Comment faire avec un CPE bien trop laxiste et... nocif ??? GRRR

Page 12 sur 15 Précédent  1 ... 7 ... 11, 12, 13, 14, 15  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Comment faire avec un CPE bien trop laxiste et... nocif ??? GRRR

Message par the educator le Mer 9 Juil 2014 - 22:12

Thalia, on parle du cDe, il me semble Wink je ne fantasme pas sur mes prérogatives Wink

the educator
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment faire avec un CPE bien trop laxiste et... nocif ??? GRRR

Message par Ergo le Mer 9 Juil 2014 - 22:14

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
Personnellement, j'ai adoré la fac: quand un cours est mauvais, qu'on fait pareil en 30 min avec un bouquin, ou qu'on s'ennuie comme un rat mort, on pouvait sortir de cours. T'avais des amphi bondés, et des salles de TD avec un prof et deux élèves.
Je ne dis pas que les choix dans ces cas là sont forcément rationnels, et je doute de pouvoir trouver plus de quatre ou cinq gamins dans mon collège capables de se poser ce genre de question.
Bien sûr, ça, c'est faisable en fac, quand on a l'esprit suffisamment formé pour.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Reste que quand en tant qu'individu on te fait lever le matin, pour te rendre dans un endroit que tu n'as pas choisi, pour assister à un spectacle que tu n'es pas sur d'apprecier, que tu peux t'y ennuyer a mourir, pourvu que ce soit en silence, et que si tu manques une heure de cours, on appelle chez toi pour te demander ou tu en es, et te menacer tes parents de suivi social si malgré cet ennui, ou juste ton envie d'aller pecher, t'as choisi de pas entrer au collège pendant une semaine...
Là encore, que de vocabulaire surprenant. Il faut avoir les moyens de faire un choix, ça n'a rien d'évident sans la formation intellectuelle qui va avec.
Tout fonctionnement en communauté implique des contraintes (ce sont les mêmes pour les salariés, qui travaillent par nécessité, sans flexibilité des horaires non plus. Si un jour, je veux aller pêcher plutôt que d'aller en cours ce ne sera pas possible non plus. Et la menace de suivi social, allons...j'ai des élèves qui n'ont pas mis les pieds au collège pendant plus d'un trimestre et rien ne s'est jamais passé pour leurs familles malgré les signalements  Wink ). Cela, on peut le contester mais ce n'est pas le propre de l'école. C'est la même chose dans la famille: on se lève à des heures précises, on mange à des heures précises décidées par les parents, dont le pouvoir est tout aussi arbitraire selon ce que tu décris de l'arbitraire du pouvoir de l'adulte etc.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Enfin bref, j'ai jamais dit que c'était une prison, hein, mais comme forme d'organisation sociale, j'ai vu plus libertaire.
Tu as parlé d'être captif, c'est bien une privation de liberté, la captivité...Contrainte me va mieux.
Dans nos sociétés occidentales, il y a assez peu de modèles libertaires...
(Rien à voir mais un peu quand même, tu as lu Libres enfants de Summerhill ?)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
Moi non plus je ne crois pas à l'autogestion pour des gamins de cet âge (encore que, on voit des prodiges), et ma comparaison n'était pas faite pour choquer. Simplement en mettant un peu en perspective leurs journées, on retrouve quand même cette forme d'ultraorganisation, et de privation de liberté (même les temps de pause ou de repas sont hyper encadrés, j'en sais quelque chose). C'est peut être un mal nécessaire pour travailler à cette echelle là, avec des publics aussi variés, mais je ne pense pas que ce soit la seule issue possible.
Mais à mon sens, justement, la seule alternative valable à cette ultra-organisation est l'auto-gestion.


Dernière édition par Ergo le Mer 9 Juil 2014 - 22:16, édité 1 fois

_________________
No matter. Try again. Fail again. Fail better. ---Samuel Beckett
Stay afraid, but do it anyway. What's important is the action. You don't have to wait to be confident. Just do it and eventually the confidence will follow. ---Carrie Fisher
avatar
Ergo
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment faire avec un CPE bien trop laxiste et... nocif ??? GRRR

Message par Jacq le Mer 9 Juil 2014 - 22:16

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
J'ai des amis qui ont passé des entretriens pour des postes ECLAIR : c'est du vide. En gros tu fais le bon chien chien, tu recraches le bon jargon, les bonnes paroles de l'évangile des pédagogistes, tu expliques que oui les projets de l'établissement sont super ! tout cela au bon moment, et puis cela passe. Et puis même lorsque cela ne passe pas, finalement tu es recruté tout simplement parce qu'il y a pénurie de candidats.
Encore une fois je suis d'accord avec toi, et ça reflète une autre réalité: nos chefs sont la plupart du temps formés à être des larbins, et attendent qu'en face ils aient des larbins. C'est une manière un peu dure et caricaturale de parler, et pourtant c'est une réalité. On est tellement loin de se poser des questions, de tacher de les resoudre collégialement, en comptant sur des collaborateurs capables de discrenement, de trancher dans des problemes sans y voir de l'affect, bref d'avoir un fonctionnement un peu autonome et beaucoup professionnel.

Tu crois que pour ces élèves l'enseignement a quelque chose de sacré ?
Indice: je ne crois pas non plus que les vaches soient sacrées.
Pourtant il y a aujourd'hui dans les rectorat une sorte de passion contagieuse à ce sujet. L'heure de cours devient une unité de mesure du service rendu par la nation à l'élève (enfin à ses parents). Elle devient exigible. Sans que personne ne se pose la question de sa productivité d'ailleurs (les uns et les autres ont des raisons bien differentes de ne pas se la poser).

Ca m'est arrivé avec trois élèves cette année. J'avais également dit l'an dernier que le jour où on me ramènerait un élève que j'excluais, je m'assiérais à mon bureau et les laisserais se débrouiller avec la classe, quitte à être en faute professionnelle.
Bon, ça c'est dit. Maintenant j'ai aussi des collègues qui en excluaient 15 par semaine depuis le mois de mai. Tu vois un peu le genre de tension dont je parle. Entre toi qui évite l'incident pour l'élève et pour la classe, et Amour qui dit que 3 élèves ne sont pas adaptés au cours de sa collègue.

(la Vie sco était heureuse, et devait se dire "c'est un super prof")
La vie sco n'est pas si naïve qu'elle n'en a l'air!

Moi, en tant que PP, je ne peux rien faire de plus. Au conseil de classe du 3e trimestre, j'apprends que malgré toutes mes demandes, aucun signalement n'avait été fait et que la PA proposait d'en faire un.
Pour info, mais c'est vraiment pas un reproche, normalement tu peux signaler toi même, soit par le biais d'une information préoccupante, soit en signalant au procureur directement.

Mais bon, je suis content de voir qu'en tant que PP vous rencontrez parfois ce genre de difficultés avec vos collègues. C'est ce que j'ai répondu cyniquement à ma collègue: vis ma vie de CPE.... Par contre, je maintiens, ça ne fait pas partie des attributions de PP, et chez moi aussi les collègues en ont marre d'être PP pour ça, alors qu'on a besoin d'eux, vraiment!!




Tu cites plein de personnes ici, il est donc difficile de te répondre.
Je réponds sur les heures de cours "sacrées" (comme les vaches, ce qui est idiot, la vache c'est bon). Tu vois nous inversons. Et c'est une tendance. Tu parles ici de la vision du rectorat. J'ai un petit exemple. Il y a quelques années nous avions en CAP en alternance et c'est le prof qui "devait" des heures aux élèves. Conclusion sur le terrain :
- lorsqu'il y avait des jours fériés les prof devaient rattraper leurs heures.
- lorsque nous venions en cours et qu'il n'y avait pas d'élèves (c'est arrivé, ces petits élèves étant en train de se faire dorer au soleil) le prof ne pouvait valider son heure de cours et "devait" son heure ! Hallucinant ! J'ai un collègue un jour qui a fait 120 km pour venir dans mon établissement et on lui a dit : les élèves ne sonst pas là, vous devrez rattraper vos heures ! Le gars s'était payé l'autoroute pour venir, et pour repartir, les frais d'essence, et : PAS PAYé ! Car nous devions les heures aux élèves. POur être payé, une fois, les élèves n'étant pas là sauf une, mais qui devait aller à l'infirmerie, je suis resté une heure à l'infirmerie pour dire que j'avais fait l'heure pour laquelle j'étais venu ! Autant vous dire que l'année suivante nous avons totalement laissé tombé cette formation.

Et tout cela pour quoi ? POur dénoncer le fait que nous sommes désignés pour responsables. Tu dis (ou fais entendre) The Ed que les heures sont sacrées pour les élèves. Je me fiche totalement de ce que pense le rectorat, d'ailleurs si le rectorat pensait nous le saurions. Non, nous délivrons un enseignement à X ou Y heure, c'est aux élèves de prendre en main cet enseignement.  Nous offrons et c'est à eux d'agir. Si un gamin ne veut pas, si avec lui ce n'est pas possible, c'est lui l'acteur de sa formation, et s'il est mis de côté, là encore il est l'acteur ou non de sa formation.

Actuellement nous sommes dans une dérive totale.  Et toi, The Ed, avec une bonne optique sans doute, tu inverses beaucoup de choses.
Nous ne devons pas des heures sacrées aux élèves. Ce sont les élèves qui doivent venir dans nos cours et apprendre.  Ce n'est pas nous qui les privons des heures, c'est eux !
La dérive est plus grande. Pronote et le cahier de texte électronique. Il y a des années nous avions des cahiers de textes, tenus par les élèves (que j'ai moi-même brûlé avec joie en fin d'année d'ailleurs). Les élèves ne pouvant pas les tenir, ce sont les prof qui les ont tenu. Puis ce ne sont plus les élèves qui les amenaient en cours car ils étaient détruits (pas en fin d'année, comme moi....) mais les prof qui devaient aller les remplir. Puis le cahier qui ne servait plus à rien (puisque rangé en salle des prof pour que l'élève ne puisse pas le faire disparaître, ne servant donc plus qu'au CdE ou à l'inspecteur pour nous surveiller). Et là il faut qu'on remplisse ce cahier par internet. POurquoi ? Ok, c'est pratique.  Pour les parents qui suivent (les autres s'en foutent totalement) et pour certains élèves (là encore, les sérieux). Et la dérive ? Mes élèves me disent "vous n'avez qu'à saisir sur pronote". Ben non, je ne saisi rien, non pas parce que je n'ai pas envie de le faire, mais parce que simplement c'est encore nous qui faisons à leur place. Nous engageons nos élèves vers le manque de responsabilité et d'autonomie (alors que bien sûr c'est l'inverse qui est affiché).  Les notes sur Internet ? Transparence pour les parents ? Oui ! Mais aussi manque de confiance de parents envers leurs propres gamins ! Et là encore nous devons faire à la place des parents et des élèves ?. Les parents ne sont plus capables d'exiger de leurs enfants qu'ils notent leurs notes sur leur cahier, donc nous devons le faire. Encore une fois le prof DOIT qq chose à l'élève et aux parents, et fait le travail  à la place des élèves, et des parents (pourtant, je peux vous le dire, des notes, moi j'en ai caché à mes parents en essayant de les arrondir en fin de trimestre  Very Happy . Là, c'est nous qui devons, l'élève ne doit rien ! Les devoirs, les cours, les polycop (vieux terme) nous devons les mettre en ligne. Très bien, mais là encore, nous faisons le travail à la place de l'élève. Les manuels scolaires, là encore, des collègues me disent qu'il faut prendre les cartes MRA (Rh Alpes) et aller commander à la place des élèves....  Merdouille  ! C'est encore à nous de faire  ? Non, rendre responsable les élèves ce n'est pas faire à leur place et s'ils sont capables de s'acheter leur dernier I Phone pourquoi ne pourraient-ils pas acheter leur manuel ?

Nous rendons nos élèves irresponsables dans tous les domaines, et ce que tu dis, The Ed, sur les heures dues aux élèves est dans le même sens. Tu places le prof comme responsable. Or nous devons amener l'élève à être responsable, pas le prof ! Lorsque l'élève sera dans le milieu professionnel, car c'est tout de même là que nous le menons, qui va lui remplir son agenda ? Qui va prendre en charge les documents dont il a besoin ? Son patron va les lui mettre en ligne pour qu'il puisse les récupérer s'il les a oubliés ?  Qui va lui acheter ce dont il a besoin ? En milieu pro, on nous dit que nous sommes responsables du fait que l'élève obtienne ou non un lieu de stage. Sans refuser de devoir aider un élève, car c'est souvent difficile, qui est responsable de sa recherche de stage ? Qui demain sera responsable de sa recherche d'emploi ?

Tu dis "L'heure de cours devient une unité de mesure du service rendu par la nation à l'élève (enfin à ses parents). Elle devient exigible. " Tu relates une réalité qui est imbécile (pas toi, qu'on s'entende bien, mais cette réalité). Or cette réalité n'en est pas une. Le rectorat je m'en tape, ils sont derrière leurs bureaux. Je m'en fiche. La seule chose qui compte c'est que dans une année je dois livrer en milieu professionnel des élèves autonomes et responsables, et capables. Et là tout va dans le sens inverse, malgré les discours malgré le jargon à la con des pédagoques qui se nourrissent de leurs certitudes.

Nous ne devons pas aux élèves, ce sont les élèves qui se doivent quelque chose ! Bien sûr nous leur devons qq chose, mais toi dans ton discours tu mets l'élève comme un élément passif. Nous devons, en tant qu'enseignant, mais nous ne sommes qu'un vecteur, l'acteur est l'élève. Et sur ce bon principe (on n'arrête pas de dire que l'élève doit être l'acteur de sa formation) on constate qu'en réalité c'est le prof qui doit tout faire à la place de l'élève, et que l'élève n'est en réalité plus qu'un élément passif de sa formation.... Et il n'attend que cela d'ailleurs : être passif.  Là, actuellement, on lui rend bien service.


Dernière édition par Jacq le Mer 9 Juil 2014 - 22:26, édité 5 fois
avatar
Jacq
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment faire avec un CPE bien trop laxiste et... nocif ??? GRRR

Message par Lilypims le Mer 9 Juil 2014 - 22:16

The Educator. Tu blablates, tu blablates et tu ne fais rien pour améliorer le système que tu critiques. Bien au contraire.
Tu sembles frustré par l'institution qui t'emploie (et je te comprends en partie) mais tu soulages cette frustration en passant tes nerfs sur les professeurs qui en font partie et n'en peuvent mais. Tu considères l'institution comme une prison mais c'est le professeur (celui qui doit exclure par exemple) que tu fustiges à longueur de posts et que tu méprises (relis-toi, ça saute aux yeux).
Bref, il est peut-être temps d'abandonner le navire.




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Frustration et préjugés. On dirait un Jane Austen.  Laughing 
 
Ah ces profs !  Razz 
 Embarassed 


Dernière édition par Lilypims le Mer 9 Juil 2014 - 22:17, édité 2 fois

_________________
...il faut continuer, je ne peux pas continuer, il faut continuer, je vais donc continuer...
avatar
Lilypims
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment faire avec un CPE bien trop laxiste et... nocif ??? GRRR

Message par doubledecker le Mer 9 Juil 2014 - 22:16

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:ben oui, que ça te plaise ou non...
TheEducator à raison, les enseignants du secondaire sont placés sous une double tutelle : pédagogique avec l'IPR, administrative avec le chef d'établissement.
Pour le reste, exclusion or not exclusion, je ne me permets pas d'entrer dans le débat tant je trouve qu'il n'y a pas de bonne ou mauvaise réponse à cette question.


Dernière édition par doubledecker le Mer 9 Juil 2014 - 22:19, édité 1 fois

_________________
If you're not failing every now and again it's a sign you're not doing anything very innovative (Woody Allen)


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
doubledecker
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment faire avec un CPE bien trop laxiste et... nocif ??? GRRR

Message par Sub Rosa le Mer 9 Juil 2014 - 22:18

C'est marrant qu'on parle de ça car notre CPE se pense dans le clan des " chefs " ...( son amitié profonde avec le PA, toussa toussa, ainsi que ses infructueuses tentatives pour réussir le concours de CDE doivent sûrement y être pour qqch)
Et ça marche tellement bien que plusieurs profs dans les réunions, quand ils ont besoin d'une réponse hiérarchique, l'interpelle ouvertement en tant supérieur , du genre " alors , qu'en pense le chef ?" ( et c'est sans ironie aucune, à mon grand désespoir  :shock:  )
avatar
Sub Rosa
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment faire avec un CPE bien trop laxiste et... nocif ??? GRRR

Message par Ergo le Mer 9 Juil 2014 - 22:20

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:ben oui, que ça te plaise ou non...
TheEducator à raison, les enseignants du secondaire sont placés sous une double tutelle : pédagogique avec l'IPR, administrative avec le chef d'établissement.
C'est ce qu'a écrit nitescence:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:D'abord, le CdE n'est pas notre supérieur hiérarchique : il est notre supérieur administratif, le supérieur hiérarchique c'est l'IPR. Son pouvoir s'arrête à la porte de notre classe.
 Wink 

_________________
No matter. Try again. Fail again. Fail better. ---Samuel Beckett
Stay afraid, but do it anyway. What's important is the action. You don't have to wait to be confident. Just do it and eventually the confidence will follow. ---Carrie Fisher
avatar
Ergo
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment faire avec un CPE bien trop laxiste et... nocif ??? GRRR

Message par nitescence le Mer 9 Juil 2014 - 22:25

oups... mal lu le message précédent.

_________________
Mordre. Mordre d'abord. Mordre ensuite. Mordre en souriant et sourire en mordant. (avec l'aimable autorisation de Cripure, notre dieu à tous)
avatar
nitescence
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment faire avec un CPE bien trop laxiste et... nocif ??? GRRR

Message par doubledecker le Mer 9 Juil 2014 - 22:29

Oui Ergo, c'est vrai je l'avais pourtant lu mais trop vite! Cela étant dit que cela me(nous) plaise ou non on ne peut pas balayer d'un revers de la main cette question comme l'a fait Nitescence : le "pouvoir" du CDE s'arrêterait devant notre porte? Hum, ce dernier est pourtant garant de la bonne marche de l'établissement. Mais je m'égare, je l'avoue car j'ai en tête un exemple vécu cet année.


Dernière édition par doubledecker le Mer 9 Juil 2014 - 22:30, édité 1 fois (Raison : la saisie automatique a transformé Ergo en Ergonomique... :roll:)

_________________
If you're not failing every now and again it's a sign you're not doing anything very innovative (Woody Allen)


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
doubledecker
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment faire avec un CPE bien trop laxiste et... nocif ??? GRRR

Message par nitescence le Mer 9 Juil 2014 - 22:32

ben en matière de pédagogie, nous sommes seuls chefs à bord à l'intérieur de la classe : le professeur concentre de fait le pouvoir législatif (le projet de progression annuelle, ce qu’il veut étudier), le pouvoir exécutif (la conduite du cours, les évaluations) et le pouvoir judiciaire (les punitions) au sein de sa classe. Cela s’appelle la « liberté pédagogique » et elle est même reconnue par la loi :
« La liberté pédagogique de l’enseignant s’exerce dans le respect des programmes [...] avec le conseil et sous le contrôle des membres des corps d’inspection.
Le conseil pédagogique [...] ne peut porter atteinte à cette liberté » (article L912-1-1 du Code de l’Education).

_________________
Mordre. Mordre d'abord. Mordre ensuite. Mordre en souriant et sourire en mordant. (avec l'aimable autorisation de Cripure, notre dieu à tous)
avatar
nitescence
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment faire avec un CPE bien trop laxiste et... nocif ??? GRRR

Message par Jacq le Mer 9 Juil 2014 - 22:33

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:The Educator. Tu blablates, tu blablates et tu ne fais rien pour améliorer le système que tu critiques. Bien au contraire.
Tu sembles frustré par l'institution qui t'emploie (et je te comprends en partie) mais tu soulages cette frustration en passant tes nerfs sur les professeurs qui en font partie et n'en peuvent mais. Tu considères l'institution comme une prison mais c'est le professeur (celui qui doit exclure par exemple) que tu fustiges à longueur de posts et que tu méprises (relis-toi, ça saute aux yeux).
Bref, il est peut-être temps d'abandonner le navire.
 


Je l'ai déjà dit à The Educator, et cela le vexe : il est fait pour être un manager de l'EN. Il en a le discours, les certitudes, le jargon, les chimères (j'utilise à nouveau ce terme car les illusions nous, les prof, nous les avons encore et c'est pour cela que nous faisons ce boulot, The Ed n'a plus que les chimères en tête). Désolé de dire cela, ami The Ed.


EDIT : et désolé, mais ce dont nous avons le moins besoin dans l'EN, ce sont des managers......
avatar
Jacq
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment faire avec un CPE bien trop laxiste et... nocif ??? GRRR

Message par CHADES le Mer 9 Juil 2014 - 22:44

Tiens je ne l'avais pas vu ce topic, j'ai la paresse de tout lire, mais juste quelques réflexions que ça m'inspire : Je pose ça là et je m'en vais :

1) Le (la) CPE est un(e) collègue, il est important de le tutoyer, l'appeler par son prénom, lui faire la bise, y compris devant les élèves et les familles, afin de bien définir :
a) qu'il n'y pas de rapport hiérarchique
b) que nous sommes à priori solidaires de ses décisions, et lui (elle) des nôtres.

2) Je sais ce n'est pas facile dans tous les établissements d'instaurer cette façon de faire mais c'est une chose vers laquelle nous devons tendre, selon moi, afin de vivre dans une ambiance relationnelle correcte.

3) Le travail de CPE n'est pas facile, se retrouver constamment devant les familles à gérer les conflits, et nous devons le respecter pour ça, et pour son travail. En même temps il n'est qu'un maillon secondaire du système et il doit en avoir conscience. Dans certains pays, cette fonction est gérée collectivement par les enseignants et cela ne se passe pas plus mal. Si on tombe sur un CPE qui se la pète, il faut donc à mon sens, surtout si on a un peu de bouteille, le remettre à sa place, c'est souvent salutaire.

3) Les deux CPE de mon établissement sont adorables et je les aime. Smile 

_________________
expert procrastinateur.
avatar
CHADES
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment faire avec un CPE bien trop laxiste et... nocif ??? GRRR

Message par doubledecker le Mer 9 Juil 2014 - 22:47

@ nitescence : certes mais tout ce qui se passe derrière notre porte ne relève pas uniquement de la pédagogie.

@chades : alors le 1) je le trouve énorme! Quoi, il faudrait embrasser les gens pour montrer l'absence de rapport hiérarchique??? Au secours!!!

_________________
If you're not failing every now and again it's a sign you're not doing anything very innovative (Woody Allen)


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
doubledecker
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment faire avec un CPE bien trop laxiste et... nocif ??? GRRR

Message par nitescence le Mer 9 Juil 2014 - 22:51

@ nitescence : certes mais tout ce qui se passe derrière notre porte ne relève pas uniquement de la pédagogie.

ah bon ? tu fais autre chose derrière la porte ? à moins de frapper un élève, je ne vois pas ce qui peut concerner le CdE...

_________________
Mordre. Mordre d'abord. Mordre ensuite. Mordre en souriant et sourire en mordant. (avec l'aimable autorisation de Cripure, notre dieu à tous)
avatar
nitescence
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment faire avec un CPE bien trop laxiste et... nocif ??? GRRR

Message par CHADES le Mer 9 Juil 2014 - 22:53

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
@chades : alors le 1) je le trouve énorme! Quoi, il faudrait embrasser les gens pour montrer l'absence de rapport hiérarchique??? Au secours!!!

J'assume. Pourquoi seulement les élèves seraient autorisés à se rouler des gamelles dans les couloirs ? Smile 

_________________
expert procrastinateur.
avatar
CHADES
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment faire avec un CPE bien trop laxiste et... nocif ??? GRRR

Message par doubledecker le Mer 9 Juil 2014 - 23:03

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:@ nitescence : certes mais tout ce qui se passe derrière notre porte ne relève pas uniquement de la pédagogie.

ah bon ? tu fais autre chose derrière la porte ? à moins de frapper un élève, je ne vois pas ce qui peut concerner le CdE...

Une élève qui ouvre grand une fenêtre, monte sur une chaise devant ladite fenêtre, un autre qui empile les chaises et les tables et grimpe pour voir jusqu'où il peut aller sans se vautrer...voilà quelques exemples de ce qui s'est passé dans un cours dans mon établissement cette année...allez dire au CdE qu'il n'avait pas à venir mettre son nez derrière la porte.

_________________
If you're not failing every now and again it's a sign you're not doing anything very innovative (Woody Allen)


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
doubledecker
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment faire avec un CPE bien trop laxiste et... nocif ??? GRRR

Message par Sub Rosa le Mer 9 Juil 2014 - 23:05

Il est vrai que le CDE n'a aucun pouvoir pour juger de notre pédagogie, il n'est là que pour veiller au bon déroulement administratif des choses : cahier de texte à jour, ponctualité, etc


Ce qui me choque encore, ce sont les CDE ( fait non rarissime malheureusement) qui osent dire à tel prof qu'il note trop large ou trop "sec"...
avatar
Sub Rosa
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment faire avec un CPE bien trop laxiste et... nocif ??? GRRR

Message par Sub Rosa le Mer 9 Juil 2014 - 23:06

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:@ nitescence : certes mais tout ce qui se passe derrière notre porte ne relève pas uniquement de la pédagogie.

ah bon ? tu fais autre chose derrière la porte ? à moins de frapper un élève, je ne vois pas ce qui peut concerner le CdE...

Une élève qui ouvre grand une fenêtre, monte sur une chaise devant ladite fenêtre, un autre qui empile les chaises et les tables et grimpe pour voir jusqu'où il peut aller sans se vautrer...voilà quelques exemples de ce qui s'est passé dans un cours dans mon établissement cette année...allez dire au CdE qu'il n'avait pas à venir mettre son nez derrière la porte.

Je crois que Nitescence voulait parler de liberté pédagogique de l'enseignant...
avatar
Sub Rosa
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment faire avec un CPE bien trop laxiste et... nocif ??? GRRR

Message par doubledecker le Mer 9 Juil 2014 - 23:11

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
@chades : alors le 1) je le trouve énorme! Quoi, il faudrait embrasser les gens pour montrer l'absence de rapport hiérarchique??? Au secours!!!

J'assume. Pourquoi seulement les élèves seraient autorisés à se rouler des gamelles dans les couloirs ? Smile 

Ah mais s'il s'agit de rouler des gamelles alors je veux que ce soit lui mon CPE

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

_________________
If you're not failing every now and again it's a sign you're not doing anything very innovative (Woody Allen)


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
doubledecker
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment faire avec un CPE bien trop laxiste et... nocif ??? GRRR

Message par doubledecker le Mer 9 Juil 2014 - 23:12

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:@ nitescence : certes mais tout ce qui se passe derrière notre porte ne relève pas uniquement de la pédagogie.

ah bon ? tu fais autre chose derrière la porte ? à moins de frapper un élève, je ne vois pas ce qui peut concerner le CdE...

Une élève qui ouvre grand une fenêtre, monte sur une chaise devant ladite fenêtre, un autre qui empile les chaises et les tables et grimpe pour voir jusqu'où il peut aller sans se vautrer...voilà quelques exemples de ce qui s'est passé dans un cours dans mon établissement cette année...allez dire au CdE qu'il n'avait pas à venir mettre son nez derrière la porte.

Je crois que Nitescence voulait parler de liberté pédagogique de l'enseignant...

C'était donc un raccourci.

_________________
If you're not failing every now and again it's a sign you're not doing anything very innovative (Woody Allen)


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
doubledecker
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment faire avec un CPE bien trop laxiste et... nocif ??? GRRR

Message par Jacq le Mer 9 Juil 2014 - 23:31

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:@ nitescence : certes mais tout ce qui se passe derrière notre porte ne relève pas uniquement de la pédagogie.

ah bon ? tu fais autre chose derrière la porte ? à moins de frapper un élève, je ne vois pas ce qui peut concerner le CdE...

Une élève qui ouvre grand une fenêtre, monte sur une chaise devant ladite fenêtre, un autre qui empile les chaises et les tables et grimpe pour voir jusqu'où il peut aller sans se vautrer...voilà quelques exemples de ce qui s'est passé dans un cours dans mon établissement cette année...allez dire au CdE qu'il n'avait pas à venir mettre son nez derrière la porte.


Pas faux. Vous voulez que je vous dise tout ce que j'ai fait en tant qu'élève ? Je ne peux pas tellement on a fait, avec certains prof. J'ai croisé il y a un an ma prof de l'époque en histoire géo, nous avons discuté de mes années de collège. Elle se souvenait de nous comme des élèves adorables (faut dire qu'avec elle on ne bronchait pas.... même moi) et surtout de trois collègues incapables de faire cours... elle se marre encore. Mais ces trois collègues ont fait carrière.
Si le CdE était passé derrière la porte je pense qu'il aurait pu et aurait dû arrêter certaines choses. Nous avons ruiné un prof, pédagogiquement parlant. Et je ne sais pas comment il a fait pour continuer à être prof ensuite.... comment il a fait lui, comment la hiérarchie l'a laissé être prof... Tout le monde est coupable, lui, nous en tant qu'élève, la hiérarchie qui a laissé faire sans rien ignorer, les collègues qui l'ont laissé avec nous qui étions infectes et avons détruit et son année et son enseignement. Je ne comprends pas, ni pour lui, ni pour les autres élèves qu'il a eu ensuite. Et le CdE n'ignorait rien, mais par manque de courage, de toute façon elle aussi était, pardonnez moi l'expression, à***..... ! Et en tant que CdE "à***", elle a bien sûr obtenu une promotion pour la caser ailleurs. On récompense bien les CdE pour leur incapacité en leur donnant de meilleurs établissements !
avatar
Jacq
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment faire avec un CPE bien trop laxiste et... nocif ??? GRRR

Message par the educator le Jeu 10 Juil 2014 - 8:59


Et tout cela pour quoi ? POur dénoncer le fait que nous sommes désignés pour responsables. Tu dis (ou fais entendre) The Ed que les heures sont sacrées pour les élèves. Je me fiche totalement de ce que pense le rectorat, d'ailleurs si le rectorat pensait nous le saurions.
mais je suis d'accord avec toi, hein. Sauf que moi, je passe mon temps à gérer des sorties du cadre, du coup, ben même s'il est terriblement stupide, le cadre, je tiens à ce qu'on reste dedans.

nitexcence a écrit:ben en matière de pédagogie, nous sommes seuls chefs à bord à l'intérieur de la classe :
Bien sur, dans un hopital, le chirurgien qui opère est seul maître à bord dans la salle d'opération! Il n'empeche qu'en sortant, il a des compte à rendre à son directeur (qui n'est souvent même pas medecin!).
Le chef d'établissement est un supérieur hiérarchique au sens propre, même s'il ne juge pas ta pratique, il peut decider de tes modalités d'exercices, te rappeler à l'ordre si tu ne respectes pas le cadres réglementaires, demander l'expertise de l'ipr s'il a des doutes sur tes méthodes, etc...
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
Je l'ai déjà dit à The Educator, et cela le vexe : il est fait pour être un manager de l'EN.
Nan mais j'assume le côté managérial, et je pense que tu te trompes sur les effets d'un management intelligent, par contre je suis sur que ce ne sera jamais dans l'EN.

the educator
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment faire avec un CPE bien trop laxiste et... nocif ??? GRRR

Message par Simone Boué le Jeu 10 Juil 2014 - 9:16

Et heureusement... The Ed : devenez ministre de l'éduc nat. Vraiment. Au moins, vos idées de manager (remarquez, elles sont dans la droite ligne de la MAP et de feu la RGPP) devraient satisfaire nos politiques.
avatar
Simone Boué
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment faire avec un CPE bien trop laxiste et... nocif ??? GRRR

Message par the educator le Jeu 10 Juil 2014 - 10:03

Au moins, vos idées de manager
Le problème c'est que chez nous, dans l'EN, on a une vision du management qui au choix est héritée de la lutte des classes, ou de l'exemple piteux de nos chefs d'établissements (qui n'ont jamais été formés pour ça et n'ont aucune culture des ressources humaines et de pilotage).
On s'effraie tous avec ça, et je suis d'accord, en l'état, le "management" dans notre institution est une horreur.
Le simple fait qu'il n'y ait pas de vrai service de ressources humaines est pour moi révélateur: c'est comme si on travaillait avec des robots, des numéros. En recoupant par exemple avec le problème de l'unité "heure de cours" justement critiqué par Jacq (et que je rejoins complètement sur ce coup là), on se rend compte que de management, il n'existe pas: on remplir des colonnes sur des tableaux excel. La management, c'est tout, sauf ça.

the educator
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment faire avec un CPE bien trop laxiste et... nocif ??? GRRR

Message par amour le Jeu 10 Juil 2014 - 10:21

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
Au moins, vos idées de manager
Le problème c'est que chez nous, dans l'EN, on a une vision du management qui au choix est héritée de la lutte des classes, ou de l'exemple piteux de nos chefs d'établissements (qui n'ont jamais été formés pour ça et n'ont aucune culture des ressources humaines et de pilotage).
On s'effraie tous avec ça, et je suis d'accord, en l'état, le "management" dans notre institution est une horreur.
Le simple fait qu'il n'y ait pas de vrai service de ressources humaines est pour moi révélateur: c'est comme si on travaillait avec des robots, des numéros. En recoupant par exemple avec le problème de l'unité "heure de cours" justement critiqué par Jacq (et que je rejoins complètement sur ce coup là), on se rend compte que de management, il n'existe pas: on remplir des colonnes sur des tableaux excel. La management, c'est tout, sauf ça.

Bien sûr que le management, ce n'est pas remplir des tableaux, mais the Ed, c'est quoi alors le management? et quel serait un management adapté à l'EN?

Je connais des managers en entreprise: leur premier souci est de connaitre très précisément et en profondeur les tâches, fonctions et objectifs des personnes qu'elles dirigent (et de pouvoir les faire à leur place dans de nombreux cas). Or tu nous dis d'une part que tu es "quasi" formé pour être CDE et nous montre constamment par tes interventions que tu ne connais absolument pas le métier d'enseignant. Je te repose donc la question: quel serait un management acceptable à l'EN, et qui pourrait manager les enseignants?
avatar
amour
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment faire avec un CPE bien trop laxiste et... nocif ??? GRRR

Message par the educator le Jeu 10 Juil 2014 - 10:48

Je connais des managers en entreprise: leur premier souci est de connaitre très précisément et en profondeur les tâches, fonctions et objectifs des personnes qu'elles dirigent (et de pouvoir les faire à leur place dans de nombreux cas).
En général, dans les boites un peu sérieuses, ce n'est pas possible. La complexité des tâches font que tu ne peux de toutes manières pas maitriser le process complet. En RH, quand tu veux vérifier que quelqu'un sait s’acquitter d'une tache, tu fais soit appel à un expert, soit à des références. D'ailleurs ta compétence consiste essentiellement à savoir lire des indicateurs et à mettre en face des solutions (que tu ne maitrises parfois que dans leur description/topologie). En management, tu évalues les conditions et le résultat. Parmi les conditions, il y a ce que la RH t'as vendu, mais pas seulement.
Pour reprendre l'exemple d'un établissement, un cde, pour prendre une décision d'ordre pédagogique, devrait pouvoir solliciter les professeurs, pour avoir un retour. A partir de ces retours, peut être divergents, trancher. A ce moment là, dans une boite normale, on se range derrière l'avis du chef, même si son propre avis diverge. Au mieux on reconnait qu'on s'est trompé, au pire on montre pourquoi son avis était meilleur, mais pas en sabotant le plan d'origine.
Chez nous pour arriver à ça, il manque deux choses: un vrai respect et une vraie reconnaissance des compétences de chacun (c'est une catastrophe dans l'EN). Un vrai esprit "de boutique". Et ne pas confondre le professionnel que l'on est avec notre nature propre.
Moi je sais que quand je dis à mes chefs que j'aimerais que des collègues profs siègent en réunion de direction, je fais scandale. Pourtant ça me parait nécessaire quand j'observe la structure.

the educator
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Page 12 sur 15 Précédent  1 ... 7 ... 11, 12, 13, 14, 15  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum