Être ou ne pas être anxieux...

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Être ou ne pas être anxieux...

Message par Mezzo voce le Lun 28 Juil 2014 - 20:02

Bonjour,

Je souhaiterais partager avec vous au sujet de l'anxiété de l'enseignant... C'est peut-être ridicule, mais je change de collège l'année prochaine... et je suis anxieuse. Je crains de rencontrer des collègues peu amènes, aguerris en le sport de la critique (moins, cela s'entend, de l'auto-critique), comme ce fut le cas cette année ("oh, lui, il doit être dépressif, ah, elle, elle est trop inquiète, oh-ah, lui, c'est un prof bien sympathique, mais dépassé, oui, elle, elle se fait bordéliser, elle est nulle...) et une direction qui préfère taper sur les enseignants plutôt que de sanctionner les élèves (moins de conseils de discipline pour faire remonter la réputation de l'établissement). Je commence déjà à revisiter, en de doux rêves, les moments les plus forts avec la classe qui me posait problème. C'est pénible; j'ai peur du bizutage de la rentrée à l'attention du nouveau "prof"; j'ai bien plus peur encore de finir sur les rotules vers la fin de l'année, comme cette année, croulant sous la fatigue alimentée par le stress.

Bref... Je prépare mes cours consciencieusement, avec un grand plaisir, d'ailleurs, mais l'anxiété semble évidente... pour ce qui est de l'année à venir.

Je remercie par avance ceux et celles qui auront la gentillesse de me répondre.


Mezzo voce
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Être ou ne pas être anxieux...

Message par skindiver le Lun 28 Juil 2014 - 20:06

C'est l'excitation d'un nouvel établissement....

Et tu peux tomber sur un endroit super.... Qui vivra verra donc autant profiter sans trop se prendre la tête;)

skindiver
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Être ou ne pas être anxieux...

Message par Ergo le Lun 28 Juil 2014 - 20:07

J'ai déplacé dans un endroit un peu plus approprié pour une discussion générale.  Wink 

_________________
After all we've been through---it can't be for nothing. ---Ellie

No matter. Try again. Fail again. Fail better.---Beckett
Les stulos-plyme des neos. Illustration de la devise de Ronin: "Cède, cède, cède, je le veux !"

Ergo
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Être ou ne pas être anxieux...

Message par Kan-gourou le Lun 28 Juil 2014 - 20:50

Mezzo voce, tu te fais du soucis pour rien. Qui te dit que tes collègues ne seront pas très sympathiques ? Et que la direction ne sera pas une de tes meilleures alliées ? Tu ne peux pas le savoir à l'avance, alors ne te tracasse pas pour cela. Quant au bizutage du nouveau prof, pour avoir changé d'établissement tous les ans en 6 années, je ne l'ai jamais vécu. Les élèves ne savent pas toujours si tu viens d'arriver et ils ont l'habitude des changements annuels. Puisque tu prépares déjà tes cours, l'année devrait être plus tranquille. Ne t'en fais pas !

_________________

Kan-gourou
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Être ou ne pas être anxieux...

Message par sand le Lun 28 Juil 2014 - 20:54

La confiance vient peu à peu. Bon courage !

sand
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Être ou ne pas être anxieux...

Message par Septimus le Lun 28 Juil 2014 - 22:44

Il faut éviter de te faire trop de soucis, ne te gache pas les vacances avec cela et profite! Il n'y a pas de raison pour que ta rentrée se passe mal, il y a de plus fortes chances que cela se passe bien plutôt que le contraire Wink

Septimus
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Être ou ne pas être anxieux...

Message par Dwarf le Mar 29 Juil 2014 - 0:15

"Il y a des choses qui dépendent de nous et d'autres qui n'en dépendent pas." Marc-Aurèle

Sont-ce les choses qui échappent à ton contrôle qui t'angoissent?

_________________
NOM CACHE "[...] Mais fondent les eaux dures, déborde la vie, vienne le torrent dévastateur plutôt que la Connaissance !" Victor Segalen, Stèles

"La laïcité n'est pas aménageable : elle est, ou elle n'est pas. Toute concession est un anéantissement. Encore un effort, et elle ne sera plus." J-P Brighelli

"La difficulté est une monnaie que les savants emploient comme les joueurs de passe-passe pour ne découvrir l’inanité de leur art." Montaigne

"C’est dans le gouvernement républicain qu’on a besoin de toute la puissance de l’éducation." Montesquieu

Dwarf
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Être ou ne pas être anxieux...

Message par Olympias le Mar 29 Juil 2014 - 0:22

Je ne saurais mieux dire que ce qui a déjà été dit. Tu dois avoir confiance en toi et ne pas douter.  fleurs (ça nous arrive à tous...)

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Être ou ne pas être anxieux...

Message par lalilala le Mar 29 Juil 2014 - 9:56

Je change aussi d'établissement à la rentrée (ce sera le quinzième en 5 ans...) et je stresse aussi un peu parce que cette fois, c'est un poste fixe et je ne suis pas près d'en bouger...alors j'espère que je trouverai des collègues sympa là-bas!
J'espère aussi que les élèves seront sympa (surtout les STG, je garde pas un super souvenir des classes de cette filière que j'ai eues en stage...je verrai si le passage par les bac pro a été formateur niveau gestion de classe...j'ai un doute là^^)

_________________
Nuestra vida es un círculo dantesco.

Mon blog

lalilala
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Être ou ne pas être anxieux...

Message par Coffee le Mar 29 Juil 2014 - 10:15

Cela me parait tout à fait naturel d'être anxieux devant l'"inconnu". Je suis une grande anxieuse et il m'a fallu plusieurs années en poste fixe pour ne plus avoir cette boule au ventre à chaque rentrée. Je pense aussi que ça peut être un moteur dans ton travail, si cette angoisse est bien gérée.
Courage !  fleurs 

Coffee
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: Être ou ne pas être anxieux...

Message par pitchounette le Mar 29 Juil 2014 - 10:29

Mezzo Voce c'est normal d'avoir peur,de stresser. L'inconnu fait peur. Tu as été habituée à des choses avant ton changement
Quand j'ai dû changer de lycée, j'étais morte de trouille vu tout ce que mes anciens collègues m'avaient dit. Je pense que les élèves l'ont vu.C'était fichu d'entrée.

Profites au max de tes vacances, avances toi dans tes préparations si tu en as le temps et ne te mets pas martel en tête Smile

Laisse leur une chance Wink

pitchounette
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Être ou ne pas être anxieux...

Message par Pseudo le Mar 29 Juil 2014 - 10:58

Ma foi, dès qu'on pense à l'avenir, on peut vite être anxieux. Sans compter que l'issue est toujours fatale, avouez que y a de quoi flipper sa race !
Une seule solution, le retour au moment présent. Si faut, tu la verra même pas la rentrée, tu peux avoir un accident demain. Alors autant ne pas se pourrir la vie avec un truc qui n'est pas là et n'arrivera peut-être jamais (et n'arrivera de toute façon jamais comme tu l'imagines). Ce n'est pas l'avenir qui te fait peur, mais l'image que tu t'en fais.

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche

Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Être ou ne pas être anxieux...

Message par gnafron2004 le Mar 29 Juil 2014 - 11:45

Depuis quelques années, mon niveau d'anxiété général a baissé depuis que je suis ce raisonnement : 
Quelque chose m'angoisse. Puis-je agir sur la source de cette angoisse ? Si oui, alors, j'agis. Si non, alors il ne sert à rien d'angoisser pour quelque chose que je ne peux changer.
Cette prise de recul m'a souvent apaisée.

gnafron2004
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Être ou ne pas être anxieux...

Message par Dwarf le Mar 29 Juil 2014 - 12:05

@Pseudo a écrit:Ma foi, dès qu'on pense à l'avenir, on peut vite être anxieux. Sans compter que l'issue est toujours fatale, avouez que y a de quoi flipper sa race !
Une seule solution, le retour au moment présent. Si faut, tu la verra même pas la rentrée, tu peux avoir un accident demain. Alors autant ne pas se pourrir la vie avec un truc qui n'est pas là et n'arrivera peut-être jamais (et n'arrivera de toute façon jamais comme tu l'imagines). Ce n'est pas l'avenir qui te fait peur, mais l'image que tu t'en fais.
Bon, ben tu as brûlé les étapes : je voulais attendre sa réponse à ma question pour amener en douceur tout ce que tu as dit mais bon.  lol! 

_________________
NOM CACHE "[...] Mais fondent les eaux dures, déborde la vie, vienne le torrent dévastateur plutôt que la Connaissance !" Victor Segalen, Stèles

"La laïcité n'est pas aménageable : elle est, ou elle n'est pas. Toute concession est un anéantissement. Encore un effort, et elle ne sera plus." J-P Brighelli

"La difficulté est une monnaie que les savants emploient comme les joueurs de passe-passe pour ne découvrir l’inanité de leur art." Montaigne

"C’est dans le gouvernement républicain qu’on a besoin de toute la puissance de l’éducation." Montesquieu

Dwarf
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Être ou ne pas être anxieux...

Message par Dwarf le Mar 29 Juil 2014 - 12:06

@gnafron2004 a écrit:Depuis quelques années, mon niveau d'anxiété général a baissé depuis que je suis ce raisonnement : 
Quelque chose m'angoisse. Puis-je agir sur la source de cette angoisse ? Si oui, alors, j'agis. Si non, alors il ne sert à rien d'angoisser pour quelque chose que je ne peux changer.
Cette prise de recul m'a souvent apaisée.
Ben voilà : Marc-Aurèle!  topela 

_________________
NOM CACHE "[...] Mais fondent les eaux dures, déborde la vie, vienne le torrent dévastateur plutôt que la Connaissance !" Victor Segalen, Stèles

"La laïcité n'est pas aménageable : elle est, ou elle n'est pas. Toute concession est un anéantissement. Encore un effort, et elle ne sera plus." J-P Brighelli

"La difficulté est une monnaie que les savants emploient comme les joueurs de passe-passe pour ne découvrir l’inanité de leur art." Montaigne

"C’est dans le gouvernement républicain qu’on a besoin de toute la puissance de l’éducation." Montesquieu

Dwarf
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Être ou ne pas être anxieux...

Message par Mezzo voce le Mar 29 Juil 2014 - 12:49

Merci à vous pour ces réponses constructives. Ce sont les choses qui échappent à mon contrôle, en effet, qui m'angoissent, je pense, ce que je ne peux maîtriser. Or, dans notre métier, il y a beaucoup de choses que l'on ne peut maîtriser, puisque nous travaillons avec de l'humain. La crainte la plus importante, je pense, à y réfléchir, est de retrouver une classe qui se refuse à travailler. Comme j'ai toujours été une grande bosseuse, "un", je n'arrive pas à comprendre le refus de travail, et "deux", ça peut à la longue avoir un effet décourageant, d'autant que dans ce cas, c'est toujours la faute de l'enseignant, qui ne réussit pas à capter son auditoire, qui ne réussit pas à se muer en animateur télé. En écrivant, je crois même qu'au fond, ce qui m'inquiète, c'est ça: c'est toujours la "faute" de l'enseignant - j'ai beaucoup entendu ce mot -, c'est la culpabilisation constante. Visiblement, j'ai cristallisé quelque chose, là.

Mezzo voce
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Être ou ne pas être anxieux...

Message par Pseudo le Mar 29 Juil 2014 - 12:56

@Mezzo voce a écrit:Merci à vous pour ces réponses constructives. Ce sont les choses qui échappent à mon contrôle, en effet, qui m'angoissent, je pense, ce que je ne peux maîtriser. Or, dans notre métier, il y a beaucoup de choses que l'on ne peut maîtriser, puisque nous travaillons avec de l'humain. La crainte la plus importante, je pense, à y réfléchir, est de retrouver une classe qui se refuse à travailler. Comme j'ai toujours été une grande bosseuse, "un", je n'arrive pas à comprendre le refus de travail, et "deux", ça peut à la longue avoir un effet décourageant, d'autant que dans ce cas, c'est toujours la faute de l'enseignant, qui ne réussit pas à capter son auditoire, qui ne réussit pas à se muer en animateur télé. En écrivant, je crois même qu'au fond, ce qui m'inquiète, c'est ça: c'est toujours la "faute" de l'enseignant - j'ai beaucoup entendu ce mot -, c'est la culpabilisation constante. Visiblement, j'ai cristallisé quelque chose, là.

Surement. Mais ça ne nous dit pas pourquoi tu as choisi de te pourrir les vacances avec la culpabilisation autour d'un événement pas encore arrivé, et peut-être qui n'arrivera pas. Ne t'inquiète pas, le culpabilisation viendra en temps voulu, pas la peine de la préméditer  Laughing 

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche

Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Être ou ne pas être anxieux...

Message par Pseudo le Mar 29 Juil 2014 - 12:57

@Dwarf a écrit:
@Pseudo a écrit:Ma foi, dès qu'on pense à l'avenir, on peut vite être anxieux. Sans compter que l'issue est toujours fatale, avouez que y a de quoi flipper sa race !
Une seule solution, le retour au moment présent. Si faut, tu la verra même pas la rentrée, tu peux avoir un accident demain. Alors autant ne pas se pourrir la vie avec un truc qui n'est pas là et n'arrivera peut-être jamais (et n'arrivera de toute façon jamais comme tu l'imagines). Ce n'est pas l'avenir qui te fait peur, mais l'image que tu t'en fais.
Bon, ben tu as brûlé les étapes : je voulais attendre sa réponse à ma question pour amener en douceur tout ce que tu as dit mais bon.  lol! 

Désolée  Laughing 

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche

Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Être ou ne pas être anxieux...

Message par Mezzo voce le Mar 29 Juil 2014 - 13:04

@Pseudo a écrit:
@Mezzo voce a écrit:Merci à vous pour ces réponses constructives. Ce sont les choses qui échappent à mon contrôle, en effet, qui m'angoissent, je pense, ce que je ne peux maîtriser. Or, dans notre métier, il y a beaucoup de choses que l'on ne peut maîtriser, puisque nous travaillons avec de l'humain. La crainte la plus importante, je pense, à y réfléchir, est de retrouver une classe qui se refuse à travailler. Comme j'ai toujours été une grande bosseuse, "un", je n'arrive pas à comprendre le refus de travail, et "deux", ça peut à la longue avoir un effet décourageant, d'autant que dans ce cas, c'est toujours la faute de l'enseignant, qui ne réussit pas à capter son auditoire, qui ne réussit pas à se muer en animateur télé. En écrivant, je crois même qu'au fond, ce qui m'inquiète, c'est ça: c'est toujours la "faute" de l'enseignant - j'ai beaucoup entendu ce mot -, c'est la culpabilisation constante. Visiblement, j'ai cristallisé quelque chose, là.

Surement. Mais ça ne nous dit pas pourquoi tu as choisi de te pourrir les vacances avec la culpabilisation autour d'un événement pas encore arrivé, et peut-être qui n'arrivera pas. Ne t'inquiète pas, le culpabilisation viendra en temps voulu, pas la peine de la préméditer  Laughing 

Ce doit être un trait de caractère, une spécialité "maison". Mais, oui, je vais essayer de profiter des vacances. Seules les apparitions nocturnes d'élèves chahuteurs me semblent difficilement contrôlables.  No 

Mezzo voce
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Être ou ne pas être anxieux...

Message par Pseudo le Mar 29 Juil 2014 - 13:10

@Mezzo voce a écrit:
@Pseudo a écrit:
@Mezzo voce a écrit:Merci à vous pour ces réponses constructives. Ce sont les choses qui échappent à mon contrôle, en effet, qui m'angoissent, je pense, ce que je ne peux maîtriser. Or, dans notre métier, il y a beaucoup de choses que l'on ne peut maîtriser, puisque nous travaillons avec de l'humain. La crainte la plus importante, je pense, à y réfléchir, est de retrouver une classe qui se refuse à travailler. Comme j'ai toujours été une grande bosseuse, "un", je n'arrive pas à comprendre le refus de travail, et "deux", ça peut à la longue avoir un effet décourageant, d'autant que dans ce cas, c'est toujours la faute de l'enseignant, qui ne réussit pas à capter son auditoire, qui ne réussit pas à se muer en animateur télé. En écrivant, je crois même qu'au fond, ce qui m'inquiète, c'est ça: c'est toujours la "faute" de l'enseignant - j'ai beaucoup entendu ce mot -, c'est la culpabilisation constante. Visiblement, j'ai cristallisé quelque chose, là.

Surement. Mais ça ne nous dit pas pourquoi tu as choisi de te pourrir les vacances avec la culpabilisation autour d'un événement pas encore arrivé, et peut-être qui n'arrivera pas. Ne t'inquiète pas, le culpabilisation viendra en temps voulu, pas la peine de la préméditer  Laughing 

Ce doit être un trait de caractère, une spécialité "maison". Mais, oui, je vais essayer de profiter des vacances. Seules les apparitions nocturnes d'élèves chahuteurs me semblent difficilement contrôlables.  No 

Au risque de te décevoir gravement, je ne pense pas que ça soit une spécialité "maison". C'est extrêmement courant l'angoisse Smile
Mais si tu t'accroches à ça comme à un "trait de caractère", quelque chose qui fonde ton identité, je crains que tu ne l'abandonnes pas aisément.

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche

Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Être ou ne pas être anxieux...

Message par Mezzo voce le Mar 29 Juil 2014 - 13:15

C'est tellement désagréable, d'être anxieux, que je m'en passerais bien, pourtant...

Mezzo voce
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Être ou ne pas être anxieux...

Message par PauvreYorick le Mar 29 Juil 2014 - 13:16

Techniquement (non que ça ait une grande importance), c'est plutôt Épictète qui pose en principe la distinction entre ce qui dépend de nous et ce qui n'en dépend pas. Ça se trouve dès le début du Manuel et c'est à Épictète que Marc-Aurèle la reprend.

C'est une question très intéressante que celle qui consiste à se demander si le raisonnement proposé par gnafron2004 et qui reproduit effectivement celui d'Épictète est la source de l'apaisement Smile ─ il serait réconfortant que ce soit le cas.

_________________
DISCUSSION, n. A method of confirming others in their errors.


PauvreYorick
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Être ou ne pas être anxieux...

Message par Paratge le Mar 29 Juil 2014 - 13:26

@Pseudo a écrit:
Mais ça ne nous dit pas pourquoi tu as choisi de te pourrir les vacances avec la culpabilisation autour d'un événement pas encore arrivé, et peut-être qui n'arrivera pas. Ne t'inquiète pas, le culpabilisation viendra en temps voulu, pas la peine de la préméditer  Laughing 

En effet tout ça ce ne sont que des pensées, ce n'est pas la réalité !


Paratge
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Être ou ne pas être anxieux...

Message par pailleauquebec le Mar 29 Juil 2014 - 13:32

@Mezzo voce a écrit:Bonjour,

Je souhaiterais partager avec vous au sujet de l'anxiété de l'enseignant... C'est peut-être ridicule, mais je change de collège l'année prochaine... et je suis anxieuse. Je crains de rencontrer des collègues peu amènes, aguerris en le sport de la critique (moins, cela s'entend, de l'auto-critique), comme ce fut le cas cette année ("oh, lui, il doit être dépressif, ah, elle, elle est trop inquiète, oh-ah, lui, c'est un prof bien sympathique, mais dépassé, oui, elle, elle se fait bordéliser, elle est nulle...) et une direction qui préfère  taper sur les enseignants plutôt que de sanctionner les élèves (moins de conseils de discipline pour faire remonter la réputation de l'établissement). Je commence déjà à revisiter, en de doux rêves, les moments les plus forts avec la classe qui me posait problème. C'est pénible; j'ai peur du bizutage de la rentrée à l'attention du nouveau "prof"; j'ai bien plus peur encore de finir sur les rotules vers la fin de l'année, comme cette année, croulant sous la fatigue alimentée par le stress.

Bref... Je prépare mes cours consciencieusement, avec un grand plaisir, d'ailleurs, mais l'anxiété semble évidente... pour ce qui est de l'année à venir.

Je remercie par avance ceux et celles qui auront la gentillesse de me répondre.


J'ai changé d'établissement l'an dernier et j'appréhendais un peu, je suis d'un naturel angoissé. J'avais beaucoup de pensées obsessionnelles qui me tourmentaient. Je me projetais dans des scénarios fictifs de situations difficiles, repensais à des moments difficiles, bref cela me pourissait la vie.

Et bien après un an, je ne regrette absolument pas, tout est mieux que dans mon ancien collège : meilleurs élèves, meilleurs locaux, meilleure direction, meilleurs collègues. Comme quoi tout ce que j'imaginais n'étais que le fruit de mes peurs et craintes.

Il faudrait éviter les anticipations angoissées qui souvent sont juste des projections de nos peurs et n'ont rien à voir avec la réalité (qui sera bonne ou mauvaise impossible de le savoir avant).

Pour les collègues j'ai changé d'attitude et pris pas mal de recul. Nous sommes quand même une profession sinistrée et il vaut mieux garder ses distances avec les aigris ce que je fais maintenant.

Pour la direction je suis beaucoup plus respectueux et prudent qu'avant, ayant eu des déboires et cherchant à ne pas mettre inutilement les personnes à dos. J'ai investi dans de beaux habits pour avoir l'air sérieux et être bien à l'aise.

Pour les élèves je m'en sors plutôt mieux qu'avant ayant là aussi acquis pas mal d'expérience sur mes deux premiers établissements, il y a un moment où on commence à avoir du savoir faire.

Je te conseille la pratique de méditation de pleine conscience pour apprendre à calmer cette angoisse (2 références : "Plaidoyer pour le bonheur" de Mathieu Riccard et "Méditer : 108 leçons de pleine conscience" de Jon Kabat-Zinn pas pour le livre mais pour le CD de méditations guidées qui est très bien fait.

http://www.amazon.fr/M%C3%A9diter-le%C3%A7ons-pleine-conscience-inclus/dp/2501068297

http://www.amazon.fr/Plaidoyer-pour-bonheur-Matthieu-RICARD/dp/226614460X/ref=sr_1_1?s=books&ie=UTF8&qid=1406633461&sr=1-1&keywords=plaidoyer+pour+le+bonheur

ça paraît un peu ésotérique, mais je te rassure ce n'est ni une secte, ni une religion.
C'est un moyen de travailler sur les automatismes de pensée qui nous nuisent.
Cela et la pratique régulière d'un sport pour évacuer les tensions m'ont beaucoup aidé, je suis toujours angoissé, mais je me soigne!

pailleauquebec
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Être ou ne pas être anxieux...

Message par Dwarf le Mar 29 Juil 2014 - 13:40

Je ne peux que plussoyer au propos et aux références de pailleauquebec.  Very Happy 

_________________
NOM CACHE "[...] Mais fondent les eaux dures, déborde la vie, vienne le torrent dévastateur plutôt que la Connaissance !" Victor Segalen, Stèles

"La laïcité n'est pas aménageable : elle est, ou elle n'est pas. Toute concession est un anéantissement. Encore un effort, et elle ne sera plus." J-P Brighelli

"La difficulté est une monnaie que les savants emploient comme les joueurs de passe-passe pour ne découvrir l’inanité de leur art." Montaigne

"C’est dans le gouvernement républicain qu’on a besoin de toute la puissance de l’éducation." Montesquieu

Dwarf
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum