L'EN et moi. Chronique d'un naufrage

Page 4 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: L'EN et moi. Chronique d'un naufrage

Message par Nasopi le Lun 21 Juil 2014 - 17:38

trefle trefle trefle trefle trefle 

Nasopi
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'EN et moi. Chronique d'un naufrage

Message par Zenxya le Lun 21 Juil 2014 - 17:41

Moi aussi, je m'y colle, toutes ces ondes positives ne peuvent que s'unir pour que ça marche pour toi.
 trefle trefle trefle trefle trefle trefle trefle trefle trefle trefle trefle trefle trefle trefle trefle trefle trefle trefle trefle trefle trefle trefle trefle trefle trefle trefle trefle trefle 

Zenxya
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'EN et moi. Chronique d'un naufrage

Message par Reine Margot le Lun 21 Juil 2014 - 19:37

je te conseille de recontacter cette semaine les deux rectorats: la semaine prochaine ils seront fermés, et tu auras peut-être une réponse plus précise cette fois, notamment de ton académie demandée (ils comptent peut-être que tu fasses la rentrée chez eux) qui peut régler les choses.

bravo pour ta détermination, ne baisse pas les bras.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'EN et moi. Chronique d'un naufrage

Message par CatLea le Lun 21 Juil 2014 - 20:10

Raoul, je croise tous les doigts pour que ça s' eclaircisse enfin pour toi.

CatLea
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'EN et moi. Chronique d'un naufrage

Message par *Fifi* le Lun 21 Juil 2014 - 21:45

Raoul, je pense bien a toi. Bon courage et essaie de profiter de l'été malgré tout.

_________________
Pour accéder à la banque de données en HG, merci de lire le règlement ici :
http://www.neoprofs.org/t36320-bdd-hg-reglement

*Fifi*
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'EN et moi. Chronique d'un naufrage

Message par mafalda16 le Lun 21 Juil 2014 - 21:51

Comme beaucoup, je n'ai pas de solution concrète à t'apporter, mais je tiens à te témoigner mon soutien et ma compréhension.
Je rejoins aussi ceux qui te conseillent à présent la bataille juridique avec un avocat pour t'aider. Le tribunal administratif doit servir dans ce genre de situation.
Tu mérites tellement d'avoir cette mutation et de pouvoir enfin passer à autre chose, te construire un parcours professionnel tranquille et investir d'autres sphères de ta vie, bref de t'épanouir après tout ce que tu as déjà affronté.
Encore une brassée de bon courage et de soutien!  fleurs2 fleurs2 fleurs2 

mafalda16
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'EN et moi. Chronique d'un naufrage

Message par palomita le Lun 21 Juil 2014 - 21:51

Très émue par ton récit , je ne peux que souligner ton courage et espérer que tes démarches vont aboutir très vite  trefle trefle trefle 

_________________
"La sagesse, c'est d'avoir des rêves suffisamment grands pour ne pas les perdre de vue lorsqu'on les poursuit"
Oscar wilde.

palomita
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'EN et moi. Chronique d'un naufrage

Message par eliam le Lun 21 Juil 2014 - 22:02

Bonne chance Raoul ! trefle trefle trefle trefle 

eliam
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'EN et moi. Chronique d'un naufrage

Message par Sulfolobus le Lun 21 Juil 2014 - 23:05

J'ai beaucoup d'admiration pour ton courage, ton parcours et ton abnégation.  veneration 

Je ne peux rien faire d'autres que te souhaiter d'avoir l'affectation que tu veux.

Sulfolobus
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'EN et moi. Chronique d'un naufrage

Message par B-Becker le Lun 21 Juil 2014 - 23:13

Bas-toi pour faire valoir tes droits (l'incompétence des personnels administratifs de l'EN est de notoriété publique). Ceci étant dit, Raoul, je décèle peut-être à tort dans ton récit comme une sorte de masochisme. Tu sembles "compétent" : pourquoi t'enfonces-tu dans un ministère aussi ingrat ? Je reformule ma question : pourquoi n'explores-tu pas d'autres voies ?

B-Becker
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'EN et moi. Chronique d'un naufrage

Message par Taek le Mar 22 Juil 2014 - 0:22

Désolé pour toi Raoul, j'espère que tes problèmes se résoudront vite pour que tu puisses passer à autre chose. Courage !  trefle trefle 

Taek
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'EN et moi. Chronique d'un naufrage

Message par kook le Mar 22 Juil 2014 - 0:59

Je croise aussi les doigts. yesyes 
En lisant ton témoignage, j'ai pensé aussi au tribunal administratif, chose que j'ai retrouvé dans plusieurs messages. Je pense qu'il ne faut pas hésiter à mettre la pression.
Les rectorats font trop souvent "les morts", espérant certainement que la personne abandonne ou désespère.
De toute façon, si on demande à un service, bizarrement, on ne trouve jamais le responsable même pour un truc anodin, donc je n'imagine même pas à quel point tout le monde doit fuir pour prendre une décision lourde comme dans ton cas.
Je me rappelle encore, il me fallait un renseignement d'urgence, j'ai renvoyé plusieurs mails à la DPE responsable (on n'était même pas période estivale). J'ai fini par avoir une personne au téléphone -il a fallu que je mente à la dame de l'accueil pour être mis en correspondance - et on me dit "Ah mais Madame, les courriers électroniques, on en reçoit trop, on ne les ouvre plus.". Tout va bien.

kook
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'EN et moi. Chronique d'un naufrage

Message par Nita le Mar 22 Juil 2014 - 1:06

trefle 

je croise les doigts, Raoul... fleurs2

_________________
A clean house is a sign of a broken computer.

Nita
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'EN et moi. Chronique d'un naufrage

Message par Raoul Volfoni le Mar 22 Juil 2014 - 10:47

Merci à tous, encore une fois, pour vos messages.
Je compte aller au TA si rien ne se débloque, je pense (mais je ne suis pas spécialiste) que le texte est en ma faveur. Pour le moment, je ne peux envisager de prendre un avocat, mais si nécessaire, je le ferai.
B-Becker : maso ? J'ai un métier qui ne me déplaît pas, je voudrais seulement l'exercer dans des conditions normales... c'est du masochisme ? J'ai eu l'occasion de réfléchir aux autres voies à prendre, mais aucune ne m'a semblé envisageable : soit je n'ai pas la formation pour me reconvertir, soit le métier ne me plaît pas. Des amis me poussent même à ouvrir ma propre entreprise (un salon de thé !) mais il me faudrait pour cela une formation sérieuse, et aussi l'envie de me lancer dans un tel projet... Je ne dis pas que je ferai toute ma carrière à l'EN, mais si je dois changer de boulot, je voudrais pouvoir le faire sans précipitation, avec toute la préparation nécessaire.
Kook, ce que tu dis au sujet des courriels ne me rassure guère ! Ne devrais-je pas envoyer un courrier papier au Ministère (avec accusé de réception) ?
Sinon, mon affectation sur Iprof a légèrement changé. Toujours mon collège, mais cette fois c'est "du 01/09/2014 au..." Condamnée à perpétuité ?  heu Ceci dit, les résultats d'affectation dans mon académie seront disponibles demain. Si ma principale voit que je suis censée revenir, elle va halluciner !

_________________
"Les jolies filles en savent toujours trop !" (Raoul Volfoni, conseiller officiel de la ministre)

>>Quatre clics par jour pour aider les animaux abandonnés !<<

Raoul Volfoni
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'EN et moi. Chronique d'un naufrage

Message par Jenny le Mar 22 Juil 2014 - 10:50

trefle trefle trefle trefle trefle 

Jenny
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'EN et moi. Chronique d'un naufrage

Message par henriette le Mar 22 Juil 2014 - 10:53

As-tu une assistance juridique "travail" prévue dans ton contrat d'assurance, Raoul ?
Si c'est le cas, cela ne te coûte rien de prendre contact avec un conseiller juridique.
Et au niveau de ton syndicat, ça donne quoi ?
Je pense bien bien fort à toi.

henriette
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'EN et moi. Chronique d'un naufrage

Message par InvitéYo le Mar 22 Juil 2014 - 10:54

Bon courage et bonne chance à toi, Raoul  trefle trefle trefle trefle trefle trefle trefle trefle 

InvitéYo
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'EN et moi. Chronique d'un naufrage

Message par belodet le Mar 22 Juil 2014 - 11:08

trefle  Je t'envoie plein de pensées positives...Courage.... trefle 

belodet
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'EN et moi. Chronique d'un naufrage

Message par piesco le Mar 22 Juil 2014 - 11:13

A la MAIF il y a une offre de protection juridique liée aux métiers de l'enseignement, qui coûte dans les 35 euros par an. Cela ferait peut-être l'affaire niveau avocat?
Je ne connais pas le fonctionnement de l'Autonome, mais cela vaut sans doute le coup de se renseigner.





Je croisse aussi ! trefle  trefle  trefle  trefle  trefle  trefle  trefle  trefle  trefle  trefle  trefle  trefle  trefle  trefle  trefle  trefle  trefle  trefle

piesco
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'EN et moi. Chronique d'un naufrage

Message par kook le Mar 22 Juil 2014 - 12:17

Un courrier papier avec accusé de réception contre signature pour preuve! Ne leur fais pas confiance de faire leur boulot correctement maintenant avec tout ce qui s'est déjà mal passé jusqu'ici!

kook
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'EN et moi. Chronique d'un naufrage

Message par YoKonoké le Mar 22 Juil 2014 - 12:27

Raoul, je viens de découvrir ton parcours et je comprends mieux le terme de naufrage. Quelles épreuves ! J'admire cette capacité que tu as de rebondir encore et encore même si je te souhaite avant tout de retrouver de la sérénité.

Tu as bien raison et bien des raisons de te battre mais, comme le disait l'un des contributeurs sur ce fil, il ne faut pas hésiter non plus à te mettre en arrêt si tu es à bout, c'est parfois la seule façon de rester à flot. Si tu te retrouves à nouveau dans la tourmente, un seul horizon : la patience. Car après ce que tu as traversé, pour être en mesure de te reconstruire, il peut te falloir du temps, beaucoup de temps, du repos et du recul.

De plus, les tribunaux administratifs sont engorgés , et les délais peuvent être très longs ( jusque 2 ans ! ). As-tu tenté un recours gracieux adressé, avec AR, au Recteur ?

Je t'envoie du courage et de l'énergie  trefle.


Dernière édition par KaLà. le Mar 22 Juil 2014 - 12:49, édité 3 fois

YoKonoké
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'EN et moi. Chronique d'un naufrage

Message par Raoul Volfoni le Mar 22 Juil 2014 - 12:27

Je n'ai pas d'assurance juridique dans mon contrat d'assurance, je viens de vérifier. Tout au plus des "conseils juridiques" (j'avoue que je vois mal la différence).
Côté syndicat, celui qui m'aide n'est pas le mien... petite déception de ce côté, mais je sais où cotiser à la prochaine échéance !

_________________
"Les jolies filles en savent toujours trop !" (Raoul Volfoni, conseiller officiel de la ministre)

>>Quatre clics par jour pour aider les animaux abandonnés !<<

Raoul Volfoni
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'EN et moi. Chronique d'un naufrage

Message par Celadon le Mar 22 Juil 2014 - 14:27

@piesco a écrit:A la MAIF il y a une offre de protection juridique liée aux métiers de l'enseignement, qui coûte dans les 35 euros par an. Cela ferait peut-être l'affaire niveau avocat?
Je ne connais pas le fonctionnement de l'Autonome, mais cela vaut sans doute le coup de se renseigner.





Je croisse aussi ! trefle  trefle  trefle  trefle  trefle  trefle  trefle  trefle  trefle  trefle  trefle  trefle  trefle  trefle  trefle  trefle  trefle  trefle
Il ne me semble pas que l'Autonome intervienne dans les conflits purement professionnels mettant en jeu la hiérarchie ou l'administration.

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'EN et moi. Chronique d'un naufrage

Message par Elle aime le Mar 22 Juil 2014 - 14:36

Bonne chance, Raoul.
Je croise les doigts pour toi aussi.  trefle 

_________________
"Moi, je crois que la grammaire, c’est une voie d’accès à la beauté. Quand on parle, quand on lit ou quand on écrit, on sent bien si on a fait une belle phrase ou si on est en train d’en lire une. On est capable de reconnaître une belle tournure ou un beau style. Mais quand on fait de la grammaire, on a accès à une autre dimension de la beauté de la langue. Faire de la grammaire, c’est la décortiquer, regarder comment elle est faite, la voir toute nue, en quelque sorte. Et c’est là que c’est merveilleux : parce qu’on se dit : « Comme c’est bien fait, qu’est-ce que c’est bien fichu ! », « Comme c’est solide, ingénieux, subtil ! ». Moi, rien que savoir qu’il y a plusieurs natures de mots et qu’on doit les connaître pour en conclure à leurs usages et à leurs compatibilités possibles, ça me transporte."

Elle aime
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'EN et moi. Chronique d'un naufrage

Message par InviteeF le Mar 22 Juil 2014 - 15:30

@Celadon a écrit:
@piesco a écrit:A la MAIF il y a une offre de protection juridique liée aux métiers de l'enseignement, qui coûte dans les 35 euros par an. Cela ferait peut-être l'affaire niveau avocat?
Je ne connais pas le fonctionnement de l'Autonome, mais cela vaut sans doute le coup de se renseigner.





Je croisse aussi ! trefle  trefle  trefle  trefle  trefle trefle  trefle  trefle  trefle  trefle  trefle  trefle  trefle  trefle  trefle  trefle
Il ne me semble pas que l'Autonome intervienne dans les conflits purement professionnels mettant en jeu la hiérarchie ou l'administration.
Je confirme, hélas. On m'avait vendu le contraire par téléphone, et j'ai souscrit... Quand on m'a dit, texto, en fin d'année de stage alors que je me préparais pour un recours en justice, qu'on ne pouvait rien faire pour moi car ma pseudo tutrice et l'IPR étaient des "personnels internes", j'ai décidé de résilier... et je vous fais grâce du sous-entendu douteux selon lequel des soucis internes pouvaient être causés par mon incompétence (et donc pourquoi m'aider à me défendre...) pour justifier cette non-intervention. Même expérience de l'un de mes proches après gros soucis avec son proviseur adjoint, et même expérience suite à démêlés juridiques avec un ancien collègue. Quand soucis avec des élèves ou des parents, oui, mais sinon, solo pépito, comme on dit...

_________________
I'm never going back.
The past is in the paaaaast...

InviteeF
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'EN et moi. Chronique d'un naufrage

Message par B-Becker le Mar 22 Juil 2014 - 18:04

@Raoul Volfoni a écrit:B-Becker : maso ? J'ai un métier qui ne me déplaît pas, je voudrais seulement l'exercer dans des conditions normales... c'est du masochisme ? J'ai eu l'occasion de réfléchir aux autres voies à prendre, mais aucune ne m'a semblé envisageable : soit je n'ai pas la formation pour me reconvertir, soit le métier ne me plaît pas. Des amis me poussent même à ouvrir ma propre entreprise (un salon de thé !) mais il me faudrait pour cela une formation sérieuse, et aussi l'envie de me lancer dans un tel projet... Je ne dis pas que je ferai toute ma carrière à l'EN, mais si je dois changer de boulot, je voudrais pouvoir le faire sans précipitation, avec toute la préparation nécessaire.
Si je n'ose pas comparer mon parcours au tien, disons que mes années d'enseignement n'ont pas été de tout repos. Persévérer aurait clairement été assimilable à une forme de masochisme (ou une sorte de recherche d'un idéal, d'une utopie inaccessible que tu imagines encore possible - à tort ou à raison). Et mon CLM, je l'ai utilisé pour rechercher toutes les voies de reconversion possible, pour passer des concours et pour en réussir quelques uns. Aujourd'hui j'ai perdu toute forme de stress, je fais du sport, je me nourris convenablement, j'ai l'esprit totalement libéré durant mon temps libre, je me sens enfin "considéré" dans la société et dans mon entourage, j'ai augmenté mon salaire de 50 %, etc... La liste est longue. L'EN n'est pas faite pour tout le monde, il faut admettre ce postulat. Ce n'est pas un métier banal. Tu veux t'y imposer, pourquoi pas, c'est honorable. Ta santé et la recherche d'une stabilité psycho-sociale, d'un épanouissement personnel, me paraissent infiniment plus important que la bataille dans laquelle tu es lancé. Je pense que cela passe par une reconversion professionnelle. C'est mon avis, il vaut ce qu'il vaut. En revanche, j'affirme qu'on se sent bien mieux une fois qu'on a quitté le navire, et ça c'est un avis partagé par 100% des anciens que j'ai rencontrés. Ne gâche pas ta vie pour le ministre, le CDE ou le gestionnaire du rectorat. Ils ne sont rien. Pense à ton bonheur avant tout. Si celui-ci se trouve à l'EN, alors fonce. Sinon, fonce aussi, dans la direction opposée Smile

B-Becker
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum