Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
doctor who
Vénérable

Re: Brighelli : sauvez les notes !

par doctor who le Ven 11 Juil 2014 - 10:20
@F.Lemoine a écrit:Bon, je débarque.
J'ai lu la première intervention, et la dernière (pas les 9 pages- je vais peut-être le faire, mais on ne prêche pas un converti).
Je suis d'accord avec le début de la discussion.
Bref, quoi faire ?
La droite et la gauche m'emmerdent également, avec leur haine de la littérature, et leurs obsessions économiques, sociales, ethniques...
Je me tue à expliquer à mes collègues que l'échelle de 0 à 20 est beaucoup plus fine que les trois malheureuses pastilles qu'on inflige à mon fils (il est en CM1 : qu'il fasse 1 ou 2 ou 3 erreurs, il toujours pastille verte ! Mais bon,ça doit être plus écolo...).
Ca me rappelle un truc. La première décision de notre principal actuel a été de changer le nom des classes : au lieu de 6e 1, 2, 3..., il a fallu adopter A, B, C...
Trop drôle. La première chose que je fais au début de l'année, c'est de demander aux élèves pourquoi ils sont en 6e D. Réponse évidente : parce qu'on est les plus mauvais...

Mais pourquoi faut-il prendre en compte de manière fine la performance dans la note ? EN rédaction, par exemple, je ne me juge pas suffisamment balaise pour distinguer directement un 11 ou un 12.
Trop de subjectivité rentre en compte. Pour moi, c'est l'appréciation qui doit faire la nuance. La note donne un ordre d'idée global de la performance.
avatar
Paddy
Habitué du forum

Re: Brighelli : sauvez les notes !

par Paddy le Ven 11 Juil 2014 - 10:24
Même sans rappeler les notes, il est clair que dans certains établissements, le numéro d'une classe suffit à connaître le niveau à l'avance. Chez moi, la seconde 4 c'est la seconde Camif. La 7 ou la 11 ? C'est la poubelle.
avatar
Dwarf
Grand Maître

Re: Brighelli : sauvez les notes !

par Dwarf le Ven 11 Juil 2014 - 10:41
@doctor who a écrit:
Mais pourquoi faut-il prendre en compte de manière fine la performance dans la note ? EN rédaction, par exemple, je ne me juge pas suffisamment balaise pour distinguer directement un 11 ou un 12.
Trop de subjectivité rentre en compte. Pour moi, c'est l'appréciation qui doit faire la nuance. La note donne un ordre d'idée global de la performance.
Les deux ne vont-elles pas de pair?

_________________
NOM CACHE "[...] Mais fondent les eaux dures, déborde la vie, vienne le torrent dévastateur plutôt que la Connaissance !" Victor Segalen, Stèles

"La laïcité n'est pas aménageable : elle est, ou elle n'est pas. Toute concession est un anéantissement. Encore un effort, et elle ne sera plus." J-P Brighelli

"La difficulté est une monnaie que les savants emploient comme les joueurs de passe-passe pour ne découvrir l’inanité de leur art." Montaigne

"C’est dans le gouvernement républicain qu’on a besoin de toute la puissance de l’éducation." Montesquieu
avatar
F.Lemoine
Expert

Re: Brighelli : sauvez les notes !

par F.Lemoine le Ven 11 Juil 2014 - 10:51
@Paddy a écrit:Même sans rappeler les notes, il est clair que dans certains établissements, le numéro d'une classe suffit à connaître le niveau à l'avance. Chez moi, la seconde 4 c'est la seconde Camif. La 7 ou la 11 ? C'est la poubelle.

C'est illégal.
avatar
Dwarf
Grand Maître

Re: Brighelli : sauvez les notes !

par Dwarf le Ven 11 Juil 2014 - 10:55
@F.Lemoine a écrit:
@Paddy a écrit:Même sans rappeler les notes, il est clair que dans certains établissements, le numéro d'une classe suffit à connaître le niveau à l'avance. Chez moi, la seconde 4 c'est la seconde Camif. La 7 ou la 11 ? C'est la poubelle.

C'est illégal.
Sauf que par le jeu des options et des langues, etc.

_________________
NOM CACHE "[...] Mais fondent les eaux dures, déborde la vie, vienne le torrent dévastateur plutôt que la Connaissance !" Victor Segalen, Stèles

"La laïcité n'est pas aménageable : elle est, ou elle n'est pas. Toute concession est un anéantissement. Encore un effort, et elle ne sera plus." J-P Brighelli

"La difficulté est une monnaie que les savants emploient comme les joueurs de passe-passe pour ne découvrir l’inanité de leur art." Montaigne

"C’est dans le gouvernement républicain qu’on a besoin de toute la puissance de l’éducation." Montesquieu
avatar
F.Lemoine
Expert

Re: Brighelli : sauvez les notes !

par F.Lemoine le Ven 11 Juil 2014 - 11:01
@doctor who a écrit:
@F.Lemoine a écrit:Bon, je débarque.
J'ai lu la première intervention, et la dernière (pas les 9 pages- je vais peut-être le faire, mais on ne prêche pas un converti).
Je suis d'accord avec le début de la discussion.
Bref, quoi faire ?
La droite et la gauche m'emmerdent également, avec leur haine de la littérature, et leurs obsessions économiques, sociales, ethniques...
Je me tue à expliquer à mes collègues que l'échelle de 0 à 20 est beaucoup plus fine que les trois malheureuses pastilles qu'on inflige à mon fils (il est en CM1 : qu'il fasse 1 ou 2 ou 3 erreurs, il toujours pastille verte ! Mais bon,ça doit être plus écolo...).
Ca me rappelle un truc. La première décision de notre principal actuel a été de changer le nom des classes : au lieu de 6e 1, 2, 3..., il a fallu adopter A, B, C...
Trop drôle. La première chose que je fais au début de l'année, c'est de demander aux élèves pourquoi ils sont en 6e D. Réponse évidente : parce qu'on est les plus mauvais...

Mais pourquoi faut-il prendre en compte de manière fine la performance dans la note ? EN rédaction, par exemple, je ne me juge pas suffisamment balaise pour distinguer directement un 11 ou un 12.
Trop de subjectivité rentre en compte. Pour moi, c'est l'appréciation qui doit faire la nuance. La note donne un ordre d'idée global de la performance.

Je ne parlais pas de la rédactions, qui sont sans doute difficiles à noter. Mais si on précise nos critères généraux au début de l'année, puis les points précis attendus à chaque écrit particulier, on doit pouvoir rendre compte, avec la note et l'appréciation, des progrès ou pas.
Je parlais plutôt des exercices répétitifs, du genre contrôles de vocabulaire ou de conjugaison : mes élèves comprennent qu'en passant de 16 à 18 (ou de 5 à 9), ils progressent, mais pas mon fils avec sa pastille collé sur le crâne.


Dernière édition par F.Lemoine le Ven 11 Juil 2014 - 11:15, édité 1 fois
avatar
philann
Doyen

Re: Brighelli : sauvez les notes !

par philann le Ven 11 Juil 2014 - 11:02
@Dwarf a écrit:
@F.Lemoine a écrit:
@Paddy a écrit:Même sans rappeler les notes, il est clair que dans certains établissements, le numéro d'une classe suffit à connaître le niveau à l'avance. Chez moi, la seconde 4 c'est la seconde Camif. La 7 ou la 11 ? C'est la poubelle.

C'est illégal.
Sauf que par le jeu des options et des langues, etc.
Dans mon collège de cette année, il y avait l'an passé une classe bilangue, qui a été critiquée car elle regrouperait tous les bons élèves et faisait que les autres classes étaient privées d'une tête de classe. Résultat des courses, cette année mais élèves de sixième étaient répartis dans six classes différentes affraid . Je ne vous raconte pas des conseils de classe, l'impossibilité de travailler réellement bilangue etc.
Par ailleurs, soyons honnêtes : 1) ce qui est devenu illégal permettait de sauver les langues anciennes, l'allemand et toutes les options réputées exigeantes. 2) Les élèves qui auparavant seraient restés dans des établissements moyens mais dans des classes de bon niveau, partent aujourd'hui dans les établissements privés. Je me demande si cette mesure, loin de favoriser la mixité, n'entraîne pas une homogénéité des établissements et à terme n'accroît pas une forme de ghettoïsation.

_________________
2014-2015: poste fixe dans les Hauts de Seine Very Happy Very Happy Very Happy
2013-2014: certifiée stagiaire dans les Hauts de Seine cheers 
2011-2013: prof. contractuelle dans l'Essonne
avatar
Écusette de Noireuil
Neoprof expérimenté

Re: Brighelli : sauvez les notes !

par Écusette de Noireuil le Ven 11 Juil 2014 - 11:40
@philann a écrit:Par ailleurs, soyons honnêtes : 1) ce qui est devenu illégal permettait de sauver les langues anciennes, l'allemand et toutes les options réputées exigeantes. 2) Les élèves qui auparavant seraient restés dans des établissements moyens mais dans des classes de bon niveau, partent aujourd'hui dans les établissements privés. Je me demande si cette mesure, loin de favoriser la mixité, n'entraîne pas une homogénéité des établissements et à terme n'accroît pas une forme de ghettoïsation.


C'est un peu ce que nous constatons aussi par chez nous, où la concurrence est vive avec le privé.

_________________
" Les mots servent à libérer une matière silencieuse qui est bien plus vaste que les mots" (Sarraute)
avatar
Dinosaura
Habitué du forum

Re: Brighelli : sauvez les notes !

par Dinosaura le Ven 11 Juil 2014 - 11:47
@philann a écrit:
@Dwarf a écrit:
@F.Lemoine a écrit:

C'est illégal.
Sauf que par le jeu des options et des langues, etc.
Dans mon collège de cette année, il y avait l'an passé une classe bilangue, qui a  été critiquée car elle regrouperait tous les bons élèves et faisait que les autres classes étaient privées d'une tête de classe. Résultat des courses, cette année mais élèves de sixième étaient répartis dans six classes différentes affraid . Je ne vous raconte pas des conseils de classe, l'impossibilité de travailler réellement bilangue etc.
Par ailleurs, soyons honnêtes : 1) ce qui est devenu illégal permettait de sauver les langues anciennes, l'allemand et toutes les options réputées exigeantes. 2) Les élèves qui auparavant seraient restés dans des établissements moyens mais dans des classes de bon niveau, partent aujourd'hui dans les établissements privés. Je me demande si cette mesure, loin de favoriser la mixité, n'entraîne pas une homogénéité des établissements et à terme n'accroît pas une forme de ghettoïsation.

Tout à fait d'accord avec ton point 2 (le 1 aussi d'ailleurs) : j'admire nos grands penseurs qui préconisent pour les autres (les classes populaires, même si j'aime pas trop ce terme) ce qu'ils ne s'appliquent pas à eux-mêmes (protégés dans leurs quartiers au m² inaccessible pour les classes moyennes). Et toi tu passes pour un gros réac élitiste quand tu oses critiquer ce discours convenu de la haine de l'excellence. Comme d'hab, les progressistes ne sont pas forcément ceux que l'on croit...

_________________
"Le plus esclave est celui qui ignore ses chaînes."
avatar
F.Lemoine
Expert

Re: Brighelli : sauvez les notes !

par F.Lemoine le Ven 11 Juil 2014 - 13:50
Ca veut dire quoi, concrètement, pour les enfants des quartiers défavorisés ?

_________________
"La vie est mêlée de traverses. Il est bon de s'y tenir sans cesse préparé." (Molière, Les Fourberies de Scapin).
Contenu sponsorisé

Re: Brighelli : sauvez les notes !

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum