Interview avec Marie Duru-Bellat : Crise de l'Université : la méritocratie à la française existe-t-elle toujours ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Interview avec Marie Duru-Bellat : Crise de l'Université : la méritocratie à la française existe-t-elle toujours ?

Message par Aevin le Mer 20 Aoû 2014 - 8:59

FIGAROVOX/ENTRETIEN - Selon une étude, le coût de la rentrée devrait augmenter pour les étudiants. Une situation qui, pour Marie Duru-Bellat, reflète les failles structurelles de notre système éducatif.

Marie Duru-Bellat est sociologue, spécialiste des inégalités au sein de l'éducation. Elle a récemment participé à l'ouvrage collectif Altergouvernement (Le Muscadier, 2012).

FigaroVox: Selon une enquête d'une association général étudiante, les dépenses de rentrée vont augmenter de 1.5 % cette année, soit plus que l'inflation. Les étudiants sont de plus en plus nombreux à cumuler travail et études. La méritocratie à la française est elle plus ce que jamais une illusion?

Marie DURU-BELLAT: Je ne vois pas le rapport entre d'une part cumuler études et emploi, et d'autre part la fin de la méritocratie: dans beaucoup d'autres Etats, cette situation existe, comme aux Etats-Unis et dans les pays du nord! Cette situation est même bénéfique pour la personnalité de l'étudiant, et l'idée qu'il faut séparer l'âge des études de l'âge du travail est typiquement française. Sur le marché du travail, il faut se dire qu'on demandera aux jeunes d'autres compétences que celles purement intellectuelles, les expériences professionnelles sont donc indispensables!

Bien entendu, ce cumul est parfois difficile à vivre, mais la vie est difficile! En France, de plus, on ne fait pas l'effort pourtant nécessaire de définir des emplois spécifiquement pour les étudiants. On pourrait imaginer des postes de bibliothécaires, par exemple, adaptés au niveau horaire ou charge de travail, parfaits pour des étudiants, ce qui se fait déjà dans d'autres systèmes étrangers ; mais nos syndicats étudiants sont bien trop rigides pour cela. Il devrait y avoir un équilibre, d'autant plus que les études durent de plus en plus longtemps.

Le même constat peut être tiré des études dites «élitistes», type masters sélectifs ou classes préparatoires. Mais en réalité, je pense qu'on devrait surtout ouvrir un vaste débat sur les études supérieures, l'organisation de la vie étudiante, l'ouverture des études à de plus en plus de jeunes. Ce sont plutôt ces questions qui me paraissent intéressantes, plutôt que de parler de la fin de la méritocratie.

La suite

_________________
Automate - et fier de l'être  Wink

"Well, the travelling teachers do come through every few months," said the Baron.
"Yes, sir, I know sir, and they're useless. They teach facts, not understanding. It's like teaching people about forests by showing them a saw. I want a proper school, sir, to teach reading an writing, and most of all thinking, sir [...]"
Terry Pratchett - I Shall Wear Midnight

... und wer Fehler findet, kann sie behalten!
avatar
Aevin
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Interview avec Marie Duru-Bellat : Crise de l'Université : la méritocratie à la française existe-t-elle toujours ?

Message par PauvreYorick le Mer 20 Aoû 2014 - 10:33

L'orthographe et la ponctuation de cette transcription sont tout bonnement ahurissantes. Y a-t-il un relecteur au Figaro?

_________________
τὸ λέγειν τοὺς λόγους τοὺς ἀπὸ τῆς ἐπιστήμης οὐδὲν σημεῖον·
avatar
PauvreYorick
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum