"Le Monde", Pourquoi moi professeur de Lettres Histoire, je démissionne de l'Education Nationale

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

"Le Monde", Pourquoi moi professeur de Lettres Histoire, je démissionne de l'Education Nationale

Message par JEMS le Ven 5 Sep 2014 - 7:12

J'ai démissionné de l'éducation nationale : je ne m'y sentais pas à ma place. Comme beaucoup de professeurs, l'immobilisme de cette institution et son incapacité à accomplir sa mission me mettaient mal à l'aise. Pendant mon année de stage, je me suis souvent senti inutile. Je ne trouvais pas de sens à mon action. Malgré tout, comme je suis sérieux, j'ai beaucoup travaillé. J'ai été titularisé au mois de juin 2014, puis muté dans l'académie de Créteil.

La suite : http://www.lemonde.fr/idees/article/2014/09/04/pourquoi-moi-professeur-de-lettre-histoire-je-demissionne-de-l-education-nationale_4482124_3232.html

_________________

JEMS
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Le Monde", Pourquoi moi professeur de Lettres Histoire, je démissionne de l'Education Nationale

Message par MelanieSLB le Ven 5 Sep 2014 - 7:19

Pfff....

_________________
La réforme du collège en clair : www.reformeducollege.fr .
La Réforme du Collège en Clair a aussi sa page Facebook !

Et pour ceux qui voudraient en comprendre quelques fondements idéologiques:
De l’école, Jean-Claude Milner, visionnaire en 1984 (ça ne s'invente pas!) de ce qui nous arrive: "On ne dira pas que les enseignants sont l'appendice inutile d'une institution dangereuse et presque criminelle; on dira seulement qu'ils doivent devenir Autres: animateurs, éducateurs, grands frères, nourrices, etc. La liste est variable. Que, par là, les enseignants cessent d’être ce qu'ils doivent être, c'est encore une fois sortir de la question. On ne dira pas que les enseignants n'ont pas à exister, mais qu'ils ont à exister Autrement. Que cette Autre existence consiste à renoncer à soi-même pour disparaître dans la nuit éducative et s'y frotter, tous corps et tous esprits confondus, avec les partenaires de l'acte éducatif - manutentionnaires, parents, élèves, etc. -, seul un méchant pourrait en prendre ombrage." (page 24)

MelanieSLB
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Le Monde", Pourquoi moi professeur de Lettres Histoire, je démissionne de l'Education Nationale

Message par philann le Ven 5 Sep 2014 - 7:26

Il défend grosso modo...tout ce que je déteste prodigieusement dans l'école actuelle; dont la mise en avant du Moi personnel au détriment du commun, de la culture commune, des intérêts communs.

On crève de cet individualisme, du "Moi-je", de mon opinion, mon droit, ma satisfaction.

Et oui, dans l'éducation, il y a une part de dressage, où l'on apprend à rester assis, à écouter et faire ce qu'un adulte demande. Ce n'est hélas plus très à la mode!

_________________
2014-2015: poste fixe dans les Hauts de Seine Very Happy Very Happy Very Happy
2013-2014: certifiée stagiaire dans les Hauts de Seine cheers 
2011-2013: prof. contractuelle dans l'Essonne

philann
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Le Monde", Pourquoi moi professeur de Lettres Histoire, je démissionne de l'Education Nationale

Message par Reine Margot le Ven 5 Sep 2014 - 7:39

C'est clair que si transmettre une culture commune et des connaissances/valeurs communes ne l'intéresse pas, il vaut mieux qu'il fasse autre chose...

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Le Monde", Pourquoi moi professeur de Lettres Histoire, je démissionne de l'Education Nationale

Message par Thierry30 le Ven 5 Sep 2014 - 8:09

Au moins, il est cohérent:
Il ne se sent pas bien à l'EN, il démissionne.
Rien à dire...

Thierry30
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Le Monde", Pourquoi moi professeur de Lettres Histoire, je démissionne de l'Education Nationale

Message par Igniatius le Ven 5 Sep 2014 - 8:15

C'est dommage, il aura démissionné avant de rencontrer un collègue du SE-UNSA : ça aurait pu changer sa vie.

Encore un énervé...

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Le Monde", Pourquoi moi professeur de Lettres Histoire, je démissionne de l'Education Nationale

Message par ylm le Ven 5 Sep 2014 - 8:15

Aucune connaissance ne serait imposée. Chaque élève pourrait choisir lui-même les connaissances qu'il veut [...] Cette école ne sanctionnerait pas les élèves, elle les laisserait libres d'agir.

Ce n'est pas l'école qu'il veut réformer, ce sont les élèves.

ylm
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Le Monde", Pourquoi moi professeur de Lettres Histoire, je démissionne de l'Education Nationale

Message par Balthazaard le Ven 5 Sep 2014 - 10:01

bonjour

"l'immobilisme de cette institution" je n'ai pas lu plus loin et je réponds direct....voir dès le début ce genre de poncif politico-journalistique , dans la bouche d'un enseignant et de surcroit de lettres...comme on dit au poker , je passe

Balthazaard
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Le Monde", Pourquoi moi professeur de Lettres Histoire, je démissionne de l'Education Nationale

Message par Pseudo le Ven 5 Sep 2014 - 10:02

Je crois que le problème, de beaucoup réponses ici, et en général sur le forum, et de ce prof démissionnaire, c'est d'opposer individu et société.
Soit on développerait l'individu, forcément génial et créateur, soit on aurait à cœur de façonner les gens selon les besoins collectifs.
Or, je ne pense pas que l'individu se développe harmonieusement totalement hors du collectif, comme une sorte de fleur sans terre. Mais je pense aussi que l'école actuelle tente de nier les individualités pour les former à.... on ne sait même plus quoi. Or, la société a besoin d'humains en forme psychiquement et physiquement, ce que ne permet pas l'école d'aujourd'hui. De plus, nous visons dans une société hyper développée, riche, où le développement personnel et spirituel devient de plus en plus important (et ça ne revient pas à une enflure démesuré et envahissante du moi, comme on tente de nous le faire croire parfois) et l'école va à contre courant assez nettement. C'est ennuyeux, nous sommes déconnectés de tout.

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche

Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Le Monde", Pourquoi moi professeur de Lettres Histoire, je démissionne de l'Education Nationale

Message par Fraser le Ven 5 Sep 2014 - 10:03

@Balthazaard a écrit:bonjour

"l'immobilisme de cette institution"  je n'ai pas lu plus loin et je réponds direct....voir dès le début ce genre de poncif politico-journalistique , dans la bouche d'un enseignant et de surcroit de lettres...comme on dit au poker , je passe

Pareil

Fraser
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Le Monde", Pourquoi moi professeur de Lettres Histoire, je démissionne de l'Education Nationale

Message par Pseudo le Ven 5 Sep 2014 - 10:04

@Balthazaard a écrit:bonjour

"l'immobilisme de cette institution"  je n'ai pas lu plus loin et je réponds direct....voir dès le début ce genre de poncif politico-journalistique , dans la bouche d'un enseignant et de surcroit de lettres...comme on dit au poker , je passe

Mais l'institution est immobiliste. Ce qui en veut pas dire que les profs, individuellement, le sont. D'ailleurs, on lutte contre cette immobilisme, on y consacre une énergie débordante et qui serait mieux utilisée autrement.

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche

Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Le Monde", Pourquoi moi professeur de Lettres Histoire, je démissionne de l'Education Nationale

Message par User5899 le Ven 5 Sep 2014 - 11:09

@JEMS a écrit:J'ai démissionné de l'éducation nationale : je ne m'y sentais pas à ma place. Comme beaucoup de professeurs, l'immobilisme de cette institution et son incapacité à accomplir sa mission me mettaient mal à l'aise. Pendant mon année de stage, je me suis souvent senti inutile. Je ne trouvais pas de sens à mon action. Malgré tout, comme je suis sérieux, j'ai beaucoup travaillé. J'ai été titularisé au mois de juin 2014, puis muté dans l'académie de Créteil.

La suite : http://www.lemonde.fr/idees/article/2014/09/04/pourquoi-moi-professeur-de-lettre-histoire-je-demissionne-de-l-education-nationale_4482124_3232.html
Sleep Sleep Sleep

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Le Monde", Pourquoi moi professeur de Lettres Histoire, je démissionne de l'Education Nationale

Message par Olympias le Ven 5 Sep 2014 - 11:16

@Igniatius a écrit:C'est dommage, il aura démissionné avant de rencontrer un collègue du SE-UNSA : ça aurait pu changer sa vie.

Encore un énervé...
Et il n'a pas compris que l'école, ce n'est pas du cours particulier.
Bref, on s'en fout. Sleep

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Le Monde", Pourquoi moi professeur de Lettres Histoire, je démissionne de l'Education Nationale

Message par Cath le Ven 5 Sep 2014 - 11:22

C'est n'importe quoi.

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Le Monde", Pourquoi moi professeur de Lettres Histoire, je démissionne de l'Education Nationale

Message par JEMS le Ven 5 Sep 2014 - 11:29

Mais vous ne comprenez pas, c'est l'élève au centre, l'élève acteur de son projet, l'élève libre, l'élève autonome, affranchi... un effet post cercle des poètes disparus ?

_________________

JEMS
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Le Monde", Pourquoi moi professeur de Lettres Histoire, je démissionne de l'Education Nationale

Message par Leclochard le Ven 5 Sep 2014 - 11:55

" Cette école ne noterait pas les élèves, car elle assumerait d'être en présence d'individus tous différents et fondamentalement incomparables. Elle refuserait aussi de les juger individuellement car elle s'avouerait incapable de formuler des buts d'apprentissages, ces derniers étant définis par la sensibilité de l'élève et d'ailleurs sans cesse en redéfinition."

Que c'est beau !  abk

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Le Monde", Pourquoi moi professeur de Lettres Histoire, je démissionne de l'Education Nationale

Message par Olympias le Ven 5 Sep 2014 - 12:03

@Leclochard a écrit:" Cette école ne noterait pas les élèves, car elle assumerait d'être en présence d'individus tous différents et fondamentalement incomparables. Elle refuserait aussi de les juger individuellement car elle s'avouerait incapable de formuler des buts d'apprentissages, ces derniers étant définis par la sensibilité de l'élève et d'ailleurs sans cesse en redéfinition."

Que c'est beau !  abk
On croit rêver en effet....Die grosse Utopie...

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Le Monde", Pourquoi moi professeur de Lettres Histoire, je démissionne de l'Education Nationale

Message par Pseudo le Ven 5 Sep 2014 - 12:04

Je crois qu'il plane à 100 000 le gars quand même.
Je passage sur FB qui démontre la grande tolérance et ouverture à la différence des jeunes, excusez-moi, mais il faut bien mal connaître ce qui se passe sur FB.

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche

Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Le Monde", Pourquoi moi professeur de Lettres Histoire, je démissionne de l'Education Nationale

Message par Olympias le Ven 5 Sep 2014 - 12:12

@Pseudo a écrit:Je crois qu'il plane à 100 000 le gars quand même.
Je passage sur FB qui démontre la grande tolérance et ouverture à la différence des jeunes, excusez-moi, mais il faut bien mal connaître ce qui se passe sur FB.
Quand on voit les horreurs qu'ils sont capables d'écrire, les âneries qu'ils postent, ce garçon vit dans le monde des Bisounours

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Le Monde", Pourquoi moi professeur de Lettres Histoire, je démissionne de l'Education Nationale

Message par Une passante le Ven 5 Sep 2014 - 12:22

Si on regarde le titre de l'article, on voit qu'il n'enseigne qu'une seule lettre, il n'y a pas de quoi s'épanouir dans son métier ! Laughing

Une passante
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Le Monde", Pourquoi moi professeur de Lettres Histoire, je démissionne de l'Education Nationale

Message par Thierry30 le Ven 5 Sep 2014 - 12:52

@Igniatius a écrit:C'est dommage, il aura démissionné avant de rencontrer un collègue du SE-UNSA : ça aurait pu changer sa vie.

Encore un énervé...

Laughing Laughing Laughing
Merci! Tu as éclairé ma journée! yesyes

Thierry30
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Le Monde", Pourquoi moi professeur de Lettres Histoire, je démissionne de l'Education Nationale

Message par Modulo le Ven 5 Sep 2014 - 13:02

Je ne suis pas non plus en phase avec son idéal. Cependant, je lui accorde mon estime car il démissionne en raison de son constat.

Et dans tout l'article, il y a quand même un paragraphe auquel j'adhère complètement: l'avant dernier.

Surtout, cette école ne tolérerait pas la passivité des élèves, scandale majeur dans l'éducation nationale aujourd'hui. Vraie souffrance du professeur.

Modulo
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Le Monde", Pourquoi moi professeur de Lettres Histoire, je démissionne de l'Education Nationale

Message par philann le Ven 5 Sep 2014 - 18:29

@JEMS a écrit:Mais vous ne comprenez pas, c'est l'élève au centre, l'élève acteur de son projet, l'élève libre, l'élève autonome, affranchi... un effet post cercle des poètes disparus ?

Mais l'histoire du Cercle des poètes disparus est l'histoire d'un sanglant échec! Laughing
- un suicide
- des parents coincés et malheureux
- une bande de lâches qui dénoncent à la moindre pression
- un culte de la personnalité (plutôt que de la matière, pédagogiquement à peu de chose près ce que l'on peut faire de pire!)

c'est ce que je trouve fascinant dans ce film, on a envie d'y croire...mais tout foire, y compris le "capitaine, O mon capitaine" assez pathétique! Wink

_________________
2014-2015: poste fixe dans les Hauts de Seine Very Happy Very Happy Very Happy
2013-2014: certifiée stagiaire dans les Hauts de Seine cheers 
2011-2013: prof. contractuelle dans l'Essonne

philann
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Le Monde", Pourquoi moi professeur de Lettres Histoire, je démissionne de l'Education Nationale

Message par pimpampoum le Ven 5 Sep 2014 - 19:13

Peut-être qu'il ne voulait tout simplement pas enseigner à Créteil Rolling Eyes

pimpampoum
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Le Monde", Pourquoi moi professeur de Lettres Histoire, je démissionne de l'Education Nationale

Message par fracflo le Ven 5 Sep 2014 - 19:32

Dommage pour lui : il aurait eu un avenir comme inspecteur.

fracflo
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum