Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Peinard
Niveau 10

Re: Rythmes scolaires: Et si la grève partait de la base?

par Peinard le Ven 29 Aoû 2014 - 17:18
Bigoudi a écrit:nous avons eu droit, pendant plusieurs mois, à la fermeture totale des écoles, en raison des événements que l'on sait .
Mais pour comparer, depuis combien d'années subissons-nous le mépris de certains?
avatar
InvitéBX
Niveau 4

Re: Rythmes scolaires: Et si la grève partait de la base?

par InvitéBX le Ven 29 Aoû 2014 - 17:23
Entièrement d'accord: il y a eu des progrès incontestables après 1968 , mais ajouter de la pagaille à notre situation actuelle, compte tenu de tous les paramètres, me semble tout à fait irréfléchi ...Vous êtes sans doute de jeunes profs, peut-être n'avez-vous pas enseigné dans les zones dites 'de non-droit' : moi, si et pendant 15 ans.
Certains n' y attendent rien d'autre qu'une brèche pour s'y engouffrer, et ce jour-là, républicain pourra s'accrocher de toutes ses forces à son pseudo, parce que la république qui lui est chère, et à moi aussi, risque d'y perdre des plumes.
Je maintiens que les risques de voir la situation déraper sont grands.
J'ai fait des dizaines de grèves, - j'y crois dans certaines circonstances- mais en ce moment, après analyse de la situation... ce n'est , à mon avis, pas le moment.
Maintenant chacun est libre, heureusement, d'agir comme il l'entend. J'admets parfaitement que vous ayez un autre avis que le mien.
avatar
InvitéBX
Niveau 4

Re: Rythmes scolaires: Et si la grève partait de la base?

par InvitéBX le Ven 29 Aoû 2014 - 17:26
@Peinard : oui, pensons à nos ego blessés, moquons-nous des dégâts collatéraux que risqueraient de subir les élèves et la nation.
avatar
sena
Niveau 8

Re: Rythmes scolaires: Et si la grève partait de la base?

par sena le Ven 29 Aoû 2014 - 17:31
Bigoudi a écrit:Entièrement d'accord: il y a eu des progrès incontestables après 1968 , mais ajouter de la pagaille à notre situation actuelle, compte tenu de tous les paramètres, me semble tout à fait irréfléchi ...Vous êtes sans doute de jeunes profs, peut-être n'avez-vous pas enseigné dans les zones dites 'de non-droit' : moi, si et pendant 15 ans.
Certains n' y attendent rien d'autre qu'une brèche pour s'y engouffrer, et ce jour-là, républicain pourra s'accrocher de toutes ses forces à son pseudo, parce que la république qui lui est chère, et à moi aussi, risque d'y perdre des plumes.
Je maintiens que les risques de voir la situation déraper sont  grands.
J'ai fait des dizaines de grèves, - j'y crois dans certaines circonstances- mais en ce moment, après analyse de la situation... ce n'est , à mon avis, pas le moment.
Maintenant chacun est libre, heureusement, d'agir comme il l'entend. J'admets parfaitement que vous ayez un autre avis que le mien.

Je pense qu'il faudra se bouger pour défendre notre dignité . Nous sommes avant tout des salariés .
Peinard
Niveau 10

Re: Rythmes scolaires: Et si la grève partait de la base?

par Peinard le Ven 29 Aoû 2014 - 17:40
Bigoudi a écrit:@Peinard : oui, pensons à nos ego blessés, moquons-nous des dégâts collatéraux que risqueraient de subir les élèves et la nation.
Et vous n'imaginez pas à quel point mon égo d'enseignant est surdimensionné... d'ailleurs c'est bien pour cette raison que j'ai choisi ce métier...
Bigoudi a écrit:J'ai fait des dizaines de grèves, - j'y crois dans certaines circonstances- mais en ce moment, après analyse de la situation... ce n'est , à mon avis, pas le moment.
Dans ce cas quel serait le bon moment? Celui où toute grève serait ignorée, comme les précédentes?
avatar
The Goon
Érudit

Re: Rythmes scolaires: Et si la grève partait de la base?

par The Goon le Ven 29 Aoû 2014 - 17:43
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
républicain a écrit:
Bigoudi a écrit:Vous jouez avec le feu: si la situation s'embrase, on vous aura prévenus.  

Etes-vous bien certain de pouvoir limiter votre protestation aux seuls  rythmes scolaires, de ne pas vous faire récupérer et manipuler par d'autres, et de  vous retrouver bien dans la panade, en plein chaos, dans quelques mois, parce que la situation vous aura échappé ? Chacun  voit bien qu'il ne suffira pas de grand-chose pour que ça explose.

Et alors? Le peuple n'est-il donc plus souverain?
Nous, pauvres petits Instits, soutiers de la République, méprisés de tous, sommes-nous responsables du chaos à venir?
Devrons-nous toujours courber l'échine, donnant ainsi l'exemple aux autres plébéiens de ce qui doit être fait devant nos maîtres du moment?
Pourquoi devrions-nous nous sentir plus responsables que ceux que nous avons élus et qui, en retour, nous méprisent copieusement?



Parce que vouloir être entendu par son ministre, c'est jouer avec le feu???? Vouloir protéger ses élèves des modes en matière de rythmes scolaires et lutter contre la destruction de l'école publique, c'est jouer avec le feu?



J'ajouterai que les premiers à jouer avec le feu c'est le gouvernement en ouvrant la boîte de la Pandore avec la réforme des rythmes, en l'alimentant avec des scandales comme celui de Cahuzac, en ne faisant l'inverse de la politiques économique et sociale pour laquelle ils ont été élus etc. furieux
avatar
doublecasquette
Devin

Re: Rythmes scolaires: Et si la grève partait de la base?

par doublecasquette le Ven 29 Aoû 2014 - 17:47
Bigoudi a écrit:Tu n'étais pas né en 1968, républicain ? nous avons eu droit, pendant plusieurs mois, à la fermeture totale des écoles, en raison des événements que l'on sait .
Evidemment, c'est un détail sans importance. Les leçons de l'Histoire, ça n'existe plus .

Allons ! Trois à quatre semaines et nous étions nées, parisiennes, écolière et collégienne, et filles d'un professeur de Paris X Nanterre. N'exagérons donc pas !

_________________
Pardon pour vous, pardon pour eux, pour le silence
Et les mots inconsidérés,
Pour les phrases venant de lèvres inconnues
Qui vous touchent de loin comme balles perdues,
Et pardon pour les fronts qui semblent oublieux.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Papote aussi par là : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
et là : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Et puis par là : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
The Goon
Érudit

Re: Rythmes scolaires: Et si la grève partait de la base?

par The Goon le Ven 29 Aoû 2014 - 17:50
Bigoudi a écrit:@Peinard : oui, pensons à nos ego blessés, moquons-nous des dégâts collatéraux que risqueraient de subir les élèves et la nation.

si nous avions un impact pareil ça se saurait ! Depuis combien de temps faisons-nous des grèves pour nos salaires, le RASED, sans obtenir ni satisfaction ni mettre le pays à feu et à sang ? :shock:

Les dégâts collatéraux seront subis par les élèves à cause de cette réforme, la nation en subira les conséquences aussi puisque les inégalités s'accroitront encore et une partie des voix ira au FN parce que les gens seront en colère de voir l'école publique devenir payante. Pas qu' à cause de ça mais ça jouera.No

Le FN est maintenant ancré même chez les enseignants, cette réforme ne va faire qu'amplifier le phénomène. Evil or Very Mad
avatar
gelsomina31
Grand Maître

Re: Rythmes scolaires: Et si la grève partait de la base?

par gelsomina31 le Ven 29 Aoû 2014 - 18:06
Bigoudi a écrit:Entièrement d'accord: il y a eu des progrès incontestables après 1968 , mais ajouter de la pagaille à notre situation actuelle, compte tenu de tous les paramètres, me semble tout à fait irréfléchi ...Vous êtes sans doute de jeunes profs, peut-être n'avez-vous pas enseigné dans les zones dites 'de non-droit' : moi, si et pendant 15 ans.
Certains n' y attendent rien d'autre qu'une brèche pour s'y engouffrer, et ce jour-là, républicain pourra s'accrocher de toutes ses forces à son pseudo, parce que la république qui lui est chère, et à moi aussi, risque d'y perdre des plumes.
Je maintiens que les risques de voir la situation déraper sont  grands.
J'ai fait des dizaines de grèves, - j'y crois dans certaines circonstances- mais en ce moment, après analyse de la situation... ce n'est , à mon avis, pas le moment.
Maintenant chacun est libre, heureusement, d'agir comme il l'entend. J'admets parfaitement que vous ayez un autre avis que le mien.
Renseigne-toi un peu, Bigoudi, avant de préjuger de notre âge et de nos parcours.
En 9 ans de carrière, je n'ai fait qu'un an dans une école d'un quartier privilégié et là encore la misère familiale et psy était très présente... Wink

Tu n'as pas tort concernant les anti-républicains qui saisissent déjà la moindre occasion pour allumer des feux mais ces "certains" dont ut parles sont autant dans les "quartiers défavorisés" que dans les "beaux quartiers". La loi sur le mariage pour tous les a fait sortir de leur tanière. La France est elle à feu et à sang? Je ne crois pas. Wink

_________________
Fear buildswalls.Hope builds bridges !
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
« De chacun selon ses forces, à chacun selon ses besoins. »
User21714
Expert spécialisé

Re: Rythmes scolaires: Et si la grève partait de la base?

par User21714 le Ven 29 Aoû 2014 - 18:19
@Bigoudi:

J'avoue ne pas comprendre ton raisonnement, voici le mien:

Je considère être en conflit social avec mon employeur, car je refuse absolument la disparition de la coupure du Mercredi, pour les élèves qui me sont confiés, mais aussi pour moi, salarié de la fonction publique. Je précise que j'aurais accepté de retourner travailler le Samedi sans aucune contestation...

La loi républicaine me permet d'être gréviste sous certaines conditions et c'est exactement ce que je compte faire, tout comme la loi républicaine permet à un gouvernement minoritaire dans l'opinion de gouverner en faisant l'exact contraire de ce pourquoi il a été élu grâce à des députés-godillots jusqu'aux élections suivantes.

Maintenant, si d'autres Français, mécontents de la politique suivie et désireux de se faire entendre, mettent le feu et que la situation s'envenime, eh bien, des élections anticipées auront lieu et la majorité décidera qui dirigera le pays pour la suite... Et si la majorité décide de mettre le FN au pouvoir, je continuerai à défendre mes intérêts et ceux de l'école tout en défendant la République.

Ton raisonnement me semble, désolé de te le dire, malsain:
Il faudrait mettre un couvercle sur toutes nos revendications en craignant un "pire" (je veux parler d'une révolution ou d'une arrivée de l'extrême-droite au pouvoir) qui, premièrement, n'est absolument pas écrit et, deuxièmement, est sans mesure avec la simple résolution d'un conflit social de cet ordre! Cela s'appelle tenter de culpabiliser les salariés qui tentent de se défendre. C'est exactement la ligne de la cfdt et de l'unsa depuis l'arrivée de Hollande au pouvoir.

Mais oui, je te l'accorde: la situation est explosive... A qui la faute?
avatar
coindeparadis
Guide spirituel

Re: Rythmes scolaires: Et si la grève partait de la base?

par coindeparadis le Ven 29 Aoû 2014 - 18:42
J'admire ton courage Républicain. Fais quand même attention à toi. D'autres (comme Jacques Risso) ce sont brûlé les ailes...

_________________
Ne t'excuse jamais d'être ce que tu es. Gandhi
avatar
gelsomina31
Grand Maître

Re: Rythmes scolaires: Et si la grève partait de la base?

par gelsomina31 le Ven 29 Aoû 2014 - 19:09
républicain a écrit:@Bigoudi:

J'avoue ne pas comprendre ton raisonnement, voici le mien:

Je considère être en conflit social avec mon employeur, car je refuse absolument la disparition de la coupure du Mercredi, pour les élèves qui me sont confiés, mais aussi pour moi, salarié de la fonction publique. Je précise que j'aurais accepté de retourner travailler le Samedi sans aucune contestation...

La loi républicaine me permet d'être gréviste sous certaines conditions et c'est exactement ce que je compte faire, tout comme la loi républicaine permet à un gouvernement minoritaire dans l'opinion de gouverner en faisant l'exact contraire de ce pourquoi il a été élu grâce à des députés-godillots jusqu'aux élections suivantes.

Maintenant, si d'autres Français, mécontents de la politique suivie et désireux de se faire entendre, mettent le feu et que la situation s'envenime, eh bien, des élections anticipées auront lieu et la majorité décidera qui dirigera le pays pour la suite... Et si la majorité décide de mettre le FN au pouvoir, je continuerai à défendre mes intérêts et ceux de l'école tout en défendant la République.

Ton raisonnement me semble, désolé de te le dire, malsain:
Il faudrait mettre un couvercle sur toutes nos revendications en craignant un "pire" (je veux parler d'une révolution ou d'une arrivée de l'extrême-droite au pouvoir) qui, premièrement, n'est absolument pas écrit et, deuxièmement, est sans mesure avec la simple résolution d'un conflit social de cet ordre! Cela s'appelle tenter de culpabiliser les salariés qui tentent de se défendre. C'est exactement la ligne de la cfdt et de l'unsa depuis l'arrivée de Hollande au pouvoir.

Mais oui, je te l'accorde: la situation est explosive... A qui la faute?
et merci pour ce message, Républicain.

_________________
Fear buildswalls.Hope builds bridges !
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
« De chacun selon ses forces, à chacun selon ses besoins. »
avatar
InvitéBX
Niveau 4

Re: Rythmes scolaires: Et si la grève partait de la base?

par InvitéBX le Sam 30 Aoû 2014 - 2:28
Je souhaite que vous réussissiez dans votre entreprise. La situation est explosive, ce n'est ni ta faute ni la mienne.(Je ne suis pas syndiquée). Wait and see...
User21714
Expert spécialisé

Re: Rythmes scolaires: Et si la grève partait de la base?

par User21714 le Sam 30 Aoû 2014 - 7:08
Bigoudi a écrit:Je souhaite que vous réussissiez dans votre entreprise. La situation est explosive, ce n'est ni ta faute ni la mienne.(Je ne suis pas syndiquée). Wait and see...

Dans le Primaire, nous n'en serions pas là si Peillon avait réellement écouté les instits sur le terrain au lieu de s'entendre en sous-marin avec 2 ou 3 organisations syndicales, certes représentatives, mais elles aussi déconnectées de ce même terrain.

La coupure du Mercredi permettait à tout le monde de recharger les batteries. Pour ma part, je ne serai pas malheureux: j'habite à 5 min à pied de l'école, je me lève de toutes façons le Mercredi pour 2 enfants collégiens, les élèves de mon village ainsi que les parents sont sympas et ce sera ma dernière année...

Mais je me mets à la place de mes jeunes collègues, ceux qui travaillent dans des quartiers difficiles (j'en ai connus), là où la tension nerveuse est constante, là où les récrés (qu'ils doivent surveiller) sont agitées (bagarres, insultes, bêtises diverses) et qui vont devoir pour la plupart se déplacer 5 jours de suite pour aucune augmentation. Ils vont être crevés au bout de 3 semaines de ce rythme et leur rendement pédagogique s'en ressentira.

C'est donc le devoir des "vieux" dont je fais partie de dénoncer cette réforme stupide, coûteuse et dangereuse pour l'école publique.
"Qui veut tuer son chien l'accuse de la rage..."
avatar
retraitée
Vénérable

Re: Rythmes scolaires: Et si la grève partait de la base?

par retraitée le Sam 30 Aoû 2014 - 10:25
Bravo à toi ;
NB : il n'est pas indispensable d'être syndiqué pour faire grève ! Il suffit qu'un préavis ait été déposé par un syndicat pour qu'on soit couvert.
may68
Neoprof expérimenté

Re: Rythmes scolaires: Et si la grève partait de la base?

par may68 le Sam 30 Aoû 2014 - 18:19
Un autre appel pour le décompte des 108h après ceux des sections 75 92 78 et 01 du snuipp
On aura peut être au moins ça car pour le reste je suis pessimiste

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
User21714
Expert spécialisé

Re: Rythmes scolaires: Et si la grève partait de la base?

par User21714 le Sam 30 Aoû 2014 - 18:38
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Un autre appel pour le décompte des 108h après ceux des sections 75 92 78 et 01 du snuipp
On aura peut être au moins ça car pour le reste je suis pessimiste

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Excellent, tout ça!
On avance, on avance... yesyes
avatar
PabloPE
Érudit

Re: Rythmes scolaires: Et si la grève partait de la base?

par PabloPE le Sam 30 Aoû 2014 - 18:42
républicain a écrit:
Bigoudi a écrit:Je souhaite que vous réussissiez dans votre entreprise. La situation est explosive, ce n'est ni ta faute ni la mienne.(Je ne suis pas syndiquée). Wait and see...

Dans le Primaire, nous n'en serions pas là si Peillon avait réellement écouté les instits sur le terrain au lieu de s'entendre en sous-marin avec 2 ou 3 organisations syndicales, certes représentatives, mais elles aussi déconnectées de ce même terrain.

La coupure du Mercredi permettait à tout le monde de recharger les batteries. Pour ma part, je ne serai pas malheureux: j'habite à 5 min à pied de l'école, je me lève de toutes façons le Mercredi pour 2 enfants collégiens, les élèves de mon village ainsi que les parents sont sympas et ce sera ma dernière année...

Mais je me mets à la place de mes jeunes collègues, ceux qui travaillent dans des quartiers difficiles (j'en ai connus), là où la tension nerveuse est constante, là où les récrés (qu'ils doivent surveiller) sont agitées (bagarres, insultes, bêtises diverses) et qui vont devoir pour la plupart se déplacer 5 jours de suite pour aucune augmentation. Ils vont être crevés au bout de 3 semaines de ce rythme et leur rendement pédagogique s'en ressentira.

C'est donc le devoir des "vieux" dont je fais partie de dénoncer cette réforme stupide, coûteuse et dangereuse pour l'école publique.
"Qui veut tuer son chien l'accuse de la rage..."

pompom

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]




"Et moi qui
me croyais tranquille pour un bout de temps avec mon chat brun."
avatar
Reine Margot
Demi-dieu

Re: Rythmes scolaires: Et si la grève partait de la base?

par Reine Margot le Sam 30 Aoû 2014 - 18:49
ceux qui mettent de l'huile sur le feu sont les gouvernements successifs.

Félicitations à Républicain pour son engagement.

_________________
Que le cul leur pèle, et que les bras leur raccourcissent!
avatar
Madame Mado
Niveau 8

Re: Rythmes scolaires: Et si la grève partait de la base?

par Madame Mado le Sam 30 Aoû 2014 - 18:50
républicain a écrit:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Un autre appel pour le décompte des 108h après ceux des sections 75 92 78 et 01 du snuipp
On aura peut être au moins ça car pour le reste je suis pessimiste

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Excellent, tout ça!
On avance, on avance... yesyes

J'espère, mais l'article date tout de même de mai.

_________________
mon blog artistique [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
may68
Neoprof expérimenté

Re: Rythmes scolaires: Et si la grève partait de la base?

par may68 le Sam 30 Aoû 2014 - 18:52
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
républicain a écrit:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Un autre appel pour le décompte des 108h après ceux des sections 75 92 78 et 01 du snuipp
On aura peut être au moins ça car pour le reste je suis pessimiste

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Excellent, tout ça!
On avance, on avance... yesyes

J'espère, mais l'article date tout de même de mai.

c'est vrai que malgré les réseaux sociaux , les moyens de communication par mails etc... j'hallucine de voir comme les infos circulent mal !
Lau75
Niveau 1

Re: Rythmes scolaires: Et si la grève partait de la base?

par Lau75 le Dim 31 Aoû 2014 - 16:41
@ republicain

Je partage tout à fait ton analyse.
Le SNUIPP et l'Unsa ne nous défendent pas, ils sont co-acteurs des décisions qui nuisent à l'école, aux élèves et aux enseignants.
Ne rien faire parce que le FN est à 15 %, ce n'est pas une solution. Des élections anticipées seraient finalement profitables : l'UMP afficherait clairement son projet de privatisation et le PS serait bien en difficulté pour nier que les réformes conduites n'étaient qu'un préalable et que finalement la politique menée est identique : elle poursuit la même logique économique à grand renfort de propagande.
User21714
Expert spécialisé

Re: Rythmes scolaires: Et si la grève partait de la base?

par User21714 le Mar 2 Sep 2014 - 20:52
Allez, c'est parti, ça fera 1 journée de moins sur le salaire...
Parents informés de ma grève du Mercredi et plutôt d'accord (pour les quelques-uns que j'ai vus à la sortie); élèves contents (on se met à leur place!)
Pas de Service Minimum d'Accueil, les élèves qui se présenteront seront accueillis dans les autres classes: ce n'est pas vraiment sympa pour mes collègues avec lesquels je m'entends très bien, j'en suis conscient.
Une AG intersyndicale va être organisée dans le Gard, semble-t-il, nous verrons bien...

En attendant, demain, on mange des pâtes et on aime ça! chevalier
avatar
Zenxya
Doyen

Re: Rythmes scolaires: Et si la grève partait de la base?

par Zenxya le Mar 2 Sep 2014 - 21:52
L'IEN a-t-il essayé de te joindre ou quelqu'un de l'inspection ?

_________________
Soyez résolus à ne plus servir, et vous voilà libres - La Boétie
La folie c’est faire toujours la même chose et s’attendre à un résultat différent - Albert Einstein
L'École est le lieu où l'on va s'instruire de ce que l'on ignore ou de ce que l'on sait mal pour pouvoir, le moment venu, se passer de maître - Jacques Muglioni
User21714
Expert spécialisé

Re: Rythmes scolaires: Et si la grève partait de la base?

par User21714 le Mar 2 Sep 2014 - 21:54
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:L'IEN a-t-il essayé de te joindre ou quelqu'un de l'inspection ?

Non, nous verrons en fin de semaine... lorsque j'enverrai la déclaration d'intention suivante.
avatar
Zenxya
Doyen

Re: Rythmes scolaires: Et si la grève partait de la base?

par Zenxya le Mar 2 Sep 2014 - 21:59
Encore une fois fleurs2 et trefle trefle
Tu as tout mon soutien.

_________________
Soyez résolus à ne plus servir, et vous voilà libres - La Boétie
La folie c’est faire toujours la même chose et s’attendre à un résultat différent - Albert Einstein
L'École est le lieu où l'on va s'instruire de ce que l'on ignore ou de ce que l'on sait mal pour pouvoir, le moment venu, se passer de maître - Jacques Muglioni
Contenu sponsorisé

Re: Rythmes scolaires: Et si la grève partait de la base?

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum