Comment faire avec un CPE bien trop laxiste et... nocif ??? GRRR

Page 3 sur 15 Précédent  1, 2, 3, 4 ... 9 ... 15  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Comment faire avec un CPE bien trop laxiste et... nocif ??? GRRR

Message par the educator le Dim 6 Juil - 9:32

A condition que ce soit de mauvaises habitudes. J'ai à l'inverse un collègue qui a fait venir l'ipr evs a deux reprises dans une année d'une part pour qu'on lui confirme que son travail était correct, d'autre part pour qu'il le rappelle poliment au cde (avec menace de recours administratif à la clé)à. C'est un des avantages de partager avec eux nos inspecteurs Wink
Et d'êtres formés à travailler sur les textes et sur le cadre.

the educator
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment faire avec un CPE bien trop laxiste et... nocif ??? GRRR

Message par Lilypims le Dim 6 Juil - 9:44

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
Nuire à ton confort, ça peut faire partie de nos missions lol. C'est même un ipr qui me l'a dit (en parlant d'un chef ^^ )

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
Plus prosaïquement c'est peut être aussi parce que tu n'as pas les idées claires par rapport à nos missions, et à notre positionnement souvent moins corporatiste.
Si tu pouvais éviter d'agiter comme des chiffons rouges qui ne font peur qu'à toi toujours les mêmes clichés, ça faciliterait les discussions. Tu utilises trop souvent "confort" pour "conditions propices à un travail efficace", et "corporatisme" pour "fonctionnement d'une institution".

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
>Sub Rosa, si tu veux vraiment emmerdé ton collègue, jette vraiment un oeil à nos missions, et à nos statuts. Il y a quelques trucs sur lesquels on est facilement prenable, et bien emmerdés pour se justifier Wink Si besoin, PM (je rassure tout le monde, je suis père de famille!!)
Je te rassure, je l'avais déjà signalé un peu plus haut à tout le monde.  Razz 

_________________
...il faut continuer, je ne peux pas continuer, il faut continuer, je vais donc continuer...
avatar
Lilypims
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment faire avec un CPE bien trop laxiste et... nocif ??? GRRR

Message par ycombe le Dim 6 Juil - 10:04

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:A condition que ce soit de mauvaises habitudes.
Venir me dire qu'un élève ne peut pas être viré tous les jours, c'est une très mauvaise habitude. Ce n'est qu'un exemple, mais caractéristique.


avatar
ycombe
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment faire avec un CPE bien trop laxiste et... nocif ??? GRRR

Message par the educator le Dim 6 Juil - 10:24

Venir me dire qu'un élève ne peut pas être viré tous les jours, c'est une très mauvaise habitude. Ce n'est qu'un exemple, mais caractéristique.
Soyons clair, jamais un IPR EVS ne te donnera raison sur ce point. Le cadre juridique décrit assez justement l'exclusion de cours. Le problème, c'est que, je l'admets, les solutions ne sont pas évidentes, ni immédiates. Mais je te dirais que ce n'est pas le problème du CPE. En revanche, la prise en charge de cet élève devient son problème, si bien qu'en gros, ça peut vite devenir chacun sa merde: les textes lui permettent de refuser de porter cette responsabilité. Et de signaler au chef ce disfonctionnement. Alors après tu peux ne pas être content, mais encore une fois, ce n'est pas le problème du CPE.

Tu utilises trop souvent "confort" pour "conditions propices à un travail efficace", et "corporatisme" pour "fonctionnement d'une institution".
Je ne fais pas la confusion, non. mais vraiment hein.

AH tiens, dans mon élan, j'avais oublié, sur l'entrée du CPE en pédagogie (que je conteste un peu en l'état, mais c'est pas notre problème ici):

Article 4 du Décret du 11 octobre 1989 portant statut particulier des C.P.E et des C.E

Le rôle pédagogique du Cpe est quant à lui formulé en 1989, à partir de la modification du décret de 1970 qui « associe les Cpe aux personnels enseignants pour assurer le suivi individuel des élèves et procéder à leur évaluation, ils contribuent à conseiller les élèves dans le choix de leur projet d’orientation…».


Dernière édition par the educator le Dim 6 Juil - 10:28, édité 1 fois

the educator
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment faire avec un CPE bien trop laxiste et... nocif ??? GRRR

Message par the educator le Dim 6 Juil - 10:27

...


Dernière édition par the educator le Dim 6 Juil - 10:36, édité 1 fois

the educator
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment faire avec un CPE bien trop laxiste et... nocif ??? GRRR

Message par Lilypims le Dim 6 Juil - 10:30

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Venir me dire qu'un élève ne peut pas être viré tous les jours, c'est une très mauvaise habitude. Ce n'est qu'un exemple, mais caractéristique.
Soyons clair, jamais un IPR EVS ne te donnera raison sur ce point. Le cadre juridique décrit assez justement l'exclusion de cours. Le problème, c'est que, je l'admets, les solutions ne sont pas évidentes, ni immédiates. Mais je te dirais que ce n'est pas le problème du CPE. En revanche, la prise en charge de cet élève devient son problème, si bien qu'en gros, ça peut vite devenir chacun sa merde: les textes lui permettent de refuser de porter cette responsabilité. Et de signaler au chef ce disfonctionnement. Alors après tu peux ne pas être content, mais encore une fois, ce n'est pas le problème du CPE.
Les textes ne permettent pas à un CPE de ramener au professeur l'élève qu'il a exclu.

_________________
...il faut continuer, je ne peux pas continuer, il faut continuer, je vais donc continuer...
avatar
Lilypims
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment faire avec un CPE bien trop laxiste et... nocif ??? GRRR

Message par the educator le Dim 6 Juil - 10:35

non, mais les textes empêchent un professeur d'exclure sans une prise en charge par la vie scolaire il me semble. Un élève qui se trouve dans les couloirs sans raisons d'y être, sa place est en cours. sinon c'est ta responsabilité qui est engagée.
Cela dit en général, quand j'en arrive là, je passe par le chef: voilà m. machin nous exclut untel pour la quatrieme fois de la semaine, je vous laisse regler le probleme qui ne semble pas de mon ressors.


Dernière édition par the educator le Dim 6 Juil - 10:38, édité 1 fois

the educator
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment faire avec un CPE bien trop laxiste et... nocif ??? GRRR

Message par ycombe le Dim 6 Juil - 10:37

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
Venir me dire qu'un élève ne peut pas être viré tous les jours, c'est une très mauvaise habitude. Ce n'est qu'un exemple, mais caractéristique.
Soyons clair, jamais un IPR EVS ne te donnera raison sur ce point.

Et alors? Il propose quoi, l'IPR EVS, pour un élève qui commence par refuser de respecter le plan de classe? Je n'ai pas cédé et d'élève a fini par s'asseoir là où j'avais décidé. J'ai juste du le virer tous les jours pendant une semaine, à chaque début d'heure. Je suis responsable du travail de la classe et je fais le plan de classe au mieux pour limiter les problèmes, commencer à accepter qu'un élève s'assoie où il veut c'est foutre en l'air la possibilité de faire travailler les autres.

L'IPR EVS dit ce qu'il veut, les élèves qui viennent pour foutre le bordel on a le devoir de les exclure. Tous les jours si besoin est. Les autres élèves ont le droit de bosser dans le calme.


_________________
Assurbanipal: "Passant, mange, bois, divertis-toi ; tout le reste n’est rien".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".
avatar
ycombe
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment faire avec un CPE bien trop laxiste et... nocif ??? GRRR

Message par Balthamos le Dim 6 Juil - 10:38

Fiche Eduscol a écrit:L'article L. 912-1 du Code de l'éducation prévoit que les enseignants sont responsables de l'ensemble des activités scolaires des élèves et, à ce titre, une décision d'exclusion de cours peut être prise en fonction de l'intérêt général et pour assurer la continuité des activités de la classe.

Justifiée par un comportement inadapté au bon déroulement d'un cours, l'exclusion ponctuelle doit demeurer exceptionnelle et donner lieu systématiquement à une information écrite au conseiller principal d'éducation ainsi qu'au chef d'établissement. Elle s'accompagne d'une prise en charge de l'élève dans le cadre d'un dispositif prévu à cet effet de manière à assurer la continuité de la surveillance.

Il s'agit d'une réponse ponctuelle qui relève de la responsabilité professionnelle de l'enseignant.

Toutefois la répétitivité d'une exclusion doit amener l'équipe éducative à s'interroger sur une prise en compte collective des difficultés que rencontre l'élève fréquemment exclu.

Donc exclusion selon l'appréciation de l'enseignant. L'élève exclu est pris en charge par le dispositif prévu à l'échelle local, en général vie sco/ CPE et perm.

Si exclusion répétée et chronique, on admet qu'il y a un problème et l'équipe doit s'interroger pour le résoudre. Le plus souvent, ce problème est lié à l'attitude de l'élève et annonce une attitude de décrochage.
avatar
Balthamos
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment faire avec un CPE bien trop laxiste et... nocif ??? GRRR

Message par the educator le Dim 6 Juil - 10:42

L'IPR EVS dit ce qu'il veut, les élèves qui viennent pour foutre le bordel on a le devoir de les exclure. Tous les jours si besoin est.
ben si tu veux, sauf que c'est pas mon devoir de les prendre en charge.
Maintenant je joue au coin parce que dans les faits, ça m'est arrivé que des collègues passent me voir en me disant "lui, s'il vient sans son matos, je l'exclus jusqu'a epuisement", mais dans ces cas là, on fait ça d'un commun accord, je sais que c'est accompagné, repris, que c'est un outil et pas un debarras, etc... mais dans la réalité des textes, rien ne m'oblige à le faire.

Donc exclusion selon l'appréciation de l'enseignant.
c'est ecrit "responsabilité professionnelle", c'est tout à fait autre chose. Le chef peut te la rappeler, ta responsabilité professionnelle.


Dernière édition par the educator le Dim 6 Juil - 10:44, édité 1 fois

the educator
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment faire avec un CPE bien trop laxiste et... nocif ??? GRRR

Message par the educator le Dim 6 Juil - 10:43

Et alors? Il propose quoi, l'IPR EVS, pour un élève qui commence par refuser de respecter le plan de classe?
Encore une fois, c'est pas mon problème.

the educator
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment faire avec un CPE bien trop laxiste et... nocif ??? GRRR

Message par ycombe le Dim 6 Juil - 10:58

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
Et alors? Il propose quoi, l'IPR EVS, pour un élève qui commence par refuser de respecter le plan de classe?
Encore une fois, c'est pas mon problème.

C'est un peu lourd, ça. Tu me dis que l'IPR EVS ne me donnerait pas raison, et quand je demande ce qu'il propose, tu bottes en touche. Si tu connais pas l'avis de l'IPR EVS sur ce genre de problème, tu ne peux pas dire qu'il me donnerait tort. Si ça trouve il serait d'accord avec ma façon de faire et conseillerait une commission éducative dans la semaine pour rappeler le gamin à l'ordre.
avatar
ycombe
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment faire avec un CPE bien trop laxiste et... nocif ??? GRRR

Message par ycombe le Dim 6 Juil - 11:28

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:non, mais les textes empêchent un professeur d'exclure sans une prise en charge par la vie scolaire il me semble. Un élève qui se trouve dans les couloirs sans raisons d'y être, sa place est en cours. sinon c'est ta responsabilité qui est engagée.
Cela dit en général, quand j'en arrive là, je passe par le chef: voilà m. machin nous exclut untel pour la quatrieme fois de la semaine, je vous laisse regler le probleme qui ne semble pas de mon ressors.
Parce qu'il n'est pas déjà au courant le CdE? Il ne reçoit pas systématiquement une copie des rapports d'exclusion qui accompagnent le gamin?


avatar
ycombe
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment faire avec un CPE bien trop laxiste et... nocif ??? GRRR

Message par Invité le Dim 6 Juil - 12:38

Ce que je voulais dire surtout c'est que moi en tant que cpe je suis aené à gerer des situations de tension, sans arret

Ce que j'ai envie de dire, aux CPE de France et de Navarre, c'est que nous, les profs, non seulement nous sommes aussi amenés à gérer des situation de tension dans nos classe, mais qu'en plus, on doit donner cours!
S'ils pouvaient le comprendre, et y mettre du leur, quand on juge qu'un élève perturbe le cours, nous empêche de donner cours et a plus sa place, ponctuellement, en permanence....

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment faire avec un CPE bien trop laxiste et... nocif ??? GRRR

Message par Lilypims le Dim 6 Juil - 12:50

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:non, mais les textes empêchent un professeur d'exclure sans une prise en charge par la vie scolaire il me semble. Un élève qui se trouve dans les couloirs sans raisons d'y être, sa place est en cours. sinon c'est ta responsabilité qui est engagée.
Cela dit en général, quand j'en arrive là, je passe par le chef: voilà m. machin nous exclut untel pour la quatrieme fois de la semaine, je vous laisse regler le probleme qui ne semble pas de mon ressors.

Sûrement pas. Quand j'exclus avec un rapport en bonne et due forme et un travail à faire, si la vie scolaire ne prend pas l'élève en charge, c'est elle qui est responsable. Quelle blague ! Tu te défausses bien légèrement de tes responsabilités et de tes tâches. Tu fais partie de l'équipe éducative, non ? Alors, tu peux aussi chercher une solution.

_________________
...il faut continuer, je ne peux pas continuer, il faut continuer, je vais donc continuer...
avatar
Lilypims
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment faire avec un CPE bien trop laxiste et... nocif ??? GRRR

Message par Maria Téguy le Dim 6 Juil - 15:06

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:L'IPR EVS  dit ce qu'il veut, les élèves qui viennent pour foutre le bordel on a le devoir de les exclure. Tous les jours si besoin est. Les autres élèves ont le droit de bosser dans le calme.

Parfaitement d'accord. C'est la base de tout pour exercer notre métier.

_________________
Il est nuisible au développement de l'art et de la science d'imposer par des mesures administratives un style particulier d'art ou une école de pensée à l'exclusion d'une autre.
avatar
Maria Téguy
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment faire avec un CPE bien trop laxiste et... nocif ??? GRRR

Message par the educator le Dim 6 Juil - 15:59

Pour exercer votre métier, peut être, moi je cherche simplement à exercer le mien.

Quand j'exclus avec un rapport en bonne et due forme et un travail à faire, si la vie scolaire ne prend pas l'élève en charge, c'est elle qui est responsable.
oui et non, les protocoles sont locaux, et si d'aventure ton cde est assez casse cou pour laisser des élèves exclus se balader seuls, grand bien lui fasse. Que ce soit clair, tant que l'élève ne passe pas clairement sous ma responsabilité, c'est à dire si le protocole est respecté (par exemple chez moi je n'ai pas besoin d'un rapport immédiat ni de boulot, ça on s'en occupe, j'imagine que si l'exclusion est exceptionnelles et réservée aux crises importantes, donner du travail est le cadet des soucis de l'enseignant) et qu'un adulte de mon équipe prend en charge le gamin, je ne suis pas responsable. SI un collègue abuse de son droit, il peut compter sur moi pour aller voir le chef pour lui demander des solutions, étant donné que ça perturbe mon fonctionnement (je n'ai pas un AED qui campe en attendant les appels au secours, ni forcément la capacité d'accueil pour 3/4 élèves supplémentaires. J'ajoute que personnellement, je n'interviens JAMAIS immédiatement en classe: j'ai souvent autre chose à faire à ce moment là et raler sur des bavardages ou des oublis de matos, c'est le problème du prof). Parfois le chef me demande de ramener un gamin, quand il estime que c'est une exclusion un peu abusive. Je ne pense pas que ce soit une solution constructive pour l'élève, mais ça remet les idées en place au collègue (qui se retrouve devant le choix cornélien de la désobéissance à une injonction directe haha)
Si tu exclus un élève sans attendre une prise en charge, chez moi, et que cet élève se plante dans l'escalier (ou plante le délégué/l'acoompagnant), c'est vers TA responsabilité qu'on se tournera et dans ce cas là il faudra sortir autre chose qu'un article d'éduscol....

Alors, tu peux aussi chercher une solution.
Mais bien sur. ça fait même partie de mes missions. Cependant si c'est un problème d'ordre interne à ta classe (par exemple si les autres collègues n'ont pas le problème, ou qu'a l'exterieur ça se passe bien), je ne me sens pas concerné. Surtout si la prise en charge du problème par le collègue se résume à l'exclusion...

Parce qu'il n'est pas déjà au courant le CdE? Il ne reçoit pas systématiquement une copie des rapports d'exclusion qui accompagnent le gamin?
Sisi, il guette les pigeons voyageurs et lis 50 rapports par semaines.... Nan mais sérieusement, vous ne vous demandez jamais à quoi ressemble notre quotidien, aux équipes d'encadrement?
Les rapports passent par chez moi, et je trie. D'abord je vérifie de quelle ordre est la prise en charge par le prof, et s'il y a une proposition de sanction. S'il n'y a ni l'un ni l'autre (ou si le collègue me demande de punir à sa place), hop, archive. Si l'évenement est grave (pas "refuse trois fois de se mettre à sa place, hein, sa je m'en fous), ou dès qu'une sanction est proposée, je vois l'élève, je mets ça par écrit aussi, et go CDE. Si c'est moins grave et que le collègue a commencé une prise en charge, je propose mon aide. Si ça me concerne directement (déconnages récurrents, sur plusieurs cours, dans la cour, problèmes avec des sources externe à la classe) je prends en charge directement, et on repart au point A. Mais c'est pas le sixième des rapports d'exclusion que je reçois.


Dernière édition par the educator le Dim 6 Juil - 16:07, édité 1 fois

the educator
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment faire avec un CPE bien trop laxiste et... nocif ??? GRRR

Message par Cath le Dim 6 Juil - 16:05

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Pour exercer votre métier, peut être, moi je cherche simplement à exercer le mien.

Quand j'exclus avec un rapport en bonne et due forme et un travail à faire, si la vie scolaire ne prend pas l'élève en charge, c'est elle qui est responsable.
oui et non, les protocoles sont locaux, et si d'aventure ton cde est assez casse cou pour laisser des élèves exclus se balader seuls, grand bien lui fasse. Que ce soit clair, tant que l'élève ne passe pas clairement sous ma responsabilité, c'est à dire si le protocole est respecté (par exemple chez moi je n'ai pas besoin d'un rapport immédiat ni de boulot, ça on s'en occupe, j'imagine que si l'exclusion est exceptionnelles et réservée aux crises importantes, donner du travail est le cadet des soucis de l'enseignant). SI un collègue abuse de son droit, il peut compter sur moi pour aller voir le chef pour lui demander des solutions, étant donné que ça perturbe mon fonctionnement (je n'ai pas un AED qui campe en attendant les appels au secours, ni forcément la capacité d'accueil pour 3/4 élèves supplémentaires. J'ajoute que personnellement, je n'interviens JAMAIS immédiatement en classe: j'ai souvent autre chose à faire à ce moment là et raler sur des bavardages ou des oublis de matos, c'est le problème du prof.
Si tu exclus un élève sans attendre une prise en charge, chez moi, et que cet élève se plante dans l'escalier (ou plante le délégué/l'acoompagnant), c'est vers TA responsabilité qu'on se tournera et dans ce cas là il faudra sortir autre chose qu'un article d'éduscol....


Je trouve ça assez gonflé... Si on exclut un élève, c'est toujours avec le reste de la classe à gérer, qui n'attend pas tranquillement que le cpe réfléchisse pour savoir s'il va prendre ou pas l'élève en charge. Le prof n'a pas à attendre la prise en charge: l'élève est accompagné du délégué, pendant ce temps, le cours continue.

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment faire avec un CPE bien trop laxiste et... nocif ??? GRRR

Message par mathmax le Dim 6 Juil - 16:11

Si je ne connaissais le métier de CPE que par la lecture de tes messages, je voterais sa suppression immédiate !

_________________
« Les machines un jour pourront résoudre tous les problèmes, mais jamais aucune d'entre elles ne pourra en poser un !  »
    Albert Einstein
avatar
mathmax
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment faire avec un CPE bien trop laxiste et... nocif ??? GRRR

Message par Balthamos le Dim 6 Juil - 16:52

Mon établissement fonctionne décidément très différemment du tien Educator.
Déjà le chef lit tout les rapports de ses niveaux et l'adjoint des siens. En fin de semaine, chefs et CPEs font le point sur les élèves qui posent des problèmes récurrents.
Et si un élève exclu revient en classe par demande du CPE ou chef, c'est la révolution assurée. On est assez solidaire sur ces questions. Question autorité du prof c'est la catastrophe et s'il y a un problème, autant chercher une solution avec le prof plutôt d'aggraver les problèmes de gestion de classe de l'enseignant.
avatar
Balthamos
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment faire avec un CPE bien trop laxiste et... nocif ??? GRRR

Message par ycombe le Dim 6 Juil - 17:08

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:

Parce qu'il n'est pas déjà au courant le CdE? Il ne reçoit pas systématiquement une copie des rapports d'exclusion qui accompagnent le gamin?
Sisi, il guette les pigeons voyageurs et lis 50 rapports par semaines....

50 par semaine. 10 par jours à survoler, ça ne me semble pas insurmontable. En tout cas, je vais désormais me faire un plaisir de donner moi-même une copie de mes quelques rapports d'exclusion au CdE. Je tiens à ce qu'il connaisse parfaitement le nom et le comportement du ou des élèves qui empêchent mes classes de bosser.




avatar
ycombe
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment faire avec un CPE bien trop laxiste et... nocif ??? GRRR

Message par dandelion le Dim 6 Juil - 17:20

En même temps, the educator ne peut pas lire les rapports et recevoir les parents qui viennent se plaindre qu'avec M. Machin c'est la catastrophe  Rolling Eyes .
avatar
dandelion
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment faire avec un CPE bien trop laxiste et... nocif ??? GRRR

Message par mathmax le Dim 6 Juil - 17:22

Laughing

_________________
« Les machines un jour pourront résoudre tous les problèmes, mais jamais aucune d'entre elles ne pourra en poser un !  »
    Albert Einstein
avatar
mathmax
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment faire avec un CPE bien trop laxiste et... nocif ??? GRRR

Message par yogi le Dim 6 Juil - 17:50

J'ai toujours trouvé cela humiliant et déconcertant que la vie scolaire nous renvoie l'exclu ,en classe ,sans la permission du prof.  Pas mieux pour discéditer le prof! Il n'y a pas de dialogue ni d'accord au préalable, on nous renvoie le paquet qu'on ne pouvait plus supporter/gérer, on ne se sent pas soutenu,bref si cela devait m'arriver encore,je pense que j'exigerai que Kévinou aille au bureau du Principal.En tous cas,je ne me laisserais pas faire.


Dernière édition par yogi le Dim 6 Juil - 20:26, édité 1 fois

_________________
"Jboirai du lait le jour où les vaches mangeront du raisin!"
avatar
yogi
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment faire avec un CPE bien trop laxiste et... nocif ??? GRRR

Message par the educator le Dim 6 Juil - 18:03

Si on exclut un élève, c'est toujours avec le reste de la classe à gérer, qui n'attend pas tranquillement que le cpe réfléchisse pour savoir s'il va prendre ou pas l'élève en charge. Le prof n'a pas à attendre la prise en charge: l'élève est accompagné du délégué, pendant ce temps, le cours continue.
Non mais attend, que je sois clair, le fonctionnement normal, c'est pas de jouer ce genre de jeu, et mes collègues sont assez contents du fonctionnement de notre service dans ces cas là. Un AED ramasse l'élève (vraiment, c'est de la folie d'envoyer un exclu avec le délégué, en cas de pétage de plomb d'une part, et aussi parce que le bon délégué se retrouve dans une drôle de posture par rapport à son camarade....) systématiquement ici.
ça, c'est en échange de ne pas abuser. Si les collègues abusent, on ne peut de toute manière pas suivre. En gros, quand un collègue joue au con et ne pva pas au bout de la démarche, il apprend à se demerder.

J'ai toujours trouvé cela humiliant et déconcertant que la vie scolaire nous renvoie l'exclus ,en classe ,sans la permission du prof. Pas mieux pour discéditer le prof! Il n'y a pas de dialogue ni d'accord au préalable, on nous renvoie le paquet qu'on ne pouvait plus supporter/gérer, on ne se sent pas soutenu,bref si cela devait m'arriver encore,je pense que j'exigerai que Kévinou aille au bureau du Principal.En tous cas,je ne me laisserais pas faire.
Je suis d'accord avec toi, le but dans ces cas là c'est justement de mettre le collègue entre deux chaises. Encore une fois, chez moi, il n'y a aucune raison pour que ça arrive si le collègue ne fait pas n'importe quoi.
Par contre, que tu exiges que le gamin passe au bureau du principal? Franchement, notre boulot, c'est pas d'attendre l'urgence, hein.... On n'est pas à votre disposition.... Et vous n'êtes pas en droit d'exiger à ce niveau là. rentrer dans un rapport de force, c'est mignon, mais avec son supérieur?

En même temps, the educator ne peut pas lire les rapports et recevoir les parents qui viennent se plaindre qu'avec M. Machin c'est la catastrophe
Très honnêtement, je suis là 37h par semaine, et je m'ennuie assez peu. Par contre, moi j'ai dit que je les lisais. Justement pour que mon cde n'ai pas à le faire...

the educator
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment faire avec un CPE bien trop laxiste et... nocif ??? GRRR

Message par the educator le Dim 6 Juil - 18:10

Et si un élève exclu revient en classe par demande du CPE ou chef, c'est la révolution assurée.
C'est parce que ton chef est mou. la plupart des chefs dans l'EN ne sont pas capable de renvoyer les gens à leurs obligations. C'est aussi pour ça qu'on n'est pas capable de faire notre travail dans les clous. Le cadre ne te plait pas? A moi non plus certain jour. Mais le jour ou ça va te revenir dans la figure (au hasard, ton kevin exclu démonte le délégué dans l'escalier et s’enfuit par dessus la grille), ton équipe de frondeurs pourra pleurer toutes les larmes qu'elle a en stock... Tu vois c'est mon boulot, mais je sais que j'évite au moins une quinzaine de lynchage en place publique tous les ans. Sur la quinzaine, au moins une dizaine avaient commis une faute professionnelle à la base du problème...
Ce n'est pas une généralité, j'ai aussi des collègues exemplaires, et puis même ceux qui déconnent sont de chouettes personnes, mais bon...

the educator
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 15 Précédent  1, 2, 3, 4 ... 9 ... 15  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum