Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Yazilikaya
Neoprof expérimenté

Re: "Céline Alvarez, une institutrice révolutionnaire" (Le Monde)

par Yazilikaya le Sam 6 Sep 2014 - 17:35
ce que les enfants savent, ils ne l'ont pas appris à l'école

Cela aussi, je trouve que c'est un peu méprisant envers tout le travail des professeurs.
avatar
Reine Margot
Demi-dieu

Re: "Céline Alvarez, une institutrice révolutionnaire" (Le Monde)

par Reine Margot le Sam 6 Sep 2014 - 17:37
Comme d'autres, si cette dame avait trouvé LA bonne méthode qui fait réussir tous les élèves, que n'est-elle restée pour en faire profiter ses classes? A moins que cela ne soit top difficile justement de mettre les mains dans le cambouis.

Et effectivement quel mépris des autres profs que de venir uniquement pour leur faire la leçon, eux qui n'ont pas trouvé la voie...



En attendant on peut se demander ce que veut montrer le Monde, à ne publier que des articles consacrés aux TZR qui sont sans élèves à la rentrée (horreur, il reste des remplaçants en cas de besoin), des témoignages soit de profs "novateurs" et incompris ou de profs démissionnaires car refusant l'école traditionnelle, ou encore le blog de Mara Goyet...

_________________
Que le cul leur pèle, et que les bras leur raccourcissent!
InviteeS
Niveau 6

Re: "Céline Alvarez, une institutrice révolutionnaire" (Le Monde)

par InviteeS le Sam 6 Sep 2014 - 17:39
J'ai survolé cet article, et de toutes façons, je suis de plus en plus agacée par ce type d'articles consacrés à ces enseignants formidaaaaaaaaaables à la pédagogie avant-gardiste, et incompris de leurs collègues réactionnaires qui sentent la naphtaline .
User21714
Expert spécialisé

Re: "Céline Alvarez, une institutrice révolutionnaire" (Le Monde)

par User21714 le Sam 6 Sep 2014 - 17:54
@Luigi_B a écrit:Encore un destin d'enseignant brisé dans "Le Monde" !

"Céline Alvarez, une institutrice révolutionnaire"... qui fait désormais la révolution de loin.

Extrait :

Faute de pouvoir élargir l'expérimentation, elle a pris la lourde décision de donner sa démission. Ensuite parce que ce n'est pas pour « professer », comme elle dit, que cette jolie trentenaire a passé en candidat libre, il y a cinq ans, le concours de l'enseignement. Et elle le justifie sans s'embarrasser de fausse modestie : « C'était pour infiltrer le système et parvenir à le changer, pas pour enseigner. Je me laissais trois ans pour proposer un environnement de classe faisant l'effet d'une bombe pédagogique, explique-t-elle, trouver les bons outils permettant de révéler spontanément tout le potentiel des enfants, et réussir à les diffuser auprès des enseignants.



Quelle modestie!
Intervention modérée.
InviteeS
Niveau 6

Re: "Céline Alvarez, une institutrice révolutionnaire" (Le Monde)

par InviteeS le Sam 6 Sep 2014 - 18:09
[quote="républicain"]
@Luigi_B a écrit:Encore un destin d'enseignant brisé dans "Le Monde" !

"Céline Alvarez, une institutrice révolutionnaire"... qui fait désormais la révolution de loin.

Extrait :

Faute de pouvoir élargir l'expérimentation, elle a pris la lourde décision de donner sa démission. Ensuite parce que ce n'est pas pour « professer », comme elle dit, que cette jolie trentenaire a passé en candidat libre, il y a cinq ans, le concours de l'enseignement. Et elle le justifie sans s'embarrasser de fausse modestie : « C'était pour infiltrer le système et parvenir à le changer, pas pour enseigner. Je me laissais trois ans pour proposer un environnement de classe faisant l'effet d'une bombe pédagogique, explique-t-elle, trouver les bons outils permettant de révéler spontanément tout le potentiel des enfants, et réussir à les diffuser auprès des enseignants.





En effet, elle ne se distingue pas par sa modestie...On dirait que, de plus en plus, certains enseignants recherchent la médiatisation.
avatar
Olympias
Prophète

Re: "Céline Alvarez, une institutrice révolutionnaire" (Le Monde)

par Olympias le Sam 6 Sep 2014 - 18:22
@Laotzi a écrit:Elle le dit dans l'article, elle n'est pas là pour enseigner (?!), juste faire de "l'entrisme". Je trouve ça d'un mépris incroyable pour les professeurs des écoles et tous les enseignants en général.
C'est vrai, pauvres quiches que nous sommes...qui cherchons encore.... Twisted Evil et qui restons !!
avatar
Cincinnata
Habitué du forum

Re: "Céline Alvarez, une institutrice révolutionnaire" (Le Monde)

par Cincinnata le Sam 6 Sep 2014 - 18:25
Cela dit sa méthode avait l'air de fonctionner dans ses classes... J'ai l'impression que le style d'écriture du journaliste ne joue pas en sa faveur.

_________________
" Je ne promettrai donc pas le plaisir, mais je donnerai comme fin la difficulté vaincue." Alain
" Ce n'est pas le mur que je trouerai avec mon front, si, réellement, je n'ai pas assez de force pour le trouer, mais le seul fait qu'il soit un mur de pierre et que je sois trop faible n'est pas une raison pour que je me soumette !" Les Carnets du sous-sol, Dostoïevski
Ceux qui pensent que c'est impossible sont priés de ne pas déranger ceux qui essaient.
User21714
Expert spécialisé

Re: "Céline Alvarez, une institutrice révolutionnaire" (Le Monde)

par User21714 le Sam 6 Sep 2014 - 18:34
Manifestement, son objectif semblait être de faire de la formation continue révolutionnaire auprès des quiches que sont les profs encroûtés dans leurs petites habitudes...

Du coup, elle pensait certainement, du haut de sa toute puissance, très rapidement ne plus avoir de classe.

Eh bien, c'est loupé! Le métier d'enseignant, c'est d'enseigner, autrement dit, c'est mettre les mains dans le cambouis pédagogique ET être méprisés par une grande partie de la population en retour.

Pauvre petite pépète... C'est trop triste de ne pas être comprise...
Ah, mais non, on me dit dans l'oreillette qu'elle n'avait pas annoncé ses intentions!
On peut lui proposer un petit stage chez Meirieu, peut-être...
avatar
Aliceinwonderland
Fidèle du forum

Re: "Céline Alvarez, une institutrice révolutionnaire" (Le Monde)

par Aliceinwonderland le Sam 6 Sep 2014 - 18:42
je pensais comme vous mais je viens de voir la vidéo de sa classe postée sur un autre fil et si ce qu'on voit n'est pas bidonné, pour le coup elle faisait un sacré travail (je vous conseille d'aller voir la vidéo).
avatar
Olympias
Prophète

Re: "Céline Alvarez, une institutrice révolutionnaire" (Le Monde)

par Olympias le Sam 6 Sep 2014 - 18:52
@Aliceinwonderland a écrit:je pensais comme vous mais je viens de voir la vidéo de sa classe postée sur un autre fil et si ce qu'on voit n'est pas bidonné, pour le coup elle faisait un sacré travail (je vous conseille d'aller voir la vidéo).
Et ce n'est surtout pas ça qu'on critique
User21714
Expert spécialisé

Re: "Céline Alvarez, une institutrice révolutionnaire" (Le Monde)

par User21714 le Sam 6 Sep 2014 - 18:55
@Aliceinwonderland a écrit:je pensais comme vous mais je viens de voir la vidéo de sa classe postée sur un autre fil et si ce qu'on voit n'est pas bidonné, pour le coup elle faisait un sacré travail (je vous conseille d'aller voir la vidéo).

La mise en scène et l'attitude confirment, en ce qui me concerne, complètement mon post précédent...
Un énorme melon...
avatar
The Goon
Érudit

Re: "Céline Alvarez, une institutrice révolutionnaire" (Le Monde)

par The Goon le Sam 6 Sep 2014 - 18:56
@Reine Margot a écrit:Comme d'autres, si cette dame avait trouvé LA bonne méthode qui fait réussir tous les élèves, que n'est-elle restée pour en faire profiter ses classes? A moins que cela ne soit top difficile justement de mettre les mains dans le cambouis.

Et effectivement quel mépris des autres profs que de venir uniquement pour leur faire la leçon, eux qui n'ont pas trouvé la voie...



En attendant on peut se demander ce que veut montrer le Monde, à ne publier que des articles consacrés aux TZR qui sont sans élèves à la rentrée (horreur, il reste des remplaçants en cas de besoin), des témoignages soit de profs "novateurs" et incompris ou de profs démissionnaires car refusant l'école traditionnelle, ou encore le blog de Mara Goyet...

yesyes  yesyes
avatar
The Goon
Érudit

Re: "Céline Alvarez, une institutrice révolutionnaire" (Le Monde)

par The Goon le Sam 6 Sep 2014 - 19:05
D'autant que la jeune femme n'a pas renoncé à son projet : elle s'apprête à diffuser sur Internet les outils développés au cours des trois années d'expérimentation à Gennevilliers pour « proposer une école plus efficace et donc plus juste ».

en toute simplicité !
avatar
Spinoza1670
Esprit éclairé

Re: "Céline Alvarez, une institutrice révolutionnaire" (Le Monde)

par Spinoza1670 le Sam 6 Sep 2014 - 19:19
Il y a déjà un sujet* sur cette enseignante et son expérimentation. Peut-être faudrait-il fusionner les 2 ?


* http://www.neoprofs.org/t70197p20-stanislas-dehaene-dans-cette-maternelle-zep-tous-les-enfants-savent-lire-et-faire-des-calculs-a-4-chiffres-avant-d-entrer-en-cp


Dernière édition par Spinoza1670 le Sam 6 Sep 2014 - 19:22, édité 3 fois

_________________
« Let not any one pacify his conscience by the delusion that he can do no harm if he takes no part, and forms no opinion. Bad men need nothing more to compass their ends, than that good men should look on and do nothing. » (John Stuart Mill)

Littérature au primaire - Rédaction au primaire - Manuels anciens - Dessin au primaireApprendre à lire et à écrire - Maths au primaire - école : références - Leçons de choses.
avatar
Ma'am
Neoprof expérimenté

Re: "Céline Alvarez, une institutrice révolutionnaire" (Le Monde)

par Ma'am le Sam 6 Sep 2014 - 19:20
Et pourquoi n'a-t-elle pas passé le CAFIPEMF ? heu
avatar
gelsomina31
Grand Maître

Re: "Céline Alvarez, une institutrice révolutionnaire" (Le Monde)

par gelsomina31 le Sam 6 Sep 2014 - 19:22
Je suis aller voir le lien du Monde. Sa démarche pédagogique me semble intéressante (Montessori-Dehaene) mais alors son personnage, sa suffisance, son arrogance, son mépris de l'enseignement et des enseignants, sont insupportables!

Mais comment peut faire l'objet d'un tel mépris?? d'où vient cette vision si négative des enseignants? Des parents d'élèves, de la société?
J'ai 37 ans, une scolarité normale. Mes profs ne m'ont ni chouchoutée, ni traumatisée (sauf une prof d'anglais au collège mais je ne vais pas généraliser à la profession la malfaisance d'un individu) et j'ai toujours eu une excellente image des enseignants.

Jusqu'à ce que je devienne moi-même enseignante (instit'!) en 2004, j'ai cru que la société avait une image positive de la profession malgré les éternels couplets sur les vacances etc.
En dix ans, j'enchaîne les chutes de l'armoire et les douches froides au sujet de la façon dont mes contemporains jugent la profession et notre influence sur ces pauvres "Monchérimoncoeur". No J'en ai marre de tous ces bleus!! Je suis une hyène arc-en-ciel pas une schtroumpfette!

_________________
Fear buildswalls.Hope builds bridges !

« De chacun selon ses forces, à chacun selon ses besoins. »
avatar
Elyas
Guide spirituel

Re: "Céline Alvarez, une institutrice révolutionnaire" (Le Monde)

par Elyas le Sam 6 Sep 2014 - 19:23
maîtresse a écrit:Et pourquoi n'a-t-elle pas passé le CAFIPEMF ? heu

Ne faut-il pas 5 ans ?
avatar
Ma'am
Neoprof expérimenté

Re: "Céline Alvarez, une institutrice révolutionnaire" (Le Monde)

par Ma'am le Sam 6 Sep 2014 - 19:26
@Elyas a écrit:
maîtresse a écrit:Et pourquoi n'a-t-elle pas passé le CAFIPEMF ? heu

Ne faut-il pas 5 ans ?

Oui tu as raison, mais elle y était presque.
avatar
Aliceinwonderland
Fidèle du forum

Re: "Céline Alvarez, une institutrice révolutionnaire" (Le Monde)

par Aliceinwonderland le Dim 7 Sep 2014 - 7:32
Pour dire qu'elle est méprisante vous vous fondez sur l'article ou vous avez vu une vidéo? Parce que dans la vidéo je n'ai rien vu allant dans ce sens et l'article est quand même rédigé de manière particulière par le journaliste et ne rend peut-être pas vraiment compte de sa pensée.
zoupinette
Niveau 9

Re: "Céline Alvarez, une institutrice révolutionnaire" (Le Monde)

par zoupinette le Dim 7 Sep 2014 - 8:27
Bon sinon ça marche ce qu'elle propose ? Si elle obtient de résultats fantastiques, je prends. Je lis sur son site "La collaboration, le tutorat et l’entraide spontanés prennent le pas sur la comparaison et la compétition." C'est impressionnant et comme je n'ai jamais réussi à créer des entraides spontanés efficaces, je veux qu'elle vienne dans ma classe.
avatar
gelsomina31
Grand Maître

Re: "Céline Alvarez, une institutrice révolutionnaire" (Le Monde)

par gelsomina31 le Dim 7 Sep 2014 - 8:38
@Aliceinwonderland a écrit:Pour dire qu'elle est méprisante vous vous fondez sur l'article ou vous avez vu une vidéo? Parce que dans la vidéo je n'ai rien vu allant dans  ce sens et l'article est quand même rédigé de manière particulière par le journaliste et ne rend peut-être pas vraiment compte de sa pensée.
J'avoue l'article et la vidéo qui m'a confortée dans mon idée. Embarassed

_________________
Fear buildswalls.Hope builds bridges !

« De chacun selon ses forces, à chacun selon ses besoins. »
avatar
Reine Margot
Demi-dieu

Re: "Céline Alvarez, une institutrice révolutionnaire" (Le Monde)

par Reine Margot le Dim 7 Sep 2014 - 8:47
Mais justement, si elle fait un super-boulot, pourquoi ne pas rester face aux classes? Si son but est de faire évoluer les pratiques d'enseignement, c'est le meilleur moyen de changer les choses.

_________________
Que le cul leur pèle, et que les bras leur raccourcissent!
User21714
Expert spécialisé

Re: "Céline Alvarez, une institutrice révolutionnaire" (Le Monde)

par User21714 le Dim 7 Sep 2014 - 8:49
@Reine Margot a écrit:Mais justement, si elle fait un super-boulot, qu'elle reste face aux classes!

Exactement! Loin de la pression médiatique, tousa, tousa... Wink
avatar
Luigi_B
Grand Maître

Re: "Céline Alvarez, une institutrice révolutionnaire" (Le Monde)

par Luigi_B le Dim 7 Sep 2014 - 9:07
@Aliceinwonderland a écrit:Pour dire qu'elle est méprisante vous vous fondez sur l'article ou vous avez vu une vidéo? Parce que dans la vidéo je n'ai rien vu allant dans  ce sens et l'article est quand même rédigé de manière particulière par le journaliste et ne rend peut-être pas vraiment compte de sa pensée.
L'article y est sans doute pour beaucoup mais les citations sont bien d'elles, notamment sur la "bombe pédagogique".

Je crois que la plupart des enseignants qui entrent dans le métier ont surtout l'ambition au départ de faire aussi bien, à terme, que leurs collègues. J'ai même croisé des institutrices ultra-compétentes, avec des années d'expérience, mais doutant toujours de leur pratique. Comme quoi...
avatar
Spinoza1670
Esprit éclairé

Re: "Céline Alvarez, une institutrice révolutionnaire" (Le Monde)

par Spinoza1670 le Dim 7 Sep 2014 - 9:23
@Reine Margot a écrit:Mais justement, si elle fait un super-boulot, pourquoi ne pas rester face aux classes? Si son but est de faire évoluer les pratiques d'enseignement, c'est le meilleur moyen de changer les choses.
Elle fera changer les choses dans sa classe, et puis c'est tout.
Si on fait l'hypothèse que ses outils sont plus performants, pour faire changer les choses au-delà de son quartier, il paraît logique qu'elle se consacre à la conception, à la diffusion massive desdits outils et à la formation des enseignants, - toutes activités qui, pour atteindre leur maximum d'efficacité, seraient sans doute incompatibles avec la conduite et la préparation d'une classe à l'année.
Toutes choses égales par ailleurs, cette comparaison me semble correspondre à la problématique : Dans le roman Au tréfonds du ciel de Vernor Vinge, le plus grand savant d'une nation d'un monde extra-terrestre cesse soudainement ses activités d'enseignement et de recherche et on se demande bien pourquoi étant donné l'imminence d'une guerre mondiale avec l'autre grande nation de cette planète. Il est en fait en train de diriger la formation accélérée de milliers d'étudiants talentueux.

Il faudrait donc aussi se demander si elle a raison d'être prétentieuse. Si elle a vraiment trouvé ou retrouvé quelque chose de révolutionnaire, sa prétention ne renvoie pas à du vent et à une estime trop haute de soi, mais à une estime mesurée de son travail et de ses effets.

_________________
« Let not any one pacify his conscience by the delusion that he can do no harm if he takes no part, and forms no opinion. Bad men need nothing more to compass their ends, than that good men should look on and do nothing. » (John Stuart Mill)

Littérature au primaire - Rédaction au primaire - Manuels anciens - Dessin au primaireApprendre à lire et à écrire - Maths au primaire - école : références - Leçons de choses.
avatar
Luigi_B
Grand Maître

Re: "Céline Alvarez, une institutrice révolutionnaire" (Le Monde)

par Luigi_B le Dim 7 Sep 2014 - 9:31
Changer les choses dans sa classe, c'est déjà beaucoup, il me semble...

républicain a écrit:Manifestement, son objectif semblait être de faire de la formation continue révolutionnaire auprès des quiches que sont les profs encroûtés dans leurs petites habitudes...

Du coup, elle pensait certainement, du haut de sa toute puissance, très rapidement ne plus avoir de classe.

Eh bien, c'est loupé! Le métier d'enseignant, c'est d'enseigner.
Oui, ça me rappelle Ange Ansour, "enseignante innovante" pour le "Café pédagogique" en 2011, et ses pratiques  également révolutionnaires sur les "enfants chercheurs" dans une école de quartier difficile à Bagneux.

Elle a même participé à cette campagne promotionnelle pour le métier d'enseignant :



Après huit ans de carrière jusqu'en 2013, elle n'est malheureusement plus devant les classes désormais mais enseignante-chercheuse chargée de mission au CRI (Centre de Recherches Interdisciplinaires). Elle écrit également dans les "Cahiers pédagogiques" ou le "Café pédagogique".
Contenu sponsorisé

Re: "Céline Alvarez, une institutrice révolutionnaire" (Le Monde)

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum