Problème de problématique pour la nouvelle réaliste...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Problème de problématique pour la nouvelle réaliste...

Message par LNA59 le Sam 30 Aoû 2014 - 8:48

Prof stagiaire, je vais avoir des 4ème, aussi, je pensais débuter avec la nouvelle réaliste. Ma tutrice m'a dit qu'il me fallait absolument (!) une problématique et que mon corpus ne devait pas être un prétexte à une définition du genre... Du coup, je repense tout et je m'enlise un peu! Soit je pars sur une entrée dans l'étude avec une problématique de type : " nouvelles réalistes : visions de campagne au 19ème s", en m'appuyant sur la lecture de "Aux champs", "Le papa de Simon" par exemple, soit, j'élargis ma pb : "nouvelle réaliste : la vie telle qu'elle est?" et là, je peux travailler avec des extraits de nouvelles pour mettre l'accent sur les décors privilégiés, les personnages, le rendu du réel, et même la vision de la mort... avec lecture cursive d'1 ou 2 nouvelles intégrales... Qu'en pensez-vous?
Quelqu'un aurait la nouvelle de Zola "A quoi rêvent les pauvres filles?", je ne trouve pas le texte intégral et j'aimerai la lire pour éventuellement l'intégrer à mon corpus

_________________
"J'essaie de ne pas vivre en contradiction avec les idées que je ne défends pas" - Pierre Desproges

LNA59
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: Problème de problématique pour la nouvelle réaliste...

Message par Iphigénie le Sam 30 Aoû 2014 - 9:02

Tiens ça c'est un stagiaire de l'ac-Lille! (problématique, problématique!) Wink

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Problème de problématique pour la nouvelle réaliste...

Message par abricotedapi le Sam 30 Aoû 2014 - 9:02

Problème de problématique c'est marrant comme formulation Razz

Il ne me semble pas que le mot "problématique" apparaisse dans les programmes, à ce moment-là ce n'est pas une obligation. Tu peux te contenter de choisir les extraits de nouvelles réalistes que tu juges intéressants.

Ceci dit tu es stagiaire donc il est plus facile de faire comme te l'indique ta tutrice qui, au passage, devrait t'aider à élaborer ta problématique puisqu'elle y tient "absolument".

Là où je suis d'accord avec elle, c'est qu'il ne faut pas tenter de définir un genre. Attache toi au sens des textes et reste humble.

Pour ce que tu proposes : ta première idée est plus un thème qu'une problématique et ça peut être une bonne idée pour limiter ton choix de textes (et éviter la tentation de vouloir tout voir, tout faire) mais attention à ce que ça ne limite pas trop non plus, ce serait dommage de renoncer à un texte intéressant sous prétexte qu'il ne rentre pas dans ton thème. Ta seconde proposition n'a rien d'une problématique, c'est une question que je trouve vague et maladroite, je ne vois pas ce qu'elle cible ni ce qu'elle apporte.

Si ta tutrice est à l'aise avec ce fonctionnement en problématiques, grand bien lui fasse. Mais si pour toi ça consiste à plaquer de vagues questions qui vont être des contraintes dans ton travail, je ne vois pas l'intérêt. C'est toi qui vas faire cours, tu dois être au clair et à l'aise avec tes choix.

_________________
Mauvaise nouvelle : rien n'est éternel.
Bonne nouvelle : rien n'est éternel.

abricotedapi
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Problème de problématique pour la nouvelle réaliste...

Message par retraitée le Sam 30 Aoû 2014 - 10:20

Problématique, quel toc !

retraitée
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Problème de problématique pour la nouvelle réaliste...

Message par touby le Sam 30 Aoû 2014 - 10:24

Moi, j'aime bien cette problématique : "nouvelle réaliste : la vie telle qu'elle est ?". Elle te permettrait de montrer que le réalisme est une construction ; a l'air vrai mais n'est pas réel.

touby
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Problème de problématique pour la nouvelle réaliste...

Message par zinzinule le Sam 30 Aoû 2014 - 12:01

Je suppose que tes élèves doivent être en mesure de répondre à la question posée en fin de chapitre en s'appuyant sur les travaux effectués. Tes élèves seront-ils vraiment en mesure d'apprécier le degré de réalisme des nouvelles ?
Je ne peux pas trop t'aiguiller pour faire mieux car je travaille sur Maupassant plus tard dans l'année, à partir de 5-6 nouvelles et je vais axer mon chapitre sur les personnages féminins, donc c'est très différent de ce que tu proposes.

zinzinule
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Problème de problématique pour la nouvelle réaliste...

Message par Pascal le Sam 30 Aoû 2014 - 12:57

Moi j'aime bien cette problématique que j'ai utilisée avec mes élèves : "Le réalisme se limite-t-il à imiter le réel?"

Pascal
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Problème de problématique pour la nouvelle réaliste...

Message par fiduspassif59 le Jeu 4 Sep 2014 - 11:41

Bonjour,

Puisqu'on parle ici de problématiques 4e je vais continuer sur ce fil Smile Je suis contractuelle affectée dans un collège où la problématique est reine! Je viens donc d'élaborer une problématique pour l'étude des Misérables et j'aimerais bien avoir vos avis fleurs "Peut-on vraiment s'affranchir de son passé? L'exemple de Jean Valjean". Vous l'aurez compris, je vais axer l'étude de l’œuvre sur le personnage de Jean Valjean en proposant un GT avec l'épisode du vol du pain, la rencontre avec monseigneur Bienvenu, un extrait dans sa période de M. Madeleine, le suicide de Javert et enfin la mort de Jean Valjean. Qu'en pensez-vous? Merci!

fiduspassif59
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Problème de problématique pour la nouvelle réaliste...

Message par LNA59 le Jeu 4 Sep 2014 - 14:42

Ah, l'académie de Lille et ses "problématiques"! Il faut s'y faire! Je trouve que ta pb est intéressante Very Happy . Bon courage pout ton année!

_________________
"J'essaie de ne pas vivre en contradiction avec les idées que je ne défends pas" - Pierre Desproges

LNA59
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: Problème de problématique pour la nouvelle réaliste...

Message par Mama le Jeu 4 Sep 2014 - 17:04

Non mais c'est pas qu'à Lille, hein, j'ai même l'impression que c'est presque partout ! Bon, si on arrive à quelque chose de fermé qui pousse les élèves sur la bonne question au fil des textes, why not ? celles proposées pour la nouvelle réaliste paraissent l'évidence.
Pour moi c'est : Les réalistes portent-ils bien leur nom ? oui et non, bien sûr..; D'ici qu'on se mette à leur faire faire des compositions dès la 6e... Razz

edit : pour les Misérables, fiduspassif, je suis moins fan, même si on centre sur Jean Valjean la question semble plus psychologique que littéraire...
Jean Valjean, un exemple de rédemption ? Et on part de la définition du mot, et on l'oppose à Javert, etc.

Mama
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum