4e : progression littérature et langue (en construction progressive)

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: 4e : progression littérature et langue (en construction progressive)

Message par V.Marchais le Mer 13 Aoû 2014 - 16:16

Je n'ai pas l'impression que qui que ce soit agresse Julien. Au contraire, chacun prend la peine de répondre à ses questions.

Une remarque en passant. Au fil des années, cette histoire de lien entre les séquences semble avoir pris une importance irrationnelle chez les jeunes Néotits. J'imagine qu'on leur bourre bien le crâne avec ça à l'IUFM. Or, Julien, si tu veux gagner un peu de temps sur l'expérience, je peux d'ores et déjà te dire que ça ne sert strictement à rien. Ce n'est vraiment pas là l'essentiel - d'ailleurs, il est peu probable que les élèves remarquent jamais ces liens amoureusement préparés. Pour faire un lien entre deux séquences, il y a un truc qui marche à tous les coups, déclinable de toutes les façons possibles : "Nous en avons fini avec la poésie, à présent, nous allons parler de la mythologie. Est-ce que vous avez déjà entendu parler de mythologie ?"

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: 4e : progression littérature et langue (en construction progressive)

Message par V.Marchais le Mer 13 Aoû 2014 - 16:18

PS : J'ai vu ton message après avoir posté le mien, Julien. C'est donc bien vrai qu'il y a une lubie des progressions liées par des thèmes, ce n'est pas juste une impression de ma part. Eh bien je te le redis : si ça t'amuse et que ça ne lasse pas, pourquoi pas ? En soi, cela ne nuit pas. Mais dis-toi bien que pédagogiquement, cela n'apporte rien, et que ce n'est certainement pas à cela que tu dois consacrer ton énergie. Tu auras vite à t'emparer de questions autrement plus importantes.

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: 4e : progression littérature et langue (en construction progressive)

Message par horla8553 le Mer 13 Aoû 2014 - 16:24

V.Marchais, j'ai vu ton message après le mien également ; tu sembles avoir parfaitement cerné le problème.
Il s'agissait effectivement de respecter ce que l'on nous a appris (et effectivement, élaborer des progressions annuelles devient alors un casse-tête même si c'est très plaisant de tisser des liens entre les entrées du programme).
Est-ce que la progression littéraire vous semble cohérente ?

horla8553
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: 4e : progression littérature et langue (en construction progressive)

Message par doctor who le Mer 13 Aoû 2014 - 16:27

Disons qu'on peut imaginer de faire un rappel final à propos d'un thème, sans que cela soit pour autant une simple transition artificielle entre les "séquences". Une sorte de "séquence suivie".
Pas sûr que ça apporte grand chose, et ça complique sérieusement la tâche.

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com

doctor who
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: 4e : progression littérature et langue (en construction progressive)

Message par V.Marchais le Mer 13 Aoû 2014 - 16:37

Elle tient la route, ta progression, pas de problème de ce côté-là.
La seule chose que je trouve dommage, c'est que l'intégralité des oeuvres que tu envisages appartiennent au XIXe. Je trouve cela un peu réducteur. Le programme de 4e, c'est aussi Mme de Sévigné, Molière, Corneille, Voltaire, Diderot... Je trouve dommage de n'évoquer ni le XVIIe ni le XVIIIe siècles, à aucun moment.

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: 4e : progression littérature et langue (en construction progressive)

Message par F.Lemoine le Mer 13 Aoû 2014 - 16:44

Mmm, mmm... Disons, Véro, que Voltaire et Diderot y sont bien peu, et uniquement par cette phrase :
"Le professeur fait lire, sous forme d’un groupement de textes, des
lettres, par exemple des auteurs suivants : Madame de Sévigné,
Voltaire, Denis Diderot, George Sand."
Le XVIIIe siècle est curieusement évacué en tant que période littéraire à étudier.
Mais, nous en avons déjà parlé, nous sommes nombreux à faire de la résistance je crois et à ne pas passer sous silence le "siècle des Lumières".

_________________
"La vie est mêlée de traverses. Il est bon de s'y tenir sans cesse préparé." (Molière, Les Fourberies de Scapin).

F.Lemoine
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: 4e : progression littérature et langue (en construction progressive)

Message par horla8553 le Mer 13 Aoû 2014 - 16:45

Eventuellement le XVIIIème au sein d'un groupement lors de l'étude de l'épistolaire (Voltaire, Mme de Sévigné, Diderot).
Molière, j'y pense, en retirant Cyrano.
Le conte philosophique, je crains que cela ne soit trop difficile pour des 4èmes.

horla8553
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: 4e : progression littérature et langue (en construction progressive)

Message par doctor who le Mer 13 Aoû 2014 - 16:47

Des extraits de Micromégas sont possibles.

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com

doctor who
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: 4e : progression littérature et langue (en construction progressive)

Message par F.Lemoine le Mer 13 Aoû 2014 - 16:51

Candide fait marrer les élèves. J'ai fait aussi les extraits de L'Ingénu qui sont dans TDL et ça m'a donné envie d'aller plus loin.

_________________
"La vie est mêlée de traverses. Il est bon de s'y tenir sans cesse préparé." (Molière, Les Fourberies de Scapin).

F.Lemoine
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: 4e : progression littérature et langue (en construction progressive)

Message par liskaya le Jeu 14 Aoû 2014 - 16:38

@zinzinule a écrit:Avec moi, en grammaire, on commence souvent par des tris. Je trouve que c'est vraiment très efficace
Un exemple sur les natures de mots en début de 4è :
Consigne courte :
Par groupes homogènes  de 4 ; triez les mots de ce texte de 10 lignes
Recherche et discussion par groupes : " mais elle veut qu'on les trie comment ? - débrouillez-vous : triez les, ils doivent tous être regroupés de manière intelligente"
Chaque groupe tâtonne, va chercher des outils (dico, manuels de grammaire, specimen en fond de classe) et avance comme il peut (avec parfois des classements inattendus... et un peu foireux.)
Au bout de 20 minutes, chaque groupe envoie une ambassade* dans chacun des groupes qui est à côté (l'ambassadeur expose la solution du groupe et regarde ce que l'autre a fait) puis revient dans son groupe rapporte ce qu'il a vu => chaque groupe améliore son classement et finit toujours par se dire qu'ils faut classer les mots en variables et invariables puis trier ensuite par catégories ; que les verbes peuvent se classer par temps et modes, que les noms peuvent se classer par genre...
Et le tableau se complexifie tout seul => pas besoin de reprise/correction : les ambassades suffisent à faire apparaitre les problèmes.
Au cours suivant : distribution d'une leçon sur les catégories grammaticales ; chaque élève passe au fluo ce qu'il ne savait pas faire et a besoin de revoir et fait les exercices dont il a besoin. Certains ont encore besoin de revoir les pronoms et déterminants en 4è, d'autres sont directement sur les conjonctions et les adverbes.
Il faut préparer une batterie d'exos conséquente, mais la simplicité de préparation de la 1ère h de cours m'autorise à préparer un peu plus longuement la deuxième !

*cette fois là, c'était des ambassades : on travaillait une comédie de Molière, mais en 5ème, c'est sûr, c'est un explorateur qu'ils auraient envoyé ou un espion !

Un exemple en 6è : les articles partitifs et définis contractés.
Je projette deux colonnes : l'une avec des groupes nominaux étendus ou non contenant des partitifs, l'autre avec des définis contractés (mais sans en-tête des colonnes)
Je leur donne une soixantaine de groupes nominaux à caser dans la bonne colonne, à l'oral, tous ensemble.
A la fin de l'heure, je leur donne les noms de ce qu'ils ont appris et quelques exercices, après qu'ils aient discuté et classé, à voix haute (au début spontanément, puis un par un, pour m'assurer qu'ils bossent tous)

Pour l'orthographe, je commence toutes les leçons par une courte dictée de phrases qu'ils font seul ou par deux, c'est la dictée de travail en général très difficile et ciblée sur un ou deux points d'ortho précis. Les questions qu'ils vont se poser pendant 5 minutes vont me permettre de proposer une solution => la leçon ! puis exercice, puis re-dictée.

Mais je fais beaucoup aussi de leçons de grammaire traditionnelles, parce que c'est économe en temps. Simplement les exercices sont progressifs et tout le monde ne remplit pas tous les objectifs fixés. On commence par pas mal d'exos à l'oral (voir technique de V. Marchais dans un autre fil) et certains ne vont ensuite retravailler que le repérage des expansions du nom, d'autres vont les analyser, et d'autres vont aller jusqu'à chercher la fonction du pronom relatif dans la subordonnée. Je caricature un peu parce que je n'ai pas trop le temps de développer.

Merci beaucoup pour ces précisions zinzinule.
Je vais réfléchir en ce sens cette année. Avec mes classes très souvent bien agitées, je n'ai pas encore osé m'ajouter la difficulté de gérer différents niveaux de progressions. Et pourtant, ça me semble vraiment important...
Pour les évaluations, du coup, comment t'y prends-tu ?

liskaya
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum