"La fin de l'école" (Béatrice Mabilon-Bonfils et François Durpaire)

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: "La fin de l'école" (Béatrice Mabilon-Bonfils et François Durpaire)

Message par verdurin le Mar 2 Sep - 23:13

J'ai écouté, en direct, trois  minutes, pas les premières.

Mais j'ai pas mal de problèmes en ce moment.

Et la bêtise devient difficilement supportable dans ce genre de cas.

Sinon j'ai du mal à comprendre pourquoi les « sciences de l'éducation » sont un repère d' incultes incompétents.
C'est sans doute une sorte de tradition, et ils se recrutent vraisemblablement suivant le principe asinus asinum fricat.

Ce qui est certain c'est que trois minutes suffisent pour les reconnaître.

Après pour les supporter, il faut une force d’âme que je n'ai pas toujours.

Merci Luigi_B pour ces extraits. Je supporte plus facilement la lecture que l'écoute de ce genre de choses.

verdurin
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: "La fin de l'école" (Béatrice Mabilon-Bonfils et François Durpaire)

Message par e-Wanderer le Mar 2 Sep - 23:18

En période de rentrée, tous ces nuisibles se sentent pousser des ailes ! Mais ils ressemblent davantage à des autruches qu'à des aigles…
avatar
e-Wanderer
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: "La fin de l'école" (Béatrice Mabilon-Bonfils et François Durpaire)

Message par Bartleby le Mar 2 Sep - 23:23

Alors il faut appeler La Fontaine à la rescousse : "Le Geai paré des plumes du paon"...
Sinon, il me vient l'image d'insectes parasites qui filent des maladies hyper graves, voyez ? En tout cas, ça ne vole pas haut ! Wink
avatar
Bartleby
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: "La fin de l'école" (Béatrice Mabilon-Bonfils et François Durpaire)

Message par Luigi_B le Mar 2 Sep - 23:28

Bon, il faudrait tout commenter, mais j'ai pas trop le temps, là. Laughing

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect
avatar
Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: "La fin de l'école" (Béatrice Mabilon-Bonfils et François Durpaire)

Message par Olympias le Mar 2 Sep - 23:36

Des claques, mais des claques ! Et du sparadrap super épais !!!
avatar
Olympias
Devin


Revenir en haut Aller en bas

Re: "La fin de l'école" (Béatrice Mabilon-Bonfils et François Durpaire)

Message par Bouboule le Mar 2 Sep - 23:45

Bon, elle a oublié de chiffrer ses propositions pour Bercy.

Bouboule
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: "La fin de l'école" (Béatrice Mabilon-Bonfils et François Durpaire)

Message par Olympias le Mar 2 Sep - 23:48

@Luigi_B a écrit:Le savoir, c'est de l'information, en flux continu comme dans les chaînes d'info.

Les enseignants, au lieu de faire des cours d'histoire qui pourraient supposément structurer le sens de la chronologie chez les élèves, doivent plutôt apprendre aux élèves à "décrypter" les mystérieuses images de BFM-TV et i-Télé pour qu"ils comprennent bien que quand la télé parle de l'histoire des guerres mondiales, ça ne veut pas dire que toute l'Histoire se passe pendant les deux guerres mondiales.

Limpide, non ?
Bravo... Mais la chrono et la frise sont vintage...donc...tendance ! (ils n'ont vraiment rien compris à la mode)
avatar
Olympias
Devin


Revenir en haut Aller en bas

Re: "La fin de l'école" (Béatrice Mabilon-Bonfils et François Durpaire)

Message par linkus le Mar 2 Sep - 23:49

Si c'est pareil à chaque rentrée, je comprends alors le malaise enseignant.
Je déprime alors que je n'enseigne pas cette année.
Pourquoi on ne parlerait pas de la profession de boulanger? Patissier?
Banquier? 
Hein? Pourquoi toujours embêter les professeurs?

_________________
J'entends souvent dire qu'avec l'agrégation, c'est travailler moins pour gagner plus. En réalité, avec le CAPES c'est travailler plus pour gagner moins. professeur

Avec un travail acharné, même un raté peut battre un génie. Rock Lee
Je ne suis pas gros, j'ai une ossature lourde!
Vous aimez Bomberman? Venez jouer à Bombermine. Very Happy
avatar
linkus
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: "La fin de l'école" (Béatrice Mabilon-Bonfils et François Durpaire)

Message par User5899 le Mer 3 Sep - 0:09

@Igniatius a écrit:
Edgar Morin + Meirieu, je m'y retrouve tout à fait.
C'est marrant comme il existe des phrases-clés qui ruinent toute la crédibilité d'une personne.
topela
Meirieu est vieux, peut-être a-t-il besoin d'une poussette ? (jeu de mot pourri inside)
________

@verdurin a écrit:j'ai du mal à comprendre pourquoi les « sciences de l'éducation » sont un repère d' incultes incompétents. C'est sans doute une sorte de tradition, et ils se recrutent vraisemblablement suivant le principe asinus asinum fricat. Ce qui est certain c'est que trois minutes suffisent pour les reconnaître.
Un élément de réponse. Ce n'est pas une discipline. L'université donne avec les Sciences (hi hi hi Razz ) de l'éducation (et pas de l'enseignement, hein) un exemple de département créé pour accueillir des gens (des copains ?) dont les mérites considérables ne leur ont pourtant pas permis d'intégrer de vrais sections disciplinaires (Meirieu n'est pas même pas agrégé, sauf erreur). C'est pour ça qu'alors que dans les vraies disciplines, les gens sont différents (les chercheurs ne se pillent pas), dans les sde, au contraire, ils ne cherchent rien, ils pérorent et se répètent tous en s'amplifiant, tels le monstre "rumeur" dans le chant 4 de l'Enéide, "Monstrum horrendum informe ingens".

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: "La fin de l'école" (Béatrice Mabilon-Bonfils et François Durpaire)

Message par verdurin le Mer 3 Sep - 0:33

Cripure a écrit:[...] "Monstrum horrendum informe ingens".
Smile

_________________
Contre la bêtise, les dieux eux mêmes luttent en vain.
Ni centidieux, ni centimètres.
avatar
verdurin
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: "La fin de l'école" (Béatrice Mabilon-Bonfils et François Durpaire)

Message par Sylvain de Saint-Sylvain le Mer 3 Sep - 0:35

@linkus a écrit:Pourquoi on ne parlerait pas de la profession de boulanger? Patissier?
Banquier?

En tout cas, les policiers ont déjà une certaine chaîne télévisuelle qui leur est entièrement dévouée.
avatar
Sylvain de Saint-Sylvain
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: "La fin de l'école" (Béatrice Mabilon-Bonfils et François Durpaire)

Message par User5899 le Mer 3 Sep - 0:37

@Sylvain de Saint-Sylvain a écrit:
@linkus a écrit:Pourquoi on ne parlerait pas de la profession de boulanger? Patissier?
Banquier?

En tout cas, les policiers ont déjà une certaine chaîne télévisuelle qui leur est entièrement dévouée.
Et un char à la gay pride professeur

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: "La fin de l'école" (Béatrice Mabilon-Bonfils et François Durpaire)

Message par Sylvain de Saint-Sylvain le Mer 3 Sep - 0:38

C'est bizarre, je savais que tu allais dire quelque chose. Smile
avatar
Sylvain de Saint-Sylvain
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: "La fin de l'école" (Béatrice Mabilon-Bonfils et François Durpaire)

Message par User5899 le Mer 3 Sep - 0:46

Plutôt que rien.

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: "La fin de l'école" (Béatrice Mabilon-Bonfils et François Durpaire)

Message par Lefteris le Mer 3 Sep - 8:43


Toute la mentalité pédagogiste est là
L'idée c'est juste de prendre en compte une mutation des pratiques juvéniles contre lesquelles on ne peut rien.
Vu avec cette mentalité suiviste-capitularde, l'école ne sert effectivement plus à rien, si ce n'est à accompagner indéfiniment l'esprit de mumuse , de caprice égoïste, et l'autisme face aux écrans...

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble"
(F. Robine,  dans son cours sur sa réforme, expliquant comment le piège s'est progressivement mis en place depuis 2013, avec ou sans NVB).
avatar
Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: "La fin de l'école" (Béatrice Mabilon-Bonfils et François Durpaire)

Message par Lefteris le Mer 3 Sep - 8:46

Cripure a écrit:
@Igniatius a écrit:
Edgar Morin + Meirieu, je m'y retrouve tout à fait.
C'est marrant comme il existe des phrases-clés qui ruinent toute la crédibilité d'une personne.
topela
Meirieu est vieux, peut-être a-t-il besoin d'une poussette ? (jeu de mot pourri inside)
________

@verdurin a écrit:j'ai du mal à comprendre pourquoi les « sciences de l'éducation » sont un repère d' incultes incompétents. C'est sans doute une sorte de tradition, et ils se recrutent vraisemblablement suivant le principe asinus asinum fricat. Ce qui est certain c'est que trois minutes suffisent pour les reconnaître.
Un élément de réponse. Ce n'est pas une discipline. L'université donne avec les Sciences (hi hi hi Razz ) de l'éducation (et pas de l'enseignement, hein) un exemple de département créé pour accueillir des gens (des copains ?) dont les mérites considérables ne leur ont pourtant pas permis d'intégrer de vrais sections disciplinaires (Meirieu n'est pas même pas agrégé, sauf erreur). C'est pour ça qu'alors que dans les vraies disciplines, les gens sont différents (les chercheurs ne se pillent pas), dans les sde, au contraire, ils ne cherchent rien, ils pérorent et se répètent tous en s'amplifiant, tels le monstre "rumeur" dans le chant 4 de l'Enéide, "Monstrum horrendum informe ingens".
Meirieu n'est même pas certifié. Brighelli avait encore une fois fait mouche dans un article en rappelant très justement que ces gens ne se sont jamais frottés au système méritocratique.
Il est en effet certain que l'entre soi, où l' on se crée sa matière, ses diplômes, ses réseaux, c'est plus sûr. Rolling Eyes

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble"
(F. Robine,  dans son cours sur sa réforme, expliquant comment le piège s'est progressivement mis en place depuis 2013, avec ou sans NVB).
avatar
Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: "La fin de l'école" (Béatrice Mabilon-Bonfils et François Durpaire)

Message par retraitée le Mer 3 Sep - 10:15

@Igniatius a écrit:
@Luigi_B a écrit:A noter que les deux auteurs ci-dessus sont cités comme référence par Jean-Louis Durpaire, IGEN honoraire, de la Direction du numérique pour l'éducation à propos de l'école du futur.

http://www.educavox.fr/actualite/article/l-ecole-du-numerique-hors-les-murs


J'imagine que Brigitte Durpaire recommande aussi chaudement ces deux auteurs, tout comme leur fameux oncle, Pierre-Jean Durpaire...

Tout s'explique : c'est une réunion de famille !

Un repaire de brigands !
avatar
retraitée
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: "La fin de l'école" (Béatrice Mabilon-Bonfils et François Durpaire)

Message par retraitée le Mer 3 Sep - 10:15

Le crétinisme pro numérique dans toute sa splendeur !
avatar
retraitée
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: "La fin de l'école" (Béatrice Mabilon-Bonfils et François Durpaire)

Message par PauvreYorick le Mer 3 Sep - 12:36

Cripure a écrit:
@verdurin a écrit:j'ai du mal à comprendre pourquoi les « sciences de l'éducation » sont un repère d' incultes incompétents. C'est sans doute une sorte de tradition, et ils se recrutent vraisemblablement suivant le principe asinus asinum fricat. Ce qui est certain c'est que trois minutes suffisent pour les reconnaître.
Un élément de réponse. Ce n'est pas une discipline. L'université donne avec les Sciences (hi hi hi Razz ) de l'éducation (et pas de l'enseignement, hein) un exemple de département créé pour accueillir des gens (des copains ?) dont les mérites considérables ne leur ont pourtant pas permis d'intégrer de vrais sections disciplinaires (Meirieu n'est pas même pas agrégé, sauf erreur). C'est pour ça qu'alors que dans les vraies disciplines, les gens sont différents (les chercheurs ne se pillent pas), dans les sde, au contraire, ils ne cherchent rien, ils pérorent et se répètent tous en s'amplifiant, tels le monstre "rumeur" dans le chant 4 de l'Enéide, "Monstrum horrendum informe ingens".

Le pillage existe malheureusement aussi (bon, probablement pas à la même échelle) dans les « vraies » disciplines, hélas. Mais il est vrai qu'il y a des phénomènes de mode universitaire qui conduisent à la création de « poches » où l'on serait bien en peine de dire quelle(s) compétence(s) il faut posséder pour devenir enseignant-chercheur ; les « sciences de l'éducation » en font partie, à une époque ç'a pu être, de façon localisée, la sociologie, la psychologie ou les « sciences politiques » ; aujourd'hui, suréminemment, les « sciences de l'information et de la communication ».

_________________
Spoiler:
avatar
PauvreYorick
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: "La fin de l'école" (Béatrice Mabilon-Bonfils et François Durpaire)

Message par cliohist le Lun 29 Sep - 11:32

"La fin de l'Ecole ?"
De manière habituelle, le titre de l'ouvrage est choisi pour faire polémique et accrocher les médias.
(voir les fluctuations dans les majuscules : la couverture dit "La fin de l'école - L'ère du savoir-relation".
Les articles cités écrivent "La fin de l'École" / "La Fin de l'école")

Le Café p. du 1/09/14 écrit :« L'école n'a plus le monopole du savoir »
D’autres formules pourraient être lues sur ce forum, par exemple :
« l'Ecole [doit être] un lieu de ralentissement du temps face à la machine »
apprendre à discerner, détecter le vrai, mettre en relation

Sur Mme Mabillon-Bonfils, dans les archives de Neoprofs (juillet 2012)
http://www.neoprofs.org/search?search_keywords=bonfils
http://www.huffingtonpost.fr/beatrice-mabilonbonfils/


.


Dernière édition par cliohist le Lun 29 Sep - 15:30, édité 4 fois

cliohist
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: "La fin de l'école" (Béatrice Mabilon-Bonfils et François Durpaire)

Message par User5899 le Lun 29 Sep - 11:38

Pour "faire du lien" sans risques de lourdeur...

Spoiler:

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: "La fin de l'école" (Béatrice Mabilon-Bonfils et François Durpaire)

Message par Moonchild le Lun 29 Sep - 12:51

Cripure a écrit:Pour "faire du lien" sans risques de lourdeur...

Spoiler:
Spoiler:
M'enfin la farine de maïs, elle aussi, peut provoquer des flatulences.

Moonchild
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: "La fin de l'école" (Béatrice Mabilon-Bonfils et François Durpaire)

Message par Clarianz le Lun 29 Sep - 13:41

je viens de lire les extraits, après avoir entendu les commentaires sur FInfo (qui n'a d'info que dans son nom...)
Je crois que cet homme est échappé d'un asile. Il réalise qu'il propose tout simplement de ne plus encadrer les enfants mais de les livrer à un monde d'une totale autonomie où la machine remplace l'être humain et dans lequel la littérature, comme les sciences, n'existent plus?

_________________
Mama's Rock
avatar
Clarianz
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: "La fin de l'école" (Béatrice Mabilon-Bonfils et François Durpaire)

Message par KinetteKinette le Lun 29 Sep - 18:32

Oh my god! Mais c'est quoi ces bouffons?
affraid
Entre les conneries sur la création de site internet (bon sang, comme disait Francis Blanche, y en a qui feraient bien de la fermer avant de l'ouvrir...), les anglicismes débiles ('il y a quand même une génération d'enseignants digital natives ), la vision complètement à côté de la plaque des jeunes (qui écriraient beaucoup... ), etc...

Quelle drogue prennent-ils? Ce doit être de la bonne...

K.

_________________
Spoiler:
avatar
KinetteKinette
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: "La fin de l'école" (Béatrice Mabilon-Bonfils et François Durpaire)

Message par Luigi_B le Lun 29 Sep - 18:47

@Clarianz a écrit:Je crois que cet homme est échappé d'un asile.
Pas complètement. A lire ici, c'est assez croquignolet : http://www.neoprofs.org/t82120p40-francois-durpaire-reclame-la-fin-de-l-ecole-au-profit-du-mobile-learning#2730683

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect
avatar
Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: "La fin de l'école" (Béatrice Mabilon-Bonfils et François Durpaire)

Message par Zenxya le Lun 29 Sep - 23:02

@Lefteris a écrit:
Meirieu n'est même pas certifié. Brighelli  avait  encore une fois fait mouche dans un article en rappelant très justement  que ces gens ne se sont jamais frottés au système méritocratique.
Il est en effet certain que l'entre soi,  où l' on se crée sa matière, ses diplômes, ses réseaux, c'est plus sûr. Rolling Eyes
Pourtant il se vante d'avoir enseigné et même qu'il était très bon et très apprécié (d'après ce qu'il dit, suivant en cela le fameux précepte que l'on n'est jamais si bien servi que par soi-même)


Dernière édition par Zenxya le Mar 30 Sep - 19:53, édité 2 fois
avatar
Zenxya
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum