Début d'année révision vocabulaire de base

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Début d'année révision vocabulaire de base

Message par Sibylle le Jeu 28 Aoû 2014 - 11:27

J'ai besoin d'avis sur ce que je viens de faire pour les 3èmes dans mon collège pas top.  Je ne veux pas qu'ils me demandent si "2 pages pour la rédaction, c'est une copie double en entier parce qu'ils confondent avec feuille", qu'ils ne sachent pas ce qu'est un paragraphe , un vers et j'ai voulu glisser habilement des notions grammaticales comme proposition, phrase, groupes de mots   en reprenant les notions de l'infiniment grand à l'infiniment petit pour essayer de montrer que proposition ou groupe de mots, c'est une portion de texte, comme un acte ou une ligne, mais à un autre degré... Je ne sais pas ce que vous allez en penser. (Ne pas taper !)


Mission :
1)  classer ces mots  (attention : certains appartiennent au vocabulaire du théâtre ou de la poésie) en fonction de la taille de ce qu'ils désignent : du plus grand au plus petit volume de texte.
2) représenter par des schémas/dessins de façon particulièrement claire et précise ce que désignent ces mots
ou en proposer une définition si tu n'arrives pas à représenter



Les mots :
phrase,  étagère,  feuille recto verso, radical, groupe de mots, acte,  chapitre,   rayon,  proposition,  suffixe,  bibliothèque,  ligne, double page, paragraphe, volume/tome,  page,  lettre, vers,   syllabe,  strophe,  scène, mot, préfixe


Voici mes définitions que je leur donne ensuite et que j'ai classées de l'infiniment grand à l'infiniment petit. J'ai besoin de vos lumières pour savoir comment améliorer.

1) bibliothèque :  mot venant du grec,  lieu de dépôt, de rangement (-thèque, venant de θήκη ) de livres (biblio- venant de βιβλιον )
2) rayon : partie d'une librairie/bibliothèque qui correspond aux livres d'un même type (ex : SF, essais, recueils de poésie, livres étrangers, etc). Les Misérables  est un livre qui fait partie de celui des « romans ».
3) étagère :  planche de bois sur laquelle sont rangés les livres dans cet ordre : ….........................................................................................
…................................................................................................................................
4) tome/volume : un ouvrage en entier qu'on peut tenir dans ses mains mais qui n'est qu'un morceau d'une longue œuvre littéraire  qui ne rentre pas dans un seul livre mais en nécessite plusieurs. On désigne chacun par un chiffre romain. Ex : Les Misérables I, II, III
5) chapitre : partie d'un livre dont le titre et le numéro de la page de début figure dans le sommaire. Ils sont numérotés par des chiffres romains. On peut abréger en Les Misérables I, chap. III
       6) acte : longue partie d'une pièce de théâtre (il y en a souvent 3 ou 5).   Chacune contient plusieurs scènes.  De nos jours, on baisse le rideau à la fin d'un acte pour le relever ensuite. On indique ces parties de pièces de théâtre par des chiffres romains.  Ex : Ruy Blas de Victor Hugo, III
     7) scène : petite partie d'une pièce de théâtre au début de laquelle on précise quel(s) personnage(s) est/sont présent(s) sur scène.  Dès qu'un ou plusieurs personnage(s) entre(nt) sur scène ou quitte(nt) celle-ci, on passe à la suivante.  On indique ces parties de pièces de théâtre par des chiffres romains. Ex : Ruy Blas de Victor Hugo, III, 2
8) feuille : un morceau de papier entier, qu'on peut tenir dans une même main  (ex : la page 257 qui est à droite puis, quand on tourne, la page 258 qui est à gauche). C'est la quantité minimale qu'on exige que tu écrives pour la rédaction du brevet. Une feuille a un recto (premier côté) et un verso (quand on retourne la feuille). On compte deux pages dans une feuille : le recto (page de droite) et le verso (page de gauche).
9) double page : les deux côtés d'un morceau de papier qu'on peut voir en même temps, côté à côte (ex : la page 258 qui est à gauche et la page 259 qui est à droite)
     10) page. : un seul côté de feuille sur lequel figure un numéro de pagination en bas à droite. On peut abréger officiellement avec p.  Ex : Les Misérables, p. 58.
       11) paragraphe : un ensemble de plusieurs lignes qui forment un tout cohérent au niveau du sens (ex : ces lignes évoquent une scène qui se passe au même endroit/ dans un même lieu/avec les mêmes personnages).  Au niveau de la mise en page, il y a du vide avant  et après ce bloc de texte et il commence par un espacement de un ou deux centimètres (deux-trois carreaux sur une copie) qu'on appelle…......................... Le symbole officiel du paragraphe est § (le signe qui se trouve sur la même touche de clavier que le point d'exclamation).   Ex : Les Misérables, p. 58, §.3
    12) strophe : un ensemble de plusieurs vers qui  peuvent former une combinaison particulière de rimes (ex : un quatrain avec rime A puis rime B puis rime B puis rime A).    Un quatrain est un ensemble de 4 vers, un tercet un ensemble de 3 vers.
    13) phrase : un ensemble de mots qui commence par une majuscule et se termine par un signe de ponctuation fort ( ! ? .)  Ces mots sont dans un ordre grammatical correct (c'est la construction, la syntaxe) et forment un énoncé complet  et cohérent (= qui a du sens, qui n'est pas du charabia).  Si le professeur te marque : « Synt ? », cela veut dire que ta construction n'existe pas en vrai français, ne veut rien dire.  Ex : Pars là-bas !
      14) proposition :  un morceau d'une phrase construit autour d'un verbe conjugué. Il y a dans une phrase autant de propositions qu'il y a de verbes conjugués. Ex : Je sais/ que tu m'aimes.  Le / sépare les deux propositions.
 15) ligne :  on peut tenir une règle pour lire les mots qui sont tous sur la même  …................... afin de ne pas en sauter une. On peut abréger officiellement par l.   ex : Les Misérables  p. 78, l.2
    16) vers : équivalent d'une ligne en poésie. Il peut se terminer par le même son qu'une autre ligne, ce qui forme une rime.    On utilise des mots plus précis pour dire combien de syllabes il contient : alexandrins (12 syllabes), décasyllabes (10 syllabes), octosyllabes (8 syllabes) sont les plus connus.   On peut abréger officiellement par v.   ex : « Demain dès l'aube » de Victor Hugo, v. 5
    17) groupe de mots :   plusieurs mots d'une phrase qui fonctionnent ensemble.  Cet ensemble est constitué d'un chef qui est le noyau, comme un orchestre est formé autour d'un chef d'orchestre. Quand on lit à haute voix, on veille à ne pas couper cet ensemble de mots. Il joue un rôle grammatical dans la phrase qu'on appelle fonction grammaticale. On parle de groupe nominal quand le noyau est un nom. Ex : Ce charmant petit village malheureusement abandonné  m'a charmée.  (le noyau est : village). La fonction du groupe nominal est : sujet.  Je ne coupe pas ma lecture à « petit » sinon « ce charmant petit » parle d'un petit garçon !
      18) nom :   Il appartient à une classe grammaticale (nom, pronom, adjectif, adverbe, verbe, etc) qui est indiquée dans le dictionnaire. (adj : adjectif, adv : adverbe, pron : pronom, prop : pronom personnel)   Le plus long de la langue française est : anticonstitutionnellement.
      19) préfixe : élément d'un mot souvent d'origine latine ou grecque qui se place devant un radical pour affiner le sens de celui-ci. Ex : trans- (qui veut dire : à travers) ou télé- (qui veut dire : au loin) dans transporter et téléportation.
      20)radical :  C'est la partie fixe d'un mot, le cœur de celui-ci, la partie qui porte le sens principal. Ex : port- dans porteur, transporter, téléportation
21) suffixe : élément d'un mot souvent d'origine latine ou grecque qui se place après un radical pour affiner le sens de celui-ci et préciser à quelle classe grammaticale il appartient. Ex : -eur dans porteur (suffixe de nom masculin), -er dans transporter (suffixe de verbe), -ation (suffixe de nom féminin désignant une action).
22)syllabe : partie d'un mot qu'on prononce  d'un bloc en ouvrant une seule fois la bouche.   En poésie, on les compte pour savoir de quel type de vers il s'agit (alexandrin, décasyllabe, octosyllabe).  C'est un peu l'équivalent d'une note en musique vu qu'on en prononce une par note.
23)lettre . Il y en a 26 en tout dans l'alphabet français.  Sur le clavier, il y a une touche pour chacune. Il y a 6 ..................  en tout  (a, e, .......... …..........................). Si un écrivain a répété le même son vocalique, on dit qu'il y a une assonance (aide : le mot se termine par une .............) dans le texte.
Les .................... sont toutes les autres lettres de l'alphabet.  Si un écrivain a répété le même son consonantique, on dit qu'il y a une allitération (aide : le mot se termine par une ....................) dans le texte.


Dernière édition par Sibylle le Jeu 4 Sep 2014 - 0:13, édité 14 fois

Sibylle
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Début d'année révision vocabulaire de base

Message par abricotedapi le Jeu 28 Aoû 2014 - 11:45

Je trouve l'intention bonne mais ton document est parfois trop "bébé" et parfois trop compliqué, à mes yeux. Je te propose une modification rapide, j'ai enlevé des définitions complètes, j'en ai raccourcies et j'ai mis en rouge des ajouts.

1) bibliothèque :  lieu de dépôt, de rangement (-thèque) de livres (biblio-)
4) tome/volume : un ouvrage en entier qu'on peut tenir dans ses mains mais qui n'est qu'un morceau d'une longue œuvre littéraire qui ne rentre pas dans un seul livre mais en nécessite plusieurs. On désigne chacun par un chiffre romain. Ex : Les Misérables I, II, III
5) chapitre : partie d'un livre dont le titre et le numéro de la page de début figure dans le sommaire.
6) acte : longue partie d'une pièce de théâtre (il y en a souvent 3 ou 5). De nos jours, on baisse le rideau à la fin d'un acte pour le relever ensuite. On indique ces parties de pièces de théâtre par des chiffres romains. Ex : Ruy Blas de Victor Hugo, III
7) scène : petite partie d'une pièce de théâtre au début de laquelle on précise quel(s) personnage(s) est/sont présent(s) sur scène. Dès qu'un ou plusieurs personnage(s) entre(nt) sur scène ou quitte(nt) celle-ci, on passe à la suivante. Un acte comporte plusieurs scènes. On indique les scènes par des chiffres romains. Ex : Ruy Blas de Victor Hugo, III, 2
8) feuille : un morceau de papier entier, qu'on peut tenir dans une même main. Une feuille a un recto (premier côté) et un verso (quand on retourne la feuille). On compte deux pages dans une feuille : le recto (page de droite) et le verso (page de gauche).
10) page : un seul côté de feuille sur lequel figure un numéro de pagination (en bas à droite en général). On peut abréger officiellement avec p.  Ex : Les Misérables, p. 58.
11) paragraphe : un ensemble de plusieurs lignes qui forment un tout cohérent au niveau du sens (ex : ces lignes évoquent une scène qui se passe au même endroit/ dans un même lieu/avec les mêmes personnages).  Au niveau de la mise en page, il y a du vide avant  et après ce bloc de texte et il commence par un espacement de un ou deux centimètres (deux-trois carreaux sur une copie) qu'on appelle…......................... Le symbole officiel du paragraphe est § (le signe qui se trouve sur la même touche de clavier que le point d'exclamation).   Ex : Les Misérables, p. 58, §.3
12) strophe : un ensemble de plusieurs vers qui  peuvent former une combinaison particulière (ex : une strophe de quatre vers est un quatrain, de trois vers un tercet...)
13) phrase : un ensemble de mots qui commence par une majuscule et se termine par un signe de ponctuation fort ( ! ? .)  Ces mots sont dans un ordre grammatical correct (c'est la construction, la syntaxe) et forment un énoncé complet  et cohérent (= qui a du sens, qui n'est pas du charabia).  Si le professeur te marque : « Synt ? », cela veut dire que ta construction n'existe pas en vrai français, ne veut rien dire.
14) proposition :  un morceau d'une phrase construit autour d'un verbe conjugué. Il y a dans une phrase autant de propositions qu'il y a de verbes conjugués. Ex : Je sais / que tu m'aimes. Le / sépare les deux propositions.
15) ligne :  on peut tenir une règle pour lire les mots qui sont tous sur la même  …................... afin de ne pas en sauter une. On peut abréger officiellement par l.   ex : Les Misérables  p. 78, l.2
16) vers : équivalent d'une ligne en poésie. Il peut se terminer par le même son qu'une autre ligne, ce qui forme une rime.On utilise des mots plus précis pour dire combien de syllabes il contient : alexandrins (12 syllabes), décasyllabes (10 syllabes), octosyllabes (8 syllabes) sont les plus connus. On peut abréger officiellement par v.   ex : « Demain dès l'aube » de Victor Hugo, v. 5
      19) préfixe : élément d'un mot souvent d'origine latine ou grecque qui se place devant un radical pour affiner le sens de celui-ci. Ex : trans- (qui veut dire : à travers) ou télé- (qui veut dire : au loin) dans transporter et téléporter.
20) radical :  C'est la partie fixe d'un mot, le cœur de celui-ci, la partie qui porte le sens principal. Ex : port- dans porteur, transporter, téléportation
21) suffixe : élément d'un mot souvent d'origine latine ou grecque qui se place après un radical pour affiner le sens de celui-ci et préciser à quelle classe grammaticale il appartient. Ex : -eur dans porteur (suffixe de nom masculin), -er dans transporter (suffixe de verbe), -ation (suffixe de nom féminin désignant une action).

_________________
Mauvaise nouvelle : rien n'est éternel.
Bonne nouvelle : rien n'est éternel.

abricotedapi
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Début d'année révision vocabulaire de base

Message par Sibylle le Ven 29 Aoû 2014 - 22:27

@abricotedapi a écrit:Je trouve l'intention bonne mais ton document est parfois trop "bébé" et parfois trop compliqué, à mes yeux. Je te propose une modification rapide, j'ai enlevé des définitions complètes, j'en ai raccourcies et j'ai mis en rouge des ajouts.

Merci pour ton point de vue !!!
Quand je me suis lancée dans ce travail très improvisé, je ne savais pas combien d'étapes cela allait représenter et puis, je me suis un peu dit que je pouvais utiliser pour des 5èmes (quand je fais une propose une très courte séquence de début d'année sur les livres) et cela a dû aussi réorienter ma démarche (rayon, étagère qu'ils puissent localiser avec précision un livre au CDI). J'ai redéfini la consigne que j'ai mise en gras dans le premier message : je ne vais pas leur demander d'écrire une vingtaine de définitions ! Que pensez-vous à présent de la consigne ?
Je ne veux pas que ce soit compliqué (mais par exemple, j'ai laissé le grec ancien. Je suis prof de lettres classiques et aurai des hellénistes dans la classe) et j'espère bien que certaines choses vont apparaître bébé pour TOUS mais bon, pour ma dernière expérience, certains ne savaient pas qu'un poème, c'est une poésie, pas ce que c'est qu'un vers, etc...
J'ai déjà rectifié des choses. Je crois que je ne veux pas enlever de mots pour ne pas sauter d'étapes (quitte à ne pas proposer de définition pour les mots évidents comme par exemple étagère, ligne mais bien noter le l. malgré tout, pas de définition pour lettre mais caser allitération et assonance, ce n'est pas superflu). J'ai enlevé voyelle et consonne qui ont leur place dans : lettre.
Pour les définitions de notions grammaticales comme "phrase" et "groupe de mots", j'ai le feu vert des plus chevronnés d'entre nous pour la façon dont j'ai formulé ?
Je n'avais décidément pas les yeux en face des trous de m'être levée à 6h du matin : j'avais opéré un mélange entre contient et compte, mis deux fois "premier"...

Sibylle
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum