Recherche : poème / fuite du temps...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Recherche : poème / fuite du temps...

Message par miss terious le Jeu 30 Avr 2009 - 23:20

...dans l'optique d'évaluer mes élèves de 3° à la fin de la séquence sur la poésie lyrique. J'aurais déja travaillé "L'Ennemi" et "L'Horloge" de Baudelaire, "Le Pont Mirabeau" d'Apollinaire et un extrait de "Le Lac" de Lamartine. Pour l'instant, j'ai "pondu" qqch à partir de "Je n'ai plus que les os..." de Ronsard mais j'aimerais trouvé un autre poème pour éviter la triche entre classes (j'ai trois 3èmes...). Si vous avez qqch dans vos tablettes, je suis preneuse. Merci d'avance.

_________________
"Ni ange, ni démon, juste sans nom." (Barbey d'AUREVILLY, in. Une histoire sans nom)
"Bien des choses ne sont impossibles que parce qu'on s'est accoutumé à les regarder comme telles." DUCLOS

miss terious
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Recherche : poème / fuite du temps...

Message par Jamesbondgirl le Jeu 30 Avr 2009 - 23:44

Tu as toujours Marquise de Corneille, ou, tout à fait charmant
mais moins lyrique, Saturne de Brassens (il a d'ailleurs fait une merveilleuse reprise de Marquise mais avec variante... Wink ).
Tu as bien sûr Chanson d'Automne de Verlaine ou bien encore, un poème d'Aragon, que j'adore tiré d'Elsa

« Un homme passe sous la fenêtre et chante »

Nous étions faits pour être libres
Nous étions faits pour être heureux
Comme la vitre pour le givre
Et les vêpres pour les aveux
Comme la grive pour être ivre
Le printemps pour être amoureux
Nous étions faits pour être libres
Nous étions faits pour être heureux

Le temps qui passe passe passe
Avec sa corde fait des nœuds
Autour de ceux-là qui s’embrassent
Sans le voir tourner autour d’eux
Il marque leur front d’un sarcasme
Il éteint leurs yeux lumineux
Le temps qui passe passe passe
Avec sa corde fait des nœuds

On n’a tiré de sa jeunesse
Que ce qu’on peut et c’est bien peu
Si c’est ma faute eh bien qu’on laisse
Ma mise à celui qui dit mieux
Mais pourquoi faut-il qu’on s’y blesse
Qui donc a tué l’oiseau bleu
On n’a tiré de sa jeunesse
Que ce qu’on peut et c’est bien peu


Voilà, c'est tout ce que j'ai dans mes tablettes, tu avais déjà cité le reste...

_________________
Savoir, penser, rêver. Tout est là.
V. Hugo

Jamesbondgirl
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: Recherche : poème / fuite du temps...

Message par Invité le Ven 1 Mai 2009 - 16:32

Voici ce poème d'Antoine Pol (Emotions poétiques, 1918) :

Les passantes

Je veux dédier ce poème
A toutes les femmes qu'on aime
Pendant quelques instants secrets,
A celles qu'on connaît à peine,
Qu'un destin différent entraîne
Et qu'on ne retrouve jamais.

A celle qu'on voit apparaître
Une seconde à la fenêtre,
Et qui, preste, s'évanouit,
Mais dont la svelte silhouette
Est si gracieuse et fluette
Qu'on en demeure épanoui.

A la compagne de voyage
Dont les yeux, charmant paysage,
Font paraître court le chemin ;
Qu'on est seul peut-être à comprendre,
Et qu'on laisse pourtant descendre
Sans avoir effleuré sa main.

A celles qui sont déjà prises,
Et qui vivant des heures grises
Près d'un être trop différent,
Vous ont, inutile folie,
Laissé voir la mélancolie
D'un avenir désespérant.

Chères images aperçues
Espérances d'un jour déçues,
Vous serez dans l'oubli demain ;
Pour peu que le bonheur survienne,
Il est rare qu'on se souvienne
Des épisodes du chemin.

Mais si l'on a manqué sa vie,
On songe, avec un peu d'envie
A tous ces bonheurs entrevus,
Aux coeurs qui doivent vous attendre,
Aux baisers qu'on n'osa pas prendre,
Aux yeux qu'on n'a jamais revus.

Alors, aux soirs de lassitude,
Tout en peuplant sa solitude
Des fantômes du souvenir,
On pleure les lèvres absentes
De toutes les belles passantes
Que l'on n'a pas su retenir.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum