"Moi Président" : le livre-choc d'Arnaud Montebourg contre François Hollande - "Je me considère en cohabitation.".

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

"Moi Président" : le livre-choc d'Arnaud Montebourg contre François Hollande - "Je me considère en cohabitation.".

Message par John le Mer 27 Aoû 2014 - 17:58

Dans un livre à paraître le 10 septembre, Arnaud Montebourg critique sans retenue François Hollande alors qu’il était encore ministre de l’Economie. De quoi alimenter la thèse d'un départ orchestré.

Après le livre choc de Cécile Duflot sur son passage au gouvernement , voila donc la part de vérité d’Arnaud Montebourg. Les bonnes feuilles de la biographie de l’ancien ministre écrite par Valentin Spitz, à paraître le 10 septembre et intitulée "Moi, président", sont tout aussi acerbes à l’encontre de François Hollande que celles de son ancienne consoeur mais en plus elles jettent une lumière très crue sur le discours de Frangy-en-Bresse dimanche et le remaniement inattendu qu'il a occasionné. Les propos d'Arnaud Montebourg rapportés par le journaliste d'iTélé apparaissent en effet d'autant plus tranchants à l'encontre du chef de l'Etat qu'ils ont été émis par un ministre encore en exercice. "Hollande ment tout le temps. C’est pour ça qu’il est à 20% dans les sondages. Il ment. Il ment tout le temps, depuis le début", estime l'ancien ministre de l'Economie, écarté lundi par le Premier ministre Manuel Valls. Le décor est planté.

Au lendemain du remaniement ministériel post-municipales, début avril, Arnaud Montebourg décrit sans retenue ses rapports avec l’Élysée : «Depuis que je suis ministre de l’Économie, je ne vais plus discuter avec (François Hollande) à l’Élysée. Je passe mon temps à Matignon », relate-t-il dans le livre. « D’ailleurs j’ai donné instruction à mes équipes de ne plus aller à l’Élysée». Et de préciser : «J’ai des rapports minimalistes avec le président de la République. Je me considère en cohabitation. Le président de la République préside mais nous on fait», explique-t-il. «Avec François Hollande, on ne peut pas discuter, donc on ne discute plus. Ça ne sert à rien, les discussions avec lui sont inutiles. Sympathiques mais inutiles», ajoute-t-il encore le 27 juin à son biographe.

En savoir plus sur http://www.lesechos.fr/politique-societe/politique/0203725091199-moi-president-un-livre-qui-accredite-la-these-dun-depart-orchestre-1036108.php?Rprqjpyeb0Xbo74m.99

Mais ils ont tous perdus la tête, au gouvernement ? heu

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum