Et si c'était vous?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Et si c'était vous?

Message par Mayann le Jeu 30 Avr - 12:01

Le topic sur les méthodes garantissant l'autorité en classe sur M6 me donne envie d'en ouvrir un autre: à la place de ce pauvre collègue adepte du yoga et du thé, qu'auriez-vous proposé?
Je pose la question parce que lors de ma 1ère année en tant que titulaire, dans une zep plan violence, j'aurais peut-être "bu" les paroles de ce collègue, non pas parce que ses propositions auraient été innovantes, mais parce qu'au moins on m'aurait proposé quelque chose.
Alors, quels sont
- vos trucs pour asseoir votre autorité, en début d'année notamment? (mentionner le yoga et le thé est interdit, rendons à César...)
- vos moyens de pression quand vous avez un groupe récalcitrant? (le carré de la mort? tzzzzit merci d'avoir joué avec nous!)
- vos rituels (aouuuuuum) ?

Mayann
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si c'était vous?

Message par Reine Margot le Jeu 30 Avr - 16:58

certains trucs qui ont marché mais pas avec des classes ZEP

- si c'est une classe uniformément bavarde donner du travail en plus à la fin de l'heure, type conjugaisons
- si seuls certains bavardent donner des textes à copier pendant le cours avec sujet en rouge et compléments en vert diable et bien sûr le cours est à rattraper.
- s'arrêter de parler quand le bruit monte.
- plan de classe


face à une classe de LP j'avais appris par coeur leur trombinoscope, et je les avais appelés par leur nom dès la 1ere minute (ça les avait scotchés).

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si c'était vous?

Message par Nestya le Jeu 30 Avr - 17:06

Un truc très bête et qui n'a rien de révolutionnaire mais qui permet d'installer un cadre de travail calme: lorsqu'ils entrent en classe, les élèves attendent debout à leur place que le prof leur donne l'autorisation de s'asseoir, ce qui ne se fait que lorsque'il y a le calme.

_________________
"Un lecteur vit un millier de vies avant de mourir. Celui qui ne lit pas n'en vit qu'une."
George R.R.Martin

Nestya
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si c'était vous?

Message par Reine Margot le Jeu 30 Avr - 17:08

je le fais aussi.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si c'était vous?

Message par Stered le Jeu 30 Avr - 17:11

Pour ne pas pénaliser les élèves sérieux ( Twisted Evil ), en début d'année, j'attends qu'ils soient calmes pour leur donner la permission de s'asseoir en regardant ostensiblement ma montre. Quand ils sont assis, j'inscris un chiffre au tableau.
Ils me demandent forcément ce que c'est.
Je leur explique alors que c'est le temps qu'ils ont perdu sur le cours et qu'arrivé à 55 minutes, ça fera une heure de colle de 17 à 18h pour toute la classe, afin qu'ils ne soient pas pénalisés par leur propre manque de discipline (oui, c'est fourbe, mais que peuvent dire les parents ensuite).
Si j'atteins vraiment les 55 min, je le fais. Je n'ai jamais eu à le faire plus d'une fois Razz

Sinon, dès la rentrée, plan de classe par ordre alphabétique avec alternance garçon-filles que j'adapte en fonction des besoins. Un élève qui me force à réviser le plan de classe par son attitude prend une heure de colle.

Ca leur fait peur dès le début et ensuite ils s'aperçoivent qu'en fait je ne suis pas un monstre, mais les -bonnes- habitudes sont prises.

Bien sûr avec certaines classes, ça ne fonctionne pas...

Stered
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si c'était vous?

Message par olive-in-oil le Jeu 30 Avr - 17:26

J'ai tenté un truc une année avec une 5° pitoyable. Ce n'est pas très en accord avec les textes (j'irais peut-être à l'Elysée grâce à ça Laughing ) mais bon...

J'ai confectionné plusieurs classements, Travail/participation/efforts - Bavardages/comportement/efforts (progressif celui-là !) avec tableaux accrochés au début de chaque séance pour les élèves.
Bien sûr, il y avait des ex equo mais le but était surtout d'observer une amélioration et des efforts de leur part. Le même gamin ne se trouvait pas forcément être le moins travailleur et le plus dissipé.

Cela demande beaucoup de boulot à la maison (retranscrire les + et les - en classement, mettre à jour...) mais les gamins aiment bien pouvoir se situer par rapport aux autres et pas seulement dans leurs notes. Quand je n'affichais pas les tableaux, ils les réclamaient.

olive-in-oil
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si c'était vous?

Message par olive-in-oil le Jeu 30 Avr - 17:27

@Stered a écrit:Pour ne pas pénaliser les élèves sérieux ( Twisted Evil ), en début d'année, j'attends qu'ils soient calmes pour leur donner la permission de s'asseoir en regardant ostensiblement ma montre. Quand ils sont assis, j'inscris un chiffre au tableau.
Ils me demandent forcément ce que c'est.
Je leur explique alors que c'est le temps qu'ils ont perdu sur le cours et qu'arrivé à 55 minutes, ça fera une heure de colle de 17 à 18h pour toute la classe, afin qu'ils ne soient pas pénalisés par leur propre manque de discipline (oui, c'est fourbe, mais que peuvent dire les parents ensuite).
Si j'atteins vraiment les 55 min, je le fais. Je n'ai jamais eu à le faire plus d'une fois Razz


J'aime bien cette idée !!

olive-in-oil
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si c'était vous?

Message par zabou le Jeu 30 Avr - 18:42

Comme Nestya je fais ranger les élèves devant la classe, 2 par 2 et je leur demande de se calmer c'à d parler moins fort, cesser de s'agiter. En classe ils ne s'assoient quand je les en autorise c'àd quand il n'y a plus de bruit. Ca calme....

- Je donne des mots à rechercher dans le dictionnaire: se taire, écouter, attention, respect, apprendre, silence + verbes à conjuguer+à faire signer par parents+prof principal

- Si l'élève m'agace et n'a toujours pas compris, je le mets au coin. Oulala je vous entend crier. S'il se retourne il a 1heure de colle.

- Si toujours pas compris: je le mets dehors, comprenez à la porte de ma salle avec 1heure de colle pour rattraper le cours, l'élève n'est pas envoyé en vie scolaire...il est dehors et tient la poignée de la porte pour que je sois certaine qu'il est bien là.

- Si trop c'est trop car ma patience à des limites: exclusion de cours avec travail.

J'ai un remplacement difficile cette dans un collège ZEP violence: une fille n'arrêtait pas d'interrompre mon cours, de vouloir faire la prof à ma place, de se rhabiller, de me provoquer...J'en ai eu assez, je l'ai virée, sans hurler, sans crier, je lui ai dit calmement: "Tu sors de ma salle de cours et tu n'y reviendras que lorsque tu m'auras écrit une lettre d'excuse dans laquelle tu t'engages à respecter les règles de vie de classe." Elle allait protester et j'ai continué calmement: " Si tu ne le fais, nous irons ensemble nous expliquer devant M.le principal." Elle est sortie avec le délégué sans rien dire mais en claquant la porte...J'étais fière ne pas m'être enervee mais j'en tremblais....

zabou
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si c'était vous?

Message par ysabel le Jeu 30 Avr - 20:04

Pas évident des recettes miracles, effectivement on peut adopter qq conduites, qq règles mais ensuite forcément on adapte à sa personnalité et à son tempérament. Je crois que la seule vraie règle c'est d'aller au bout de ce qu'on a dit, ne jamais céder quand on a décidé qqch et aussi avoir toujours beaucoup de répondant ; que les élèves soient suspendus à nos lèvres.

Je suis en lycée général et techno donc ce n'est pas comme au collège, enfin, normalement...

Les élèves restent debout jusqu'à obtenir le silence. Il m'arrive de les faire ressortir dans le couloir.

Je n'ai aucun système de punition fixe car je suis incapable de m'y tenir. J'adapte toujours en fonction de l'élève et de l'ambiance de classe... mais mes heures de colle vont toujours par 4 et finalement je colle de moins en moins - pas du tout l'an passé alors que j'avais une seconde terrible et cette année uniquement pour faire récupérer des DM non rendus.

Il m'arrive aussi de les mettre au coin, toujours très amusant avec les lycéens... Laughing

J'ai un tempérament plutôt explosif et je dois me dépenser physiquement sinon je ne pourrais garder mon calme en classe. D'ailleurs les élèves apprennent très vite à se méfier de mes réactions qui souvent les déroutent.

Elle est sortie avec le délégué sans rien dire mais en claquant la porte
Un élève qui sort en claquant la porte je vais le chercher par le col, c'est le genre de choses qui me fait voir rouge ; mes colères sont souvent très froides et ça glace les élèves mais parfois je pousse un bon coup de gueule et le résultat est identique même si j'ai l'impression qu'il redoute plutôt le côté glacial, plus inquiétant car je suis plutôt souriante et expensive naturellement.

je sais être très cassante mais aussi très "gentille" selon les cas. Les gamins comprennent vite qu'il ne faut pas essayer de m'affronter mais plutôt me caresser dans le sens du poil pour me faire une demande (reculer un dm par ex.)
Le regard est aussi qch de très efficace : quand je fixe un élève il disparaît dans un trou de souris, et j'adore quand au bout d'un moment il murmure : "arrêtez, vous me faites peur". Twisted Evil
Quand je déplace un élève, je ne prononce pas un mot : je le pointe du doigt et je lui montre où il doit aller s'asseoir. D'ailleurs je l'ai fait la semaine dernière dans les couloirs : je faisais passer les oraux, de la musique dans le couloir ; je sors furieuse et tombe sur un groupe d'élèves avachis sur le sol ; je les regarde et pointe la porte, ils sont partis comme une volée de moineaux en attrapant à la hâte leurs affaires :mitrailler:

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)

ysabel
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si c'était vous?

Message par Daphné le Jeu 30 Avr - 20:28

Les classes ne sont pas toutes identiques, il faut parfois s'adapter.

Et puis on fini par avoir une réputation, alors ça aide.........ou pas selon les cas.

Mais il est vrai qu'on peut avoir une classe difficile avec laquelle on s'épuise vraiment, et il faut les trainer toute l'année. Heureusement ça n'arrive quand même pas tous les ans, enfin sauf peut-être dans certains établissements particulièrement sensibles.

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si c'était vous?

Message par gaisou le Ven 1 Mai - 15:45

Je travaille au collège, et j'adopte un petit rituel avec toutes mes classes:
-ils doivent se ranger par deux et vérifier leur tenue
- une fois rentrés, ils se placent devant leur chaise et attendent l'autorisation de s'assoir; on se dit "bonjour" et on s'assoit tous. S'ils bavardent je les fais se relever et attendre debout jusqu'à ce que le calme soit établi.
- pour ma classe de 5ème (très bavarde) je leur demande systématiquement de réviser 5 mns leurs leçons puis j'interroge. Cela permet aux élèves de se calmer pendant cette période de révision et je peux après commencer mon cours plus facilement.
- Quand un élève se comporte mal et m'agace, je l'envoie au coin, il ne fait plus partie de la classe et doit se tourner et regarder le mur. Il n'a pas le droit de s'appuyer au mur (je sais je suis sadique, mais au moins cette punition fonctionne).
- J'ai une note de comportement: Je donne 20 à chaque trimestre et quand ils parlent ils perdent un point. Ce sont les élèves qui surveillent la classe et croitent sur un cahier spécial le nom de l'élève qui bavarde. 2 surveillants par semaine, je vérifie après chaque cours le cahier et je signe. Ce système fonctionne bien ; les élèves me demandent eux-mêmes le cahier à chaque début de cours. Je leur explique que je n'ai pas à faire la police et que c'est à eux de se responsabiliser. La note de comportement est considérée comme une note de devoir et les élèves n'ayant pas eu la moyenne au 1er trimestre se taisent comme par magie au 2ème quand ils constatent que les plus sérieux ont gardé leur "20".
-En début d'année, je fais un plan de table par ordre alphabétique fille/ garçon. Je les laisse le premier cours se placer d'eux-même pour observer qui et qui se connaissent et se mettent à côté l'un de l'autre dans le but de bavarder; et j'arrange mon plan de table de suite pour contrecarrer leurs plans.
-Je leur fais signer en début d'année un contrat de vie de classe où sont listés les devoirs du prof et ceux des élèves. Y figurent aussi les punitions qui les attendent pour devoirs non faits; exercices non rendus....Pas de surprise avec moi; à telle faute, telle punition.

J'utilise beaucoup le coin: hier ma classe de 5ème avait décidé de s'amuser: les perturbateurs faisaient les guignols et les autres rigolaient! J'ai mis tout le monde debout mains derrière le dos et leur ai dit " vous rigolez, allez-y, moi je reste assise et ne m'occupe plus de vous, on a deux heures de cours, vous allez rester debout s'il le faut les deux heures!". Là ça les a moins fait rigoler du coup! Au bout d'un moment, les élèves les plus sérieux ont commencer à dire aux autres d'arrêter : "arrêtez! c'est bon là vous êtes chiants!" . Quand ça c'est calmé, je leur ai permis de s'assoir. Et rebelote, on ricane à nouveau aux pitreries des perturbateurs et rebelote debout!! Là par contre, ils ont compris, se sont définitivement calmés et j'ai eu une PAIX royale la deuxième heure! Normal rester en tout près de 40mns debout ça calme!!
Cette 5ème me considère comme le prof le plus strict et quand j'entends les collègues dirent qu'ils n'en peuvent plus avec eux, qu'ils ne réussissent pas à faire cours, et bien je ne regrette pas d'être aussi peau de vache vache avec cette classe si c'est l'attitude qu'il faut avoir pour faire cours dans des conditions normales!

gaisou
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si c'était vous?

Message par Frisouille le Ven 1 Mai - 21:39

Ils me font rêver vos trucs, je prends bonne note, en espérant que cela me serve l'an prochain. Bon, maintenant, difficile de réagir si tardivement.
Pour ma part, là, avec mes 3è, c'est définitivement râpé. Ils se sentent déjà en vacances (le brevet, une formalité négligeable, ah quoi bon...) avec les mini-congés du 1er et du 8, plus ici, quatre jours pour la commémoration de l'abolition de l'esclavage.
En tout cas, vous permettez d'espérer que cela s'améliore dans les années à venir. ouf! tout n'est pas perdu !

Frisouille
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si c'était vous?

Message par gaisou le Sam 2 Mai - 4:00

"asseoir", fatiguée moi.................... affraid

gaisou
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si c'était vous?

Message par Invité le Sam 2 Mai - 6:16

Je ne suis pas très stricte, je les fais s'asseoir normalement (mais ils ne sont pas très difficiles chez nous, c'est un petit collège rural, et dans les familles basques, je peux vous dire qu'ils sont bien élevés - mes bilingues sont un régal à ce niveau-là), et j'utilise un système on ne peut plus classique de croix. Une croix = un avertissement pour rien, deux croix = une punition et trois un mot sur le carnet. Bien sûr, pour l'élève insolent, je zappe et mets directement un mot ou exclus. Je trouve normal d'user des dispositions générales qui sont dans le règlement intérieur. L'autorité, ce n'est pas moi toute seule (sinon dans mon cours), c'est toute l'équipe : et tout ce qui est de l'ordre du manque de travail ou d'un comportement perturbateur, c'est de l'ordre d'une attitude globale que l'élève doit avoir. Je crois qu'on arrive à se bloquer quand on croit que l'autorité est "naturelle", que les uns, heureux veinards, l'ont de manière innée, sans faire d'efforts, parce qu'ils sont des êtres supérieurs, et que les autres, pauvres loosers, ne l'ont pas.
Ceci dit, là où le prof doit arriver à s'imposer, c'est en ce qui concerne strictement son cours, et le travail en classe. Si on n'est pas sévère, rigoureux de caractère, on peut jouer de l'ironie (j'essaie quand même de ne pas attaquer sur des points personnels), voire même d'un langage gestuel qu'on pourrait adopter généralement avec des animaux. C'est ce que décrit Ysabel lorsqu'elle montre la place du doigt sans rien dire. Je le fais très souvent, surtout avec des 6e-5e, je fais de grands gestes pour traduire mon intention, je claque des doigts ou je fais un claquement de langue désapprobateur. Ca marche très bien. Je crois que certains élèves ont parfois des parents qui parlent dans le vide, alors les paroles ne leur font aucun effet. J'espère ne choquer personne en disant cela.
Ma "recette" est surtout d'y croire, de savoir ce qu'on veut faire, pourquoi on le fait, d'éviter de douter en cours (avant, après c'est salutaire, mais pas pendant) : l'autorité, c'est "être auteur". Ma petite touche personnelle, c'est un mélange de sincérité et de mauvaise foi opportuniste (dans le sens où je leur renvoie systématiquement la balle s'ils essaient de contester). Chacun a sûrement en soi la réponse qu'il faut : il faut se faire confiance, il y a certainement des erreurs à éviter, mais il n'y a pas de modèle.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum