar
Aelia
Niveau 8

Re: Mutation en lycée

par Aelia le Lun 23 Juin 2014 - 7:51
Bonne chance et bon courage Trompettemarine Wink
avatar
ysabel
Devin

Re: Mutation en lycée

par ysabel le Lun 23 Juin 2014 - 10:57
@Lilypims a écrit:
@Al a écrit:
@Lilypims a écrit:Je voudrais quand même signaler qu'on n'a pas la même perception du travail en lycée quand on a un service d'agrégé ou de certifié. 3 heures, ce n'est pas rien.

C'est évident. Mais c'est valable partout (collège aussi), c'est objectif, c'est 3h de plus à assurer.

Bien sûr que c'est évident.  Laughing Mais, comme personne ne le dit, je l'affirme. Ça peut expliquer ce genre d'échanges : "Je travaille tout le temps" "Ah bon ? moi, je me garde tous les week-end."

Ben si, j'ai précisé que j'étais certifiée et que j'avais des HSA.

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)
avatar
lilicheng
Esprit éclairé

Re: Mutation en lycée

par lilicheng le Lun 23 Juin 2014 - 11:07
C est ma 3 eme année en lycée et ne possédant pas non plus le talent de Cripure je travaille encore beaucoup dans la mesure où par besoin (conjoint au chômage un temps) j ai dû faire pas mal d'hs.
Cette année mon point de vie serait plus proche de celui de Al mais j avoue avoir fortement ressenti les sentiments de TrompetteMarine la première année, et les soucis de santé qui se sont greffés à la chose n ont rien simplifié .
Pour reprendre je ne sais plus qui plus haut, les premières années seront un peu sportives, le temps d avoir quelques cours d'avance, de se donner confiance (et oui y en a pour qui ne n'est pas naturel  Wink ) mais après je pense que cela roulera tout seul.Je commence moi même à prendre plaisir même si je suis consciente parfois de passer à côté, je sais que je rectifierai l'année prochaine.
pour les devoirs c est vrai que c'est terrible le temps que cela nous bouffe mais moi aussi j'ai baissé le nombre d'évaluations en première (3 par trimestre et basta). Sinon ce n'était pas vivable.
L'année prochaine je changerai un certain nombre de textes mais pas tous.
avatar
Lilypims
Grand sage

Re: Mutation en lycée

par Lilypims le Lun 23 Juin 2014 - 11:48
@ysabel a écrit:
@Lilypims a écrit:
@Al a écrit:

C'est évident. Mais c'est valable partout (collège aussi), c'est objectif, c'est 3h de plus à assurer.

Bien sûr que c'est évident.  Laughing Mais, comme personne ne le dit, je l'affirme. Ça peut expliquer ce genre d'échanges : "Je travaille tout le temps" "Ah bon ? moi, je me garde tous les week-end."

Ben si, j'ai précisé que j'étais certifiée et que j'avais des HSA.

Ah, pardon, je n'avais pas vu.

_________________
...il faut continuer, je ne peux pas continuer, il faut continuer, je vais donc continuer...
Contenu sponsorisé

Re: Mutation en lycée

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum