Débats sur la note : expériences et réflexions au Danemark, en Suède et en Suisse.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Débats sur la note : expériences et réflexions au Danemark, en Suède et en Suisse.

Message par John le Lun 30 Juin 2014 - 0:07

Après avoir réformé la notation, le Danemark et la Suède font machine arrière.
le système de l'évaluation formatrice, c'est-à-dire sans aucune note, a été abandonné au Danemark à la suite des piètres résultats des élèves mesurés dans les enquêtes PISA de 2000 à 2003.

[...]la Suède qui, à son tour, fait un bilan négatif de l'évaluation sans notes. «Les résultats des enquêtes internationales comme PISA, PIRLS et TIMSS, semblent indiquer une baisse du niveau des connaissances chez les élèves suédois»
http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2014/06/24/01016-20140624ARTFIG00292-apres-avoir-reforme-la-notation-plusieurs-pays-europeens-font-machine-arriere.php

En Suisse, retour sur l'expérience vaudoise de la suppression des notes.
Les restrictions qui avaient été imposées aux notations ne semblent donc pas avoir convaincu les enseignants, puisqu'ils estiment que l'échelle plus grossière n'a pas favorisé une meilleure compréhension des
niveaux à atteindre. [...]

Dans le cadre de la réforme vaudoise, l'évaluation a été utilisée comme un levier pour inciter les enseignants à changer leur regard sur leur enseignement. [...] la solution adoptée qui a finalement accepté le retour des notes dès la 5e année, avec une échelle plus fine (demi-points) et avec des moyennes de branche en fin de semestre et d'année.
http://www.vd.ch/fileadmin/user_upload/organisation/dfj/ursp/Publications/Autres_publications/Supprimer_les_notes_ADMEE_SSRE_2005.pdf

En Suisse, au Primaire, dorénavant:
Au degré primaire, les performances scolaires sont évaluées au moyen de notes ou de rapports d'apprentissage ou autres procédés d'évaluation. Les rapports d'apprentissage et autres procédés d'évaluations sont surtout utilisés durant les premières années du degré primaire. La notation se base sur une échelle allant de 1 à 6 [...]

À l'école primaire, la décision du passage ou non des élèves vers l'année scolaire supérieure est prise en fin d'année scolaire sur la base de leurs performances. Le passage provisoire ou définitif en classe supérieure est fondé sur la moyenne des notes acquises[...]

Dans divers cantons, il est procédé, en fonction des années scolaires et des disciplines, soit de manière facultative ou obligatoire, à des examens de fin d'année, des travaux d'orientation et de comparaison, ou à des mesures du niveau de performance par rapport à celui de la classe. [...]Ils permettent par ailleurs aux enseignantes et enseignants d'apprécier le taux de réussite d'une classe donnée en le comparant avec celui d'autres classes.
http://systemeeducatif.educa.ch/fr/degre-primaire

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)
avatar
John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Débats sur la note : expériences et réflexions au Danemark, en Suède et en Suisse.

Message par Aevin le Lun 30 Juin 2014 - 7:42

Figaro a écrit:Certes, les enseignants interrogés reconnaissent des vertus à l'adoption d'une échelle de notation moins stricte. En particulier, la suppression des moyennes permet de mieux prendre en considération la progression de l'élève.
Ce qui est bien le but, non ? Prendre en compte la progression de l'élève. On est bien là, pour faire progresser les élèves. Et tous les travaux sur le feedback en milieu scolaire que j'ai pu lire, insistent lourdement sur l'importance de cette prise en compte.
Figaro a écrit:Mais remplacer les notes par des commentaires pose un sérieux problème. Au cours de cette expérimentation, les enseignants suisses ont pu observer que les commentaires en guise d'évaluation sont perçus par les élèves et leurs parents comme fondés sur des critères subjectifs.
Tout d'abord pas besoin de revenir sur le fait que les notes aussi sont subjectives. Il y a suffisamment d'études qui le démontrent. Que les parents ne le voient pas comme ça ... c'est peut-être là aussi le problème. Mais je connais quand même assez de cas qui montrent que les parents savent que selon les enseignants, les notes de leurs enfants changent. L'argument me semble donc un peu léger.

Figaro a écrit: Au contraire, les notes et les moyennes offrent une meilleure protection de l'enseignant face aux contestations.
Les notes seraient donc là, pour protéger l'enseignant? J'en suis pas sûr, je connais là encore assez de cas où les parents râlent justement à cause des notes.

Bref, je ne trouve pas très convaincante cette argumentation.

_________________
Automate - et fier de l'être  Wink

"Well, the travelling teachers do come through every few months," said the Baron.
"Yes, sir, I know sir, and they're useless. They teach facts, not understanding. It's like teaching people about forests by showing them a saw. I want a proper school, sir, to teach reading an writing, and most of all thinking, sir [...]"
Terry Pratchett - I Shall Wear Midnight

... und wer Fehler findet, kann sie behalten!
avatar
Aevin
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Débats sur la note : expériences et réflexions au Danemark, en Suède et en Suisse.

Message par MUTIS le Lun 30 Juin 2014 - 8:11

Personnellement ce sont les arguments contre les notes que j'ai toujours trouvés dérisoires et assez ridicules. Une sorte de gadget pédagogique pour éviter d'aborder la question des contenus qui participe grandement de la culture narcissique moderne. Satisfaire sans frustrer, flatter sans oser critiquer, complimenter sans réprimander et donc casser tout outil générateur de frustration. On peut ainsi fabriquer des générations d'autosatisfaits qui ne supportent plus la critique et la frustration, incapables d'efforts et de travail soutenu pour remédier à des lacunes qu'on n'ose plus leur indiquer.
Plaisir, jeu, autosatisfaction, narcissisme effréné, refus de la frustration et de l'interdit voilà tout ce qui se dessine derrière cette volonté de supprimer des notes qui ne répondent pas aux critères de la société du spectacle superficiel. Et au lieu d'expliquer ou de mieux utiliser un outil subtil qui propose une échelle de 1 à 20 ou de 1 à 40, on préfère un outil narcissique et simpliste qui satisfera les egos : des petites croix et des compétences pour tous distribuées à la louche !

_________________
"Heureux soient les fêlés car ils laissent passer la lumière" (Audiard)
"Ce n'est pas l'excès d'autorité qui est dangereux, c'est l'excès d'obéissance" (Primo Levi)
"La littérature, quelque passion que nous mettions à le nier, permet de sauver de l'oubli tout ce sur quoi le regard contemporain, de plus en plus immoral, prétend glisser dans l'indifférence absolue" (Enrique Vila-Matas)
avatar
MUTIS
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Débats sur la note : expériences et réflexions au Danemark, en Suède et en Suisse.

Message par Dhaiphi le Lun 30 Juin 2014 - 8:24

John a écrit:Après avoir réformé la notation, le Danemark et la Suède font machine arrière.
Si les pays nordiques, à la si bonne réputation auprès de l'EN, abandonnent lâchement les smileys et autres ECA qu'allons nous devenir ?  heu 
Une proposition de travail "allongé sur le sol en chaussettes" pourra-t-elle nous préserver d'un naufrage annoncé ?  titanic


Dernière édition par Dhaiphi le Lun 30 Juin 2014 - 9:59, édité 1 fois

_________________
De toutes les écoles que j’ai fréquentées, c’est l’école buissonnière qui m’a paru la meilleure.  
[Anatole France]
J'aime les regretteurs d'hier qui voudraient changer le sens des rivières et retrouver dans la lumière la beauté d'Ava Gardner.
[Alain Souchon]
avatar
Dhaiphi
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Débats sur la note : expériences et réflexions au Danemark, en Suède et en Suisse.

Message par Igniatius le Lun 30 Juin 2014 - 9:38

Je retourne cette phrase ds ma tête : "prendre en compte la progression de l'élève."
Et j'ai le sentiment qu'elle ne veut rien dire.

Apparemment, on peut atteindre cet objectif en formant moins bien les élèves (cf. Liens donnés par John et Aevin via Le Figaro).
Alors je me demande de qui l'intérêt est servi ?

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson
avatar
Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Débats sur la note : expériences et réflexions au Danemark, en Suède et en Suisse.

Message par philann le Lun 30 Juin 2014 - 9:55

MUTIS a écrit:Personnellement ce sont les arguments contre les notes que j'ai toujours trouvés dérisoires et assez ridicules. Une sorte de gadget pédagogique pour éviter d'aborder la question des contenus qui participe grandement de la culture narcissique moderne. Satisfaire sans frustrer, flatter sans oser critiquer, complimenter sans réprimander et donc casser tout outil générateur de frustration. On peut ainsi fabriquer des générations d'autosatisfaits qui ne supportent plus la critique et la frustration, incapables d'efforts et de travail soutenu pour remédier à des lacunes qu'on n'ose plus leur indiquer.
Plaisir, jeu, autosatisfaction, narcissisme effréné, refus de la frustration et de l'interdit voilà tout ce qui se dessine derrière cette volonté de supprimer des notes qui ne répondent pas aux critères de la société du spectacle superficiel. Et au lieu d'expliquer ou de mieux utiliser un outil subtil qui propose une échelle de 1 à 20 ou de 1 à 40, on préfère un outil narcissique et simpliste qui satisfera les egos : des petites croix et des compétences pour tous distribuées à la louche !

C'est exactement ce que je pense!!!

_________________
2014-2015: poste fixe dans les Hauts de Seine Very Happy Very Happy Very Happy
2013-2014: certifiée stagiaire dans les Hauts de Seine cheers 
2011-2013: prof. contractuelle dans l'Essonne
avatar
philann
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Débats sur la note : expériences et réflexions au Danemark, en Suède et en Suisse.

Message par lumeeka le Lun 30 Juin 2014 - 10:52

philann a écrit:
MUTIS a écrit:Personnellement ce sont les arguments contre les notes que j'ai toujours trouvés dérisoires et assez ridicules. Une sorte de gadget pédagogique pour éviter d'aborder la question des contenus qui participe grandement de la culture narcissique moderne. Satisfaire sans frustrer, flatter sans oser critiquer, complimenter sans réprimander et donc casser tout outil générateur de frustration. On peut ainsi fabriquer des générations d'autosatisfaits qui ne supportent plus la critique et la frustration, incapables d'efforts et de travail soutenu pour remédier à des lacunes qu'on n'ose plus leur indiquer.
Plaisir, jeu, autosatisfaction, narcissisme effréné, refus de la frustration et de l'interdit voilà tout ce qui se dessine derrière cette volonté de supprimer des notes qui ne répondent pas aux critères de la société du spectacle superficiel. Et au lieu d'expliquer ou de mieux utiliser un outil subtil qui propose une échelle de 1 à 20 ou de 1 à 40, on préfère un outil narcissique et simpliste qui satisfera les egos : des petites croix et des compétences pour tous distribuées à la louche !

C'est exactement ce que je pense!!!
Idem.  topela 
La frustration peut être très positive d'ailleurs.
En revanche, j'ai été surprise de recevoir un bulletin pour ma fille de trois ans et demi... :/

_________________
Animals are my friends... and I don't eat my friends. George Bernard Shaw
https://www.facebook.com/sansvoixpaca/
http://www.nonhumanrightsproject.org/about-us-2/
avatar
lumeeka
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Débats sur la note : expériences et réflexions au Danemark, en Suède et en Suisse.

Message par Ma'am le Lun 30 Juin 2014 - 11:08

lumeeka a écrit:En revanche, j'ai été surprise de recevoir un bulletin pour ma fille de trois ans et demi... :/

Il faut bien que les enseignants de maternelle prouvent qu'ils bossent eux aussi... Et donc qu'ils remplissent des livrets pleins de petites croix et autres gommettes colorées...  Rolling Eyes
avatar
Ma'am
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Débats sur la note : expériences et réflexions au Danemark, en Suède et en Suisse.

Message par Sophie b le Lun 30 Juin 2014 - 15:56

Aevin a écrit: Ce qui est bien le but, non ? Prendre en compte la progression de l'élève. On est bien là, pour faire progresser les élèves.
.

Je ne vois pas en quoi les notes ne permettent pas de "prendre en compte la progression de l'élève" et ce que serait un système d'évaluation qui prendrait en compte "la progression de l'élève". Quand l'élève a 8/20 à un devoir, puis 10/20 sur le même genre de travail, il peut voir sa progression, et le prof aussi. Par ailleurs le système des ceintures que j'ai déjà utilisé ne permet pas de mieux prendre en compte la progression de l'élève. Le fait de savoir qu'il est au niveau "ceinture blanche" (je sais faire ceci mais pas cela), par exemple, ne lui donne pas plus (ni moins) d'informations sur sa progression dans telle ou telle compétence qu'une note assortie du même genre de commentaire.
avatar
Sophie b
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Débats sur la note : expériences et réflexions au Danemark, en Suède et en Suisse.

Message par Ma'am le Lun 30 Juin 2014 - 17:54

Oui mais c'est moderne...  Rolling Eyes 

C'est nouveau donc c'est bien. Que ça marche ou pas, on s'en fout, il faut I-N-N-O-V-E-R, sinon on est un vieux réac !  Evil or Very Mad
avatar
Ma'am
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Débats sur la note : expériences et réflexions au Danemark, en Suède et en Suisse.

Message par BlasterA1 le Dim 30 Aoû 2015 - 13:51

John a écrit:Après avoir réformé la notation, le Danemark et la Suède font machine arrière.
...
En Suisse, retour sur l'expérience vaudoise de la suppression des notes.
Les restrictions qui avaient été imposées aux notations ne semblent donc pas avoir convaincu les enseignants, puisqu'ils estiment que l'échelle plus grossière n'a pas favorisé une meilleure compréhension des
niveaux à atteindre. [...]

Dans le cadre de la réforme vaudoise, l'évaluation a été utilisée comme un levier pour inciter les enseignants à changer leur regard sur leur enseignement. [...] la solution adoptée qui a finalement accepté le retour des notes dès la 5e année, avec une échelle plus fine (demi-points) et avec des moyennes de branche en fin de semestre et d'année.
http://www.vd.ch/fileadmin/user_upload/organisation/dfj/ursp/Publications/Autres_publications/Supprimer_les_notes_ADMEE_SSRE_2005.pdf
...
Le lien est mort, et le document est impossible à retrouver, comme s'il dérangeait.

Quelqu'un l'aurait-il téléchargé au moment où le lien était actif ?
Si oui, je suis preneur !
Merci d'avance !!!

BlasterA1
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: Débats sur la note : expériences et réflexions au Danemark, en Suède et en Suisse.

Message par Thalia de G le Dim 30 Aoû 2015 - 13:53

BlasterA1 a écrit:
John a écrit:Après avoir réformé la notation, le Danemark et la Suède font machine arrière.
...
En Suisse, retour sur l'expérience vaudoise de la suppression des notes.
Les restrictions qui avaient été imposées aux notations ne semblent donc pas avoir convaincu les enseignants, puisqu'ils estiment que l'échelle plus grossière n'a pas favorisé une meilleure compréhension des
niveaux à atteindre. [...]

Dans le cadre de la réforme vaudoise, l'évaluation a été utilisée comme un levier pour inciter les enseignants à changer leur regard sur leur enseignement. [...] la solution adoptée qui a finalement accepté le retour des notes dès la 5e année, avec une échelle plus fine (demi-points) et avec des moyennes de branche en fin de semestre et d'année.
http://www.vd.ch/fileadmin/user_upload/organisation/dfj/ursp/Publications/Autres_publications/Supprimer_les_notes_ADMEE_SSRE_2005.pdf
...
Le lien est mort, et le document est impossible à retrouver, comme s'il dérangeait.

Quelqu'un l'aurait-il téléchargé au moment où le lien était actif ?
Si oui, je suis preneur !
Merci d'avance !!!
On s'expose à ce genre de désagréments quand on poste un an après. C'est juste un constat.
avatar
Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Débats sur la note : expériences et réflexions au Danemark, en Suède et en Suisse.

Message par Rabelais le Dim 30 Aoû 2015 - 20:24

MUTIS a écrit:Personnellement ce sont les arguments contre les notes que j'ai toujours trouvés dérisoires et assez ridicules. Une sorte de gadget pédagogique pour éviter d'aborder la question des contenus qui participe grandement de la culture narcissique moderne. Satisfaire sans frustrer, flatter sans oser critiquer, complimenter sans réprimander et donc casser tout outil générateur de frustration. On peut ainsi fabriquer des générations d'autosatisfaits qui ne supportent plus la critique et la frustration, incapables d'efforts et de travail soutenu pour remédier à des lacunes qu'on n'ose plus leur indiquer.
Plaisir, jeu, autosatisfaction, narcissisme effréné, refus de la frustration et de l'interdit voilà tout ce qui se dessine derrière cette volonté de supprimer des notes qui ne répondent pas aux critères de la société du spectacle superficiel. Et au lieu d'expliquer ou de mieux utiliser un outil subtil qui propose une échelle de 1 à 20 ou de 1 à 40, on préfère un outil narcissique et simpliste qui satisfera les egos : des petites croix et des compétences pour tous distribuées à la louche !

Puis-je vous embrasser? Ou juste un câlin?
Parce que vous êtes déjà à l'intérieur de moi en train de lire mes pensées , là, alors....
avatar
Rabelais
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum