Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Ronin
Guide spirituel

Re: Rythmes scolaires: Et si la grève partait de la base?

par Ronin le Ven 5 Sep 2014 - 22:24
Il faut lire la prose actuelle du Snuipp. Dans le genre retournement de veste c'est un chef d’œuvre. Et beaucoup de collègues vont tout gober, et pis, y sont majoritaires hein !
avatar
Madame Mado
Niveau 8

Re: Rythmes scolaires: Et si la grève partait de la base?

par Madame Mado le Ven 5 Sep 2014 - 22:27
Très bien.
Je vais faire du battage pour que les collègues votent anti syndicats pro.
Je n'aurais pas trop de mal à les convaincre.

_________________
mon blog artistique [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Madame Mado
Niveau 8

Re: Rythmes scolaires: Et si la grève partait de la base?

par Madame Mado le Ven 5 Sep 2014 - 22:28
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Il faut lire la prose actuelle du Snuipp. Dans le genre retournement de veste c'est un chef d’œuvre. Et beaucoup de collègues vont tout gober, et pis, y sont majoritaires hein !
Tu as posté en même temps que moi.
Je suis d'accord, le retournement de veste est un chef-d'oeuvre !
Pas sûre que tout le monde gobe néanmoins.
avatar
sena
Niveau 8

Re: Rythmes scolaires: Et si la grève partait de la base?

par sena le Ven 5 Sep 2014 - 22:29
Je ne suis pas certain que le syndicat majoritaire sorte indemne des élections professionnelles.
avatar
Pointàlaligne
Niveau 10

Re: Rythmes scolaires: Et si la grève partait de la base?

par Pointàlaligne le Ven 5 Sep 2014 - 23:32
Republicain, bravo. Cela fait plaisir de voir qu'il reste des collègues qui n'acceptent pas tout et ne sombrent pas dans le défaitisme.

Parfois, comme Retraitée, j'ai l'impression d'avoir connu une époque un peu plus solidaire et informée.

Peut-être trouveras-tu d'autres collègues motivés par des actions intersyndicales en t'adressant aux antennes académiques des syndicats. On n'est pas toujours aussi isolé qu'on le croit.
Bon courage !
avatar
gelsomina31
Grand Maître

Re: Rythmes scolaires: Et si la grève partait de la base?

par gelsomina31 le Sam 6 Sep 2014 - 8:37
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Republicain, bravo. Cela fait plaisir de voir qu'il reste des collègues qui n'acceptent pas tout et ne sombrent pas dans le défaitisme.

Parfois, comme Retraitée, j'ai l'impression d'avoir connu une époque un peu plus solidaire et informée.

Peut-être trouveras-tu d'autres collègues motivés par des actions intersyndicales en t'adressant aux antennes académiques des syndicats. On n'est pas toujours aussi isolé qu'on le croit.
Bon courage !

_________________
Fear buildswalls.Hope builds bridges !
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
« De chacun selon ses forces, à chacun selon ses besoins. »
avatar
Normandyx
Neoprof expérimenté

Re: Rythmes scolaires: Et si la grève partait de la base?

par Normandyx le Sam 27 Sep 2014 - 17:56
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Il faut lire la prose actuelle du Snuipp. Dans le genre retournement de veste c'est un chef d’œuvre. Et beaucoup de collègues vont tout gober, et pis, y sont majoritaires hein !
Tu as posté en même temps que moi.
Je suis d'accord, le retournement de veste est un chef-d'oeuvre !
Pas sûre que tout le monde gobe néanmoins.

j'aimerai que ce soit vrai, mais je ne me fais guère d'illusion, entre une participation toujours plus faible et le manque de curiosité des collègues qui pensent qu'il faut adhérer à machin ou à truc parce que ce sont eux qui permettent d'avoir les bonnes gâches, il n'est même pas évident qu'ils perdent des sièges.
avatar
Mirobolande
Habitué du forum

Re: Rythmes scolaires: Et si la grève partait de la base?

par Mirobolande le Sam 27 Sep 2014 - 19:01
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Il faut lire la prose actuelle du Snuipp. Dans le genre retournement de veste c'est un chef d’œuvre. Et beaucoup de collègues vont tout gober, et pis, y sont majoritaires hein !
Pouvez-vous éclairer ma lanterne s'il vous plaît?
avatar
Normandyx
Neoprof expérimenté

Re: Rythmes scolaires: Et si la grève partait de la base?

par Normandyx le Sam 27 Sep 2014 - 19:27
en 2010 lorsque m chatel ouvrait la conférence sur les rythmes scolaires voilà ce que proposait le SNUIPP

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

voilà ce qu'écrivait le SNUIPP en octobre 2012

"Améliorer la qualité des temps professionnels

Pour que l’école change vraiment, il faut repenser le temps de service des enseignants. Le SNUipp-FSU demandera que :

- le temps d’enseignement soit ramené à 23h hebdomadaires
- les 108 heures annuelles (trois heures hebdomadaires) soient repensées et que :

le temps nécessaire à la préparation exigeante de la classe, au travail en équipe, à la relation avec les parents et les partenaires de l’école soit complètement reconnu, les 24 heures annuelles actuelles étant insuffisantes.
les 18 heures annuelles de formation pédagogique soient remises à plat. Ce temps doit être allégé et destiné à de l’animation pédagogique pour les équipes d’école. Parallèlement il faut remettre en place une formation continue, sur le temps de classe avec les moyens de remplacement correspondants.
l’aide personnalisée, sous sa forme actuelle, soit abandonnée et les conditions de prise en charge des élèves en difficulté repensées sur le temps de classe (« plus de maîtres que de classes », RASED...)

Il s’agit en définitive de retrouver un rythme de travail plus serein. Cela passe également par la prise en compte d’autres paramètres : dans la classe, une baisse des effectifs, des programmes adaptés, de nouvelles évaluations et dans le quotidien professionnel, une relation de confiance rétablie avec l’institution, la fin des injonctions contradictoires ainsi que des demandes de « paperasses » inutiles et chronophages...
Améliorer les conditions de vie personnelle et familiale

Enseigner est un métier exigeant et pourtant peu valorisé comme le détaille un récent rapport de l’Inspection générale sur le travail enseignant, et comme le montre à propos des salaires la dernière étude comparative européenne. Pour le SNUipp-fsu, il est grand temps que cette situation change. C’est pourquoi il demande que :

- le mercredi après-midi reste bien un temps personnel pour les enseignants des écoles
- les surcoûts engendrés par la demi-journée supplémentaire de classe (frais de transports et de garde d’enfants) fassent l’objet d’une réelle compensation financière.
- s’ouvrent au plus vite de discussions pour que soit enfin revalorisé le métier des professeur des écoles."

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Le SNUIPP se plaçait donc bien dans la perspective du retour à 4,5 jours de classe comme ses collègues de l'UNSA et ses amis de la FCPE.

Aujourd'hui, alors qu'il faut revenir devant les électeurs, ils se tortillent dans tous les sens pour dire qu'il faudrait plus de moyens et quand on leur répond que vu les budgets, ce n'est pas vraiment à l'ordre du jour, ils proposent tout simplement de revenir à la situation d'avant 2008 avec la semaine de 4,5 jours sur le samedi.




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Mirobolande
Habitué du forum

Re: Rythmes scolaires: Et si la grève partait de la base?

par Mirobolande le Sam 27 Sep 2014 - 19:40
Merci!
avatar
Fraser
Habitué du forum

Re: Rythmes scolaires: Et si la grève partait de la base?

par Fraser le Sam 27 Sep 2014 - 20:34
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
Le SNUIPP se plaçait donc bien dans la perspective du retour à 4,5 jours de classe comme ses collègues de l'UNSA et ses amis de la FCPE.

Aujourd'hui, alors qu'il faut revenir devant les électeurs, ils se tortillent dans tous les sens pour dire qu'il faudrait plus de moyens  et quand on leur répond que vu les budgets, ce n'est pas vraiment à l'ordre du jour, ils proposent tout simplement de revenir à la situation d'avant 2008 avec la semaine de 4,5 jours sur le samedi.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Je ne les porte pas dans mon cœur, mais où est la contradiction dans ce que tu écris?

Pour ma part, le SNUipp n'a pas joué son rôle (comme le SE, tout deux ayant rejoint de façon opportune les cortèges dans ma ville, voyant les retours de cartes déferler) en écoutant ses adherents en 2012-2013 (lorsqu'ils demandaient l'abrogation) et peut-être encore aujourd'hui, préférant alors, regarder vers le sommet de l’État plutôt que vers sa base.
Aujourd'hui, ils s’étonnent de la fuite des élèves vers le privé qui n'applique pas la réforme et multiplient les communiqués sur les difficultés de la mise en place des nouveaux rythmes en jouant (encore) sur les mots....
avatar
coindeparadis
Guide spirituel

Re: Rythmes scolaires: Et si la grève partait de la base?

par coindeparadis le Sam 27 Sep 2014 - 20:40
Donc, à part FO, qui a toujours rejeté la réforme ?

_________________
Ne t'excuse jamais d'être ce que tu es. Gandhi
avatar
Fraser
Habitué du forum

Re: Rythmes scolaires: Et si la grève partait de la base?

par Fraser le Sam 27 Sep 2014 - 20:45
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Donc, à part FO, qui a toujours rejeté la réforme ?

Le SNE, je crois.


Pour ma part, j'ai un souci avec FO, où du moins, avec la section de mon département. Je suis en totale adéquation avec leur ligne, mais leur façon de faire me gêne beaucoup....ce qui ne me fera pas renouveler mes achats de timbres.




User21714
Expert spécialisé

Re: Rythmes scolaires: Et si la grève partait de la base?

par User21714 le Sam 27 Sep 2014 - 20:49
forrester1 a écrit:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Donc, à part FO, qui a toujours rejeté la réforme ?

Le SNE, je crois.


Pour ma part, j'ai un souci avec FO, où du moins, avec la section de mon département. Je suis en totale adéquation avec leur ligne, mais leur façon de faire me gêne beaucoup....ce qui ne me fera pas renouveler mes achats de timbres.

SUD éduc s'y est opposé dès le début.




avatar
coindeparadis
Guide spirituel

Re: Rythmes scolaires: Et si la grève partait de la base?

par coindeparadis le Sam 27 Sep 2014 - 20:50
C'est le souci, j'ai eu à faire avec deux sections : mon académie d'origine et celle d'affectation. Et derrière la ligne directrice il y a des hommes qui l'appliquent plus ou moins. Dans le cas de mon académie d'affectation, c'était plutôt moins.
SNE je ne connais pas ...

_________________
Ne t'excuse jamais d'être ce que tu es. Gandhi
avatar
Normandyx
Neoprof expérimenté

Re: Rythmes scolaires: Et si la grève partait de la base?

par Normandyx le Sam 27 Sep 2014 - 21:04
forrester1 a écrit:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Donc, à part FO, qui a toujours rejeté la réforme ?

Le SNE, je crois.


le SNE qui a lancé il y a belle lurette une pétition pour le maintien raisonné de la semaine de 4 jours et qui était déjà pour lors des consultations Chatel

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
coindeparadis
Guide spirituel

Re: Rythmes scolaires: Et si la grève partait de la base?

par coindeparadis le Sam 27 Sep 2014 - 21:17
Je comprends mieux. Je connais le SNALC. Ce que je comprends moins, c'est que le SNALC dit s'adresser aussi aux PE, alors qu'il y a une branche spécifique : le SNE (? )

_________________
Ne t'excuse jamais d'être ce que tu es. Gandhi
avatar
Normandyx
Neoprof expérimenté

Re: Rythmes scolaires: Et si la grève partait de la base?

par Normandyx le Sam 27 Sep 2014 - 21:26
je crois que le SNALC fait partie de la même confédération syndicale de l'éducation nationale CSEN (Confédération syndicale de l'Éducation nationale) qui elle même fait partie de la FGAF Fédération générale autonome des fonctionnaires
le SNALC est normalement réservé aux lycées et collèges, mais quand il s'agit d'élections aux commissions administratives les candidats sont communs si j'ai bien compris, et quand il n'y a pas de candidat du SNE parce que peu représenté ou que certains craignent de se réclamer de ce syndicat, il n'y a pour représenter les enseignants, que des gens du SNALC.
may68
Neoprof expérimenté

Re: Rythmes scolaires: Et si la grève partait de la base?

par may68 le Dim 28 Sep 2014 - 10:31
inutile désormais d'attendre unr grève sur les rythmes !
De toute façon croyez vous que les PE qui ont obtenu les vendredis après midi (grâce au snuipp ) se mobiliseraient ???!!! Evil or Very Mad
avatar
Normandyx
Neoprof expérimenté

Re: Rythmes scolaires: Et si la grève partait de la base?

par Normandyx le Dim 28 Sep 2014 - 11:09
1 il n'y a pas de vendredi après midi obtenu "grâce au snuipp" dans mon département c'est une exception, les autres écoles travaillent le mercredi matin (plus rare le samedi par dérogation) et terminent entre 15h15 et 15h45 selon les aménagements, certains terminent même toujours à 16h30 avec une pause méridienne allongée.



2 je n'ai fait qu'une grève sur les rythmes, qui n'était pas à l'initiative du SNUIPP et encore moins de l'UNSA ou du SGEN CFDT, les parents s'en foutaient des rythmes, et nous passions pour ceux qui ne veulent pas bosser une demi journée de plus, certains trouvaient même que c'était "bien fait pour les enseignants" => aujourd'hui, qu'ils se démerdent avec leurs mômes à garder, leurs aménagements d'horaires personnels et leurs gamins imbuvables en fin de semaine pour cause de fatigue.


Personnellement, j'en ai ras le bol de faire des grèves pour rien et pour que mon salaire soit versé à la mairie pour organiser une garderie. Je ne fais pas plus grève pour les fermetures de postes, y compris dans mon école, et là, les parents qui chouinent contre les grèves "corporatistes" me reprochent de ne pas me "mobiliser" pour leur école.


3 on verra bien ce que donneront les élections professionnelles dans le primaire, mais j'ai plus que des doutes, entre les habitudes de vote pour ceux qui font comme s'ils géraient la carrière et les affectations des collègues, le vote par internet qui va rebuter bon nombre de collègues féminines qui sont déjà en délicatesse avec le matériel informatique et l'aquoibonisme qui pousse à l'abstention, il est fort probable que la plus grosse érosion affectera la participation et qu'après les "instits" ronchonneront devant leurs tisanes en salle des maitres.
may68
Neoprof expérimenté

Re: Rythmes scolaires: Et si la grève partait de la base?

par may68 le Dim 28 Sep 2014 - 11:18
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:1 il n'y a pas de vendredi après midi obtenu "grâce au snuipp" dans mon département c'est une exception, les autres écoles travaillent le mercredi matin (plus rare le samedi par dérogation) et terminent entre 15h15 et 15h45 selon les aménagements, certains terminent même toujours à 16h30 avec une pause méridienne allongée.



2 je n'ai fait qu'une grève sur les rythmes, qui n'était pas à l'initiative du SNUIPP et encore moins de l'UNSA ou du SGEN CFDT, les parents s'en foutaient des rythmes, et nous passions pour ceux qui ne veulent pas bosser une demi journée de plus, certains trouvaient même que c'était "bien fait pour les enseignants" => aujourd'hui, qu'ils se démerdent avec leurs mômes à garder, leurs aménagements d'horaires personnels et leurs gamins imbuvables en fin de semaine pour cause de fatigue.


Personnellement, j'en ai ras le bol de faire des grèves pour rien et pour que mon salaire soit versé à la mairie pour organiser une garderie. Je ne fais pas plus grève pour les fermetures de postes, y compris dans mon école, et là, les parents qui chouinent contre les grèves "corporatistes" me reprochent de ne pas me "mobiliser" pour leur école.


3 on verra bien ce que donneront les élections professionnelles dans le primaire, mais j'ai plus que des doutes, entre les habitudes de vote pour ceux qui font comme s'ils géraient la carrière et les affectations des collègues, le vote par internet qui va rebuter bon nombre de collègues féminines qui sont déjà en délicatesse avec le matériel informatique et l'aquoibonisme qui pousse à l'abstention, il est fort probable que la plus grosse érosion affectera la participation et qu'après les "instits" ronchonneront devant leurs tisanes en salle des maitres.

quand les exceptions concernent des villes comme Lyon et Marseille puis des centaines d'autres communes plus petites cela représente cela représente une grosse partie des collègues !
Et pour voter pour d'autres listes que SNUipp ou Unsa il faudrait déjà que d'autres listes puissent se monter mais les PE préfèrent râler devant leur tisane plutôt que de s'engager ... donc le snu restera majoritaire et pour leur contribution à l'obtention du vendredi je n'invente rien (voir Fenêtre sur Cours mai 2014 page 10 ou 11 c'est écrit noir sur blanc ! )
avatar
Normandyx
Neoprof expérimenté

Re: Rythmes scolaires: Et si la grève partait de la base?

par Normandyx le Dim 28 Sep 2014 - 11:48
si vous prenez pour argent comptant ce qu'affirme obtenir un syndicat dans son bulletin, vous n'avez pas fini d'avaler des couleuvres, lisez les bulletins de l'UNSA ou du SGEN c'est un festival. Ils vous envoient des avis de promotion bien avant l'administration comme si c'était eux qui vous avaient promu et font de même pour les mutations.

Ces organisations décalées ont été obtenues avant tout par les mairies qui ne pouvaient pas organiser des activités cohérentes et de qualité sur 45 minutes par jour (celles qui font sur 45 minutes font au mieux de la garderie à thème, pas des activités culturelles ou sportives de qualité).

Pour les autres listes, il ne tient qu'à vous de faire changer les choses, les cotisations syndicales sont largement défiscalisées et les syndicats en dehors des 2 gros machins ont besoin de candidats. On laissera les autres ronchonner devant leurs tisanes et faire leur grève témoignage une fois de temps en temps quand elles auront envie d'un jour de repos. Twisted Evil
may68
Neoprof expérimenté

Re: Rythmes scolaires: Et si la grève partait de la base?

par may68 le Dim 28 Sep 2014 - 18:00
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:si vous prenez pour argent comptant ce qu'affirme obtenir un syndicat dans son bulletin, vous n'avez pas fini d'avaler des couleuvres, lisez les bulletins de l'UNSA ou du SGEN c'est un festival. Ils vous envoient des avis de promotion bien avant l'administration comme si c'était eux qui vous avaient promu et font de même pour les mutations.

Ces organisations décalées ont été obtenues avant tout par les mairies qui ne pouvaient pas organiser des activités cohérentes et de qualité sur 45 minutes par jour (celles qui font sur 45 minutes font au mieux de la garderie à thème, pas des activités culturelles ou sportives de qualité).

Pour les autres listes, il ne tient qu'à vous de faire changer les choses, les cotisations syndicales sont largement défiscalisées et les syndicats en dehors des 2 gros machins ont besoin de candidats. On laissera les autres ronchonner devant leurs tisanes et faire leur grève témoignage une fois de temps en temps quand elles auront envie d'un jour de repos. Twisted Evil

ben c'est pas faute d'essayer mais on dirait que les gens sont mariés au snuipp ou bien ils ne veulent pas se syndiquer ( c'est bien connu ça sert à rien ) . Quant aux demi journées je maintiens que le rôle du snuipp a été primordial (c'est ce qu'ils ont négocié pour parer à la fronde des maires , Mr Sirh a appuyé Collomb le maire de Lyon pour obtenir ça sinon il lâchait le gvnt !
avatar
Normandyx
Neoprof expérimenté

Re: Rythmes scolaires: Et si la grève partait de la base?

par Normandyx le Dim 28 Sep 2014 - 19:01
ah oui, donc il essayait de sauver le gouvernement et la réforme qu'il avait réclamé avec la FCPE, vu comme ça oui.
avatar
Gryphe
Médiateur

Re: Rythmes scolaires: Et si la grève partait de la base?

par Gryphe le Dim 28 Sep 2014 - 20:18
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:le SNALC est normalement réservé aux lycées et collèges, mais quand il s'agit d'élections aux commissions administratives les candidats sont communs si j'ai bien compris, et quand il n'y a pas de candidat du SNE parce que peu représenté ou que certains craignent de se réclamer de ce syndicat, il n'y a pour représenter les enseignants, que des gens du SNALC.
Le SNALC syndique depuis avril 2012 dans le primaire également, en tout cas dans les départements non couverts par le SNE. Wink
avatar
coindeparadis
Guide spirituel

Re: Rythmes scolaires: Et si la grève partait de la base?

par coindeparadis le Dim 28 Sep 2014 - 20:35
Merci Gryphe, je comprends pourquoi le SNALC de mon département suit aussi les PE.

_________________
Ne t'excuse jamais d'être ce que tu es. Gandhi
Contenu sponsorisé

Re: Rythmes scolaires: Et si la grève partait de la base?

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum