"La fin de l'école" (Béatrice Mabilon-Bonfils et François Durpaire)

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: "La fin de l'école" (Béatrice Mabilon-Bonfils et François Durpaire)

Message par Zenxya le Lun 29 Sep 2014 - 23:02

@Lefteris a écrit:
Meirieu n'est même pas certifié. Brighelli  avait  encore une fois fait mouche dans un article en rappelant très justement  que ces gens ne se sont jamais frottés au système méritocratique.
Il est en effet certain que l'entre soi,  où l' on se crée sa matière, ses diplômes, ses réseaux, c'est plus sûr. Rolling Eyes
Pourtant il se vante d'avoir enseigné et même qu'il était très bon et très apprécié (d'après ce qu'il dit, suivant en cela le fameux précepte que l'on n'est jamais si bien servi que par soi-même)


Dernière édition par Zenxya le Mar 30 Sep 2014 - 19:53, édité 2 fois

Zenxya
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: "La fin de l'école" (Béatrice Mabilon-Bonfils et François Durpaire)

Message par Lefteris le Lun 29 Sep 2014 - 23:10

@Zenxya a écrit:
@Lefteris a écrit:
Meirieu n'est même pas certifié. Brighelli  avait  encore une fois fait mouche dans un article en rappelant très justement  que ces gens ne se sont jamais frottés au système méritocratique.
Il est en effet certain que l'entre soi,  où l' on se crée sa matière, ses diplômes, ses réseaux, c'est plus sûr. Rolling Eyes
Pourtant il se vante d'avoir enseigné et même qu'il était très bon et très apprécié (d'après ce qu'il dit, suivant en cela le fameux précepte que l'on n'ai jamais si bien servi que par soi-même)

Qui se ipse laudat, cito derisorem invenit professeur

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: "La fin de l'école" (Béatrice Mabilon-Bonfils et François Durpaire)

Message par Normandyx le Lun 29 Sep 2014 - 23:25

@Clarianz a écrit:je viens de lire les extraits, après avoir entendu les commentaires sur FInfo (qui n'a d'info que dans son nom...)
Je crois que cet homme est échappé d'un asile. Il réalise qu'il propose tout simplement de ne plus encadrer les enfants mais de les livrer à un monde d'une totale autonomie où la machine remplace l'être humain et dans lequel la littérature, comme les sciences, n'existent plus?

sauf pour une élite, c'est un projet de société qui peut être efficace pour obtenir des crétins dociles, remplaçons les cours par de l'autoformation devant les chtis à miami et secret story, ça ne rendra peut être pas le système moins productif et ne fera pas baisser la consommation...

reste plus qu'à inventer la chanson du décervelage version 3° millénaire

il est peut être encore temps de faire lire Ubu roi...


Normandyx
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: "La fin de l'école" (Béatrice Mabilon-Bonfils et François Durpaire)

Message par Clarianz le Mar 30 Sep 2014 - 9:02

ou 1984, c'est effrayant de réalisme...

_________________
Mama's Rock

Clarianz
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum