coup de gueule au sujet des parents d'élèves

Page 4 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: coup de gueule au sujet des parents d'élèves

Message par Invité le Mer 29 Avr 2009 - 15:56

[quote="Dwarf
Quant au latin, ma pôvre, si tu appliques à la lettre les programme type de latin à la Mireille Ko (celle qui en est - et elle en est fière - à l'origine), tu vas dans le mur. Ou du moins, travailler d'emblée sur textes d'auteurs marche en apparence mais le niveau obtenu laisse pour le moins songeur quand on attend un VRAI travail grammatical et un esprit structuré qui sache construire grammaticalement de A à Z plutôt qu'aller à la pêche aux devinettes... J'avais d'ailleurs, rien que pour les emm..., consacré mon mémoire d'IUFM à ce délicat sujet. le pire, c'est qu'ils n'ont pas réellement pu me contredire en toute bonne foi... Il est à ce propos amusant de voir que l'enseignement du latin rejoint exactement la même problématique que celle de la lecture (globale ou B-A-BA).[/quote]

C'est intéressant ce que tu dis, Dwarf, mais enfin pourquoi prendre ce ton condescendant ? Marquise a du mérite déjà à défendre ses opinions sur ce post, et je ne l'ai pas vue prendre les choses de haut, elle... On peut échanger des avis, même sur l'éducation, sans envoyer les gens dans les cordes, non ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: coup de gueule au sujet des parents d'élèves

Message par Dwarf le Mer 29 Avr 2009 - 16:18

@lulamae a écrit:
C'est intéressant ce que tu dis, Dwarf, mais enfin pourquoi prendre ce ton condescendant ? Marquise a du mérite déjà à défendre ses opinions sur ce post, et je ne l'ai pas vue prendre les choses de haut, elle... On peut échanger des avis, même sur l'éducation, sans envoyer les gens dans les cordes, non ?

Il ne s'agit nullement d'un ton condescendant mais compatissant! Je n'entends pas la rabaisser mais la rassurer, au contraire. Tu sais aussi bien que moi que beaucoup de gens de bonne volonté éprouvent des difficultés dans leur enseignement pour la bonne et simple raison que ce que l'on nous demande d'enseigner et, surtout, COMMENT on nous demande de l'enseigner est tout simplement trop souvent de l'ordre du délire : mais cela, vous le savez déjà toutes et tous, non?

Si j'ai un conseil d'ordre général à donner, c'est de ne pas hésiter à prendre ses distances avec les programmes et de ne les voir que comme un cadre dans lequel s'inscrire et non pas comme le carcan qu'on voudrait (trop) souvent nous faire volontairement et bien docilement accepter. Mais je ne pense pas en l'occurrence prêcher dans le désert, n'est-ce pas?

En outre, il se trouve que la nouvelle tendance semble être à la souplesse. J'y reviendrai.

Au passage, j'en profite pour présenter mes plus humbles et plus basses excuses à Marquise et à toute autre personne que j'aurais (involontairement) blessée(s). Ce n'est pas mon but, et je comprends que mon ton parfois péremptoire et souvent maladroit peut faire penser le contraire.

_________________
NOM CACHE "[...] Mais fondent les eaux dures, déborde la vie, vienne le torrent dévastateur plutôt que la Connaissance !" Victor Segalen, Stèles

"La laïcité n'est pas aménageable : elle est, ou elle n'est pas. Toute concession est un anéantissement. Encore un effort, et elle ne sera plus." J-P Brighelli

"La difficulté est une monnaie que les savants emploient comme les joueurs de passe-passe pour ne découvrir l’inanité de leur art." Montaigne

"C’est dans le gouvernement républicain qu’on a besoin de toute la puissance de l’éducation." Montesquieu

Dwarf
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: coup de gueule au sujet des parents d'élèves

Message par Mermoz le Mer 29 Avr 2009 - 17:57

@Dwarf a écrit:
Au passage, j'en profite pour présenter mes plus humbles et plus basses excuses à Marquise et à toute autre personne que j'aurais (involontairement) blessée(s). Ce n'est pas mon but, et je comprends que mon ton parfois péremptoire et souvent maladroit peut faire penser le contraire.
Moi je trouve que tu défends tes idées avec des arguments et la foi qu'on a tous vis à vis du métier, je lis toutes tes interventions avec plaisir, sans y voir un ton péremptoire, mais plutôt de la conviction!

_________________
De même que Louis Pasteur inventa la pasteurisation, c'est à Jean-Pierre Démoral que nous devons la démoralisation, et je dis bravo. Jean-Pierre Démoral commença humblement ses expériences sur sa logeuse, Mme Brouchard, qu'il démoralisa le 12 Septembre 1847.
Concierge : Y fait beau.
Démoral : Ca va pas durer.
Concierge : Je suis démoralisée.

Mermoz
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: coup de gueule au sujet des parents d'élèves

Message par ysabel le Mer 29 Avr 2009 - 18:13

@Dwarf a écrit:
@ysabel a écrit:
@Thalie a écrit:
Une personne peut être très maligne et débrouillarde, curieuse mais peut ne pas aimer faire des études longues, apprendre par coeur, s'appliquer à l'écrit et aimer lire comme on l'exige dans les études générales.

Tiens, on dirait que tu connais mon fils Twisted Evil
Il déteste l'école depuis le CP. Il est curieux, je suis tous les jours surprise de ses connaissances, il tient sans pb conversation avec les adultes mais c'est un cancre ; il redouble sa 6ème et n'est guère brillant encore cette année alors qu'il pourrait l'être mais il ne veut pas (vous avez déjà essayé de faire apprendre une leçon à qqn qui ne veut pas...) et en plus il est stressé par l'école.

Le problème de l'école c'est que c'est un système de masse pour des cas individuels... et tous ceux qui ne rentrent pas dans le moule en sont évincés.

Pour info, il pourrait avoir le profil d'un surdoué (40 % d'entre eux connaissent ou ont connu l'échec scolaire). Et je parle en connaissance de cause.

je me suis déjà interrogée à ce sujet...

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)

ysabel
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: coup de gueule au sujet des parents d'élèves

Message par Dwarf le Mer 29 Avr 2009 - 18:17

choupie a écrit:
@Dwarf a écrit:
Au passage, j'en profite pour présenter mes plus humbles et plus basses excuses à Marquise et à toute autre personne que j'aurais (involontairement) blessée(s). Ce n'est pas mon but, et je comprends que mon ton parfois péremptoire et souvent maladroit peut faire penser le contraire.
Moi je trouve que tu défends tes idées avec des arguments et la foi qu'on a tous vis à vis du métier, je lis toutes tes interventions avec plaisir, sans y voir un ton péremptoire, mais plutôt de la conviction!

Ah, merci!!! Je sens que je vais tomber amoureux!

cheers yesyes veneration fleurs2

Plus sérieusement, je me demande parfois si les mésinterprétations dont je fais l'objet sont dues à ma prose ou à des lectures trop rapides... scratch

_________________
NOM CACHE "[...] Mais fondent les eaux dures, déborde la vie, vienne le torrent dévastateur plutôt que la Connaissance !" Victor Segalen, Stèles

"La laïcité n'est pas aménageable : elle est, ou elle n'est pas. Toute concession est un anéantissement. Encore un effort, et elle ne sera plus." J-P Brighelli

"La difficulté est une monnaie que les savants emploient comme les joueurs de passe-passe pour ne découvrir l’inanité de leur art." Montaigne

"C’est dans le gouvernement républicain qu’on a besoin de toute la puissance de l’éducation." Montesquieu

Dwarf
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: coup de gueule au sujet des parents d'élèves

Message par Abraxas le Mer 29 Avr 2009 - 18:21

Mon cher, quand les autres se trompent sur nos intentions, c'est toujours de notre faute…
Evidemment, on peut aussi le faire exprès… Very Happy

Abraxas
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: coup de gueule au sujet des parents d'élèves

Message par Dwarf le Mer 29 Avr 2009 - 18:22

@ysabel a écrit:
je me suis déjà interrogée à ce sujet...

Fais-le alors tester, cela ne prêtera à aucune conséquence et te permettra d'y voir plus clair s'il s'avérait que ton petit fiston avait plus de 130 de QI. Bon, après, le QI est une chose, ce qu'on en fait une autre : je le précise à l'usage des intervenants qui seraient tentés de me lancer sur le sujet en m'accusant d'en faire un déterminisme absolu ; j'ai eu tout le loisir, depuis tout gamin, de réfléchir sur le sujet...

_________________
NOM CACHE "[...] Mais fondent les eaux dures, déborde la vie, vienne le torrent dévastateur plutôt que la Connaissance !" Victor Segalen, Stèles

"La laïcité n'est pas aménageable : elle est, ou elle n'est pas. Toute concession est un anéantissement. Encore un effort, et elle ne sera plus." J-P Brighelli

"La difficulté est une monnaie que les savants emploient comme les joueurs de passe-passe pour ne découvrir l’inanité de leur art." Montaigne

"C’est dans le gouvernement républicain qu’on a besoin de toute la puissance de l’éducation." Montesquieu

Dwarf
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: coup de gueule au sujet des parents d'élèves

Message par Dwarf le Mer 29 Avr 2009 - 18:24

@Abraxas a écrit:Mon cher, quand les autres se trompent sur nos intentions, c'est toujours de notre faute…
Evidemment, on peut aussi le faire exprès… Very Happy

Ah, je le savais! Moi qui passe mon temps à dire que l'on est toujours responsable de l'image que l'on renvoie... Mais bon, effectivement, il y a peut-être un brin de provocation derrière tout cela... Comme quoi, j'ai beau me surveiller, c'est plus fort que moi! calimero

_________________
NOM CACHE "[...] Mais fondent les eaux dures, déborde la vie, vienne le torrent dévastateur plutôt que la Connaissance !" Victor Segalen, Stèles

"La laïcité n'est pas aménageable : elle est, ou elle n'est pas. Toute concession est un anéantissement. Encore un effort, et elle ne sera plus." J-P Brighelli

"La difficulté est une monnaie que les savants emploient comme les joueurs de passe-passe pour ne découvrir l’inanité de leur art." Montaigne

"C’est dans le gouvernement républicain qu’on a besoin de toute la puissance de l’éducation." Montesquieu

Dwarf
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: coup de gueule au sujet des parents d'élèves

Message par Mermoz le Mer 29 Avr 2009 - 18:25

c'est surtout que l'écrit ne permet pas de donner l'intonation que l'on a, et ça change tout! (combien de fois je me suis brouillée sur internet, parce que l'autre n'entendait pas le ton ironique de mon propos et le prenait tel quel... ceci dit dwarf, je n'étais pas du tout ironique avec mes compliments, alors savoure-les, car avec moi ils sont rares et souvent suivis d'une petite pointe pour les masquer!)

_________________
De même que Louis Pasteur inventa la pasteurisation, c'est à Jean-Pierre Démoral que nous devons la démoralisation, et je dis bravo. Jean-Pierre Démoral commença humblement ses expériences sur sa logeuse, Mme Brouchard, qu'il démoralisa le 12 Septembre 1847.
Concierge : Y fait beau.
Démoral : Ca va pas durer.
Concierge : Je suis démoralisée.

Mermoz
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: coup de gueule au sujet des parents d'élèves

Message par Reine Margot le Mer 29 Avr 2009 - 18:32

@Dwarf a écrit:
@lulamae a écrit:
C'est intéressant ce que tu dis, Dwarf, mais enfin pourquoi prendre ce ton condescendant ? Marquise a du mérite déjà à défendre ses opinions sur ce post, et je ne l'ai pas vue prendre les choses de haut, elle... On peut échanger des avis, même sur l'éducation, sans envoyer les gens dans les cordes, non ?

Il ne s'agit nullement d'un ton condescendant mais compatissant! Je n'entends pas la rabaisser mais la rassurer, au contraire. Tu sais aussi bien que moi que beaucoup de gens de bonne volonté éprouvent des difficultés dans leur enseignement pour la bonne et simple raison que ce que l'on nous demande d'enseigner et, surtout, COMMENT on nous demande de l'enseigner est tout simplement trop souvent de l'ordre du délire : mais cela, vous le savez déjà toutes et tous, non?

Si j'ai un conseil d'ordre général à donner, c'est de ne pas hésiter à prendre ses distances avec les programmes et de ne les voir que comme un cadre dans lequel s'inscrire et non pas comme le carcan qu'on voudrait (trop) souvent nous faire volontairement et bien docilement accepter. Mais je ne pense pas en l'occurrence prêcher dans le désert, n'est-ce pas?

En outre, il se trouve que la nouvelle tendance semble être à la souplesse. J'y reviendrai.

Au passage, j'en profite pour présenter mes plus humbles et plus basses excuses à Marquise et à toute autre personne que j'aurais (involontairement) blessée(s). Ce n'est pas mon but, et je comprends que mon ton parfois péremptoire et souvent maladroit peut faire penser le contraire.


Je ne répéterai pas encore une fois que je crains que les "filières adaptées" malgré les meilleures intentions, ne soient perçues comme dévalorisées, ne serait-ce que parce qu'on y enverrait les élèves en difficulté en priorité...Pour ce qui est du latin, j'ai commencé l'an dernier, étant LM. J'ai donc tâtonné et j'ai largement changé et rabaissé mes exigences par rapport au programme. Je ne parlais que de mes tous premiers cours.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: coup de gueule au sujet des parents d'élèves

Message par Abraxas le Mer 29 Avr 2009 - 18:33

C'est pour ça qu'au XVIème siècle, quand on a codifié la ponctuation, des grammairiens très sérieux ont proposé d'instaurer le "point d'ironie" (ils avaient proposé pour ça le "point en haut" grec — pour les non-hellénistes, c'est un point-virgule sans la virgule).
Mais ce n'est pas passé, et nous n'avons que le style pour faire savoir si c'est du lard ou du cochon.
C'est un problème commun en classe. Nous n'avons pas le point d'ironie placé au même endroit que les élèves. Ils ne comprennent pas en quoi Voltaire est drôle, et je ne m'esclaffe pas sur toutes leurs blagues.
D'ailleurs, une fois par an, je leur raconte les deux ou trois blagues qui me font hurler de rire, je provoque un bide glacial, et dans le silence gêné qui suit je disserte trois minutes sur l'enseignement comme école de séduction (mon dada — voir http://bonnetdane.midiblogs.com/archive/2008/11/24/art-de-la-drague.html) et acquisition de l'humour.

Abraxas
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: coup de gueule au sujet des parents d'élèves

Message par Invité le Mer 29 Avr 2009 - 18:33

Comme les choses vont vite, en l'espace d'un message ! Dwarf, j'ai réagi sur le "ma pauvre Marquise" : être compatissant envers quelqu'un dont tu ne sais pas s'il (ou elle, en l'occurrence) a des problèmes me paraît, oui, un brin condescendant. Et je ne m'exprime pas en tant que modératrice, mais en tant que personne qui lit régulièrement les uns et les autres. Je ne vois pas précisément Marquise comme quelqu'un ayant des ennuis en cours. Rolling Eyes

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: coup de gueule au sujet des parents d'élèves

Message par Abraxas le Mer 29 Avr 2009 - 18:35

Oui — si possible, sur ce forum, n'insulter les gens qu'en connaissance de cause…
Sinon, n'avez qu'à aller sur bonnetdane ! Brighelli y laisse proférer des horreurs — et il n'y a pas de modérateur, là-bas !

Abraxas
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: coup de gueule au sujet des parents d'élèves

Message par John le Mer 29 Avr 2009 - 18:41

Dwarf n'a insulté personne, et en plus, il est tombé amoureux de Choupie.

C'est pas beau comme histoire, ça ?

En plus, ils ont les mêmes opinions sur les ateliers philo organisés en maths !

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: coup de gueule au sujet des parents d'élèves

Message par Dwarf le Mer 29 Avr 2009 - 18:41

choupie a écrit:c'est surtout que l'écrit ne permet pas de donner l'intonation que l'on a, et ça change tout! (combien de fois je me suis brouillée sur internet, parce que l'autre n'entendait pas le ton ironique de mon propos et le prenait tel quel... ceci dit dwarf, je n'étais pas du tout ironique avec mes compliments, alors savoure-les, car avec moi ils sont rares et souvent suivis d'une petite pointe pour les masquer!)

C'est trop, je n'en puis plus!!! hearts

Quant au ton, ma foi, c'est le propre d'un style que d'en mettre, même (et surtout) à l'écrit (c'est Abraxas qui va être content de lire ces mots!). Ceci dit, les modes de communication actuels, qui reflètent le train d'enfer auquel nous vivons désormais, ne permettent pas toujours (à moins, luxe suprême, de décider de prendre son temps) de parvenir à se garantir des chausse-trappes de la communication à grande vitesse. Il est sûr que, eussions-nous dû, à la mode du Grand Siècle et du suivant, nous entretenir par missives épistolaires, nous eussions dès lors eu le loisir d'affûter notre plume avec toute l'élégance et la gravité qu'exige la naturelle complexité de nos idées.


Dernière édition par Dwarf le Mer 29 Avr 2009 - 19:53, édité 3 fois

_________________
NOM CACHE "[...] Mais fondent les eaux dures, déborde la vie, vienne le torrent dévastateur plutôt que la Connaissance !" Victor Segalen, Stèles

"La laïcité n'est pas aménageable : elle est, ou elle n'est pas. Toute concession est un anéantissement. Encore un effort, et elle ne sera plus." J-P Brighelli

"La difficulté est une monnaie que les savants emploient comme les joueurs de passe-passe pour ne découvrir l’inanité de leur art." Montaigne

"C’est dans le gouvernement républicain qu’on a besoin de toute la puissance de l’éducation." Montesquieu

Dwarf
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: coup de gueule au sujet des parents d'élèves

Message par Mermoz le Mer 29 Avr 2009 - 18:43

@Abraxas a écrit:C'est pour ça qu'au XVIème siècle, quand on a codifié la ponctuation, des grammairiens très sérieux ont proposé d'instaurer le "point d'ironie" (ils avaient proposé pour ça le "point en haut" grec — pour les non-hellénistes, c'est un point-virgule sans la virgule).
Mais ce n'est pas passé, et nous n'avons que le style pour faire savoir si c'est du lard ou du cochon.
C'est un problème commun en classe. Nous n'avons pas le point d'ironie placé au même endroit que les élèves. Ils ne comprennent pas en quoi Voltaire est drôle, et je ne m'esclaffe pas sur toutes leurs blagues.
D'ailleurs, une fois par an, je leur raconte les deux ou trois blagues qui me font hurler de rire, je provoque un bide glacial, et dans le silence gêné qui suit je disserte trois minutes sur l'enseignement comme école de séduction (mon dada — voir http://bonnetdane.midiblogs.com/archive/2008/11/24/art-de-la-drague.html) et acquisition de l'humour.
ca m'amuse car je répète souvent à mes collégiens que la culture peut avoir de l'importance pour la drague! Je prends mon propre exemple (imaginez que vous rencontriez une jeune fille telle que j'étais, qui adorait lire et insulter les autres avec des "nyctalopes"... bon certains se réécrient tout de suite qu'ils en voudraient pas, mais comme une majorité de mes élèves masculins de cette année m'apprécient, l'argument fait mouche... y'en a un qui est même venu me demander des conseils de lecture!)

_________________
De même que Louis Pasteur inventa la pasteurisation, c'est à Jean-Pierre Démoral que nous devons la démoralisation, et je dis bravo. Jean-Pierre Démoral commença humblement ses expériences sur sa logeuse, Mme Brouchard, qu'il démoralisa le 12 Septembre 1847.
Concierge : Y fait beau.
Démoral : Ca va pas durer.
Concierge : Je suis démoralisée.

Mermoz
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: coup de gueule au sujet des parents d'élèves

Message par John le Mer 29 Avr 2009 - 18:43

si nous dussions (...), nous aurions...

Hm...? Neutral

Si Choupie voit ça, elle va râler.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: coup de gueule au sujet des parents d'élèves

Message par Invité le Mer 29 Avr 2009 - 18:48

Je veux bien avoir mal interprété le "pauvre" (peut-être le sens de cet adjectif varie-t-il en fonction des contextes, mais je n'ai pas lu trop vite. Encore, une fois, j'ai bien précisé que je ne parlais pas en tant que modératrice, je le redis pour être sûre que cela soit lu.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: coup de gueule au sujet des parents d'élèves

Message par Mermoz le Mer 29 Avr 2009 - 18:49

@Dwarf a écrit:
choupie a écrit:c'est surtout que l'écrit ne permet pas de donner l'intonation que l'on a, et ça change tout! (combien de fois je me suis brouillée sur internet, parce que l'autre n'entendait pas le ton ironique de mon propos et le prenait tel quel... ceci dit dwarf, je n'étais pas du tout ironique avec mes compliments, alors savoure-les, car avec moi ils sont rares et souvent suivis d'une petite pointe pour les masquer!)

C'est trop, je n'en puis plus!!! hearts

Quant au ton, ma foi, c'est le propre d'un style que d'en mettre, même (et surtout) à l'écrit (c'est Abraxas qui va être content de lire ces mots!). Ceci dit, les modes de communication actuels, qui reflètent le train d'enfer auquel nous vivons désormais, ne permettent pas toujours (à moins, luxe suprême, de décider de prendre son temps) de parvenir à se garantir des chausse-trappes de la communication à grande vitesse. Il est sûr que si nous dussions, à la mode du Grand Siècle et du suivant, nous entretenir par missives épistolaires, nous aurions dès lors le loisir d'affûter notre plume avec toute l'élégance et la gravité qu'exige la naturelle complexité de nos idées.

j'adore ce style et cette façon si naturelle d'introduire un subjonctif passé pof comme si on l'utilisait tous les jours (j'ai dû le faire avec mes élèves quand on a étudié le subjonctif, d'autant plus que je leur avait donné le droit de s'insulter en cours (avec des termes qui restent courtois tout de même) qu'à la condition extrême d'utiliser un subjontcif, mais je dois dire que cela ne faisait pas si naturel! et je crois que j'ai une parenthèse à refermer). je dois bien avouer que mon langage est beaucoup moins châtié... Bon c'est dit, je deviens ton disciple et te vénérerai tous les jours! veneration

_________________
De même que Louis Pasteur inventa la pasteurisation, c'est à Jean-Pierre Démoral que nous devons la démoralisation, et je dis bravo. Jean-Pierre Démoral commença humblement ses expériences sur sa logeuse, Mme Brouchard, qu'il démoralisa le 12 Septembre 1847.
Concierge : Y fait beau.
Démoral : Ca va pas durer.
Concierge : Je suis démoralisée.

Mermoz
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: coup de gueule au sujet des parents d'élèves

Message par Dwarf le Mer 29 Avr 2009 - 18:50

@lulamae a écrit:Je ne vois pas précisément Marquise comme quelqu'un ayant des ennuis en cours. Rolling Eyes

Grands dieux, moi non plus mais, d'après ses propres mots, comme quelqu'un de consciencieux qui a été confronté aux exigences d'un programme qui se voudrait généreux (et encore...) mais est en fait complètement à côté de la plaque.

_________________
NOM CACHE "[...] Mais fondent les eaux dures, déborde la vie, vienne le torrent dévastateur plutôt que la Connaissance !" Victor Segalen, Stèles

"La laïcité n'est pas aménageable : elle est, ou elle n'est pas. Toute concession est un anéantissement. Encore un effort, et elle ne sera plus." J-P Brighelli

"La difficulté est une monnaie que les savants emploient comme les joueurs de passe-passe pour ne découvrir l’inanité de leur art." Montaigne

"C’est dans le gouvernement républicain qu’on a besoin de toute la puissance de l’éducation." Montesquieu

Dwarf
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: coup de gueule au sujet des parents d'élèves

Message par Reine Margot le Mer 29 Avr 2009 - 18:50

@John a écrit:
si nous dussions (...), nous aurions...

Hm...? Neutral

Si Choupie voit ça, elle va râler.

oui, là ça casse le mythe. Very Happy

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: coup de gueule au sujet des parents d'élèves

Message par Mermoz le Mer 29 Avr 2009 - 18:50

@John a écrit:
si nous dussions (...), nous aurions...

Hm...? Neutral

Si Choupie voit ça, elle va râler.
oui, j'ai lu trop vite... peut-être est-ce pour ça que je ne voyais pas le ton condescendant????

_________________
De même que Louis Pasteur inventa la pasteurisation, c'est à Jean-Pierre Démoral que nous devons la démoralisation, et je dis bravo. Jean-Pierre Démoral commença humblement ses expériences sur sa logeuse, Mme Brouchard, qu'il démoralisa le 12 Septembre 1847.
Concierge : Y fait beau.
Démoral : Ca va pas durer.
Concierge : Je suis démoralisée.

Mermoz
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: coup de gueule au sujet des parents d'élèves

Message par Dwarf le Mer 29 Avr 2009 - 18:59

@John a écrit:
si nous dussions (...), nous eussions...

Hm...? Neutral

Si Choupie voit ça, elle va râler.

Tiens, voilà un exemple en acte de ce que j'expliquais précisément! Et hop, emendatio!
Merci à John pour sa vigilante lecture.


Dernière édition par Dwarf le Mer 29 Avr 2009 - 19:05, édité 1 fois

_________________
NOM CACHE "[...] Mais fondent les eaux dures, déborde la vie, vienne le torrent dévastateur plutôt que la Connaissance !" Victor Segalen, Stèles

"La laïcité n'est pas aménageable : elle est, ou elle n'est pas. Toute concession est un anéantissement. Encore un effort, et elle ne sera plus." J-P Brighelli

"La difficulté est une monnaie que les savants emploient comme les joueurs de passe-passe pour ne découvrir l’inanité de leur art." Montaigne

"C’est dans le gouvernement républicain qu’on a besoin de toute la puissance de l’éducation." Montesquieu

Dwarf
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: coup de gueule au sujet des parents d'élèves

Message par Dwarf le Mer 29 Avr 2009 - 19:03

choupie a écrit:
j'adore ce style et cette façon si naturelle d'introduire un subjonctif passé pof comme si on l'utilisait tous les jours

J'étais convaincu d'avoir employé un conditionnel passé seconde forme... Very Happy

_________________
NOM CACHE "[...] Mais fondent les eaux dures, déborde la vie, vienne le torrent dévastateur plutôt que la Connaissance !" Victor Segalen, Stèles

"La laïcité n'est pas aménageable : elle est, ou elle n'est pas. Toute concession est un anéantissement. Encore un effort, et elle ne sera plus." J-P Brighelli

"La difficulté est une monnaie que les savants emploient comme les joueurs de passe-passe pour ne découvrir l’inanité de leur art." Montaigne

"C’est dans le gouvernement républicain qu’on a besoin de toute la puissance de l’éducation." Montesquieu

Dwarf
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: coup de gueule au sujet des parents d'élèves

Message par Dwarf le Mer 29 Avr 2009 - 19:05

choupie a écrit:
@John a écrit:
si nous dussions (...), nous aurions...

Hm...? Neutral

Si Choupie voit ça, elle va râler.
oui, j'ai lu trop vite... peut-être est-ce pour ça que je ne voyais pas le ton condescendant????

Argh, comment me faire pardonner??? Embarassed Embarassed Embarassed
pale pale pale pale pale

_________________
NOM CACHE "[...] Mais fondent les eaux dures, déborde la vie, vienne le torrent dévastateur plutôt que la Connaissance !" Victor Segalen, Stèles

"La laïcité n'est pas aménageable : elle est, ou elle n'est pas. Toute concession est un anéantissement. Encore un effort, et elle ne sera plus." J-P Brighelli

"La difficulté est une monnaie que les savants emploient comme les joueurs de passe-passe pour ne découvrir l’inanité de leur art." Montaigne

"C’est dans le gouvernement républicain qu’on a besoin de toute la puissance de l’éducation." Montesquieu

Dwarf
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: coup de gueule au sujet des parents d'élèves

Message par Mermoz le Mer 29 Avr 2009 - 19:08

ça serait pas "que nous eussions dû"??? mais là j'ai un doute, car c'est aussi en y repensant le plus-que-parfait du subjonctif... euh, c'est quoi le conditionnel seconde forme??? qui peut répondre à cette question existencielle (et avant que je fantsame sur ce conditionnel seconde forme, je ne voudrais pas être déçue)

_________________
De même que Louis Pasteur inventa la pasteurisation, c'est à Jean-Pierre Démoral que nous devons la démoralisation, et je dis bravo. Jean-Pierre Démoral commença humblement ses expériences sur sa logeuse, Mme Brouchard, qu'il démoralisa le 12 Septembre 1847.
Concierge : Y fait beau.
Démoral : Ca va pas durer.
Concierge : Je suis démoralisée.

Mermoz
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum