Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Bruxelles : La directrice d'une école primaire demande à l'enseignant David Degreef de cacher son homosexualité.

par User5899 le Sam 23 Aoû 2014 - 22:36
diable
avatar
Herrelis
Doyen

Re: Bruxelles : La directrice d'une école primaire demande à l'enseignant David Degreef de cacher son homosexualité.

par Herrelis le Sam 23 Aoû 2014 - 22:41
Cripure a écrit:diable
 

(ben quoi?   )

_________________
Han : "Comment on s'en sort?" Luke : "comme d'habitude." Han : "Si mal que ça?!!" Le Retour du Jedi
"Drowned in moonlight, strangled by her own bra." -Carrie Fisher- 1956-2016 - See you space momma.
avatar
Celeborn
Esprit sacré

Re: Bruxelles : La directrice d'une école primaire demande à l'enseignant David Degreef de cacher son homosexualité.

par Celeborn le Sam 23 Aoû 2014 - 23:10
@Herrelis a écrit:
On a une différence entre aborder ce sujet dans le cadre scolaire et le faire en "dehors", parce qu'on a croisé des élèves. Il est hors de question de se cacher dans la vie de tous les jours, ça serait une blague là. Et la directrice n'a pas à le lui demander, puisqu'on passe dans le cadre de la vie privée. Mais sérieusement, vous arrivez le matin en classe en racontant à vos élèves ce que vous avez fait la veille et avec qui?

Ce serait une blague, sauf que ce n'est pas une blague, ici. Dévoiler son orientation sexuelle, ça veut bien dire ce que ça veut dire : les élèves ne doivent pas l'apprendre. Sinon, pour quelle raison lui donnerait-on cette recommandation, si à la sortie de l'école il peut rouler une pelle à son copain ?
Pour le reste, il me semblait avoir pourtant développé en détails une situation où le fait de révéler son homosexualité pouvait se justifier, et qui ne se résumait pas à "raconter à ses élèves ce qu'on a fait la veille et avec qui". L'orientation sexuelle, ça ne veut pas dire "la baise".

Celeborn, quand tu parles de comportement, ça me laisse perplexe : il y a un comportement qui dit "je suis homo"
Tenir son mec par la main, l'embrasser, etc. Je me référais à ce que je décrivais au-dessus en matière de vie sociale.

Pour la petite histoire, j'étais au courant de l'hétérosexualité (affichée, du moins) de deux de mes professeurs qui étaient mariés ensemble et portaient le même nom de famille. Auraient-il dû la cacher ? Parce que c'est ça, le sujet.

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog
avatar
Olympias
Prophète

Re: Bruxelles : La directrice d'une école primaire demande à l'enseignant David Degreef de cacher son homosexualité.

par Olympias le Sam 23 Aoû 2014 - 23:20
@Herrelis a écrit:
Cripure a écrit:diable
 

(ben quoi?   )
Et en plus, il est déguisé en ours  :shock: et il refuse les zinnovations...
avatar
Herrelis
Doyen

Re: Bruxelles : La directrice d'une école primaire demande à l'enseignant David Degreef de cacher son homosexualité.

par Herrelis le Sam 23 Aoû 2014 - 23:36
@Celeborn a écrit:
@Herrelis a écrit:
On a une différence entre aborder ce sujet dans le cadre scolaire et le faire en "dehors", parce qu'on a croisé des élèves. Il est hors de question de se cacher dans la vie de tous les jours, ça serait une blague là. Et la directrice n'a pas à le lui demander, puisqu'on passe dans le cadre de la vie privée. Mais sérieusement, vous arrivez le matin en classe en racontant à vos élèves ce que vous avez fait la veille et avec qui?

Ce serait une blague, sauf que ce n'est pas une blague, ici. Dévoiler son orientation sexuelle, ça veut bien dire ce que ça veut dire : les élèves ne doivent pas l'apprendre. Sinon, pour quelle raison lui donnerait-on cette recommandation, si à la sortie de l'école il peut rouler une pelle à son copain ?
Pour le reste, il me semblait avoir pourtant développé en détails une situation où le fait de révéler son homosexualité pouvait se justifier, et qui ne se résumait pas à "raconter à ses élèves ce qu'on a fait la veille et avec qui". L'orientation sexuelle, ça ne veut pas dire "la baise".

Celeborn, quand tu parles de comportement, ça me laisse perplexe : il y a un comportement qui dit "je suis homo"
Tenir son mec par la main, l'embrasser, etc. Je me référais à ce que je décrivais au-dessus en matière de vie sociale.

Pour la petite histoire, j'étais au courant de l'hétérosexualité (affichée, du moins) de deux de mes professeurs qui étaient mariés ensemble et portaient le même nom de famille. Auraient-il dû la cacher ? Parce que c'est ça, le sujet.

Donc, nous sommes bien d'accord, la demande est déplacée et dépasse les prérogatives de la directrice, quelque soit l'angle sous lequel on prend la chose. Ou elle lui a dit de ne pas l'aborder en classe et nous sommes tous d'accord pour dire que c'est une demande stupide, parce qu'en effet, on ne débarque pas en cours en disant "bonjour, je suis M./ Mme. X, je suis hétéro/homo/athée/catho/quaker, et nous allons passer l'année ensemble", soit elle lui a demandé de cacher ça en dehors et là elle a fait une demande qui concerne la vie privée de cette personne. On dit la même chose donc (mais pas de la même façon). ^^ Disons que j'ai tendance à m'exprimer plus par circonvolution (esprit non linéaire :s).

Et quand je disais qu'on ne raconte pas ce qu'on a fait la veille, je ne parlais pas de partie de jambes en l'air hein  Rolling Eyes, mais juste dire "j'ai été au ciné avec mon compagnon/mari/femme", en général si un homme dit mon compagnon, on se doute qu'il n'est pas allé au ciné avec un pote.
Et je n'avais pas compris que tu faisais le rapprochement entre le comportement et la vie sociale (j'étais toujours dans l'optique du cadre scolaire).

Soyons bien clair, au cas où il y aurait un malentendu 1), je n'approuve pas du tout la demande de cette dame, qui n'a rien à voir avec un entretien d'embauche; 2), je ne trouve rien de plus beau que deux personnes qui s'aiment, et je me fiche qu'ils/elles soient ou non du même sexe. Chuis juste maladroite dans ma façons de m'exprimer, désolée. Sad

_________________
Han : "Comment on s'en sort?" Luke : "comme d'habitude." Han : "Si mal que ça?!!" Le Retour du Jedi
"Drowned in moonlight, strangled by her own bra." -Carrie Fisher- 1956-2016 - See you space momma.
avatar
skindiver
Érudit

Re: Bruxelles : La directrice d'une école primaire demande à l'enseignant David Degreef de cacher son homosexualité.

par skindiver le Sam 23 Aoû 2014 - 23:41
La vie privée comme son nom l'indique doit rester privée. Nous n'avons pas à raconter nos weekends à nos élèves.
Il est absolument impensable que je raconte ma vie à mes élèves.

Ce type est à coté de la plaque et il confond tout. L'école l'embauchait et il faut pourtant avoir de la merde dans les yeux pour ne pas se rendre compte que ce type est homo. La directrice n'a donc pas faut preuve de discrimination en lui demandant de ne pas raconter sa vie sexuelle à ses élèves.
Qu'il soit marié ça se voit grâce à une alliance (ou pas) il n'a pas à préciser si c'est avec un homme ou à une femme.
Cath
Bon génie

Re: Bruxelles : La directrice d'une école primaire demande à l'enseignant David Degreef de cacher son homosexualité.

par Cath le Dim 24 Aoû 2014 - 10:30
Et puis en plus, qu'il soit homo ou pas n'est pas aussi important que pour Henri III.
Ou bien si ?
avatar
Celeborn
Esprit sacré

Re: Bruxelles : La directrice d'une école primaire demande à l'enseignant David Degreef de cacher son homosexualité.

par Celeborn le Dim 24 Aoû 2014 - 10:31
@Cath a écrit:Et puis en plus, qu'il soit homo ou pas n'est pas aussi important que pour Henri III.
Ou bien si ?

Ça, c'est très vilain Razz.

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog
Cath
Bon génie

Re: Bruxelles : La directrice d'une école primaire demande à l'enseignant David Degreef de cacher son homosexualité.

par Cath le Dim 24 Aoû 2014 - 10:31
Wink 
avatar
John
Médiateur

Re: Bruxelles : La directrice d'une école primaire demande à l'enseignant David Degreef de cacher son homosexualité.

par John le Dim 24 Aoû 2014 - 11:28
Osteoboy, il n'est jamais question de sa "vie sexuelle" : tu affabules, là.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)
avatar
nitescence
Érudit

Re: Bruxelles : La directrice d'une école primaire demande à l'enseignant David Degreef de cacher son homosexualité.

par nitescence le Dim 24 Aoû 2014 - 11:29
Mais est-il vraiment homo d'ailleurs ? Parce que l'étude des sources ne prouve rien : il manque les notes de bas de pages ! Voilà on fait tout un topic là dessus alors qu'on n'est même pas sûr qu'il soit homo ! Grrr...
avatar
Robin
Neoprof expérimenté

Re: Bruxelles : La directrice d'une école primaire demande à l'enseignant David Degreef de cacher son homosexualité.

par Robin le Dim 24 Aoû 2014 - 12:45
osteoboy a écrit:La vie privée comme son nom l'indique doit rester privée. Nous n'avons pas à raconter nos weekends à nos élèves.
Il est absolument impensable que je raconte ma vie à mes élèves.

Ce type est à coté de la plaque et il confond tout. L'école l'embauchait et il faut pourtant avoir de la merde dans les yeux pour ne pas se rendre compte que ce type est homo. La directrice n'a donc pas faut preuve de discrimination en lui demandant de ne pas raconter sa vie sexuelle à ses élèves.
Qu'il soit marié ça se voit grâce à une alliance (ou pas) il n'a pas à préciser si c'est avec un homme ou à une femme.

C'est vrai qu'on ne comprend pas très bien où est le problème. Comme vous dites, il était embauché. On ne peut donc pas parler de discrimination à l'embauche. C'est lui qui a réfléchi et a changé d'avis. La directrice lui a simplement demandé de ne pas parler de son orientation sexuelle en classe. Je pense qu'il y affectivement une "obligation de réserve à cet égard". Je ne vois pas ce que ça peut avoir à faire avec la fonction de l’instituteur qui est de faire classe. Je trouve qu'ils sont plutôt plus "cool" dans l'enseignement privé catholique en Belgique que chez nous (je pense aux années 90). Ce serait affectivement abusif si la directrice donnait suite à une plainte de parents d'élève du genre : "Ma fille a vu M. untel à la terrasse de café avec un Monsieur et elle a été très choquée." J'ai vécu ça en tant que responsable d’Établissement en collège dans les années 90, dans le privé catholique dans une petite ville de Province et je peux vous dire que j'ai vertement envoyé promener les parents, mais j'en ai aussi subi les conséquences en termes d'image (surtout si les parents sont des "notables"), mais il y a des moments où il faut choisir entre sa conscience et sa carrière.
Ou encore : "M. ou Mme. untel est divorcé(e), il (elle) ne peut pas enseigner dans une école catholique."


Dernière édition par Robin le Dim 24 Aoû 2014 - 12:50, édité 1 fois
avatar
Celeborn
Esprit sacré

Re: Bruxelles : La directrice d'une école primaire demande à l'enseignant David Degreef de cacher son homosexualité.

par Celeborn le Dim 24 Aoû 2014 - 12:47
Une fois encore, rien à dire à partir du moment où la directrice demande à chaque enseignant hétérosexuel de ne pas dévoiler son hétérosexualité à ses élèves. J'avoue que je doute un peu…

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog
avatar
YoKonoké
Neoprof expérimenté

Re: Bruxelles : La directrice d'une école primaire demande à l'enseignant David Degreef de cacher son homosexualité.

par YoKonoké le Dim 24 Aoû 2014 - 12:51
@Gryphe a écrit:
@John a écrit: En plus, à la naissance d'un enfant, généralement, tout l'établissement est au courant
- Congé maternité/paternité.
- Demande de commencer plus tard + finir plus tôt.
= Tout le monde le sait.  Very Happy

Sans compter les papiers qui circulent pour faire un cadeau, le faire-part affiché sur le tableau en salle des profs, les discussions à la machine à café,etc...

Quand mes collègues ont des enfants, impossible de ne pas le savoir et les 3/4 du temps celà devient un sujet de conversation omniprésent ( et très pesant  Neutral ! )...
avatar
YoKonoké
Neoprof expérimenté

Re: Bruxelles : La directrice d'une école primaire demande à l'enseignant David Degreef de cacher son homosexualité.

par YoKonoké le Dim 24 Aoû 2014 - 12:53
@Celeborn a écrit:Il y a quelque chose qui m'étonne dans certaines réactions : on établit une équivalence entre dévoiler son homosexualité et en parler en classe. Mais beaucoup d'élèves sauront qu'un ou une collègue est hétérosexuel car son compagnon/sa compagne vient le/la chercher le soir, car ils font leurs courses ensemble, car ils se tiennent la main dans la rue, etc. Faut-il interdire cela à un collègue homosexuel au nom de la "neutralité" ? S'il croise un élève, il faut qu'il lâche la main de son mec immédiatement ?

Un exemple personnel également puisque quelqu'un a dit s'être davantage dévoilé par rapport à un élève qui avait des problèmes : j'ai eu la situation en début de carrière d'un élève qui voulait à toute force savoir si j'étais homo (et qui était particulièrement fatigant avec ça). Évidemment, quelques années + tard, je l'ai croisé à nouveau et, surprise, il était homo. Disons que le contexte familial n'était pas propice à son épanouissement. Je pense qu'avoir un modèle de "normalité" homosexuelle lors de son adolescence n'aurait peut-être pas été une mauvaise chose pour ce garçon (je ne voudrais pas revenir sur le taux de suicide des jeunes homos, mais bon...). Ça ne veut pas dire faire son coming-out lors de la première heure de cours dans chaque classe, mais je crois qu'on n'a pas à cacher son homosexualité, avec tout ce que ça impliquerait en termes de comportements à adopter.

100% d'accord !
avatar
nitescence
Érudit

Re: Bruxelles : La directrice d'une école primaire demande à l'enseignant David Degreef de cacher son homosexualité.

par nitescence le Dim 24 Aoû 2014 - 13:01
La directrice lui a simplement demandé de ne pas parler de son orientation sexuelle en classe.

Non, ce n'est pas exact : la directrice ne lui a pas demandé de ne pas parler de son orientation sexuelle, elle lui a demandé de ne pas parler de son homosexualité. Demande-t-elle aussi aux hétéros de ne pas parler de leur orientation sexuelle ? Bien sûr, c'est l'homosexualité qui gêne ici (pas l'orientation sexuelle en général).
avatar
Tristana
Vénérable

Re: Bruxelles : La directrice d'une école primaire demande à l'enseignant David Degreef de cacher son homosexualité.

par Tristana le Dim 24 Aoû 2014 - 13:15
@nitescence a écrit:
La directrice lui a simplement demandé de ne pas parler de son orientation sexuelle en classe.

Non, ce n'est pas exact : la directrice ne lui a pas demandé de ne pas parler de son orientation sexuelle, elle lui a demandé de ne pas parler de son homosexualité. Demande-t-elle aussi aux hétéros de ne pas parler de leur orientation sexuelle ? Bien sûr, c'est l'homosexualité qui gêne ici (pas l'orientation sexuelle en général).

Cela me semble être d'une évidence parfaite. Je ne comprends même pas qu'on puisse, ne serait-ce qu'une seconde, donner raison à cette directrice.
Ou bien on exige un respect militaire de la vie privée de chacun des enseignants, et alors tous les professeurs sont concernés et pas seulement pour ce qui est de leur orientation sexuelle ; ou bien on laisse chacun gérer les choses comme il le souhaite et éventuellement, ne pas détromper un élève si celui-ci l'a aperçu quelques jours auparavant avec son conjoint (parce que c'est souvent comme ça que les choses se savent : qui a connu des professeurs qui racontaient leur vie à leurs élèves ? Personne, ou alors dans des cas vraiment spécifiques et rares ; en revanche, les élèves apprennent les choses à l'extérieur ou parce que quelqu'un leur a raconté telle ou telle chose).
avatar
Robin
Neoprof expérimenté

Re: Bruxelles : La directrice d'une école primaire demande à l'enseignant David Degreef de cacher son homosexualité.

par Robin le Dim 24 Aoû 2014 - 13:20
@nitescence a écrit:
La directrice lui a simplement demandé de ne pas parler de son orientation sexuelle en classe.

Non, ce n'est pas exact : la directrice ne lui a pas demandé de ne pas parler de son orientation sexuelle, elle lui a demandé de ne pas parler de son homosexualité. Demande-t-elle aussi aux hétéros de ne pas parler de leur orientation sexuelle ? Bien sûr, c'est l'homosexualité qui gêne ici (pas l'orientation sexuelle en général).

Oui, d'accord, mais est-ce que vous vous voyez dire au début de l'année : "Mes enfants, j'ai un secret à vous avouer : je suis homosexuel." J'imagine que dans l'entretien d'embauche, le candidat a dû dire à la chef d'établissement qu'il était homosexuel. D'où la réponse : "Bon d'accord, mais je vous demande simplement de ne pas en parler en classe." A moins que vous ne considériez que parler de son homosexualité en classe a une vertu pédagogique/éducative. En ce qui me concerne, c'est une limite que je me refuse à franchir.
avatar
nitescence
Érudit

Re: Bruxelles : La directrice d'une école primaire demande à l'enseignant David Degreef de cacher son homosexualité.

par nitescence le Dim 24 Aoû 2014 - 13:23
Juste une remarque : on n'avoue pas son homosexualité, ça n'est pas une faute ! On dévoile, on révèle son homosexualité, mais on ne l'avoue pas...

_________________
Mordre. Mordre d'abord. Mordre ensuite. Mordre en souriant et sourire en mordant. (avec l'aimable autorisation de Cripure, notre dieu à tous)
avatar
Celeborn
Esprit sacré

Re: Bruxelles : La directrice d'une école primaire demande à l'enseignant David Degreef de cacher son homosexualité.

par Celeborn le Dim 24 Aoû 2014 - 13:24
@Robin a écrit:
Oui, d'accord, mais est-ce que vous vous voyez dire au début de l'année : "Mes enfants, j'ai un secret à vous avouer : je suis homosexuel."
Non, et ça tombe bien, car ce n'est pas le sujet, et il est difficile d'imaginer que c'était là ce que voulait faire ce potentiel professeur.

J'imagine que dans l'entretien d'embauche, le candidat a dû dire à la chef d'établissement qu'il était homosexuel. D'où la réponse : "Bon d'accord, mais je vous demande simplement de ne pas en parler en classe."
Pure supposition. Ça pourrait tout à fait s'être passé autrement (surtout dans le cadre d'un établissement qui semble être catholique, au vu de l'identité des commentateurs de l'info dans le premier article): on n'a pas l'enregistrement de l'entretien.

Mais une fois encore, la question n'est peut-être pas "faut-il parler de son homosexualité en classe ?", mais plutôt "faut-il à tout prix cacher qu'on est homosexuel ?". Est-ce que ça a davantage à être un secret que le fait d'être noir, par exemple (le second étant plus difficile à cacher, j'entends bien, mais pour moi c'est du même ordre : quelque chose qui ne relève pas du choix et qui peut parfaitement être public sans que cela pose problème) ?


Dernière édition par Celeborn le Dim 24 Aoû 2014 - 13:27, édité 2 fois

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog
avatar
Tristana
Vénérable

Re: Bruxelles : La directrice d'une école primaire demande à l'enseignant David Degreef de cacher son homosexualité.

par Tristana le Dim 24 Aoû 2014 - 13:25
@Robin a écrit:
@nitescence a écrit:
La directrice lui a simplement demandé de ne pas parler de son orientation sexuelle en classe.

Non, ce n'est pas exact : la directrice ne lui a pas demandé de ne pas parler de son orientation sexuelle, elle lui a demandé de ne pas parler de son homosexualité. Demande-t-elle aussi aux hétéros de ne pas parler de leur orientation sexuelle ? Bien sûr, c'est l'homosexualité qui gêne ici (pas l'orientation sexuelle en général).

Oui, d'accord, mais est-ce que vous vous voyez dire au début de l'année : "Mes enfants, j'ai un secret à vous avouer : je suis homosexuel." J'imagine que dans l'entretien d'embauche, le candidat a dû dire à la chef d'établissement qu'il était homosexuel. D'où la réponse : "Bon d'accord, mais je vous demande simplement de ne pas en parler en classe." A moins que vous ne considériez que parler de son homosexualité en classe a une vertu pédagogique/éducative. En ce qui me concerne, c'est une limite que je me refuse à franchir.

On imagine : peut-être la directrice connaissait son homosexualité, sans qu'il lui en parle. Et quand bien même il l'aurait évoqué, c'était peut-être simplement pour dire qu'il viendrait aux pots avec son conjoint et non pas sa compagne. Cela ne signifiait en rien qu'il allait en parler aux élèves.

_________________
« C’est tout de même épatant, et pour le moins moderne, un dominant qui vient chialer que le dominé n’y met pas assez du sien. »
Virginie Despentes
avatar
nitescence
Érudit

Re: Bruxelles : La directrice d'une école primaire demande à l'enseignant David Degreef de cacher son homosexualité.

par nitescence le Dim 24 Aoû 2014 - 13:28
Sans vouloir être mauvaise langue, il n'avait pas besoin de dire qu'il est gay : ça se voit à son look. On croirait une caricature de Tom of Finland ! En moins sexy toutefois...

_________________
Mordre. Mordre d'abord. Mordre ensuite. Mordre en souriant et sourire en mordant. (avec l'aimable autorisation de Cripure, notre dieu à tous)
avatar
Herrelis
Doyen

Re: Bruxelles : La directrice d'une école primaire demande à l'enseignant David Degreef de cacher son homosexualité.

par Herrelis le Dim 24 Aoû 2014 - 13:38
@Celeborn a écrit:
Mais une fois encore, la question n'est peut-être pas "faut-il parler de son homosexualité en classe ?", mais plutôt "faut-il à tout prix cacher qu'on est homosexuel ?". Est-ce que ça a davantage à être un secret que le fait d'être noir, par exemple (le second étant plus difficile à cacher, j'entends bien, mais pour moi c'est du même ordre : quelque chose qui ne relève pas du choix et qui peut parfaitement être public sans que cela pose problème) ?
En fait, ça me fait penser au Japon, où les élèves ne doivent pas se montrer en public avec leur petit copain ou petite copine, parce que ça ne se fait pas et que ça entacherait la réputation de leur établissement (reconnaissable à l'uniforme). Là on est dans la même idée, elle dit ok, mais n’entachez pas la réputation de notre établissement en montrant que vous êtes homosexuel.
EDIT : c'est débile comme raisonnement.


Dernière édition par Herrelis le Dim 24 Aoû 2014 - 13:55, édité 1 fois

_________________
Han : "Comment on s'en sort?" Luke : "comme d'habitude." Han : "Si mal que ça?!!" Le Retour du Jedi
"Drowned in moonlight, strangled by her own bra." -Carrie Fisher- 1956-2016 - See you space momma.
avatar
nitescence
Érudit

Re: Bruxelles : La directrice d'une école primaire demande à l'enseignant David Degreef de cacher son homosexualité.

par nitescence le Dim 24 Aoû 2014 - 13:40
sauf que ça n'est pas une tâche d'être homosexuel !

_________________
Mordre. Mordre d'abord. Mordre ensuite. Mordre en souriant et sourire en mordant. (avec l'aimable autorisation de Cripure, notre dieu à tous)
avatar
Celeborn
Esprit sacré

Re: Bruxelles : La directrice d'une école primaire demande à l'enseignant David Degreef de cacher son homosexualité.

par Celeborn le Dim 24 Aoû 2014 - 13:47
@nitescence a écrit:sauf que ça n'est pas une tâche d'être homosexuel !

Ça peut parfois être une tâche. Mais on n'en est pas une tache pour autant Razz.

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog
avatar
nitescence
Érudit

Re: Bruxelles : La directrice d'une école primaire demande à l'enseignant David Degreef de cacher son homosexualité.

par nitescence le Dim 24 Aoû 2014 - 13:48
Ho la la ! Tu as raison Celeborn, heureusement que je ne suis pas prof de français ! J'ai honte et je vais me couvrir la tête de cendres...

_________________
Mordre. Mordre d'abord. Mordre ensuite. Mordre en souriant et sourire en mordant. (avec l'aimable autorisation de Cripure, notre dieu à tous)
Contenu sponsorisé

Re: Bruxelles : La directrice d'une école primaire demande à l'enseignant David Degreef de cacher son homosexualité.

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum