Absurdités : A Créteil, des stagiaires doivent s'inscrire à un "AEU Stagiaire" qui n'existe pas ou à un DU Stagiaire qui n'existe pas encore.

Page 4 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Absurdités : A Créteil, des stagiaires doivent s'inscrire à un "AEU Stagiaire" qui n'existe pas ou à un DU Stagiaire qui n'existe pas encore.

Message par COCOaine le Mar 2 Sep 2014 - 20:22

Faut aller au secrétariat de l'ESPE Smile

Certains de mes collègues ont déja récupérer le dossier ^^

COCOaine
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Absurdités : A Créteil, des stagiaires doivent s'inscrire à un "AEU Stagiaire" qui n'existe pas ou à un DU Stagiaire qui n'existe pas encore.

Message par Pedro Cordoba le Mar 2 Sep 2014 - 20:39

La lettre de Bonnafous est une simple lettre. Elle n'a aucune valeur juridique. L'exigence d'un DU est totalement illégale, tout le monde le sait et c'est pourquoi cette disposition n'est pas parue au BO. L'astuce des Espé, c'est de faire croire que c'est obligatoire à des stagiaires, totalement déboussolés par des informations contradictoires. On ne peut pas les obliger à s'inscrire. Mais s'ils le font d'eux-mêmes on ne peut pas non plus le leur interdire, bien sûr. Pourquoi interdirait-on à qui que ce soit de passer tel ou tel nouveau diplôme. C'est ça la ruse et le mensonge : prendre les stagiaires de court, avant qu'ils aient pu réagir et mettre tout le monde devant le fait acccompli. Mais la résistance s'organise. Voir par exemple ce copié-collé tiré d'un groupe Facebook (stagiaires en espagnol).

Jesús R. L. Les responsables de l'Espé... Tout ce qu'ils veulent, c'est que tout le monde s'inscrive à LEUR mastère!
Yesterday at 8:28pm · Like · 1
Lowik Bsp J'en suis à me dire qu'il leur faudrait une mauvaise publicité en contactant les médias, ou alors une démission collective pour les mettre devant le fait accompli... C'est désolant quand on a fait toutes ces études pour faire le métier pour lequel on a une vraie vocation
14 hrs · Like · 4
Fabian P. coucou j'ai moi aussi l'ombre d'un deuxième master 2 et d'un deuxième mémoire qui me plane au-dessus de la tête. Ce n'est pas normal! J'ai donc contacté aujourd'hui l'antenne locale du snes (syndicat). Donc si j'ai un conseil c'est de ne rester sur facebook et dans son coin, faites remonter, parlez-en aux gens dans la même situation!!!!! Parlez-en aux syndicats pour qu'un mouvement national d'opposition se mette en place! J'ai cru comprendre qu'une assemblée allait se tenir en début de semaine prochaine. Donc plus l’écho sera fort mieux ce sera.

Pedro Cordoba
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Absurdités : A Créteil, des stagiaires doivent s'inscrire à un "AEU Stagiaire" qui n'existe pas ou à un DU Stagiaire qui n'existe pas encore.

Message par Naoo le Mar 2 Sep 2014 - 22:57

Du coup on s'inscrit ou pas ? C'est vrai cette histoire comme quoi on sera pas payé si on s'inscrit pas ? (Petite phrase lancée par notre "formateur ESPE"...). C'est où que vous avez récupéré ce dossier ? Bonneuil ? Moi j'ai essayé par internet et il n'y a toujours pas de DU 2nd degré.

_________________
2016-2017 : TZR lycée - 7 classes, 3 niveaux.
2015-2016 : TZR collège/lycée - 7 classes, 5 niveaux.
2014-2015 : stagiaire lycée - 2 classes, 2 niveaux.

Naoo
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Absurdités : A Créteil, des stagiaires doivent s'inscrire à un "AEU Stagiaire" qui n'existe pas ou à un DU Stagiaire qui n'existe pas encore.

Message par faer le Mar 2 Sep 2014 - 23:02

@Naoo a écrit:Du coup on s'inscrit ou pas ? C'est vrai cette histoire comme quoi on sera pas payé si on s'inscrit pas ? (Petite phrase lancée par notre "formateur ESPE"...). C'est où que vous avez récupéré ce dossier ? Bonneuil ? Moi j'ai essayé par internet et il n'y a toujours pas de DU 2nd degré.

Sympa l'ambiance. scratch

faer
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Absurdités : A Créteil, des stagiaires doivent s'inscrire à un "AEU Stagiaire" qui n'existe pas ou à un DU Stagiaire qui n'existe pas encore.

Message par Naoo le Mar 2 Sep 2014 - 23:15

@faer a écrit:
@Naoo a écrit:Du coup on s'inscrit ou pas ? C'est vrai cette histoire comme quoi on sera pas payé si on s'inscrit pas ? (Petite phrase lancée par notre "formateur ESPE"...). C'est où que vous avez récupéré ce dossier ? Bonneuil ? Moi j'ai essayé par internet et il n'y a toujours pas de DU 2nd degré.

Sympa l'ambiance. scratch

T'as vu ça ! Sur le coup personne a relevé, mais ça va juste s'ajouter à la liste des rumeurs diverses et variées.
Pendant l'AG de pré-rentrée, le chef de file SNES du lycée y est allé de sa petite diatribe sur l'ESPE, en racontant qu'on nous obligeait à payer pour s'inscrire (autre rumeur infondée celle-là). C'était sympa.

_________________
2016-2017 : TZR lycée - 7 classes, 3 niveaux.
2015-2016 : TZR collège/lycée - 7 classes, 5 niveaux.
2014-2015 : stagiaire lycée - 2 classes, 2 niveaux.

Naoo
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Absurdités : A Créteil, des stagiaires doivent s'inscrire à un "AEU Stagiaire" qui n'existe pas ou à un DU Stagiaire qui n'existe pas encore.

Message par Pedro Cordoba le Mer 3 Sep 2014 - 1:42

D'après la lettre de Bonnafous, les frais d'inscription seraient pris en charge par le ministère. Il n'y a pas à s'inquiéter pour cela. Mais à un moment on a pu croire de bonne foi le contraire. Assez logique puisqu'il n'y a jamais eu de texte officiel. Chacun a donc pu délirer dans son coin. Il n'en reste pas moins que l'inscription en M2 Meef ne peut en aucun cas être obligatoire. Ni non plus l'inscription dans un DU qui n'existe pas et qui de toute façon ne pourrait pas être reconnu par le rectorat. Car le plus grotesque dans cette histoire est que les DU ne sont, par définition, pas reconnus par l'Etat. On ne voit donc pas comment un recteur - qui est un représentant de l'Etat - pourrait exiger l'obtention d'un diplôme qui n'est pas reconnu par l'Etat. Il est par ailleurs explicitement interdit aux universités d'exiger un DU pour valider un diplôme officiel. Tout cela est extravagant.

Mais Bonnafous a l'habitude de ce genre de comportement. Voir sa "fiche" Wikipedia :

"En tant que directrice de la DGESIP, Simone Bonnafous a envoyé plusieurs lettres à des directeurs d'université, leur demandant d'orienter leur politique, leur organisation et leur action. L'esprit de ces lettres a été perçu comme contraire au principe d'indépendance des universités, et elles ont été critiquées largemement. De plus, certaines des mesures suggérées par ces lettres se situent en dehors de la loi, et ont été critiquées comme "illégales"".

Voir aussi le blog d'un universitaire sur Mediapart :
http://blogs.mediapart.fr/blog/pascal-maillard/160514/neoliberalisme-autoritaire-et-democratie-universitaire

Pedro Cordoba
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Absurdités : A Créteil, des stagiaires doivent s'inscrire à un "AEU Stagiaire" qui n'existe pas ou à un DU Stagiaire qui n'existe pas encore.

Message par cassy88 le Mer 10 Sep 2014 - 12:28

@Pedro Cordoba a écrit:La lettre de Bonnafous est une simple lettre. Elle n'a aucune valeur juridique. L'exigence d'un DU est totalement illégale, tout le monde le sait et c'est pourquoi cette disposition n'est pas parue au BO. L'astuce des Espé, c'est de faire croire que c'est obligatoire à des stagiaires, totalement déboussolés par des informations contradictoires. On ne peut pas les obliger à s'inscrire. Mais s'ils le font d'eux-mêmes on ne peut pas non plus le leur interdire, bien sûr. Pourquoi interdirait-on à qui que ce soit de passer tel ou tel nouveau diplôme. C'est ça la ruse et le mensonge : prendre les stagiaires de court, avant qu'ils aient pu réagir et mettre tout le monde devant le fait acccompli. Mais la résistance s'organise. Voir par exemple ce copié-collé tiré d'un groupe Facebook (stagiaires en espagnol).

Malheureusement si on veut être titularisé en fin d'année, il faut le feu vert des formateurs de l'ESPE ce qui revient bien à nous forcer à nous inscrire!

Toutes les personnes que je côtoient en formation sont dégoutées mais personnes n'ose se plaindre de peur de se faire saquer. Lorsque certains courageux en journée de formation ont osé critiquer la maquette du DU et son contenu face à un formateur, on s'est vite fait remettre à notre place.

Si quelqu'un a la solution pour qu'on arrête de nous prendre pour des c*** je suis preneuse!

cassy88
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Absurdités : A Créteil, des stagiaires doivent s'inscrire à un "AEU Stagiaire" qui n'existe pas ou à un DU Stagiaire qui n'existe pas encore.

Message par Pedro Cordoba le Mer 10 Sep 2014 - 12:51

Vous pouvez essayer de faire intervenir les syndicats. Insister sur le fait que l'Etat (les rectorats, c'est l'Etat) ne peut exiger l'obtention d'un diplôme dont la principale caractéristique est de ne pas être reconnu par l'Etat. C'est une monstruosité juridique.

Pedro Cordoba
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Absurdités : A Créteil, des stagiaires doivent s'inscrire à un "AEU Stagiaire" qui n'existe pas ou à un DU Stagiaire qui n'existe pas encore.

Message par cassy88 le Mer 10 Sep 2014 - 13:31

Le problème c'est qu'on nous a bien précisé que l'on n'est pas obligé de la valider puisque cela ne fait pas partie des modalités de titularisation mais en même temps on a besoin de l'avis favorable de nos formateurs pour être titularisé. Ce qui revient à dire qu'on DOIT s'inscrire pour suivre la soi disant formation et donc les contrôles continus qui vont avec on est forcé de les passer aussi.

_________________
I'm a lady, but when I'm mad, I'm an evil sadistic demon spawned bitch from hell that'll make you wish you were never born... And when I'm happy, I bake cookies and shit.

cassy88
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Absurdités : A Créteil, des stagiaires doivent s'inscrire à un "AEU Stagiaire" qui n'existe pas ou à un DU Stagiaire qui n'existe pas encore.

Message par Pedro Cordoba le Mer 10 Sep 2014 - 17:05

Oui, c'est apparemment la parade que ces gens-là ont trouvé pour faire face à des recours en Tribunal administratif.

Mais on ne voit pas pourquoi on serait obligé de passer des contrôles continus correspondant à des modules qu'on ne doit pas valider. La seule chose qui reste c'est le chantage à la non-titularisation comme au bon temps des IUFM. Intimidations, menaces, le tout en catimini et sans jamais dire les choses en face. Jamais un prof, un vrai prof, n'a eu recours à des moyens aussi sordides. Ces gens-là sont nuls et conscients de l’être. Si ce n’est pas le cas, ils ne seraient pas obligés d’agir avec tant de bassesse pour obliger les étudiants à assister à leurs cours. Depuis le début des IUFM, il y a 25 ans, le jugement des stagiaires a toujours été le même : nul de chez nul, ennui et vacuité, du bourrage de crâne, du temps perdu. Il y a des exceptions, bien sûr, il y a toujours des exceptions. Mais elles sont ultra-minoritaires.

La résistance individuelle n’est pas de mise car ces gens-là sont suffisamment immoraux et indignes pour se venger en refusant la titularisation. Mais l’action syndicale devrait quand même être possible en s’appuyant sur des arguments légaux : avec quel statut est-on inscrit dans ces diplômes de pacotille ? si c’est comme étudiant à part entière, il faut des évaluations et des notes (de partiels, d’examens) ; si c’est comme auditeur libre, il n’y a ni partiels ni examens ni contrôles d’aucune sorte. Je ne pense pas qu’il y ait un statut intermédiaire. Je ne suis pas juriste mais ce sont là des choses que les syndicats devraient savoir. Evidemment, il ne faut pas s’adresser au SGEN mais plutôt au SNES et surtout à FO et au SNALC sans oublier la CGT-FERC. Aller les voir à leurs permanences, leur envoyer des mails. Faire jouer la concurrence entre syndicats. Pour les agrégés voir aussi la Société des agrégés et le Syndicat des agrégés (SAGES). Il y a aussi les campagnes d’image auxquelles tous les politiciens sont sensibles – et ces gens-là sont des politiciens. Rien à attendre des grands journaux nationaux (Le Monde, Libé and Co). Mais la presse locale est friande de ce genre d’affaires. Ne pas hésiter à aller voir les journalistes, à leur remettre des pétitions, à leur proposer une interview avec 4 ou 5 stagiaires n’ayant pas froid aux yeux, leur demander d’anonymer les réponses, à cause justement des menaces de représailles, photos floutés, etc., c’est excellent pour la mise en scène et plus il y a de mise en scène, mieux c’est en termes de marketing. Ne pas oublier, bien évidemment, les réseaux sociaux, Facebook, Google+, twiter, etc. Bref, leur rendre la vie impossible jusqu’à ce qu’ils finissent par trouver que le jeu n’en vaut pas la chandelle.

Pedro Cordoba
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Absurdités : A Créteil, des stagiaires doivent s'inscrire à un "AEU Stagiaire" qui n'existe pas ou à un DU Stagiaire qui n'existe pas encore.

Message par Philomèle le Mer 10 Sep 2014 - 17:31

@Pedro Cordoba a écrit:Oui, c'est apparemment la parade que ces gens-là ont trouvé pour faire face à des recours en Tribunal administratif.

Mais on ne voit pas pourquoi on serait obligé de passer des contrôles continus correspondant à des modules qu'on ne doit pas valider. La seule chose qui reste c'est le chantage à la non-titularisation comme au bon temps des IUFM. Intimidations, menaces, le tout en catimini et sans jamais dire les choses en face. Jamais un prof, un vrai prof, n'a eu recours à des moyens aussi sordides. Ces gens-là sont nuls et conscients de l’être. Si ce n’est pas le cas, ils ne seraient pas obligés d’agir avec tant de bassesse pour obliger les étudiants à assister à leurs cours. Depuis le début des IUFM, il y a 25 ans, le jugement des stagiaires a toujours été le même : nul de chez nul, ennui et vacuité, du bourrage de crâne, du temps perdu. Il y a des exceptions, bien sûr, il y a toujours des exceptions. Mais elles sont ultra-minoritaires.

La résistance individuelle n’est pas de mise car ces gens-là sont suffisamment immoraux et indignes pour se venger en refusant la titularisation. Mais l’action syndicale devrait quand même être possible en s’appuyant sur des arguments légaux : avec quel statut est-on inscrit dans ces diplômes de pacotille ? si c’est comme étudiant à part entière, il faut des évaluations et des notes (de partiels, d’examens) ; si c’est comme auditeur libre, il n’y a ni partiels ni examens ni contrôles d’aucune sorte. Je ne pense pas qu’il y ait un statut intermédiaire. Je ne suis pas juriste mais ce sont là des choses que les syndicats devraient savoir. Evidemment, il ne faut pas s’adresser au SGEN mais plutôt au SNES et surtout à FO et au SNALC sans oublier la CGT-FERC.  Aller les voir à leurs permanences, leur envoyer des mails. Faire jouer la concurrence entre syndicats. Pour les agrégés voir aussi la Société des agrégés et le Syndicat des agrégés (SAGES). Il y a aussi les campagnes d’image auxquelles tous les politiciens sont sensibles – et ces gens-là sont des politiciens. Rien à attendre des grands journaux nationaux (Le Monde, Libé and Co). Mais la presse locale est friande de ce genre d’affaires. Ne pas hésiter à aller voir les journalistes, à leur remettre des pétitions, à leur proposer une interview avec 4 ou 5 stagiaires n’ayant pas froid aux yeux, leur demander d’anonymer les réponses, à cause justement des menaces de représailles, photos floutés, etc., c’est excellent pour la mise en scène et plus il y a de mise en scène, mieux c’est en termes de marketing. Ne pas oublier, bien évidemment, les réseaux sociaux, Facebook, Google+, twiter, etc.  Bref, leur rendre la vie impossible jusqu’à ce qu’ils finissent par trouver que le jeu n’en vaut pas la chandelle.  

Pedro, vous partez du principe que le dispositif mis en place est malveillant. Quelque chose comme un rapport de forces et un jeu d'intimidation qui s'exercerait arbitrairement sur les stagiaires.

On peut adopter un point de vue plus modéré et détendu : l'employeur demande simplement à ses nouveaux employés de se former à leur nouveau métier.

Je ne vois pas ce qui vous permet de dire que la formation dispensée par les ESPE (ce ne sont plus les IUFM, le personnel n'est pas le même) ne saurait être instructive. Il y aura des éléments utiles. Peut-être pas tout et tout le temps, certes, les formateurs ne se prennent pas pour Dieu.

La situation des capésiens jetés dans le bain à 18 h de cours sans formation était critique. Tous les stagiaires déploraient alors l'absence de transition entre la vérification du savoir disciplinaire au concours et la situation d'enseignement en classe. Le rétablissement de la formation est une chose raisonnable et saine. On peut toujours discuter du contenu.

Pour le reste, nul ne saurait dénier aux stagiaires un esprit critique. Cela me semble être un outillage suffisant pour suivre cette formation sans séquelle intellectuelle.

Philomèle
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Absurdités : A Créteil, des stagiaires doivent s'inscrire à un "AEU Stagiaire" qui n'existe pas ou à un DU Stagiaire qui n'existe pas encore.

Message par Pedro Cordoba le Mer 10 Sep 2014 - 20:47

Je suis en effet persuadé que le dispositif est malveillant. Les témoignages sur le forum sont exactement les mêmes que j'ai entendus pendant toute la durée de vie des IUFM : intimidation, menaces, chantage à la titularisation.

L'employeur ne demande rien du tout. Ou alors, pour le dire autrement, ça dépend des hauts-fonctionnaires qui tiennent les rênes : à l'époque de Darcos-Chatel on demandait une chose parce que c'était Philippe Court qui commandait. Aujourd'hui on en demande une autre parce que c'est Simone Bonnefous. S'il y avait une vraie "demande de l'employeur", cela aurait été publié au BO. Or ce n'est pas le cas. C'est un pur acte d'autoritarisme. Avez-vous lu les critiques de la politique de Bonnefous sur mon blog (pas seulement les miennes, celles de Sauvons l'université entre autres et même de Wikipedia), de la façon qu’elle a de gouverner par lettres de cachet en marge de la loi ?
http://pedrocordoba.blog.lemonde.fr/2014/09/06/les-espe-et-la-generale-alcazar-caramba-encore-rate/

Vous parlez des stagiaires à 18 heures. Une enquête approfondie avait été faite (par l’IGAEN je crois) en 2011. Tous se plaignaient d’une surcharge de travail. Tous (ou presque) n’avaient que des éloges pour le travail des tuteurs. Et tous (ou presque) disaient que les formations IUFM, même réduites à la portion congrue, étaient une imposture et une perte de temps. Lisez ce qui se dit ici même sur les Espé : c’est du pareil au même.

Vous dites que ce ne sont pas les mêmes personnes. Bien sûr que si. Du moins en ce qui concerne les titulaires, qui sont les pires. Ceux qui ont un rapport avec le terrain (type PMF) gardent davantage les pieds sur terre, ce sont eux qui sont le plus à l’écoute des stagiaires. Mais les autres sont toujours là. Que voulez-vous qu’on en ait fait ? Ils ne peuvent pas être renvoyés dans leur corps d’origine puisqu’ils sont titulaires de leurs postes. Et ce sont eux qui commandent dans les masters (et les DU s’ils sont finalement montés). Ce sont eux qui veulent des étudiants captifs dans leurs cours.

Personne ne conteste la formation pratique (suivi de stage) des futurs enseignants même s’ils ont déjà un master. Ce qui est contesté c’est l’obligation d’assister à des « formations » qui correspondent au master et dont les titulaires d’un diplôme à Bac+5 sont légalement dispensés.

Cela dit, je suis aussi convaincu de votre entière bonne foi. J’ai toujours lu avec attention vos messages et ce sont des choses que l’on sent d’emblée sans aucun risque de se tromper. Je voulais vous le dire depuis longtemps. Chose faite désormais. J'espère que vous finirez par ouvrir les yeux et que vous comprendrez que vous êtes tombée dans un panier de crabes.

Pedro Cordoba
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Absurdités : A Créteil, des stagiaires doivent s'inscrire à un "AEU Stagiaire" qui n'existe pas ou à un DU Stagiaire qui n'existe pas encore.

Message par Pedro Cordoba le Mer 10 Sep 2014 - 22:44

Je viens de recevoir à l'instant la lettre des syndicats de la FSU à Najat V-B. Espérons que cela aura quelque résultat.

Pedro Cordoba
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Absurdités : A Créteil, des stagiaires doivent s'inscrire à un "AEU Stagiaire" qui n'existe pas ou à un DU Stagiaire qui n'existe pas encore.

Message par faer le Mer 10 Sep 2014 - 23:42

Si c'est aussi efficace que pour le problème de l'affectation des stagiaires mentionné en début de texte, ça n'ira pas bien loin. Le fond reste le même, la FSU martèle depuis des mois pour obtenir une concertation avec le ministère sur la formation des enseignants en général (place du concours, etc). Mais bon, sait-on jamais.

faer
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Absurdités : A Créteil, des stagiaires doivent s'inscrire à un "AEU Stagiaire" qui n'existe pas ou à un DU Stagiaire qui n'existe pas encore.

Message par ycombe le Jeu 11 Sep 2014 - 7:10

@faer a écrit:Si c'est aussi efficace que pour le problème de l'affectation des stagiaires mentionné en début de texte, ça n'ira pas bien loin.
Ça ne peut pas aller loin puisque le ministère ne va pas reconnaître qu'il a fait erreur sur erreur dans ce dossier. Je ne suis pas tout à fait convaincu que tout ça soit involontaire. Le but est probablement de remplacer le concours par un diplôme permettant d'être recruté directement par le CdE, la situation désastreuse de pas mal de stagiaires et le n'importe quoi au niveau des reçus-collés pourraient permettre de gripper suffisamment le concours pour y parvenir. Le seul frein est le manque d'enseignant à prévoir en zone difficile.


_________________
Ronin : "A un moment il faut dire stop au n'importe quoi".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".

ycombe
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Absurdités : A Créteil, des stagiaires doivent s'inscrire à un "AEU Stagiaire" qui n'existe pas ou à un DU Stagiaire qui n'existe pas encore.

Message par Philomèle le Jeu 11 Sep 2014 - 9:27

Théorie du complot ? Bof...

En revanche, il est tout à fait certain que l'application de la réforme a été excessivement précipitée. Les établissements ont su en février 2013 qu'ils devaient mettre en place la formation, pour une ouverture du master à marche forcée en septembre 2013... C'était tout bonnement infaisable. Par ailleurs, au cours de l'année 2013-2014, nous avons attendu les éléments de cadrage du ministère sans être en mesure de répondre aux questions des étudiants. Et cela continue... C'est de l'absurdité administrative, plus que de la malveillance.

Je situerais plutôt le problème du côté du culte de l'innovation : réformer pour laisser son nom, pour brasser du vent, etc. et casser tout ce qui marche. Certes, en l'occurrence, il n'y avait plus de formation en alternance, il me semble incontestablement bon de l'avoir rétablie. Mais depuis la succession de réformes à partir de 2009, bien des collègues ont cessé d'essayer de comprendre et ont décroché. Et les zélés qui tentent de faire en sorte que ça marche s'épuisent. D'où aussi l'inquiétude des étudiants et le manque de confiance envers l'institution : c'est compréhensible.

C'est dommage, parce que le ministère a réellement mis de l'argent dans cette réforme : l'entrée dans le métier est avancée d'un an, le contrat est un mi-temps payé temps plein. Dans le contexte d'"austérité" néolibérale, l'effort est notable.

Philomèle
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Absurdités : A Créteil, des stagiaires doivent s'inscrire à un "AEU Stagiaire" qui n'existe pas ou à un DU Stagiaire qui n'existe pas encore.

Message par Pedro Cordoba le Jeu 11 Sep 2014 - 11:26

D'accord avec Philomèle sur la théorie du complot. Il n'y a pas de complot visant à supprimer les concours. Mais cela peut être la conséquence non voulue des réformes en cours. La réforme Darcos avait un objectif budgétaire : supprimer 3/4 des postes des stagiaires. La réforme Peillon a un objectif idéologique : créer des facultés d'éducation délivrant des masters pour faire plaisir aux scientologues de l'éducation, tout-puissants dans l'appareil PS. Lorsqu'on poursuit un objectif unique et que l'on prend les mesures visant cet objectif, on a tendance à négliger toutes les conséquences collatérales (effets non-voulus et effets pervers). C'est un phénomène qui a été étudié en détail sur des centaines et des milliers d'exemples. Mais les politiciens n'en tiennent aucun compte : ils ont leurs objectifs et advienne que pourra.

La malveillance ne se trouve pas du côté des promoteurs de la réforme. Elle est définitoire de l'attitude des formateurs des Espé, qui le faisaient déjà du temps des IUFM : menaces de représailles et chantage à la titularisation pour obliger les stagiaires à assister aux cours.

Le ministère a mis de l'argent pour satisfaire sa clientèle électorale et ses faire-valoir médiatiques (journalistes du Monde, du Nouvel Obs et compagnie). Opération de marketing politique : on achète des voix, c'est aussi simple que ça. Mais la déconfiture est telle sur d'autres secteurs que cela ne servira à rien. La victoire de Marine Le Pen au premier tour des présidentielles semble pour le moment acquise.

Pedro Cordoba
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Absurdités : A Créteil, des stagiaires doivent s'inscrire à un "AEU Stagiaire" qui n'existe pas ou à un DU Stagiaire qui n'existe pas encore.

Message par barèges le Jeu 11 Sep 2014 - 12:17

Aujourd'hui, je ne sais pas. Mais la question s'était très sérieusement posée quand la réforme de la masterisation, sous la droite, est passée. Le passage des anciennes maquettes de CAPES aux premières propositions ministérielles faisait vraiment penser à une suppression douce des concours, voués à se fondre dans l'évaluation du master. Je me souviens que dans le même temps on entendait parler de suppression de l'agrégation externe et d'évaluation (à terme recrutement ?) par les chefs d'établissement des professeurs titulaires du master avec une UE "CAPES". Ces premières maquettes avaient été "améliorées" par les universitaires, avec le maintien d'un certain nombre d'épreuves ou sous-épreuves à contenu "disciplinaire". Je veux bien que la gauche soit moins "malveillante", mais c'est tout de même sous sa législature que le CAPES ressemble le plus à ces propositions abandonnées en 2010.

barèges
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Absurdités : A Créteil, des stagiaires doivent s'inscrire à un "AEU Stagiaire" qui n'existe pas ou à un DU Stagiaire qui n'existe pas encore.

Message par Pedro Cordoba le Jeu 11 Sep 2014 - 12:53

Distinguons. Il y a depuis très longtemps des partisans de la suppression des concours. L'un des derniers à avoir clairement pris position en ce sens est Boissinot. Mais je ne crois pas que la réforme de la mastérisation ait poursuivi cet objectif.

Darcos briguait le poste de premier ministre et il avait imaginé que pour continuer à supprimer des postes sans provoquer une émeute des parents le plus simple était le passage des stagiaires à 18 heures (probablement un conseil de Philippe Court).

D'autres choses se greffèrent là-dessus. C'est toujours comme ça la politique, les choses se greffent les unes sur les autres, les gens poursuivent des objectifs différents mais se rencontrent sur telle ou telle mesure, qui finit par provoquer des conséquences que personne ne voulait vraiment, etc. Certains croient deviner une logique à l’œuvre dans cet embrouillamini : telle est l’origine de toutes les théories du complot. Ce qui s’est greffé sur la mastérisation, c’est la réforme des épreuves du CAPES : une demande répétée de la CDIUFM, du SGEN, de l’UNSA, etc. Ils savaient failli arracher le morceau en 2000 mais la démission de Claude Allègre et l’attentisme précautionneux de Jack Lang dérangea leurs plans. Il est probable que l’idée est revenue sur le tapis en 2009 à la faveur de l’inclusion des concours dans le master. Rien d’étonnant à ce que les nouvelles épreuves du CAPES ressemblent aujourd’hui à celles qui furent plus ou moins abandonnées en 2010 : ces maquettes-là correspondent à ce qui a toujours été l’objectif de la gauche, la pédagogisation à outrance des concours.


Pedro Cordoba
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Absurdités : A Créteil, des stagiaires doivent s'inscrire à un "AEU Stagiaire" qui n'existe pas ou à un DU Stagiaire qui n'existe pas encore.

Message par Pedro Cordoba le Dim 14 Sep 2014 - 10:10

Grâce à un commentaire posté sur mon blog, je découvre cette page Facebook : au moins 1000 PES déjà titulaires d'un master se sont manifestés! Qui donc a réussi le concours de professeurs des écoles en M1? Nobody ou presque. On comprend l'affolement qui règne dans les Espé : à peine lancé, le rafiot fait eau de toutes parts.
A lire attentivement surtout pour les réactions syndicales...
https://www.facebook.com/pages/NON-au-double-Master-2-des-PES-session-2014-normale/1467542393525264


Pedro Cordoba
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Absurdités : A Créteil, des stagiaires doivent s'inscrire à un "AEU Stagiaire" qui n'existe pas ou à un DU Stagiaire qui n'existe pas encore.

Message par cassy88 le Dim 14 Sep 2014 - 12:00

Merci pour ce lien! c'est (je trouve) rassurant de voir que la situation ubuesque dans laquelle nous sommes cette année n'est pas totalement passée inaperçue.

Je ne sais pas comment ça se passe pour les stagiaires de Créteil qui sont dans d'autres disciplines mais en anglais/lettres on est toujours dans le flou. Certaines UE jusque la non présentes sur la maquette du DU risquent de venir se greffer augmentant le volume horaire de la formation. Les modalités de "l'écrit professionnel" ne sont toujours pas définies mais le calendrier pour le rendre se réduit de semaine en semaine. Pour ceux qui n'ont pas les 2matières dans leur service en établissement, on parle de "stages de pratique" en plus, de prendre des classes pendant les PFMP de nos classes....

Bref les jours de formation c'est un peu comme un oeuf Kinder, toujours une surprise à l'intérieur....

cassy88
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Absurdités : A Créteil, des stagiaires doivent s'inscrire à un "AEU Stagiaire" qui n'existe pas ou à un DU Stagiaire qui n'existe pas encore.

Message par Pedro Cordoba le Dim 14 Sep 2014 - 19:48

Il semble qu'à Paris et Versailles, les Espé ont fini par céder : ceux qui ont déjà un master ne doivent s'inscrire à rien d'autre. A vérifier bien sûr, car on ne peut pas croire à tout ce que x ou y écrivent dans un forum-internet. Mais si c'est le cas, il faut demander la même chose à Créteil (je fais remarquer en passant que l'Espé de Créteil, c'est Paris-Est, autrement dit l'université dont Bonnafous était présidente : ce n'est peut-être pas sans rapport). Il faut leur dire que personne ne peut rendre un DU obligatoire pour la bonne raison que ce diplôme n'est pas reconnu par l'Etat. Et les menacer d'aller voir le snalc puisque ce syndicat propose, pour ces cas, une aide juridique devant les tribunaux. Tenez bon. La semaine qui vient sera décisive et si les stagiaires concernés tiennent bon, en face ce sera la débandade.

Pedro Cordoba
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Absurdités : A Créteil, des stagiaires doivent s'inscrire à un "AEU Stagiaire" qui n'existe pas ou à un DU Stagiaire qui n'existe pas encore.

Message par cassy88 le Dim 14 Sep 2014 - 19:54

Ah voilà une nouvelle qu'elle est bonne!

Je vais voir si je trouve des infos certifiées à ce sujet.
Par contre à Créteil (du moins pour ma matière) il semble que peu de stagiaires se plaignent de la situation, par peur de se faire saquer pour une partie, alors je ne suis pas certaine qu'on assiste à un soulèvement!

_________________
I'm a lady, but when I'm mad, I'm an evil sadistic demon spawned bitch from hell that'll make you wish you were never born... And when I'm happy, I bake cookies and shit.

cassy88
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Absurdités : A Créteil, des stagiaires doivent s'inscrire à un "AEU Stagiaire" qui n'existe pas ou à un DU Stagiaire qui n'existe pas encore.

Message par Naoo le Dim 14 Sep 2014 - 20:22

A Créteil on nous demande de nous inscrire (en DU), mais 1. c'est pas encore fait 2. on n'a pas vu l'ombre d'une maquette, donc on ne sait même pas à quoi on s'inscrit potentiellement.

_________________
2016-2017 : TZR lycée - 7 classes, 3 niveaux.
2015-2016 : TZR collège/lycée - 7 classes, 5 niveaux.
2014-2015 : stagiaire lycée - 2 classes, 2 niveaux.

Naoo
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum