Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
doctor who
Vénérable

La progression spiralaire en question

par doctor who le Jeu 31 Juil 2014 - 15:00
J'ai pondu un petit article sur la question.

http://pedagoj.eklablog.com/spiralaire-vous-avez-dit-spiralaire-a108736776

@moi a écrit:

The Process of Education,  a été écrit et publié à la suite du congrès de Woods Hole organisé à Cape Code par le National Academy of Science en septembre 1959. Jérôme Seymour Bruner y propose le concept de spiral curriculum, qui fera florès dans le monde, et pénétrera plus tard en France. Rares sont les articles de didactique traitant de programmes et de curricula à ne pas évoquer ce « curriculum en spirale », et l’adjectif « spiralaire » y caractérise des programmes, des programmations et des progressions. Il est devenu le principal outil de continuité à long terme des cursus, comme les projets et les séquences pédagogiques le sont à court et moyen terme.

Cependant, son emploi est assez flou, et il suffit qu’une notion soit étudiée deux fois pour qu’aussitôt la progression devienne « spiralaire ». Le concept est victime de son succès, à cause sans doute de la métaphore qui le constitue, qui se prête à toutes les interprétations : progression, approfondissement, élévation, etc.

Ce succès est étrange si l’on considère le rejet de la progressivité des anciens programmes qui a cours actuellement en France. En effet, pour rompre avec ceux-là, les réformistes ultérieurs ont indexé l’ordre et le choix des sujets étudiés en primaire sur la volonté spontanée des élèves, comme en 1969, avec la pédagogie d’éveil. Ensuite, on a superposé à cette base indifférenciée une structuration en spirale. Le spiral curriculum semble jouer le rôle d’une compensation redonnant après coup une unité à un cursus déstructuré.

Les mêmes qui en parlent positivement rejettent avec mépris les programmations d’avant-guerre, sous prétexte de « confusion ». Ainsi, Michel Minder :


    La « spiralisation » de l’enseignement est une procédure qui consiste à établir un cursus récurrent : une même matière est abordée à différents moments de la scolarité, ce qui permet de l’éclairer et de l’approfondir de façon différente à chaque reprise, en fonction de l’état de développement et de motivation des élèves. Il s’agit là d’une conception déjà ancienne, mais qui n’a guère pu s’illustrer concrètement et scientifiquement jusqu’à ce jour, sinon de façon confuse (trois cycles concentriques dans l’enseignement élémentaire) ou polémique (double cycle dans l’enseignement de l’histoire à l’école secondaire).


Il faut donc aller voir ce qu’il en est précisément dans le livre où Bruner introduit la notion pour la première fois, et se demander si Bruner apporte quelque chose à cette « conception déjà ancienne ».


_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com
avatar
doctor who
Vénérable

Re: La progression spiralaire en question

par doctor who le Jeu 31 Juil 2014 - 20:48
J'ai rajouté une photo de Jerome Seymour Bruner, inventeur de la notion de "curriculum en spirale".



(Oui, je sais, c'est un up déguisé.)

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: La progression spiralaire en question

par User5899 le Jeu 31 Juil 2014 - 21:12
Quelles vacances studieuses Razz
avatar
doctor who
Vénérable

Re: La progression spiralaire en question

par doctor who le Jeu 31 Juil 2014 - 21:14
C'est un vieux machin qui attendait ma lecture de L'école pour apprendre, de Jean-Pierre Astolfi (introducteur de la notion en France).

J'ai lu, mais n'en ai pas tiré grand chose. Donc, je publie...

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com
avatar
Elyas
Guide spirituel

Re: La progression spiralaire en question

par Elyas le Jeu 31 Juil 2014 - 21:21
@doctor who a écrit:C'est un vieux machin qui attendait ma lecture de L'école pour apprendre, de Jean-Pierre Astolfi (introducteur de la notion en France).

J'ai lu, mais n'en ai pas tiré grand chose. Donc, je publie...

Petite question, le concept clef de la pensée de Vygotski, la zone proximale de développement (ZPD), qu'en penses-tu ? Comme tu cites un Vygotski mal lu par Bruner, ça m'intéresse Wink
avatar
doctor who
Vénérable

Re: La progression spiralaire en question

par doctor who le Jeu 31 Juil 2014 - 21:33
Je ne dis pas qu'il l'a mal lu. Bruner s'inspirera beaucoup de Vygotski quand il inventera l'idée d'étayage.

Mais j'oppose un Bruner s'embrigadant dans le piagétisme, évoquant la possibilité d'anticiper l'enseignement de savoirs, mais dans le strict respect du stade de développement de l'élève, à Vygotski qui, justement grâce au concept de ZPD, montrait que les frontières entre les stades de développement étaient mouvantes.

Pour ce qui est de la ZPD, on avait beaucoup discuté, au GRIP, de sa frontière supérieure. Souvent, on insiste sur la capacité de l'enseignement à anticiper le moment où un apprentissage pouvait être fait.
Mais on parle peu du fait qu'il y a un moment où l'apprentissage ne peut plus être fait aussi efficacement, comme si on avait manqué le coche, en quelque sorte.
Il faut que je retrouve ça et que j'en fasse un papier, tiens.

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com
avatar
Elyas
Guide spirituel

Re: La progression spiralaire en question

par Elyas le Jeu 31 Juil 2014 - 21:39
@doctor who a écrit:Je ne dis pas qu'il l'a mal lu. Bruner s'inspirera beaucoup de Vygotski quand il inventera l'idée d'étayage.

Mais j'oppose un Bruner s'embrigadant dans le piagétisme, évoquant la possibilité d'anticiper l'enseignement de savoirs, mais dans le strict respect du stade de développement de l'élève, à Vygotski qui, justement grâce au concept de ZPD, montrait que les frontières entre les stades de développement étaient mouvantes.

Pour ce qui est de la ZPD, on avait beaucoup discuté, au GRIP, de sa frontière supérieure. Souvent, on insiste sur la capacité de l'enseignement à anticiper le moment où un apprentissage pouvait être fait.
Mais on parle peu du fait qu'il y a un moment où l'apprentissage ne peut plus être fait aussi efficacement, comme si on avait manqué le coche, en quelque sorte.
Il faut que je retrouve ça et que j'en fasse un papier, tiens.

Je n'ai pas lu Vygotski et je ne suis pas aussi calé que toi sur sa pensée mais je trouve son concept de ZPD très stimulant et surtout très intéressant (et pas du tout dans le sens de simplifier les savoirs). D'autant plus qu'il indique la nécessité d'un accompagnant pour amener l'élève à étendre sa ZPD.
Par contre, je ne connaissais pas la limite que tu cites. Zygotski en parle-t-il ?
avatar
doctor who
Vénérable

Re: La progression spiralaire en question

par doctor who le Jeu 31 Juil 2014 - 21:45
Il faut que je me rencarde avant de te répondre. C'est un peu loin. Mais j'ai trouvé le topic où l'on en parlait sur le groupe de discussion du grip.

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com
avatar
doctor who
Vénérable

Re: La progression spiralaire en question

par doctor who le Jeu 31 Juil 2014 - 22:07
Une petite citation de Vygotski (Pensée et langage) :

Vygotski a écrit:On peut tenir le raisonnement suivant: si le langage écrit requiert une intervention de la volonté, une capacité d’abstraction et d'autres fonctions non encore venues à maturité chez l'écolier, il faut en différer l'apprentissage jusqu'au moment où ces fonctions commenceront à être développées. Mais l'expérience universelle a montré que l'apprentissage de l'écriture est l'une des matières d'enseignement les plus importantes au tout début de la scolarité et qu'il est à l'origine du développement de toutes les fonctions qui ne sont pas encore venues à maturité chez l'enfant. Aussi, lorsque nous disons que l'enseignement doit s'appuyer sur la zone prochaine de développement, sur les fonctions encore immatures, nous ne recommandons pas par là à l'école une nouvelle recette, simplement nous nous libérons de la vieille erreur selon laquelle le développement doit nécessairement parcourir ses cycles, préparer entièrement le terrain sur lequel l'apprentissage pourra bâtir son édifice. De ce fait les conclusions pédagogiques fondamentales à tirer des recherches psychologiques s'en trouvent elles aussi modifiées. On demandait auparavant: l'enfant est-il mûr pour apprendre à lire, à compter, etc.? Le problème des fonctions venues à maturité reste valable. Nous devons toujours déterminer le seuil inférieur d'apprentissage. Mais cela n'épuise pas la question: nous devons savoir déterminer aussi le seuil supérieur d'apprentissage. C'est seulement dans l'intervalle délimité par ces deux seuils que l'apprentissage peut être fructueux. C'est seulement dans cet intervalle que se situe la période optimale d’apprentissage d’une matière donnée. La pédagogie doit s'orienter non sur l'hier mais sur le demain du développement enfantin. Alors seulement elle saura dans le processus de l'apprentissage déclencher les processus de développement qui sont pour le moment dans la zone prochaine de développement.


_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com
avatar
Elyas
Guide spirituel

Re: La progression spiralaire en question

par Elyas le Jeu 31 Juil 2014 - 22:18
Merci, doctorwho, je comprends bien ce que tu veux dire par limite. Je l'avais deviné à travers plusieurs références et autres lectures autour de Vygotski. Cependant, je la vois un peu comme "Ne pas mettre la charrue avant les boeufs", il y a un moment, une progressivité à développer, ce qui va avec l'idée de la ZPD. Cependant, je ne sais pas si ce que j'écris correspond bien à cette limite.

Autre point d'intérêt pour moi, tu parles d'Astolfi. Je vais commander son livre sur le traitement de l'erreur. On m'en a dit beaucoup de bien, ton avis ?
avatar
doctor who
Vénérable

Re: La progression spiralaire en question

par doctor who le Jeu 31 Juil 2014 - 22:27
Je suis en train de lire L'école pour apprendre, qui date de 1992.

Je suis partagé.
Ses présupposés sur l'état ancien de l'enseignement (avant les pédagogies nouvelles) sont très grossiers, ce qui l'induit parfois en erreur (à mon sens).

Il dit des choses intéressantes, mais son propos est souvent métaphorique et manque parfois de rigueur (il adore les formules du type "un effet bidule" : effet Jourdain, effet-Topaze, etc.)

Et puis, les propositions pédagogiques qu'il fait me semble parfois très compliquées. Il a tendance à calquer la forme des techniques pédagogiques sur la forme des processus d'apprentissage. Parce que les connaissances sont organisées de manière réticulaire, il faudrait faire des schémas réticulaires (par exemple) : cela me semble bien naïf.

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com
avatar
Elyas
Guide spirituel

Re: La progression spiralaire en question

par Elyas le Jeu 31 Juil 2014 - 22:37
Ce sont ces travaux de 1992. Je te dirai ce que je pense de son livre L'erreur, un outil pour enseigner. J'avoue que sa typologie des 8 erreurs de l'élèves me paraît très intéressante.

Pour en revenir à Zygotski, plusieurs de ses idées m'intéressent, principalement son cercle vertueux on pense une chose qu'on va écrire et en écrivant de nouvelles idées naissent qu'on n'aurait pas eues sans avoir écrit. J'aime aussi son concept de la verbalisation égocentrique. Et plein d'autres idées que je trouve très stimulantes et vraiment nourrissantes pour faire réussir les élèves.

Cependant, je t'avoue que j'ai un peu peur de lire son livre Pensée et langage. Le trouves-tu abordable ?

Je ne sais pas pour toi, mais je trouve que ces sujets passionnants n'engendrent pas beaucoup de discussions contrairement à d'autres sujets plus... éloignés de notre métier  Rolling Eyes 
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: La progression spiralaire en question

par User5899 le Jeu 31 Juil 2014 - 22:39
Spoiler:
avatar
Elyas
Guide spirituel

Re: La progression spiralaire en question

par Elyas le Jeu 31 Juil 2014 - 22:42
Cripure a écrit:
Spoiler:

Spoiler:
FRAGGLE ROCK

avatar
Presse-purée
Grand sage

Re: La progression spiralaire en question

par Presse-purée le Jeu 31 Juil 2014 - 22:49
Les pages du dernier Gauchet sur la comparaison Piaget / Vygotski et la doxa erronée selon laquelle ces deux penseurs de l'éducation allaient dans le même sens sont très stimulantes.

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR
avatar
Presse-purée
Grand sage

Re: La progression spiralaire en question

par Presse-purée le Jeu 31 Juil 2014 - 22:53
@Elyas: le gros souci de Pensée et langage, c'est qu'il est difficile de se le procurer hors bibliothèque universitaire... si tu peux te le faire prêter, n'hésite pas. Sinon, tu as une série Vygotski sur le site skholè.
http://skhole.fr/s%C3%A9rie-lev-vygotski

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR
avatar
Elyas
Guide spirituel

Re: La progression spiralaire en question

par Elyas le Jeu 31 Juil 2014 - 22:57
@Presse-purée a écrit:Les pages du dernier Gauchet sur la comparaison Piaget / Vygotski et la doxa erronée selon laquelle ces deux penseurs de l'éducation allaient dans le même sens sont très stimulantes.

J'ai découvert Piaget et Vygotski en lisant les références bibliographiques sur le faire écrire en HG. Cariou parlait beaucoup de Vygotski et, comme mes moyens financiers et mes possibilités de déplacement sont limités, je n'ai pas pu accéder aux livres de base (et je n'ai pas cherché non plus, pas le temps de les lire et un peu peur de lire des livres de psychologie). Mais, en lisant des articles et d'autres livres, Piaget et Vygotski reviennent en masse. D'instinct et d'expérience, je préfère la pensée de Vygotski car ma pratique prouve qu'on peut faire réaliser aux élèves des travaux difficiles tant qu'on est là lors de l'apprentissage et qu'il ne faut jamais méjuger les capacités des élèves. Je vais sans doute m'essayer à la lecture de Vygotski cet automne. Là, ma pile de lecture est un peu pleine entre les livres universitaires en histoire et géographie, les romans et les livres de didactique de l'HG déjà au programme de l'été.
Piaget me semble plus behavioriste, non ?
avatar
Elyas
Guide spirituel

Re: La progression spiralaire en question

par Elyas le Jeu 31 Juil 2014 - 23:00
@Presse-purée a écrit:@Elyas: le gros souci de Pensée et langage, c'est qu'il est difficile de se le procurer hors bibliothèque universitaire... si tu peux te le faire prêter, n'hésite pas. Sinon, tu as une série Vygotski sur le site skholè.
http://skhole.fr/s%C3%A9rie-lev-vygotski

En furetant, j'ai vu le livre à 95 euros, 129 euros et 208 euros. Pire que les éditions de Bloom Wink

Sinon, j'ai beaucoup appris de la pensée de Vygotski avec cet article : http://www.scienceshumaines.com/lev-vygotski-1896-1934-pensee-et-langage_fr_9754.html

Je vais aller lire skholè (même si je déteste l'ergonomie de ce site...).
avatar
doctor who
Vénérable

Re: La progression spiralaire en question

par doctor who le Jeu 31 Juil 2014 - 23:38
Ma source principale est effet Skhole, notamment le très bel article sur "l'algèbre du langage".

Sinon, Piaget est constructiviste, pas behaviouriste. Les deux sont opposés dans la tradition pédagogique.

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com
avatar
doctor who
Vénérable

Re: La progression spiralaire en question

par doctor who le Lun 4 Aoû 2014 - 21:13
@Elyas a écrit:
@Presse-purée a écrit:@Elyas: le gros souci de Pensée et langage, c'est qu'il est difficile de se le procurer hors bibliothèque universitaire... si tu peux te le faire prêter, n'hésite pas. Sinon, tu as une série Vygotski sur le site skholè.
http://skhole.fr/s%C3%A9rie-lev-vygotski

En furetant, j'ai vu le livre à 95 euros, 129 euros et 208 euros. Pire que les éditions de Bloom Wink

Sinon, j'ai beaucoup appris de la pensée de Vygotski avec cet article : http://www.scienceshumaines.com/lev-vygotski-1896-1934-pensee-et-langage_fr_9754.html

Je vais aller lire skholè (même si je déteste l'ergonomie de ce site...).

Je trouve ça sur le net : http://s-f-walker.org.uk/pubsebooks/pdfs/Vygotsky_Thought_and_Language.pdf

Vygotski en anglais, c'est pas pire qu'en français, et ça coûte moins cher...

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com
avatar
Elyas
Guide spirituel

Re: La progression spiralaire en question

par Elyas le Lun 4 Aoû 2014 - 22:48
@doctor who a écrit:
@Elyas a écrit:
@Presse-purée a écrit:@Elyas: le gros souci de Pensée et langage, c'est qu'il est difficile de se le procurer hors bibliothèque universitaire... si tu peux te le faire prêter, n'hésite pas. Sinon, tu as une série Vygotski sur le site skholè.
http://skhole.fr/s%C3%A9rie-lev-vygotski

En furetant, j'ai vu le livre à 95 euros, 129 euros et 208 euros. Pire que les éditions de Bloom Wink

Sinon, j'ai beaucoup appris de la pensée de Vygotski avec cet article : http://www.scienceshumaines.com/lev-vygotski-1896-1934-pensee-et-langage_fr_9754.html

Je vais aller lire skholè (même si je déteste l'ergonomie de ce site...).

Je trouve ça sur le net : http://s-f-walker.org.uk/pubsebooks/pdfs/Vygotsky_Thought_and_Language.pdf

Vygotski en anglais, c'est pas pire qu'en français, et ça coûte moins cher...

Comme souvent, hélas.
Contenu sponsorisé

Re: La progression spiralaire en question

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum