De l'intérêt de l'EC/ECJS pour la nation

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

De l'intérêt de l'EC/ECJS pour la nation

Message par helvea le Ven 1 Aoû 2014 - 23:13

Voilà nouveau fil consacré à l'ECJS pour poursuivre la discussion entamée dans le sujet "j'ai eu mon M1 MEEF mais pas mon CAPES" Smile

Je ne trouve pas que ce soit une mauvais exemple, c'est un exemple des choses que nous sommes obligés de faire, au moins pour le brevet, le BEP, le Bac Pro et auxquelles ne forme pas un master recherche mais une espé oui (dans mon cas en tout cas). C'est uniquement en ce propos que j'invoque cet exemple Smile

Ensuite concernant le fait que c'est une vaste fumisterie, que c'est inutile etc... je ne me prononce pas car je n'ai pas encore le recul nécessaire (mais je pense que je serai d'accord avec vous sur de nombreux points). Cela n'enlève rien au fait que l'ECJS est quelque chose qui existe et que je trouverais intéressant de l'étudier, avec ses intérêts, ses failles, ses renouveaux potentiels etc.. Smile

Je ne sais pas si la disucssion va se poursuivre mais les avis étaient intéressants et au moins si c'est le cas ce ne sera plus en hors sujet. A vos claviers les détracteurs!

helvea
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'intérêt de l'EC/ECJS pour la nation

Message par Jacq le Sam 2 Aoû 2014 - 2:10

Pour reprendre sur le cas en LP.
L'ECJS pendant très longtemps n'était pas attribué à un prof d'une matière particulière. Ainsi on trouvait des prof de lettres-Histoire, lettres-LV, VSP (maintenant PSE), ou autre (Eco droit, toujours en LP), qui enseignaient l'ECJS. Perso je trouvais cela un peu idiot, car cela revenait souvent à utiliser ces heures pour boucher les trous des services des enseignants alors que l'ECJS est clairement en rapport avec le savoir de la discipline histoire, et que les compétences liées sont proches de celles du français. Et puis, comme je l'indiquais sur l'autre post, avant nous avions un horaire d'ECJS, propre, avec déboublement, qui permettait un travail en groupe, de recherche de débats... maintenant nous n'avons plus rien. Nous n'avons (LP toujours) qu'un horaire global avec les Lettres (français) et l'histoire, et nous consacrons un peu de temps à l'ECJS pour complaire aux demandes de l'examen. Examen qui demande un savoir disciplinaire dans une matière qui devrait être réflexion et construction. Nous tombons dans le disciplinaire, dans le dogme, la morale. Or, mettons nous à la place des élèves, il n'y a rien de pire que le dogme imposé. C'est bien beau de dire "le racisme c'est pas bien", "xénophobie pas bien", "homophobie, pas bien", "voter c'est bien". Mais lorsqu'on est ado il n'y a rien de pire que les idées imposées. Les idées ne s'imposent pas, elles se construisent, et sur des savoirs. La lutte contre le racisme se construit en enseignant la construction même du concept de races, de racisme, de racialisme, et non pas en imposant, mais en permettant aux élèves de réfléchir, de construire. On pense que l'ECJS va permettre de lutter contre la violence. Mais allez expliquer à un gamin qui a déjà été entraîné dans un vol de boulangerie ou de tabac que "c'est pas bien".... mais il se marre. Il n'y a que nos hommes politiques pour croire en cela. Quand des gamins nous disent en classe, en toute sincérité, qu'ils ne vont pas voter car ils ne font aucune différence entre la droite et la gauche, qu'ils n'y comprennent rien..; c'est de mettre de l'ECJS qui va changer quelque chose ? ou alors c'est que notre enseignement disciplinaire (en histoire) permettre de comprendre ce que sont la droite et la gauche (en admettant qu'on puisse le faire de façon honnête) ?

L'ECJS est "quelque chose" qui existe, comme tu le dis, mais c'est lié clairement à l'histoire-géo, et surtout à l'histoire. Si nous avions sérieusement les heures pour le faire, et pour avoir les bases culturelles pour le faire, ok. Mais en réalité (LP du moins pour les heures) nous constatons que : les heures ont été prises sur l'histoire-géo à l'origine - on a enlevé des heures sur l'histoire géo pour faire de l'ECJS - puis on a supprimé les heures d'ECJS pour les inclure dans l'horaire de "lettres-histoire" -nouvelle suppression d'heures, et dans le même temps une question est devenue obligatoire au BEP et au bac parce que (c'est vrai) nous avions tendance à négliger cet enseignement parce qu'il n'est pas essentiel et est même parfois contre productif.


Je prends un exemple. L'année pr ochaine serait une année dédiée à la lutte contre l'antisémitisme. Ok. Mais c'est quoi, quelle valeur, quelle cohérence si on ne commence pas la connaissance disciplinaire de la naissance de l'antisémistisme, et surtout par les évolutions que nous connaissons, sociologiques et géopolitiques. Si on se limite à un enseignement, pardonnez-moi de le dire, "à la con" du "c'est bien" ou "c'est pas bien", nous n'arriverons à rien, et même pire, nous allons avoir l'effet inverse de ce qui est espéré.


Désolé de ne pas avoir relu ce que je viens d'écrire, mais il est tard...  Sleep 

Jacq
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'intérêt de l'EC/ECJS pour la nation

Message par Arverne le Sam 2 Aoû 2014 - 4:12

Pour la nation ? Rien que ça ?

Arverne
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'intérêt de l'EC/ECJS pour la nation

Message par pmuller le Sam 2 Aoû 2014 - 5:27

De l'intérêt de (re)mettre les élèves au travail... pour la nation toujours

pmuller
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'intérêt de l'EC/ECJS pour la nation

Message par Elyas le Sam 2 Aoû 2014 - 5:36

J'ai lu ce que vous disiez sur l'autre fil. J'ai vu que vous mentionniez l'éducation civique. C'est beau de lire tant d'erreurs sur l'éducation civique, assimilée à l'ECJS. Enfin, tout le monde avait une excuse : aucun enseignant en collège dans le lot des débatteurs.

Premier point : l'EC ne prend pas de plus en plus de poins dans le brevet. Actuellement, l'EC ne prend que 10 points comme dans l'ancien brevet issu des programmes de 1996. Donc, cela fait au moins 18 ans que l'EC prend 10 points.
Deuxième point : "l'EC en 5e rendrait de plus en plus écolo". Je relis mon programme de 5e, celui que j'ai enseigné cette année, et je me demandais si je n'avais pas été hos-programme à la lecture de cette affirmation de Marmont. Il y a 3 thèmes caractérisés : "Une humanité, des humanités", "L'égalité, une valeur en construction" et "La sécurité et les risques majeurs". Je n'omets pas le 4e thème "Au choix, une action solidaie". J'ai beau cherché, je ne vois pas où est le côté "écolo". On me dirait la géographie de 5e, je commencerais à comprendre et j'expliquerais que celui qui croit faire que de l'écolo en géographie de 5e serait une personne manquant de formation disciplinaire et didactique en géographie et qui ne réfléchit pas beaucoup à la géogaphie qu'il doit enseigner Rolling Eyes 
Troisième point : L'EC en collège, quand on s'y intéresse un tant soit peu, repose sur des savoirs. La loi, l'organisation de sa commune, de son département, de sa région, de son pays, ce n'est pas rien. Fort de ces savoirs, nous pouvons nous permettre aux élèves une réflexion. De plus, cela donne des connaissances et des réflexions que plus personne ne propose hormis l'EC. En 6e, on explique et on demande à réfléchir à l'élève sur ce qu'il est : un collégien, un mineur et un habitant. On leur donne les lois, les droits, les obligations et les organisations et ils réfléchissent à leur place dans la société (surtout avec le chapitre sur être un enfant). En 5e, ils peuvent être amenés à réfléchir sur qui ils sont avec le chapitre "Une humanité, des humanités". Evidemment, l'EC ne s'enseigne pas comme l'histoire (j'omets volontairement la géographie, car parfois, la géographie est enseignée comme l'histoire Wink ).

Après, sur l'ECJS, je n'ai rien à dire. Je n'enseigne pas au niveau lycée actuellement et mon dernier passage au lycée a eu moins une décennie. De nombeux changements y ont eu lieu depuis.


Dernière édition par Elyas le Sam 2 Aoû 2014 - 6:12, édité 1 fois

Elyas
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'intérêt de l'EC/ECJS pour la nation

Message par Isis39 le Sam 2 Aoû 2014 - 6:06

Je suis d'accord avec Elyas. L'EC en collège apporte des connaissances très importantes pour un citoyen, connaissances qui ne sont pas enseignées par ailleurs. Des notions de droit, le fonctionnement de la justice,la citoyenneté, le droit de vote, etc.
Par contre, il est vrai que l'HG a perdu des heures à la création de l'EC. De plus les programmes (les démarches, certains points) sont criticables.

Isis39
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'intérêt de l'EC/ECJS pour la nation

Message par egomet le Sam 2 Aoû 2014 - 6:30

Ton troisième point, Elyas, me paraît essentiel. Nul n'est censé ignorer la loi. C'est le rôle de l'éducation civique de dégrossir les jeunes sur ce sujet.
Cela impose d'être factuel autant que possible. Si la discipline se résume à des débats gnangnans, dans le vide, et pire, à la conclusion imposée,  tout ce que vient de dire Jacq se réalise. 

Instruisons les élèves sur la loi, au lieu de les entretenir dans l'idée que leurs opinions pourraient suffire à définir une règle. On doit les sortir de l'impression qu'un vague sentiment d'honnêteté remplace l'étude de la loi et de la morale.

Honnêtement,  la formulation des entrées du programme me gêne au plus haut point. Surtout l'égalité,  valeur en construction.  Je veux bien mettre en perspective historique,  et il est important de rappeler les raisons,  bonnes ou mauvaises,  qui ont fait voter telle ou telle loi. Mais ici on suppose que l'égalité est encore à construire et on présage imprudemment des évolutions futures. Certains manuels n'hésitent pas à suggérer ce qui devra être fait, plutôt qu'à renseigner sur ce qui est, comme si l'objectif véritable était d'utiliser l'école pour transformer la société et forcer la main du législateur. Puisqu'on ne peut pas convaincre les députés,  influençons les enfants!

_________________
Primum non nocere.
Sapientia vero ubi invenitur et quis est locus intellegentiae? Non est in me, non est mecum.


Poésies, roman etc. http://egomet.sanqualis.com/

egomet
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'intérêt de l'EC/ECJS pour la nation

Message par Elyas le Sam 2 Aoû 2014 - 6:41

Les manuels ne sont pas le programme, on ne le répétera jamais assez. Ensuite, pesonne ne sera jamais satisfait avec la rédaction des programmes. L'EC en collège est très factuelle avec des démarches de réfexion qui, si on s'y intéresse, ne tombent pas dans l'angélisme médiatique. On a des textes de lois et de traités internationaux à faire étudier dans les programmes.
Pour l'égalité, après, je laisse les gens débattre. Moi, j'enseigne en tentant toujours d'être rigoureux (et de plus en plus).

Elyas
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'intérêt de l'EC/ECJS pour la nation

Message par Jacq le Sam 2 Aoû 2014 - 6:49

Oui, je parle de mon expérience, ECJS, qui concerne le LP, et qui se nomme depuis peu aussi "éducation civique" et plus ECJS. Pour le contenu, cela ne vole pas très haut, ou souvent ce sont des formes dérivées de l'ancien programme d'histoire géographie. Pour prendre un seul exemple, nous avons en première "la Constitution et l'exercie des pouvoirs dans la Ve République", avec par exemple "les pouvoirs du Président", et en réalité cela reprend principalement ce que nous étudions avant à propos de la Ve Rep.

Jacq
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'intérêt de l'EC/ECJS pour la nation

Message par egomet le Sam 2 Aoû 2014 - 8:19

@Elyas a écrit:Les manuels ne sont pas le programme, on ne le répétera jamais assez. Ensuite, pesonne ne sera jamais satisfait avec la rédaction des programmes. L'EC en collège est très factuelle avec des démarches de réfexion qui, si on s'y intéresse, ne tombent pas dans l'angélisme médiatique. On a des textes de lois et de traités internationaux à faire étudier dans les programmes.
Pour l'égalité, après, je laisse les gens débattre. Moi, j'enseigne en tentant toujours d'être rigoureux (et de plus en plus).
Je ne sais pas dans quelle mesure ta rigueur est partagée.  Bien d'accord en ce qui concerne les manuels.

_________________
Primum non nocere.
Sapientia vero ubi invenitur et quis est locus intellegentiae? Non est in me, non est mecum.


Poésies, roman etc. http://egomet.sanqualis.com/

egomet
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'intérêt de l'EC/ECJS pour la nation

Message par DerMax le Sam 2 Aoû 2014 - 9:03

@Elyas a écrit:Deuxième point : "l'EC en 5e rendrait de plus en plus écolo". Je relis mon programme de 5e, celui que j'ai enseigné cette année, et je me demandais si je n'avais pas été hos-programme à la lecture de cette affirmation de Marmont. Il y a 3 thèmes caractérisés : "Une humanité, des humanités", "L'égalité, une valeur en construction" et "La sécurité et les risques majeurs". Je n'omets pas le 4e thème "Au choix, une action solidaie". J'ai beau cherché, je ne vois pas où est le côté "écolo". On me dirait la géographie de 5e, je commencerais à comprendre et j'expliquerais que celui qui croit faire que de l'écolo en géographie de 5e serait une personne manquant de formation disciplinaire et didactique en géographie et qui ne réfléchit pas beaucoup à la géogaphie qu'il doit enseigner Rolling Eyes 
Dans les anciens programmes ça l'était (du moins dans mes souvenirs) on apprenait le tri sélectif... (et encore une fois sans faire réfléchir ce qui rebondit sur ce qui avait été dit pour le LP car avant le tri vous payiez pour qu'on ramasse vos poubelles, maintenant aussi sauf que derrière on se fait du fric avec vos déchets  professeur ).

Sinon autant l'EC en collège et en LP a un lien avec le programme est reste plus ou moins intéressante autant l'ECJS a, je trouve, plus de potentialité à être enseignée par n'importe quel prof.

DerMax
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'intérêt de l'EC/ECJS pour la nation

Message par Paratge le Sam 2 Aoû 2014 - 9:05

J’en reste bouche bée…
Et la moraline à Peillon tant qu’on y est ?

Paratge
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'intérêt de l'EC/ECJS pour la nation

Message par Elyas le Sam 2 Aoû 2014 - 9:18

@DerMax a écrit:
@Elyas a écrit:Deuxième point : "l'EC en 5e rendrait de plus en plus écolo". Je relis mon programme de 5e, celui que j'ai enseigné cette année, et je me demandais si je n'avais pas été hos-programme à la lecture de cette affirmation de Marmont. Il y a 3 thèmes caractérisés : "Une humanité, des humanités", "L'égalité, une valeur en construction" et "La sécurité et les risques majeurs". Je n'omets pas le 4e thème "Au choix, une action solidaie". J'ai beau cherché, je ne vois pas où est le côté "écolo". On me dirait la géographie de 5e, je commencerais à comprendre et j'expliquerais que celui qui croit faire que de l'écolo en géographie de 5e serait une personne manquant de formation disciplinaire et didactique en géographie et qui ne réfléchit pas beaucoup à la géogaphie qu'il doit enseigner Rolling Eyes 
Dans les anciens programmes ça l'était (du moins dans mes souvenirs) on apprenait le tri sélectif... (et encore une fois sans faire réfléchir ce qui rebondit sur ce qui avait été dit pour le LP car avant le tri vous payiez pour qu'on ramasse vos poubelles, maintenant aussi sauf que derrière on se fait du fric avec vos déchets  professeur ).

Sinon autant l'EC en collège et en LP a un lien avec le programme est reste plus ou moins intéressante autant l'ECJS a, je trouve, plus de potentialité à être enseignée par n'importe quel prof.

Ancien programme. Pas dans les programmes de 2008. Ensuite, pour le tri sélectif, je n'ai jamais abordé ça sous l'angle de "c'est bien" mais juste dans les pratiques de la commune où les élèves vivent et qui pratiquent le tri sélectif pour les poubelles. Temps passé sur ce sujet, 5 mn sur 108h dans l'année. Par contre, dans les programmes 2008 du collège, il n'y a rien. Ils sont critiquables, comme tout programme en fait, mais les attaquer sous cet angle, c'est ridicule et mahonnête.
Ensuite, rien n'empêche de montrer tout ce qui est derrière le tri sélectif. Enseigner, c'est choisir. Si l'enseignant en reste au message de base, ce n'est pas la faute au programme, c'est sa responsabilité.

Elyas
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'intérêt de l'EC/ECJS pour la nation

Message par helvea le Sam 2 Aoû 2014 - 15:34

Deux remarques "factuelles" avant de mieux relire toute la discussion pour participer au débat :

Arverne : c'est un titre un peu ironique au deuxième degré, j'espère que tout le monde le prend comme tel.  Smile 

Elyas : En effet, j'ai mis ECJS parce que c'est ce dont nous parlions dans l'autre sujet mais bien sûr toute réflexion sur l'EC est bonne à prendre, vos avis sur les programmes et la manière d'enseigner en collège m'intéressent beaucoup! Et j'ai parfois dû utiliser le terme "éducation civique" en raccourci de "éducation civique, juridique et sociale" pour ne pas toujours écrire ECJS  Embarassed 

D'ailleurs ton point de vue (et celui d'Egomet si je ne m'abuse) me semble très bien résumé dans le message d'Isis et je le partage aussi!

Je l'avais dit ailleurs mais j'envisage de faire mon mémoire de Master 2 sur l'EC (ou l'ECJS si cela doit avoir un rapport direct avec mon stage) alors je trouve très intéressant de voir tous vos avis se confronter dans ce sujet, d'autant que moi je suis trop novice pour en avoir un bien défini (merci de pas avoir laissé le fil mourir juste après que je l'ai créé, je me serai sentie trop bête  Laughing ).

helvea
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'intérêt de l'EC/ECJS pour la nation

Message par Jacq le Sam 2 Aoû 2014 - 16:48

On peut changer le titre pour mettre EC, Helvea. Tu peux peut-être éditer.

Avis sur l'EC ?  En lycée prof uniquement.
Cas pratique :
- en 2 pro je laisse totalement tomber car nous n'avons pas assez d'heures,
- en 1 pro et term pro j'en fais le minimum puisqu'il y a une question obligatoire au BEP (1re) puis au bac.


Sur ce brillant Eduscol ils ont juste oublié de mettre les thèmes à aborder en 2e et 1re ( Very Happy ), un simple copier-coller :
"Éducation civique - Le citoyen et le monde
Droits de l'Homme et action internationale
Citoyenneté, science et éthique
Citoyenneté et environnement
Citoyenneté et travail
"

Les thèmes ne sont pas sans intérêt, mais avec le manque d'heures (et de semaines, avec 8 semaines de stage dans l'année), j'y consacre le moins de temps possible et je le rapproche le plus possible des thèmes abordés dans les programmes d'HC. N'ayant aucun temps à consacrer réellement (exemple : http://cache.media.eduscol.education.fr/file/voiepro/50/3/VoiePro_Ressources_HGEC_T_10_DroitsHommeActInter0412_212503.pdf). En réalité il s'agit plus maintenant d'un cours classique (plus de débat ni rien) type bachotage dans l'objectif de l'examen. Nous savons à peu près ce qui va tomber (le thème obligatoire). En term je présente l'ONU, ses actions, on peut se situer entre l'histoire et la géographie.


Lorsque j'ai commencé nous avions une 1/2 heure de groupe. Là nous avions le temps de sélectionner des thèmes (à l'époque je les laissais beaucoup plus libres que les programmes ne le permettaient), de faire des recherches (CDI, Tices...) , de construire un débat argumenté, oral et en classe, avec travail écrit à rendre (ce qui n'était pas conseillé, mais je faisais tout de même).  Là nous étions encore dans l'ECJS, et, comme souligné par d'autres, si ces heures étaient attribuées le plus souvent aux lettres histoire elles pouvaient aussi l'être à d'autres enseignants (mais les raisons du pourquoi de cet "autre enseignant" n'avait souvent rien de pédagogique, c'était pour qu'ils puissent atteindre 18h - ou plus).

Maintenant la 1/2h qui était prise alors sur l'Histoire-géo et consacrée officiellement à l'ECJS n'existe plus, l'ECivique est intégrée aux 4.5h hebdo de l'Histoire-Géo,-ECiviques, Lettres.   Dans l'entourloupe nous avons perdu une heure complète (passant donc de 5.5h à 4.5h) et très souvent toute possibilité de dédoublement.
Autant te dire que ce n'est donc pas ma priorité principale.

Jacq
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'intérêt de l'EC/ECJS pour la nation

Message par DerMax le Sam 2 Aoû 2014 - 20:31

En LP 2nde pro je trouve en plus le programme mal foutu (et surtout les manuels) notamment sur le thème "Droits et devoirs des membres de la communauté éducative" après j'aime bien traité "Le citoyen et les médias".
Par contre en formation on nous a clairement dit qu'en 1ère/Tal on faisait le thème obligatoire et le facultatif... on zappe car il ne tombe pas aux examens.
Par contre contrairement à Jacq j'avais 2h mes classes donc largement le temps de traiter l'EC en seconde (et même dans le bahut où je ne travaillais qu'1h30).
En outre, avec la classe de CAP1 que j'avais je ne faisais que de l'EC 30min par semaine et l'année a été longuuuuuuuuuuuuuuuuuue.

_________________
Recherche enseignant du privé (59 voire 62) travaillant en ULIS pour m'accueillir 3 jours en stage (voir ce sujet ).

DerMax
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'intérêt de l'EC/ECJS pour la nation

Message par User5899 le Sam 2 Aoû 2014 - 20:46

Sur le factuel enseigné en collège tel que le décrit Elyas, rien à redire.
Sur les débats gnan-gnan tels qu'ils se pratiquent au lycée, je m'excuse, mais c'est la faute des profs. Un débat est un exercice exigeant, avec félicitations et sanctions, éventuellement noté, et la pertinence des arguments n'a rien à voir avec un catéchisme. Nous n'avons pas à enseigner de catéchisme. Si on fait un débat sur la peine de mort (je n'en fais pas, hein, c'est juste que je vois qu'il s'en fait), on ne présuppose pas que la peine de mort, c'est pas beau, même si on le pense. On fait peser des arguments, et des factuels, on cherche à former un citoyen. Avec du catéchisme gnan-gnan, à part faire monter MLP, on n'arrive à rien. Ensuite, personne n'est obligé de faire des débats. On peut faire faire des travaux de recherche en vue de nourrir une délibération, c'est-à-dire une démarche difficile, délicate, qui conduit à peser pour et contre en vue de prendre une décision. Là encore, pas de réponse toute faite. Si c'est bien conduit, l'ECJS, ce peut être formateur. Tout dépend des profs et donc du degré de formation et de culture des profs.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'intérêt de l'EC/ECJS pour la nation

Message par Jacq le Sam 2 Aoû 2014 - 21:14

@DerMax a écrit:En LP 2nde pro je trouve en plus le programme mal foutu (et surtout les manuels) notamment sur le thème "Droits et devoirs des membres de la communauté éducative" après j'aime bien traité "Le citoyen et les médias".
Par contre en formation on nous a clairement dit qu'en 1ère/Tal on faisait le thème obligatoire et le facultatif... on zappe car il ne tombe pas aux examens.
Par contre contrairement à Jacq j'avais 2h mes classes donc largement le temps de traiter l'EC en seconde (et même dans le bahut où je ne travaillais qu'1h30).
En outre, avec la classe de CAP1 que j'avais je ne faisais que de l'EC 30min par semaine et l'année a été longuuuuuuuuuuuuuuuuuue.

4h30 au total, donc grossièrement 2h30 pour le français et environ 2h pour le reste. Après tu peux avoir un peu plus d'heures ou du dédoublé selon l'effectif de la classe et la répartition du complément horaire.

Jacq
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'intérêt de l'EC/ECJS pour la nation

Message par Jacq le Sam 2 Aoû 2014 - 21:16

Cripure a écrit:Sur le factuel enseigné en collège tel que le décrit Elyas, rien à redire.
Sur les débats gnan-gnan tels qu'ils se pratiquent au lycée, je m'excuse, mais c'est la faute des profs. Un débat est un exercice exigeant, avec félicitations et sanctions, éventuellement noté, et la pertinence des arguments n'a rien à voir avec un catéchisme. Nous n'avons pas à enseigner de catéchisme. Si on fait un débat sur la peine de mort (je n'en fais pas, hein, c'est juste que je vois qu'il s'en fait), on ne présuppose pas que la peine de mort, c'est pas beau, même si on le pense. On fait peser des arguments, et des factuels, on cherche à former un citoyen. Avec du catéchisme gnan-gnan, à part faire monter MLP, on n'arrive à rien. Ensuite, personne n'est obligé de faire des débats. On peut faire faire des travaux de recherche en vue de nourrir une délibération, c'est-à-dire une démarche difficile, délicate, qui conduit à peser pour et contre en vue de prendre une décision. Là encore, pas de réponse toute faite. Si c'est bien conduit, l'ECJS, ce peut être formateur. Tout dépend des profs et donc du degré de formation et de culture des profs.


Oui, c'est ce que je faisais avant avec mes classes de bac pro. Mais pour cela il faut des heures or nous, on n'en a plus.

Jacq
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'intérêt de l'EC/ECJS pour la nation

Message par Isis39 le Dim 3 Aoû 2014 - 7:48

@Jacq a écrit:
Cripure a écrit:Sur le factuel enseigné en collège tel que le décrit Elyas, rien à redire.
Sur les débats gnan-gnan tels qu'ils se pratiquent au lycée, je m'excuse, mais c'est la faute des profs. Un débat est un exercice exigeant, avec félicitations et sanctions, éventuellement noté, et la pertinence des arguments n'a rien à voir avec un catéchisme. Nous n'avons pas à enseigner de catéchisme. Si on fait un débat sur la peine de mort (je n'en fais pas, hein, c'est juste que je vois qu'il s'en fait), on ne présuppose pas que la peine de mort, c'est pas beau, même si on le pense. On fait peser des arguments, et des factuels, on cherche à former un citoyen. Avec du catéchisme gnan-gnan, à part faire monter MLP, on n'arrive à rien. Ensuite, personne n'est obligé de faire des débats. On peut faire faire des travaux de recherche en vue de nourrir une délibération, c'est-à-dire une démarche difficile, délicate, qui conduit à peser pour et contre en vue de prendre une décision. Là encore, pas de réponse toute faite. Si c'est bien conduit, l'ECJS, ce peut être formateur. Tout dépend des profs et donc du degré de formation et de culture des profs.


Oui, c'est ce que je faisais avant avec mes classes de bac pro. Mais pour cela il faut des heures or nous, on n'en a plus.

Le problème de l'éducation civique, c'est, bien sûr, la formation.
Par exemple, enseigner le fonctionnement de la justice ne s'improvise pas. Cela demande du travail et des années pour maîtriser les sujets. Parce qu'il ne faut pas trop compter sur la formation continue : il y a parfois des stages très intéressants (j'ai pu assister à des audiences au tribunal, rencontrer le procureur, le président du tribunal correctionnel...) mais ils ne tombent pas forcément quand on en a besoin. Quand on n'a pas fait de droit, ce n'est pas évident.

Isis39
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'intérêt de l'EC/ECJS pour la nation

Message par DerMax le Dim 3 Aoû 2014 - 8:28

Après l'EC peut aussi être le cadre de sorties. En 1ère bac pro sur le citoyen et la justice j'avais emmené mes élèves au tribunal d'instance mais ça avait demandé un boulot monstre (et surtout une bataille avec l'administration et le CDE...).

Sinon Jacq pour le "4h30 au total, donc grossièrement 2h30 pour le français et environ 2h" ça suppose d'avoir la classe 4h30 dans les deux bahuts où j'ai bossé les CDE faisaient leur découpage et faisaient d'ailleurs en sorte de donner les 4h30 de la même classe à 2 profs à chaque fois.

_________________
Recherche enseignant du privé (59 voire 62) travaillant en ULIS pour m'accueillir 3 jours en stage (voir ce sujet ).

DerMax
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'intérêt de l'EC/ECJS pour la nation

Message par Jacq le Dim 3 Aoû 2014 - 8:39

@DerMax a écrit:Après l'EC peut aussi être le cadre de sorties. En 1ère bac pro sur le citoyen et la justice j'avais emmené mes élèves au tribunal d'instance mais ça avait demandé un boulot monstre (et surtout une bataille avec l'administration et le CDE...).

Sinon Jacq pour le "4h30 au total, donc grossièrement 2h30 pour le français et environ 2h" ça suppose d'avoir la classe 4h30 dans les deux bahuts où j'ai bossé les CDE faisaient leur découpage et faisaient d'ailleurs en sorte de donner les 4h30 de la même classe à 2 profs à chaque fois.

Risque de HS.
Mais pour répondre : justement, nous nous faisons tout notre possible pour grouper les 4.5h sur le même prof car officiellement il n'y a pas de découpage et que pour des raisons pratiques nous pouvons avoir besoin de jongler un peu avec les heures. Nous ne "coupons" ces heures que lorsque nous ne pouvons pas faire autrement.

Mener des élèves dans un tribunal nous le faisons aussi, parfois, en accord souvent avec les prof d'autres matières, surtout professionnelles. La préparation-restitution se fait alors souvent sur plusieurs matières, et la sortie prenant du temps se fait en dehors des heures hebdomadaires, comme pour les autres sorties.

Jacq
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'intérêt de l'EC/ECJS pour la nation

Message par helvea le Dim 3 Aoû 2014 - 22:25

@Isis39 a écrit: Le problème de l'éducation civique, c'est, bien sûr, la formation.
Par exemple, enseigner le fonctionnement de la justice ne s'improvise pas. Cela demande du travail et des années pour maîtriser les sujets.

C'est sûr que mine de rien il y a quand même des choses à acquérir, surtout si on ne veut pas se contenter de refourguer les mêmes extraits des diverses déclarations et autre constitutions à toutes les sauces tous les ans... Si tu as des tuyaux pour la justice (plutôt niveau seconde mais toute chose qui pourrait m'aider moi à me mettre à niveau sont les bienvenues) je suis preneuse Smile

Je suis tout à fait d'accord sur les apports factuels au collège (même si je ne suis pas sûre que certains thèmes ne soient pas un peu "orientés" comme la défense nationale par exemple...?) , mais je me pose des questions sur le programme du lycée... Pourquoi par exemple les questions de société n'apparaissent réellement qu'en terminale? il doit quand même y avoir moyen de faire une transition plus intéressante avec le collège que de reprendre la question du droit et de la justice qui ont été vues deux ans plus tôt, qu'en pensez-vous? Moi j'ai déjà mal au coeur de leur imposer ça à nouveau en essayant de faire un truc bien et en m'en sentant plutôt incapable pour ma première année... C'est quand même plus sympa d'apprendre à se poser des questions sur la bioéthique et la fin de vie, est-ce parce qu'on les en juge incapables en seconde? Le sont-ils plus ou moins selon vous?

PS : je ne trouve pas de paramètre me permettant de modifier le titre du fil... encore désolée de n'avoir pas mis EC/ECJS, il était très tôt le matin et c'était en fait la fin de ma journée...  Laughing

helvea
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'intérêt de l'EC/ECJS pour la nation

Message par boris vassiliev le Mar 5 Aoû 2014 - 7:53

Il me semble que les thèmes de Tle se rapprochent de certains thèmes du programme de philo. Mais de toute façon, en Tle, à peu près personne ne fait d'ECJS, c'est juste un bonus d'heures pour l'HG, les SES ou la philo. Il n'y a que ces deux dernières années où les TS ont subi cela dans la mesure où ils n'avaient pas d'HG mais se voyaient flanqués d'un prof d'HG pour l'ECJS qu'ils n'ont pas au bac...

_________________
La politique, c'est du show business ! Du show business !!

boris vassiliev
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'intérêt de l'EC/ECJS pour la nation

Message par Elyas le Mar 5 Aoû 2014 - 8:13

@helvea a écrit:

Je suis tout à fait d'accord sur les apports factuels au collège (même si je ne suis pas sûre que certains thèmes ne soient pas un peu "orientés" comme la défense nationale par exemple...?)

Très honnêtement, pourquoi cette question serait-elle plus orientée qu'une autre ? Je trouve, bien au contraire, que c'est l'une des moins orientée par les programmes.


Dernière édition par Elyas le Mar 5 Aoû 2014 - 8:23, édité 1 fois

Elyas
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum