Être ou ne pas être anxieux...

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Être ou ne pas être anxieux...

Message par Dwarf le Mar 29 Juil - 11:40

Je ne peux que plussoyer au propos et aux références de pailleauquebec.  Very Happy 

Dwarf
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Être ou ne pas être anxieux...

Message par Pseudo le Mar 29 Juil - 11:41

@Mezzo voce a écrit:C'est tellement désagréable, d'être anxieux, que je m'en passerais bien, pourtant...

C'est souvent plus complexe que ça. C'est souvent toute une vision de soi et du monde qui est là-dessous. Et abandonner l'angoisse, c'est abandonner bien autre chose. C'est aussi abandonner les bénéfices secondaires éventuels, les justifications personnelles, une "identité" parfois installée de longue date. Et c'est se confronter avec d'autres peurs.
Bref, il y a bien des choses dont on se passerait et dont, bizarrement, on ne se passe pas.

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche

Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Être ou ne pas être anxieux...

Message par Nasopi le Mar 29 Juil - 13:31

Mais est-ce qu'on a vraiment le choix ? Je suis moi-même terriblement anxieuse, et personnellement, quand l'angoisse m'envahit, j'ai l'impression de ne plus rien maîtriser du tout ! J'ai bien essayé des techniques de relaxation, de respiration, etc. ; j'essaie aussi à chaque fois de me raisonner pour garder la tête froide... Mais en général, même quand je sais qu'elle est complètement irrationnelle, l'angoisse est la plus forte ; c'est vraiment très difficile de lutter contre !

_________________
"Donne-moi la sérénité nécessaire pour accepter telles qu’elles sont les choses qu’on ne peut pas changer, donne-moi le courage de changer celles qui doivent l’être ; donne-moi la sagesse qui permet de discerner les unes et les autres." (Marc-Aurèle)

Nasopi
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Être ou ne pas être anxieux...

Message par Berni le Mar 29 Juil - 14:21

Je rejoins pailleauquébec pour qui la pratique régulière d'un sport permet d'évacuer le stress, de se "vider la tête" et personnellement lorsque je nage par ex j'ai souvent de bonnes idées , des inspirations qui me viennent, des problèmes auxquels je trouve la solution...Et en plus cela me muscle ce dont j'ai bien besoin ( et me sentir mieux dans mon corps me permet de me sentir mieux dans ma tête et donc plus à l'aise en général) Wink 

Berni
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Être ou ne pas être anxieux...

Message par Fesseur Pro le Mar 29 Juil - 14:47

Sinon y'a l'alcool et la drogue.  pingouin 

_________________
Pourvu que ça dure... professeur

Fesseur Pro
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Être ou ne pas être anxieux...

Message par pailleauquebec le Mar 29 Juil - 15:07

L'alcool et le cannabis sont en effet de puissants anxiolytiques (aux multiples effets délétères), c'est d'ailleurs la raison de leurs succès dans nos sociétés.

Non l'amour est un bien meilleur anxiolytique.

pailleauquebec
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Être ou ne pas être anxieux...

Message par pailleauquebec le Mar 29 Juil - 15:19

@Nasopi a écrit:Mais est-ce qu'on a vraiment le choix ? Je suis moi-même terriblement anxieuse, et personnellement, quand l'angoisse m'envahit, j'ai l'impression de ne plus rien maîtriser du tout ! J'ai bien essayé des techniques de relaxation, de respiration, etc. ; j'essaie aussi à chaque fois de me raisonner pour garder la tête froide... Mais en général, même quand je sais qu'elle est complètement irrationnelle, l'angoisse est la plus forte ; c'est vraiment très difficile de lutter contre !

Pour moi l'angoisse n'est pas totalement irrationnelle, mais elle en a l'apparence au premier abord.

Si on arrive à l'étudier, ce qui est difficile, on voit ce qu'il y a derrière.

Il faut déjà arriver à mettre des mots sur nos émotions, et reconnaître que l'on en souffre, ce qui personnellement m'a été difficile (il a fallu que ça prenne des proportions importantes avant que je réagisse, l'angoisse a été a une période de ma vie un vrai handicap).

Ensuite il faut arriver à rendre conscient des mécanismes de pensée qui étaient sous-jacents, enfouis dans la conscience.

Enfin, quand j'arrive à observer un peu les enchaînements de pensée automatiques dont je suis "prisonnier", je peux éventuellement comprendre comment tout cela s'articule.
C'est une étude d'une vie, d'introspection ou de méditation voire de prière (on l'appelle comme on le veut selon sa sensibilité) peut être impossible à mener en totalité, mais on peut certainement progresser.

Pour ma part pour arriver à ces petits résultats, j'ai eu beaucoup à travailler dans ce que l'on peut appeler l'intelligence intra-personnelle, la connaissance de soi, de ses émotions, notion qui ne m'a pas été enseignée et pour laquelle je n'avais pas de prédispositions.

Un psychiatre comportementaliste peut aussi aider dans les moments de souffrance trop importante.

pailleauquebec
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Être ou ne pas être anxieux...

Message par Mezzo voce le Mar 29 Juil - 16:02

@Nasopi a écrit:Mais est-ce qu'on a vraiment le choix ? Je suis moi-même terriblement anxieuse, et personnellement, quand l'angoisse m'envahit, j'ai l'impression de ne plus rien maîtriser du tout ! J'ai bien essayé des techniques de relaxation, de respiration, etc. ; j'essaie aussi à chaque fois de me raisonner pour garder la tête froide... Mais en général, même quand je sais qu'elle est complètement irrationnelle, l'angoisse est la plus forte ; c'est vraiment très difficile de lutter contre !

Je me reconnais bien, là. Quand je dis que je me passerais bien de cette anxiété, c'est avec une grande sincérité, car il n'y a rien de plus insupportable que de sentir que l'on perd la maîtrise des "choses". Et même si je pratique un sport, il n'en reste pas moins que lorsque l'anxiété prend le dessus, rien n'y fait. Ce n'est pas pour autant que je considère que je ne suis pas "faite" pour enseigner. Ce ne serait pas juste de s'entendre dire cela, je pense. Il ne doit pas y avoir un profil "type" de l'enseignant, malgré ce que l'on peut entendre aujourd'hui (Agence tous risques... Barracuda...).

Mezzo voce
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Être ou ne pas être anxieux...

Message par palomita le Mar 29 Juil - 16:25

Je me reconnais aussi dans cette anxiété ; le sport ( d'endurance de préférence) est un bon palliatif mais ne m'a jamais permis de m'en délivrer totalement . Depuis que je ne peux plus pratiquer, c'est pire.
Dans mon cas, j'ai remarqué que l'anxiété se déclare surtout dans des situations où il y a trop d'éléments que je ne peux maîtriser à l'avance . Je suis alors assaillie de pensées négatives, je me représente des scènes catastrophiques qui alimentent mon angoisse , cela peut virer à l'obsession . Et forcément, je somatise ( crises d'angoisse et de tétanie). Il est très difficile d' arrêter ce processus , la volonté seule ne suffit pas à contrer ces idées parasites et à les remplacer par des pensées positives en période de crise.
J'avoue ne pas avoir de solution, mais je compatis totalement .

Et je trouve les conseils donnés plus haut très bons .

_________________
"La sagesse, c'est d'avoir des rêves suffisamment grands pour ne pas les perdre de vue lorsqu'on les poursuit"
Oscar wilde.

palomita
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Être ou ne pas être anxieux...

Message par YoKonoké le Mar 29 Juil - 17:00

Je prends note aussi des remarques et conseils. J'ai eu à travailler aussi sur mon anxiété. La pratique sportive, en effet, agit sur le bien être et diminue l'angoisse ( merci à la course à pieds ) et augmente la confiance en soi. Je suis convaincue que mieux habiter son corps, mieux accueillir ses émotions, mieux connaître ses propres limites permet de progresser sur la voie de la sérénité. Notre formation - même à nous profs d'EPS ce qui un comble! - ne s'intéresse pas assez au " corps sensible". Après à chacun son truc, moi la méditation je n'adhère pas mais pourquoi pas. Il peut être utile de réaliser un travail respiratoire...Et je vous recommande le massage sensitif pour dénouer les tensions.

YoKonoké
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Être ou ne pas être anxieux...

Message par mimika le Mar 29 Juil - 17:46

Quand on est anxieux depuis longtemps, on ne peut pas forcément changer facilement de comportement malgré toute notre bonne volonté.
J'ai déjà fait trois cauchemars sur l'école depuis les vacances, dont un qui concernait la gestion de classe: je me retrouvais avec des élèves de 5ème qui dès le premier jour faisaient le bazar, et j'étais totalement dépassée, tétanisée même et incapable de réagir...
Bref, même en vacances; il est parfois difficile de prendre du recul et de parvenir à se détacher du travail.
Par contre une info, qui peut intéresser tout le monde: sur le portail de saphire (taper formation interministérielle, on trouve des formations ouvertes à tous, EN compris et notamment sur la gestion du stress.
Je vais m'inscrire à la prochaine dans ma région, parce que j'i attendu toute l'année clle mise au Paf de mon académier et elle n'a pas eu lieu.
Je ressens de plus en plus le besoin de faire quelque chose à ce niveau-là, mon niveau de stress étant monté d'un cran cette année quand j'ai pris conscience de toutes les attentes de l'institution!

mimika
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Être ou ne pas être anxieux...

Message par mimika le Mar 29 Juil - 17:47

Quand on est anxieux depuis longtemps, on ne peut pas forcément changer facilement  de comportement malgré toute notre bonne volonté.
J'ai déjà fait trois cauchemars sur l'école depuis les vacances, dont un qui concernait la gestion de classe: je me retrouvais avec des élèves de 5ème qui dès le premier jour faisaient le bazar, et j'étais totalement dépassée, tétanisée même et incapable de réagir...
Bref, même en vacances; il est parfois difficile de prendre du recul et de parvenir à se détacher du travail.
Par contre une info, qui peut intéresser tout le monde: sur le portail de saphire (taper formation interministérielle), on trouve des formations ouvertes à tous, EN compris et notamment sur la gestion du stress.
Je vais m'inscrire à la prochaine dans ma région, parce que j'i attendu toute l'année clle mise au Paf de mon académier et elle n'a pas eu lieu.
Je ressens de plus en plus le besoin de faire quelque chose à ce niveau-là, mon niveau  de stress étant monté d'un cran cette année quand j'ai pris conscience de toutes les attentes de l'institution!

mimika
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Être ou ne pas être anxieux...

Message par Mezzo voce le Mar 29 Juil - 18:08

Je n'aime pas beaucoup la course à pieds, mais j'escompte m'inscrire à un cours de pilates l'année à venir.

Mezzo voce
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Être ou ne pas être anxieux...

Message par Pseudo le Mar 29 Juil - 22:26

@Mezzo voce a écrit:
@Nasopi a écrit:Mais est-ce qu'on a vraiment le choix ? Je suis moi-même terriblement anxieuse, et personnellement, quand l'angoisse m'envahit, j'ai l'impression de ne plus rien maîtriser du tout ! J'ai bien essayé des techniques de relaxation, de respiration, etc. ; j'essaie aussi à chaque fois de me raisonner pour garder la tête froide... Mais en général, même quand je sais qu'elle est complètement irrationnelle, l'angoisse est la plus forte ; c'est vraiment très difficile de lutter contre !

Je me reconnais bien, là. Quand je dis que je me passerais bien de cette anxiété, c'est avec une grande sincérité, car il n'y a rien de plus insupportable que de sentir que l'on perd la maîtrise des "choses". Et même si je pratique un sport, il n'en reste pas moins que lorsque l'anxiété prend le dessus, rien n'y fait. Ce n'est pas pour autant que je considère que je ne suis pas "faite" pour enseigner. Ce ne serait pas juste de s'entendre dire cela, je pense. Il ne doit pas y avoir un profil "type" de l'enseignant, malgré ce que l'on peut entendre aujourd'hui (Agence tous risques... Barracuda...).

Je n'ai pas dit que c'était facile. J'ai même dit que, très souvent, ça remettait en cause des choses très profondes. Mais en revanche, oui, on a le choix. Le relaxation ou la respiration (plutôt la respiration d'ailleurs), c'est à utiliser tout le temps, pas seulement en cas de crise d'angoisse, pour que ça soit efficace. Et pour le reste, c'est un changement total de façon de voir la vie. Forcément, ça ne se passe pas en un jour, et ça demande du travail sur soi. Je pense qu'on peut aussi en sortir grâce à une prise de conscience brutale, mais c'est aléatoire. C'est un peu comme ça que je me suis débarrassé de mes angoisses nocturnes et matinales. Une révélation un jour. Mais j'étais aussi en thérapie depuis plusieurs années, ça a dû jouer.

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche

Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Être ou ne pas être anxieux...

Message par Pseudo le Mar 29 Juil - 22:31

@Mezzo voce a écrit:

Je me reconnais bien, là. Quand je dis que je me passerais bien de cette anxiété, c'est avec une grande sincérité, car il n'y a rien de plus insupportable que de sentir que l'on perd la maîtrise des "choses". Et même si je pratique un sport, il n'en reste pas moins que lorsque l'anxiété prend le dessus, rien n'y fait. Ce n'est pas pour autant que je considère que je ne suis pas "faite" pour enseigner. Ce ne serait pas juste de s'entendre dire cela, je pense. Il ne doit pas y avoir un profil "type" de l'enseignant, malgré ce que l'on peut entendre aujourd'hui (Agence tous risques... Barracuda...).

En fait.... Ce qu'on maîtrise du monde est infinitésimale. Vouloir contrôler, c'est échouer à coup sûr. Une fois qu'on accepte qu'on ne maîtrise rien (à part un peu soi-même, et encore), déjà, ça fait de l'air !

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche

Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Être ou ne pas être anxieux...

Message par clélia le Mer 30 Juil - 6:14

@Pseudo a écrit: C'est souvent toute une vision de soi et du monde qui est là-dessous. Et abandonner l'angoisse, c'est abandonner bien autre chose. C'est aussi abandonner les bénéfices secondaires éventuels, les justifications personnelles, une "identité" parfois installée de longue date. Et c'est se confronter avec d'autres peurs.
Bref, il y a bien des choses dont on se passerait et dont, bizarrement, on ne se passe pas.

Je suis d'accord avec ça. Mais le savoir (d'un point de vue purement théorique) et l'intégrer jusqu'à modifier sa façon d'être et de vivre sont deux étapes bien différentes. Ce n'est pas simple d'accepter de changer, vraiment.

Bon courage à vous tous.

_________________
Il voyagea.
Il connut la mélancolie des paquebots, les froids réveils sous la tente, l’étourdissement des paysages et des ruines, l’amertume des sympathies interrompues.
Il revint.
Il fréquenta le monde, et il eut d’autres amours, encore.

clélia
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Être ou ne pas être anxieux...

Message par Pseudo le Mer 30 Juil - 6:34

@clélia a écrit:
@Pseudo a écrit: C'est souvent toute une vision de soi et du monde qui est là-dessous. Et abandonner l'angoisse, c'est abandonner bien autre chose. C'est aussi abandonner les bénéfices secondaires éventuels, les justifications personnelles, une "identité" parfois installée de longue date. Et c'est se confronter avec d'autres peurs.
Bref, il y a bien des choses dont on se passerait et dont, bizarrement, on ne se passe pas.

Je suis d'accord avec ça. Mais le savoir (d'un point de vue purement théorique) et l'intégrer jusqu'à modifier sa façon d'être et de vivre sont deux étapes bien différentes. Ce n'est pas simple d'accepter de changer, vraiment.

Bon courage à vous tous.

Non, ce n'est pas évident de passer de la compréhension d'un phénomène à changer sa façon de le vivre. Mais savoir qu'on a le choix, que l'angoisse c'est nous qui la produisons et pas un truc qui nous est imposé de dehors, et qu'on peut donc vraiment agir dessus, c'est un premier pas primordial.

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche

Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Être ou ne pas être anxieux...

Message par pailleauquebec le Mer 30 Juil - 11:37

Autre conseil, contre l'angoisse le contact avec la nature est apaisant.

Une demi heure de jardinage quotidien m'a aussi bien aidé à une période ou j'étais très angoissé.

Il faut absolument garder espoir, c'est une pathologie très répandue dans nos société anxiogènes, pour laquelle il y a de vraie avancées dans les solutions concrètes pour y remédier. Il n'y a pas de fatalité à subir cette angoisse envahissante.

Il y a déjà un environnement qui peut être considéré comme toxique de ce point de vue (journaux TV, publicité, radio, grandes villes, salle des profs ;-),...) et dont on peut fort bien se passer avec un bénéfice immédiat.

La recherche montre que la plasticité cérébrale est assez grande et on peut certainement soigner son angoisse à tout âge. Les thérapies comportementales sont assez efficaces pour cela.

On montre même maintenant, gràce aux techniques d'imagerie IRMf, que le fonctionnement du cerveau peut évoluer au fur et à mesure que la gestion des émotions s'améliore. Les réseaux de neurones se remodèlent à tout âge et on constate en imagerie que la méditation (par exemple, ou faire du sport ou jardiner) a des effets concrets sur le cerveau.


Dernière édition par pailleauquebec le Mer 30 Juil - 11:41, édité 1 fois

_________________
La réforme du collège en clair :
www.reformeducollege.fr

La Réforme du Collège en Clair a aussi sa page Facebook !

Labor omnia vincit improbus.

pailleauquebec
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Être ou ne pas être anxieux...

Message par palomita le Mer 30 Juil - 11:40

Merci, pailleauquebec, pour ce message réconfortant  Smile 

_________________
"La sagesse, c'est d'avoir des rêves suffisamment grands pour ne pas les perdre de vue lorsqu'on les poursuit"
Oscar wilde.

palomita
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Être ou ne pas être anxieux...

Message par Pseudo le Mer 30 Juil - 12:09

@pailleauquebec a écrit:

Il y a déjà un environnement qui peut être considéré comme toxique de ce point de vue (journaux TV, publicité, radio, grandes villes, salle des profs ;-),...) et dont on peut fort bien se passer avec un bénéfice immédiat.
.

C'est vrai qu'il y a un nombre incroyable de trucs anxiogènes dont on peut aisément se passer, c'est hallucinant. Concernant les grandes villes, moi, c'est peut-être plutôt le désert campagnard qui m'angoisse, chacun son truc. La ville m'apaise plutôt. Mais la mer aussi. Ou les librairies.

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche

Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Être ou ne pas être anxieux...

Message par Invité le Mer 30 Juil - 14:30

Contre ce genre d'angoisse....
J'ai envie de dire qu'il est inutile de s'en faire pour quelque chose qu'on ne peut pas changer.
Encore moins de se gâcher des vacances.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Être ou ne pas être anxieux...

Message par Dwarf le Mer 30 Juil - 15:15

Sport et amour = endorphines.  chirolp iei 

_________________
NOM CACHE "[...] Mais fondent les eaux dures, déborde la vie, vienne le torrent dévastateur plutôt que la Connaissance !" Victor Segalen, Stèles

"La laïcité n'est pas aménageable : elle est, ou elle n'est pas. Toute concession est un anéantissement. Encore un effort, et elle ne sera plus." J-P Brighelli

"La difficulté est une monnaie que les savants emploient comme les joueurs de passe-passe pour ne découvrir l’inanité de leur art." Montaigne

"C’est dans le gouvernement républicain qu’on a besoin de toute la puissance de l’éducation." Montesquieu

Dwarf
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Être ou ne pas être anxieux...

Message par Olympias le Mer 30 Juil - 15:19

@Dwarf a écrit:Sport et amour = endorphines.  chirolp iei 
Tout à fait  professeur 

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Être ou ne pas être anxieux...

Message par YoKonoké le Mer 30 Juil - 17:35

@Olympias a écrit:
@Dwarf a écrit:Sport et amour = endorphines.  chirolp iei 
Tout à fait  professeur 

Je plussoie et gare aux effets du manque  Smile.

Ajoutons que les activités les plus endorphigènes sont les sports d'endurance, pratiqués à 75% de la FC et au moins 30 min ( ce qui nécessite un min d'entraînement).


YoKonoké
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Être ou ne pas être anxieux...

Message par Phalène le Mer 30 Juil - 18:05

@Pseudo a écrit:

C'est souvent plus complexe que ça. C'est souvent toute une vision de soi et du monde qui est là-dessous. Et abandonner l'angoisse, c'est abandonner bien autre chose. C'est aussi abandonner les bénéfices secondaires éventuels, les justifications personnelles, une "identité" parfois installée de longue date. Et c'est se confronter avec d'autres peurs.
Bref, il y a bien des choses dont on se passerait et dont, bizarrement, on ne se passe pas.

Je ne vois aucun bénéfice secondaire à l'angoisse. C'est rien qu'un truc mortifère qui finit par paralyser et qui, c'est vrai, peut participer à la construction de l'identité. Malheureusement. Et comment s'en défaire si c'est le cas?
Certes, il y a la piscine, la respiration, Christophe André, le contact avec la nature, le conjoint... dans cet ordre ou dans un autre. Je pratique tout. Et parfois, malgré tout, insidieusement, l'angoisse revient. Sans aucune justifications personnelles. C'est juste une béance qui attend son heure.

Phalène
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: Être ou ne pas être anxieux...

Message par mimika le Mer 30 Juil - 19:51

Pseudo tu dis que l'angoisse c'est nous qui la produisons, certes, mais comment faire pour ne plus la produire? Si tu crois que c'est un choix, alors pas du tout!
Perso je m'en passerais bien!

mimika
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum