Classe qui teste d'entrée de jeu

Page 2 sur 13 Précédent  1, 2, 3, ... 11, 12, 13  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Classe qui teste d'entrée de jeu

Message par Marie Laetitia le Sam 6 Sep 2014 - 21:29

@ycombe a écrit:
@Mezzo voce a écrit:Celui qui a été exclu s'est excusé en fin d'heure, tout en mâchouillant dans sa barbe que "ceci" et que "cela". Sa mère a elle-même contacté le PP avec qui j'ai dialogué, pour demander à ce que son fils (un chieur renommé) soit mis au premier rang (ce que j'avais prévu: juste en face de mon bureau).
Si c'est un chieur renommé, un rapport écrit relatant l'incident et adressé au CdE me semble nécessaire. Si cet élève devait repasser les bornes et qu'il faille le convoquer devant un conseil de discipline, il serait mieux que le dossier ne soit pas quasiment vide.


Du même avis! Des faits, des faits... D'ailleurs quand mes chefs me disaient que quand même, je faisais souvent des rapports, j'avais répondu placidement "Vous savez, moi, je constate" Razz ("à vous de faire le reste" in petto...)

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Classe qui teste d'entrée de jeu

Message par ashentara le Dim 7 Sep 2014 - 8:42

J'ai à peu près la même configuration de classe que toi, mezzo voce... Des 4e turbulents, immatures au possible, et qui m'ont testée dès ma première heure de cours.. en tant que stagiaire !! Mais mon âge joue en ma faveur (j'ai passé le 3e concours, j'ai 37 ans) et ça m'a permis de m'imposer davantage, je pense. Il y a quand même eu des bavardages pendant toute l'heure, c'est clair, j'ai passé beaucoup de temps à dire "Quiet please" et autres.. mais bon j'ai noté au fur et à mesure les plus casse-pieds et demain on fait un changement de place. Et aujourd'hui je prépare mes punitions (pour que ça reste pas du vent !) et je distribue direct si besoin.... On y croit !

ashentara
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: Classe qui teste d'entrée de jeu

Message par ycombe le Dim 7 Sep 2014 - 11:56

@ashentara a écrit:Il y a quand même eu des bavardages pendant toute l'heure, c'est clair, j'ai passé beaucoup de temps à dire "Quiet please" et autres.. mais bon j'ai noté au fur et à mesure les plus casse-pieds et demain on fait un changement de place. Et aujourd'hui je prépare mes punitions (pour que ça reste pas du vent !) et je distribue direct si besoin.... On y croit !
Il faut te fixer les limites. Tu ne peux pas passer tes heures à répéter Quiet please et à espérer que ça finisse par marcher. Tu prépares des punitions particulièrement pénibles (PPP), et tu distribues tout de suite. Si le gamin qui a eu une PPP réitère dans l'heure, tu le colles. et si ça ne suffit pas tu le vires. Fixes-toi une autre limite: pas plus de 2 PPP par heure. Si les bavardages continuent, tu mets directement en retenue. Noter les gamins qui bavardent pour punir plus tard n'est pas aussi efficace que la punition directe.

J'ai pour politique de ne pas tolèrer grand chose. Les grands connaissent les règles, donc pas d'avertissement: retenue directe. Je me suis fait ainsi une réputation de tyran qui me convient assez bien.

Ce qu'il faut savoir, avec une classe qui testerait en particulier, c'est que la mise en place d'une politique stricte peut commencer par augmenter les débordements. Les élèves testent si tu vas vraiment tenir le rythme et la quantité des punitions ou si tu vas te lasser. Si tu réussis à ne pas faiblir, ils vont ensuite  se calmer et tu auras gagné. Si par contre tu cèdes trop vite en te disant que c'est pire qu'avant, alors c'est à peu près fichu.

_________________
Ronin : "A un moment il faut dire stop au n'importe quoi".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".

ycombe
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Classe qui teste d'entrée de jeu

Message par Mezzo voce le Dim 7 Sep 2014 - 13:28

@ycombe a écrit:Ce qu'il faut savoir, avec une classe qui testerait en particulier, c'est que la mise en place d'une politique stricte peut commencer par augmenter les débordements. Les élèves testent si tu vas vraiment tenir le rythme et la quantité des punitions ou si tu vas te lasser. Si tu réussis à ne pas faiblir, ils vont ensuite  se calmer et tu auras gagné. Si par contre tu cèdes trop vite en te disant que c'est pire qu'avant, alors c'est à peu près fichu.

Bon, eh bien je me souhaite bon courage...

Mezzo voce
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Classe qui teste d'entrée de jeu

Message par isabelle10 le Dim 7 Sep 2014 - 14:06

J'agis plus ou moins comme ycombe : j'ai aussi une réputation de tyran, et moi aussi ça me convient ! Dès le début, j'annonce la couleur "vous êtes ici pour bosser, je ne laisserai rien passer !". Et il me paraît important de bosser dès la première heure (j'ai commencé à travailler au bout de cinq minutes avec toutes mes classes, sauf celle dont je suis PP bien sûr).

Quand un élève commence à être énervant, je le fixe droit dans les yeux pendant quinze secondes puis je lui dit "premier et dernier avertissement". S'il continue, il me conjugue 15 verbes aux temps de l'indicatif pour la prochaine heure. Le prochain que j'ai à punir, c'est deux verbes en plus. Et ainsi de suite. Si j'ai à donner quatre punitions dans une heure, 4h pour l'élève et interro surprise pour tout le monde sur le dernier cours (si ça tombe à la toute fin du cours, je ne leur dis rien et interro l'heure d'après).  J'en ai toujours qui s'y opposent ("mais moi j'ai rien fait"), ceux-là je leur explique que j'ai tout à fait le droit de donner un contrôle quand je le souhaite. Et ceux qui n'ont pas la moyenne viennent apprendre en colle pendant une heure.

Punition non rendue = triplée et à rendre sans faute le lendemain, sinon 4h et exclusion de cours.

En tout cas bon courage fleurs2

isabelle10
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Classe qui teste d'entrée de jeu

Message par Catalunya le Dim 7 Sep 2014 - 15:19

Isabelle, tu ne pourrais pas faire tout cela dans tous les collèges.

Catalunya
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Classe qui teste d'entrée de jeu

Message par ycombe le Dim 7 Sep 2014 - 15:31

@Mezzo voce a écrit:
@ycombe a écrit:Ce qu'il faut savoir, avec une classe qui testerait en particulier, c'est que la mise en place d'une politique stricte peut commencer par augmenter les débordements. Les élèves testent si tu vas vraiment tenir le rythme et la quantité des punitions ou si tu vas te lasser. Si tu réussis à ne pas faiblir, ils vont ensuite  se calmer et tu auras gagné. Si par contre tu cèdes trop vite en te disant que c'est pire qu'avant, alors c'est à peu près fichu.

Bon, eh bien je me souhaite bon courage...
Ça n'arrive pas toujours, rassure-toi. Mais il faut être prévenu: c'est suffisamment fréquent pour être dans le Low Performers' Manual. Pour moi c'est surtout dans des classes qui ont installé de mauvaises habitudes. Il faut agir efficacement dès le départ, pour éviter ça.

_________________
Ronin : "A un moment il faut dire stop au n'importe quoi".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".

ycombe
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Classe qui teste d'entrée de jeu

Message par isabelle10 le Dim 7 Sep 2014 - 15:34

Je me doute que ce ne sont pas des règles facilement applicables partout, mais j'ai au jour d'aujourd'hui toujours pu les mettre en oeuvre. J'ai parfois eu le principal à dos qui me trouvait trop sévère, des parents également (et dans ces cas là, c'est vrai que c'est très délicat) mais je n'ai jamais changé.

isabelle10
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Classe qui teste d'entrée de jeu

Message par ycombe le Dim 7 Sep 2014 - 15:39

@Catalunya a écrit:Isabelle, tu ne pourrais pas faire tout cela dans tous les collèges.
Cela dépend, comme je l'ai dit plusieurs fois, de la personnalité du CdE. Un CdE décidé à faire en sorte que ça se passe bien et qui pense que les élèves sont là pour bosser appuiera toujours ce genre de démarche.

_________________
Ronin : "A un moment il faut dire stop au n'importe quoi".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".

ycombe
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Classe qui teste d'entrée de jeu

Message par Marie Laetitia le Dim 7 Sep 2014 - 15:50

@ycombe a écrit:
@ashentara a écrit:Il y a quand même eu des bavardages pendant toute l'heure, c'est clair, j'ai passé beaucoup de temps à dire "Quiet please" et autres.. mais bon j'ai noté au fur et à mesure les plus casse-pieds et demain on fait un changement de place. Et aujourd'hui je prépare mes punitions (pour que ça reste pas du vent !) et je distribue direct si besoin.... On y croit !
Il faut te fixer les limites. Tu ne peux pas passer tes heures à répéter Quiet please et à espérer que ça finisse par marcher. Tu prépares des punitions particulièrement pénibles (PPP), et tu distribues tout de suite. Si le gamin qui a eu une PPP réitère dans l'heure, tu le colles. et si ça ne suffit pas tu le vires. Fixes-toi une autre limite: pas plus de 2 PPP par heure. Si les bavardages continuent, tu mets directement en retenue. Noter les gamins qui bavardent pour punir plus tard n'est pas aussi efficace que la punition directe.

J'ai pour politique de ne pas tolèrer grand chose. Les grands connaissent les règles, donc pas d'avertissement: retenue directe. Je me suis fait ainsi une réputation de tyran qui me convient assez bien.

Ce qu'il faut savoir, avec une classe qui testerait en particulier, c'est que la mise en place d'une politique stricte peut commencer par augmenter les débordements. Les élèves testent si tu vas vraiment tenir le rythme et la quantité des punitions ou si tu vas te lasser. Si tu réussis à ne pas faiblir, ils vont ensuite  se calmer et tu auras gagné. Si par contre tu cèdes trop vite en te disant que c'est pire qu'avant, alors c'est à peu près fichu.

D'accord avec Ycombe. A ceci près qu'avec une classe de fous furieux, ils vont comprendre qui est le patron, ils vont éviter les débordements qui leur coûteraient cher (du genre siffler dans la classe, hurler aux abords de la salle, faire ce qu'ils veulent dans la classe), mais ça ne veut pas dire qu'il n'y aura plus d'heures pénibles. Tant pis, à chaque fois qu'ils relèveront la tête, ils se prendront (au cas par cas mais au besoin plusieurs à la fois) des heures de colle. Effectivement il va te falloir du courage MV, j'ai eu une classe comme ça l'année dernière cafe On a tous souffert. Mais c'était le prix à payer pour épargner d'autres élèves. Finalement, le mieux, c'est qu'à la fin de l'année on était prêts à recommencer les mêmes configurations de classe, c'était le moins mauvais de tous les choix possibles, et pour l'intérêt des élèves, le vrai pas celui des petinenfants de notre ministère. Y compris dans l'intérêt des zozos en question.

Mais il va te falloir de l'aide, des recadrages ponctuels du CPE en cas de pics de n'importe-quoi. fleurs2 fleurs2 fleurs2

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Classe qui teste d'entrée de jeu

Message par pouldo le Dim 7 Sep 2014 - 17:32

Tout le monde ne peut pas la jouer tyran et ce n'est pas forcément nécessaire.

On peut aussi la jouer fonctionnaire scrupuleux/strict c'est très bien aussi!

http://www.les-mathematiques.net/phorum/read.php?18,900679,900696#msg-900696

"3/ Il te suffit de facturer les écarts de discipline de tes élèves (pense à ton avantage B1)

4/ Pour se faire il te faut un acte de facturation qui prend 5 secondes (tu dois avoir 50 à 100 items par heures). En voici un (tu peux lui en substituer un en tout point équivalent techniquement). A chaque fois qu'un élève commet un écart, ordonne-lui et marque-le sur un cahier comptable que tu auras prévu à cet effet une "dose" de corvée qui lui fait perdre un certain nombre de minutes de sa vie. (pour un bavardage "copier les nombres de 3000 à 3500", pour une insolence "3000-4000", etc). Ne te préoccupe pas de savoir s'il va ou non le faire. Continue "ton cours". Les 3-4 premières semaines tu vas enregistrés environ 20 à 50 factures sur ton cahier (il faut qu'il soit gros). Pour les rgos écarts continue de les gérer comme avant (rapport, etc). Accepte les propositions poliment demandées: (exemple, si à la suite d'un gros écart tu as promis une demande d'exclusion officielle du lycée par exemple et que l'élève te propose "je peux, à la place copier les nombres de 1000 à 9000?", accepte.

5/ Contentieux: au point (C4), je te dis de facturer. Ca ne te dit pas comment obtenir le paiement des factures (ie le retour des corvées). Je n'ai pas de solution uniforme indépendante du bahut. On en reparle. Commence par facturer pendant 15 jours et n'oublie pas de dire aux élèves qu'en cas de non retour, tu gèreras ça administrativement. Du fait de ta situation, ça peut être très efficace, car les élèves voyant que tu as adopté une position de "te battre" pourront soupçonner que venant de toi "gérer administrativement et hors-classe ton cahier comptable" annonce des lendemains qui ne chantent pas pour eux (ils ont du mal à imaginer qu'un prof en détresse qui prend enfin les choses en main sera laché par l'admin, sur un truc aussi formel que "punition non rendue"). Sur les 5 profs sur 6 que j'ai sauvé avec EXACTEMENT ce conseil, 4 n'ont même pas eu besoin de me demander comment accomplir le contentieux. Leur situation était telle que 70 à 95% des élèves payaient les petites factures (ils ne me croyaient pas au moment où je disais C4, la dernière en date m'a dit "c'est dingue, tu avais annoncé 70% (mi décembre), j'ai 90%" et c'était vendredi dernier qu'elle m'a dit ça.

6/ Au cazou quand-même, faute de mieux, en cas de non retour d'une corvée de 15-30mn de vie prise à l'élève, s'il ne rend pas sa corvée, dis-lui, "vous avez encore 1 semaine, après je vous donne le RI à copier à la place et si vous ne me rendez pas le RI, je fais un rapport et classe l'affaire. Si la direction ne vous sanctionne pas d'une sanction qui est plus chère que copier le RI, vous aurez gagné et je m'en lave les mains" (ça te permet de ne pas mentir et de faire un truc que tu peux faire)

7/ Quoiqu'il arrive, reste zen, détendu. Ne fais pas cours s'il y a des bavardages, attends le silence (attends 1H s'il le faut). Pdt que tu attends le silence ne facture pas. Ne facture qu'individuellement. Si un élève te dit "mais msieur, là, jai pas parlé" réponds avec le sourire "oko, alors je double la dose". Avec un peu de chance, il t'insultera, et tu envoie un rapport factuel neutre pour signaler ladite insulte, ce faisant repense à B1, si tu as honte de ne pas t'en sortir seul.

8/ Je ne peux te le garantir, mais en moyenne, sur pls bahuts, le taux de retour sans transmission au contentieux (ie sans plus perdre du tps est de .... 80-90%***). Il s'ensuit que ton bordel va être divisé par 5 à 10. On pourra alors reparler du contentieux.

*** je n'ai aucune explication de pourquoi, ce sont les mystères de la société moderne. Le "différe" fait peur. L'intimidation est un truc immediat. L'écart "punition non rendue" est un truc formel dont l'élève ne maitrise pas exactement l'aventure bureaucratique, en tout cas bcp moins qu'un geste intimidant envoyé à toi face auquel si tu baisses les bras, l'affaire semble close. "

pouldo
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: Classe qui teste d'entrée de jeu

Message par ycombe le Dim 7 Sep 2014 - 17:59

@pouldo a écrit:Tout le monde ne peut pas la jouer tyran et ce n'est pas forcément nécessaire.

On peut aussi la jouer fonctionnaire scrupuleux/strict c'est très bien aussi!

http://www.les-mathematiques.net/phorum/read.php?18,900679,900696#msg-900696

Ça rejoint tout à fait les PPP dont on parlait. Quand on parle de "tyran", c'est juste une image pour dire qu'on ne laisse rien passer, là il propose de sanctionner 1/5 des bavardages.

Son post suivant est intéressant:
http://www.les-mathematiques.net/phorum/read.php?18,900679,900700#msg-900700

N'attends pas d'amélioration avant les 15 premiers jours. Mais facture imperturbablement.
Ça rejoint ce que je disais ci-dessus: l'efficacité n'est pas immédiate (et à mon avis à court terme ça peut devenir pire) mais cela finit par marcher, lorsque les élèves se rendent compte que l'on ne faiblit pas.

_________________
Ronin : "A un moment il faut dire stop au n'importe quoi".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".

ycombe
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Classe qui teste d'entrée de jeu

Message par Mezzo voce le Lun 8 Sep 2014 - 19:37

(Re)bonjour à vous,

Mes 4° me semblent joueurs mais pas méchants (mauvais esprit) comme l'an dernier. Un cadre s'installe (à surveiller). Il y a juste un point: les garçons (toujours eux) font des commentaires à voix basse (pas méchants, mais c'est chiant). J'aimerais, en gros, qu'ils cessent. Je casse, ça amuse et fonctionne. Mais dois-je faire une croix sur le calme plat? Sans quoi, ils travaillent, sont actifs, et plutôt sympathiques au demeurant (il me semble) dans l'ensemble.

Autre chose: ma PA m'a reproché de terroriser les élèves. C'est rapide, quand même. Je ne pensais pas les terroriser. Je ne sais pas quoi faire de ce reproche.

Mezzo voce
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Classe qui teste d'entrée de jeu

Message par kero le Lun 8 Sep 2014 - 19:44

Globalement je trouve que tu as très bien réagi.

Moi, cette année, j'ai décidé, plus que les années précédentes - j'avais tendance à hésiter - de frapper vite et fort. Comme tu l'as fait, quoi. Jusque là, ça me semble payant. J'ai accueilli aujourd'hui 5 classes et avec au moins deux d'entre elles (des 5èmes), le début a été bien trop agité. J'ai bien matraqué et au final l'heure s'est déroulée dans le calme.

Mais clairement, c'est les prochains jours qui seront déterminants. Je vais y aller en rouleau compresseur. Le premier qui me les casse trop, ils comprendra même pas ce qui lui arrive.

kero
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Classe qui teste d'entrée de jeu

Message par sansara le Lun 8 Sep 2014 - 19:48

@Mezzo voce a écrit:(Re)bonjour à vous,

Mes 4° me semblent joueurs mais pas méchants (mauvais esprit) comme l'an dernier. Un cadre s'installe (à surveiller). Il y a juste un point: les garçons (toujours eux) font des commentaires à voix basse (pas méchants, mais c'est chiant). J'aimerais, en gros, qu'ils cessent. Je casse, ça amuse et fonctionne. Mais dois-je faire une croix sur le calme plat? Sans quoi, ils travaillent, sont actifs, et plutôt sympathiques au demeurant (il me semble) dans l'ensemble.

Autre chose: ma PA m'a reproché de terroriser les élèves. C'est rapide, quand même. Je ne pensais pas les terroriser. Je ne sais pas quoi faire de ce reproche.

Après deux jours de cours ? Suspect Qu'est-ce qu'elle en sait ?

sansara
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Classe qui teste d'entrée de jeu

Message par Marie Laetitia le Lun 8 Sep 2014 - 20:03

@sansara a écrit:
@Mezzo voce a écrit:(Re)bonjour à vous,

Mes 4° me semblent joueurs mais pas méchants (mauvais esprit) comme l'an dernier. Un cadre s'installe (à surveiller). Il y a juste un point: les garçons (toujours eux) font des commentaires à voix basse (pas méchants, mais c'est chiant). J'aimerais, en gros, qu'ils cessent. Je casse, ça amuse et fonctionne. Mais dois-je faire une croix sur le calme plat? Sans quoi, ils travaillent, sont actifs, et plutôt sympathiques au demeurant (il me semble) dans l'ensemble.

Autre chose: ma PA m'a reproché de terroriser les élèves. C'est rapide, quand même. Je ne pensais pas les terroriser. Je ne sais pas quoi faire de ce reproche.

Après deux jours de cours ? Suspect Qu'est-ce qu'elle en sait ?

Même remarque. Bah, tu fais de l'enrobage, MV, tu lui dis avec un grand sourire de sorcière qui martyrise les petinenfants par pur plaisir que ton premier vœu est que les élèves puissent travailler dans les meilleures conditions, pour obtenir les meilleurs résultats, qu'elle se rassure en toute chose... mais si toi tu peux avoir la paix et bosser dans la sérennité ce sera aussi tout bénéfi pour tout le monde, non mais!

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Classe qui teste d'entrée de jeu

Message par Marie Laetitia le Lun 8 Sep 2014 - 20:04

@Mezzo voce a écrit:(Re)bonjour à vous,

Mes 4° me semblent joueurs mais pas méchants (mauvais esprit) comme l'an dernier. Un cadre s'installe (à surveiller). Il y a juste un point: les garçons (toujours eux) font des commentaires à voix basse (pas méchants, mais c'est chiant). J'aimerais, en gros, qu'ils cessent. Je casse, ça amuse et fonctionne. Mais dois-je faire une croix sur le calme plat? Sans quoi, ils travaillent, sont actifs, et plutôt sympathiques au demeurant (il me semble) dans l'ensemble.

Autre chose: ma PA m'a reproché de terroriser les élèves. C'est rapide, quand même. Je ne pensais pas les terroriser. Je ne sais pas quoi faire de ce reproche.

Moi je ne ferais pas une croix. Les piafs, même en 4e, on leur donne une phalange, ils vous bouffent le bras. Donc, on travaille en silence.

Contente en tout cas qu'il ne s'agisse pas de terribles-frappa-dingues...

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Classe qui teste d'entrée de jeu

Message par Balthamos le Lun 8 Sep 2014 - 20:15

@Mezzo voce a écrit:(Re)bonjour à vous,

Mes 4° me semblent joueurs mais pas méchants (mauvais esprit) comme l'an dernier. Un cadre s'installe (à surveiller). Il y a juste un point: les garçons (toujours eux) font des commentaires à voix basse (pas méchants, mais c'est chiant). J'aimerais, en gros, qu'ils cessent. Je casse, ça amuse et fonctionne. Mais dois-je faire une croix sur le calme plat? Sans quoi, ils travaillent, sont actifs, et plutôt sympathiques au demeurant (il me semble) dans l'ensemble.

Autre chose: ma PA m'a reproché de terroriser les élèves. C'est rapide, quand même. Je ne pensais pas les terroriser. Je ne sais pas quoi faire de ce reproche.

Courage. De ce que j'ai lu, ta situation n'est pas simple avec les élèves.
En tout cas, je trouve que tu as très bien réagi et il ne faut pas faiblir, baisser les bras avec les "élèves chercheurs".
C'est une stratégie utilisée par beaucoup de profs, être particulièrement sévère les premiers jours puis relacher la pression quand la classe aura compris les règles et que tu les maitriseras.

Quand à la remarque du PA, tu peux lui répondre que tu instaures un climat de calme propice aux études dans ta classe !
Ou alors il faut qu'il te donne des ficelles pour avoir le calme et travailler dans de bonnes conditions !

Balthamos
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Classe qui teste d'entrée de jeu

Message par neomath le Lun 8 Sep 2014 - 20:18

@Mezzo voce a écrit:
Autre chose: ma PA m'a reproché de terroriser les élèves. C'est rapide, quand même. Je ne pensais pas les terroriser. Je ne sais pas quoi faire de ce reproche.
Un truc que l'on m'a conseillé dans ma jeunesse et qui m'a été bien utile. En pareil cas on répond "OUI CHEF !" et on continue à faire comme avant.

_________________
“L'ignorance et la bêtise sont des facteurs considérables de l'Histoire.”
  Raymond Aron

neomath
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Classe qui teste d'entrée de jeu

Message par Balthamos le Lun 8 Sep 2014 - 20:21

@neomath a écrit:
@Mezzo voce a écrit:
Autre chose: ma PA m'a reproché de terroriser les élèves. C'est rapide, quand même. Je ne pensais pas les terroriser. Je ne sais pas quoi faire de ce reproche.
Un truc que l'on m'a conseillé dans ma jeunesse et qui m'a été bien utile. En pareil cas on répond "OUI CHEF !" et on continue à faire comme avant.

yesyes
J'aime beaucoup le principe!

Balthamos
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Classe qui teste d'entrée de jeu

Message par Mezzo voce le Lun 8 Sep 2014 - 20:38

C'est ce que j'ai fait: "oui, oui". Et je ne changerai rien. En revanche, quand un élève fait un commentaire l'air de rien, s'oubliant, se croyant au salon de thé, vous faites quoi? Un avertissement? Une croix? Une punition? Ils sont un peu chiants, ces garçons. J'aimerais avoir le silence, comme avec les 6èmes.

Mezzo voce
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Classe qui teste d'entrée de jeu

Message par Mezzo voce le Lun 8 Sep 2014 - 20:50

@sansara a écrit:
@Mezzo voce a écrit:(Re)bonjour à vous,

Mes 4° me semblent joueurs mais pas méchants (mauvais esprit) comme l'an dernier. Un cadre s'installe (à surveiller). Il y a juste un point: les garçons (toujours eux) font des commentaires à voix basse (pas méchants, mais c'est chiant). J'aimerais, en gros, qu'ils cessent. Je casse, ça amuse et fonctionne. Mais dois-je faire une croix sur le calme plat? Sans quoi, ils travaillent, sont actifs, et plutôt sympathiques au demeurant (il me semble) dans l'ensemble.

Autre chose: ma PA m'a reproché de terroriser les élèves. C'est rapide, quand même. Je ne pensais pas les terroriser. Je ne sais pas quoi faire de ce reproche.

Après deux jours de cours ? Suspect Qu'est-ce qu'elle en sait ?

Des parents ont signalé que leur(s) enfant(s) étaient terrorisés...

Mezzo voce
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Classe qui teste d'entrée de jeu

Message par sansara le Lun 8 Sep 2014 - 20:54

@Mezzo voce a écrit:
@sansara a écrit:
@Mezzo voce a écrit:(Re)bonjour à vous,

Mes 4° me semblent joueurs mais pas méchants (mauvais esprit) comme l'an dernier. Un cadre s'installe (à surveiller). Il y a juste un point: les garçons (toujours eux) font des commentaires à voix basse (pas méchants, mais c'est chiant). J'aimerais, en gros, qu'ils cessent. Je casse, ça amuse et fonctionne. Mais dois-je faire une croix sur le calme plat? Sans quoi, ils travaillent, sont actifs, et plutôt sympathiques au demeurant (il me semble) dans l'ensemble.

Autre chose: ma PA m'a reproché de terroriser les élèves. C'est rapide, quand même. Je ne pensais pas les terroriser. Je ne sais pas quoi faire de ce reproche.

Après deux jours de cours ? Suspect Qu'est-ce qu'elle en sait ?

Des parents ont signalé que leur(s) enfant(s) étaient terrorisés...

Les pauvres... Non mais franchement, tu devrais avoir honte ! malmaisbien

sansara
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Classe qui teste d'entrée de jeu

Message par Mezzo voce le Lun 8 Sep 2014 - 20:59

Je risque d'être lapidée le jour de la rencontre parents/professeurs des 6èmes. Je me cacherai derrière le PP, qui est très grand.

Pour l'instant, je vois les choses ainsi: soit c'est eux (les élèves) qui me bouffent, soit c'est moi. J'ai l'impression d'évoluer dans la jungle parmi les fauves.

Mezzo voce
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Classe qui teste d'entrée de jeu

Message par Herrelis le Lun 8 Sep 2014 - 21:12

D'un autre côté il n'y a écrit nulle part qu'on doit être doux et maternel hein Razz. Je les terrorise aussi, mais au moins j'ai la paix ^^. J'ai même collé ma première punition aujourd'hui à un 4ème qui est parti en pleurant (la prochaine fois, il évitera de dire des imbécillités en cours tiens). Je vais voir ce que donne cette classe demain : entre temps ils ont eu droit à un remontage de bretelles par leur PP et le principal adjoint.

_________________
Han : "Comment on s'en sort?" Luke : "comme d'habitude." Han : "Si mal que ça?!!" Le Retour du Jedi
"Without you I feel... hollow." - "Such a lovely way to say that 'am a pain in the ass."

Herrelis
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Classe qui teste d'entrée de jeu

Message par ycombe le Lun 8 Sep 2014 - 21:22

@Mezzo voce a écrit:(Re)bonjour à vous,

Mes 4° me semblent joueurs mais pas méchants (mauvais esprit) comme l'an dernier. Un cadre s'installe (à surveiller). Il y a juste un point: les garçons (toujours eux) font des commentaires à voix basse (pas méchants, mais c'est chiant). J'aimerais, en gros, qu'ils cessent. Je casse, ça amuse et fonctionne. Mais dois-je faire une croix sur le calme plat? Sans quoi, ils travaillent, sont actifs, et plutôt sympathiques au demeurant (il me semble) dans l'ensemble.

Autre chose: ma PA m'a reproché de terroriser les élèves. C'est rapide, quand même. Je ne pensais pas les terroriser. Je ne sais pas quoi faire de ce reproche.
Pas de croix sur le calme plat! Surtout pas. Mets en place les PPP comme proposé ci-dessus. Par exemple un bavardage = un verbe à conjuguer à tous les temps tous les modes, ou un texte à copier en changeant de couleur à chaque mot. Cela doit cesser! Progressivement, tu vas y arriver, surtout ne lâche pas le morceau.

Pour la PA: tu lui suggères que les élèves qui la ramène (via leurs parents) sont ceux qui aimeraient bien pouvoir foutre un peu le bordel, et que s'il voulait bien les convoquer pour leur rappeler fermement qu'on est au collège pour travailler dans le calme ça pourrait aider les résultats de l'ensemble de la classe.




_________________
Ronin : "A un moment il faut dire stop au n'importe quoi".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".

ycombe
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 13 Précédent  1, 2, 3, ... 11, 12, 13  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum