Bruno Le Maire (UMP) se dit "atterré par l'inégalité et la faillite du système scolaire français".

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Bruno Le Maire (UMP) se dit "atterré par l'inégalité et la faillite du système scolaire français".

Message par Moonchild le Mer 9 Juil 2014 - 23:26

@John a écrit:Déclarations de Bruno Le Maire, député UMP, sur l'éducation en France (09 juillet 2014) :

Les Français, je crois, sont profondément lassés de voir des responsables politiques impuissants à prendre les décisions politiques qui s'imposent [...] On a besoin, comme je le réclame depuis maintenant plusieurs années, de changer de modèle, de changer le modèle français. [...]

Changer le modèle français, ça veut dire mettre effectivement le paquet sur l'apprentissage, et faire comprendre à tous les Français que la voie professionnelle vaut la voie générale.

Changer le modèle français, c'est être atterré par l'inégalité du système scolaire français, par la faillite du système scolaire français, son incapacité à faire que 100% des jeunes Français sachent lire, écrire, compter correctement à la fin du primaire. [...]

C'est des réformes profondes. Je suscite l'adhésion en disant aux Français : je suis pas là pour vous infliger une purge, je suis pas là pour vous infliger des réformes douloureuses, je suis là pour que ça aille mieux pour chacun d'entre vous.

Je considère que donner l'autonomie aux chefs d'établissements scolaires, collège ou lycée, c'est une priorité absolue pour chacun puisse avoir son projet pédagogique, recruter les professeurs dont il a besoin, se séparer des professeurs qui ne remplissent pas leur tâche comme ils devraient la remplir...

Evaluer chaque établissement de manière autonome, chaque établissement scolaire, ça devient une nécessité absolue ; arrêter de mettre les meilleurs professeurs dans les endroits les plus protégés, et les moins bons là où les choses sont les plus difficiles, ça devrait être une évidence pour tout le monde. Moi ce que je veux porter, c'est un espoir. C'est pas une contrainte, c'est pas une punition : c'est un espoir. [...]

Moi, mon projet, c'est d'abord améliorer la vie de chaque Français. [...]

Soutenez l'apprentissage, et vous verrez que vous ferez vraiment baisser le chômage des jeunes [...] L'éducation, c'est mon combat, c'est ma priorité absolue. [...] Je pense que nous avons été battus en 2012 parce que nous sommes pas allés au bout de nos idées, de nos convictions, de nos valeurs : la responsabilité individuelle, c'est l'une des grandes valeurs de droite à laquelle je crois. Faites confiance aux gens sur le terrain : vous verrez ce qu'ils feront, ce sera formidable. [...]  

Quand vous dites qu'il faut changer le système éducatif, ce qui, je crois, doit être notre grand combat à droite, il faut que les proviseurs soient associés, que les enseignants soient associés, il faut que les associations soient associées, il faut que les parents d'élèves et les associations de parents d'élèves soient associées... C'est comme ça que ça marchera.

Ces déclarations ont été faites dans Questions d'Info (AFP, France Info, LCP), à partir de 29 minutes.
Pour revoir l'émission : http://www.lcp.fr/emissions/questions-d-info/vod/161279-bruno-le-maire-depute-de-l-eure-ancien-ministre
Concrètement, il propose exactement la même chose que Peillon ou Hamon, sauf qu'il brame "responsabilité individuelle" là où le PS bêle "bienveillance de l'institution".

Moonchild
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bruno Le Maire (UMP) se dit "atterré par l'inégalité et la faillite du système scolaire français".

Message par John le Mer 9 Juil 2014 - 23:28

Alors là, je ne vois pas ce qui chez Peillon ou Hamon te fait penser aux propositions de Le Maire ci-dessus  Shocked 
Tu es sûr de les avoir bien lues ?

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bruno Le Maire (UMP) se dit "atterré par l'inégalité et la faillite du système scolaire français".

Message par Catalunya le Mer 9 Juil 2014 - 23:32

Et quid de la faillite du système politique français?

Catalunya
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bruno Le Maire (UMP) se dit "atterré par l'inégalité et la faillite du système scolaire français".

Message par Chocolat le Mer 9 Juil 2014 - 23:41

@V.Marchais a écrit:Qu'il s'occupe plutôt de la faillite de l'UMP.

Je propose de "se séparer des hommes politiques qui ne remplissent pas leur mission comme ils devraient la remplir".

 topela 

_________________

La réforme du collège décryptée sur un site indépendant et apolitique :
http://www.reformeducollege.fr/

Chocolat
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bruno Le Maire (UMP) se dit "atterré par l'inégalité et la faillite du système scolaire français".

Message par Roumégueur Ier le Jeu 10 Juil 2014 - 6:18

@the educator a écrit:
@John a écrit:C'est incroyable ce qu'il peut y avoir comme âneries dans ces déclarations.
Il y a des points qui peuvent prêter à débat, mais alors d'autres sont carrément bluffants d'absurdité.
Je pensais que Le Maire aurait pu aider l'UMP à se relever, mais alors là il se met à la saborder lui aussi.
Le problème c'est surtout de tirer quelques idées vendeuses d'un système qui serait bien moins glamour à mettre en place. Autant je suis pour l'ultra autonomie et la libéralisation de l'instruction, autant ces types là font la même choses que leurs potes de gauches: dire ce que leur electorat veut entendre. En s'appropriant maladroitement des idées, et en cristallisant le débat autour de leurs positions, ils monopolisent la discussion et empechent toute espece d'avancée.

Ben oui, quand on connaît tous les succès planétaires que rencontre le libéralisme, on se dit que c'est dommage de ne pas y aller plus avant dans l'éducation.
Je sais qu'il est difficile pour des personnes qui n'enseignent pas de bien cerner la complexité des multiples problèmes éducatifs en France et d'en dessiner des solutions, mais bon, si au moins on pouvait faire l'effort de proposer des pistes novatrices, innovantes, qui pourraient éventuellement améliorer les choses plutôt que de les dégrader davantage, ce serait de bon aloi. (Ou alors, je n'ai pas bien compris l'expression que vous utilisez: 'libéralisation de l'instruction').

Roumégueur Ier
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bruno Le Maire (UMP) se dit "atterré par l'inégalité et la faillite du système scolaire français".

Message par Jane le Jeu 10 Juil 2014 - 6:23

@V.Marchais a écrit:Qu'il s'occupe plutôt de la faillite de l'UMP.

Je propose de "se séparer des hommes politiques qui ne remplissent pas leur mission comme ils devraient la remplir".

 veneration veneration 

Jane
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bruno Le Maire (UMP) se dit "atterré par l'inégalité et la faillite du système scolaire français".

Message par Hoa Mai le Jeu 10 Juil 2014 - 6:45

Je trouve incroyable qu'avec tout ce qui se passe à l'UMP en ce moment, ces gens-là osent encore s'exprimer...

Hoa Mai
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bruno Le Maire (UMP) se dit "atterré par l'inégalité et la faillite du système scolaire français".

Message par Cath le Jeu 10 Juil 2014 - 7:13

Après toutes ces années passées à la tête du pays...Il(s) devrai(en)t être morts de honte !

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bruno Le Maire (UMP) se dit "atterré par l'inégalité et la faillite du système scolaire français".

Message par adrifab le Jeu 10 Juil 2014 - 7:41

@Moonchild a écrit:
@John a écrit:Déclarations de Bruno Le Maire, député UMP, sur l'éducation en France (09 juillet 2014) :

Les Français, je crois, sont profondément lassés de voir des responsables politiques impuissants à prendre les décisions politiques qui s'imposent [...] On a besoin, comme je le réclame depuis maintenant plusieurs années, de changer de modèle, de changer le modèle français. [...]

Changer le modèle français, ça veut dire mettre effectivement le paquet sur l'apprentissage, et faire comprendre à tous les Français que la voie professionnelle vaut la voie générale.

Changer le modèle français, c'est être atterré par l'inégalité du système scolaire français, par la faillite du système scolaire français, son incapacité à faire que 100% des jeunes Français sachent lire, écrire, compter correctement à la fin du primaire. [...]

C'est des réformes profondes. Je suscite l'adhésion en disant aux Français : je suis pas là pour vous infliger une purge, je suis pas là pour vous infliger des réformes douloureuses, je suis là pour que ça aille mieux pour chacun d'entre vous.

Je considère que donner l'autonomie aux chefs d'établissements scolaires, collège ou lycée, c'est une priorité absolue pour chacun puisse avoir son projet pédagogique, recruter les professeurs dont il a besoin, se séparer des professeurs qui ne remplissent pas leur tâche comme ils devraient la remplir...

Evaluer chaque établissement de manière autonome, chaque établissement scolaire, ça devient une nécessité absolue ; arrêter de mettre les meilleurs professeurs dans les endroits les plus protégés, et les moins bons là où les choses sont les plus difficiles, ça devrait être une évidence pour tout le monde. Moi ce que je veux porter, c'est un espoir. C'est pas une contrainte, c'est pas une punition : c'est un espoir. [...]

Moi, mon projet, c'est d'abord améliorer la vie de chaque Français. [...]

Soutenez l'apprentissage, et vous verrez que vous ferez vraiment baisser le chômage des jeunes [...] L'éducation, c'est mon combat, c'est ma priorité absolue. [...] Je pense que nous avons été battus en 2012 parce que nous sommes pas allés au bout de nos idées, de nos convictions, de nos valeurs : la responsabilité individuelle, c'est l'une des grandes valeurs de droite à laquelle je crois. Faites confiance aux gens sur le terrain : vous verrez ce qu'ils feront, ce sera formidable. [...]  

Quand vous dites qu'il faut changer le système éducatif, ce qui, je crois, doit être notre grand combat à droite, il faut que les proviseurs soient associés, que les enseignants soient associés, il faut que les associations soient associées, il faut que les parents d'élèves et les associations de parents d'élèves soient associées... C'est comme ça que ça marchera.

Ces déclarations ont été faites dans Questions d'Info (AFP, France Info, LCP), à partir de 29 minutes.
Pour revoir l'émission : http://www.lcp.fr/emissions/questions-d-info/vod/161279-bruno-le-maire-depute-de-l-eure-ancien-ministre
Concrètement, il propose exactement la même chose que Peillon ou Hamon, sauf qu'il brame "responsabilité individuelle" là où le PS bêle "bienveillance de l'institution".
Il faut être d`une mauvaise foi absolue pour oser prétendre que Hamon propose la même chose, à savoir l`autonomie des chefs d`établissements ! Ce n`est pas en inventant que certains rendront crédibles leur PS bashing. Avant les présidentielles de 2012, j`étais l`un des seuls à dire que la politique éducative du ps n`était pas aussi anxiogène que celle de l`ump. Le temps confirme mes propos d`alors. Et les profs dont les Cde se separeront ( car trop vieux ou malades etc...), il a prévu d` en faire quoi, l`autre  furieux furieux furieux de Le Maire ?? Décidément, l`ump réussit l`exploit de ne réunir que des brêles. Pas un pour rattraper l`autre ! Et quand on voit leur fête de la violette ce week-end, mon dieu que c`était pathétique ! On aurait dit une secte d`adorateurs de leur gourou mafieux.

adrifab
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bruno Le Maire (UMP) se dit "atterré par l'inégalité et la faillite du système scolaire français".

Message par adrifab le Jeu 10 Juil 2014 - 7:46

@Hoa Mai a écrit:Je trouve incroyable qu'avec tout ce qui se passe à l'UMP en ce moment, ces gens-là osent encore s'exprimer...
Je me suis fait la même réflexion hier matin en écoutant une autre pointure ump, Woerth, nous expliquer sans la moindre gêne que la gestion économique du gouvernement n`était pas la bonne ! ( Les c......, ça ose décidément tout ) Et tout cela, sans que le " journaliste" complaisant en face de lui ne lui fasse jamais remarquer qu` il était peut-être mal placé pour critiquer la gestion des autres...


Dernière édition par adrifab le Jeu 10 Juil 2014 - 7:49, édité 1 fois

adrifab
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bruno Le Maire (UMP) se dit "atterré par l'inégalité et la faillite du système scolaire français".

Message par Celadon le Jeu 10 Juil 2014 - 7:47

Il faut cesser d'employer le mot "journaliste".

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bruno Le Maire (UMP) se dit "atterré par l'inégalité et la faillite du système scolaire français".

Message par adrifab le Jeu 10 Juil 2014 - 7:50

@Celadon a écrit:Il faut cesser d'employer le mot "journaliste".
Justement, tu n`as pas vu mes guillemets ?

adrifab
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bruno Le Maire (UMP) se dit "atterré par l'inégalité et la faillite du système scolaire français".

Message par the educator le Jeu 10 Juil 2014 - 8:05

Je sais qu'il est difficile pour des personnes qui n'enseignent pas de bien cerner la complexité des multiples problèmes éducatifs en France et d'en dessiner des solutions, mais bon, si au moins on pouvait faire l'effort de proposer des pistes novatrices, innovantes, qui pourraient éventuellement améliorer les choses plutôt que de les dégrader davantage
C'est en partie pour ça que je crois dans le libéralisme.

the educator
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bruno Le Maire (UMP) se dit "atterré par l'inégalité et la faillite du système scolaire français".

Message par Gotin le Jeu 10 Juil 2014 - 8:13

Entre ça et le PS on est mal parti. Quoi qu'on en dise, on le voit avec Hamon, ils sont tous nuls sur l'éducation.

Gotin
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bruno Le Maire (UMP) se dit "atterré par l'inégalité et la faillite du système scolaire français".

Message par Luigi_B le Jeu 10 Juil 2014 - 8:40

@adrifab a écrit:Avant les présidentielles de 2012, j`étais l`un des seuls à dire que la politique éducative du ps n`était pas aussi anxiogène que celle de l`ump. Le temps confirme mes propos d`alors.
Il y a aussi des convergences fortes (suppression du redoublement, réforme du lycée, continuum lycée-université, gel du point d'indice etc.).

Il y a bien quelques nuances, mais pas forcément positives... Le rétablissement dans la précipitation d'une formation ressemblant à celle des défunts IUFM, les rythmes scolaires, avec l'amorce d'une territorialisation de l'école, la remise en cause des décrets de 1950 (la droite n'avait pas osé...). Quant aux 60 000 postes, dont la plus grande partie correspondait de toute façon à des stagiaires et des formateurs, on sait désormais ce qu'il faut en penser.

Sur la question de l'autonomie des établissements, on notera que c'est un point de convergence entre les plus avancés de nos pédagogues et les plus audacieux de nos libéraux.

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bruno Le Maire (UMP) se dit "atterré par l'inégalité et la faillite du système scolaire français".

Message par Celadon le Jeu 10 Juil 2014 - 8:41

@adrifab a écrit:
@Celadon a écrit:Il faut cesser d'employer le mot "journaliste".
Justement, tu n`as pas vu mes guillemets ?
Je veux dire : il faut bannir ce mot de notre lexique puisque il ne recouvre aucune réalité contemporaine. On peut en chercher d'autres à éliminer, ça fait un sacré remue-ménage dans le vocab si on y ajoute les glissements sémantiques du genre professeur/animateur !

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bruno Le Maire (UMP) se dit "atterré par l'inégalité et la faillite du système scolaire français".

Message par e-Wanderer le Jeu 10 Juil 2014 - 12:54

Je suis sidéré que des gens puissent se réclamer du gaullisme tout en projetant de mettre par terre l'école républicaine.

Il est évident que si on donne davantage d'autonomie aux CDE, et notamment en matière de recrutement, tous les bons profs iront dans les bons établissements bien tranquilles (à peu près l'inverse de ce que prétend Lemaire, en somme !). Et dans les établissements à problèmes, il n'y aura tout simplement… plus de profs. Le système d'affectations actuel, malgré toutes ses imperfections, permet au moins de réguler un peu les inégalités entre les territoires et de répartir la pénurie. Je forme de futurs professeurs dans une université de province et je peux vous garantir qu'aucun de mes étudiants n'irait spontanément candidater à 600 km dans un collège de Seine-Saint-Denis, dans une région où il est difficile de se loger correctement, pour être payé au lance-pierre et faire face à un public difficile. C'est pourtant là qu'ils se retrouvent assez fréquemment…

Il y a une évidente contradiction entre l'idée de donner aux CDE la possibilité de recruter eux-mêmes leur équipe pédagogique, et celle de mettre les "meilleurs" profs (les plus expérimentés, les mieux notés et ou les mieux classés au concours) devant les classes les plus difficiles. Ne pas s'en rendre compte témoigne d'une méconnaissance totale du sujet.

e-Wanderer
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bruno Le Maire (UMP) se dit "atterré par l'inégalité et la faillite du système scolaire français".

Message par Chocolat le Jeu 10 Juil 2014 - 13:02

Le jour où ils feront confiance aux profs qui sont sur le terrain au sujet de l'école, au niveau décisionnel, les choses fonctionneront mieux !

En attendant, admirons le massacre de l'école par les politiques, technocrates et experts en tout et rien, et qui osent, par dessus le marché, accuser les profs au lieu d'assumer leur incompétence et leurs décisions contradictoires et dépourvues du moindre bon sens !


_________________

La réforme du collège décryptée sur un site indépendant et apolitique :
http://www.reformeducollege.fr/

Chocolat
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bruno Le Maire (UMP) se dit "atterré par l'inégalité et la faillite du système scolaire français".

Message par Olympias le Jeu 10 Juil 2014 - 14:41

Et moi je suis atterrée par l'imbécillité de l'UMP

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bruno Le Maire (UMP) se dit "atterré par l'inégalité et la faillite du système scolaire français".

Message par Paddy le Jeu 10 Juil 2014 - 14:49

en général et de Le Maire en particulier. Finissez vos phrases chère amie.  Wink 

Paddy
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bruno Le Maire (UMP) se dit "atterré par l'inégalité et la faillite du système scolaire français".

Message par Olympias le Jeu 10 Juil 2014 - 16:17

@Paddy a écrit:en général et de Le Maire en particulier. Finissez vos phrases chère amie.  Wink 
J'peux pas, là, je bronze...je corresponds exactement à mon avatar  Very Happy

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bruno Le Maire (UMP) se dit "atterré par l'inégalité et la faillite du système scolaire français".

Message par Moonchild le Jeu 10 Juil 2014 - 18:00

@adrifab a écrit:
@Moonchild a écrit:Concrètement, il propose exactement la même chose que Peillon ou Hamon, sauf qu'il brame "responsabilité individuelle" là où le PS bêle "bienveillance de l'institution".
Il faut être d`une mauvaise foi absolue pour oser prétendre que Hamon propose la même chose, à savoir l`autonomie des chefs d`établissements ! Ce n`est pas en inventant que certains rendront crédibles leur PS bashing. Avant les présidentielles de 2012, j`étais l`un des seuls à dire que la politique éducative du ps n`était pas aussi anxiogène que celle de l`ump. Le temps confirme mes propos d`alors. Et les profs dont les Cde se separeront ( car trop vieux ou malades etc...), il a prévu d` en faire quoi, l`autre  furieux furieux furieux de Le Maire ?? Décidément, l`ump réussit l`exploit de ne réunir que des brêles. Pas un pour rattraper l`autre ! Et quand on voit leur fête de la violette ce week-end, mon dieu que c`était pathétique ! On aurait dit une secte d`adorateurs de leur gourou mafieux.
Voilà, la différence est là : sur la forme, le discours de l'UMP est plus anxiogène (pour  les profs) que celui du PS, mais sur le fond, il propose les mêmes orientations comme Luigi l'a rappelé :
@Luigi_B a écrit:Il y a aussi des convergences fortes (suppression du redoublement, réforme du lycée, continuum lycée-université, gel du point d'indice etc.).
.../...
Sur la question de l'autonomie des établissements, on notera que c'est un point de convergence entre les plus avancés de nos pédagogues et les plus audacieux de nos libéraux.
Bien sûr les éléments de langage sont différents (l'UMP insistera beaucoup plus sur une vision de l'école calquée sur l'entreprise avec un CDE comme manager alors que le PS va davantage axer son argumentation sur l'expérimentation pédagogique et la bienveillance envers les apprenants en situation d'échec), mais à l'arrivée ils nous refourguent la même camelote, parfois dans un autre ordre chronologique.


@e-Wanderer a écrit:Il y a une évidente contradiction entre l'idée de donner aux CDE la possibilité de recruter eux-mêmes leur équipe pédagogique, et celle de mettre les "meilleurs" profs (les plus expérimentés, les mieux notés et ou les mieux classés au concours) devant les classes les plus difficiles. Ne pas s'en rendre compte témoigne d'une méconnaissance totale du sujet.
En même temps, quelqu'un qui connaît un peu le sujet ne se poserait même pas la question puisqu'il saurait que la "qualité" des enseignants n'est pas le réel problème des classes difficiles (la seule exception notable étant sans doute au primaire car c'est dans les écoles de ZEP qu'on retrouve la plus forte proportion de jeunes collègues formatés par le discours iufmesque et qui utilisent par conséquent les méthodes d'apprentissage de la lecture les moins efficaces ; mais c'est moins un problème de compétence individuelle que de dérive du système de (dé)formation).
Cela dit, c'est un discours qui arrange bien tout le monde et qui est très simple à relayer dans les médias : je me souviens d'une émission TV (ce devait être chez Ruquier) où l'une des personnalités les plus appréciées par les Français, Omar Sy, déclarait que dans sa scolarité, il n'avait jamais eu que des jeunes profs sans expérience et qui avaient peur des élèves, ajoutant que les meilleurs profs sont dans les bons lycées. Et on entend régulièrement la même chose dès qu'un rappeur à la mode est interrogé sur sa jeunesse et sur l'école ; aucun d'entre eux ne semble pouvoir imaginer que les bons profs des bons lycées seraient sans doute aussi paniqués que des débutants face aux classes difficiles parce qu'il y a objectivement des raisons de ne pas en mener large face à certains publics.

Moonchild
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum