Calculatrice obligatoire pour les élèves en série S ?

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Calculatrice obligatoire pour les élèves en série S ?

Message par alldu78 le Dim 10 Aoû 2014 - 18:31

@ Jean Charles: pas de problème avec les angles obtus. Pour une définition rigoureuse d'angle, de mesure d'angle on ne fait pas en collège, on ne le fait que dans le supérieur.

@leskhal a écrit:On pourrait revenir au sujet de départ ? Ce n'est pas que votre discussion sur la définition d'un angle et de la distance à une demi-droite soit inintéressante, mais c'est surtout une question de définition. Mettez-vous d'accord sur vos objets et tout ira bien. Ce qui est loin d'être le cas avec les problèmes de calculatrice au lycée, et au delà...

Spoiler:
 furieux des vrais gosses !

On me pose des questions je réponds...

Spoiler:
en même temps les questions étaient prévisibles professeur

pour les problèmes de calculatrice, je pense qu'il faudrait faire la distinction entre les bons élèves qui utilisent intelligemment la calculatrice et ceux qui utilisent la calculatrice pour ne plus avoir à faire de maths et éviter les efforts, éviter de réfléchir (ceux ci sont peut être majoritaires et souffrent le plus de cette utilisation)

alldu78
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Calculatrice obligatoire pour les élèves en série S ?

Message par Hélips le Dim 10 Aoû 2014 - 19:29

@ycombe a écrit:
@Hélips a écrit:
Pour répondre au troll sous-jacent :
1) effectivement je ne connais pas d'ingénieur ou de chercheur qui utilisent une calculatrice type lycée, mais je n'en connais pas non plus qui dérivent à la main.
Je pense que l'utilitarisme est un piège dans lequel on tombe trop facilement lorsqu'on réfléchit à ces questions. L'étude des fonctions à la main permet de bien mieux maîtriser les concepts importants, le but du jeu n'est pas d'apprendre simplement ce qui sera utile dans la vie active.C'est la maîtrise des concepts qui doit être visée, pas la séquence des boutons à appuyer pour obtenir le résultat sans trop savoir vraiment à quoi il correspond.

Mais ce n'est pas moi qui ai lancé le "les ingénieurs n'utilisent pas de calculatrice". Si on veut faire de l'utilitarisme c'est permis+word+excel et c'est tout.
Je plussoie bien entendu ce que j'ai mis en gras.




2) ce n'est pas parce qu'on peut pondre des exos débiles quand la calculatrice est autorisée qu'on est obligé de ne faire que ça. On peut aussi inventer des exos où le raisonnement est la colonne vertébrale puisque la calculatrice ou le logiciel adapté évacuent les problèmes calculatoires.
J'ai un leitmotiv sur cet aspect: cela fait 20 ans que j'enseigne, et 20 ans que j'entends le discours qui affirme qu'il ne faut pas interdire la calculatrice mais enseigner à s'en servir intelligemment. Au vu du résultat sur les élèves, il me parait évident qu'on n'a pas trouvé comment faire faire et qu'il est beaucoup moins risqué d'interdire purement et simplement les calculatrices.

je ne serai pas contre interdire la calculatrice, voir le 3 :



3) par contre, je suis d'accord sur le problème du marché captif lié à ces usages. J'aimerai beaucoup qu'on jarte la calculatrice construite spécialement pour les lycées français au profit de l'utilisation de logiciels
Le problème sera le même, avec le facteur aggravant suivant: les logiciels vont se trouver sur des machines connectées, et les élèves vont zapper entre Facebook et la classe, au détriment de leur concentration.

mais où ai-je écrit que les élèves devaient avoir en permanence accès à un logiciel ? Quant au zapping, franchement, il est plus simple de bloquer FB que bloquer leur esprit...alors on ne perd ni gagne quoi que soit.
Mon idéal, que je n'arrive pas à appliquer tout au long de l'année : les élèves ont papier-crayon-problème-cerveau. Lorsqu'ils se trouvent devant un calcul simplement technique, genre un développement de 3 ou 4 facteurs, sans intérêt, ou une grosse dérivée, ils se déplacent pour faire faire le travail par un esclave numérique. Ou ils commencent par problème-logiciel (géométrie typiquement). La construction correcte de la figure avec les bonnes propriétés aident certains élèves à s'approprier le problème. Puis retour au papier pour la démo.

Et je n'ai jamais écrit que je ne faisais faire aucun calcul manuel à mes élèves. Mais bon, quand ma prof de terminale a commencé a enseigner, les vieux profs se lamentaient déjà sur le thème "plus aucun élève ne sait extraire correctement une racine carrée".

_________________
Amis via FB ? oui oui avec plaisir, un petit MP avec les bonnes infos et je fais le nécessaire.

Hélips
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Calculatrice obligatoire pour les élèves en série S ?

Message par Anaxagore le Dim 10 Aoû 2014 - 20:37

Quand on effectue un long calcul algébrique, la durée nécessaire est souvent très propice à l'élaboration dans le cerveau de la représentation mentale des concepts utilisés. C'est pourquoi l'ordinateur, qui donne le résultat d'un tel calcul en supprimant la durée, n'est pas nécessairement un progrès. On croit gagner du temps, mais le résultat brut d'un calcul sans la représentation mentale de sa signification n'est pas un progrès.

Alain Connes-Sciences et imaginaire

_________________
"De même que notre esprit devient plus fort grâce à la communication avec les esprits vigoureux et raisonnables, de même on ne peut pas dire combien il s'abâtardit par le commerce continuel et la fréquentation que nous avons des esprits bas et maladifs." Montaigne

Anaxagore
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Calculatrice obligatoire pour les élèves en série S ?

Message par Gryphe le Dim 10 Aoû 2014 - 20:43

@Hélips a écrit: Si on veut faire de l'utilitarisme c'est permis+word+excel et c'est tout.
M'enfin ! + Google + Wikipédia, tu allais oublier le plus important !  bounce 

 Laughing

Gryphe
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Calculatrice obligatoire pour les élèves en série S ?

Message par Hélips le Dim 10 Aoû 2014 - 21:17

@Anaxagore a écrit:Quand on effectue un long calcul algébrique, la durée nécessaire est souvent très propice à l'élaboration dans le cerveau de la représentation mentale des concepts utilisés. C'est pourquoi l'ordinateur, qui donne le résultat d'un tel calcul en supprimant la durée, n'est pas nécessairement un progrès. On croit gagner du temps, mais le résultat brut d'un calcul sans la représentation mentale de sa signification n'est pas un progrès.

Alain Connes-Sciences et imaginaire

moui....les plus grands ont écrit des choses discutables (voir Lebesgue et son opinion sur les femmes et l'agrégation). Cela dit, il écrit "pas nécessairement" et non "jamais". Et je réécris ce que je pense être la place du logiciel : esclave numérique. Un bon maitre doit commander et non dépendre de son esclave.

@Gryphe a écrit:
@Hélips a écrit: Si on veut faire de l'utilitarisme c'est permis+word+excel et c'est tout.
M'enfin ! + Google + Wikipédia, tu allais oublier le plus important !  bounce 

 Laughing

 Razz effectivement, honte à moi ! Ah et aussi comment donner son numéro de carte bleue pour consommer Smile

_________________
Amis via FB ? oui oui avec plaisir, un petit MP avec les bonnes infos et je fais le nécessaire.

Hélips
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Calculatrice obligatoire pour les élèves en série S ?

Message par Anaxagore le Dim 10 Aoû 2014 - 23:10

Depuis le développement des outils de calcul et de représentation on n'a jamais eu aussi peu d'ambition en terme de contenus pour aboutir à de l'analyse numérique digne de ce nom ou à de la géométrie suffisamment avancée...le progrès...

La dialectique du maître et de l'esclave...

_________________
"De même que notre esprit devient plus fort grâce à la communication avec les esprits vigoureux et raisonnables, de même on ne peut pas dire combien il s'abâtardit par le commerce continuel et la fréquentation que nous avons des esprits bas et maladifs." Montaigne

Anaxagore
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Calculatrice obligatoire pour les élèves en série S ?

Message par verdurin le Lun 11 Aoû 2014 - 23:33

Pour en revenir au sujet, il y a des Casio relativement bon marché qui donnent la fonction de répartition de la loi normale centrée réduite. Ce qui me semble amplement suffisant. On peut aussi donner une table, c'est un peu moins pratique, mais à peine.
Ce qui est désespérant dans le programme, c'est que soit insuffisant.
Il faut connaître une syntaxe compliquée pour faire le calcul avec une loi normale de paramètres arbitraires.
Ceci pour éviter de faire une soustraction suivie d'une division. Et pour éviter de donner les propriétés utiles des lois normales.
Étant retraité je ne corrigerais plus le bac, mais il me semble que je donnerais tous les points à quelqu'un qui dirais « je n'ai pas la calculette qu'il faut ».

Il est idiot, au sens étymologique du terme, d'exiger qu'un élève se souvienne d'une syntaxe compliquée, alors qu'elle ne présente aucun intérêt, ni théorique ni pratique.

C'est un peu comme si il fallait indiquer une unité d'angle (genre 6,283 pour les radians, 360 pour les degrés, etc)  et un décalage éventuel chaque fois qu'on utilise une fonction trigonométrique, sans se tromper dans l'ordre pour ces indications.

On remplace l'apprentissage de propriétés utiles par celui d'un mode d'emploi arbitraire.
Et je trouve que l'inspection générale de mathématiques a trahi son devoir en imposant ce remplacement.

Après on peut exiger que les élèves aient tel ou tel matériel.
Encore faut-il qu'il serve à autre chose qu'a passer le bac.

_________________
Contre la bêtise, les dieux eux mêmes luttent en vain.
Ni centidieux, ni centimètres.

verdurin
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Calculatrice obligatoire pour les élèves en série S ?

Message par Gotin le Mar 12 Aoû 2014 - 9:22

Petite question en passant. En TS, le programme et le bac à la fin de l'année rendent la calculatrice de fait obligatoire. Mais en 1S ? À part le chapitre d'échantillonnage (que j'ai tendance à survoler tellement il est vide), la calculatrice est totalement superflue il me semble.
Du coup, je me demandais s'il ne valait pas mieux l'interdire en 1S, pour forcer les élèves à réfléchir par eux mêmes et à apprendre leurs formules, et aussi à se séparer de leurs fameuses calculatrice collège qu'ils gardent souvent jusqu'au bac!
Je sens que si j'annonce ça au début de l'année prochaine, je vais provoquer une révolte chez les élèves.  malmaisbien 

Gotin
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Calculatrice obligatoire pour les élèves en série S ?

Message par ycombe le Mar 12 Aoû 2014 - 21:10

@ycombe a écrit:
Ce n'est pas paradoxal, c'est une justification qui, comme souvent en éducation, confond le moyen et le but. L'usage de la calculatrice est présenté comme un but. Soit. Admettons que ce soit un but pour le système éducatif. Quel est le moyen d'atteindre ce but? Les programmes depuis 20 à 30 ans posent que le moyen d'atteindre ce but c'est de faire du but le moyen, autrement dit, qu'utiliser la calculatrice en classe est le moyen pour obtenir que les futurs ex-élèves maîtrisent dans leur vie future l'usage de la calculatrice. C'est faux, mais avant d'expliquer pourquoi, notons que c'est le même raisonnement qui a conduit à la lecture globale: les lecteurs efficaces lisent globalement (suivant les données de l'époque) donc pour former des lecteurs efficaces il faut leur apprendre à lire les mots globalement. On a vu le résultat. Une autre version a conduit à l'apprentissage des mathématiques par les méthodes PBL (problem-based learning): les utilisateurs professionnels des mathématiques passent leur temps à résoudre des problèmes donc il faut enseigner en faisant résoudre des problèmes (ce qui n'est pas la même chose qu'enseigner à résoudre des problèmes, mais la confusion est savamment entretenue).

Tsss. J'ai oublié le dernier exemple à la mode: prétendre que pour enseigner des compétences il faut enseigner par compétences (pour autant que la chose soit définie).

ycombe
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Calculatrice obligatoire pour les élèves en série S ?

Message par Anaxagore le Mar 12 Aoû 2014 - 22:26

@ycombe a écrit:
(pour autant que la chose soit définie).

Dans mes bras!  cheers

Anaxagore
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Calculatrice obligatoire pour les élèves en série S ?

Message par leskhal le Mer 13 Aoû 2014 - 10:08

J'avoue avoir renoncé aux devoirs en classe sans calculatrice, marre de gérer le tollé provoqué.
Je n'ai rien contre les calculatrice, mais le pire est son utilisation abusive, systématique et surtout l'incapacité du moindre calcul algébrique, y compris en classe prépa. Sans être un crack du calcul, je crois qu'il y a un minimum à maîtriser, ne serait-ce que pour détecter les erreurs flagrantes.

Un collègue m'a raconté que des élèves se sont rué sur leur calculatrice quand il leur a demandé combien faisait 28 % de 100 (je venais de lui raconter que j'étais effondré de voir que des 1eS ne savaient pas combien faisait 30 % de 200)... On est quand même tombé très bas  heu

Je précise que je bosse dans un établissement réputé dont les taux de réussite au bac (pour ce qu'ils veulent dire) sont de type soviétique, et que tous les élèves dont je viens de parler auront leur bac...

leskhal
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Calculatrice obligatoire pour les élèves en série S ?

Message par meskiangasher le Mar 19 Aoû 2014 - 11:25

@leskhal a écrit:Justement, si on a acheté la mauvaise calculatrice en seconde en utilisant certaines aides, qu'on demande une autre calculatrice en première, qui coûte au minimum 70 euros, sachant que cet engin est inutile après le bac, je suis désolé, cela me gêne, c'est de la vente forcée, qui finance des firmes qui exploitent largement ce filon, c'est autre chose qu'une blouse ou un crayon, surtout pour certaines familles.
J'aimerais savoir quelles sont ces calculatrices achetées en seconde et inutilisables en Terminale.
La TI76 est destinée aux bacs pro, donc pourquoi l'acheter en seconde GT ?
Les TI82stats, TI83+ et autres modèles supérieurs conviennent parfaitement,
ainsi que la Casio Graph 35+ et modèles supérieurs.
Il n'y a que pour la Casio Graph 25 et pour les modèles plus anciens que l'on n'a pas directement les fonctionnalités nécessaires en TS (type loi normale), mais un programme y remédie généralement (comme un calcul approché d'intégrale à la place d'une table pour la loi normale).

Par contre on peut effectivement parler de filon pour les constructeurs : par exemple pour TI, le processeur de la TI82+ et de la TI83+ est un Zilog Z80, conçu dans les années 70, et qui équipait dans les années 80 certains micro-ordinateurs, type Amstrad CPC 464 et 6128. Et dire qu'au même prix on a des petits smartphones autrement plus modernes, qui font bien d'autres choses et qui peuvent aussi servir de calculatrice graphique grâce à de nombreuses applications, comme cité plus haut. Ces constructeurs de calculatrices scolaires bénéficient d'une rente de situation honteuse.

meskiangasher
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Calculatrice obligatoire pour les élèves en série S ?

Message par mathmax le Mar 19 Aoû 2014 - 12:11

@meskiangasher a écrit:
J'aimerais savoir quelles sont ces calculatrices achetées en seconde et inutilisables en Terminale.
La TI76 est destinée aux bacs pro, donc pourquoi l'acheter en seconde GT ?
Les TI82stats, TI83+ et autres modèles supérieurs conviennent parfaitement,
ainsi que la Casio Graph 35+ et modèles supérieurs.
Il n'y a que pour la Casio Graph 25 et pour les modèles plus anciens que l'on n'a pas directement les fonctionnalités nécessaires en TS (type loi normale), mais un programme y remédie généralement (comme un calcul approché d'intégrale à la place d'une table pour la loi normale).

Pour ce qui est en gras imagines-tu cette solution praticable par des élèves de ES ou de STMG  Shocked ? Pour les modèles inutilisables en terminale cetteannée, il y avait également d'anciens modèles de TI 82 (qui étaient parfaitement adaptés il y a deux ans, lorsque les élèves en question étaient en seconde et représentaient donc un choix économique et logique).

_________________
« Les machines un jour pourront résoudre tous les problèmes, mais jamais aucune d'entre elles ne pourra en poser un !  »
    Albert Einstein

mathmax
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Calculatrice obligatoire pour les élèves en série S ?

Message par A Tuin le Mar 19 Aoû 2014 - 14:57

Je tombe sur ce fil et ne comprends pas son intérêt : évidemment qu'en S il faut avoir une calculatrice, et tant qu'à faire, autant acheter sa calculatrice en seconde pour qu'elle fasse les trois ans, c'est ce qui s'est toujours fait d'ailleurs y compris à l'époque où j'étais au lycée. Il y avait même des élèves qui avaient hérité de la calculatrice scientifique de leurs parents !

Ca a toujours été d'acheter sa calculatrice pour pouvoir suivre les cours, je ne comprends pas quel est l'intérêt de dire "pauv' malheureux élèves qui doivent débourser". Et après ? Avant il n'y avait pas les allocations de rentrée scolaire ni rien de tout cela, et les gens devaient bien procéder aussi. Je trouve aussi creux le discours de l'élève qui dirait qu'il ne peut pas répondre car pas de calculatrice, que celui du professeur qui vient s'interroger de façon candide sur l'utilité de cet instrument en classe. Troll ???  confused 

A Tuin
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Calculatrice obligatoire pour les élèves en série S ?

Message par Gotin le Mar 19 Aoû 2014 - 16:37

C'est une vraie question je trouve au contraire.

Quand on voit au quotidien l'usage qui est fait de la calculatrice on peut se poser des questions si ce n'est pas, aujourd'hui, une entrave pour l'apprentissage

Gotin
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Calculatrice obligatoire pour les élèves en série S ?

Message par ycombe le Mar 19 Aoû 2014 - 18:10

@Gotin a écrit:C'est une vraie question je trouve au contraire.

Quand on voit au quotidien l'usage qui est fait de la calculatrice on peut se poser des questions si ce n'est pas, aujourd'hui, une entrave pour l'apprentissage

Pourquoi aujourd'hui? Ça l'a toujours été. Il y a eu des profs de maths tout au long des années 1980-1990-2000 pour dénoncer l'utilisation des calculatrices en classe. Au mieux ils ont été ignorés, au pire on les a traité de vieux croûtons rétrogrades incapables d'évoluer et qui nuisent à la réussite de leurs élèves.

Il y a quelques références ici: http://michel.delord.free.fr/lille-29092006.pdf

Le principal problème −le même qu'avec l'orthographe− est qu'il y a tellement longtemps qu'on a abandonné toute exigence en calcul que la majeure partie des PE (sans compter quelques profs de collège) aurait un peu de mal à enseigner correctement un retour au calcul manuel pur et dur, faute de savoir le pratiquer eux-même depuis l'école. Combien de PE ou de profs de maths savent faire une preuve par 9 dans la multiplication et la division, une division directe sans poser les soustractions, voire sans se faire une liste des multiples du diviseur? Combien enseignent sans utiliser ces fumeuses lignes de 0 dans la multiplication −qui  sont comme le calcul de 28% de 100 à la calculatrice: l'indication d'une technique apprise bêtement et sans aucune compréhension? Combien insistent pour ne plus écrire les retenues dans les opérations dès que la technique est connue? Combien demandent l'apprentissage des tables de multiplication au-delà de 10×10?

ycombe
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Calculatrice obligatoire pour les élèves en série S ?

Message par Gotin le Mar 19 Aoû 2014 - 19:10

@ycombe a écrit:
@Gotin a écrit:C'est une vraie question je trouve au contraire.

Quand on voit au quotidien l'usage qui est fait de la calculatrice on peut se poser des questions si ce n'est pas, aujourd'hui, une entrave pour l'apprentissage

[b]Pourquoi aujourd'hui[\b]? Ça l'a toujours été. Il y a eu des profs de maths tout au long des années 1980-1990-2000 pour dénoncer l'utilisation des calculatrices en classe. Au mieux ils ont été ignorés, au pire on les a traité de vieux croûtons rétrogrades incapables d'évoluer et qui nuisent à la réussite de leurs élèves.

Il y a quelques références ici: http://michel.delord.free.fr/lille-29092006.pdf

Le principal problème −le même qu'avec l'orthographe− est qu'il y a tellement longtemps qu'on a abandonné toute exigence en calcul que la majeure partie des PE (sans compter quelques profs de collège) aurait un peu de mal à enseigner correctement un retour au calcul manuel pur et dur, faute de savoir le pratiquer eux-même depuis l'école. Combien de PE ou de profs de maths savent faire une preuve par 9 dans la multiplication et la division, une division directe sans poser les soustractions, voire sans se faire une liste des multiples du diviseur? Combien enseignent sans utiliser ces fumeuses lignes de 0 dans la multiplication −qui  sont comme le calcul de 28% de 100 à la calculatrice: l'indication d'une technique apprise bêtement et sans aucune compréhension? Combien insistent pour ne plus écrire les retenues dans les opérations dès que la technique est connue? Combien demandent l'apprentissage des tables de multiplication au-delà de 10×10?

Désolé  Embarassed 
Je parle souvent de mon expérience et je ne suis professeur que depuis 3 ans. J'avais l'impression (peut être fausse) que quand j'étais élève l'usage qu'on en avait était moins nocif qu'aujourd'hui. Par exemple, on avait la présence d'esprit de tracer la fonction étudiée dans un problème à la calculatrice pour vérifier les différents résultats (quand on démontre qu'une fonction est croissante, alors qu'on voit que la courbe descend y'a comme un problème ...), alors qu'aujourd'hui quand je les observe en contrôle ils ne le font même pas!


Gotin
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Calculatrice obligatoire pour les élèves en série S ?

Message par Germini le Mar 19 Aoû 2014 - 19:24

Merci, très intéressant ce débat.
A vrai dire, j'ai passé mon bac en 2005, à cette époque, il était encore courant que les sujets soient sans calto, et rare qu'elle soit autorisée. Même en Physique chimie, on pouvait avoir des sujets sans calculatrice !!
Et j'arrive la bouche en coeur dans l'enseignement en 2013, je vois avec stupeur que les choses ont beaucoup changé depuis ce temps.
Ils ne peuvent plus s'en passer ...
J'ai fait une interro surprise sans calto, un élève m'a demandé comment on faisait 13*11 ... ("tufoumagueule ??")
Un autre élève est venu me voir un jour, me demandant si, en achetant la calculatrice TI89 nspire, il serait sûr d'avoir son bac ...
Certains faisaient les études de signes et de fonctions intégralement à la calculatrice ! Avec évidemment, des erreurs d'arrondis, de précision de calculatrice.
Une fois, même, je demandais la valeur exacte d'une intégrale. L'élève demande à sa calto, obtient un nombre évidemment pas exact, fait "frac(ans)" et n'obtient rien. Il me dit alors "la valeur exacte n'existe pas, madame".

Alors vraiment, je ne sais pas. Pourtant, on fait beaucoup d'algorithmique, même en devoir et dans des sujets de bac, et pour ça, il est difficile de se passer de calculatrice. Encore que, on pourrait très bien demander à faire tourner à la main sur 2 ou trois boucles seulement, mais ce serait tout.
Je ne pense pas qu'il faille interdire purement et simplement, mais plutôt arrêter de rendre systématique son autorisation dans les sujets de bac. Pour la loi normale, on s'en sort très bien avec une table (je l'ai fait avec mes BTS toute l'année, sans savoir qu'on pouvait le faire à la calculatrice, mouahaha !!), pour les algorithmes, on peut faire des sujets où on tourne à la main. Et d'autres fois ce serait autorisé ! Enfin bref, voilà à quoi ressemble mon meilleur des mondes ...

en tout cas, certains de mes DS, je les faisais sans calculatrice (pour faire mon corrigé par ex), mais les élèves sortaient et utilisaient systématiquement la leur. Finalement, je crois qu'on perd plus de temps à rentrer et retrouver ses formules qu'à les apprendre vraiment et prendre l'habitude de les utiliser spontanément !

Germini
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: Calculatrice obligatoire pour les élèves en série S ?

Message par Gotin le Mar 19 Aoû 2014 - 19:37

Je suis parfaitement d'accord avec ce que tu viens de dire. J'ai passe le bac en 2003, et je suis affligée de l'utilisation de la calculatrice.
Le pire c'est qu'en TS tu es obligé maintenant de l'utiliser. Il faut vérifier que les élèves sachent se servir de la calculatrice pour la loi normale et la dichotomie. Mais je me tâte sérieusement à l'interdire pour les autres classes. Et tant pis s'il faut leur réapprendre à poser la multiplication

Gotin
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Calculatrice obligatoire pour les élèves en série S ?

Message par ycombe le Mar 19 Aoû 2014 - 20:18

En 1996, j'étais jeune  TZR. J'ai éffectué un remplacement dans le lycée qui gérait la brigade: un collègue hospitalisé en urgence (péritonite. le lundi il a fait ses cours normalement, le mardi à 8h il attendait avec impatience qu'on lui ouvre le ventre). Bref remplacement imprévu et non préparé. J'ai géré. En commençant par terminer une correction d'étude de fonction avec des Terminales (électrotechnique ou quelque chose comme ça, du technique avec des maths d'assez bon niveau.)

Je termine la correction et, pour la dernière question, il fallait calculer une valeur, on arrivait à -1×2. j'écris le calcul et je me tourne vers la classe en demandant "-1×2, ça fait… ?" Et je vois, ébahi, 35 gaillards −tous des garçons, tous plus grand que moi− plonger comme un seul homme vers leur calculatrice.

Le problème ne date pas d'hier. Il date des années 1980, au moins.

ycombe
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Calculatrice obligatoire pour les élèves en série S ?

Message par Germini le Mer 20 Aoû 2014 - 14:27

Nan mais attends, là c'est compliqué, il y a un - !  Laughing 

Germini
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

"Un aspect de la taylorisation des neurones, les nouvelles technologies à l’école" (Michel Delord)

Message par Luigi_B le Sam 2 Jan 2016 - 12:02

A lire ou relire, au sujet de la calculatrice et plus généralement de l'informatisation des tâches intellectuelles à l'école, un texte de Michel Delord : http://micheldelord.info/inventaire2+ntic2015.pdf

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Calculatrice obligatoire pour les élèves en série S ?

Message par Thaïs le Jeu 11 Fév 2016 - 15:33

Il est bien aussi marqué que la rédaction entrera pour une bonne partie dans la notation. :-P
Maintenant, l'instruction n'est obligatoire que jusqu'à 16 ans  donc la gratuité ne s'applique que jusqu'à cet âge après.....
Et cela a été dis cela ne gène personne d'exiger une tenue sportive complète pour une année (voir moins si l'élève grandit) durant la période d'instruction obligatoire. Donc pour moi, je ne vois pas le problème d'exiger une calculatrice valable pour 2 voir 3 ans.
Chez nous, en lycée nous avons fait très attention à faire passer le message dans les collèges en 3ème que la calculatrice devait avoir le mode examen et donc qu'il ne devait pas acheter celle d'occasion au risque de devoir en acheter une autre.
Je ne suis pas une fan de la calculatrice mais cela fait partie des programmes maintenant donc... Et après tout avec la mode des classes inversées, certains établissements ou profs exigent bien un ordinateur avec connexion internet. Alors une calculatrice à 70 euros, en plus la plupart du temps on a 15 euros de réduction pendant les vacances d'été...

Thaïs
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Calculatrice obligatoire pour les élèves en série S ?

Message par Pat B le Jeu 11 Fév 2016 - 21:52

Pour le coût :
Vu l'argent gaspillé en tableaux blancs interactifs et autres trucs à la mode qui n'apportent rien à la pédagogie (mais font moderne... comme si c'était le but ultime !), on pourrait envisager qu'il y ait des calculatrices disponibles en classe (comme il pourrait y avoir des ordinateurs), et des calculatrices prêtées le jour du bac (ou mieux, des ordis)... pas de fraude possible...
Mais le souci est que chaque marque a son fonctionnement et qu'il faut l'apprivoiser. Je serais donc plutôt pour une refonte des sujets de bac pour qu'on en ait le moins possible. Quand je passais le bac (en 92...), on pouvait faire tout le sujet sans calculatrice, alors qu'elle était bien plus utile en physique.
En fait, le vrai souci de la calculatrice c'est à mon avis le calcul formel. Les calculatrices d'il y a 20 ans ne le faisaient pas et ça obligeait à savoir les faire... Elles traçaient déjà les courbes par contre (mais ne savaient pas résoudre une équation du second degré). Là, on a vraiment trop de jeunes qui savent taper sur les touches mais ne comprennent pas ce qu'ils font, ni à quoi correspond vraiment le résultat, faute de l'avoir fait "à la main" avant.
Plus généralement : on sait maintenant que la pratique du calcul mental crée des connexions neuronales qui seront utiles pour des tas de choses ensuite (comprendre la distributivité ou les bases d'arithmétique); la calculatrice introduite trop tôt empêche le développement de certaines compétences...

Pat B
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Calculatrice obligatoire pour les élèves en série S ?

Message par William Foster le Jeu 11 Fév 2016 - 22:10

@Pat B a écrit:Plus généralement : on sait maintenant que la pratique du calcul mental crée des connexions neuronales qui seront utiles pour des tas de choses ensuite (comprendre la distributivité ou les bases d'arithmétique); la calculatrice introduite trop tôt empêche le développement de certaines compétences...

Je suis d'ailleurs inquiet à ce sujet (peut-être à tort) mais voilà ce qui est écrit dans le programme de cycle 3 :
"En lien avec la calculatrice, introduire et travailler la priorité de la multiplication sur l’addition et la soustraction ainsi que l’usage des parenthèses."

Puisque les calculatrices des élèves (pas toutes, mais bien 80%) gèrent d'elles-même les priorités opératoires, comment éviter l'écueil du "bah il suffit de demander à la calculette" ? heu

_________________
Tout le monde me dit que je ne peux pas faire l'unanimité.

William Foster
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Calculatrice obligatoire pour les élèves en série S ?

Message par BrindIf le Jeu 11 Fév 2016 - 22:13

@Pat B a écrit:En fait, le vrai souci de la calculatrice c'est à mon avis le calcul formel. Les calculatrices d'il y a 20 ans ne le faisaient pas et ça obligeait à savoir les faire... Elles traçaient déjà les courbes par contre (mais ne savaient pas résoudre une équation du second degré).
C'était programmable.

Bien d'accord avec tout le reste.
Il faudrait soit des calculatrices appartenant aux établissements, prêtées pendant les cours et le jour de l'examen, soit encore mieux, des sujets qui ne nécessitent pas de calculatrice (pourquoi pas avec des tables s'ils tiennent à faire faire des probas).

Une collègue me racontait que ses élèves lui avaient demandé ce que vaut ex, et comme elle tentait de leur expliquer qu'il n'y avait pas une valeur donnée, ils avaient tapé [e][^][X] et obtenu... l'image par l'exponentielle du nombre contenu dans la mémoire "X" Rolling Eyes et c'était forcément la calculatrice qui avait raison, pas la prof Rolling Eyes (cela aurait été intéressant, remarquez, qu'ils le fassent sur différentes calculatrices et obtiennent différentes valeurs Twisted Evil )


Dernière édition par BrindIf le Ven 12 Fév 2016 - 0:37, édité 1 fois

BrindIf
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum