Obtention d'un contrat doctoral et disponibilité pour études et recherches rejetée

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Obtention d'un contrat doctoral et disponibilité pour études et recherches rejetée

Message par Spartacus le Mar 8 Juil 2014 - 18:08

Contrelesvaches, je ne suis pas certaine que mon message te consolera, mais le simple fait de venir ici témoigner des pratiques officielles et officieuses, et finalement démontrer à quel point l'institution est à bout de souffle et au bord de l'implosion, est déjà utile. Comme disait Gandhi : "Il faut rendre la misère visible." Toute action qui nous évite d'entretenir le mythe, comme on nous le demande implicitement, est une action utile. Ce qui t'arrive n'est que la conséquence du craquèlement de l'édifice qui ne tient plus que par des expédients parfois honteux. Raison de plus pour privilégier la porte de sortie qui t'es proposée. Cela devrait te motiver pour trouver des solutions. Bon courage à toi.

Spartacus
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Obtention d'un contrat doctoral et disponibilité pour études et recherches rejetée

Message par amour le Mar 8 Juil 2014 - 18:15

@Spartacus a écrit:Contrelesvaches, je ne suis pas certaine que mon message te consolera, mais le simple fait de venir ici témoigner des pratiques officielles et officieuses, et finalement démontrer à quel point l'institution est à bout de souffle et au bord de l'implosion, est déjà utile. Comme disait Gandhi : "Il faut rendre la misère visible." Toute action qui nous évite d'entretenir le mythe, comme on nous le demande implicitement, est une action utile. Ce qui t'arrive n'est que la conséquence du craquèlement de l'édifice qui ne tient plus que par des expédients parfois honteux. Raison de plus pour privilégier la porte de sortie qui t'es proposée. Cela devrait te motiver pour trouver des solutions. Bon courage à toi.

+1

Encore une de ces situations complétement honteuses et kafkaiennes, surtout quand on sait que des contractuels sont parfois recrutés là où le manque d'enseignants formés l'impose.
Il me semble que tu peux demander une disponibilité, même tardive pour l'année. Cela ne sauvera pas ton contrat mais te permettrait de travailler à fond ta thèse pour l'année à venir, non?

amour
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Obtention d'un contrat doctoral et disponibilité pour études et recherches rejetée

Message par Al le Mar 8 Juil 2014 - 18:37

C'est terrible et honteux. Ils ont tué les lettres classiques et maintenant ils séquestrent les rares à s'engager encore dans cette voie.
Quelqu'un a-t-il parlé d'un bête mi-temps ? quand on est agrégé, à partir d'un certain échelon, le salaire reste quand même correct (surtout que si je comprends bien tu es en couple et peux t'appuyer sur un autre revenu).

Mais le principe de refuser un contrat doctoral obtenu brillamment reste dégueu.

_________________
"C’est le grand nuage des ambitions moroses qui étouffe la voix d’Éros."

Al
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Obtention d'un contrat doctoral et disponibilité pour études et recherches rejetée

Message par Philomèle le Mar 8 Juil 2014 - 18:50

J'essaie de songer à des collectifs qui pourraient te permettre d'entrer en contact avec d'autres agrégés / allocataires dans la même situation pour que vous soyez plus visibles et audibles.

J'avais reçu un e-mail après la dernière rentrée invitant à soutenir les demandes d'une trentaine d'allocataires ou ATER auxquels le rectorat de Versailles opposait un refus de détachement. La Société des agrégés avait mis en ligne une lettre à laquelle il était possible d'apporter son soutien. Mais bon, apparemment, la SdA, ça ne marche pas. J'ignore quel a été le résultat.

Peux-être que tu pourrais contacter un blogueur, Pierre Dubois, universitaire en sociologie retraité, si j'ai bien compris, qui relaie activement ce genre de chose ? Son blog est une mine d'informations diverses, parce qu'il publie ce qui reste effectivement de l'ordre du conciliabule. Il avait fait une note sur l'affaire de l'année dernière : http://blog.educpros.fr/pierredubois/2013/09/23/soutien-aux-agreges-doctorants/
Peut-être a-t-il entendu parler d'autres aspirants doctorants dans ta situation.

Est-ce que du côté de "Papera" tu pourrais avoir des informations ? Leur militantisme est différent, puisqu'il concerne la précarité dans l'enseignement supérieur : or tu cherches à devenir précaire... Mais peut-être ont-il dans leur rang des doctorants concernés ou des amis.

Plus malin : est-ce que tu pourrais obtenir relais et mises en contact par les sociétés savantes en langues anciennes ? Par l'APLAES, notamment ? Cela pourrait peut-être être un lieu où tu recevrais sans doute écoute, tout en mobilisant un réseau solide. (J'écris mal, désolée, fatigue de fin d'année).

Je réfléchis à voix haute, n'est-ce pas.


Dernière édition par Philomèle le Mar 8 Juil 2014 - 18:51, édité 1 fois

Philomèle
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Obtention d'un contrat doctoral et disponibilité pour études et recherches rejetée

Message par Spartacus le Mar 8 Juil 2014 - 18:50

@Al a écrit:Ils ont tué les lettres classiques et maintenant ils séquestrent les rares à s'engager encore dans cette voie.

Tout est dit...

Spartacus
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Obtention d'un contrat doctoral et disponibilité pour études et recherches rejetée

Message par barèges le Mar 8 Juil 2014 - 18:52

Une parenthèse terminologique : dans mon cas, on a modifié la disponibilité en "congé sans traitement pour accomplir les fonctions" d'allocataire/moniteur (à l'époque). Je n'ai jamais bien su la différence, mais il doit y en avoir une quelque part. Je vois que l'on parle ici de disponibilité, c'est que ça a changé ?
Les conditions d'attribution ou de refus ne sont peut-être pas les mêmes ?

barèges
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Obtention d'un contrat doctoral et disponibilité pour études et recherches rejetée

Message par Finrod le Mar 8 Juil 2014 - 20:38

@contrelesvaches a écrit:Bonsoir à tous,
Je poste ce message sur ce forum afin de savoir si d'autres collègues sont dans la même situation que moi, toutes matières confondues.
Je suis professeur de lettres classiques depuis 2008. Après avoir été admis à l'agrégation externe, j'ai choisi, pour des raisons financières autant que par vocation, d'exercer directement dans le secondaire, et non pas, comme plusieurs de mes condisciples, reporter mon stage pour préparer un master 2 (à l'époque le M2 n'était pas nécessaire pour passer les concours).
Donc je suis entré dans la carrière, la fleur au fusil, pensant bien préparer mon M2 en travaillant, ce que j'ai fait - en plus d'un Du de FLE et de plusieurs certifications en langues.
En 2013, je me décide à me lancer dans un thèse. Je contacte des professeurs d'université. Celui que je choisis comme directeur de thèse me propose de candidater à un contrat doctoral dans sa fac. Je passe le concours, je suis reçu 1er. Je suis super heureux de pouvoir bénéficier pendant trois ans d'un revenu et d'un statut pour me consacrer entièrement à mon projet de recherche. Je contacte en parallèle une université étrangère pour préparer mon doctorat en cotutelle.
Tout l'été j'appelle le rectorat pour savoir ce qu'il en est de la demande de disponibilité que j'avais déposée après mon recrutement comme doctorant contractuel. Aucune réponse.
La veille de la rentrée, fin août : patatras, j'apprends par une voie détournée (une gentille secrétaire) que ma demande de disponibilité est rejetée pour "nécessité de services" : impossible donc pour moi de préparer ma thèse dans ces conditions, ni d'honorer mon contrat doctoral, ce qui met dans l'embarras aussi bien mon avenir, que l'université qui m'avait recruté (elle perd le poste qu'elle m'avait réservé et les heures d'enseignements qui lui étaient liées).
Cette année, en 2014, mon université est disposée à m'offrir un contrat doctoral de nouveau. Pour que cette mésaventure ne se reproduise pas, les services de ma fac ont cherché à contacter le recteur directement de manière officieuse afin d'obtenir de lui l'assurance qu'il accepterait une nouvelle demande de disponibilité. Rien n'y fait, ni les lettres de recommandation, ni l'intervention des services universitaires, ni celle des associations et des syndicats, ni la parution d'un article dans Le Monde : le recteur refuserait toute demande de disponibilité pour études. Il paraît que la pénurie d'enseignants, que le ministère somme toute a lui-même organisée, fait que les services académiques ont reçu des consignes très strictes pour en laisser partir le moins possible.
Je voudrais savoir s'il y en a qui ont été ou qui sont dans mon cas, c'est-à-dire s'il y a des collègues qui ont été recrutés comme doctorants contractuels (et non ATER, car la problématique est différente, c'est celle du détachement) et qui ne peuvent pas bénéficier de ce qui leur revient légitimement en raison d'une obstruction ou d'un acharnement des rectorats à l'égard des professeurs désireux de préparer une thèse dans de bonnes conditions.
J'ajoute que, vu la manière dont l'administration me traite, alors que je ne suis pas un professeur spécialement nul ou malheureux devant les classes et que je ne cherche pas à fuir le secondaire, je suis, par lassitude d'être considéré comme un pion, un numéro, une statistique, prêt à aller jusqu'au bout d'un combat contre ce que je considère, dans mon cas, comme une injustice non seulement professionnelle mais aussi sociale.
Merci de vos réponses,
Bonne soirée,
Contrelesvaches.

Moi aussi on m'avait refusé une dispo (Pour un post doc en Allemange), en maths qui plus est, discipline déficitaire (mais pas autant que la tienne). J'ai insisté, téléphoné plusieurs fois et je l'ai eu. Accroche-toi.
Même Le rectorat de Versailles peut lâcher. Un collègue à moi de cette ACA n'a eu sa dispo validée que plusieurs mois après être parti en post doc aux US.

edit : c'était en 2009

Finrod
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Obtention d'un contrat doctoral et disponibilité pour études et recherches rejetée

Message par contrelesvaches le Mar 8 Juil 2014 - 20:52

Bonsoir à tous,
Merci de vos messages de soutien. On est tous d'accord, mais ça fait du bien de l'entendre.
Philomèle, la lettre de la société des agrégés de l'an dernier est une lettre que j'ai moi-même en partie rédigée avec la présidente de l'association. Je n'ai pas trouvé très correct que la question des ATER y soit mélangée à celle des doctorants contractuels, dans la mesure où la problématique est différente. Ca a marché pour Versailles et Grenoble, pas pour Poitiers (merci l'égalité de traitement !). En ce qui concerne Dubois, c'est moi-même qui l'avait alerté l'an dernier en lui transmettant la lettre de la SDAU. Je n'ose pas le faire cette année dans la mesure où je ne représente que... moi-même. Je n'ai pas contacté l'APLAES (mais ma thèse est section 10), je vais voir Papera, je ne les connais pas. Mais franchement avec tous mes soutiens et toutes mes démarches j'arrive à croire que c'est de l'acharnement !
Al, le mi-temps est envisageable, oui.
Finrod, tout dépend des discipline, effectivement, mais surtout de la gestion déconcentrée des personnels qui fait que chaque académie est un royaume où le recteur est maître, ce qui induit de fortes disparités de traitement (comme on le voit au niveau des mutations intra). Aussi, en 2009, la situation était beaucoup moins tendue qu'aujourd'hui. La masterisation n'était pas encore mise en place, la crise des vocations pas aussi aiguë qu'aujourd'hui, et les effets du non-remplacement d'un fonctionnaire sur deux pas aussi sensible. Tout en fait s'est dégradé très vite.


contrelesvaches
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Obtention d'un contrat doctoral et disponibilité pour études et recherches rejetée

Message par Philomèle le Mar 8 Juil 2014 - 21:44

Si tu ne relèves pas de l'APLAES (qui m'a fait l'effet d'être dynamique mais je ne connais que de loin), essayer de solliciter la SFLGC (Société française de littérature générale et comparée). Je ne sais s'il vaut mieux contacter la présidente, ou la vice-présidente à l'enseignement (Organigramme:http://www.vox-poetica.com/sflgc/bureau.html).

Philomèle
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Obtention d'un contrat doctoral et disponibilité pour études et recherches rejetée

Message par inviteeM le Mar 8 Juil 2014 - 21:49

Je connais la vice-présidente, elle devrait être sensible à la demande je pense...
Je ne peux rien dire de la présidente par contre, que je ne connais que de nom.

inviteeM
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Obtention d'un contrat doctoral et disponibilité pour études et recherches rejetée

Message par contrelesvaches le Mar 8 Juil 2014 - 22:05

Bonsoir,
Vraiment Philomèle, je te remercie de tes conseils. En fait, en réfléchissant tu reconstruis l'ensemble de ma démarche depuis deux ans. Je connais bien la SFLGC, j'en suis membre, et mon directeur de thèse est membre du bureau. Il m'a soutenu et me soutient comme personne et je souhaite à tous les doctorants d'avoir un directeur aussi actif. La SFLGC a été sur le coup aussi !
Je crois que j'ai épuisé tous les canaux, et je n'ai pas à me reprocher de n'avoir pas été actif pour éviter cette année un rejet de disponibilité. On se heurte en fait à une position de principe de la part du recteur (on ne peut pas lui enlever une certaine cohérence et un grand sens de l'application à la lettre des consignes - un bon fonctionnaire selon des critères bureaucratiques).
Maelia, si c'est de Mme Duprat dont tu parles, je crois qu'elle est au courant de mon affaire.
Voilà, ça s'appelle être bloqué. Je crains bien qu'il n'y a pas d'issue à cette affaire, mais je réitère ma question pour après (une action collective, non pas destinée à améliorer ma situation, mais à faire pression médiatiquement, pour les prochains doctorants, sur l'éducation nationale) : y a -t-il des gens qui sont ou ont été dans une situation comparable ?

contrelesvaches
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Obtention d'un contrat doctoral et disponibilité pour études et recherches rejetée

Message par inviteeM le Mar 8 Juil 2014 - 22:10

Non, je parlais de Mme Lavocat, contrelesvaches.
Mme Duprat, je ne la connais que de vue, parce qu'elle a été membre de mon jury d'agreg Wink
Est-ce que tu ne peux pas harceler le rectorat encore et encore, éventuellement en étant appuyée par des appels de ton université? De toute façon, tu n'as rien à perdre...

inviteeM
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Obtention d'un contrat doctoral et disponibilité pour études et recherches rejetée

Message par contrelesvaches le Mar 8 Juil 2014 - 22:14

Mme Ladvocat, je crois, est présidente maintenant.
Pour le harcèlement, c'est ce que je fais deux fois par jour. Je ne suis pas sûr que ça plaide en ma faveur, mais comme tu dis, je n'ai rien à perdre !
Sans indiscrétion, et pour s'aérer un peu l'esprit, tu travailles sur quoi ?

contrelesvaches
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Obtention d'un contrat doctoral et disponibilité pour études et recherches rejetée

Message par inviteeM le Mer 9 Juil 2014 - 9:28

Je ne me suis pas encore lancée, je suis en train d'écrire le projet. J'ai pris un an après l'agrégation pour y réfléchir posément tout en effectuant mon année de stage.
Comme je ne souhaite pas de contrat doctoral pour ma part, tout est beaucoup plus simple.
Edit: pour des questions de discrétion, je ne souhaite pas laisser là le sujet de mes recherches.


Dernière édition par maelia le Jeu 10 Juil 2014 - 9:55, édité 1 fois

inviteeM
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Obtention d'un contrat doctoral et disponibilité pour études et recherches rejetée

Message par Al le Mer 9 Juil 2014 - 10:17

Je ne pense pas que la solution soit du côté d'une action collective. C'est malheureux à dire mais tu auras plus de chance de débloquer ta situation en prenant des mesures pour ton cas personnel (réflexion au cas par cas, selon l'académie). Mets-toi déjà en mi temps, franchement, assurer 7 ou 8h je pense que c'est jouable avec thèse et colloques. Sinon, as-tu pensé à déménager toute ta famille dans une acad qui te laissera partir ? :/ Poitiers c'est pas loin de la région parisienne non, il y a peut-être quelque chose à tenter du côté des mutations ?

Il y a peut-être aussi des CDE (un CDE compréhensif là où tu enseigneras ça peut aussi changer la donne) ou des inspecteurs qui peuvent te soutenir (ici les inspecteurs nous poussent beaucoup à faire une thèse!). Il suffit d'un inspecteur qui soutienne ta cause non ? :/

En fait j'imagine que tu peux faire ta thèse en trouvant des solutions, mais que tu es absolument indigné par le principe de te refuser ce contrat doctoral. Rien ne pourra le remplacer (financement, cours à l'université inclus...) et ça je comprends tout à fait que tu ne puisses pas l'accepter.

_________________
"C’est le grand nuage des ambitions moroses qui étouffe la voix d’Éros."

Al
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Obtention d'un contrat doctoral et disponibilité pour études et recherches rejetée

Message par contrelesvaches le Jeu 10 Juil 2014 - 11:21

Bonjour,
Al, lorsque je parle d'action collective, je n'imagine pas que celle-ci débloquera ma situation ; cela va au delà de celle-ci : le but, ce serait d'alerter le ministère et les syndicats sur l'injustice qui nous est faite, et éventuellement à terme d'obtenir que cela ne se reproduise plus dans les années à venir.
En ce qui concerne mon cas personnel, le mi-temps, oui, j'y pense - encore faudra-t-il qu'il soit accepté, mais j'ai de bons rapports avec mon chef. Pour le changement d'académie, on y a pensé, mais ma conjoint est liée professionnellement à Poitiers qui est une ville où après d'autres affectations (Rouen, Amiens, Lyon) on a fini par se sentir bien, et puis ça repousse à l'an prochain : c'est trop tard pour le contrat doctoral.
Qu'est-ce qu'un CDE ? Et qui sont ces inspecteurs généreux ? Ca n'est pas vraiment le cas ici : je les ai contactés sur mon cas, et n'ai jamais eu de réponse.
Pour la conclusion, tu as bien résumé : des solutions existent, qui sont des compromis toujours moins bien qu'un contrat doctoral. J'ai du mal à l'accepter aussi pour des raisons sociales. Je prends mon cas comme un bel exemple de contradiction du système à l'intérieur de lui-même. Ce que je paye, d'une certaine façon, c'est d'avoir été un brillant élève pour qui l'Ecole (avec un E majuscule) était autre chose qu'une manière de trouver du travail. C'était pour moi un horizon, toute ma vie. J'ai toujours voulu enseigner : à six ans je voulais être maître déjà.
Je viens d'une famille pauvre, d'un milieu rural, plus que reculé (la ville la plus proche - une petite ville, 20000 habitants - était à une heure). J'étais un fort en thème pourtant (accessit au concours général, baccalauréat avec félicitations, etc.) Après un an d'hypokhâgne, j'ai dû arrêter et aller à la fac pour pouvoir travailler en faisant mes études. J'ai été pion en obtenant l'agrégation externe en étant classé dans les dix premiers, je n'ai pas pu reporter mon stage parce que personne dans mon entourage pouvait financer ce report (et puis j'avais envie de goûter à la classe, ce qui ne m'a pas déçu, enseigner aux élèves ayant toujours été un de mes grand plaisir). Ca a été l'erreur fatale : si je n'étais jamais entré dans le système, je ne me serais pas heurté à la question de quémander une disponibilité, quand d'autres, parce qu'ils ont de l'argent, ou moins de naïveté, ou qu'ils sont issus d'une grand école, n'ont pas à se poser ce genre de questions.
Mais assez parlé de moi ! Cette affaire est un bon symptôme de ce qui ne va pas : quand l'institution qui est censée promouvoir l'ascension par le mérite et le travail des meilleurs éléments est, à l'intérieur d'elle-même incapable de le faire, c'est qu'elle est malade !

contrelesvaches
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Obtention d'un contrat doctoral et disponibilité pour études et recherches rejetée

Message par amour le Jeu 10 Juil 2014 - 12:39

@contrelesvaches a écrit:Bonjour,
Al, lorsque je parle d'action collective, je n'imagine pas que celle-ci débloquera ma situation ; cela va au delà de celle-ci : le but, ce serait d'alerter le ministère et les syndicats sur l'injustice qui nous est faite, et éventuellement à terme d'obtenir que cela ne se reproduise plus dans les années à venir.
En ce qui concerne mon cas personnel, le mi-temps, oui, j'y pense - encore faudra-t-il qu'il soit accepté, mais j'ai de bons rapports avec mon chef. Pour le changement d'académie, on y a pensé, mais ma conjoint est liée professionnellement à Poitiers qui est une ville où après d'autres affectations (Rouen, Amiens, Lyon) on a fini par se sentir bien, et puis ça repousse à l'an prochain : c'est trop tard pour le contrat doctoral.
Qu'est-ce qu'un CDE ? Et qui sont ces inspecteurs généreux ? Ca n'est pas vraiment le cas ici : je les ai contactés sur mon cas, et n'ai jamais eu de réponse.
Pour la conclusion, tu as bien résumé : des solutions existent, qui sont des compromis toujours moins bien qu'un contrat doctoral. J'ai du mal à l'accepter aussi pour des raisons sociales. Je prends mon cas comme un bel exemple de contradiction du système à l'intérieur de lui-même. Ce que je paye, d'une certaine façon, c'est d'avoir été un brillant élève pour qui l'Ecole (avec un E majuscule) était autre chose qu'une manière de trouver du travail. C'était pour moi un horizon, toute ma vie. J'ai toujours voulu enseigner : à six ans je voulais être maître déjà.
Je viens d'une famille pauvre, d'un milieu rural, plus que reculé (la ville la plus proche - une petite ville, 20000 habitants - était à une heure). J'étais un fort en thème pourtant (accessit au concours général, baccalauréat avec félicitations, etc.) Après un an d'hypokhâgne, j'ai dû arrêter et aller à la fac pour pouvoir travailler en faisant mes études. J'ai été pion en obtenant l'agrégation externe en étant classé dans les dix premiers, je n'ai pas pu reporter mon stage parce que personne dans mon entourage pouvait financer ce report (et puis j'avais envie de goûter à la classe, ce qui ne m'a pas déçu, enseigner aux élèves ayant toujours été un de mes grand plaisir). Ca a été l'erreur fatale : si je n'étais jamais entré dans le système, je ne me serais pas heurté à la question de quémander une disponibilité, quand d'autres, parce qu'ils ont de l'argent, ou moins de naïveté, ou qu'ils sont issus d'une grand école, n'ont pas à se poser ce genre de questions.
Mais assez parlé de moi ! Cette affaire est un bon symptôme de ce qui ne va pas : quand l'institution qui est censée promouvoir l'ascension par le mérite et le travail des meilleurs éléments est, à l'intérieur d'elle-même incapable de le faire, c'est qu'elle est malade !

C'est effectivement une injustice majeure parce que dans le parcours que tu décris, très pugnace et courageux, tu aurais pu perdre ta santé (cumuler un poste de surveillant et l'obtention de l'agreg avec un si beau classement par exemple). Or des personnes en mauvaises santé peuvent obtenir une disponibilité d'un an ( ce qui est tout à fait normal)et sont remplacés par des contractuels: ton cas est en réalité plus facile, de mon point de vue, à gérer que celui d'un fonctionnaire malade puisque l'on pourrait attribuer ton poste à un collègue pour plus longtemps. C'est donc tout simplement écoeurant.

amour
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Obtention d'un contrat doctoral et disponibilité pour études et recherches rejetée

Message par Ruthven le Jeu 10 Juil 2014 - 12:58

As-tu tenté de contacter l'IG dont dépend ton académie ? En Lettres, c'est Olivier Barbarant
(http://www.education.gouv.fr/cid115/index.html).


Ruthven
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Obtention d'un contrat doctoral et disponibilité pour études et recherches rejetée

Message par e-Wanderer le Jeu 10 Juil 2014 - 15:04

Sinon, tu peux éventuellement contacter le président de l'agreg de LC ?

Tout ceci est absolument scandaleux. Comme cela a été dit plus haut, la gestion des personnels est purement comptable et l'intérêt des professeurs passe au second plan. Pourtant, la préparation d'un doctorat relève fondamentalement de la formation continue, qui est un droit pour les salariés.

e-Wanderer
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Obtention d'un contrat doctoral et disponibilité pour études et recherches rejetée

Message par John le Jeu 10 Juil 2014 - 15:06

@Ruthven a écrit:As-tu tenté de contacter l'IG dont dépend ton académie ? En Lettres, c'est Olivier Barbarant
(http://www.education.gouv.fr/cid115/index.html).
Et il est très bien : s'il peut faire quelque chose, il le fera.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Obtention d'un contrat doctoral et disponibilité pour études et recherches rejetée

Message par Philomèle le Mer 27 Aoû 2014 - 19:14

Alors, Contrelevaches, quelles sont les nouvelles ?

Philomèle
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Obtention d'un contrat doctoral et disponibilité pour études et recherches rejetée

Message par contrelesvaches le Jeu 29 Jan 2015 - 8:08

Bonjour Philomèle,
Je suis désolé de répondre si longtemps après la fin de cet échange.
Il n'y a pas eu de changement ; rien n'y a fait. Je reste dans le secondaire, et le contrat doctoral m'est passé sous le nez... pour toujours.
J'avais fini par obtenir une audience du Recteur en personne. Ce qu'on m'y a dit, la violence et la vulgarité des propos, le ton mesquin, ironique et méprisant, m'a sidéré ; j'en suis sorti on riant : on ne peut rien contre des imbéciles, sauf les fuir.
Je travaille en ce moment sur un projet pour sortir la tête haute, et sans remords, de la nullité de l'éducation nationale.
Quant au sinistre personnage auquel j'ai eu affaire se fait encore remarquer par sa dangereuse bêtise (suivre l'actualité académique, dans le cadre de "l'esprit du 11 janvier", à l'ouest de la France).
Bien à toi.

contrelesvaches
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Obtention d'un contrat doctoral et disponibilité pour études et recherches rejetée

Message par Oudemia le Jeu 29 Jan 2015 - 8:29

C'est affligeant !
Et bientôt, donc, un professeur de moins...

Oudemia
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Obtention d'un contrat doctoral et disponibilité pour études et recherches rejetée

Message par Aliceinwonderland le Ven 30 Jan 2015 - 22:51

Bonne chance à toi. J'espère que tu pourras un jour malgré tout concrétiser ce projet de thèse (avec une place pareille à l'agreg, c'est vraiment dommage).

_________________
You gotta keep the devil
Way down in the hole

Aliceinwonderland
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Obtention d'un contrat doctoral et disponibilité pour études et recherches rejetée

Message par contrelesvaches le Ven 4 Sep 2015 - 11:49

Je reprends le fil de ce sujet.
En parcourant le site, je m'aperçois qu'il y a plusieurs personnes dans la situation qui était la mienne l'an dernière.
N'hésitez pas à poster des messages ici ou simplement à vous manifestez près de moi si vous êtes dans une situation semblable. Il faut faire parler de ces situations scandaleuse que la bureaucratie à courte de vue de l'éducation nationale fait subir aux doctorants méritants.

contrelesvaches
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Obtention d'un contrat doctoral et disponibilité pour études et recherches rejetée

Message par Finrod le Ven 4 Sep 2015 - 13:48

@contrelesvaches a écrit:Bonjour Philomèle,
Je suis désolé de répondre si longtemps après la fin de cet échange.
Il n'y a pas eu de changement ; rien n'y a fait. Je reste dans le secondaire, et le contrat doctoral m'est passé sous le nez... pour toujours.
J'avais fini par obtenir une audience du Recteur en personne. Ce qu'on m'y a dit, la violence et la vulgarité des propos, le ton mesquin, ironique et méprisant, m'a sidéré ; j'en suis sorti on riant : on ne peut rien contre des imbéciles, sauf les fuir.
Je travaille en ce moment sur un projet pour sortir la tête haute, et sans remords, de la nullité de l'éducation nationale.
Quant au sinistre personnage auquel j'ai eu affaire se fait encore remarquer par sa dangereuse bêtise (suivre l'actualité académique, dans le cadre de "l'esprit du 11 janvier", à l'ouest de la France).
Bien à toi.

Mince.

Un ami à moi avait appliqué la méthode suivante : il est parti faire son postdoc en en informant l'EN malgré une réponse négative de leur part.

Compte tenu de la pénurie d'enseignant, après 7 mois au USE ils ont finalement validé son report de stage plutôt que de le licencier.

Ces rendez vous, ce n'est que de l'intimidation... qui peut croire une seconde qu'ils veulent dialoguer, ils connaissent parfaitement la situation et rejettent la demande en connaissance de cause.

Finrod
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum