Polémique contre la phrase d'Antoine Compagnon :"On est un meilleur ouvrier si on a lu Montaigne ou Proust"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Polémique contre la phrase d'Antoine Compagnon :"On est un meilleur ouvrier si on a lu Montaigne ou Proust"

Message par John le Lun 25 Aoû 2014 - 22:19

Dans un entretien au FigaroVox, Antoine Compagnon avait déclaré, «on est un meilleur ouvrier si on a lu Montaigne ou Proust». Julien Suaudeau, à la fois écrivain et travailleur dans le bâtiment, lui répond. [...]

Sur les chantiers, j'ai travaillé avec des hommes très sympathiques, d'autres moins, comme dans n'importe quelle profession. Américains, Irlandais, Mexicains, Portoricains, Serbes, Roumains. Tous ou presque, une fois leur journée achevée, n'ont qu'une idée en tête: s'avachir devant la télévision, une bière bien fraîche aux lèvres, en ne pensant plus à rien. Quand on est debout depuis cinq heures du matin, quand on a le dos cassé, les mains usées jusqu'à la corde et l'âme parfois en miettes, parce que cet épuisement est le produit d'un effort qui a peu de chances d'être récompensé, on le sait, par un juste salaire, se lancer dans la Recherche ou les Essais ne saurait être une consolation raisonnable. Il y en a peut-être qui le font, oui ; mais sûrement pas dans le but d'être plus efficace à la tâche le lendemain.

Que peut bien nous dire M. Compagnon du travail physique et de l'usure qui est son prix, fatal plus souvent qu'on ne l'imagine, aujourd'hui encore? De quelle ubiquité sociale se pense-t-il investi pour asséner de telles généralités sur l'éducation de ce qu'on appelait jadis les classes laborieuses? Ce qu'il y a de triste dans les métiers du bâtiment, c'est que la charge de travail finit presque toujours par y avoir raison de l'aspiration à une vie meilleure, de la volonté de s'élever au-dessus de sa condition. Ceux qui y parviennent, envers et contre tout, sont animés par une énergie surhumaine, une vitalité qui n'a rien à voir avec leur connaissance des grands classiques. Quant aux autres, cette immense majorité qu'un personnage de la romancière italienne Elena Ferrante appelle les «plébéiens», ils se contentent de leur sort et endorment leurs douleurs devant des émissions dont les patriciens n'ont jamais entendu parler.
http://www.lefigaro.fr/vox/culture/2014/08/22/31006-20140822ARTFIG00335-les-declarations-d-antoine-compagnon-reflet-de-l-arrogance-de-nos-elites.php

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Polémique contre la phrase d'Antoine Compagnon :"On est un meilleur ouvrier si on a lu Montaigne ou Proust"

Message par Lornet le Lun 25 Aoû 2014 - 22:24

Pourquoi "ou" ? On est meilleur ouvrier si on a lu un des deux mais pas si on a lu les deux ? scratch

_________________
Ma nouvelle parue dans un recueil en faveur de Handicap International :  http://www.anywayeditions.com/…/decou…/je-tu-ils-nous-ebook/
Ma page pro Facebook : https://www.facebook.com/lectiole.blogspot.fr

Mon roman à paraître le 3 juillet 2017 :
Spoiler:

Lornet
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Polémique contre la phrase d'Antoine Compagnon :"On est un meilleur ouvrier si on a lu Montaigne ou Proust"

Message par Sylvain de Saint-Sylvain le Lun 25 Aoû 2014 - 22:31

Je me permets de citer le passage incriminé, pour la commodité du débat :

Le Figaro a écrit:Que peut-nous apprendre Montaigne aujourd'hui? Est-il toujours aussi moderne? En quoi?
Montaigne se pose des questions que les lecteurs du XXIe siècle se posent aussi. En lisant les Essais, ils apprennent quelque chose sur Montaigne, mais aussi sur eux-mêmes, quelque chose qu'ils ne soupçonnaient pas. Plus largement, je n'ai jamais pensé que la culture générale et la culture littéraire en particulier étaient incompatibles avec la formation professionnelle. La littérature permet de vivre mieux, mais aussi d'être plus efficace dans son métier, quel que soit ce métier. On est un meilleur architecte, plombier ou ouvrier si on a un peu de culture littéraire. Lire Montaigne introduit une distance nécessaire, critique, par rapport à toute activité.

Je ne trouve pas ça arrogant, mais je me demande aussi d'où il tire ce rapport entre la culture littéraire et le talent dans le métier qu'on exerce.

Pourquoi "ou" ? On est meilleur ouvrier si on a lu un des deux mais pas si on a lu les deux ?

Avec ou, ce n'est pas forcément l'un ou l'autre.

Sylvain de Saint-Sylvain
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Polémique contre la phrase d'Antoine Compagnon :"On est un meilleur ouvrier si on a lu Montaigne ou Proust"

Message par F.Lemoine le Lun 25 Aoû 2014 - 23:18

Je n'ai pas lu l'article en question, j'ai été attiré par le titre du fil. Pour moi, Antoine Compagnon (que j'ai eu la chance d'avoir eu comme professeur) est d'abord un lecteur d'une immense culture (grand spécialiste de Montaigne et de Proust notamment), un grand historien de la critique, un homme profondément humain et intelligent.
Je ne sais pas s'il a prononcé cette phrase, mais je vois ce qu'elle vise, et je pourrais dire une phrase semblable.

Freddie (fils d'ouvriers sans "culture")

_________________
"La vie est mêlée de traverses. Il est bon de s'y tenir sans cesse préparé." (Molière, Les Fourberies de Scapin).

F.Lemoine
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Polémique contre la phrase d'Antoine Compagnon :"On est un meilleur ouvrier si on a lu Montaigne ou Proust"

Message par PauvreYorick le Lun 25 Aoû 2014 - 23:21

Et ces guillemets, donc ? car une bonne partie de la question tient à eux, Freddie Smile

_________________
DISCUSSION, n. A method of confirming others in their errors.

PauvreYorick
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Polémique contre la phrase d'Antoine Compagnon :"On est un meilleur ouvrier si on a lu Montaigne ou Proust"

Message par User5899 le Lun 25 Aoû 2014 - 23:25

Quand j'étais apprenti bachelier, il y avait eu un sujet de français basé sur une phrase de Simone Weil disant que face aux ouvriers de la sidérurgie aux yeux criblés de paillettes de métal, elle n'avait pas pu lire les tomes de La Recherche qu'elle avait emportés.
Voilà.
Vous avez 4h Razz

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Polémique contre la phrase d'Antoine Compagnon :"On est un meilleur ouvrier si on a lu Montaigne ou Proust"

Message par F.Lemoine le Lun 25 Aoû 2014 - 23:28

@PauvreYorick a écrit:Et ces guillemets, donc ? car une bonne partie de la question tient à eux, Freddie Smile
Alors, j'enlève les guillemets sans hésitation.

F.Lemoine
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Polémique contre la phrase d'Antoine Compagnon :"On est un meilleur ouvrier si on a lu Montaigne ou Proust"

Message par PauvreYorick le Lun 25 Aoû 2014 - 23:30

@F.Lemoine a écrit:
@PauvreYorick a écrit:Et ces guillemets, donc ? car une bonne partie de la question tient à eux, Freddie Smile
Alors, j'enlève les guillemets sans hésitation.
À ta santé ! alatienne

_________________
DISCUSSION, n. A method of confirming others in their errors.

PauvreYorick
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Polémique contre la phrase d'Antoine Compagnon :"On est un meilleur ouvrier si on a lu Montaigne ou Proust"

Message par F.Lemoine le Lun 25 Aoû 2014 - 23:32

Cripure a écrit:Quand j'étais apprenti bachelier, il y avait eu un sujet de français basé sur une phrase de Simone Weil disant que face aux ouvriers de la sidérurgie aux yeux criblés de paillettes de métal, elle n'avait pas pu lire les tomes de La Recherche qu'elle avait emportés.
Voilà.
Vous avez 4h Razz

Quel mépris pour Proust ! Razz

_________________
"La vie est mêlée de traverses. Il est bon de s'y tenir sans cesse préparé." (Molière, Les Fourberies de Scapin).

F.Lemoine
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum