Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Roumégueur Ier
Érudit

François-Xavier Bellamy : 'Les déshérités ou l'urgence de transmettre'

par Roumégueur Ier le Jeu 28 Aoû - 8:54
Tiens, je le lirais bien ce livre :

"La lecture se trouve en fait à l'exact opposé de la logique informatique: elle semble déjà appartenir à l'histoire de l'information. La pratique du présent, c'est le téléchargement de données, dont nous voudrions réduire à néant la durée, afin de parvenir enfin à cette immédiateté qui nous obsède. Disposer de toute l'information, partout, tout de suite, à portée de clic - et diminuer sans cesse le nombre de ces clics et le temps nécessaire avant d'arriver au but: voilà l'utopie contemporaine et l'objectif que nous nous sommes fixé. Il faudrait que le but soit toujours déjà là, que toute distance soit supprimée. Dans cette course de vitesse, le livre a perdu d'avance ; car la distance, c'est l'être même du texte: la valeur de la lecture ne réside pas dans le fait d'arriver au point final, mais dans le chemin que l'on suit vers lui depuis le premier mot. C'est dans sa fin, atteinte la plus vite possible, que le téléchargement réussit ; c'est dans son processus, et dans le temps qu'il représente, que la lecture prend son sens. Tendre vers l'immédiateté, ou prendre le temps de la médiation: notre époque semble avoir choisi.
De façon très concrète, l'instantanéité de notre univers d'informations continues nous rend à peu près incapables de l'effort patient que représente la lecture.
Que restera-t-il de l'homme en effet quand toute la culture aura été déconstruite ? Il restera la barbarie."
http://www.lefigaro.fr/vox/culture/2014/08/28/31006-20140828ARTFIG00005-bellamy-je-ne-crois-pas-au-choc-des-cultures-mais-au-choc-des-incultures.php
avatar
MUTIS
Expert

Re: François-Xavier Bellamy : 'Les déshérités ou l'urgence de transmettre'

par MUTIS le Jeu 28 Aoû - 10:42
L'article est remarquablement intéressant. Merci pour cette référence que je m'empresse de commander...
Il est amusant de constater que la pédagogie à la mode qui propose de récompenser chacun sans grand effort en lui distribuant généreusement toutes sortes de compétences bradées va à l'encontre de la véritable culture et de l'apprentissage courageux de l'effort et de la réflexion. Une pédagogie narcissique et superficielle fabriquant des incultes bien dociles. Voilà la tendance actuelle à laquelle résistent heureusement les meilleurs enseignants...

_________________
"Heureux soient les fêlés car ils laissent passer la lumière" (Audiard)
"Ce n'est pas l'excès d'autorité qui est dangereux, c'est l'excès d'obéissance" (Primo Levi)
"La littérature, quelque passion que nous mettions à le nier, permet de sauver de l'oubli tout ce sur quoi le regard contemporain, de plus en plus immoral, prétend glisser dans l'indifférence absolue" (Enrique Vila-Matas)
User17706
Enchanteur

Re: François-Xavier Bellamy : 'Les déshérités ou l'urgence de transmettre'

par User17706 le Jeu 28 Aoû - 10:46
Dans sa banalité même, l'expression de «choc des incultures» est séduisante Smile

_________________
'Tis a blushing, shamefaced spirit that mutinies in a man’s bosom. It fills a man full of obstacles. It made me once restore a purse of gold that by chance I found. It beggars any man that keeps it. It is turned out of towns and cities for a dangerous thing, and every man that means to live well endeavors to trust to himself and live without it.
____________

When everybody is swept away unthinkingly by what everybody else does and believes in, those who think are drawn out of hiding because their refusal to join is conspicuous and thereby becomes a kind of action.
avatar
LouisBarthas
Érudit

Re: François-Xavier Bellamy : 'Les déshérités ou l'urgence de transmettre'

par LouisBarthas le Jeu 28 Aoû - 10:51
Très bien, si l'on pouvait avoir des élus aussi brillants que lui...
Je renvoie aussi au livre de Cédric Biagini pour qui « la dématérialisation du livre ne consiste pas à augmenter la diffusion des textes et de la lecture, mais bien à liquider l'esprit dont l'imprimerie est à l'origine. » Il conteste l'idée selon laquelle le passage au numérique serait similaire à la révolution de l'imprimerie, et soutient que l'e-book n'est « qu'une forme transitoire, une étape avant la dissolution complète des textes numérisés dans le Web », les utilisateurs actuels d'e-books ayant déjà préalablement appris à lire et à penser dans des livres papiers :


_________________
Aller apprendre l'ignorance à l'école, c'est une histoire qui ne s'invente pas ! - Alexandre Vialatte
A quels enfants allons-nous laisser le monde ? - Jaime Semprun
Le véritable ennemi, c'est l'esprit réduit à l'état de gramophone. - George Orwell
Chaque génération, sans doute, se croit vouée à refaire le monde. La mienne sait pourtant qu’elle ne le refera pas. Mais sa tâche est peut-être plus grande. Elle consiste à empêcher que le monde ne se défasse. - Albert Camus
avatar
Olympias
Prophète

Re: François-Xavier Bellamy : 'Les déshérités ou l'urgence de transmettre'

par Olympias le Jeu 28 Aoû - 13:03
Son entretien dans le Figaro est très bien.
Mais j'ai peur que la transmission des savoirs ne soit plus très "tendance"....le français est une langue de communication, plus de culture ; un IPR de physique a dit à des collègues qu'il n'étaient pas là pour transmettre des connaissances...(pour faire vendre des blouses ??)
avatar
John
Médiateur

Re: François-Xavier Bellamy : 'Les déshérités ou l'urgence de transmettre'

par John le Jeu 28 Aoû - 13:11
François-Xavier Bellamy ?

C'est la Manifpourtous, les Veilleurs, la Fondation pour l'école, et le privé hors contrat.

Si vous courez dans son bras, vous aurez bientôt le chèque-éducation et le privé hors contrat comme base d'un beau système d'éducation dédié au beau, au bon, et au vrai, et tourné vers les valeurs millénaires que nous a léguées la civilisation gréco-chrétienne.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)
User17706
Enchanteur

Re: François-Xavier Bellamy : 'Les déshérités ou l'urgence de transmettre'

par User17706 le Jeu 28 Aoû - 13:53
Ah, oui, le choix des cibles (Descartes, Rousseau notamment, la polémique avec Bourdieu pouvant s'expliquer autrement) laissait craindre quelque chose de ce genre.

Mais le prof de philo a l'art de cacher les conséquences lointaines de ses propos, là aussi business as usual Very Happy

Je me demande parfois, d'ailleurs, si cette façon cryptique d'écrire qui consiste à masquer soigneusement certains enjeux directs sous d'autres présentés comme plus fondamentaux n'a pas joué tout son rôle (petit certes mais tout de même) dans l'impression de brouillage de frontières politiques qui semble prévaloir.

_________________
'Tis a blushing, shamefaced spirit that mutinies in a man’s bosom. It fills a man full of obstacles. It made me once restore a purse of gold that by chance I found. It beggars any man that keeps it. It is turned out of towns and cities for a dangerous thing, and every man that means to live well endeavors to trust to himself and live without it.
____________

When everybody is swept away unthinkingly by what everybody else does and believes in, those who think are drawn out of hiding because their refusal to join is conspicuous and thereby becomes a kind of action.
Contenu sponsorisé

Re: François-Xavier Bellamy : 'Les déshérités ou l'urgence de transmettre'

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum