Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
cliohist
Habitué du forum

Entrée à l'université : la loterie

par cliohist le Lun 21 Juil 2014 - 9:32
.

Sélection : il y a du tirage à l’université, Libération 15.07.2014

Mêlant affluence de bacheliers et baisses budgétaires, les universités, qui ne peuvent choisir sur dossier, en viennent à tirer au sort les candidats. Un système décrié, mais qui reste légal.

Eric Decouty : « La gestion par défaut de l’entrée à l’université atteste des contradictions d’un système qui interdit la sélection mais qui ne peut absorber (ne se donne pas les moyens d'accueillir) l’ensemble des candidatures... Face à cette hypocrisie... le ministère ne pourra se contenter bien longtemps de laisser faire en expliquant que le tirage au sort est conforme au code de l’Education ».

Gilles Roussel, président de Paris-Est : demander des prerequis
« A la Conférence des présidents d’université, nous n’avons de proposition alternative, car il n’y a pas de consensus : certains sont pour des prérequis - par exemple exiger un bac correspondant à la filière, et tenir compte du profil du candidat -, d’autres y sont hostiles. Mais il y a bien une contradiction : si l’université doit accueillir plus d’étudiants mais qu’elle n’a pas plus de moyens, le problème va être d’avoir des personnels pour les encadrer. Avec le risque qu’un jour, on ne puisse plus accueillir tous les étudiants.»

Libération 16.07.2014 consacre sa une de mercredi dernier, 5 articles et trois pages à cette situation.

http://clioweb.canalblog.com/tag/universite-loterie

.
avatar
YoKonoké
Neoprof expérimenté

Re: Entrée à l'université : la loterie

par YoKonoké le Lun 21 Juil 2014 - 17:41
Le phénomène de tirage au sort n’est pas nouveau.  Il est même devenu la règle en Staps, filières trop convoitées par les étudiants, au regard des capacités d’accueil et des débouchés. Donc on joue à "Pouf, pouf, ce sera toi...".

Sans avoir fait des études scientifiques et avec peu de goût pour l'effort sportif, on peut être tiré au sort, occuper pendant 3, 4, voire 6 ans les bancs des amphis de staps dans le secret espoir de devenir entraîneur du PSG ou prof d'EPS . Ben quoi? Pourquoi pas ? Comme au loto, tout le monde peut tenter le coup ! Et dans 4 ans, en cas d'échec au Deug, pas grave, il reste la possibilité de faire psycho.

Un concours d'entrée sur des critères scolaires et sportifs existait jusqu'en 1995  ( supprimé pour illégalité ) , je me demande s'il n'était pas préférable à cette loterie  heu .
cliohist
Habitué du forum

Re: Entrée à l'université : la loterie

par cliohist le Mer 23 Juil 2014 - 14:53
.
suite :
- STAPS : en finir avec la grande loterie
Marie-Anne Nourry, L'Etudiant, 21.07.2014

Trop de demandes, pas assez de places. Face à l'afflux de candidatures en licence dans certaines disciplines, les universités sont contraintes de limiter l'accueil et d'instaurer un tirage au sort des bacheliers. Bien que légal, le tri aléatoire provoque la consternation dans la communauté universitaire et inquiète les étudiants. Exemple le plus emblématique : la filière Staps.
http://www.letudiant.fr/educpros/actualite/staps-la-grande-loterie.html


- Un spécialiste constate que dans le guide APB, la "charte des droits et devoirs du candidat", stipule clairement : "J'ai le droit de classer mes vœux en toute liberté, sans subir une quelconque pression, sachant que LES ETABLISSEMENTS D'ORIGINE ET D'ACCUEIL N'ONT JAMAIS CONNAISSANCE DE LA LISTE ORDONNEE DE VOEUX".

Si cette liste est communiquée, et si les universités utilisent le premier voeu académique,
un recours deviendra possible et les tribunaux administratifs donneront souvent raison aux plaignants !

.
avatar
Primura
Niveau 9

Re: Entrée à l'université : la loterie

par Primura le Mer 23 Juil 2014 - 15:05
On sait bien que l'EN joue toujours sur les mots.

LES ETABLISSEMENTS D'ORIGINE ET D'ACCUEIL N'ONT JAMAIS CONNAISSANCE DE LA LISTE ORDONNEE DE VOEUX
Pas de problème, il suffit de savoir le numéro du voeu Wink
avatar
YoKonoké
Neoprof expérimenté

Re: Entrée à l'université : la loterie

par YoKonoké le Mer 23 Juil 2014 - 15:18
Intéressant l'article de L'Etudiant, merci !

Quand je pense qu'en Staps on est passé de 20 universités à 50 en l'espace de 20 ans ! Un étudiant du nord avait un choix en 1990 entre Lille ou Paris, maintenant il existe en plus Amiens, Dunkerque,Calais, Liévin, Valenciennes et 8 possibilités en Ile de France. Et là l'augmentation des capacités d'accueil n'est/plus pas à l'ordre du jour.

Une solution est proposée pour éviter le concours, illégal, et le recrutement sur dossier : une orientation active, avec des enseignements d'orientation au lycée.
L'intérêt serait de pouvoir accueillir les lycéens qui ont les profils les plus adaptés aux contenus dispensés (  En l'occurrence, des jeunes ayant obtenu un bac S option sport, si possible impliqués dans une association sportive ).
Contenu sponsorisé

Re: Entrée à l'université : la loterie

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum