Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
doublecasquette
Prophète

Re: Brighelli : sauvez les notes !

par doublecasquette le Mar 1 Juil 2014 - 5:39
@philann a écrit:Zorglub: Merci!

Merci Zorglub !
avatar
leyade
Bon génie

Re: Brighelli : sauvez les notes !

par leyade le Mar 1 Juil 2014 - 5:48
Ton message me fait cogiter, Zorglub, merci à toi!

j'édite :
Après, j'avoue que dans ma façon, je vais quand même dans le sens de la bienveillance et de la valorisation, mais pas a contrario des résultats, et pas en empruntant des chemins de bordélitude.
Signaler en conseil qu'un élève a pris un peu confiance en lui, oui, mais pas monter artificiellement ses notes et/ou appréciations pour autant, ce qui ne ferait que le desservir à moyenne échéance.

On peut être bienveillant sans pour autant biaiser/infléchir fallacieusement ses pratiques.

_________________
Maggi is my way, Melfor is my church and Picon is my soutien. Oui bon je sais pas dire soutien en anglais.
avatar
philann
Doyen

Re: Brighelli : sauvez les notes !

par philann le Mar 1 Juil 2014 - 6:15
@leyade a écrit:Ton message me fait cogiter, Zorglub, merci à toi!

j'édite :
Après, j'avoue que dans ma façon, je vais quand même dans le sens de la bienveillance et de la valorisation, mais pas a contrario des résultats, et pas en empruntant des chemins de bordélitude.
Signaler en conseil qu'un élève a pris un peu confiance en lui, oui, mais pas monter artificiellement ses notes et/ou appréciations pour autant, ce qui ne ferait que le desservir à moyenne échéance.

On peut être bienveillant sans pour autant biaiser/infléchir fallacieusement ses pratiques.

Sincèrement Leyade: Je pense que l'immense majorité des profs que nous sommes est bienveillante à l'égard des élèves. Sinon,nous ferions un autre métier  Wink 

Par ailleurs, le mensonge n'a rien de bienveillant. C'est ce que je ne supporte pas dans le fait de vouloir casser le thermomètre. Dire à un gamin que tout va bien quand on sait qu'il va dans le mur et qu'à la fin de la scolarité obligatoire il ne sera toujours pas lire...ce n'est pas être bienveillant.

_________________
2014-2015: poste fixe dans les Hauts de Seine Very Happy Very Happy Very Happy
2013-2014: certifiée stagiaire dans les Hauts de Seine cheers 
2011-2013: prof. contractuelle dans l'Essonne
avatar
leyade
Bon génie

Re: Brighelli : sauvez les notes !

par leyade le Mar 1 Juil 2014 - 6:21
@philann a écrit:
@leyade a écrit:Ton message me fait cogiter, Zorglub, merci à toi!

j'édite :
Après, j'avoue que dans ma façon, je vais quand même dans le sens de la bienveillance et de la valorisation, mais pas a contrario des résultats, et pas en empruntant des chemins de bordélitude.
Signaler en conseil qu'un élève a pris un peu confiance en lui, oui, mais pas monter artificiellement ses notes et/ou appréciations pour autant, ce qui ne ferait que le desservir à moyenne échéance.

On peut être bienveillant sans pour autant biaiser/infléchir fallacieusement ses pratiques.

Sincèrement Leyade: Je pense que l'immense majorité des profs que nous sommes est bienveillante à l'égard des élèves. Sinon,nous ferions un autre métier  Wink 

Par ailleurs, le mensonge n'a rien de bienveillant. C'est ce que je ne supporte pas dans le fait de vouloir casser le thermomètre. Dire à un gamin que tout va bien quand on sait qu'il va dans le mur et qu'à la fin de la scolarité obligatoire il ne sera toujours pas lire...ce n'est pas être bienveillant.

  

_________________
Maggi is my way, Melfor is my church and Picon is my soutien. Oui bon je sais pas dire soutien en anglais.
avatar
stanleymilgram
Niveau 10

Re: Brighelli : sauvez les notes !

par stanleymilgram le Mar 1 Juil 2014 - 6:42
Zorglub a écrit :
"Quelques éminentes collègues montent des dizaines de projets de remédiation, de récupération de l'estime de soi, etc. (à grand coup d'HSE, faudrait pas déconner non plus, on aiaiaime son prochain aussi pour le pognon !)."

Toutafé Smile
Constat valable aussi pour certaines classes à projet


avatar
Dinosaura
Habitué du forum

Re: Brighelli : sauvez les notes !

par Dinosaura le Mar 1 Juil 2014 - 6:48
Merci Zorglub pour ton message. Je me reconnais dans beaucoup de ce que tu dis et c'est entre autres (surtout ?) pour ça que je ne supporte plus mon collège et sa bienpensance misérabiliste obsessionnelle, ça me rend dingue ! Et je plussoie aussi sur la dimension "collègues qui creusent leur propre tombe (professionnelle) sans même s'en rendre forcément compte, ou pas d'ailleurs"... (mais avec des HSE, tout à fait !...) J'y ajouterais également les parents délégués, qui, chez moi, sont à fond dans les projets lieux-de-vie, estime-de-soi, dévastateurs pour la mobilisation dans le travail personnel.
Spoiler:
La dernière en date, le fait que ces chers parents embrayaient la principale pour l'organisation d'un bal de fin d'année pour les 3e, avant le brevet, et où tous les les élèves étaient conviés, y compris les perturbateurs qui n'avaient rien branlé de l'année, parce que quand même, faut les comprendre, ils ont déjà été sanctionnés une fois Descartes  , faudrait pas qu'il y ait une double peine, et puis faut qu'ils gardent une image positive du collège en partant... D'une, pas grave si le gamin se crashe dans son avenir, de deux, super le message envoyé aux autres élèves : vous pouvez faire chier vos profs toute l'année et ne rien foutre, vous serez quand même récompensés à la fin et le prof passera pour un tocard...

En réunion parents-profs, sans être aussi "dure" que toi, j'ai aussi dit à un gamin perturbateur que ce qui l'attendait, s'il continuait ainsi, c'est le chômage, malgré tous les beaux discours de mon collège et le fait que l'on se soucie tellement du bien-être de nos chers bambins... Rolling Eyes


Dernière édition par Dinosaura le Mar 1 Juil 2014 - 7:01, édité 1 fois

_________________
"Le plus esclave est celui qui ignore ses chaînes."
avatar
Ronin
Guide spirituel

Re: Brighelli : sauvez les notes !

par Ronin le Mar 1 Juil 2014 - 6:57
Pareil que Zorglub. Nous sommes rentrés dans l'ère du care, du totalitarisme mou. Les dames patronnesses dominent dans la profession. Postures de victimes pour les pov'néléves et postures de sauveurs pour les GO/animateurs/éducateurs/fournisseurs d'excuses sociologiques à la pelle.

_________________
avatar
Cincinnata
Habitué du forum

Re: Brighelli : sauvez les notes !

par Cincinnata le Mar 1 Juil 2014 - 10:29
Oui mais, Zorglub, je n'ai pas l'impression que se démener chacun de son côté soit suffisant, le jour où vous n'aurez même plus la liberté de choisir comment et ce que vous enseignez, il sera trop tard, non ?

_________________
" Je ne promettrai donc pas le plaisir, mais je donnerai comme fin la difficulté vaincue." Alain
" Ce n'est pas le mur que je trouerai avec mon front, si, réellement, je n'ai pas assez de force pour le trouer, mais le seul fait qu'il soit un mur de pierre et que je sois trop faible n'est pas une raison pour que je me soumette !" Les Carnets du sous-sol, Dostoïevski
Ceux qui pensent que c'est impossible sont priés de ne pas déranger ceux qui essaient.
avatar
VanGogh59
Neoprof expérimenté

Re: Brighelli : sauvez les notes !

par VanGogh59 le Mar 1 Juil 2014 - 10:46
Mais non, vous n'avez rien compris... Hamon est le digne successeur de Desproges... ou plutôt de Monsieur Cyclopéde et de sa célèbre minute :
"On va faire en sorte que des profs qui sont notés en administratif et en pédagogique ne notent plus...Etonnant non ?"
avatar
Collier de Barbe
Neoprof expérimenté

Re: Brighelli : sauvez les notes !

par Collier de Barbe le Mar 1 Juil 2014 - 11:06
Je suis d'accord avec Brighelli et résolument contre la suppression des notes. Néanmoins je constate que la notation a de multiples effets pervers qu'on aurait tort de ne pas vouloir voir:
-les élèves sont le plus souvent obsédés par leur notes. Je les vois se jeter sur leurs calculatrices pour mettre à jour leur moyenne sans écouter le moins du monde la correction.
-le rapport à la note est totalement vicié par le rapport affectif que nombre d'élèves veulent établir avec nous. Lorsque j'ai annoncé à mes 1ère L que je les suivais en Tle un élève a dit "mais vous ne nous aimez pas! (...) vous mettez toujours des mauvaises notes" (j'ai tendance à être sévère, la plus haute moyenne est autour de 13 ou 14)
Bref je ne crois pas qu'enlever les notes et remplacer par
-des appréciations
-des gommettes
-des remarques constructives et bienveillantes
Change fondamentalement la donne.
Il y a un inlassable (et sans espoir?) travail d'explication sur la signification de ces notes, évaluation approximative, à un moment donné d'un travail et pas d'un jugement sur l'élève.

_________________
CdB
@AbbeCordillere
the educator
Fidèle du forum

Re: Brighelli : sauvez les notes !

par the educator le Mar 1 Juil 2014 - 11:22
Merci Collier de Barbe de nous sauver des déclinistes...
On est dans un virage civilisationnel (comme si...)? super, jme fais chier dans les lignes droites.
Tout le monde se raccroche à la note, mais personne ne semble capable d'étaler des arguments, visiblement. Et c'est dommage, parce que la notation chiffrée en compte quelques uns, de bons cotés...
avatar
Sylvain de Saint-Sylvain
Érudit

Re: Brighelli : sauvez les notes !

par Sylvain de Saint-Sylvain le Mar 1 Juil 2014 - 11:23
@Collier de Barbe a écrit:les élèves sont le plus souvent obsédés par leur notes. Je les vois se jeter sur leurs calculatrices pour mettre à jour leur moyenne sans écouter le moins du monde la correction.

L'effet est-il si pervers ? Si cette obsession les pousse à travailler, c'est mieux que rien. Certains de mes élèves n'ont pas cette obsession, ils n'en ont d'ailleurs aucune.
the educator
Fidèle du forum

Re: Brighelli : sauvez les notes !

par the educator le Mar 1 Juil 2014 - 11:24
Sans rire, si vous voulez en parler un peu plus sérieusement, sans pleurer la fin des temps, on en a causé ici:
http://www.neoprofs.org/t77497p180-le-ministre-de-l-education-expose-les-pistes-de-la-reforme-de-levaluation
the educator
Fidèle du forum

Re: Brighelli : sauvez les notes !

par the educator le Mar 1 Juil 2014 - 11:26
Si cette obsession les pousse à travailler, c'est mieux que rien.
C'est sur. Si l'alternative que tu proposes c'est rien, alors autant garder cette motivation. Ils seront pret à être esclave de leur paye.
avatar
Sylvain de Saint-Sylvain
Érudit

Re: Brighelli : sauvez les notes !

par Sylvain de Saint-Sylvain le Mar 1 Juil 2014 - 11:29
Pardonne mon ignorance, je ne connais aucune forme d'évaluation qui, une fois cernée par les élèves, n'engendrerait pas les mêmes effets. Pardonne aussi ma faiblesse, je ne me sens pas capable de tirer toute une classe vers un goût désintéressé pour ma discipline.

avatar
Balthazaard
Expert spécialisé

Re: Brighelli : sauvez les notes !

par Balthazaard le Mar 1 Juil 2014 - 11:39
salut

Expliquer, tu peux toujours essayer, je n'y crois plus, de toute manière tu auras toujours la pression des parents (enfin de "leurs" représentants, démocratiquement élus et représentatifs...hein?...) auxquels tu ne feras jamais rien admettre...sans parler des profs démagos où la pire moyenne est au dessus de 10 (je note large mais pas encore là...)

Cette année une lueur d'espoir,  pas mal d'élèves à la fin de l'année.."mais m'sieur, ce sera plus difficile en terminale? , vous êtes sur qu'on en a fait assez cette année?...." Eh oui, les "bons" qui travaillent, qui trouvent les devoirs "évidents" parce qu’ils tournent à 18 et qui s'aperçoivent que les "crasses"..j'assume le mot, qui n'ouvrent pas leur cours, pompent les devoirs , arrivent à 7 ou 8 commencent à se poser des questions..."et si nous étions pris dans un jeu dont nous ignorons la règle?" ,"et si il y avait une réalité (celle des profs..) cachée sur tout cela?"...pour moi le vrai espoir vient de cela  (de ceux-là...)


Dernière édition par Balthazaard le Mar 1 Juil 2014 - 21:38, édité 1 fois
the educator
Fidèle du forum

Re: Brighelli : sauvez les notes !

par the educator le Mar 1 Juil 2014 - 11:45
ça a au moins le mérite de la lucidité. Et du coup ça porte les limites du trucs: dès qu'ils ne croient plus dans cet récompense factice (elle n'apporte rien dans l'immédiat), apprendre ne les intéresse plus. Des adultes qui n'ont rien appris depuis leurs 17 ans, on en croise partout, tout le temps, dans ce monde parfait.

Pardonne mon ignorance, je ne connais aucune forme d'évaluation qui, une fois cernée par les élèves
L'évaluation et la notation, ce n'est pas exactement la même chose. On peut évaluer des gens sans qu'ils s'en rendent compte par exemple. Évaluer sans récompenses ni punitions également.
avatar
Sylvain de Saint-Sylvain
Érudit

Re: Brighelli : sauvez les notes !

par Sylvain de Saint-Sylvain le Mar 1 Juil 2014 - 11:47
Remplaçons par notation, mon ignorance reste crasse. Evaluer les gens à leur insu, non merci.
avatar
Balthazaard
Expert spécialisé

Re: Brighelli : sauvez les notes !

par Balthazaard le Mar 1 Juil 2014 - 12:14
"Des adultes qui n'ont rien appris depuis leurs 17 ans, on en croise partout, tout le temps, dans ce monde parfait...." et ils se classent souvent en 2 catégories, ceux qui en ont conscience et le regrettent, et ceux qui , souvent parce qu'ils sont "arrivés" (c'est à dire aujourd'hui à avoir de l'argent puisque c'est le seul étalon de mesure de la réussite) enfoncent le clou en déclarant que l'école et les études ne servent à rien...(sans d’ailleurs porter un regard lucide sur leur situation, les hasards et les bonnes fortunes dont ils auraient pu bénéficier...)
the educator
Fidèle du forum

Re: Brighelli : sauvez les notes !

par the educator le Mar 1 Juil 2014 - 12:25
Dans l'un ou l'autre des cas, à moi, leur concitoyen, ça ne m'apporte pas grand chose.
avatar
Kelem
Niveau 8

Re: Brighelli : sauvez les notes !

par Kelem le Mar 1 Juil 2014 - 13:40
@Collier de Barbe a écrit:  Je suis d'accord avec Brighelli et résolument contre la suppression des notes. Néanmoins je constate que la notation a de multiples effets pervers qu'on aurait tort de ne pas vouloir voir:
-les élèves sont le plus souvent obsédés par leur notes. Je les vois se jeter sur leurs calculatrices pour mettre à jour leur moyenne sans écouter le moins du monde la correction.
-le rapport à la note est totalement vicié par le rapport affectif que nombre d'élèves veulent établir avec nous. Lorsque j'ai annoncé à mes 1ère L que je les suivais en Tle un élève a dit "mais vous ne nous aimez pas! (...) vous mettez toujours des mauvaises notes" (j'ai tendance à être sévère, la plus haute moyenne est autour de 13 ou 14)
Bref je ne crois pas qu'enlever les notes et remplacer par
-des appréciations
-des gommettes
-des remarques constructives et bienveillantes
Change fondamentalement la donne.
Il y a un inlassable (et sans espoir?) travail d'explication sur la signification de ces notes, évaluation approximative, à un moment donné d'un travail et pas d'un jugement sur l'élève.

Je suis parfaitement d'accord avec toi. D'ailleurs, au bout d'un moment, les élèves finissent par comprendre. Au lycée, certes. Sans doute le travail d'explication du sens de la note est-il plus difficile (ou plus long) au collège.
avatar
Dwarf
Grand Maître

Re: Brighelli : sauvez les notes !

par Dwarf le Mar 1 Juil 2014 - 14:27
@Sylvain de Saint-Sylvain a écrit:
@Collier de Barbe a écrit:les élèves sont le plus souvent obsédés par leur notes. Je les vois se jeter sur leurs calculatrices pour mettre à jour leur moyenne sans écouter le moins du monde la correction.

L'effet est-il si pervers ? Si cette obsession les pousse à travailler, c'est mieux que rien. Certains de mes élèves n'ont pas cette obsession, ils n'en ont d'ailleurs aucune.
L'effet pervers est de faire de la note une fin en soi, ni plus ni moins. Raison pour laquelle il faut changer le rapport à la note, donc au travail (et vice versa).

@Educator, un virage ne mène pas forcément dans le décor : le tout est de savoir comment on le négocie et où il mène. Je connais une majorité d'enseignants courageux qui se battent concrètement pour améliorer la situation. En revanche, il faudrait peut-être aussi faire la part des combats de la base et les orientations officielles de nos dirigeants qui, eux, nous font depuis quarante ans (l'an prochain) aller dans le mur. Donc aucun déclinisme mais une conscience aiguë des enjeux et du décalage terrible qui existe entre le sommet de la pyramide et sa base.

@Zorglub : discours aux élèves un brin violent certes, mais il m'arrive de le faire aussi quand je vois la passivité et l'impéritie de certains (et de leurs parents derrière, en vérité). Sinon, totalement d'accord sur tout le reste, notamment sur la proportion de collègues qui organisent et participent du foutage de gueule.

Et à propos de la compassion débectante : http://www.lefigaro.fr/lefigaromagazine/2008/02/09/01006-20080209ARTFIG00522-l-homme-compassionnel.php ou http://colblog.blog.lemonde.fr/2008/01/17/myriam-revault-dallonnes-lhomme-compassionnel/

_________________
NOM CACHE "[...] Mais fondent les eaux dures, déborde la vie, vienne le torrent dévastateur plutôt que la Connaissance !" Victor Segalen, Stèles

"La laïcité n'est pas aménageable : elle est, ou elle n'est pas. Toute concession est un anéantissement. Encore un effort, et elle ne sera plus." J-P Brighelli

"La difficulté est une monnaie que les savants emploient comme les joueurs de passe-passe pour ne découvrir l’inanité de leur art." Montaigne

"C’est dans le gouvernement républicain qu’on a besoin de toute la puissance de l’éducation." Montesquieu
avatar
Dwarf
Grand Maître

Re: Brighelli : sauvez les notes !

par Dwarf le Mar 1 Juil 2014 - 14:31
@Cincinnata a écrit:Oui mais, Zorglub, je n'ai pas l'impression que se démener chacun de son côté soit suffisant, le jour où vous n'aurez même plus la liberté de choisir comment et ce que vous enseignez, il sera trop tard, non ?
D'où la nécessité de se fédérer pour ne pas se faire phagocyter séparément. L'union fait la force!

_________________
NOM CACHE "[...] Mais fondent les eaux dures, déborde la vie, vienne le torrent dévastateur plutôt que la Connaissance !" Victor Segalen, Stèles

"La laïcité n'est pas aménageable : elle est, ou elle n'est pas. Toute concession est un anéantissement. Encore un effort, et elle ne sera plus." J-P Brighelli

"La difficulté est une monnaie que les savants emploient comme les joueurs de passe-passe pour ne découvrir l’inanité de leur art." Montaigne

"C’est dans le gouvernement républicain qu’on a besoin de toute la puissance de l’éducation." Montesquieu
avatar
Dwarf
Grand Maître

Re: Brighelli : sauvez les notes !

par Dwarf le Mar 1 Juil 2014 - 14:34
@Balthazaard a écrit:Cette année une lueur d'espoir,  pas mal d'élèves à la fin de l'année.."mais m'sieur, ce sera plus difficile en terminale? , vous êtes sur qu'on en a fait assez cette année?...." Eh oui, les "bons" qui travaillent, qui trouvent les devoirs "évidents" parce qu’ils tournent à 18 et qui s'aperçoivent que les "crasses"..j'assume le mot, qui n'ouvrent pas leur cours, pompent les devoirs , arrivent à 7 ou 8 commencent à se poser des questions...et si ils étaient pris dans un jeu dont ils ignorent la règle? ,et si il y avait une réalité (la notre..) cachée sur tout cela?...pour moi le vrai espoir vient de cela  (de ceux-là...)
Et oui, le salut viendra (et vient toujours) d'un rapport de vérité au réel, sans a priori ni idéologie pour fausser et biaiser la perception que l'on en a (nous avons déjà assez à faire avec la subjectivité pour nous entraver encore plus avec des grilles de lecture foireuses).

Les anciens élèves bacheliers avec qui j'ai discuté ces derniers jours des réactions récentes de leurs camarades ne sont vraiment pas tendres à leur égard! (et ils passaient aussi le bac S en même temps)

_________________
NOM CACHE "[...] Mais fondent les eaux dures, déborde la vie, vienne le torrent dévastateur plutôt que la Connaissance !" Victor Segalen, Stèles

"La laïcité n'est pas aménageable : elle est, ou elle n'est pas. Toute concession est un anéantissement. Encore un effort, et elle ne sera plus." J-P Brighelli

"La difficulté est une monnaie que les savants emploient comme les joueurs de passe-passe pour ne découvrir l’inanité de leur art." Montaigne

"C’est dans le gouvernement républicain qu’on a besoin de toute la puissance de l’éducation." Montesquieu
avatar
Fatiha
Niveau 6

Re: Brighelli : sauvez les notes !

par Fatiha le Mar 1 Juil 2014 - 14:51
@Collier de Barbe a écrit:  Je suis d'accord avec Brighelli et résolument contre la suppression des notes. Néanmoins je constate que la notation a de multiples effets pervers qu'on aurait tort de ne pas vouloir voir:
-les élèves sont le plus souvent obsédés par leur notes. Je les vois se jeter sur leurs calculatrices pour mettre à jour leur moyenne sans écouter le moins du monde la correction.
-le rapport à la note est totalement vicié par le rapport affectif que nombre d'élèves veulent établir avec nous. Lorsque j'ai annoncé à mes 1ère L que je les suivais en Tle un élève a dit "mais vous ne nous aimez pas! (...) vous mettez toujours des mauvaises notes" (j'ai tendance à être sévère, la plus haute moyenne est autour de 13 ou 14)
Bref je ne crois pas qu'enlever les notes et remplacer par
-des appréciations
-des gommettes
-des remarques constructives et bienveillantes
Change fondamentalement la donne.
Il y a un inlassable (et sans espoir?) travail d'explication sur la signification de ces notes, évaluation approximative, à un moment donné d'un travail et pas d'un jugement sur l'élève.


Elle est là, selon moi la clé de la réussite d'une évaluation. Dans la mesure du possible, j'explique toujours aux étudiants, les points forts et les points à approfondir (pas de points faibles ou négatifs dans mon discours), de ce fait, la note quelle qu'elle soit est comprise et/ou acceptée.
the educator
Fidèle du forum

Re: Brighelli : sauvez les notes !

par the educator le Mar 1 Juil 2014 - 14:52
mais du coup elle sert à quoi?
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum