[Grenoble-stagiaires] A quelle sauce serons-nous mangés ? (des nouvelles de la formation pour les titulaires d'un M2, frais de déplacements etc)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Grenoble-stagiaires] A quelle sauce serons-nous mangés ? (des nouvelles de la formation pour les titulaires d'un M2, frais de déplacements etc)

Message par Sambre le Ven 5 Sep 2014 - 7:26

Message reçu du SNES aujourd'hui, pour un complément d'information venant du rectorat, à propos de la formation destinée au personnes déjà titulaires d'un M2.

"Bonsoir,
Suite à nos demandes, nous avons (enfin) obtenu de la part du rectorat les modalités de la formation décidées par la Commission académique pour les lauréats à mi-temps à l'ESPE et titulaires ou dispensés de M2. La formation s'appuie sur 6 principes. J'insère nos commentaires en italique à la suite de chaque principe :
Principe 1 : un parcours adapté de formation s'appuie principalement sur l'offre de formation M2 MEEF ;
La formation s'appuie sur les enseignements du MEEF, d'où la nécessité de s'inscrire à l'ESPE (frais pris en charge par le rectorat).
Principe 2 : ce parcours doit en volume apporter une charge de travail analogue à celle d'un stagiaire devant valider
le master MEEF ;
Ce principe réglementaire est obligatoire car il ne crée pas de différence de service pour les stagiaires. Cela ne signifie pas que les volumes de formation doivent être important.
Principe 3 : le stagiaire s'engage à suivre le parcours de formation et à passer les épreuves des UE auxquelles il est inscrit ; il lui est demandé de constituer un portfolio numérique des formations suivies, dont une fiche synthétique et une analyse réflexive. La formation peut être sanctionnée par la validation d'une ou plusieurs unités d'enseignement et le cas échéant par l'obtention d'un diplôme ;
Le suivi des formation et la présence aux épreuves relèvent des obligations de service car ils ne concernent pas des étudiants mais des fonctionnaires stagiaires. Si la formation peut donner un diplôme, un échec aux examens ne peut pas être déterminant pour la titularisation, même si l'avis de l'ESPE peut se baser sur les examens et le mémoire (voir ci-dessous)
Principe 4 : un parcours de formation adapté doit nécessairement comprendre la réalisation du mémoire de master (y compris sa soutenance) ;
Pour le SNES-FSU, la rédaction du mémoire ne doit pas être chronophage et du temps de formation doit être libéré.
Principe 5 : un parcours de formation adapté doit intégrer le cas échéant un enseignement visant la maîtrise d'au
moins une langue étrangère en référence au niveau B2 du CECRL et assurer l'acquisition des compétences requises en référence au C2i2e de niveau 2 "enseignant" ;
La non obtention du C2i2e n'est plus obligatoire pour la titularisation depuis deux ans, suite à l'action du SNES et de la FSU.
Principe 6 : Pour ceux qui n’auront pas le parcours M2 complet à effectuer,un module éventuellement à définir en cours d’année en fonction des besoins doit être envisagé.
Hormis, les principes qui contribuent à la définition des plans, ceux-ci sont a priori individualisés à partir des entretiens, des CV des stagiaires
et de la grille d'auto-positionnement qui leur permet de se situer par rapport au référentiel de compétences.
Par ailleurs, en lien avec l'ESPE la conception des parcours adaptés de formation est de la responsabilité de l'employeur.

Le SNES-FSU sera normalement très prochainement reçu en audience par le Recteur et la situation des stagiaires est à l'ordre du jour.
Nous serons à l'ESPE de Grenoble et Chambéry tous les mardis à la pause méridienne et n'hésitez pas à nous contacter par mél."


Dernière édition par Sambre le Lun 15 Sep 2014 - 16:06, édité 3 fois

_________________
2016-2017: TZR, 3 classes de 4e, 1 classe de 3e

2015-2016: TZR, 1 classe de 6e, 1 classe de 4e, 1 classe de 3e 

2014-2015: Stagiaire (2 classes de 4e)

2008-2014: l'Age d'Or
avatar
Sambre
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Grenoble-stagiaires] A quelle sauce serons-nous mangés ? (des nouvelles de la formation pour les titulaires d'un M2, frais de déplacements etc)

Message par Bobby-Cowen le Ven 5 Sep 2014 - 9:56

C'est sympa de la part du SNES de vous prévenir.
Attention, cependant, il s'agit de l'Académie de Grenoble. Ailleurs, ils ne savent toujours pas !
avatar
Bobby-Cowen
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Grenoble-stagiaires] A quelle sauce serons-nous mangés ? (des nouvelles de la formation pour les titulaires d'un M2, frais de déplacements etc)

Message par Sambre le Ven 5 Sep 2014 - 19:09

Oui, c'est pour ça que je l'ai mis dans ce topic mais j'aurais dû préciser que c'était pour Grenoble et non pas Lyon. Je vais le faire de ce pas.

_________________
2016-2017: TZR, 3 classes de 4e, 1 classe de 3e

2015-2016: TZR, 1 classe de 6e, 1 classe de 4e, 1 classe de 3e 

2014-2015: Stagiaire (2 classes de 4e)

2008-2014: l'Age d'Or
avatar
Sambre
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Grenoble-stagiaires] A quelle sauce serons-nous mangés ? (des nouvelles de la formation pour les titulaires d'un M2, frais de déplacements etc)

Message par Bobby-Cowen le Ven 5 Sep 2014 - 19:35

Désolée, je n'avais pas fait attention, le titre de ton fil m'avait interpellée, mais je regardais dans "nouveaux sujets" Razz
avatar
Bobby-Cowen
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Grenoble-stagiaires] A quelle sauce serons-nous mangés ? (des nouvelles de la formation pour les titulaires d'un M2, frais de déplacements etc)

Message par Sambre le Ven 5 Sep 2014 - 23:37

Pas de soucis ^^

_________________
2016-2017: TZR, 3 classes de 4e, 1 classe de 3e

2015-2016: TZR, 1 classe de 6e, 1 classe de 4e, 1 classe de 3e 

2014-2015: Stagiaire (2 classes de 4e)

2008-2014: l'Age d'Or
avatar
Sambre
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Grenoble-stagiaires] A quelle sauce serons-nous mangés ? (des nouvelles de la formation pour les titulaires d'un M2, frais de déplacements etc)

Message par Cel06 le Sam 6 Sep 2014 - 22:15

Merci Sambre pour ces infos, mais c'est quand même scandaleux de devoir suivre et passer des UE de master meef quand on est déjà titulaire d'un bac +5 . Une année où on va bien se faire chier

Cel06
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Grenoble-stagiaires] A quelle sauce serons-nous mangés ? (des nouvelles de la formation pour les titulaires d'un M2, frais de déplacements etc)

Message par Pedro Cordoba le Dim 7 Sep 2014 - 9:55

Une mise au point sur mon blog :
http://pedrocordoba.blog.lemonde.fr/2014/09/06/les-espe-et-la-generale-alcazar-caramba-encore-rate/
Le message du SNES-Grenoble me semble très incohérent. J'y reviendrai plus tard dans la journée.

Pedro Cordoba
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Grenoble-stagiaires] A quelle sauce serons-nous mangés ? (des nouvelles de la formation pour les titulaires d'un M2, frais de déplacements etc)

Message par Sambre le Dim 7 Sep 2014 - 11:19

Billet très clair, merci!

_________________
2016-2017: TZR, 3 classes de 4e, 1 classe de 3e

2015-2016: TZR, 1 classe de 6e, 1 classe de 4e, 1 classe de 3e 

2014-2015: Stagiaire (2 classes de 4e)

2008-2014: l'Age d'Or
avatar
Sambre
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Remarque sur la position du rectorat (et du snes?)

Message par Pedro Cordoba le Dim 7 Sep 2014 - 18:51

NB. Le texte qui suit peut être transmis au SNES et aux autres syndicats :


Dans le texte retransmis par le SNES-Grenoble un point me semble particulièrement obscur. C’est ce qui concerne le principe 2 :

« Ce parcours doit en volume apporter une charge de travail analogue à celle d'un stagiaire devant valider le master MEEF. Ce principe réglementaire est obligatoire car il ne crée pas de différence de service pour les stagiaires. Cela ne signifie pas que les volumes de formation doivent être importants »

Je suppose que la première phrase vient du rectorat et que les deux autres sont le commentaire du SNES.

1. Cette « charge de travail égale » est contradictoire avec l’idée de « parcours adaptés » réaffirmée à plusieurs reprises dans le reste du texte.

2. L’explication qui suit (du SNES?) est incohérente. Si l’on ne veut pas qu’il y ait de différence de service entre stagiaires, il faudrait commencer par accorder les violons au niveau national. Car pour l’instant les différences sont considérables entre les académies. Cela dit, la différence entre les différentes « charges de travail » tient à ce que tous les stagiaires n’ont pas le même statut ni, par suite, les mêmes obligations.

- Ceux qui sont déjà titulaires d’un master ne sont que stagiaires
- Les autres sont à la fois stagiaires et étudiants.

Cette différence tient à la superposition du concours et du diplôme qui a été l’un des deux déclencheurs du mouvement universitaire de 2009. Le gouvernement de l’époque n’a pas voulu revoir sa copie. Ceux qui lui ont succédé ont suivi la même politique. A eux d’en subir maintenant les conséquences : il y a forcément deux statuts différents pour les stagiaires.

Certains stagiaires doivent donc soutenir un master pour pouvoir être titularisés. Ce master n’est d’ailleurs pas forcément un master Meef, il pourrait très bien s’agir d’un master-recherche ou de tout autre diplôme de niveau Bac+5. Il est donc normal que ces stagiaires qui sont en plus des étudiants aient une charge de travail beaucoup plus lourde que ceux qui, ayant déjà soutenu un master, ne sont plus des étudiants (à moins qu’ils ne veuillent en soutenir un autre).

Ceux qui ont eu la bonne idée de faire un master complet avant de passer le concours ne peuvent pas être pénalisés par des mesures reposant sur une conception abstraite de l’égalité sans tenir compte du fait que leurs obligations ne sont pas les mêmes : les uns je répète, ne sont que stagiaires ; les autres sont à la fois stagiaires et étudiants. En tant que stagiaires ils doivent être traités de façon rigoureusement égale mais cette égalité ne concerne pas ce qui a lieu en dehors du stage. Il est évident par exemple que de nombreux stagiaires déjà titulaires d’un master-recherche vont s’inscrire à l’université pour préparer l’agrégation : cela a toujours eu lieu et même si le nouveau dispositif leur met des bâtons dans les roues, cela continuera à avoir lieu. D’autres vont s’inscrire en thèse ou commencer une licence dans une tout autre discipline ou passer le concours du conservatoire pour devenir pianiste ou chef d’orchestre, qu’importe. Ces stagiaires là vont donc, eux aussi, être à la fois stagiaires et étudiants : ils auront des obligations différentes mais ce phénomène-là qui, j’y insiste, à toujours existé n’implique aucune entorse au principe d’égalité : ils sont égaux en tant que stagiaires avec les mêmes obligations de service et inégaux en tant que certains font d’autres choses à côté ou en plus.

Le problème est donc de savoir quelles sont les obligations de service des stagiaires étant entendu que le fait d’obtenir un Master Meef ne saurait en aucun cas constituer une obligation de service. Il incombe donc au ministère, via les rectorats, de définir une fois pour toutes en quoi consiste la formation professionnelle imposée à l’ensemble des stagiaires et formant intrinsèquement partie de ce stage au titre de l’alternance. Autrement dit, il faudrait distinguer ce qui, dans la deuxième année de l’Espé, relève du stage et ce qui relève du master même si le premier ensemble n’est, pour des raisons budgétaires, qu’un sous ensemble du second.

Même si l’on peut admettre des petites variations locales dans les contenus de ces formations (l’offre des Espé n’étant pas uniforme), il y a au moins un critère qui doit être le même dans toute l’étendue du territoire national, en vertu même du principe d’égalité entre stagiaires : c’est le volume horaire de cette formation. Pour le déterminer, il faudrait tenir compte du fait que le stage en responsabilité est passé de 6 heures à 9 heures, augmentant donc de 50 % si l’on ne tient pas compte de la parenthèse Darcos-Chatel. Il en découle que le volume de formation complémentaire faisant partie du stage devrait être inférieur de moitié à ce qu’il était du temps des IUFM avant la mastérisation. On respecterait ainsi au mieux le principe d’égalité non seulement dans l’espace mais dans le temps.

Le rectorat peut imposer l’assistance à certains cours (ceux dont on aura décidé qu’ils font partie du stage en alternance). Il est beaucoup moins sûr qu’il puisse imposer la présence aux examens, ce qui supposerait un statut d’étudiant alors que les stagiaires déjà titulaires d’un master s’inscrivent à l’Espé comme ils s’inscrivaient autrefois à l’IUFM, sans obligation de résultat (en fait comme des auditeurs libres). Il serait en tout cas illégal de vouloir imposer l’obtention de quelque nouveau diplôme que ce soit, master meef ou DU (ce dernier est un diplôme dont la principale caractéristique est de ne pas être reconnu par l’état : il est donc juridiquement impossible que l’état puisse en exiger l’obtention).  

Rien n’empêche un stagiaire déjà titulaire d’un autre master de vouloir faire en plus un master Meef. L’arrêté du 18 juin 2014 le lui permet, on voit mal d’ailleurs comment il aurait pu le lui interdire. On se trouve alors dans le cas de l’agrégatif, du thésard, du pianiste ou du chef d’orchestre évoqués plus haut. Mais cela s’arrête là. Si l’on essaie d’aller au-delà et de rendre obligatoire ce qui est simplement possible, alors il faudra porter l’affaire en Tribunal administratif et poursuivre, s’il le faut, jusqu’en Conseil d’état.

Pedro Cordoba
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Grenoble-stagiaires] A quelle sauce serons-nous mangés ? (des nouvelles de la formation pour les titulaires d'un M2, frais de déplacements etc)

Message par Pedro Cordoba le Lun 8 Sep 2014 - 9:55

J'avais oublié un dernier point dans cette réponse au SNES :

Dernier point. On ne saurait trop insister auprès des rectorats et des Espé sur la prudence avec laquelle il faut définir les obligations de service des stagiaires en « piochant » dans les formations du Meef. On comprend l'avantage financier qu'il y a à agir de la sorte mais gare au retour de bâton. Il serait bon en effet d’anticiper la situation inédite à laquelle il faudra faire face en 2015-2016. Une partie non négligeable des stagiaires (peut-être le quart, peut-être davantage) sera alors issue des reçus-collés de la session 2014 qui s’inscrivent en ce moment en M2 meef. On ne pourra plus alors jouer d’arguties et prétendre, par exemple, que les masters mef et les masters meef sont différents Ces nouveaux stagiaires seront titulaires d’un master meef complet. Plus question de leur imposer quoi que ce soit d’autre. Non seulement on ne pourra pas exiger leur présence aux partiels et examens de tel ou tel module de formation, mais ils n’auront même pas le droit de s’y inscrire. Il est en effet rigoureusement interdit de s’inscrire dans un module qu’on a déjà obtenu. C’est une situation qu’il convient de prévoir à l’avance si l’on ne veut pas que l’année de stage se réduise aux 9 heures en responsabilité et aucune formation d’aucun type dans le cadre d’une alternance désormais sans effet.

Pedro Cordoba
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Grenoble-stagiaires] A quelle sauce serons-nous mangés ? (des nouvelles de la formation pour les titulaires d'un M2, frais de déplacements etc)

Message par Sambre le Lun 15 Sep 2014 - 16:03

Des nouvelles du SNES:

Bonjour,
Comme annoncé, le SNES-FSU a été reçu par le Secrétaire général de d’académie, les deux secrétaires généraux adjoints (dont le DRH) et les responsables de la division des enseignants et CPE sur diverses questions, dont celle centrale de la rentrée des stagiaires.

Trois points principaux ont été abordés :
- Les modifications du décret sur le reclassement ;
- Les frais de déplacement des stagiaires ;
- La formation des stagiaires affectés à mi-temps en responsabilité et déjà titulaire d’un M2.

Reclassement : situation des ex-contractuels

Le décret ayant été publié une semaine avant l’audience, les personnels du rectorat sont toujours en attente de la circulaire d’application.
Nous avons demandé que l’information des ex-stagiaires (le décret permettant à ceux-ci de refaire une demande) se fasse le plus tôt possible et que l’examen des dossiers se termine au plus tard fin novembre afin que cette situation n’impacte pas les opérations de mutation.
Pour tous, stagiaires et ex-stagiaires, il est important que vous nous fassiez part des réponses du rectorat à votre demande afin que nous puissions voir s’il y a des erreurs et intervenir en votre faveur.

Frais de déplacement des stagiaires

Du fait de la publication tardive du décret, nous sommes dans une situation similaire, le rectorat attendant la circulaire d’application. L’indemnité est de 1000 euros et ne concerne que les stagiaires dont le lieu de stage ET la résidence privée sont différents de la commune et des communes limitrophes de l’ESPE. Le fait que la référence à la résidence privée soit dans le décret pose de véritable problème pour beaucoup d’entre vous.
Si l’indemnité est normalement versée mensuellement, ce n’est pas près d’être le cas comme il n’existe pas de circulaire pour son application.
Nous avons fait part au rectorat de la situation difficile et de l’injustice pour de nombreux stagiaires. D’une part, l’indemnité ne prend pas en compte la nécessité de se loger lors de la formation et elle est déjà insuffisante pour certains stagiaires. D’autre part, en prenant en compte la résidence privée, tous les stagiaires quoi habitent à côté de l’ESPE n’ont droit à rien. Le DRH attend la circulaire concernant les nuitées et les aides possibles. Pour les stagiaires ayant deux logements du fait de leur affectation en stage, nous les invitons à prendre toutes leurs dispositions sur la déclaration de leur résidence privée à l’éducation nationale (n’hésitez pas à nous contacter).

Formation des stagiaires à mi-temps titulaires d’un M2

Vous représentez 50 % des stagiaires, ce que le rectorat et l’ESPE n’attendaient pas, ce qui leur pose des problèmes concernant la formation. A Grenoble, nous avons une situation particulière car le recteur s’occupe au niveau national de mise en place de la réforme, donc il veut absolument imposer ces choix.
Nous sommes intervenus sur les conditions catastrophiques de « convocations » par mél (ordres et contrordres venant de l’université, etc.), sur le mémoire et sur l’individualisation des parcours.

Le Secrétaire général a bien pris notes des couacs de convocations. Pour le mémoire, c’est une volonté du recteur. Concernant les parcours adaptés, la commission académique a eu lieu vendredi dernier. Les stagiaires seront destinataires de leur parcours. Le volume de formation doit être sensiblement le même que les autres stagiaires non titulaires d’un M2. Ils peuvent se décliner en plusieurs stages, etc., et des réajustements seront possibles. Les titulaires du M2 valideraient un DU.

Nous avons alerté le rectorat sur la nécessité de véritablement prendre en compte le parcours des stagiaires et de ne pas coller des cours de Master sur leur formation. Les retours que nous avons de formateurs montrent que l’individualisation est limitée.
Il est donc extrêmement important que vous nous communiquiez vos plans de formation afin de faire un état des lieux de la situation. Il est difficile d’argumenter pour une décharge conséquente de formation car les stagiaires à l’ESPE bénéficient d’une décharge de 9 heures pour la formation (324 heures sur l’année au total). L’infantilisation et la non-prise en compte des expériences passées doivent cependant cesser.

Concernant les stagiaires affectés à temps plein, nous avons demandé que le planning de formation soit communiqué au plus vite et rappelé les problèmes que pose une formation en l’absence de décharge.
Nous, et donc vous, ne serons écoutés que si la mobilisation est importante. Il est possible de faire une lettre ouverte/pétition sur vos conditions de stage, qui ne peut avoir d’effet que si elle est signée massivement. Nous attendons vos retours pour prendre les décisions de mobilisation qui s’imposent.

Bien cordialement
François Lecointe

PS : n’hésitez pas à diffuser ce compte-rendu autour de vous

_________________
2016-2017: TZR, 3 classes de 4e, 1 classe de 3e

2015-2016: TZR, 1 classe de 6e, 1 classe de 4e, 1 classe de 3e 

2014-2015: Stagiaire (2 classes de 4e)

2008-2014: l'Age d'Or
avatar
Sambre
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Grenoble-stagiaires] A quelle sauce serons-nous mangés ? (des nouvelles de la formation pour les titulaires d'un M2, frais de déplacements etc)

Message par simondu38 le Jeu 18 Sep 2014 - 20:55

Bon, la première journée de formation pour les stagiaires à plein temps est censé être la semaine prochaine, mais on ne sait toujours pas les horaires ni les lieux...pratique.

En théorie c'est jeudi et à Valence pour moi mais où? à quelle heure? aucune idée... qui a parlé d'anticipation?

_________________
2014-2015: 1 sixième, 2 cinquièmes, 2 quatrièmes
2015-2016 T1: collège REP ...ça va bien se passer!

simondu38
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Grenoble-stagiaires] A quelle sauce serons-nous mangés ? (des nouvelles de la formation pour les titulaires d'un M2, frais de déplacements etc)

Message par Sambre le Mar 23 Sep 2014 - 17:12

Avez-vous assisté vous aussi au CM de présentation de l'UE "Projet et partenariats"?

Qu'en avez-vous pensé?

_________________
2016-2017: TZR, 3 classes de 4e, 1 classe de 3e

2015-2016: TZR, 1 classe de 6e, 1 classe de 4e, 1 classe de 3e 

2014-2015: Stagiaire (2 classes de 4e)

2008-2014: l'Age d'Or
avatar
Sambre
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Stagiaire alternant titulaire d'un M2

Message par profelelfe le Lun 6 Oct 2014 - 19:49

Bonsoir je suis nouvelle sur le forum. J'ai lu les messages concernant l'ESPE de Grenoble. Je suis vraiment déconcertée, j'habite très loin de l'ESPE, titulaire d'un M2 et je suis dans l'obligation de passer des modules MEEF comme tous ceux qui sont dans mon cas. En fin de compte, je vais probablement crever de faim une année de plus (déplacements, hotels...) et crouler sous le travail. En fait le rectorat et l'ESPE ne reconnaissent pas du tout nos M2, c'est scandaleux, c'est comme si on n'en avait jamais passé.

J'aurais mon plan de formation très vite et je me suis faite avoir, car il n'est pas du tout adapté, ni individualisé. Entre stagiaires, on se rend compte qu'on a les mêmes modules à passer, les mêmes formations. Pourtant j'ai déjà enseigné (pas beaucoup: 6 mois) et mes collègues non, en plus elles n'ont pas de M2. Bref il doit falloir remplir les bancs de l'ESPE...

Côté déplacements, comment fait-on avec 1000 euros annuels, lorsque PAR JOUR DE DEPLACEMENT, j'ai 62 euros de frais (factures à l'appui: autoroute, essence, repas) et je ne parle pas de l'hotel et des repas du soir quand je serai obligée de dormir sur place comptons 50 euros de plus pour deux jours !!!!!!!!!!!!!!!! Résultats 112 euros par semaine de formation.... Quand on sait que mon salaire est tombé: 1369 euros nets........ la soustraction vaut la peine......

Quelles sont les solutions? Merci à tous pour vos réponses.
avatar
profelelfe
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Grenoble-stagiaires] A quelle sauce serons-nous mangés ? (des nouvelles de la formation pour les titulaires d'un M2, frais de déplacements etc)

Message par Sambre le Mar 7 Oct 2014 - 18:59

Ce n'est pas une fatalité: si ton parcours n'est pas adapté, il faut se plaindre.

La semaine dernière, j'ai démontré point par point à l'inspecteur pourquoi mon parcours n'était pas adapté (j'ai déjà un M2), et j'ai râlé (poliment). Cette semaine tout le monde a dû signer son parcours, mais le mien était... en révision au rectorat suite à mes demandes (moins de disciplinaire et plus de pédagogie).
En quelle matière es-tu?

_________________
2016-2017: TZR, 3 classes de 4e, 1 classe de 3e

2015-2016: TZR, 1 classe de 6e, 1 classe de 4e, 1 classe de 3e 

2014-2015: Stagiaire (2 classes de 4e)

2008-2014: l'Age d'Or
avatar
Sambre
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Grenoble-stagiaires] A quelle sauce serons-nous mangés ? (des nouvelles de la formation pour les titulaires d'un M2, frais de déplacements etc)

Message par profelelfe le Mer 8 Oct 2014 - 10:40

Mardi prochain pic-nique revendicatif? le rectorat est où sur Grenoble??
avatar
profelelfe
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Grenoble-stagiaires] A quelle sauce serons-nous mangés ? (des nouvelles de la formation pour les titulaires d'un M2, frais de déplacements etc)

Message par Sambre le Jeu 30 Oct 2014 - 14:21


_________________
2016-2017: TZR, 3 classes de 4e, 1 classe de 3e

2015-2016: TZR, 1 classe de 6e, 1 classe de 4e, 1 classe de 3e 

2014-2015: Stagiaire (2 classes de 4e)

2008-2014: l'Age d'Or
avatar
Sambre
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Grenoble-stagiaires] A quelle sauce serons-nous mangés ? (des nouvelles de la formation pour les titulaires d'un M2, frais de déplacements etc)

Message par MrCailloux le Jeu 30 Oct 2014 - 14:38

Intervention directrice de l’ESPE sur impossibilité de personnaliser le parcours (parcours adapté mais pas personnel ou individuel) par manque de moyens, d’enseignants et une dotation budgétaire qui ne le permet pas

qu'on ne vienne pas nous enquiquiner avec de la pédagogie différenciée alors! motif: manque de moyens, de temps et une dotation budgétaire qui ne me le permet pas Razz

_________________
2016-2017: 4 6ème, 2 5ème, 4 4ème + PP (T2)
2015-2016: 2 5ème, 4 4ème, 4 3ème + PP (Néotit')
2014-2015: 5 2nde, 2 1ES/L, 3 MPS (Stagiaire)
2013-2014: 2 2nde (CAD2)
2012-2013: 2 6ème, 6 5ème, 2 4ème, 2 3ème, 1 2nde MPS
avatar
MrCailloux
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum